Hmm ... I think I'm lost ☆ Elladan [Terminé]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 7 Avr - 10:09


Wow! You've got big ears



La neige ... D'aussi loin qu'elle se souvienne, Linaewen n'avait jamais eu à faire avec la neige. Il fallait dire que dans sa petite tête, c'était comme si elle était née il y avait de cela six ans. Tout le reste, ce n'était que néant. Certes, parfois, elle faisait des rêves. Mais au petit matin, elle n'arrivait jamais à s'en souvenir. Et ça la pesait. Son passé la pesait. Elle ne savait pas qui elle était, ni d'où elle venait. Et depuis la mort de Filigàn, elle y pensait souvent. Bien trop souvent à son goût d'ailleurs. Ne pouvait-elle pas passer une journée sans penser à cela ? Ne pouvait-elle avoir un moment de répit ? Ne pouvait-elle pas aspirer à une belle vie ? Une vie heureuse ? Devait-elle tirer définitivement un trait sur son passé ? De cette manière, elle arrêterait de se poser autant de questions ? Elle n'avait pas les réponses à tout cela. Elle était encore jeune et elle finirait bien par avoir les réponses un jour ou l'autre. Il lui suffisait juste ... de ne pas trop être impatiente, pour sûr.

Non sans savoir où elle se rendait réellement, la jolie brune s'était un peu plus enfoncée dans la forêt. Le manteau de neige recouvrait un peu moins les terres, du fait qu'il y avait de nombreux arbres qui faisaient barrage. D'ailleurs, la lumière du jour, elle-même, avait quelque peu de mal à traverser les épais feuillages. Du fait qu'elle était fatiguée, Linaewen avait décidé de mettre un pied à terre. Il était vrai que la région, et la forêt, ne lui inspiraient guère confiance. Mais elle était fatiguée. Sa monture aussi. Et il était temps de se reposer un moment. Et de se les cailler, par la même occasion puisque le temps s'était rafraîchi. En tant normal, elle aurait pu aimer la neige. Mais là, elle ne savait pas où elle était. Et ça l'agaçait. Linaewen posa une main sur la tête de son cheval et le guida avait la bride. Il était curieux de trouver de la roche en pleine forêt mais il y avait, effectivement, des rochers. On aurait presque dit que ça formait un abri naturel, une sorte de petite maisonnée. "Plus j'avance vers l'ouest et plus la Terre du Milieu me dévoile ses secrets." Elle s'en rapprocha. Au moins, ils seraient à l'abri pour la nuit. Il n'y avait pas de neige, le coin avait été épargné grâce aux rochers, mais aussi au feuillage des arbres. Une chance d'ailleurs. Parce qu'elle n'avait pas spécialement envie de mourir de froid. La brune finit par atteindre le petit abri qu'elle qualifiait de naturel. Elle récupéra une saccoche, ainsi que des couvertures qu'elle avait. Elle en posa une sur son cheval qui n'avait pas tardé à se poser, lui aussi fatigué par une telle chevauchée et Linaewen non loin de lui, entourée par sa couverture et la chaleur naturelle que dégageait sa monture. Et oui, il n'y avait pas beaucoup d'auberges ou bien de tavernes sur la route. D'ailleurs, Linaewen se demandait si elle avait bien fait de continuer vers l'ouest. Sans doute qu'elle aurait dû bifurquer, à un moment ou à un autre, vers le sud et y trouver, peut-être, des régions un peu plus chaudes. Qui sait ?

Tandis qu'elle était perdue dans ses pensées, une pomme dans sa main, la belle brune fut tirée de ses pensées par un bruit. Elle regarda à droite, à gauche. Elle ne voyait personne. Mais cela ne signifiait pas qu'elle était seule. Alors, elle se leva. Et d'une voix tremblottante -parce qu'elle était quand même une grande peureuse-, elle dit : "Il y a quelqu'un ?" Bonne question. Et elle n'allait, sans doute, pas tarder à avoir la réponse à cette question. Ami ou ennemi ? Elle allait bien vite le savoir.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 7 Avr - 23:27

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
VertBois le Grand, domaine de Thranduil, le dernier roi des elfes de la Terre du Milieu. Ou du moins ce qu'il en reste, Mirkwood, la Forêt Noire, la Forêt de Grand'Peur, et autres termes qualifiant désormais cet endroit. Sous la menace de Dol Guldur, le poison s'étendant chaque jour davantage sous les frondaisons obscures, et l'invasion des araignées géantes n'avaient pas pris de temps a détruire toute la beauté de cet endroit, malgré le pouvoir des elfes y habitant. Le royaume du roi sylvain ne représente aujourd’hui plus qu'une partie de cette forêt, au nord est, et rares sont ceux a la traverser, préférant de loin la contourner pour gagner les terres de Thranduil. Ce que l'on me conseille fortement de faire d'ailleurs. Cependant, c'est aussi ce que je n'ai jamais fait. Bien entendu, il m'en est arrivé des belles et des pas mures dans ces bois, mais je préfère nettement cela a une traversée tranquille de la plaine entourant les arbres, uniquement gêné par une attaque d'orcs tous les trente-six printemps. A dire vrai, exactement cette fois ci, Elrohir était parti avec moi pour rejoindre l'est de cette forêt. La raison? Hum, j'en sais rien, on avait réfléchi a quoi déjà? Toujours est-il qu'après une nouvelle idée parfaitement digne des deux fils d'Elrond, consistant a prendre deux routes séparées afin de voir lequel d'entre nous arriverai a destination le premier, je m'étais retrouvé seul dans cette forêt, et le calme ambiant arrivait curieusement a me faire demeurer méfiant, arrivant presque a m'inquiéter d'une branche craquant au loin.
Cependant, devant le manque d'activité de mes ennemis habituels en ces lieux, j'ose me demander si le froid et la neige, m'ayant forcé a porter une cape par dessus mon armure, ne les aurait pas ralenti. A dire vrai, même Aranwë éprouve des difficultés a marcher a certains passages de neige, et je dois même me résoudre a descendre de selle pour l'aider, ayant l'avantage, en tant qu'elfe, de ne pas m'enfoncer dans la neige, mais plutôt de marcher dessus. Cependant, tandis que je m'enfonce dans le bois, je remarque que la faible couverture des rares feuilles subsistant sur les branches suffit a freiner la neige, et, par endroit, on arriverait presque a discerner la terre en dessous. Je finis donc par remonter en selle, laissant cependant toute liberté de mouvement a mon cheval, préférant de loin le voir se déporter de coté que chuter parce que je lui aurait maintenu la tête trop haute pour qu'il puisse regarder ou il pose les sabots.
Un mouvement sur le coté de mon champ de vision me fait néanmoins diriger ma main vers mon arc, a mon épaule, mais je n'ai le temps de ne voir qu'une masse sombre se jeter sur moi que je roule a terre, percuté, tandis que Aranwë tente de se relever, s’enfonçant dans la neige. Je me relève bien avant lui, prenant déjà mon arc et une flèche en main, visant dans la direction ou j'ai vu disparaitre cette masse. A n'en pas douter une araignée. Tandis qu'elle repasse a l'attaque, mes oreilles sont occupées a chercher trace de la présence d'une autre de ces créatures, n'ayant pas pour habitude de voyager seules. Dans le même temps, je tire une flèche sur elle, une seconde suivant avant que la première ne l'ai touchée. Cependant, la sale bête continue son chemin, et tandis qu'elle se rapproche, je n'ai plus d'autre choix que de jeter mon arc au sol pour tirer mon épée. Aranwë faisant une cible plus que facile si je rate mon coup, je serre le pommeau de ma main avant de me jeter dans sa direction, parvenant a lui trancher une patte, avant de partir dans la direction inverse, au pas de course, afin qu'elle préfère chasser un elfe qu'un cheval.
Aranwë en profite pour, ayant enfin réussi a se remettre sur sabots après deux tentatives infructueuses, s'éloigner d'un pas lent, gêne par la neige, comprenant qu'il serait plus une gêne qu'une aide pour son elfe. Marchant son chemin, il se dirige finalement vers une grotte ou l'elfe l'avait déjà emmené lors de certains de leurs derniers voyages, ou, malgré qu'il reste sur ses gardes, le nez et les oreilles en avant, le corps en arrière, près a faire demi tour pour s'enfuir, il pense être en relative sécurité.
Entendant une voix ne lui paraissant pas hostile, le cheval blanc cassé ose un léger hennissement, s'approchant de quelques pas non sans garder une possibilité de fuite du coin de l'oeil.

Pendant ce temps, plusieurs dizaines de mètres plus loin, je suis toujours occupé avec mon araignée, rejointe d'ailleurs par deux de ses collègues, tout comme je le pressentais. Tombant a terre après avoir reculé dans une racine pour éviter celle que j'ai rendue partiellement manchote - car oui, une patte sur huit, c'est pas brillant, j'ai la bonne idée de lever mon épée pour percer le bulbe de son corps, m'écartant de justesse pour éviter de me retrouver aspergé - pardon, submergé - de fluides corporels. Plus que deux a abattre, et j'ai plus mon arc...Elladan, réfléchir avant d'agir, c'est efficace parfois...


(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Avr - 11:36

Hmmm ... I think I'm lost


Le froid, la neige ... Linaewen n'avait pas l'habitude de tout ça. Elle qui avait vécu dans un joli petit cottage jusqu'à il n'y avait pas si longtemps ... Deux ans ... Deux ans qu'elle voyageait à travers la Terre du Milieu et elle n'aimait pas ça. Linaewen avait grande hâte pour se trouver un petit chez elle et y rester, quitte à ne plus entendre parler de son passé et de tout ce qui l'avait amené ici. Certes, elle voulait toujours savoir qui elle était mais ... ce n'était plus autant vital que par le passé. Maintenant, elle n'était que la petite aventurière -qui détestait l'aventure, soi dit en passant-, qui avait un peu de mal avec ses dix petits doigts et qui gaffait souvent ... Un peu trop souvent à dire vrai. Mais bon. Passons.

Assise auprès de son cheval, la jeune femme était bien emmitouflée dans sa couverture. Elle se doutait qu'elle allait passer une nuit horrible dans cette forêt et qu'elle allait entendre plein de petites bêtes ... Dormir à la belle étoile ... Linaewen n'aimait pas trop ça. Mais en même temps, elle n'avait pas trop le choix à dire vrai. C'était ça, ou continuer la route. Et elle était fatiguée. Trop fatiguée pour poursuivre encore un moment. Et son cheval aussi. Donc, autant se poser un moment, même si l'endroit lui paraissait bien hospitalier. Et tandis qu'elle caressait la tête de son cheval, la jolie jeune femme entendit du bruit. Elle n'était guère rassurée. Du tout même ... Qui était là ? Qui était avec elle ? Elle se redressa finalement, tendant l'oreille. Elle avait la trouille. "Qui est là ?" répéta-t-elle une nouvelle fois de sa voix tremblotante. A dire vrai, elle ne savait pas si elle faisait bien d'appeler ou non. Elle se pinça les lèvres et soupira. "Mince ... Qu'est-ce que je fais moi ?" Elle avait la trouille ... Une trouille bleue. Et c'est à ce moment précis qu'un cheval blanc surgit de nulle part, occasionnant un cri chez la jeune femme. Elle reprit son souffle. "Oh mon dieu ..." Elle posa une main sur sa poitrine, elle avait l'impression que son coeur allait exploser. "Tu m'as fait peur ... Mais d'où viens-tu ?" Elle pencha la tête sur le côté et elle s'approcha de l'animal. "As-tu perdu ton maître ?" Elle posa sa main sur la tête de la monture blanche. Joli animal, pour sûr.

Linaewen redressa la tête. Elle crut entendre, dès lors, d'autres bruits bizarres. Mais elle secoua la tête. Elle avait l'impression que le cheval lui faisait signe de la suivre. Ou un truc dans le genre. "Non, non, non ... Tu sais, moi ... je ne suis pas douée ... Mais pas du tout avec les armes ..." Elle détestait les combats. D'ailleurs, quand bien même on en viendrait à l'attaquer, elle n'était pas certaine de pouvoir se défendre. La fuite, pour elle, ça avait toujours été la plus simple des options. "Si ton maître est un fier guerrier, je suis sûre qu'il va s'en sortir ... Alors, nous allons l'attendre là ..." Linaewen essayait de se convaincre mais ce n'était pas pour autant gagné d'avance.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Avr - 21:28

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
Aranwë tape violemment du pied sur le sol lorsqu'il entends crier, et, après un hennissement de protestation, finit par s'approcher de quelques pas, en profitant pour saluer son compagnon a quatre sabots d'un hennissement léger. Regardant l'humaine s'approcher, bougeant les oreilles en tous sens comme si il réfléchissait a ce qu'il devait penser, il souffle de ses naseaux tel un soupir avant d'approcher son nez de la main tendue, comme la jeune femme s'est rapprochée de lui. Des bruits lointains viennent cependant ramener l'étalon a ses réalités et, tournant violemment la tête par derrière lui, pointant les oreilles vers le son entendu avant de lâcher un puissant hennissement, il finit par regarder de nouveau l'humaine, la poussant du nez vers son flanc, et donc, sa selle. Elle ne semble cependant pas décidée, et, après un nouveau "soupir" - façon cheval - Aranwë décide de relever l'autre cheval en le poussant violemment de sa tête contre son encolure, ronflant et gonflant l'encolure tout en piaffant, trottant presque, sur place.
Revenant ensuite vers l'humaine, ne comprenant pas qu'elle ne se soit pas encore saisie d'une arme, qu'elle paraisse si peu convaincue par aller tailler de l'araignée - après tout, le cheval est volontiers plus habitué a un cavalier hésitant suffisamment peu sur cette question pour que lui même réfléchisse parfois avant de le suivre -, il la pousse a son tour de sa grosse tête contre son épaule avant de se coucher en vache devant elle, lui présentant une fois de plus sa selle. Si le message n'est pas clair, le pauvre animal ne sais plus que faire.


Pour ma part, toujours mes araignées, bien que l'une d'entre elles gis, morte, a quelques mètres de moi. Cela a eu le bon gout d'énerver davantage les deux autres, qui n'hésitent guère a faire cliqueter leurs énormes mandibules a une distance trop réduite pour que je ne les prenne pas au sérieux. Sincèrement, Elrohir et ses plans stupides, on en reparlera, c'est toujours intéressant d'être deux dans ces cas la, et j'ose espérer que Aranwë ai d'une, parvenu a sortir de son embarras, de deux, rejoint un allié potentiel. Je ne dois tout de même pas être le seul elfe dans cette partie de la forêt? Enfin, c'est toujours quand on a besoin d'alliés qu'on en trouve pas, parait-il.
Pour revenir aux araignées, après m'être relevé je tends de justesse mon épée au moment ou l'une d'entre elles me saute dessus, parvenant, a défaut de la blesser, a la repousser quelque peu, mais je ne vois que trop tard la seconde courir vers moi, me fracassant avec violence conter un épais tronc d'arbre lorsque, m'attrapant de ses mandibules, elle m'y envoie voler. Tombant au sol dans un bruit de feuilles froissées, malgré que je chu dans la poudreuse - certainement les feuilles mortes en dessous -, après le bruit de tonnerre du tronc, je reste a genoux, tentant de me relever, alors que les deux arachnides se préparent a réceptionner leur repas. Prenant mon épée en main, je parviens tout de même a leur faire face, ne comprenant pas la résistance de ces créatures avec lesquelles je n'ai normalement pas tant de problèmes.


(c) AMIANTE



Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 13 Avr - 10:43

Hmmm ... I think I'm lost


Linaewen caressait l'encolure de l'animal qui venait d'arriver. Belle monture, pour sûr. Un peu étrange néanmoins. Parce que la jeune humaine n'avait pas l'impression que c'était un cheval comme les autres. Il avait, dirons-nous, une certaine prestance, quelque chose dans le genre. Elle n'arrivait pas à mettre le doigt sur quoi néanmoins. Mais elle ressentait clairement que ce cheval n'était pas comme tous les autres. A moins qu'elle ne soit devenue folle, elle le pensa aussi. "Allons, allons, calme-toi ..." Parce qu'elle le trouvait bien agité, ça, c'était certain. Et qu'il soit seul, ici, dans cette forêt, alors qu'il était scellé, ça ne laissait présager rien de bon à dire vrai. Il avait sûrement un maître, qui ne devait pas être bien loin. Peut-être était-ce lui qui se battait au loin. Peut-être avait-il des ennuis et qu'il avait besoin d'un petit coup de main. Et ça, à dire vrai, ça effrayait Linaewen. Dans le sens où elle n'était pas une combattante. Elle ne levait pas l'arme pour défendre femmes ou orphelins. D'ailleurs, elle aurait voulu le faire, elle n'était pas certaine qu'elle y parviendrait. Non, à la place, Linaewen était du genre à se mettre dans les ennuis et à s'attirer les foudres de l'adversaire ... Et puis, elle ne savait pas se battre autant que ça à dire vrai ...

Quoi qu'il en soit, Linaewen n'était pas vraiment d'accord pour le suivre n'importe où. Surtout qu'elle ne savait pas à quoi elle aurait à faire. Seulement, le cheval blanc commença à foutre quelque peu le bordel et ennuya même la monture de Linaewen qui n'avait rien demandé. Lui qui était tranquille, en train de se reposer, voilà que l'autre s'amenait et l'embêtait. "Hé, oh, du calme !" La monture blanche fit quelques cabrioles, encore, et le voilà qui s'était posé, juste devant elle, après l'avoir poussée de la tête à plusieurs reprises. Linaewen poussa un soupir et leva la tête vers le ciel, enfin, plutôt vers les feuillages. "Ah ... c'est bien ma vaine d'être tombée sur un cheval intelligent ..." Pauvre d'elle ... Sans doute que la solitude devait lui monter à la tête, car voilà qu'elle parlait avec un animal. Enfin, façon de parler, bien évidemment, mais bon. "D'accord, d'accord ... j'ai compris." Elle poussa un énième soupir. Linaewen s'éloigna, juste quelques instants, le temps de récupérer son épée courte -qu'elle manipulait très mal mais elle savait "mordre" si besoin était-, son arc et ses flèches. Bien sûr, elle n'était pas certaine que ... Et bien, qu'elle arriverait à viser correctement mais bon, avec un peu de chance, peut-être arriverait-elle à toucher sa cible. Fallait l'espérer.

Ni une, ni deux, donc, elle se dirigea vers le cheval blanc et dans un nouveau soupir -décidément, elle ne faisait que ça, soupirer ...- elle finit par s'installer sur le dos de l'animal. Elle se pencha légèrement. "Ecoute, hein, je ne suis pas la meilleure des cavalières. Donc, s'il te plaît, évite de partir comme une trombe." Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle avait une peur bleue des chevaux mais il était vrai que depuis son accident, elle ne pensait pas être la meilleure des cavalières. A moins qu'elle n'avait jamais été bonne, c'était peut-être ça aussi. Quoi qu'il en soit, donc, elle allait se laisser guider par l'animal, puisqu'elle ne savait pas trop où il voulait l'emmener.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 18 Avr - 1:51

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
Aranwë eut la sympathie d'attendre que la jeune femme soit installée sur sa selle avant de se relever, se mettant d'abord assis sur les postérieurs, les antérieurs droits, avant de monter l'arrière main, secouant sa cavalière malgré le calme avec lequel il procéda. Une fois debout, il secoua sa crinière quelque peu emmêlée, évitant de justesse de faire de même sur l'intégralité de son corps pour ne pas faire descendre l'humaine, vu le manque de conviction avec lequel elle était montée en selle.
L'étalon partit d'abord au grand pas avant de prendre un petit galop confortable, évitant l'allure si cahoteuse qu'est le trot a sa cavalière, mais reprit le pas au bout de cinquante mètres a peine, gêné dans sa course par la neige qui s'accumulait a cet endroit, s'évitant une chute de justesse, malgré le pied sur caractérisant les montures des elfes. S’enfonçant de nouveau dans cette neige trop épaisse et lourde pour lui, le cheval maintenait tout de même un bon train de route, malgré qu'il se maintienne au pas, prudent, espérant qu'il ne ramènerait pas - au lieu d'une alliée potentielle - une gène de plus pour son elfe. Et ça, justement, a sentir la position de l'humaine sur son dos, cela avait le don de l'effrayer, sa nervosité finissant par être clairement visible par ses tics, remuer les oreilles, secouer la tête de droite a gauche, souffler des naseaux et j'en passerais.
Cependant, se rapprochant de sa destination, entendre le cliquetis des mandibules des araignées géantes et le silence y répondant lui fit accélérer davantage encore l'allure. Que faisait son cavalier aux oreilles pointues pour que le bruit de métal de son épée, ou celui du vent déplacé par ses flèches, ne répondent pas aux araignées?


Pourquoi mon épée ne répond plus aux menaces pas si lointaines de ces araignées, a dire vrai, la raison en est plutôt simple. Après que je me soit retrouvé a embrasser un tronc d'arbre avant de me retrouver au sol, mon épée comme seul rempart face a deux monstres me surplombant de leurs mandibules cliquetantes, je suis parvenu dans un roulé boulé a passer sous l'abdomen de l'une d'entre elles, qui reçoit d'ailleurs un violent coup de crochet de la part de sa comparse, qui m'était de manière clairement visible destiné. Arrivé la, je plante maladroitement la pointe de mon épée dans son abdomen, laissant le mouvement de recul de la créature, sous le coup de la douleur, faire le reste du travail, a savoir trancher la membrane fragile protégeant le bulbe de la créature, me valant une bonne douche de sucs gastriques en tout genre, soit dit en passant. En prime, la bête agonisante me tombe dessus, ses pattes n'étant plus capables de la soutenir. Rageant et pestant, je sors de sous ce cadavre immonde comme je le peux, cependant, sa compagne repasse a l'attaque, m'attrapant férocement la jambe - me faisant lâcher un cri de douleur par la même occasion. Tentant de rester assez lucide pour rester en vie, je parviens après ce qui me semble être des heures de bataille a lui enfoncer mon épée dans la gueule, tombant - comme elle me lâche enfin - durement au sol avant de me trainer sur le tapis de neige pour tenter de lui échapper, ne pouvant compter sur ma jambe plus qu'abimée pour me soutenir.


(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 19 Avr - 13:57

Hmmm ... I think I'm lost


Aranwë n'allait pas trop vite. Une chance d'ailleurs pour la jolie humaine parce qu'elle avait eu peur de ne pas tenir la cadence. Elle n'avait pas le même gabarit que l'Elfe, bien qu'elle ne savait pas qui était le cavalier, ni même si c'était effectivement un Elfe. Mais le cheval avait un petit je ne sais quoi et elle doutait que son cavalier devait dégager une aura toute aussi semblable. Enfin, comme dit, elle n'irait pas, pour autant, en mettre sa main à couper parce qu'on ne sait jamais ce qui peut se passer. Pour sûr.

Quoi qu'il en soit, Linaewen se tenait au cheval. Enfin, autant qu'elle le pouvait. Parce qu'elle ne tenait pas fermement les rênes. C'était l'animal qui la menait, et non l'inverse. En même temps, c'était plus simple. Parce qu'elle ne savait pas où il voulait la mener, ni même si c'était loin. Et elle ne savait pas non plus pourquoi il avait besoin d'aide. Si ça se trouvait, le cavalier -elle allait l'appeler comme ça le temps qu'elle puisse mettre un nom et un prénom sur ce visage inconnu- était pendu par les pieds ... Ou il était piégé dans un filet sans pouvoir atteindre un poignard. Ou une connerie dans le genre. Va savoir ... Ouais, va savoir.

Tout ça pour dire que même si Linaewen était bien installée sur sa nouvelle monture, elle n'était que peu rassurée. Parce qu'elle ne savait pas vers quoi l'animal la menait. A sa mort ? Meuh non ... Ca serait un peu extrême. En tout cas, la jeune humaine n'avait pas l'esprit tranquille. Loin de là. L'animal non plus d'ailleurs. Parce qu'il avançait d'un pas peu assuré, et c'était principalement à cause de la neige. Tous les êtres de la Terre du Milieu ne devaient pas avoir l'habitude de tant de neige. Comme dit plus tôt, d'aussi loin qu'elle se souvienne, elle n'avait jamais vu autant de neige. Linaewen poussa un soupir. La forêt se dégageait quelque peu. Ils venaient d'arriver dans une petite lisière où on voyait clairement qu'il y avait eu un combat. D'ailleurs, il y avait quelqu'un, dans la neige ... Et une grosse bêbête noire qui n'était pas jolie du tout. Et pas agréable. "Beurk ..." lâcha la jeune femme. Une araignée ... Quelle sale bête ! Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle détestait les araignées mais elle ne les aimait pas spécialement non plus. Non sans mal, Linaewen était descendue du cheval et s'était approchée de l'horrible bestiole. Et de l'Elfe, par la même occasion. Elle avait dégainé son arme, même si elle serait sans doute plus un boulet qu'autre chose pour l'Elfe. [b]"Allez, va-t-en, zou ..." Dommage qu'elle n'avait pas pris du feu parce qu'elle était certaine que l'araignée se serait barrée, et ce sans demander son reste.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 1 Mai - 16:39

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
Le bruit du pas d'un cheval. Même sur le tapis de neige, quoique plutôt piétiné, qui recouvre le sol autour de moi, je reconnaitrais cette allure entre toutes. Aussi gêné dans sa marche soit il, Aranwë garde ce pas fier et altier qui le caractérise tant, et le rend même quelque peu pompeux, même aux yeux d'un elfe.Content de revoir mon vieux compagnon de route, remarquer qu'il a un cavalier serait encore mieux pour me faire plaisir. Cependant, lutant pour rester lucide, et n'ayant plus de nouveau que cette maudite araignée dans mon champ de vision, je ne peux certifier de cette certitude. Cependant, alors que l'attaque me semble imminente, j'entends la voix d'une femme derrière l'araignée, et j'ose espérer qu'elle a de meilleurs arguments contre elle que "va t'en". Le bruit d'une épée tirée du fourreau. De quoi me faire plaisir, d'autant plus que l'araignée se détourne de moi pour s'intéresser a cette nouvelle venue. Pour ma part, j'en profite pour me relever, m'appuyant contre le tronc d'arbre comme ma jambe blessée ne me supporte qu'a moitié. Je me rebaisse d'ailleurs pour reprendre mon épée, oubliée au sol, en me maudissant de n'avoir songé a récupérer mon arc quand il était encore a portée... et aussi intelligent soit Aranwë, je me voit mal lui demander d'aller le chercher.
L'araignée me tournant le dos, après quelques instants de réflexion, je tente le tout pour le tout et - bien que je ne vales pas mon frère au lancer de lame - j'envoie voler mon épée en direction du bulbe volumineux de l'arachnide, espérant au pire la blesser, au mieux, parvenir a percer cette immonde poche de sucs gastriques poisseux afin d'abattre cette sale bestiole. Sucs gastriques dont je suis toujours couvert après avoir abattu sa copine d'ailleurs, faudra que je songe a trouver une rivière avant de me présenter tel que cela devant Thranduil, même si le fils de Seigneur elfe que je suis n'est guère dérangé de se montrer face au roi sylvain dans sa tenue de voyage quelque peu souillée.
Je peux voir l'araignée s'effondrer devant moi, mais est-ce du a mon épée ou a la femme que Aranwë a ramené avec lui, j'avoue l'ignorer au plus haut point.

Toujours est-il qu'elle finalement morte, a l'instar de ses congénères, mais je ne suis pas sans savoir que d'autres sont certainement déjà en route, attirée par l'odeur de sang et de mort qui règne maintenant en ces lieux. Ma jambe n'étant guère capable de soutenir encore longtemps mon poids, je profite que Aranwë, l'ayant certainement senti, se soit rapproché de moi pour m'appuyer contre lui, tenant le pommeau de sa selle d'une main, pour m’intéresser a sa dernière trouvaille, humaine apparemment. Me rapprochant d'elle a coté de l'étalon, je finis par m'arrêter a deux mètres a peine, la regardant.
"Je ne peux que vous remercier de votre assistance, même si, au vu de mon état, je vous épargnerai de vous prendre dans mes bras! Mais un peu de convenance. Je suis Elladan, fils d'Elrond le Semi-Elfe, Seigneur de Imladris. Et vous? Qui-êtes vous?"
Aranwë hennit doucement en poussant du nez l'humaine en face de lui avant de me regarder de l'un de ses grands yeux bleux.
"Et lui se nomme Aranwë, et déteste être oublié lors des présentations, veuillez l'en excuser."
(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Mai - 21:32

Hmmm ... I think I'm lost


Linaewen avait dégainé son arme mais elle ne savait pas ... Elle ne savait pas si elle allait d'être une grande utilité pour l'homme, enfin, la personne qui était là, au sol. Elle avait pris une lente inspiration tandis qu'elle tenait la garde de son épée à deux mains. Elle tremblait quelque peu. Les batailles ? Très peu pour Linaewen. Ce n'était pas son genre. Elle avait toujours peur de se blesser ou bien de blesser par inadvertance quelqu'un d'autre. Là, il n'y avait qu'elle, le cheval blanc et cet homme au sol. Enfin, on n'oublie pas non plus la jolie araignée effrayante toute noire avec ses pattes horribles ... Plus Linaewen la regardait, plus elle avait envie de fuir en courant et de s'en aller au plus vite. Maudit cheval qui avait croisé sa route ...

"Bon, écoute, je sais que toi et moi, on ne va pas être très copines ... Mais si tu pouvais t'en aller." Elle avait souri ... Mais ça n'avait rien fait à dire vrai. Au contraire, l'horrible araignée se rapprochait de plus en plus de la jeune humaine, prête à lui bondir dessus d'ailleurs. Linaewen eut un faux sourire. "Ok, ok, j'ai compris ... Tu veux faire de moi ton casse croute ... Mais tu sais, je n'ai que la peau sur les os. Tu ne vas pas faire un bon repas ... Enfin, ce que je dis ..." L'araignée avait encore avancé. Il y avait eu ... Et bien, l'homme au sol avait jeté son épée et Linaewen avait porté un coup parce que l'horrible bestiole avait tenté de lui sauter dessus.

L'araignée était morte. Ils n'étaient plus que trois dans la clairière. Elle, le cheval et l'homme blessé. D'ailleurs, ce dernier s'était redressé, non sans mal, et s'était rapproché de Linaewen. Il avait commencé à lui parler, lui dire qu'il était reconnaissant qu'elle soit venue jusque là et qu'elle l'ait aidé à ce sortir de ce mauvais pas. Il n'aurait pas été dans un tel état, c'est à dire recouvert de suc gastrique, il aurait pris soin de la prendre dans ses bras pour la remercier. D'ailleurs, à son entente, Linaewen avait eu un petit mouvement de recul. Elle préférait éviter une telle étreinte. Bon, certes, elle n'était pas non plus des plus propres mais bon. Il se présente. Un Elfe, fils d'un Seigneur, dans une région qu'elle ne connaissait pas. Elle eut un sourcil interrogateur. C'était comme s'il lui parlait sindar, ou presque à dire vrai. Elle n'eut pas le temps de lui répondre, parce que voilà que le cheval se manifestait à nouveau, poussant même Linaewen quelque peu du bout de son museau. "Il sait aussi ce qu'il veut et il n'est pas du genre à abandonner ou bien lâcher prise." La preuve, puisqu'elle était là, et ce malgré tout ce qu'elle avait pu dire en guise de protestation. [b]"Je me nomme Linaewen. Et d'où je viens ... A dire vrai, je l'ignore moi-même." Oui, bon, elle aurait peut-être pu se retenir sur cette partie mais bon, c'était vrai. Elle ne savait pas d'où elle venait. Elle ne savait pas qui elle était, rien de tout ça. Elle était simplement Linaewen, la jeune godiche qui ne savait pas quoi faire de ses dix petits doigts. "Vous avez ... Enfin, vos oreilles sont ... bizarres ..." En même temps, elle n'avait jamais vu d'Elfe de sa vie. C'était le premier. Linaewen pencha légèrement la tête sur le côté. "Pardonnez mon ignorance ... Mais Imladris, c'est ... quoi ?" Elle n'était pas conscience que le danger était proche, elle ne savait pas que d'autres araignées pouvaient arriver à n'importe quel moment.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 7 Mai - 1:47

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
Sincèrement, a la première rivière que je croise, même si par cet hiver sans fin elle sera certainement gelée, je plonge. J'ai beau ne guère me préoccuper de mon apparence, la, franchement, je suis dans un état lamentable, et préfèrerait cent fois être recouvert de sang d'orc.
Observant la créature gisant morte au sol, je remarque que je semble l'avoir ratée lors de mon jet d'épée, cette dernière reposant au sol presque trois mètres plus loin, ce qui me fait regarder de nouveau l'humaine en face de moi. Se peut il qu'au milieu de ses phrases inutiles elle ai vraiment réussi a abattre cette créature?
Quoique, vu les derniers plans a la gomme conçus spécialement par Elrohir pour les étriper - d'ailleurs, on ne doit pas se trouver bien loin du lieu de sa dernière invention, qui n'a a ma connaissance jamais vu le jour... mais écoutez plutôt, franchement, ca vaut le détour, a dire vrai, s'en était tellement comique que je m'en rappelle mot pour mot (ok, je l'avoue, je garde l'idée dans un coin de ma tête...contents?) : "On construit un barrage, après on lance de la caillasse de l'autre côté de la rivière pour faire croire aux autres qu'on a traversé dans l'autre sens. Une fois qu'ils sont au milieu, on casse le barrage et on les noie. Ouais... le seul problème c'est que quand on a passé quatre semaines à construire un barrage, ça fait un peu mal au cul d'le détruire...". Personnellement, je trouvait déjà que le premier problème était qu'on était pourchassés par une demi douzaine de ces sales bestioles...heureusement qu'on était deux, avec des chevaux capables de vitesse, sur un terrain permettant cette prise de vitesse...
Ok, je me suis perdu dans ma phrase, le changement de sujet en pleine conversation parce qu'une autre idée me traverse l'esprit est commun de ma personne. Je disais donc qu'au vu des derniers plans de Elrohir - et moi même, je l'avoue volontiers - pour réduire les rangs de ces créatures, qui n'étaient pas beaucoup plus glorieux que celui de lui parler comme a un gosse désobéissant, je ferais peut être mieux de me contenter d'apprécier le coup de main apporté plutôt que critiquer cette méthode ridic...ok, plus de critiques!
J'ai soudain une révélation, je cherche une rivière, et j'en évoque justement une. Faudra que j'y songe. En attendant, si je revenais a ma vis a vis, ce ne serait pas plus mal. Je flatte l'encolure de l'étalon a coté de moi avec un sourire, pour sur, quand il a une idée en tête, il est impossible de la lui enlever.
"Il est prêt a tout quand il a quelque chose dans la tête, et plus encore quand cela me concerne, en bien, ou en mal"
Davantage en bien, bien sur, mais il arrive que même envers moi, ce cheval soit une tête de mule des plus butées, et je ne compte plus les fois ou j'ai fini dans l'eau ou dans un arbre par les jeux de Aranwë. L'inconnue se présente finalement a moi, me surprenant d'ailleurs par son nom.
"Linaewen? Pardonnez moi de remarquer que votre nom sonne de manière elfique. Auriez vous quelque représentant de ma race parmi votre famille?"
Cependant, la suite ne me donne pas raison, car elle ne semble pas plus au courant de ce qu'est un elfe que de la planète sur laquelle elle se trouve, et c'est avec un sourire, portant machinalement ma main libre a l'une de mes oreilles, que je lui répond, légèrement amusé.
"Mes oreilles sont telles que celle de tout elfe, mon peuple, malgré que j'ai également quelques racines parmi les hommes. Quand a Imladris, la vallée cachée, demeure d'Elrond et dernière Maison Simple a l'ouest du Rhun, il s'agit d'un refuge pour nombre des notres, et d'un havre de paix pour qui la recherche. Il s'agit également de ma demeure, bien que la route me croise plus souvent."
Comment ne peut-on savoir d’où l'on vient? Ou qu'on aille, quels que soient les obstacles et les détours pour parvenir a ce point, nous avons toujours un point de départ, certes changeant au fil de nos voyages.
"Vous ignorez d’où vous venez...Ne connaissez vous pas le nom de l'endroit d’où a débuté votre voyage?"
Avant de m'enfoncer davantage, je m'éloigne de Aranwë en boitant fortement dans le but de ramasser mon épée, que j'essuie sur le corps sans vie de l'araignée avant de relever la tête, entendant du bruit aux alentours.
"Je vous prierai de m'excuser de vous couper de la sorte, mais il serait plus prudent que nous ne restions pas dans les parages. Montez en selle, nous irons plus vite qu'a pied."
Une fois l'humaine montée sur l'étalon - moyennant un coup de main de ma part - je me débrouille pour monter en croupe en m'aidant le moins possible de ma jambe blessée tandis que Aranwë part au petit trot, m'attendant a peine.


(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 9 Mai - 20:27

Hmmm ... I think I'm lost


Ce type ... était étrange ... Linaewen ne savait pas trop qui il était, ni même de quelle race il pouvait être. Non pas que ça ne l'intéressait pas. Mais elle savait que poser des questions, et bien, ce n'était pas toujours la meilleure des choses à faire. Parce que ça peut vous attirer des ennuis. De gros ennuis. Et elle voulait éviter de le faire à dire vrai. Certes, rien ne laissait présager que cet homme en face d'elle lui voulait du mal. Mais sait-on jamais. Après tout, hein, Linaewen avait une très mauvaise ... comment dire ... un très mauvais instinct. Mais bon.

Comme l'Elfe lui avait parlé de son cheval, Linaewen avait rebondi sur ce dernier, lui disant que cette créature lui semblait être des plus étranges mais qu'il savait se faire comprendre, le cas échéant, et qu'il n'était pas du genre à laisser tomber facilement. Pour sûr. L'Elfe lui expliqua qu'il était têtu et que si ça concernait son cavalier, et bien, Aranwë était du genre à faire des pieds et des mains, façon de parler, bien évidemment, pour aider son maître. "Un bon ami que vous avez là alors." Parce que si le cheval était prêt à risquer sa vie pour trouver de l'aide pour Elladan, et bien... C'était ... comment dire ... C'était juste une belle preuve d'amitié, pour sûr. Pouvait-elle se targuer d'avoir un tel ami dans ses rangs ? Malheureusement non. Elle en avait un, il fut un temps ... Mais il était mort depuis longtemps, bien malheureusement.

Elladan s'était présenté. Et il était donc normal que la jeune humaine en fasse de même, non ? D'ailleurs, l'Elfe crut qu'elle était, elle-même, de nature elfique. Elle leva un sourcil interrogateur ... Il devinait cela à la consonance de son nom. Mais elle n'en savait rien. Non, pour elle, c'était impossible. Elle se contenta d'hausser les épaules. "Je ne saurais vous dire à dire vrai." Et pour cause, parce qu'elle ne savait pas d'où elle venait. Elle ne savait pas non plus ce qu'était un Elfe à dire vrai. Mais Elladan ne tarda pas à lui donner quelques précisions, notamment au niveau de ces oreilles. Non, il ne s'était pas fait tirer les oreilles jusqu'à ce qu'elles s'allongent de la sorte. D'un côté, ça la rassurait. Il lui parla d'Imladris, du fait que c'était un refuge pour tous les Elfes, mais pas seulement. "Je ne connaissais pas un tel endroit ..." Ca lui plairait bien, d'ailleurs, de visiter cette cité à un moment ou à un autre. Peut-être continuerait-elle vers l'ouest, et ce même si la neige était plutôt gênante.

L'Elfe appuya là où ça fait mal. Il avait, véritablement, envie d'en savoir plus sur Linaewen. Seulement, elle ne pouvait pas en dire plus. Elle ne savait pas d'où elle venait. Elle ne savait même pas si elle s'appelait vraiment Linaewen d'ailleurs. Tout était noir. "Pas très loin de Montree ... Il y a six ans. Mais je n'ai aucun souvenir d'avant." Ils n'avaient pas le temps d'en parler. Du moins, pas ici. Du bruit ... On s'approchait. Peut-être d'autres araignées. Et Linaewen n'avait pas spécialement envie de croiser le fer, à nouveau, avec ces horribles créatures. Elle eut une petite grimace avant de s'exécuter et de grimper sur la monture de l'Elfe. "Vous connaissez peut-être ... Je me suis arrêtée près de rochers un peu spéciaux ... On dirait presque une caverne ... sans en être véritablement une." Elle voulait y retourner. Normal. Il y avait ses affaires là-bas. Mais aussi son cheval.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 15 Mai - 0:10

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
Je dois avouer la regarder un sourcil levé lorsque l'humaine face a moi me dit n'avoir aucun souvenir mis a part les six dernières années. C'est une déclaration pleine de consternation que de devoir avouer ne pas se souvenir de la majeure partie de sa vie. Les souvenirs font la personne que nous sommes, les quolibets nous rendent plus forts, les divers évènements de notre vie, bons ou mauvais - j'ai souvenir d'une avulsion particulièrement douloureuse...je ne remet aucunement en doute les talents de guérisseur de mon père -, tracent notre chemin. Si rétablissement elle doit avoir un jour, et j'espère que cela lui sera profitable si elle prend la direction de Imladris, j'espère que cela soit total et non pas des flash-backs épisodiques, même si se serait déja un entre-deux profitable entre le vide et la guérison.
Cependant, je comprends que parler de cela n'est pas pour lui plaire et je préfère donc garder un silence intelligent, malgré que cela soit bien étrange de ma part. Aranwë continuait a trotter, reprenant le chemin qu'il avait emprunté quelques minutes auparavant, profitant que personne ne lui indiquait une autre destination pour revenir sur ses pas en direction de l'endroit ou il avait trouvé la jeune humaine.
"Je pense connaitre l'endroit, en effet. Et si tel n'est pas le cas, je soupçonne Aranwë de nous y conduire sans que nous le lui demandions..."
Tandis que mon cheval continue d'avancer, je me tiens a l'une des sangles de la selle devant moi afin de ne pas tomber par le balancement provoqué par son trot, sans toutefois m'accrocher a sa seconde passagère, qui ne serait certainement pas d'accord que je m'accroche a elle. Je récupère cependant l'une des rênes de la bride de notre monture commune, passant mon bras a coté de Linaewen. Avant qu'elle ne me pose la question de notre arrêt, je fais reculer Aranwë de quelques pas, l'arrêtant devant un arbuste enneigé. Avec un sourire, je balaie de la main les branches de l'arbuste, découvrant un hibiscus aux fleurs pourpres volumineuses.
"L'hiver n'a pas raison de tout. Dissimulée en dessous, la vie reprend ses droits petit a petit... Pour vous, ce peut être pareil. Pour le moment, vous êtes dans le noir, mais il n'est pas impossible que vous vous souveniez un jour."
Il faut avouer que le reste de la forêt, surnommée a raison "Forêt Noire" par les hommes y vivant, a des allures suffisamment effrayantes pour inspirer un poète gothique. Les grands arbres nus, sombres ombres sous la blancheur mortelle de la neige, qui a depuis longtemps fini de m'émerveiller pour laisser place a une sourde lassitude, ajoutés aux toiles que l'on aperçoit de si de la et a l'atmosphère lourde des bois, tout semble ordonner aux voyageurs de faire demi-tour et quitter ces lieux sans détour. D'ailleurs, l'émotion déclenchée par la découverte des quelques fleurs de cet arbuste laisse bientôt de nouveau la place a un calme étrange, rappelant a mes souvenirs la douleur ressentie dans ma jambe blessée, et j'ordonne a Aranwë de se remettre en route vers ces "grottes" dont parle Linaewen, le cheval évoluant moins vite, se contentant d'un pas rapide comme la neige le gène de nouveau.
(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 15 Mai - 20:58

Hmmm ... I think I'm lost


Sa mémoire lui faisait défaut. C'était un fait. Mais Linaewen vivait sans. Ou du moins, essayait-elle de le faire. Bien évidemment, certaines fois, elle aurait aimé pouvoir se souvenir de son passé. Surtout ... Et bien, surtout quand elle croisait des voyageurs qui la dévisageaient. Et quand c'était le cas, elle aurait aimé savoir qui ils étaient, pourquoi ils la dévisageaient. Etait-ce parce qu'ils l'avaient déjà vu ? Qu'ils la connaissaient ? Ou que sais-je encore. Linaewen n'aurait su dire. Et c'était, sans doute, ça qui lui manquait le plus. L’interaction avec les gens, le fait qu'elle n'avait pas envie qu'on la dévisage à tout bout de champ. Peut-être était-elle ... juste un peu parano. Va savoir.

Quoi qu'il en soit, l'Elfe et la jeune humaine avaient fini par grimper sur le cheval. Parce qu'ils ne devaient pas s'attarder dans les environs. Les araignées pouvaient revenir à n'importe quel moment. Autant les fuir et éviter d'avoir des ennuis, non ? Linaewen souhaitait qu'ils s'en retournent de là où elle venait. Parce qu'elle ne pouvait pas laisser son cheval tout seul. Qui sait ce qui pourrait se passer ? Et puis, elle l'aimait bien. Elladan en vint à émettre l'hypothèse que c'était là-bas qu'ils se rendaient. Ou du moins, là où son propos cheval allait les mener. "Vraiment ? Votre cheval n'est pas comme les autres. Il a une volonté propre bien à lui." Linaewen pouvait laisser les rênes sur le côté, quand elle était avec son cheval, et bien, il n'avançait pas. Peut-être qu'il avait mal été dressé. Elle n'en savait rien.

Tandis qu'Aranwë marchait, tranquillement, l'Elfe en vint à récupérer les rênes, faisant ainsi arrêter l'animal. Linaewen ne comprit pas vraiment la démarche d'ailleurs. Mais Elladan avait tapoté, de sa main, un coin de neige, faisant apparaître une fleur rouge. Elle ne connaissait pas. Enfin, Linaewen avait déjà vu une fleur de ce genre à une ou deux reprises mais elle ne connaissait pas son nom et ne savait pas ce que c'était. Il en vint à parler sagement. A lui dire que quand bien même c'était le néant dans sa tête, un jour ou l'autre, elle en viendrait à percer cet épais nuage qui lui embrumait l'esprit. La comparant, ainsi, à cette fleur. "J'espère que vous avez raison. Parce qu'il me tarde de savoir qui je suis réellement." Avait-elle besoin de savoir ? Oui. Ce n'était pas vital, certes, mais elle dormirait, sans doute, mieux une fois qu'elle saurait qui elle était, d'où elle venait, et tout un tas de choses. "Enfin ... Il y a des jours où je me dis que ne pas savoir, c'est pas plus mal. Seulement, parfois, je me surprends à me retourner à chaque pas que je fais en espérant reconnaître quelqu'un." Et c'était fatiguant. Même plus que ça d'ailleurs. Et Linaewen avait besoin de savoir. Pour son bien-être.

Mais passons. Finalement, Linaewen reconnut le petit abri naturel et elle descendit de la monture de l'Elfe pour aller vérifier ... Et bien, que son cheval était toujours là. De toute manière, elle avançait, sans doute, plus vite à pied que sur le dos d'Aranwë. Donc ... Bref. Son cheval était toujours là. Elle eut un sourire et elle vint lui caresser l'encolure. Il était tranquillement couché. "Tu devrais en prendre de la graine. Ton compagnon semble bien plus malin que toi." dit-elle en posant ses mains sur ses hanches et en secouant quelque peu la tête. "Vers où vous dirigiez-vous ?" avait-elle demandé en se tournant vers Elladan.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 20 Mai - 1:23

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
C'est avec un sourire que j'écoute le commentaire fait sur mon cheval, persuadé que lui même l'a bien compris. En effet, ce cheval est particulier, et c'est bien pour cela que lui et moi sommes si liés.
"Laissez du temps au temps. Plus vous vous acharnerez a vous souvenir, plus cela se bloquera en vous. Il vaut mieux que cela vienne de facon naturelle, même si je concois qu'il est plus évident pour un elfe ayant des siècles devant lui de perdre dix ans de sa vie que pour un humain pour qui dix ans représentent une longue période."
Peut être mon père pourrait-il l'aider. J'avoue cependant ne pas en être suffisamment certain pour lui suggérer l'idée. Je connais les talents de guérisseur de mon père pour les blessures physiques en tous genres ou presque - et d'ailleurs je regrettes de ne pas être plus proche de Imladris pour qu'il m'aide avec cette jambe, moyennant une remontrance de plus, que j'écouterais autant que les précédentes -, cependant, j'ignore jusqu'ou il est en capacité d'agir sur les blessures de l'esprit.
Lorsque nous arrivons enfin a ce qui ressemble a une petite grotte, le hennissement expressif de Aranwë me fait comprendre sans l'ombre d'un doute qu'un autre cheval se trouve ici. Et effectivement, entendant la jeune humaine parler sans réponse, je comprends qu'elle s'adresse a son cheval. Je descends de la croupe de Aranwë en prenant garde de ne pas m'appuyer sur ma jambe blessée, rejoignant les rochers en m'appuyant sur le pommeau de la selle de ma monture.
"Aranwë est particulièrement malin, mais je ne l'ai pas particulièrement dressé, raison pour laquelle il lui arrive d'être insupportable. Si nous sommes si proches, et qu'il m'est si dévoué, c'est qu'alors qu'il ne pouvait supporter ma vue, c'est par ma présence a ses cotés qu'il a survécu. Depuis, il m'a accepté non pas comme cavalier, mais comme ami, et c'est grâce a cela qu'il est tant capable d'initiative... Quand a ma direction, nous nous rendions sur les terres de Thranduil, Roi des Elfes, en compagnie de mon frère et de sa monture. Nous nous sommes séparés sur le chemin, mais notre destination reste inchangée."
Après tout, je n'ai rien a cacher, et pour peu que Elrohir choisisse ce moment précis pour reprendre la même route que moi, autant qu'elle soit prévenue que nous sommes deux. J'ai oublié de préciser qu'il s'agissait de ma copie conforme, mais que voulez vous, ca sera assez évident quand on le croisera, si on le croise.
"Et vous? Suivez vous une direction précise ou vous contentez vous d'avancer jusqu'à croiser une cité?"
Oui, après tout, si elle a perdu la mémoire je pense que la géographie de la terre du milieu est allée avec. Donc, a moins de s'être fait donner une direction ou avoir récupéré une carte, elle doit naviguer au hasard.
(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 21 Mai - 7:49

Hmmm ... I think I'm lost


Parfois, on aimerait balayer d'un revers de la main quelques uns de nos souvenirs. Parce qu'ils sont inconfortables. Parce qu'ils sont gênants. Parce qu'on veut avancer dans la vie et que ces souvenirs là nous empêchent de le faire. Néanmoins, dans le cas de Linaewen, elle, c'était tout le contraire. Elle avait besoin de ses souvenirs pour pouvoir avancer. Pour reprendre une vie normale. Elle ne pensait pas ... et bien, elle ne savait pas si elle pourrait aller de l'avant. Peut-être que oui, peut-être que non. Néanmoins, dans l'immédiat, elle en doutait ... Elle en doutait fortement, pour sûr. Elladan tenta de lui remonter le moral. De lui dire qu'elle ne devait pas forcer le retour de ses souvenirs. Qu'elle devait, tout simplement, laisser faire les choses et que ça finirait par revenir à un moment ou à un autre. Elle eut un léger sourire ... que Elladan ne peut pas voir du fait qu'elle n'était pas face à lui. "Peut-être bien ... Vous devez avoir raison." Et elle eut un autre sourire quand il lui dit que pour elle, bien évidemment, c'était différent. Du fait qu'elle n'avait pas toute sa vie devant elle. Effectivement, Linaewen était un peu pressée par le temps. Puisqu'elle en viendrait à mourir à un moment ou à un autre. Et elle ne voulait pas rendre l'âme avant de savoir qui elle était réellement. Mais on n'a pas toujours ce qu'on veut dans la vie, n'est-ce pas ?

Quoi qu'il en soit, ils finirent par atteindre le petit abri naturel et sans plus attendre, Linaewen était partie rejoindre son cheval. Parce qu'elle ne savait pas s'il était toujours là. Après tout, il aurait pu s'en aller. Ou se faire attaquer. La brune s'était quelque peu inquiétée pour lui, pour sûr. Elladan en vint à lui parler de sa propre monture. Il ne l'avait pas dressé. Jamais. Disons qu'ils se supportaient depuis quelques temps. Ou du moins, c'était ce que Linaewen crut comprendre. Ils s'épaulaient, ils bravaient les aventures, les dangers ensemble. "Vous partagez quelque chose de fort tous les deux." dit-elle en tournant la tête vers Elladan. Ca lui faisait penser à Filigàn. Elle avait toujours été proche de lui. Il l'avait sauvée. Mais on le lui avait arraché bien trop tôt, malheureusement. Elladan ajouta qu'il se rendait chez le roi des Elfes. Elle eut un haussement des sourcils. Elle ne connaissait pas ce Thranduil. Elle se gratta la tête. "Un Roi des Elfes ? Et il y en a plusieurs ?" C'était bien possible. "Votre frère ? C'était fait exprès de se séparer ou bien vous avez fait face à quelques imprévus, comme pour les araignées ?" Des questions, des questions, encore des questions.

Si Linaewen était curieuse et posait des questions, il était normal que son interlocuteur fasse de même d'ailleurs. "Et bien ... Euh ... Je dois dire que je comptais aller vers l'ouest. Mais jusqu'à où, je ne saurais réellement dire." Bah oui. Elle errait un peu sans but sur la Terre du Milieu. "Je me suis arrêtée dans de nombreux villages et à chaque fois, ou presque, j'entendais parler de Fondcombe. Donc ... j'espérais m'y rendre. Mais avec la neige, disons que j'ai un peu perdu de vue mon objectif." Enfin, pas tant que ça. C'était juste un peu plus long que prévu. "Enfin, je compte toujours m'y rendre. Mais après ... Et bien ... Je ne sais pas vraiment où ça va me mener." Un but ... Voilà ce qu'il faudrait à Linaewen. Un but dans sa vie. Quelque chose pour laquelle se battre. Seulement ... Elle était loin d'avoir trouvé ce quelque chose.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 28 Mai - 0:02

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
J'avoue avoir fait preuve d'une sagesse ne ressemblant strictement pas a l'andouille que je peux être quand une idée brillante me passe par la tête, en faisant en règle générale fi de toute conséquence collatérale totalement indépendante de toute planification de ma part. Cependant, la détresse apparente de la jeunette me fait mettre de coté toute tentative de me faire irrévérencieusement remarquer. Je m'éviterai même - du moins ouvertement - un marmonnement au sujet de la longévité inexistante des humains, seuls êtres a mes yeux a être dotés de la faculté a mourir a peine nés, bien qu'ils aient un talent rare pour se faire remarquer durant ce labs de temps extrêmement court. Il suffit en effet d'un seul homme pour changer la face de la Terre du Milieu, d'une bonne ou mauvaise façon.

Je souris du compliment, vis a vis de notre relation, a Aranwë et moi-même, l'étalon, broutant, provoquant bientôt une émulsion d'herbe et de salive verte mousseuse sur ses lèvres, me faisant prudemment reculer d'un pas vers sa croupe. Sait-on jamais qu'il se montrerait suffisamment sentimental pour décider de me lécher le visage... j'ai pas besoin de ça en plus du reste, ressemblant déjà suffisamment a un loqueteux poisseux, presque un pochard sans en plus y rajouter l'espèce de jeu d'aubergine dégoulinant de sa bouche, s'épépinant déjà sur un rayon suffisamment large au sol, jurant autant sur la neige que sur la robe pourtant bien sale de ma monture.
" Non pas "un", mais "le" roi des elfes. Le roi Thranduil, de la Forêt Noire, autant dire, la forêt ou nous nous trouvons, quoique ses terres se situent plus au nord- est que notre position actuelle. Quand a mon frère, notre séparation était volontaire. Nous avons beau parcourir ces bois depuis bien longtemps, nous étions en désaccord sur la meilleure route a suivre. Nous avons donc décidé de prendre chacun la sienne, et nous verrons qui de nous arrivera le premier."
Bon, l'idée n'était peut être pas plus maline que brillante, si on prenait en compte le fait que les araignées n'aient eu aucun mal a me tomber dessus. Quelque part, j'espère que Elrohir a subit les mêmes déboires, histoire de ne pas l'entendre répéter a tout va que son itinéraire était le plus sur, a défaut d'être le plus rapide. Bien qu'il ne m'enchanterait guère de le perdre de façon si sotte.

"Fondcombe, ainsi les hommes nomment-ils la cité d'Imladris, la Vallée Cachée. Pardonnez ma négligence de ne l'avoir pas précisé. Il m'est plus habituel d'utiliser le nom que lui donne mon peuple."
Et bien, finalement, nos idées concordent. Le destin est parfois étrange, de mener cette humaine perdue dans l'un des rares endroits ou elle puisse espérer obtenir des réponses a ses questions, pour peu que ces réponses existent. Que pourra-t-elle faire après Imladris, Fondcombe, si il me faut vraiment employer ce nom, je pense qu'elle ne pourra le découvrir qu'une fois arrivée la bas. Cependant, la question de la présence de mon père en ces lieux me taraude, comme j'ai eu vent de quelque voyage en direction de la Forêt Noire avant mon départ. Cependant, est-ce quelque chose de proche, de prévu ou bien de supposé, je l'ignore.
"Fondcombe est déjà un bon but, une bonne étape plutôt. Vous trouverez certainement quelqu'un pour vous renseigner, si ce n'est sur votre passé, sur les futurs qui s'offrent a vous, et cela vous offrira une halte profitable dans votre périple."
De plus, elle sera surement mieux reçue dans la demeure d'Elrond que dans la cour de Thranduil, simple question de tolérance vis a vis des non-elfes. Je ne suis effectivement pas certain que rencontrer Thranduil et sa bonne humeur habituelle soit au mieux pour ne pas la traumatiser a vie au sujet des elfes.
(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 2 Juin - 19:48

Hmmm ... I think I'm lost


Intriguée et perplexe. Elle ne comprenait pas toutes les subtilités de ce que Elladan lui disait. A dire vrai, tout ce qui avait un rapport avec les Elfes, Linaewen était ... comment dire ... Un peu perdue. C'était nouveau tout ça pour elle et elle ne savait pas trop comment ça fonctionnait. D'où le fait qu'elle avait commis quelques impairs et qu'elle demandait quelques précisions sur le sujet. Apparemment, ce Thranduil, ce n'était pas n'importe qui. Mais le roi des Elfes de la forêt où ils étaient. Linaewen avait de plus en plus de mal à comprendre. Et elle était plus que perdue, pour sûr. "Et y'en a d'autres de rois ? Ou bien, c'est le seul ?" Encore des précisions. Peut-être que ça l'aiderait, justement, à s'y retrouver un peu ... Ou pas du tout. Si ça se trouvait, Elladan allait encore plus la perdre. Va savoir. Il en vint à lui dire que s'il était là, tout seul, c'était parce qu'il avait laissé son frère. Ils s'étaient séparés. Une sorte de petit pari. Du genre à savoir qui arriverait le premier à la cité du roi. "Et bien ... sans trop m'avancer ... Je crois que vous allez perdre, vu l'état dont vous êtes actuellement ..." Bien évidemment, Linaewen se doutait que l'Elfe pouvait compter sur sa monture pour le faire arriver en premier mais bon, il était blessé, et ça ne serait pas évident.

Elladan lui avait demandé son but. Elle voulait se rendre à Fondcombe. Et la jeune femme était loin de se douter que Fondcombe et Imladris étaient la même cité. Elladan le lui précisa d'ailleurs. Et lui donna un autre nom, aussi, par la même occasion. Linaewen se gratta la tête. "Elle a combien de noms cette cité ?" Parce qu'elle s'y perdait un peu. Beaucoup même. "Non, non, ne vous inquiétez pas. Ce n'est pas de votre faute si je ne suis pas au courant de tous les noms qu'on lui donne. Peut-être qu'à un moment j'ai eu connu tous ces noms mais pour le moment, ça ne me dit rien." Elle finirait sans doute par retrouver la mémoire. Quand ? Elle ne savait pas trop à dire vrai. Mais elle n'attendait que cela. Quoi qu'il en soit, Linaewen lui avait donc répondu qu'elle se rendait à Fondcombe. Elle ne savait pas pour combien de temps, elle ne savait pas si elle y resterait longtemps et elle ne savait pas non plus ce qu'elle pourrait y trouver. Des réponses ? Elle en doutait à dire vrai. Parce qu'elle ne pensait pas venir de là-bas. Mais qui sait ? Peut-être que des Elfes de Fondcombe auraient pu la croiser durant son enfance. Et peut-être qu'au final, justement, elle apparendrait certaine chose. Elle verrat bien. Elle verrait bien quand elle y serait. Et ce n'était pas pour aujourd'hui, ni pour demain.

Elladan lui répondit que c'était une bonne idée et qu'elle trouverait quelqu'un. Elle eut un léger sourire. "J'espère bien. Mais j'ai peur, néanmoins, que je ne m'y rende pour rien. Si ça se trouve, je n'apprendrais rien de bon." Elle poussa un soupir. Elle était un peu défaitiste la demoiselle, pour sûr. "Peut-être que je me fais du souci pour rien et que c'est une étape importante, comme vous le dites. Néanmoins, avec toute cette neige et les sinueux chemins de la forêt, je doute arriver à atteindre mon but." Ca prendrait le temps qu'il faudrait mais dans la mesure du possible, elle n'abandonnerait pas. "Qu'allez-vous faire dans la cité du roi Thranduil ?" Bonne question. Curieuse ? Peut-être un peu trop.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 6 Juin - 0:32

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
La curiosité va de pair avec la perte de mémoire, pour sur, mais je comprends totalement qu'il soit naturel de désirer savoir de nouveau ce que l'on a peut être un jour su. A dire vrai, cela doit même être gênant pour elle, poser des questions se résumant peut être a des évidences. Posant une nouvelle question a propos de Thranduil, je souris avant de décider de lui faire le topo complet, et attention, il vaut mieux s'accrocher.
"Pour être exact, Thranduil est le seul roi de notre peuple. En revanche, plusieurs de nos contrées sont sous la protection de seigneurs elfes.Mon père, le Seigneur Elrond, est maitre de Imladris et de ses terres. Quand a mon frère, Elrohir, et moi, nous sommes plutôt de ceux qui chassent l'orc sur ces dites terres. J'ai une soeur aussi, Arwen Undomiel, l'Etoile du Soir, dans votre langue. Mais revenons a nos moutons. Il y a aussi Dame Galadriel et le Seigneur Celeborn, Dame et Seigneur de Lorien...mes grands parents également, bien que cela ne soit pas d'une grande importance pour vous."

Je constate aisément que je perds mon interlocutrice, et c'est avec un sourire, et un geste de la main pour chasser l'air devant moi, que je reprends.
"A dire vrai, j'avoue volontiers que comprendre toutes les ficelles de ma famille ou des liens entre les elfes, et même les hommes - j'ai en effet, a une quinzaine ou vingtaine de générations près, un cousinage avec les rois d'Arnor et du Gondor -, est d'une difficulté exemplaire. Mais si vous trouvez la route vous menant a Fondcombe, je suis certain que mon père, et même Erestor et ses innombrables archives, seront peut être même capables de retrouver trace de votre passage quelque part."Je ne nierais pas qu'il leur a fallu un bon millénaire pour que je retiennes le fait que Gil-Galad était le petit fils de mon grand oncle, et j'en passe, non, nous compliquons pas la vie, la généalogie, c'est de la mouise, surtout quand c'est moi qui l'explique."

Rah, faut jamais être pessimiste dans la vie. Tant que je ne suis pas arrivé a la cour de Thranduil, et tant que je n'y trouve pas Elrohir, je n'ai pas encore perdu. De toute façon, mon chemin est le plus rapide, même avec ce contre temps, je suis en avance. Et, de toute manière, même si tel n'est pas le cas, j'ai le cheval le plus rapide de nous deux. Affaire classée, donc.
"Sincèrement? Si jamais je perds, j'accepte de rester cloitré a Imladris pendant une semaine sans broncher..."
Et a voir ma tête, c'est un engagement largement suffisant pour me déplaire, cependant, je reprends vite mon sourire.
"Je doute de connaitre tous les noms que possède cette cité. Certainement les nains, voire même les hobbits, la nomment d'une manière différente. Pour ma part, je connais les appelations de Imladris, Fondcombe, Rivendell, ou encore la Vallée Cachée. Mais également la Dernière Maison Simple, ou encore, simplement, la Demeure d'Elrond. Sans doute existe-t-il nombre d'autres noms."

Il est vrai que ses craintes sont justifiées. Non pas que je pense mon père incapable de l'aider - nul doute qu'il l'enverrai voir Galadriel si nécessité s'y présentait - mais on ne sait certes jamais ce que l'on va découvrir, et parfois l'amnésie vaut mieux qu'une vérité trop difficile a supporter. Cependant, qui ne risque rien n'obtient rien, et je pense sincèrement que c'est un risque a prendre. Et au pire, si elle n'aime pas ce qu'elle découvre, suffira de la cogner sur la tête pour lui faire oublier une nouvelle fois - ok Elladan, ne te perds pas en route.
"La route pour Imladris est relativement directe, en partant d'ici...ou plus exactement, de la lisière de la forêt. A vrai dire, il y a eu du passage entre nos deux contrées ces derniers temps, et je doute que les traces de chevaux aient totalement disparues de la voie a emprunter...Quand a ma présence sur les terres de Thranduil, je ne me risquerais pas a en parler sans être certain de la confidentialité a apporter a cette raison. Je peux juste vous avouer que cela devrait être assez important pour que nous ne nous amusions pas a nous chamailler sur la voie a suivre, mais peu de choses sont suffisamment importantes pour cela a nos yeux..."

(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 8 Juin - 21:02

Hmmm ... I think I'm lost


Linaewen s'était perdue avec cette histoire de roi des Elfes. Dans le sens où ... Et bien ... Elle ne savait pas réellement si elle avait bien fait de poser la question ou si, au contraire, elle aurait dû se taire et tourner sa langue sept fois dans sa bouche. Nul doute que la prochaine fois, elle éviterait de poser ce genre de questions. Ca lui éviterait quelques désagréments. Parce qu'elle n'arrêtait pas d'avoir des haussements de sourcils, se demandant bien ce qu'il voulait dire. Il était clair qu'il l'avait carrément perdu en cours de route. Enfin, elle avait compris, bien évidemment, que Thranduil était le Roi et qu'il y avait tout un tas d'autres Seigneurs, ici ou là, qui régnaient sur quelques terres. Clair, il l'avait perdue. Là, elle ne suivait plus du tout. Non pas qu'elle était sotte et qu'elle ne comprenait rien à ce qu'il pouvait lui dire. Mais disons que c'était déroutant. Et comme la jeune humaine ne connaissait que peu de choses sur les Elfes, il était normal que, pour cette première approche, elle soit hors course, en quelque sorte. "C'est ... hmmm ... compliqué votre généalogie." Même plus que ça. La jeune brune était totalement dépassée. Mais plus que ça encore. Elle s'était perdue dans ses explications.

Linaewen était curieuse, certes, mais en se rendant à Fondcombe, ce ne serait, sans doute, pas la première chose qu'elle demanderait à voir ou bien à lire. La généalogie des autres, enfin, de tout un peuple, ça pouvait être intéressant, certes, mais la brune était plus préoccupée par d'autres choses. Comme ses propres souvenirs. Elladan avait évoqué, brièvement, le fait que peut-être on trouverait sa trace ici ou là. Mais elle n'en était pas vraiment certaine. Quoi que, ne jamais dire jamais. Si ça se trouvait, elle avait pu passer par ces terres quand elle était bien plus jeune. Mais le souci, c'était qu'elle n'en avait aucun souvenir. Et qu'avec la faute à pas de chance, elle n'aurait peut-être jamais les réponses à toutes ses questions. Et c'était bien dommage. "J'espère que vous dites vrai ... Mais en même temps, je ne suis pas certaine d'avoir déjà été plus loin que le Rhûn par le passé. Donc, je doute apparaître dans vos archives." Mais sait-on jamais. Oui, certes, elle était très pessimiste. Mais qu'importe. Elle était comme ça Linaewen. Et ça ne changerait sans doute jamais d'ailleurs.

En tout cas, elle croyait dur comme fer que ... et bien, qu'Elladan allait perdre sa course. Il était blessé après tout. Elle eut un sourire amusé lorsqu'il en vint à lui promettre -enfin, c'était pas vraiment une promesse- de rester à Fondcombe toute une semaine. "Bien. Si je suis encore à Fondcombe à ce moment là, je ne manquerai pas de veiller à ce que vous respectiez ce que vous venez de dire." Elle n'était pas gentille Linaewen. Elle le taquinait alors qu'elle ne le connaissait même pas et qu'il était blessé. Elladan lui parla des autres noms de sa cité. Du moins, de comment on pouvait la nommer. C'était d'un compliqué quand même ... Pourquoi ne pas avoir un simple et unique nom ? Ca serait plus simple, beaucoup plus simple ... mais bon, hein, comme on le dit souvent, on n'a pas tout ce qu'on veut dans la vie, non ?

Se rendre à Fondcombe, ce n'était pas une chose aisée. Enfin, selon Linaewen, et surtout à cause de la neige. Néanmoins, elladan en vint à lui donner quelques conseils. Enfin, le chemin qu'elle devrait emprunter pour se rendre à Imladris. Toujours tout droit, ou presque. Par contre, il ne put lui répondre concernant le fait de sa présence dans la Forêt Noire. "Ne vous inquiétez pas. Je comprends que certaines choses doivent rester secrètes et je n'irais pas fourrer mon nez dedans. J'ai déjà assez d'ennuis comme ça." dit-elle en levant légèrement les mains vers le ciel. Elle ne voulait pas s'attirer plus d'ennuis. Elle ne voulait pas se retrouver dans des trucs qui la dépasseraient totalement.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 25 Juin - 22:59

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan
J'ai pleinement conscience d'avoir embrouillé mon interlocutrice, raison pour laquelle je me permettrais de clore moi-même le débat long, barbant et ennuyant - j'ai précisé "impossible a suivre sans se perdre"? - concernant les elfes et leurs liens de parenté avec la moitié de la Terre du Milieu. D'ailleurs, si j'avais moi même compris toutes les ficelles de cette généalogie de cinglé, se serai certainement plus facile a comprendre que le charabia que je viens de déblatérer. Puis, après tout, de quoi on s'occupe de généalogie dans la situation actuelle, je m'en occupe déjà pas lorsqu'on m'y oblige!
"A vrai dire, je me demande même pourquoi je vous ennuie avec cela. J'en ai pas grand chose a faire de ma généalogie, mis a part pour soudoyer certains de mes ainés."
Et a dire vrai, il y a des choses bien plus importantes à Imladris, car contrairement a son inquiétude, je suis certain que quelqu'un la-bas pourra l'aider a apprendre ce qu'elle désire se rappeler. Il n'est en effet pas besoin d'avoir un jour traversé la cité pour y avoir laissé son empreinte, même si la cause de cela m'échappe - de bons informateurs, accompagnés de bons scribes, sans doute - et il est rare que quelqu'un y pénètre qui ne soit connu d'aucun des nôtres, même a plusieurs générations près.
"Bah, je n'ai jamais traversé le Rhun non plus...dans l'autre sens, je veux dire, et je suis certain que si j'évoque la-bas le seigneur Elrond ou l'une de ses calamités de fils, je trouve oreille de connaisseur. Rien ne vous dit que vous êtes une totale inconnue aux yeux de tous, et peut être êtes vous bien moins une parfaite anonyme que ce que vous en pensez. Certes, vous n'êtes pas une elfe, cela se voit au premier coup d’œil, mais malgré leur trop rapide passage sur cette terre, les humains arrivent à y laisser des empreintes plus profondes que certains des nôtres ayant des siècles pour le faire."
Je vois clairement a son expression qu'elle se croit aussi importante qu'elle est persuadée de retrouver un jour la mémoire, ce qui me tire une grimace désapprobatrice avant que je ne poursuive, ne lui laissant pas le temps de me mettre des roues en me contredisant en bloc sur mes dernières paroles. Je suis un elfe, je sais reconnaitre la valeur d'un être quand je la vois.
"Nan, nan, nan, ne commencez pas a vous dénigrer sans savoir de quoi vous parlez, au risque de vous faire taper sur les doigts par qui de droit. Je pense réellement ce que je dis - d'ailleurs, il paraitrait que je mente vraiment très mal. Je sais voir la valeur de quelqu'un quand il en a, et sous votre apparente naïveté, je suis certain que vous êtes plus qu'une fillette perdue."

Apparemment, la demoiselle est certaine que je n'ai aucune chance dans ce pari que nous nous sommes lancés, Elrohir et moi. Le fait qu'elle pense veiller au fait que je respecte mes engagements a Imladris a le don de m'amuser, si la pauvre savait que mon frère et moi sommes autant deux copies conformes que deux courants d'air. Autant dire que surveiller l'un de nous sans surveiller l'autre est inutile, et surveiller les deux est impossible.
"Si vous pensez être capable de me surveiller sans me perdre de vue dans une cité que je connais mieux que ma poche, je suis prêt a relever le défi et tenir mes engagements."

Du regard, et d'un signe de tête, je la remercie de ne pas chercher a fouiller dans des affaires dont je ne suis pas certain qu'elles la concerne.
"Je vous remercie de cette attention. Je m'excuse de ne pouvoir vous accompagner jusqu'a Imladris, connaissant par cœur le chemin a parcourir pour l'atteindre, cependant, mes obligations me conduisent a l'opposé de cette direction."
(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 3 Juil - 17:23

Hmmm ... I think I'm lost


Plus défaitiste que Linaewen ? Oh, et bien, sans doute que ça ne devait pas exister. Dans le sens où oui, elle était très pessimiste. Elle ne croyait pas en elle. Elle ne croyait pas au fait qu'elle retrouverait la mémoire à un moment ou à un autre. Elle pensait qu'elle n'était qu'une humaine, parmi tant d'autres, et que jamais, oh combien jamais elle n'arriverait à remettre la main sur son passé. Si elle savait d'où elle venait, ça serait plus simple. Beaucoup plus simple. Parce qu'elle s'y rendrait, tout simplement, et qu'elle poserait les questions. Mais là, personne n'était capable de lui dire d'où elle venait, qui elle était. Aucune bride de son passé, rien du tout. Et c'était frustrant ... A un point que vous n'imaginez pas. Alors oui, elle se mettait un peu plus bas que terre. Mais c'était dans son caractère. Le seul qui avait toujours su la garder la tête hors de l'eau, c'était Finnéas. Mais paix à son âme, il était mort. Assassiné. Et elle avait perdu non seulement son ami. Mais aussi son meilleur atout pour retrouver la mémoire.

Linaewen eut un léger sourire amusé. Au moins, Elladan savait lui rendre le sourire, et ce même si elle avait de quoi le perdre à de nombreuses reprises. Lui-même ne s'était jamais rendu par delà le Rhûn. Mais il était sûr et certain qu'on le connaissait de renom. "J'aimerais être dans votre cas. Qu'on me connaisse de renom. Comme ça, je pourrais définitement faire un trait sur mon passé ... Enfin, dans le sens où je le retrouverais plus rapidement." Elle n'était personne. Du moins, le croyait-elle. Mais la réalité était toute autre. Comment réagirait-elle quand elle l'apprendrait ? Difficile à dire. Sûrement qu'elle en serait étonnée. Quoi qu'il arrive, Elladan tentait de lui faire garder le sourire. Il souhaitait qu'elle garde confiance en elle, ce qui n'était pas chose aisé. Il en vint à lui dire que quand bien même elle n'était qu'une humaine, si ça se trouvait, elle finirait par marquer cet âge. Parce que ceux qui mourraient le plus tôt avaient tendance à mieux s'illustrer. Du moins, c'était ce qu'elle avait plus ou moins compris. "Peut-être ..." lâcha la demoiselle quand au fait qu'il voyait sa valeur et qu'elle n'était pas qu'une fillette perdue. "Je vous remercie. Rare sont ceux qui ont de telles paroles à mon encontre." Finnéas. Aldarion aussi. Mais elle n'était pas restée assez longtemps à ses côtés.

Elladan avait plus ou moins fait un pari. Et Linaewen comptait bien lui faire tenir sa promesse. Du moins, si elle atteignait un jour Imladris, saine et sauve. Encore fallait-il qu'elle y arrive et qu'elle ne se fourre pas dans la gueule d'un Troll. C'était bien son truc, ça, se perdre, encore et encore. Elle se contenta d'hausser les épaules. "J'en réfèrerais à qui de droit. Mais encore faut-il que j'atteigne votre cité sans me perdre. Et ce n'est pas gagné d'avance." Du tout même. Mais avec un peu de chance, elle arriverait à atteindre son but sans trop se perdre. Le principal, c'était qu'elle arrive à quitter la forêt. Après, ça devrait aller tout seul. Ou du moins, l'espérait-elle. "Quoi qu'il en soit, vous êtes peut-être pressé. Et je n'aimerais pas vous retenir plus longtemps." De toute manière, elle aussi allait devoir reprendre la route. Et de ce qu'elle avait compris, elle serait bien accueillie à Fondcombe. Et puis, qui sait ? Peut-être qu'elle ne serait pas encore repartie quand il reviendrait.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 9 Juil - 16:39

Hmm ... I think I'm lost


A. Linaewen Ponwar ▽ Elladan

Je ne suis pas certain que si l'on m'en donnais le choix, je choisirai celui d'être connu de renom. Je possède certes la fierté des elfes, et être fils d'un seigneur elfe tel que Elrond d'Imladris n'est pas chose négligeable, cependant il m'arrive de désirer la vie simple et sans contrainte de ces enfants des hommes, insouciants, n'ayant encore connu la souffrance de la guerre, et ses pertes. D'un autre coté, si l'on m'enlevais la possibilité de pourchasser et mettre en pièces ces insultes à la vie que sont les orcs et leur décadent cousinage, je ne sais pas à quoi j'occuperai mes journées. De plus, nous supporterait-on, Elrohir et moi, à passer nos journées en Imladris, préparant de nouveaux plans plus ou moins ingénieux à l'encontre de telle ou telle personne? J'ai dans l'idée qu'on nous apprendrais rapidement à chasser l'orc.
"Certaines parties de notre passé seraient meilleures si elles étaient oubliées. Les joies vont de paire avec les malheurs, et il se peut que vous n'aimiez pas ce que vous découvrirez...Car vous le découvrirez, un jour, j'en suis certain."
Je me penche sur la selle de mon cheval, en direction de la jeune humaine, sifflant entre mes dents du poids que j'exerce ainsi sur ma jambe blessée, avant de saisir doucement son menton dans ma main, plantant mon regard dans le sien.
"Ne perdez pas espoir, courageuse Linaewen. Il y a plus en vous que vous ne le soupçonnez. Aranwë ne vous aurait pas mené à moi s'il n'avait pas senti que vous pourriez m'aider."

Certes, l'heure est pour moi venue de reprendre ma route, cependant, me redressant de nouveau sur ma selle, je compte me rendre une dernière fois utile à cette rencontre inattendue, faisant reculer Aranwë jusqu'à pouvoir toucher de ma main le chanfrein de son ami à quatre sabots. Caressant la tête imposante du cheval, je murmure quelques mots d'elfique à son attention avant de reporter mon attention sur sa cavalière.
"Je mesure le danger pour moi de vous voir parvenir à Imladris si j'en viens à perdre cette course, cependant, je préfère entendre les railleries de mon frère que causer la perte de quelqu'un. Je ne peux vous accompagner jusque là-bas, cependant, je pense qu'à présent votre monture est capable de s'y rendre sans encombres. Chevauchez vite et droit, et préférez le jour à la nuit, les trolls et orcs détestent la lumière du soleil plus que tout."
La neige tombe de nouveau entre les branches des arbres, et Aranwë piétine sur place, me faisant clairement comprendre qu'il n'attend plus que moi. Je salue donc une dernière fois la jeune femme tandis que l'étalon se soulève légèrement sur les postérieurs avant de prendre un petit galop peu rapide, testant son terrain avant de songer à accélérer. Effectivement, nous tenons l'un comme l'autre à prouver qu'il est le plus rapide de nos deux montures, cependant, je ne compte pas qu'il se brise une jambe dans l'exercice...et je dois toujours trouver de quoi me nettoyer de ce jus d'araignée.


(c) AMIANTE



Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Juil - 21:11

Hmmm ... I think I'm lost


Défaitiste elle était. Mais pourtant, Elladan tentait de lui rendre le sourire par tous les moyens. Il gardait espoir, pour elle. En quelque sorte, il avait de l'espoir pour deux. Et ce n'était pas plus mal. Parce que quand bien même la jeune humaine avait le moral à zéro concernant son passé, au moins, avoir croisé la route d'Elladan lui était bénéfique. Pourquoi ? L'Elfe lui avait été agréable. Ils ne se connaissaient pas et pourtant, ils avaient longuement palabré. Et elle en était contente. Ravie même. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle venait de se faire un ami mais au moins, si elle finissait par atteindre son but, c'est à dire Fondcombe, probablement qu'elle ne se sentirait pas aussi seule. Et ça serait bien pour elle. Parce que c'est loin d'être amusant de se retrouver dans une cité où on ne connaît personne. Elladan lui avait fait redressé la tête en se saisissant de son menton. Les yeux dans les yeux, ils se regardaient ainsi. Il tentait de lui redonner du courage, le sourire, ce qui fonctionnait plutôt bien d'ailleurs. "Puissiez-vous avoir raison." Comme on le dit bien souvent, l'homme ne voit pas spécialement toutes les forces qu'il possède. C'était un peu le cas de Linaewen d'ailleurs. Il voyait en elle des choses qu'elle ne voyait pas spécialement. Et c'était bien normal.

Quoi qu'il en soit, il était temps pour lui, comme pour elle, de reprendre la route d'ailleurs. Parce que ça faisait un petit moment qu'elle était à l'arrêt quand même. Et son interlocuteur aussi d'ailleurs. Et s'il ne voulait pas perdre son pari fasse à son frère, Elladan devait se remettre en route et se hâter au plus vite. Sans cela, et bien, il aurait un gage. Du moins, s'ils se revoyaient. L'Elfe en avait profité pour murmurer quelques mots incompréhensibles à l'encontre du cheval de la jeune femme. Ce qu'il lui avait dit ? Elle n'aurait su le dire à dire vrai. Elle ne comprenait pas un mot de l'elfique à dire vrai. Mais une nouvelle fois, Elladan eut des paroles réconfortantes à son encontre. Il en était venu à lui dire qu'elle devait suivre la route et qu'elle devait préférer le jour à la nuit. Elle avait hoché la tête à plusieurs reprises, signe qu'elle avait compris ce qu'il venait de lui dire. "J'espère avoir le loisir de vous recroiser à nouveau." Elle se doutait que ça pouvait prendre du temps, beaucoup de temps d'ailleurs. Elle ne savait pour combien de temps il en aurait au Royaume du Seigneur Thranduil. Mais elle se montrerait patiente. Et sans doute qu'ils arriveraient à se revoir un de ces jours. Une fois Elladan parti, Linaewen rassembla ses affaires et caressa le col de sa monture. "Il est temps de se remettre en route mon ami." Avait-elle dit dans un sourire. Ce qu'elle fit une fois prête.
Plaisir partagé mon cher :)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Elladan et Elrohir
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: