Un bain mouvementé

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Juin - 12:18
When a turbulent bath rhyme with punishment
Isil & Nalfein & Vrarr
Il faisait nuit depuis trois bonnes heures et cela faisait à peine quelques minute que l'Alfe à la longue tresse blonde venait de terminer d'allumer les bougies. C'était la fin de la journée et elle rêvait de prendre un bon bain chaud. L'avant-post du Mordor dissimulait en ses murs un bâtiment de pierre  presque neuf, on aurait cru qu'il eut été construit il y a à peine une cinquantaine d'années. Il s'agissait là de la salle d'eau, endroit favori de la jeune Alfe. Le seul et unique lieu d'une propreté impeccable où seul les odeur de cire de bougie fondue entre-mêlées des parfums de savons venus de l'étranger venaient vous chatouiller les narines comme une délicieuse caresse.

Ils apprennent vite ces imbéciles, pensait la blonde. Le dernier bataillon qui était passé par les bains avait pris grand soin de changer les eaux et de ne laisser aucune trace de boue nul part. A croire qu'ils n'aimaient pas que l'Alfe les attachent pour les nettoyer à la brosse métallique lorsqu'ils ne respectent pas les lieux... D'un coup sec, Isil referma la porte, ce qui provoqua chez les deux gardes, une quinte de toux, due aux douces odeurs dont ils n'avaient pas l'habitude.

Ne prenant même pas la peine de se moquer d'eux, Isil s'éloigna du bâtiment. Un orc posté en haut de sa tour de garde hurla que deux individus voulaient entrer. Et avant même qu'Isil ne réponde, la porte s'ouvrait déjà. Décidément, elle ne pourrais jamais le prendre ce bain... A noter qu'elle n'était pas vêtus comme d'habitude. Elle portait bien une cuirasse, mais celle-ci était noire. Pas de collerette à laçage complexe, ni de serre-taille aux sangles solides. Seulement une tenue de cuir noir près du corps qui couvrait toute la surface de sa peau hormis ses pieds, sa tête, son cou et qui plongeait en un profond décolleté au niveau de sa poitrine. Croisant les bras, elle dit froidement à voix haute.

« Qui que vous soyez, j'espère que vous avez une raison valable de venir ici à une heure pareille. »  

Le petit bâtiment duquel l'Alfe à la longue tresse venait de sortir, n'était pas loin de la dite porte qui s'ouvrait.  
Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Juin - 0:18


 De retour en Mordor
Quand je marche au rythme où je marche actuellement, la main tellement serrée sur le pommeau de ma dague que mes jointures en sont blanchies depuis longtemps, il vaut mieux éviter de me parler ou quoi que ce soit d'autre. Je suis juste assez énervé pour être capable de me défouler sur tout ce qui viendra me pourrir l'existence, surtout s'il s'agit d'un elfe, même s'il s'agit de Vrarr. En fait, c'est lui qui me met dans cet état. Son petit séjour improvisé dans la Moria m'ayant conduit à le suivre à l'intérieur des tunnels et m'y perdre juste comme il faut avant de le retrouver comme une fleur à l'extérieur après plus d'une demi journée de recherches, visant surtout à retrouver mon chemin dans ces tunnels. L'orc, il s'est débrouillé tout seul pour sortir, j'aurai été le roi des crétins de passer ma journée à le chercher.
Et maintenant je marche, et peu m'importe de savoir s'il me suit ou non. Au pire, j'attendrais d'être calmé pour prendre une journée de pause et attendre qu'il me rejoigne. Mais pour l'heure, je m'en fiche. Et je suis si aisé à calmer que nous avons le temps de parcourir la plaine séparant la Moria du Mordor que je suis toujours dans le même état d'énervement, ma rogne remontant à chaque fois que cet idiot d'orc apparait dans mon champ de vision. J'ai besoin de me défouler, et si j'ai tout de même assez de raison pour éviter d'aller seul contre tous affronter les elfes d'Eryn Lasgalen, mes pas me mènent directement à la citadelle où nous sommes passés quelques années plus tôt, bastion orc à la tête duquel je me souviens d'une alfe aussi supportable qu'intéressante à écouter. C'est rare. Et puis, le combat que nous avions échangé se révélait sympathique, même si je ne saurais plus en donner le vainqueur.

Les portes se présentent face à nous alors que le soleil est déjà couché depuis quelques heures, et il ne faut que quelques instants pour qu'un garde apparaisse et disparaisse de l'une des tours, certainement parti prévenir un autre que lui de la présence de deux étrangers à l'extérieur des portes. Ou alors, carrément parti ouvrir la porte. On était attendus?!
Et face à nous, cette alfe que nous avions déjà eu le loisir de rencontrer à la même place, bras croisés sur une cuirasse noire lui saillant à merveille, apparemment peu encline à la bonne humeur. Et bien, entre grognons, on saura se faire.

"Nalfein Vo'Haren et Vrarr, Dame Isil. Nos chemins se sont déjà croisés en ces lieux il y a une décennie de cela."
Code RomieFeather

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Juin - 7:19
When a turbulent bath rhyme with punishment
Isil & Nalfein & Vrarr
Oui elle se souvenait bien d'eux et de leurs noms respectifs, ce qui la fit réagir c'était le fait que ces deux là semblaient... s'être disputés ? L'Alfe devançait l'orc. Au moins ce n'était pas un détachement orc qui s'était perdue dans les confins du Mordor et qui rentraient au beau milieux de la nuit. C'était même plutôt agréable de voir ces deux têtes après toutes ces années.

« Je me souviens. Mais que me vaut l'honneur de cette visite très chère ? »  

A cette distance ils étaient assez proche pour que la blonde sente l'odeur qui les imprégnaient. Jugeant, un bref instant du regard, tour à tour les deux visiteurs nocturne. Elle en fronça même les sourcilles tant l'odeur lui paraissait désagréable après les doux parfums des bougies et de la propreté.  D'où sortaient-il ces deux là ? D'une grotte ? D'une mine ? D'un trous de troll ? Mais elle garda ses remarques pour elle. Pour une fois elle ne devait pas poser trop de question, et puis elle n'avait pas vraiment la tête aux questionnements intérieur.

« Besoin d'aide ? »  

Se risqua t-elle a dire un peut comme si ces mots lui brûlaient la langue. Ils avaient finalement réussit à piquer sa curiosité. Son ton était moins froid, mais le regard de la jeune Alfe se faisait tout aussi perçant et pénétrant. Et ce n'était pas tous les jours qu'elle proposait ses services. Après tout, elle n'était de mauvaise humeur que parce qu'elle ne s'était pas "occupée" aujourd'hui et qu'en plus il y avait toujours quelque-chose pour l'éloigner de son bon bain chaud. Nalfein quant à lui semblait énervé pour une raison qui lui était jusque là inconnue, et puis si se trouvait, ça ne la concernait même pas, alors des fois il valait mieux ne pas savoir le pourquoi du comment. Quant à Vrarr, il était plutôt calme, en retrait et n'avait pas ouvert la bouche pour dire un traître mot. Quelle étrange et mystérieuse situation...
 
Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Juil - 11:38


 De retour en Mordor
Un léger sourire monte à mes lèvres quand l'Alfe face à moi me répond se souvenir de nous. Sourire qui disparait aussitôt après comme, de toute façon, je n'ai jamais été enclin à plus de marques de sympathie que cela envers qui que ce soit. Quoique, quelques fois, Vrarr et moi partageons quelques plaisanteries et autres anecdotes au coin du feu, la plupart du temps d'un goût qui déplairait fortement à la plupart des être peuplant cette terre. Que voulez vous, les elfes et les humains rivalisent dans l'art et la manière d'être de vrais petits puritains en puissance.
Ce qui lui vaut l'honneur de cette visite? Mes pas m'ayant d'abord conduit à aller me friter avec l'ensemble des elfes de Thranduil pour me calmer les nerfs avant que mon instinct de survie ne me conseille d'aller voir ailleurs si j'y étais, trouvant stupide d'aller se faire tuer parce qu'un idiot d'orc m'a mis les nerfs en pelote. Je ne suis pas certain que ce soit la réponse qui lui convienne le mieux. Enfin, après tout, je n'ai jamais su être hypocrite sans que cela ne se voit, ou envers les gens qui ne m'ont jamais causé ombrage. Oh, il y a bien quelques Alfes de ma cité qui ont expérimenté le ton cassant et totalement déplacé que je peux parfois utiliser même face à bien supérieur à moi, mais même mon humeur maussade ne me fera pas y recourir aujourd'hui, pas tant que Isil ne me donnera pas une bonne excuse pour le faire, en tout cas.

"En toute honnêteté, une petite voix qui m'a empêcher d'aller me défouler sur les elfes de la Forêt Noire. J'ai tendance à ne pas toujours être malin quand je ressens ainsi le besoin de frapper sur quelque chose. D'aucun disent que cela explique mon entente avec l'orc."

A première vue, il semblerait que la jeune Alfe soit d'une humeur tout juste meilleure que la mienne, et à voir la tête de Vrarr, il doit être en train de se demander si on n'a pas pris un coup de lune sur la tête. A mon avis, elle avait plutôt d'autres chats à fouetter que s'occuper de notre arrivée. Cependant, elle finis par nous demander si nous avons besoin d'aide, et je jette un regard vers le ciel et la nuit plus que tombante avant de lui répondre.

"Et bien, s'il vous étiez possible de nous accueillir pour la nuit, cela ne serait pas de refus."

Oui, "nous", même si une partie de moi a juste envie de laisser Vrarr dehors. Mais une autre sais parfaitement que s'il en profite pour se faire tuer par un elfe, je saurai m'en vouloir, un peu. Peut-être même le regretter un peu aussi, depuis le temps que nous voyageons de concert tous deux.
Code RomieFeather

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 13 Juil - 14:17
When a turbulent bath rhyme with punishment
Isil & Nalfein & Vrarr
Isil sourit a la réplique de l'alfe. C'était donc cette envie de frapper pour se défouler qui faisait se ressembler quelque peut Nalfein et Vrarr, la blonde commençait à découvrir peut à peut comment ils arrivaient à vivre ensemble chaque jour. Laissant même de côté sa mauvaise humeur, un léger sourire vint marquer ses douces lèvres.

« Personne n'est jamais malin lorsqu'il s'agit de se défouler. Sauf peut-être lorsque l'on se défoule calmement. Mais ce n'est pas un concept facile à assimiler, je dois l'avouer... »  

Elle regarda tour à tour l'alfe et l'orc tandis que Nalfein lui demandait s'ils pouvaient passer la nuit dans l'avant post du Mordor. Pourquoi refuserait-elle pareil compagnie ? Et puis elle avait toujours cette envie d'aller prendre un bon bain chaud, alors peut-être qu'ils allaient pouvoir trouver un terrain d'entente. Elle inclina la tête de côté et donna deux petites tapes amicale sur l'épaule de l'orc. Elle ne fut pas surprise lorsqu'elle vit un petite nuage de poussière s'élever dans les aires, suivit d'une odeur forte. La blonde toussa et s'essuya la main sur sa cuisse.

« Bien sure, vous pourrez passer la nuit ici. Mais à une seule condition... »  

Isil se racla la gorge en levant un doigt vers le ciel comme si cela allait appuyer un peut plus ses paroles. En aucun cas elle ne voulait savoir d'où les deux individus sortaient, ce qui était certain, c'était que l'orc était encore plus sale que la dernière fois qu'elle l'avait vue, et ici, aucun orc ne reste sale bien longtemps. Nalfein quant à lui pourrait barboter dans l'eau chaude si cela le tentait, mais Vrarr... interdiction de le laisser airer dans le campement avec une tel odeur le suivant, c'était un coup à attirer des charognard.

«Nous avons de l'eau chaude. Laisse moi m'occuper de Vrarr. Je ne peux pas le laisser déambuler dans le campement comme ça, il pourrait déclencher une émeute par inadvertance. Et puis je suis certaine que sa compagnie te serait plus agréable après ça.»
 
 
Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 31 Aoû - 22:49


 De retour en Mordor
Isil parle t-elle vraiment de faire prendre un bain à cet orc? Sérieusement? Finalement, j’ai bien fait de laisser mes pas me porter jusqu'ici, il se pourrait que je parvienne à rire un peu. En tout cas, moi, j'en prendrais bien un, de bain. Après plusieurs semaines passées sur la route, à dormir dans la poussière et à suer sous la chaleur de cette saison bien plus chaude que les précédentes, j'en ai grand besoin. Vrarr surement plus que moi, si j'en croit mon nez, mais Vrarr est un orc, je ne suis pas certain qu'il éprouve franchement le besoin de se sentir propre. Même si je suis aprfois surpris des paroles de mon compagnon de voyage, devenu un ami sincère au fil des années, même si les querelles comme celle d'aujourd'hui font parfois partie du décor.

'Ce que bon vous semble. Vous avez quartier libre. Je me permettrais en revanche de vous demander la possibilité de prendre moi-même un bain. Je ne m'habituerai jamais à la crasse des chemins."

Un grommellement se fait entendre à coté de moi, et je jurerai entendre dire que je n'ai dans ce cas qu'à rester chez moi. Au milieu d'un peuple que j'ai quitté pour la route depuis suffisamment longtemps pour que ma famille me pourchasse pour trahison, bien sur, oui. Je répond à la pique par un coup d'oeil noir auquel un grondement répond à son tour. Et non, la querelle n'est pas enterrée, et ne risque pas de l'être si l'orc se retrouve à tester l'eau chaude!
Code RomieFeather



dsl du retard, et de la taille minable du rp :/
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 1 Sep - 7:36
Y'a pas de soucis, au moins tu es de retour, et ça c'est géniale :03: Et puis j'espère que ma réponse te conviendra, j'ai de l'inspi x)

When a turbulent bath rhyme with punishment
Isil & Nalfein & Vrarr
La jolie blonde inclina la tête en signe de compréhension, tandis qu'un léger sourire d'amusement se dessinait sur son visage. Décidément, elle ne s'ennuyais jamais avec ces deux là. D'un pas assuré elle les mena vers les portes du bâtiment de pierre au dessus desquelles était écrit en langue noir " Salle d'eau ". Les deux gardes se redressèrent à l'approche des arrivants. L'un des deux se mit à ricaner légèrement en voyant arriver Vrarr, le second hocha la tête un peut comme s'il lui souhaitait bon courage. Les lourdes portes s'ouvrirent. Une odeur de cire de bougie fondue entre-mêlées de doux parfums de savons venus de l'étranger vint chatouiller les narines du petit groupe, telle une délicieuse caresse.

La pièce était immense bien que les plafonds très bas. Ils y avait plusieurs bains  de pierre creusés dans le sol, deux rangés longeaient les murs, et au centre une allée central menait à un très grand bain aussi peut profond que les autres. Sur chaque rebord était disposé des bougies dont les flammes dansantes apportaient un cachet apaisant au lieu. Des étagères de bois étaient disposées un peut partout, sur celles-ci se trouvaient des huiles, des savons et des brosses en tout genre. La plus effrayante était sans nul doute celle qui était la plus proche du grand bassin. Elle était jonchée de brosses en tout genre, de coupes ongles et de pierres à poncer. Désignant l'une des rangées de bain vers l'entrée d'un signe de la main, Isil se tourna vers Nalfein.

« Tu devrais être tranquille ici. Prend tout le temps dont tu aura besoin. Il y a des savons dans l'étagère juste à côté, et il y a de quoi se sécher. »  

De sa démarche féline dans sa tenue de cuir noir, Isil repris sa marche vers le bassin du fond. Elle s'arrêta pour retirer ses bottes puis se pencha sur le rebord et plongea ses bras dans l'eau chaude. Lorsqu'elle se redressa, elle tenait entre ses mains une longue chaîne qu'elle tirait avant de la laisser tomber lourdement sur le sol. Au bout de cette chaîne étaient fixés d'imposants fers.

« Je suppose que tu n'en aura pas besoin ? Si ? »  

Dit-elle amusée en jetant un regard à l'orc. Elle prépara ensuite un plateau de bois sur lequel elle y plaça de nombreuses brosses et savons, puis elle le fit glisser sur l'eau. Après quoi, elle descendit les quelques marches du bassin et s'enfonça dans l'eau jusqu’à ce que l'eau lui arrive un peut en dessous des seins.

«Le plus difficile, mon grand je te l'accorde... mais ne m'oblige pas à venir te chercher par la peau des fesses. »
 
 
Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un bain mouvementé
» reportage en image de weris les bain ...............
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» BAIN MEC
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: