Sauvetage plus ou moins élaboré... [Bilbo & Aludda]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 13 Mar - 23:46


RESCUE ME - KERRIE ROBERTS
Cynewulf [PNJ]

Sauvetage plus ou moins élaboré...
Bilbo & Aludda


Ce n'était que la routine pour Aludda, mais elle ne pensait sûrement pas qu'elle se laissait emporter dans un piège. Car oui, au final, notre Hobbite aventurière et sans peur était particulièrement prévisible. Une demoiselle de sa description n'était pas familière dans cette partie de l'Eriador et elle n'était pas du genre à passer inaperçue. Quoi qu'il en soit, certaines oreilles malintentionnées avaient eu vent de sa petite tournée, dont une particulière. Un nain répondant au nom de Cynewulf. A vrai dire, cette histoire remonte à quelque temps déjà. Aludda avait voulu jouer la maligne à lui piquer quelques affaires, mais il l'avait rapidement attrapé. Il n'était guère sociable et encore moins clément. Aludda a bien cru qu'elle allait y passer. Peut être que la chance lui avait souri à ce moment précis, car Cynewulf avait trouvé un accord à cela : Elle l'aiderait et en contre partie, il lui laisserait la vie tranquille. Mais durant de longs mois, elle devint sa prisonnière et il ne lui donna aucun ménagement. Il l'avait mal traitée, abusé d'elle et menacée à plusieurs reprise de lui couper la gorge. Elle qui se disait n'avoir peur de rien, avait été totalement traumatisé par ce nain, qui lui donna une sacré mauvaise opinion de toute sa race.

Aludda n'avait pensé alors qu'à s'enfuir durant ces longs instants où elle était attachée près du camp alors que la seule nourriture qu'elle avait était les restes que l'on donnait aux animaux. Qu'elle suivait à pieds alors que son ravisseur avait le droit à une selle bien confortable, et bien entendu il ne s'occupait pas de savoir si elle était fatiguée ou non. Elle avait trébuchée de nombreuses fois, et il ne s'arrêtait pas. Elle était pourtant encore debout aujourd'hui... Il faut avouer que c'est bien son caractère de battante qui l'avait sortie de là, car beaucoup aurait fini par flancher. Elle avait finit par réussir son escapade, lors de cette fameuse mission d'ailleurs. Cynewulf avait dû lui laisser du leste pour qu'elle puisse accomplir sa mission, mais rien n'y fait, elle n'avait plus qu'une mission en tête : s'enfuir et laisser ce fumier derrière elle et à jamais. Ce qu'elle réussit. Elle avait dérobé la chose qu'il convoitait : Un vulgaire écusson dont Aludda ne connaissait pas l'implication, et elle s'en fichait d'ailleurs. Elle l'avait revendu pour une sacré bonne somme d'argent. En plus de cela et pour bien faire, elle avait aussi volé son poney dont elle s'occupait encore aujourd'hui. Il faut dire que cette histoire lui avait encore plus forgé le caractère et elle devint plus méfiante quand il s'agissait de certains étrangers.

Quoi qu'il en soit, après cet épisode, Cynewulf avait juré la perte de la Hobbite. Aludda s'était éloignée d'Esgaroth et était retournée en Eriador pour ne plus avoir affaire à lui. De nombreuses années passèrent et elle se dit qu'au final, il avait dû cesser de la poursuivre. Ce fut une erreur. Car oui, il se trouvait bien plus prêt que ce qu'elle pouvait penser, et oui, il la recherchait toujours. Elle lui avait volé ce qu'il convoitait tant, sans savoir qu'elle l'avait revendu depuis des années, et il était bien décidé à le récupérer. Sans parler qu'il comptait bien en finir avec cette petite garce qui c'était bien foutu de lui.

Aludda guettait. Elle avait vu un regroupement et surtout un coffre. Son imagination faisant le reste, elle se dit qu'il devait sûrement être remplie de pièces d'or et autre fortune. La gourmandise est un vilain défaut, mais elle était comme cela, et elle ne pouvait pas s'empêcher de l'être. Que ca soit pour la nourriture ou autre chose d'ailleurs. Enfin... Vous savez comment sont les Hobbits ?

Tapis dans l'ombre, elle attendait son heure. Immobile, et silencieuse. Elle était pour l'instant parfaitement invisible. Elle eut alors une idée. Elle se faufila de l'autre côté à l’abri et sortit son arc ainsi qu'une flèche. L'idée était de faire en sorte que la garde s'en aille loin du coffre pour avoir le loisir de faire des emplettes. Elle regarda aux alentours et remarqua un nid perché en haut d'un arbre, il était au bord. Aludda décocha une flèche et visa la base de la branche –qui n'était pas bien épaisse- L'action était délicate, mais elle avait eu un bon professeur. L’appât du gain qui plus est, donnait la motivation nécessaire à le demoiselle de ne pas rater son coup. Elle visa donc, et se concentra. Elle respira doucement, et au moment d'une longue expiration, elle jugea bon le moment où elle devait lâcher la corde. La flèche fila droit sur la branche et claqua contre celle-ci. Malheureusement, elle ne tomba pas, mais le bruit du choc se fit remarquer par une des ombres qui rodaient autour du coffre, qui tourna la tête vers la direction où Aludda voulait les mener. Bien. C'était une bonne chose. Le bruit ne fut pourtant pas assez brutal pour qu'ils en viennent à s'éloigner un instant. Elle décocha une autre flèche. Soit ! Elle recommencerait. Elle visa de nouveau, et aillant pris de l'assurance sur sa première fois, elle mit moins de temps à se concentrer et à lâcher la corde. Cette fois : Jackpot ! La branche tomba. Un corbeau, à qui devait appartenir le nid, vint à croasser sous la surprise de la chute. Il s'envola alors que le bruit sourd de la branche vint à s'écraser sur le sol.

Les ombres s'en allèrent. Bien. Elle se dépêcha et s'avança en silence jusqu'au camp. Elle s'attendait à voir au moins un type qui montait la garde, mais à l'évidence, il n'y avait personne. Elle se demanda un instant où était le piège, mais d'un autre côté, elle n'avait pas le temps de réfléchir et elle devait agir vite. Peut être que ces gars étaient simplement stupides. Elle se mit à courir vers le coffre, elle le voyait déjà pleines de pièces quand tout à coup, le sol vint à se mouvoir et elle se retrouva perché par la cheville, la tête en bas à quelque centimètres du sol. Elle se retint de pousser un cri de surprise.

Idiote. C'était elle l'idiote. C'était tellement simple que c'en était louche... Elle repoussa sa cape en fourrure de son visage et finit par la détacher car elle la gênait dans ses mouvements. Elle pouvait encore s'en sortir, mais elle devait faire vite. L'instinct de survie prit le dessus. Elle tenta d'attraper son épée qui siégeait autour de sa taille. Ce qui n'était pas évident, car le fourreau s'était retourné. Elle réussit pourtant. Avec toute la force du désespoir, elle se redressa et vint à grimper, elle tendit son épée et commença à vouloir couper la corde. Elle risquait de faire une sacré chute mais tant pis, c'était soit ca, soit elle se faisait attraper.

Quand elle entendit un rire derrière elle. Un rire qu'elle connaissait. Ce genre de rire qui vous glace le sang. « Prévisible. Si prévisible. » Les pas s'approchèrent. Elle commença à scier sa corde encore plus fort, en espérant pouvoir encore partir en courant. « Allez petite souris, continues... En tout cas, j'aime voir un tel spectacle. Tu dois te rendre à l'évidence que c'est vain. » La demoiselle grogna quelques mots entre sens dents. « Jamais... » A ce moment, la corde lâcha et elle tomba sur le sol violemment, ce qui lui coupa le souffle. Elle allait pourtant se relever, dans un geste désespérer, quant elle sentit une lame se poser sous sa gorge. Elle se contenta donc de lever la tête, les yeux exorbités par la frayeur, à le regarder LUI. Car oui, ce n'était autre que son pire cauchemars. Il l'avait donc retrouvé. Elle haletait et avait encore du mal à respirer dû à sa chute sur son dos. Elle était donc prise de hoquet qui l'empêchait de prononcer un seul mot.

Il n'y avait pas de doute, c'était bien ce nain qui l'avait traumatisé, dont le nom était à jamais associé à la terreur et à la mort. Cynewulf. Même si une partie d'elle voulait hurler et lui implorer sa pitié, lâchant tout ce qui lui restait d'humilité, il y avait cette partie forte et fière qui s'y résignait. * Tu l'as bien eu une fois, alors pourquoi pas deux. * Elle se contenta alors de le fixer, tout en relevant le menton, attendant qu'il rompe lui-même le silence, ce qu'il fit rapidement. « Ce piège était d'une évidence extrême et tu t'es jeté dedans corps et âme. J'ose te dire que j'ai été déçu. » Aludda le défia du regard pourtant. Il eut un sourire. « Quoi que j'aime ce regard et ce qu'il sous-entendant. Tu aimes me mettre des bâtons dans les roues, n'est pas ? » Les hoquets se calmèrent et son souffle repris doucement. Elle réussit alors à lui lancer à mi-voix « Ne me sous-estime pas. » Il eut un rictus. « Ho que non... Surtout depuis que je t'ai vu partir avec ce qui m'appartient. D'ailleurs, j'ai décidé d'en finir avec cette histoire ce soir. J'aimerai récupérer l'écusson. Tu sais ? Celui que tu m'as volé ? » Aludda fronça les sourcils, inquiête. « De toute manière que je te le donne ou non, tu viendras à en finir avec ma vie. Pardonnes moi, et même si tu pense que je ne veux que gagner du temps... Je dois t'avouer que je ne l'ai plus... » Dans un geste rapide, il l'attrapa par le col en plaquant sa lame un peu plus sous sa gorge, tout en disant : « Ou est-il ? » Elle sursauta. « Je... Je... ne suis pas sûre... Je... » Un bruit alors retenti non loin de là, ce qui capta l'attention de Cynewulf qui détourna son regard vers le bruit.
©Mako
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 16 Avr - 1:58

◮ BILBO SACQUET ◮


▬ " God save my little angel " ▬


◈Sauvetage plus ou moins élaboré..◈



Le soleil se levait sur les terres d'Eriador. Les premiers rayons de lumière arrivaient sur la petite plaine comme une bonne nouvelle pour Bilbo.Un nouveau départ pour regagner son "chez lui" si précieux et si cher à son coeur .. C’est d'ailleurs dans cette mécanique que notre bon hobbit se dirigea vers la brasserie où il avait passé la soirée hier pour reprendre quelques force." Voyager avec des nains qu'elle idée stupide ..!" pensa t-il en regrettant tout de même cette soif d'aventure qu'il perdait peu à peu en regagnant son chez lui. Certe Bilbo était de nature exclusif lorsqu'il ne se trouvait pas en situation d'aventure , mais pour une fois, il se sentit bien idiot d'abandonner ainsi ses compagnons de route ..

La porte de brasserie était encore dégoulinante de bière, et la poignée imbibée d’alcool la rendant collante et glissante pour ses petites mains . Comme de nature , Bilbo la saisie munit d'un mouchoir et la tourna délicatement pour éviter de faire grincer les gonds ancestraux du lieu. Alors que dehors, le soleil avait reprit son règne doré, la brasserie était toujours dans les ténèbres. L’air pestilentiel que dégageait l’endroit était nauséabond. Bilbo d’un coup de main mit son foulard recouvrant son visage jusqu’au nez, rendant l’atmosphère à peine plus respirable.

Les seuls bruits qui se dégageaient à l’intérieur provenaient d’un vieil homme qui ronflait sur une table trop loin de lui pour qu’il l’a voit. Il alla vers la caisse où se trouvait l’aubergiste à moitié endormi ( voir à moitié mort), puis l’interpella par un petit gestes et une voix timide «S'il vous plait ? heu .. hm hm Monsieur ?» Le vieil en entendant ces mots se rendormit de suite et refit le mort. Démunit et pitoyablement présentable, Bilblo se redressa en sortant une petite pièce de sa bourse il fit sonner le bruit de la monnaie à côté de l’oreille du mort qui se redressa et bredouilla : « Qui hein ?.. Je quoi .. » Fière d’avoir soudoyé aussi facilement un homme d’affaire, Bilbo sourit l'air satisfait et conquis par sa petite trouvaille « Une bière ! » lança t-il donc tout content en redressant ses petites oreilles . Le vieillard se retourna en sortant difficilement de sa torpeur pour fixé ses larges yeux rond sur notre hobbit qui se mit soudainement à regretter son assurance précédente.. « hum .. s'il vous plaît ? » ajouta Bilbo timidement.

Le serveur grogna.. sans doute n'avait t-il pas l'habitude de croiser un semi homme car il ne tarda pas à fixer Bilbo comme une oeuvre d'art. Grattant sa grosse tignasse grise , il tendit un pichet aussi large qu'un vase à Bilbo qui se mis à visualiser son breuvage longuement avant de l'entamer. Ayant finit d'étudier le visuel de sa bière, il mélangea légèrement sa bière du bout de son index pour en retirer la mousse abondante en surface. Le pichet étant trop large , le petit homme n'eu d'autre choix que de le saisir de ses deux mains ferme pour en avaler une première gorger ce qui laissa apparaître une petite moustache sur le haut de sa lèvre supérieure . Le vieil homme resta le regard pencher sur son comptoir à fixé Bilbo ce qui le rendait incroyablement frustré .

« Vous chercher votre copine ? » lança soudainement le brasseur en s'appuyant contre le mur . Bilbo continua de tourner sa bière sans donner plus d'importance au vieil homme qu'il jugeait depuis quelques minutes " fou"pour son étrange fixette à son sujet. Le plus souvent les hommes reste assez passif sur ceux de sa race pas besoin de mentir ou de privilégier un faux intéret à son sujet. «Elle est passer par la il y à peu .. Aludnara je croit non ?.. le nain avec elle est assez louche non ? » Peut être que sa simple gorger avait suffit à le rendre saoul ? et Bilbo n'était pas du genre alcoolique .. « Aludnara ? »demanda t-il cependant pour vérifier s'il sagissait d'un fruit hypnotique . « Bah oui une petite donzelle brune de votre genre quoi ..je suis pas très connaisseur , mais les p'tits bon hommes comme vous sa doit pas être si fréquent de part chez nous ..»

Bilbo ce mit à dresser les oreilles : " une hobbite brune, un type louche, Aludnara ? " cela ne pouvait être qu'Aludda son amie d'enfance ! Oui c'était certain , cela ne pouvait pas être plus clair! Eprit d'un élan aventureux soudain il quitta le comptoir d'un air faussement rassuré .. « Votre donzelle à même piqué ma bourse ..mais vu sa taille elle avait vraiment besoin de soupe pour se nourrir et comme il s'apprêtait à partir en foret j'me suis dit quelle en auraît b'soin.. Vous savez chui pas du genre méchant avec les gars de votre espèces , mais je ..» MERCI Merci ! fit Bilbo en sautillant jusqu'à la sortie.

Un tout autre objectif nacquit dans son esprit : trouvez Aludda . Les description était fidèle , Bilbo connaissait trop son amie pour ignorer son comportement à s'attirer des ennuis.. Quand bien même ils ne s'étaient pas revu depuis des lustres , c'était un tout autre élan d'affection qui semblait prendre le dessus sur lui et il ne pouvait en aucuns cas se résoudre à abandonner Aludda à son sort . Ses petits pieds déjà bien fatigué par la route , Bilbo ne tarda pas à s'engouffrer dans la forêt en imaginant les point d'attache que pouvait avoir un nain sans de bien belle intentions à l'égard d'une jeune hobbite. Il marcha encore et encore .. le dos brisé et transpirant de tout son corp lorsqu'il s'arrêta un instant à un point d'eau. Il se lava le visage , remplie sa gourde essuya sa petite épée et s'apprêta à repartir lorsqu'un bruit attira son attention.. Il n'était pas d'ordinaire curieux et il s'avait qu'il avait mieux à faire ,mais Bilbo était un Sacquet ! et un ma fois un Sacquet est imprudent quoi qu'il décide de faire..

Traversant quelques buissons il s'arrêta soudainement devant la scène qui se jouait tragiquement devant lui: Aludda était bien sous les griffe d'un nain tyran .. Un nain aussi rustre que peut courtois visiblement .. Il ne distingua pas beaucoup de mots de leurs conversation , mais il en fallu peu pour comprendre que son amie avait des ennuis.. Les yeux couvèrent de rages et de colère Bilbo eu un petit pincement au coeur en ce maudissant sur la dernière conversation qu'il avait pu avoir avec cette dernière. Oui oui ! ill fallais agir !.. et Bilbo retouva rapidement cette soif d'aventure qui l'avait perdu en cour de route dans la compagnie monter en lui.

Avançant discrètement jusqu'à eux , il sortit sa petite épée et commença à réfléchir sur une possible intervention.. La situation devenait critique .. Sa n'était plus du courage mais bien courir vers la mort : Bilbo semblait savoir que son adversaire serait formé sinon mieux et plus que lui qui fesait près de 10 centimètre de moins. .. Bilbo se mis à transpirer et regarda son amie avec ce même pincement qui le fit trembler . Il se rappela les jeux de son enfance.. la brise légère de la comté .. un temps clair un soleil brillant ...

Enrager par la vue de cette l'âme faisant couler le sang de son amie, Bilbo monta sur une pierre et sauta machinalement sur le dos du nain en hurlant . Les deux hommes étant à terre, il se saisit rapidement de son épée et la pointa devant son adversaire qu'il fixa avec une colère vive et éclatante .. Bilbo transpirait, il resta le regard poser sur l'ennemi les mains fermement posées sur sa petite épée en affichant clairement sa détermination.." Oui une petite âme pour de grandes batailles" c'est ce qu'avait dit Gandalf une fois

. x ▬ x ▬ x ▬ x ▬ x ▬ x


© Kinotto de LG.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 16 Avr - 20:58



Bilbo & Aludda & Cynewulf [PNJ]

Sauvetage plus ou moins élaboré...


Elle pensait simplement son heure arrivée ou encore pire, une séance de torture pour venir à lui révéler l'endroit où se trouvait cette maudite babiole ! Elle avait été si stupide de ne pas lui laisser à l'époque. Elle avait été simplement attirée par ce que cet écusson pouvait lui rapporter. Elle ne faisait pas la fière mais elle ne pouvait s'empêcher de lui tenir tête. Si elle devait mourir ce soir, ca serait avec honneur.

Il avait plaqué sa lame sous la gorge et il y donnait une légère pression. Si bien qu'elle pouvait sentir une légère douleur la prendre alors qu'elle senti ce liquide chaud couler doucement. Cynewulf était vraiment retourné pour le coup. Il ne rigolait pas du tout. Elle ferma les yeux, s'attendant peut être au pire quand la lame vint à se retirer d'un seul coup et qu'elle entendit des cris lui battre les tympans.

Elle ouvrit les yeux et la scène la scia sur place. Ne sachant pas quoi penser de la situation. D'abord elle remarqua qu'un de ses pairs venaient à avoir pris les devants pour la secourir. -ce qui peut se trouver fréquent, les hobbits sont des créatures courageuses qui n'hésitent pas à aider leurs pairs dans le besoin- Mais quand elle remarqua qui lui était venu en aide, elle se demanda si sa frayeur ne lui jouait pas de tours. Sous le choc, elle regarda nain et hobbit se battre sur le sol, jusqu'à ce que son allié vienne à attraper son arme qu'il brandit face à l'ennemi.

Aludda se contenta de le regarder, un sentiment assez étrange la prenant d'un seul coup. Comme si cette action venait à lui faire ouvrir les yeux sur un passé qu'elle avait trop longtemps oublié. Il était là, il ne l'avait jamais abandonnée. Jamais... Il n'était pas le lâche qu'elle pensait. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, malgré elle. Elle n' a jamais été aussi heureuse malgré la situation critique. Étrange et incroyablement ironique non ? Elle détacha un instant le regard de son sauveur. Son Bilbo. Celui qui lui avait tant manqué au final.

Elle remarqua alors que Cynewulf avait déjà mit la main sur un de ses couteaux à la taille discrètement tout en disant pour distraire son attention:

« Votre race est si téméraire... »

Son ami d'enfance ne semblait pas l'avoir remarqué. Elle se redressa alors en criant. « BILBON ATTENTION ! » Elle le tira en arrière pour qu'il évite la lame, qui passa in extremis au dessus d'eux, venant à arracher en passant l'épaule de la tunique de Bilbo. Ils tombèrent en arrière sur le sol, Aludda s'aggripait à lui autant qu'elle le pouvait. A peine avaient ils eut le temps de penser à se relever rapidement que leur ennemi était déjà sur eux, les bloquant sur le sol, un genoux sur le torse, le talon sur le poignet de la main où Bilbo tenait son arme. Aludda étant sous le poids du hobbit, elle était elle aussi prise au piège. Il sortit alors un autre couteau qu'il passa au dessus d'eux dans un sourire sadique. Il parla d'abord à Bilbo avant de reporter son attention sur Aludda:

« Qui es tu ? Je n'ose penser que tu sois tomber ici par pur hasard car j'ai bien remarqué que vous vous connaissez... Intéressant comme découverte... Voyons voir à quel point vous êtes proche ? »

Aludda fronça les sourcils, elle comprit où il voulait en venir. Elle tenta de se relever mais Cynewulf mit un peu plus de poids sur son genou, ce qui l'écrasa un peu plus. Elle s'arrêta rapidement, sachant que même si elle se sentait oppressé là dessous, son ami risquait encore moins de faire le fier avec un genou imposant de nain dans les côtes. Elle passa alors ses bras autour des épaules de Bilbo pour tenter de protéger au mieux la gorge de son ami. Elle cracha de toute la haine qu'elle pouvait ressentir à son égard.

« Touche le et je te jure que c'est à moi que tu auras affaire. »

La situation était peut être encore pire que ce qu'elle avait pu être un peu avant. Elle n'était plus seule étant prise au piège, mais ils étaient deux et elle ne pouvait rien faire de plus, elle était totalement bloquée. Ce fut une menace en l'air, c'est vrai, après tout, il avait le pouvoir dans cette situation. Dans un sourire, il approcha le couteau du visage de Bilbo. Elle ne supporterait pas ce qui risquait de s'y passer dans les secondes et elle n'osait pas l’imaginer. Le pire étant peut être qu'elle restait collée à lui, sans rien pouvoir faire. Elle ne le laisserait pas continuer.

« NON ! Je vais t'y emmener... Laisses le ! Je ferai ce que tu veux, mais s'il te plait ! »

Elle devait gagner du temps, car il faut avouer qu'elle ne savait absolument pas où se trouvait l'artefact en question, et cette situation n'allait pas les aider. Ils avaient besoin d'espace pour avoir plus de possibilités pour riposter. Cynewulf eut un moment d'arrêt et regarda longuement la hobbite. Comme si il lisait dans ses pensées, il lui demanda:

« Comment puis-je savoir si tu ne fais pas tout cela pour gagner du temps ?
- Comment pourrais-tu le savoir ? mais tu ne le sauras jamais si tu entreprends ce que tu as en tête... car je te jure que je te le ferais payer au centuple dusse ma vengeance m'y coûter la vie. Veux tu que je te retrouve ton maudis objet ou non ? Ce n'était pas ca ton marché ?
»

Il resta quelques secondes de plus, réfléchissant surement à ses propos, avant qu'il ne vienne à retirer le couteau qu'il brandissait sous le nez de Bilbo, et avant qu'il n'attrape l'épée de son sauveur avant de se redresser et les braquer avec ses armes. Sentant le poids s'alléger, Aludda sentit qu'elle pouvait enfin respirer. Dans le sens propre, comme figuré. Elle se tourna vers Bilbo d'un air désolé, passant un doigt sur l'estafilade dans sa tunique et en lui gratifiant d'un sourire afin de lui donner du courage. Elle dit dans un souffle:

« Ca va ? On va s'en sortir, je te le promets... »

A cet instant, elle aurait tant voulu lui parler: de tout et de rien. Profiter de la présence de l'autre, sans se soucier du reste. D'être simplement avec celui qui connaissait tout d'elle. De rire comme au bon vieux temps mais aussi de lui faire un tas de reproches, sur le fait qu'il l'avait abandonné, sur la raison pour laquelle il s'était mis dans de beaux draps pour venir la sauver, et sans penser aux conséquences... Car elle continuait de lui en vouloir dans un sens, mais elle ne pouvait s'empêcher aussi de vouloir oublier le passé et reconstruire ce qu'ils avaient perdu. Mais pour celà, elle allait devoir faire des concessions de certaines choses et reprendre surement une autre vie... Mais ce n'était pas le moment.

Elle avait longtemps plongé son regard vert émeraude dans celui bleu foncé de Bilbo, pensant à tout ce qui les avait amené ici. Elle se reprit pourtant, réalisant la situation... Non ce n'était vraiment pas le moment. Cynewulf allait s'impatienter et vu dans l'humeur sadique qu'il était, il ne fallait pas lui donner un autre motif pour passer ses nerfs sur eux. Elle remarqua du coin de l'oeil qu'il avait sorti deux cordes. Bien entendu qu'il n'allait pas les laisser s'en tirer à si bon compte. Mais elle connaissait Cynewulf et si il y avait une faiblesse ou une ouverture, elle s'y jetterait dedans avec son ami sans réfléchir. Sachant qu'elle était bien plus expérimentée en ce qui concerne les fuites qu'il y a dix ans quand il l'avait attrapée. Espérons qu'il vienne à la sous-estimer.
Fiche par (c) Miss Amazing.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sauvetage plus ou moins élaboré... [Bilbo & Aludda]
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Interdit aux moins de 18 ans
» Mado fem Lhassa-apso 9a sauvetage
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: