Attaque surprise [Quête]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 16 Avr - 21:25
Il faisait très froid, comme depuis plusieurs mois, et il y avait une quantité invraisemblable de neige sur les immenses plaines du Riddermark. Un puissant alezan fendait la poudreuse de son large poitrail. Son allure était ralentie, et au lieu de son rapide galop habituel, il devait se contenter d'un trot lent de cheval de labour. Sur son dos, le capitaine Gametred, fils de Déorl.
L'homme chevauvait depuis des heures et la fatigue commencait à se faire sentir, pour lui comme pour son cheval. La journée avait été assez peu neigeuse pour une fois, mais les rayons du soleil sur la neige lui avaient blessé les yeux, et il ne pensait même pas à boire ni à copuler pour une fois, n'aspirant qu'à prendre un repos bien mérité.
Son roi l'avait envoyé vers le nord, en direction de Mirkwood pour un mystérieux conseil. Cela avait rapport avec cet hiver rigoureux et sans fin qui sévissait sur les Terres du Milieux. Le souverain rohirrim ne pouvait s'y rendre en personne en raison des tensions avec le Gondor. Gametred lui même aurait préféré rester bien au chaud à Edoras à attendre que les gondoriens viennent se faire réduire en pièces devant la forteresse. Mais c'était le devoir du capitaine que d'obéir aux ordres de son souverain. Et puis il y aurait des nains et des elfes: si Gametred avait souvent croisé les premiers, il était toujours curieux d'en voir. Quand aux seconds, il n'en avait apperçu qu'un ou deux dans son existence et on lui avait souvent vanté la beauté des femmes elfiques.
La nuit commencait à tomber. La visibilité était mauvaise, mais Gametred savait qu'un village se trouvait à un galop de charge d'ici. Bientôt, il pu mettre pied à terre dans la cour de l'auberge.
Las, il confia les rênes de son précieux Foudrelance au palfrenier, puis après un frugal repas, tomba tout habillé avec sa cote de maille sur le lit que lui avait préparé l'aubergiste.

***

"Capitaine! Venez nous aidez nous sommes attaqué!"
"Des orcs?" demanda Gametred d'une voix pateuse en se redressant sur un courde.
"Non! Ce sont des hommes!"

Le capitaine bondit sur ses pieds et tirant son épée, suivit l'aubergiste. Il n'était pas un fantassin, et chercher Foudrelance lui paraissait une bonne idée, mais il s'aperçu vite qu'il n'en aurait pas le temps. Le village était déjà à feu et a sang. Gametred se demanda pourquoi est-ce que l'aubergiste avait mit tant de temps à venir le chercher, puis se tourna vers le palfrenier, un adolescent armé d'une fourche qui hésitait à se jeter dans la mêlée.

"Toi, gamin! Cherche moi mon cheval!"

Le gosse aquiesa et disparu dans l'écurie. Gametred se dirigea vers la rue à grandes foulées pour affronter les brigands, même à pied.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 30 Avr - 15:11

Attaque Surprise
❝ QuêteSauv.❞

Alors que tu te retrouves dans la rue principale en face de l’auberge tu aperçois la place du village. Tu y voies les fameux hommes qui attaque le village, ils prennent grand soin de piller les bâtisse mais étrangement ne tue pas (même s’ils frappent et malmène les habitants). Tu en voie même qui parte avec des sacs de jute ou des coffres, des biens précieux appartenant aux habitants. Un homme semblent les guidé, au milieu de la place, il dirige toute l’opération. Il va demander à un de ses hommes, de lui trouver une femme. Tu ne sais pas pourquoi, mais pour toi il est hors de question de le laisser toucher une innocente.
Que fait tu, tu suis l’homme pour l’empêcher de prendre une femme ou tu attends qu’il revienne pour le tuer avant qu’il là donne à son chef ?? Dans les deux cas tu sauves la jeune la femme.


Info : Il faut créer un nouveau rp avec pour titre "Attaque Surprise [ Quête]", après chaque post un pnj interviendra.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 1 Mai - 11:39
Quelque chose frappa Gametred alors qu'il se jetait dans la bagarre, l'épée au clair: les pillards ne tuaient pas. Ils frappaient, bousculaient, renversaient et volaient les pauvres villagois, mais n'en tuait aucun. Perturbé, il resta un instant interdit dans la rue, puis se mit à distribuer des coups d'épée autour de lui pour se frayer un chemin, frappant aussi de son poing ganté de maille à l'occasion.
Il finit par déboucher sur la place principale du village. Des hommes passaient, chargé de tout ce que les villageois avaient de précieux chez eux. La rage envahissait Gametred: immondes créatures. Voler ainsi des villageois presque sans défenses et déjà affaiblis par l'hiver sans fin lui semblait la pire des abominations. Tout le monde souffrait des conditions climatiques, voler son voisin était lâche et dépourvu de sens. Ces pillards n'avaient même pas l'excuse de dérober à un plus riche du pain pour nourrir ses enfants. Tout les petits de touts les villages avaient faim.
Au milieu de la place, Gametred apperçu un homme qui semblait tout coordonner. Il s'en approcha à grand pas pour lui arracher l'ordre du repli ou le tuer selon les circonstances. Il l'entendit alors demander à un de ses subordonnés de lui trouver une femme. Le sang du capitaine ne fit qu'un tour. Pas question de le laisser mettre la main sur une fille innocente à qui on venait qui plus est de dérober tous ses biens. Gametred n'avait jamais forcé une femme, bien que ça ai déjà faillit lui arriver une ou deux fois quand il avait trop bu. A jeun, le viol lui parraissait une atrocité sans nom, tout comme le pillage de ces pauvres villageois. C'était l'abomination de trop. Le capitaine se jeta sur le chef des bandits et lui passa son épée en travers sur corps. L'homme serra la lame qui lui traversait le torax entre ses mains, plus glissa lentement à terre jusqu'à ce que Gametred accélère sa chute d'un grand coup de pied.
A ce moment là, l'autre pillard revint, tirant une toute jeune femme par le bras. La pauvre enfant se débattait comme une diablesse, criant, pleurant presque. Le capitaine leva à nouveau son épée. D'un geste réflexe pour parer le coup de son cimterre et lâcha la fille qui chut violemment. Gametred et lui échangèrent quelques passes d'armes violentes et fourbes. D'un revers de sa lame, il désarma le voleur et lui coupa la main sous le poignet. L'homme s'effondra en hurlant, permettant au capitaine de se tourner vers le jeune femme et lui tendit la main pour la relever.

"Vous n'êtes pas blessée?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 1 Mai - 13:41

Attaque Surprise
❝ QuêteSauv.❞

La femme te remercie et te blennie de l'avoir sauver. face au brigand qui git à terre et tient son poignet en sang dans sa main, tu remarque que son armure est étrange. En effet elle ne ressemble au armures typiques du Rohan mais plutôt à quelque chose de vite fait, sans grand soucis de son apparence. Associer au symbole de l'arbre du Gondor, tu t'étonne que des Gondoriens soient venu si loin en Rohan juste pour piller un village. Beaucoup de questions à résoudre, mais pour le moment, il y a un village à protéger.

Info : Il faut créer un nouveau rp avec pour titre "Attaque Surprise [ Quête]", après chaque post un pnj interviendra.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Mai - 17:36
La jeune femme s'accrocha à la main de Gametred qui la remit sur ses pieds. Elle le remercia chaleureusement avec forces bénédiction et fila se mettre à l'abri. Malgré la situation critique, il sourit en se disant qu'il s'était fait une amie.
Les hurlements du pillard à qui il avait tranché la main attirèrent à nouveau l'attention de Gametred. Il leva son épée pour l'achever, ce qui eu pour effet de faire redoubler ses cris, puis au dernier moment, changea d'avis et l'assomma du pommeau de son arme pour l'assomer et l'interroger plus tard. Il s'agissait de l'armure de l'individu. Ce n'était pas du tout ce qui se faisait en Rohan. Elle ne ressemblait même pas au travail d'un forgeron étranger. C'était juste baclé. Gametred se pencha sur l'emblème peint sur le plastron, qu'il n'arrivait pas à distinguer à cause de l'obscurité. L'arbre du Gondor!
Décidément, c'était bien suspect. Pourquoi est-ce que les les soldats gondoriens se seraient introduits si loin dans le Riddermark? Et surtout comment? Ils semblaient assez nombreux et en ces temps troublés, beaucoup de cavalier arpentaient les plaines, parfois même par régiments entiers! Gametred était perturbé. La situation le dépassait.
Il décida finalement de se préocuper du pourquoi du comment un peu plus tard, et d'empêcher pour l'heure les hors-la-lois, les gondoriens ou peu importe leur identité de voler jusqu'à la moindre richesse des villageois. A ce moment là, Rougetonnerre arriva sur la place au galop, les rênes trainant par terre, poursuivit par le jeune palfrenier de l'auberge, trois pillards sur les talons. Personne n'avait besoin d'expliquer que pendant que le soigneur amenait le destrier à son propriétaire, il avait été intercepté par des bandits qui avaient tenté de voler le cheval de prix qui se trouvait là. Rougetonnerre avait finalement prit peur malgré son entrainement au combat et c'était enfui.
Gametred porta ses doigts à sa bouche et émit deux longs sifflements. Le destrier était dressé à répondre à ce signal en toutes circonstances, mais son affolement était tel que son maître du répéter plusieurs fois son appel pour que le cheval réagisse et fasse demi-tour alors qu'il était déjà presque sortit de la place. Evidemment, les hors-la-lois ne manquèrent pas de tenter à nouveau leur chance avec l'animal, mais furent rapidement découragé par ses ruades et par les coups de son maître.
Enfin, Gametred se hissa en selle, jubiliant. Me voilà redevenu un homme entier, se dit-il.
Immédiatement, il chargea les attroupements de pillards pour les dispercer et les décourager. C'était Rougetonnerre qui faisait alors la majorité du travail, bousculant les hommes de son puissant poitrail, les renversant et les piétinant de ses sabots larges comme des assiettes. Gametred se contentait de protéger le char d'assaut animal qu'il montait en frappant ceux qui essayaient de l'abattre, car il avait oublié sa lance à l'auberge.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 8 Mai - 13:57

Attaque Surprise
❝ QuêteSauv.❞

Tu arrives à éliminer un bon nombre des brigands, dans le village. Bien qu’ils soient particulièrement violents, ils n’ont pas une aussi grande expérience que toi du combat et son vite dépasser. Certains vont même fuir, comprenant que leur mission est mise à rude épreuve. Enfin de compte même les villageois vont pouvoir se défendre face à eux. On peut dire que le village est sauver, même si ils ont détruit pas mal de choses et embarquer pas mal de richesses des habitants. Ce n’était pas aussi difficile que tu l’avais imaginé, mais il y a encore cette histoire d’armure qui te trotte dans la tête.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Mai - 15:50
Les bandits étaient dispersés et fuyaient comme des volées de moineaux devant les charges de Rougetonnerre. Sur son dos, Gametred jubilait. Les villageois étaient galvanisés par la soudaine débâcle de leurs adversaires et combattaient avec ardeur.
Les hors-la-lois morts gisaient partout sur la place, piétinés par les chevaux, mis en pièce par les épées des hommes, transpercés par les fourches des femmes. La déroute des pillards était totale. Gametred affronta quelques courageux qui n'avait pas encore déserté en hurlant, puis soudain le silence tomba sur la place: l'attaque était finie. Quelqu'un lança un cri de victoire qui fut reprit par tout les combattants, y comprit par le capitaine qui s'autorisa même une petite fantaisie en faisant cabrer son étalon.
Passés les instants d'allégresse, on se rendit compte que les pillards avaient quand même volé et détruit beaucoup de choses, mais ils n'étaient pas près de retenter leur chance ici! On commença à débarrasser les cadavres des hors-la-lois pour les bruler à l'extérieur de la ville, en prenant bien garde à ne pas emporter ceux des villageois tombés. Gametred prêta Rougetonnerre pour aider à transporter les corps, puis décida de s'occuper de son prisonnier.
Cette histoire d'armure le préoccupait. Il voulait comprendre: sa théorie était pour le moment qu'il s'agissait d'une simple bande de hors-la-lois se faisant passer pour des gondoriens pour profiter des tensions entre Rohan et Gondor, évitant ainsi que les soupçons se portent sur eux. Mais cette hypothèse garderait un gout d'insatisfaction jusqu'à ce qu'il ai entendu confirmation dans la bouche d'un de ces hommes.
Gametred s'approcha donc de l'homme assommé et le traina par les aisselles jusqu'à un mur contre lequel il l'appuya. Il lui retira ensuite sa ceinture pour garroter son bras amputé, puis ôta son gantelet de maille et flanqua une belle paire de gifles à son prisonnier.

"Alors, belle endormie, on se réveille?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 17 Mai - 14:30

Attaque Surprise
❝ QuêteSauv.❞

Alors que l’homme que tu as mutilé se réveille, il semble essayer de fuir en te voyant de nouveau. Ce n’est pas le moment de jouer au chat et à la souris. Il faut l’empêcher de prendre la fuite tout en le laissant assez intact pour qu’il réponde à tes questions. La chose ne va pas si simple, car il semble bien déterminé à garder ça pour lui et à être fidèle à son chef.

PS : tu poses les questions (une ou plusieurs à la fois comme tu veux) et le PNJ férat les réponses du brigand.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 19 Mai - 12:24
Oui, la belle endormie s'éveilla, clignant des yeux l'air hébété et particulièrement stupide. Gamtred ne pu s'empêcher de s'esclafer face à l'étonnement et la peur de son prisonnier quand il le reconnu.

"Surprise, ma belle." se moqua-t-il.

Aussitôt, le mutilé se leva et commença à s'enfuir sur ses jambes tremblantes. Le capitaine jura. Il le pensait trop affaiblit pour se faire la malle si vite. Oh le bougre de salaud. Gametred se leva et le suivit à la même allure. Si le brigand n'avait pas la rapidité d'un coursier de messager, son poursuivant était alourdit par sa cote de maille et peu endurant à pied.
Au bout de quelques minutes de poursuite vers la sortie du village, le capitaine était déjà hors d'haleine. Il était doté d'une grande force et était un grand cavalier capable de maitriser n'importe quel cheval, mais il n'était définitivement pas un fantassin. Il éprouva soudain un grand respect pour la piétaille.
Son bonhomme aurait certainement filé, si il n'avait pu compter sur l'aide d'un berger et de son brave chien troupeau Les deux, habitués à courir après les moutons échappés, aidèrent efficacement Gametred: l'homme barra la route au fugitif et son molosse sortit de nul par pour reverser l'homme d'un bon prodigieux. Le capitaine remercia chaudement l'homme et flatta la tête du chien, en gardant un pied ferme sur la poitrine du prisonnier pour l'empêcher de reprendre sa fuite.

"Que va-ont faire de toi ma mignonne? Si je te lâche, tu vas fuir." fit-il à l'homme qui gigotait faiblement sous sa botte, toujours sur une parodie ridicule du ton enjôleur qu'il employait avec les pucelles farouches et les chevaux nerveux. "Et bien ma foi, j'étais disposé à t'interroger tranquillement dans le village mais tu es plutôt mal disposé, donc nous resterons là. Hop hop hop, n'espère pas t'échapper où je serais contraint de m'assoir sur toi."

Pour appuyer ses propos, il pesa quelques secondes de tout son poids sur le pied qui maintenant le brigand au sol. Les deux-cent-vingt livres du capitaine coupèrent le souffle et l'enfoncèrent dans la neige plus dure sous la couche de poudreuse.

"Quel est ton nom et d'où viens-tu? Comment s'appelait ton chef? Etait-il vraiment votre chef ou prenait-il ses ordres de quelqu'un d'autre?" demanda rudement Gametred en relâchant légèrement la pression de son pied pour permettre au captif de répondre.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 19 Mai - 14:15

Attaque Surprise
❝ QuêteSauv.❞

Immobiliser sou le poids qui capitaine, le brigand, commence à plus s’inquiéter pour lui que pour sa mission. Pourtant la peur et la crainte va lui couper une partie de ses moyens et les réponses seront comme elles sont: courtes.

-Je me nomme Harim et je viens du Khand. On ne sait pas d’où viennent nos ordres, on nous a simplement demandé de mettre un peu de bordel dans le Rohan et se faisant passer pour des Gondorien. Je ne sais rien d’autre.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Mai - 20:07
Gametred fixa son prisonnier avec une certaine perplexité. Le Khand? Certes ils n'avaient jamais été alliés, mais pourquoi organiser des pillages déguisés en gondoriens? Cela dépassait un peu le capitaine. Si cela ce trouvait, ce type n'était même pas du Gondor! Méfiant, il tira son épée et en passa la pointe sous le casque du captif pour le faire sauter, dévoilant le visage de l'homme. En effet, si ce type était gondorien, Gametred était un hobbit. La peau foncée, les cheveux noirs, non il n'avait définitivement pas le type du Gondor.

"D'accord. Je veux bien croire que tu vienne du Khand et que tu n'ai pas eu d'ordres directs. Tu es un garçon intelligent, tu n'as pas fait de fierté inutile et tu as répondu sagement à mes questions. Si tu continue comme ça, je ne te tuerais pas et je laisserais ton sort entre les mains de la justice royale. As-tu compris?"

Gametred rangea calmement son épée, détournant momentanément les yeux de son prisonnier, puis riva à nouveau son regard dans le sien. Sans se presser, il changea légèrement de position pour le laisser respirer sous sa botte. Il devait pas être mauvais dans le fond et répondait sagement aux question. Le capitaine n'avait donc aucune raison de lui faire la vie dure.

"Bien. Et il n'y a pas de rumeurs sur la provenance de ces ordres qui couraient autre de toi? Sinon, ta petite bande faisait partie de l'armée de votre pays ou c'est une milice? A moins que vous ne soyez des mercenaires? Et d'où viennent vos armures?"

Gametred avait décidé, si le prisonnier ne pouvait lui dire qui lui dictait ses ordres, de lui soutirer un maximum de renseignements annexes qui pourraient le mettre sur la voie. Il s'en occuperait après son retour en Rohan. En attendant, d'autres pourraient enquêter sur cette étrange histoire. Le capitaine haussa les sourcils pour encourager son prisonnier à se dépêcher.

"Allez mon garçon, active toi, il fait froid."
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 4 Juin - 14:01

Attaque Surprise
❝ QuêteSauv.❞


Serrant toujours son moignon dans sa main, l'homme soupir. Il souhaite rentré chez lui, loin de toute ses histoires qu'il ne comprend pas.

-Je ne sais pas, je vous ai dit. Je sais simplement que cela était dans l’intérêt de ses hommes. J'y connais rien à la guerre et encore moins à la politique. Je suis forgeron monsieur, on est venu vers moi car je savais me servir d'une épée. Les armures?? Du vite fait, on ne s'est pas attardé dessus.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 12 Juin - 12:43
Harim ne savait rien, c'était désormais une évidence. Gametred était bien obligé de le croire à présent. Il maudissait la pulsion chevaleresque qui l'avait poussé à tuer le chef tout de suite. Pourquoi avait-il fallu qu'il lui passe son épée en travers du corps sans réfléchir une minute? Il lui avait transpercé l'estomac de part en part, et lui avait probablement abimé le diaphragme au passage. Le pillard avait du agonisé quelques minutes, mais il devait être tout ce qu'il y avait de plus mort à l'heure qu'il était, ce n'était donc même pas la peine d'essayer de le retrouver pour lui arracher des renseignements dans son dernier souffle.
Gametred croisa le regard de Harim. Pas la peine d'insister. Il ôta son pied et releva son prisonnier. Le saisissant par la nuque il le poussa vers le village. L'aube pointait à l'est. Le capitaine réalisa qu'il était plutôt fatigué. Bien sûr il en avait vu d'autres. Il se souvenait d'une fois où il avait été obligé de monter la garde près du trône du roi toute une journée, bien droit, sans s'appuyer sur sa lance, alors qu'il venait de passer une nuit en beuverie pour célébrer l'enterrement de vie de garçon d'un de ses camarades. Ledit camarade avait monté la garde avec lui de l'autre coté du trône royal, dans un état tout aussi pitoyable.
Gametred laissa échapper un petit rire en se remémorant ce souvenir datant de plusieurs années. A l'époque, il n'avait pas trouvé ça très drôle, mais avec le recul, il se rendait compte à quel point il était stupide à vingt ans.

"Je vais te laisser aux mains des villageois. Il te soignerons et te garderons jusqu'à ce que mes hommes arrivent. Ils te ramènerons à Edoras et tu devras répéter tes maigres informations là-bas. Je suis sûre que la justice royale se montrera clémente et te laissera au moins la vie sauve."

Le capitaine conduisit son prisonnier jusqu'au village et donna ses instructions aux habitants. On garderais Harim dans une cave pas trop humide et la guérisseuse du coin s'occuperait de sa blessure. En parallèle, on enverrait un homme chargé d'un message de Gametred à Edoras pour que des gardes royaux viennent récupérer le prisonnier et pister les pillards en fuite.
Avant de remettre Harim aux villageois, le capitaine se tourna vers lui.

"Une dernière question: ton chef était-il un homme de ton peuple?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 12 Juin - 19:59

Attaque Surprise
❝ QuêteSauv.❞


Alors que l'aube pointe son nez, le calme est revenu au village, le ménage étant fait par les habitants. Ton prisonnier reste docile et le restera avec tout le monde. Il te dit que le chef que tu a tuer vient de son pays. Un village sauver, mais cette histoire soulève bien des questions, bien que tu ai réussit à comprendre le pourquoi de l'attaque. A présent tu doit continuer ton chemin.

Quête Terminée
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'horreur de la guerre dans la perfidie d'une attaque surprise.
» Attaque surprise [Quête]
» Attaque surprise
» Attaque surprise [Nathan & Leslie]
» Nuit 3 : Attaque surprise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: