L'Arc de Bregor [Part 1] ✖ Quête PNJ [Elladan]

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Avr - 0:03


 L'Arc de Bregor
Des orcs, encore et toujours. Même quand je décide de faire une pause dans le combat permanent qu'est ma vie, il faut qu'ils se rappellent à moi. Et, bien sur que non, je ne pouvais pas laisser mon frère se débrouiller seul pour libérer sa belle de leurs griffes. Je sais qu'il en ferait autant pour moi s'il s'était agi de Elinà, et puis, de manière générale, je ne laisserait personne aux prises avec ces créatures du Mordor s'il m'est donné de pouvoir intervenir. C'est comme ça que mon frère et moi nous sommes retrouvés une nouvelle fois pris dans une mêlée d'orcs, déjà blessés de notre premier combat et légèrement désavantagés par mon carquois vide, me contraignant à utiliser l'épée malgré mon épaule lésée. Enfin, il en faut plus pour nous arrêter, et à peine Valaina récupérée, on a tout bien éliminé les orcs des environs. Un grand brasier qu'il nous faudra faire pour bruler toutes ces carcasses avant qu'elles n'attirent plus de vermine. En attendant, un dernier orc me retient en arrière pendant que je laisse Elrohir emmener Valaina à l'abri, et j'avoue être content qu'ils 'agisse du dernier comme je manque de peu de lâcher définitivement mon épée alors que son poing ganté s'abat sur mon épaule déjà ouverte. Je reprend cependant l'avantage juste le temps de reculer et réajuster ma prise sur ma lame pour la lui planter en pleine tête. Je l'observe s'effondrer, manquant de peu de le suivre dans sa chute, avant d'appuyer mon pied contre son épaule pour retirer mon épée de son crâne. C'est à ce moment là que je repère une bourse suspendue à son cou, dont je sectionne l'attache d'un coup d'épée avant de m'accroupir douloureusement pour la récupérer. Je l'ouvre avant de laisser son contenu tomber au sol près de moi. Quelques pièces d'or que je ramasse scrupuleusement et une vieille peau de bête que je déploie pour voir dessiné dessus ce qui ressemble à une carte de la montagne, menant apparemment à quelque chose placé à l'emplacement de la croix notée sur la carte. Ma curiosité m'enverrait bien en avant immédiatement, mais mes plaies et le fait que je ne veuille pas que mon frère ne s'inquiète de ne pas me voir revenir me font finalement privilégier de retourner en priorité au village, histoire que Valiana me rafistole un peu, et peut-être que je récupère quelques flèches à remettre dans mon carquois.

Je retourne donc au village pour une fois sans détour, me dirigeant directement vers la maison de Valaina, où je la trouve en pleine discussion avec mon jumeau. Désolé de casser l'ambiance, mais ma toubib personnelle n'étant pas là, je viens t'emprunter la mienne. Je la laisse panser les principales de mes plaies sans broncher, réfléchissant pendant ce temps là à cette carte qui m'intrigue assez pour que je décide de la suivre dès que je le pourrais, et à savoir si je dois ou non en parler àElrohir. A vrai dire, je crois qu'ils ont plus besoin que je foute le camp tout seul plutôt que je l'entraine avec moi, les deux cocos. Et donc, à peine remis partiellement sur pieds, je parcours une partie de la ville jusqu'à récupérer un tas de flèches dans les stocks tous justes récupérés sur les cadavres d'orcs et dans les planches es bâtiments de la coté avant de récupérer mon cheval à la sortie de la ville et prendre la direction des montagnes, suivant le plan que j'ai en main. A peine la pleine laisse place à la montagne que je suis content d'avoir décidé d'emmener Aranwë avec moi comme je ne me voyais pas gravir ces pentes de nouveau, pas avant une bonne sieste et des soins un peu plus approfondis que ce que j'ai laissé le temps à Valaina de faire. Le cheval galope lentement sous ma selle, choisissant ses appuis pour éviter les pierres de rouler sous ses sabots, ce qui me permet de m'occuper davantage de ce qui se passe autour de nous et des possibilités de cachettes offertes à nos ennemis et un peu moins d'éviter de chuter dans un ravin. D'ailleurs, quand un mouvement se fait sentir à coin de mon œil, j'arrête l'animal derrière un rocher, me couchant presque sur ma selle pour observer ce qui se profil face à nous, dans la pante descendante de la montagne. Nul besoin d'y regarder à deux fois pour discerner des orcs, beaucoup d'orcs, et ma main rejoint mon arc que je retire de mon épaule avant d'y placer une flèche, prenant ma visée avant de lâcher ma première flèche dans le crâne de l'ennemi le plus proche, qui s'effondre durement au sol. Bon, d'ici à ce que les autres remarquent le problème, j'en aurait tué trois de plus ... et le temps qu'ils me repèrent vraiment ... dix? Après, je n'aurai plus qu'à compter sur la précision de mes tirs et les facultés de mon cheval à éviter les coups des plus proches. Pour le coup, j'aurai peut-être du entrainer Elrohir dans l'affaire moi.




Code RomieFeather

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Avr - 20:15

quête PNJ

Une dizaine d'orcs se tiennent devant toi, mais tu ne prends pas le temps de réfléchir : tu te jette dans le combat, rythmé par la corde de ton arc qui en tue net quatre avant que la distance ne soit trop réduite pour que tu puisse tirer. Tu te débarrasse donc au corps à corps des orcs avant de reprendre ta carte et de tenter de t'orienter vers l'emplacement de la croix.

Tu repars donc dans cette direction et tombes sur un groupe d'humains qui semble perdu, enfin qui te sembleraient perdus sans leur tenue bleue qui te rappelle celle des hommes qui ont tenté de brûler l'anneau de ton père il y a quelques semaines.

Informations : Tu dois indiquer clairement dans ton poste si tu attaque les hommes ou si tu les contourne à cheval. De ce choix dépendra la suite de ta quête.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Avr - 23:28


 L'Arc de Bregor
Aranwë trépigne sous ma selle, et j’abats deux nouveaux ennemis avant de le laisser prendre son galop en direction des orcs qui commencent à venir dans ma direction. Un troisième rejoint ces camarades dans la tombe avant que les premiers orcs n'arrivent à hauteur de l'épaule de ma monture, et je délaisse mon arc au profit de mon épée, une fois de plus, pour abattre les orcs s'approchant à portée de ma lame avant de me trouver à portée des leurs. Le dernier orc de la troupe finit par tomber sous ma lame bientôt piétiné par les sabots de mon cheval, et je reprend ma route aussi sec, sous le rythme saccadé du galop d'Aranwe, suffisamment expérimenté pour galoper sans hésitation sur un terrain ou la plupart des hommes hésiteraient à marcher sans regarder où ils posent leurs pieds.
Le sol se dérobe soudain sous ses sabots, comme s'il n'avait pas vu le changement de terrain, soudain descendant, et nous restons un instant  en équilibre instable, les postérieurs du cheval sur le plan montant alors qu'il freine des antérieurs pour éviter de rouler sur les pierres mal accrochées. C'est dans cette position précaire, alors que je me redresse sur ma selle pour mettre mon poids en arrière et éviter d'entrainer mon cheval en avant, que j'aperçois en contrebas un groupe d'hommes qui sembleraient à première vue perdus. Enfin, sauf qu'avec leurs manteaux bleus, ils sont assez reconnaissables entre milles pour que je ne les considère pas comme perdus. Je prend d'abord mon arc en main, profitant que Aranwë recule pour se stabiliser pour y placer une flèche, prêt à tirer dans le tas sans sommation, avant que mes scrupules se réveillent. Quelles que soient leurs croyances, ils restent des hommes, et, sauf raison nécessaire, je ne tue pas d'hommes. Et certainement pas de sang froid. Je pourrais donc décider de simplement passer mon chemin. Sauf que je n'ai pas envie d'avoir sur la conscience le fait qu'ils aient été commettre un crime quelconque par la suite alors que j'aurai pu les en empêcher. Je décide donc d'aller à leur rencontre, plus ou moins.

"Eh vous en bas!"

Ils restent dans ma visée, et tant pis s'ils le prennent mal. S'ils attaquent, j'aurai tout loisir de répliquer en état de légitime défense, et s''ils fuient, je suis à cheval et eux à pied, même si Aranwë n'apprécie qu'à moitié le terrain sur lequel nous sommes. Qu'à cela ne tienne, même au pas, il descendra, et saura les rejoindre plus rapidement dès que la pente s'adoucira. D'ailleurs, je le talonne légèrement pour l'encourager à descendre, ses rênes posées sur son encolure lui laissant une totale liberté de mouvement, et malgré les pierres roulant sous ses sabots, l'étalon entame la descente, prenant soin de choisir le meilleur chemin pour se faire.



Code RomieFeather

[/quote]
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 28 Avr - 15:42

quête PNJ
 

Tu as décidé de t'approcher du groupe d'homme en bas. Ils n'ont même pas tourné la tête vers toi alors que ton cheval descend la côte escarpée pour arriver à leur niveau, non. Ils semblent plongés dans la contemplation de leur feu, un peu frigorifiés et blottis les uns contre les autres. Alors que l'un d'entre eux se relève pour s'approcher de toi, tu reconnais le tavernier qui vous a accueillis ton frère et toi, il y a quelques jours.

- Est ce terminé ? Lacville a survécu ?

Tu comprends alors que tu es face à un groupe de personnes qui s'est enfuie de la cité du lac lors de l'attaque, s'habillant comme ils le pouvaient, certainement pour rejoindre Dale, un peu plus haut.

Informations : Les villageois te demandent des nouvelles de la ville, mais ils veulent tout de même pousser jusqu'à Dale pour y passer la nuit, par sécurité, car la ville a beau être en ruines, elle est un minimum fortifiée. Que vas-tu faire ? Les escorter et t'éloigner un peu de ta route, ou leur en indiquer la direction et recommencer à chercher ta caverne ?

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 30 Avr - 15:12


 L'Arc de Bregor
L'idée me démange de les abattre sans plus de sommation alors qu'aucun d'entre eux ne prend seulement la peine de se retourner vers moi, comme s'ils avaient quelque chose à dissimuler. Cependant, Aranwë arrive sans encombres en bas de la pente, et c'est seulement alors que l'un d'entre eux se relève vers moi. Aucun doute n'est possible, il s'agit de l'aubergiste de Lacville, et je comprend rapidement que les autres sont également des réfugiés de la cité flottante. Je détend donc la corde de mon arc, replaçant ma flèche dans son carquois et l'arc à mon épaule alors qu'il me demande ce qu'il est advenu de Lacville.

"La cité a survécu oui. Les orcs ont été éliminés, et il semblerait que pour une fois, les nains aient su gérer leurs propres problèmes sans nous les envoyer dans la figure, nous n'avons guère vu trace du dragon."

Un peu dommage, d'un coté, j'aurai bien aimé voir mon premier dragon. D'un autre coté, les orcs ont été une plaie suffisante pour la cité sans rajouter un dragon en furie. Et comme je l'ai dit, pour une fois, nous n'avons pas à récupérer les stupidités des nains, et Thranduil lui-même doit quelque part les en remercier malgré le mépris qu'il leur accorde volontiers.Tiens, faudra que je songe à passer le voir en rentrant à Imladris, ça fait un moment que je ne suis pas allé en Eryn Lasgalen, doit y avoir panade d'araignées à massacrer.

Dale semble être la destination de ce groupe de personnes, et j'hésite un instant, tiraillé entre le fait de ne pas vouloir les laisser seuls alors que les orcs sont peut-être encore dans les parages, et ma curiosité qui m'entraine vers ce point indiqué par la carte que j'ai trouvé sur cet orc. Je me décide finalement, une fois de plus piégé par les scrupules qui me prennent à les imaginer aux prises avec quelques orcs alors que je les aurai abandonnés à leur sort. D'accord, je ne peux pas être présent partout en Terre du Milieu, et il y a toujours des innocents qui meurent sous les coups de ces créatures sans que je n'y puisse rien, mais si je peux l'éviter de temps en temps, je ne saurais passer à coté.

"Permettez que je vous accompagne alors. Les montagnes ne sont pas sures, et je serais tranquillisé de vous savoir arriver à Dale en un seul morceau."

Après tout, j'aurai tout loisir de retrouver le but de cette carte sur le chemin du retour non? Aranwë a eu tout le temps nécessaire pour se reposer depuis notre arrivée à Lacville, et chevaucher de nuit ne me fait pas peur, loin de là.




Code RomieFeather

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 3 Mai - 19:56

quête PNJ
 

Les habitants acceptent ta proposition avec plaisir et vous prenez le chemin de la cité en ruines, ce qui vous prend une bonne petite heure de marche. Là, tu laisse les villageois et commence à faire demi-tour. Mais, l'aubergiste t'interpelle et fouille dans sa bourse. Il te tend une étrange pierre grise irisée qu'il te dit de conserver car elle est la clef. La clef de quoi ? tu ne le sais pas pour le moment.

Informations : Que fais tu désormais ? Repars-tu vers la grotte, dans le soir qui tombe, ou bien est ce que tu rentre à Esgaroth ?

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 4 Mai - 0:13


 L'Arc de Bregor
Le trajet jusqu'à la cité de Dale nous prend plus d'une heure, pendant laquelle je profite du point de vue élevé que me donne mon cheval - je sais, Elrohir, le tien fait 20cm de plus au garrot, no comment... - pour m'assurer que les environs sont surs, mon arc prêt à chanter si mon regard intercepte un mouvement suspect. Cependant, à part quelques rares animaux dissimulés dans les rochers, rien ne vient troubler notre route et nous parvenons à la cité sans décombres.
Désireux de reprendre ma route avant que la nuit ne me prenne trop vite, je fais faire demi-tour à Aranwë sitôt les hommes arrivés en sécurité, mais l'aubergiste me hélant me fait stopper ma monture pour me retourner sur ma selle, vers lui, alors qu'il se rapproche pour me fourrer quelque chose dans la main en me disant qu'il s'agit d'une clef. La clef de quoi? L’homme repart cependant aussitôt, sans me donner plus d'information, et je jettes un coup d’œil à la pierre aux reflets d'océan qui se trouve à présent dans ma main avant de refermer le poing dessus et la glisser dans l'une des sacoches de selle d'Aranwë. Sitôt cela fait, je le pousse au galop pour reprendre la route en sens inverse, comptant rattraper le retard pris avant la nuit, si cela m'est possible. Sinon, et bien, nous marcherons de nuit.

En fait, le trajet se révèle plus rapide en galopant sans vraiment jeter un regard autour de moi qu'au pas à veiller sur chaque rocher des environs. Je reviens donc à proximité de l'endroit où j'ai rencontré les hommes, par un meilleur chemin que celui de l'aller, et je récupère ma carte pour me re-situer avant de faire tourner bride à l'étalon et le talonner de nouveau, comptant battre de vitesse le coucher de soleil. Mission impossible, mais, si je sais marcher de nuit, il est compliqué pour Aranwë de galoper dans l'obscurité, et tant que nous pouvons aller vite, autant y aller. A vrai dire, cela est une question de minutes quand je trouve enfin l'entrée de cette grotte, trou béant se découpant dans la masse sombre de la montagne exposée à contrejour. Mon arc rejoint d'office ma main, comme je sais que l'heure et le lieu sont parfaitement propices à la présence d'une troupe d'orcs, et que je ne veux pas me faire stupidement surprendre.

Code RomieFeather

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 7 Mai - 0:14

quête PNJ
 

Te voilà donc devant la caverne. Après quelques hésitations sur le fait qu'elle soit occupée ou pas, tu te décide à entrer dedans, et tu découvre, à sa puanteur, que c'était le repère d'un troll, et que l'occupant ronfle à l'intérieur. Tu sais que ces créatures sont nocturnes, et donc qu'il ne te reste plus que quelques minutes avant qu'il ne se réveille. Tu n'as donc pas le temps de fouiller la caverne de fond en comble. Trois coffrets attirent ton regard : un noir, un bleu et un gris. Ils sont de même forme, de même taille et ont le même poids.

Informations : Tu dois choisir l'un des coffrets, en l'annonçant par sa couleur.
L'un contient une information sur l'arc de Bregor
L'un contient un joli bracelet
L'un contient de l'or.

Choisis bien, et interdit de venir poser la question sur skype, je ne répondrais pas sur quel coffret contient quoi

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 9 Mai - 6:00


 L'Arc de Bregor
J'en supporte beaucoup avant de vomir, en général. Que ce soit l'odeur des cadavres d'orcs en décomposition, ou celle des brasiers que nous allumons pour éviter que les dit-cadavres n'attirent plus encore de vermine, en passant par la simple mais acide odeur de la mort sur le champ de bataille. Les visions d'horreur qui m'apportent tant de cauchemars, également. Seulement, là, alors que je pénètre dans cette grotte l'arc en main, la flèche prête à prendre son envol, je ne retiens qu'à peine le haut de cœur qui me prend quand cette odeur immonde me prend la gorge. Un troll. Ça ne peut pas être autre chose qu'un troll. Je fronce le nez pour tenter de diminuer l'odeur, ne résistant que difficilement à l'envie de lâcher mon arc pour porter la main à mes narines, avant de décider d'avancer davantage dans cette grotte malgré tout. Dans la famille, on n'est pas connus pour être des mauviettes, je ne vais pas commencer ici et maintenant. Et puis, la curiosité m'emporte, de toute façon. Malgré le fait qu'il ne me faille pas long pour repérer l'occupant des lieux, endormi pour le moment. Enfin, avec la nuit qui se lève, ça ne durera pas encore bien long, en fait. Allé, une petite inspection rapide des lieux et bonsoir clara, au pire des cas, je reviendrais jeter un œil demain matin, j'aurai toute la journée.
L'ogre contourné, je remet mon arc à mon épaule pour me libérer une main, tirant en silence mon épée de son fourreau de l'autre. C'est pas que j'aime particulièrement l'épée, et mon épaule lésée, malgré les bons soins de Valaina, est d'accord avec moi sur ce point, mais comme ça, j'ai une main de libre pour fouiller dans le bric à brac de ce troll. Et justement, après une fouille rapide et quelques pièces ajoutées à ma bourse - faut bien vivre, et je ne retourne pas vraiment assez souvent à Imladris pour n'avoir que cette option de financement -, je tombe sur trois coffrets qui me semblent assez intéressants. Pas le temps de réfléchir longtemps à leur contenu ou à les ouvrir cependant, comme le monstre dans mon dos commence à montrer des signes évidents de réveil, et, malgré l'odeur qui règne ici, je pense qu'il n'aura aucun mal à discerner la mienne. Je décide donc, effectivement, de revenir demain, ou plus tard dans la nuit, histoire de le provoquer juste avant le lever du soleil et le voir se changer en pierre, et j'attrape le premier coffret qui vient - à vue de nez, je dirai gris, mais il fait nuit noire, donc... sont tous gris pour l'heure!  - avant de ressortir de la grotte, plaçant rapidement la boite bleue - à bon, était bleue? - dans l'une des sacoches de selle d'Aranwë avant de le pousser au galop pour l'éloigner de la grotte avant que le troll ne finisse totalement de se réveiller.

Code RomieFeather

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 9 Mai - 13:02

quête PNJ
 

Tu as choisi le coffret bleu  ♥ Tu te diriges vers la vallée et la cité d'Esgaroth rapidement, pour te rendre chez Valaina afin d'y passer la nuit. Une fois arrivé là bas, tu ouvres le coffret et tu y découvre un parchemin épais, écrit dans une langue que tu ne comprends pas. Tu vas devoir trouver un traducteur...

Informations : Et si tu allais voir ta grand mère ?

- Quête terminée -

Tu gagnes 3 000 crédits.

N'oublie pas d'aller valider ta quête afin de pouvoir recevoir ta dîme et pouvoir prétendre à la partie 2 de la quête !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: