Mistakes - {ft. Dwilïne Silvertrunk}

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Mai - 11:41
Mistakes
Monts Brumeux - Haute passe
{ft. Dwilïne Silvertrunk}

Il faisait froid. Terriblement froid. Encore un peu et Indira se serait cru de retour aux collines venteuses et à ce terrible voyage vers les hauts du nord qu'elle avait du entreprendre plusieurs semaines plus tôt. Mais là où la neige avait fait rage, la pluie l'avait remplacée sur les crêtes abruptes des Monts Brumeux, martelant la pierre dans un roulement de tambour continu. Capuche repoussée bas sur le front, progressant sur la piste sinueuse, Indira guidait Coral d'une main ferme, prenant garde à ne pas les précipiter vers l'abîme, sa monture et elle. Cette partie du col était ardue pour qui n'avait pas l'habitude des voyages en montagne, la route sinueuse bien trop étroite pour qu'on prenne le risque de la traverser à cheval. Aussi l'éclaireuse avait-elle mis pied à terre pour cette partie du voyage. Elle ignorait encore quelle idée saugrenue s'était emparée d'elle pour qu'elle décide finalement d'emprunter la passe des Monts Brumeux pour rejoindre les régions orientales des Terres du Milieu. Mais ce qu'elle avait aperçu à Fornost avait aiguisé sa curiosité à tel point qu'elle n'avait pu résister à l'envie d'aller y jeter un oeil. Et de toute façon, le mauvais temps aidant, les missions s'étaient faites rares au nord et bien trop périlleuses, elle en savait quelque chose. Autant rejoindre les terres plus paisibles du sud où aucun voyageur ne risquait de vous conduire dans des contrées désertes envahies par la neige et le mauvais temps.

Mais en matière de mauvais temps, la jeune femme serait servie. Tout du moins jusqu'à ce qu'elle rejoigne les frontières occidentales du Rhovanion. Peut être aurait-il mieux valu passer par la trouée du Rohan? Mais c'eut été rater l'occasion de jeter un œil à ce qui pouvait bien avoir agité l'Eriador ces dernières semaines. Et Indira était désespérément curieuse. Sa mésaventure malheureuse contre cet étrange esprit à Fornost n'ayant apparemment fait qu'attiser son goût pour s'attirer des ennuis. Voici donc les raisons qui avaient conduit l'éclaireuse à emprunter ce col réputé difficile et plein de piège. Mais ça ne serait pas sa première traversée et Indira avait confiance en ses capacités qui ne l'avaient jamais trompée jusqu'à maintenant. Mais sa progression commençait à s'éterniser et elle craignait de ne pas rejoindre son refuge à la tombée de la nuit. La perspective d'une nuit aux prises avec la colère des éléments ne l'enchantant guère, elle avait suffisamment subit les caprices du temps pour le moment. Comme une intervention divine, la bruine glacée qui tombait depuis des heures semblait diminuer d'intensité, passant au stade de farine désagréable avant de laisser la place à un ciel gris et menaçant mais sans la moindre trace de pluie. Il lui restait tout au plus deux heures de jour avant que l'obscurité ne la force à arrêter sa progression et la jeune femme tentait de les mettre à profit pour rejoindre la fin du col au plus vite. L'humidité l'avait passablement ralentie mais elle pourrait bientôt remonter à cheval et ainsi gagner un peu de temps.

La piste étroite laissa bientôt la place à un vaste plateau rocheux et l'éclaireuse poussa un soupir de soulagement à sa vue. Ne lui restait plus après cela qu'à entamer la descente vers le Rhovanion. Le périple toucherait bientôt à sa fin. Mettant à profit la fin de l'averse pour jeter un œil à sa carte, Indira ne réalisa pas que Coral commençait à s'agiter à ses côtés. Quelque chose ne lui plaisait guère dans les parages. Mais il fallait avouer que les lieux n'avaient rien de rassurant. La couverture nuageuse jetait des ombres ça et là que venaient parfois amplifier les contours flous d'une nappe de brouillard. Impossible d'y voir plus loin, les crêtes environnantes noyées dans la brume, vous donnant l'impression de progresser à travers un paysage cauchemardesque. Le vent soufflait bruyamment, sa plainte sifflant entre les cols rocheux, propageant ses pleurs à travers la vallée. Guidant sa monture vers l'abri que lui offrait un escarpement rocheux, Indira se posta contre une colonne de pierre, évaluant sur ses cartes le trajet qu'il lui restait à parcourir.

- Du calme ma belle, souffla-t-elle, nous sommes presque arrivées.

Mais la jument s'agitait toujours, refusant obstinément de rester en place. Ce n'était pas dans ses habitudes, elle qui se montrait toujours parfaitement calme. Indira, que sa fidèle monture avait sauvé déjà sauvée de plusieurs mauvais pas, leva le regard, méfiante. Rien de notable ne lui sauta aux yeux mais elle savait qu'il ne fallait pas se laisser abuser par ce calme apparent. Les apparences pouvaient se révéler bien trompeuses. Main sur la garde de son arme, la jeune femme mis ses cartes de côté, aux aguets.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 3 Juin - 20:14


Mistakes
Le temps était effroyable ce jour-là, de la pluie, du brouillard, le nom que l'on avait donné à ses monts reflétait bien la réalité de ce qui se présentait devant Dwilïne. Mais ce n'était pas comme si elle n'avait jamais côtoyé la rudesse des conditions de la montagne. Elle avançait parmi la roche, la tête haute, repoussant de temps à autre les mèches humides qui lui collait le visage. Voyager avec un poney aurait été pour sûr bien plus confortable et même plus rapide, mais dans ce déluge cela aurait été folie que de s'aventurer avec un animal qui à la moindre erreur se précipiterait, lui et son cavalier, dans le vide. Elle ne préférait pas penser à ce qui pourrait arriver si elle dérapait le long d'une paroi, mais regardait droit devant elle, forçant ses yeux à déchirer la brume qui l’empêchait de voir à plus d'un mètre. Sa prochaine destination serait la forêt de Mirkwood et les monts brumeux étaient le chemin le plus court pour s'y rendre, malgré le danger, mais c'était plus pour l'aventure que pour la rapidité de la traversée, qu'elle avait choisi d'emprunter cette voie. C'était là la toute première fois qu'elle s’aventurerait en contrée orientale, s'éloignant de plus en plus de chez elle, mais d'un pas décidé, sans aucun regret qui ne fussent justifiés.

Elle n'avait sur elle qu'une légère cape qui ne suffisait guère à la protéger des températures glaciales, sa peau commençait à trembler et le fait de frotter ses bras pour tenter de se réchauffer un temps soit peu était vain. La jeune femme été connue pour être spontanée, insouciante et surtout pour son incorrigible défaut qui était de toujours oublier le plus essentiel, dans le cas présent des vêtements adéquates à cette traversée. Elle s'imaginait déjà traversé des tempêtes de givre et de glace les cheveux au vent, l'épée à la main sans ressentir la moindre fatigue, le moindre froid, la moindre faim. Mais ses jambes déjà ne la portaient plus. Cela faisait deux jours qu'elle marchait dans ce brouillard, le premier était long et éreintant, mais l'adrénaline qui l'envahissait l'aurait emmené bien au-delà de ce que ses jambes pouvaient supporter, mais aujourd'hui cette hargne n'était plus qu'un léger sentiment qui poussait ses pieds en avant. Elle n'avait dormi que quelques heures cette nuit, réveillé par le bruit des rochers qui venaient s'écraser en contrebas, ses yeux se plissaient dangereusement. Les perles de pluie se mélangeaient aux perles de sueurs qui glissaient le long de son front. Mais cela ne dura qu'un temps avant que l'averse qui tombait depuis bien trop longtemps à son goût. Elle leva la tête pour n’apercevoir qu'un ciel morose, gris, que les nuages recouvraient entièrement. C'était bien là un paysage peu attrayant. Même lorsque l'on a vécu dans les montagnes, les vaste étendues de forêt, les lacs à l'eau cristalline où se reflètent le bleu du ciel sont toujours plus agréables à regarder qu'un paysage rocheux où les seules couleurs présentes sont les plus ternes.

Ses yeux arrivaient de moins en moins à rester ouvert et ses pas devenaient quant à eux de plus en plus vacillants, un seul de ses pas maladroits la fit presque chuter des monts abruptes où elle se tenait. Regardant en bas les pics rocheux sur lesquels elle avait failli s'embrochait, elle décida qu'il valait mieux se reposer un temps avant de reprendre son chemin. C'était en effet le choix le plus judicieux qu'elle puisse faire si elle voulait vraiment arriver à mettre un terme à cette pénible traversé sans mettre également un terme à son existence. Elle se mit donc à l’abri hors du sentier montagneux, dans quelque chose qui ressemblait vaguement à une grotte, mais c'était bien suffisant pour se cacher d'éventuels dangers ou visiteurs indésirables. Elle s’assit donc contre la paroi qui suintait encore l'humidité et s’endormit presque aussitôt.
Son repos cependant fut de courte durée puisque quelques minutes après, des bruits de pas, ou plutôt de sabots résonnèrent dans la roche. N'ayant pas une ouïe très développée, elle parvint pourtant à percevoir la présence d'un cheval, et de son cavalier, dans la mesure où il est bien rare de voir un cheval errait seul dans de telles régions. Surprise dans son sommeil, elle avait ouvert les yeux et s'était relevée presque immédiatement, ce qui lui valut de se cogner la tête contre le toit de la caverne. Après être sortis elle se dirigea vers la source de ces bruits, tira ses épées, et se cacha derrière les rochers qui longeaient le sentier sur lequel voyageait ce cavalier et sa monture. Elle suivait pas à pas leur marche, ne faisant aucun bruit, essayant tout du moins. Mais le cheval ne semblait pas être dupe, elle l'entendait s'agitait dans le brouillard qui était tombé depuis un moment et qui l’empêchait de pouvoir distinguer plus qu'une forme dans la brume.

-Du calme ma belle, nous sommes presque arrivé. Souffla une voix qu'elle ne sut distinguer nettement à travers le sifflement du vent.


Ils venaient de s’arrêter et elle entendait le cheval s'agiter de plus en plus, le cuir de ses sangles frappant contre ses flancs et le bruit d'une main posait sur la garde d'une arme. Ce petit tintement aigu avait réussi à la faire sortir de sa cachette. Elle ne savait pas à qui ou à quoi s'attendre quand elle se mettrait à découvert, l'arme à la main pour désarçonner cet inconnu. Pourtant, elle surgi de derrière la roche pour sauter sur l'ombre menaçante devant elle, son épée se heurtant à ce qui semblait être un bras dans le but de prévenir toute tentative de riposte de la part de ce cavalier solitaire.

FICHE ET CODES PAR RIVENDELL


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 13 Juin - 20:06
La silhouette surgit de derrière l'amoncellement rocheux sans prévenir et Indira se serait probablement laissée surprendre si Coral ne l'avait pas alertée par son agitation. Sortir son cimeterre lui pris une seconde à peine. Mais c'était une seconde de trop. L'arme tenue par son assaillant la frappa à l'avant bras, lui arrachant une exclamation étouffée. La morsure de la lame fut bien heureusement atténuée par l'épaisseur du cuir mais l'onde de choc se propagea dans son bras et un grincement de douleur lui échappa néanmoins. Leurs deux lames s'entrechoquèrent dans un vacarme métallique avant que l'éclaireuse ne s'écarte vivement. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque son regard se posa sur la forme imprécise qui lui faisait face. Une naine? Et celle ci n'avait pas l'air de plaisanter. Cela faisait bien longtemps que la jeune femme n'en avait croisé. Et pourquoi diable l'avait-elle attaquée de la sorte? Autant de question qui se bousculaient dans son esprit alors qu'elle replaçait sa prise sur la garde de son arme, prête à riposter. Un second crissement vibra dans l'air alors qu'elle se jetait de nouveau sur elle, ne lui laissant guère le loisir de riposter.

- Pardonnez ma question, lança-t-elle froidement, mais j'aimerais au moins savoir ce que vous me voulez.

Des ennemis Indira en avait croisé pas mal mais une naine encore jamais. Des bandits de grands chemin qu'elle pourchassait, des hommes de mauvaise foi avec qui elle avait eut maille à partir, des orcs et des créatures étranges. Mais des nains? Ça jamais. D'autant plus s'ils l'attaquaient sans raison apparente. Qu'espérait-elle donc? L'espace d'une seconde, la brune se demanda vaguement si l'un de ses ennemis avaient finalement décidé de se débarrasser d'elle ou si sa tête était mise à prix quelque part. Duverrier avait-il finalement résolu de lui faire payer son dernier affront? Cela semblait peu probable. Mais qu'espérait-elle en l'attaquant ainsi? Aussi forte soit-elle, ferait-elle le poids? Cela semblait peut probable à l'éclaireuse, tout du moins pas à terme. Maintenant qu'elle l'observait plus en détail, l'inconnue ne lui donnait pas l'impression d'être un bandit ou un autre personnage du genre.

- Non pas que l'idée de me battre me pose un quelconque problème, ajouta-t-elle plus par provocation

Elle avait elle aussi l'air d'avoir effectué un long voyage pour parvenir jusqu'ici. Ses vêtements étaient humides et ses cheveux également, sa cape ayant subit les frais des derniers intempéries. Sans parler de la fatigue générale qui marquait chacun de ses traits. La traversée avait du être rude pour l'inconnue, surtout aux vues de ses vêtements qui n'avaient pas supporté les conditions climatiques. Indira elle-même commençait à accuser le coup et sa lourde cape d'hiver aurait bientôt besoin d'un bon feu afin d'éliminer toute l'eau qui l'imprégnait. Autant dire que son ennemie du jour ne lui faisait pas l'effet d'un bandit de grand chemin venu la délester de ses biens mais plutôt d'une voyageuse à bout de force. Attendant sa réponse, l'éclaireuse la tenait toujours à portée, ne la quittant pas du regard, prête à réagir.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» can you whisper as it crumbles and breaks, as you shiver, count up all your mistakes (10/04, 9h21)
» "There's Mistakes that I made, but I made them on my Way..."
» We're making all the same mistakes ~ Ft. Zelda & Envy only.
» Mistakes
» Benji ✘ we're making all the same mistakes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: