Une rencontre d'un soir, le changement maintenant?

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 25 Mar - 23:06
  • pv Dor Armolt. Un des ports les plus fréquentés du Royaume du Gondor. Comme toutes villes des côtes, le rude hiver frappait avec moins de force. Bien que le froid était présent, la neige, elle, était presque absente. Cela expliquait la recrudescence du nombre d'immigrés et d'étrangers dans ces villes de bord de mer. Dor Armolt. Le point de rencontre des poissonniers, marchands, commerçants de tous secteurs. Vous y trouverez des personnes de toutes contrées, de bonnes ou mauvaises, des malfrats ou des personnes de bonnes familles. Mais penseriez-vous y retrouver une rencontre d'un soir où l'alcool avait été maîtresse des mots et gestes? Certainement pas pour la jeune esclave. Pourtant, elle allait vivre une soirée, non seulement mouvementée mais emplie de rebondissements. Une soirée qui changerait sa vie? Difficile à dire. Pour autant, Iona ne pensait pas, alors qu'ils approchaient de la ville portuaire, que la vie qu'elle avait, jusqu'ici monotone et répétitive, allait être chamboulée. Ils arrivèrent en fin d'après midi. Le voyage en lui même changeait de l'habitude qui s'était installé dans le quotidien d'Iona, la vie d'esclave dans une maison de bourgeois. Il fallut quelques jours pour arriver à destination. Le froid et l'hiver incessant rendaient difficile et plus longs tous déplacements inter et intra royaumes de la Terre du Milieu. Ce court voyage, en comparaison de ceux qu'elle avait fait avec ses parents étant enfant, lui avait redonné goût à la vie. Elle souhaitait tant partir un jour pour un voyage dans l'ensemble de la Terre du Milieu, y découvrir les peuples, leur culture, leur histoire, leur moeurs. Ceci était un rêve pour Iona. Un rêve qu'elle savait n'avait aucune chance de se réaliser. La liberté. Si seulement elle pouvait retrouver sa liberté. Perdue dans ses pensées d'évasions et de grands paysages, Iona ne réalisa pas tout de suite que la diligence venait de s'arrêter. Ils étaient arrivés.

    "-Tante Agartha!" crièrent les enfants en coeur tandis qu'ils sortaient avec précipitation de la diligence.
    La dite Tante ouvrit grand les bras pour y accueillir les trois enfants.
    "-Iona, pourrais-tu prendre les valise de Madame et des enfants?"
    "-Bien sûr Monsieur Mäaster." Répondit Iona, qui n'eut le temps de profiter du paysage autour d'elle.
    Bien que ses yeux étaient emprisonnaient, puisqu'elle ne pouvait regarder ses maîtres dans leurs yeux, elle pouvait toujours profiter de l'odeur de la mer qui lui rappelait tant de choses. Un léger sourire sur les lèvres, elle s' empressa d'aller à l'arrière de la diligence afin de descendre les bagages. Cette odeur lui était si familière. Ses maîtres étaient déjà entrés dans la maison sans pour autant se préoccuper de leurs affaires personnelles. La fleur sauvage, Iona, dû effectuer plusieurs allers et retours afin de déposer les valises dans les chambres. N'oublions pas de préciser que les dites chambres se trouvaient au deuxième étage, la monte des escaliers avaient été difficile et fatiguant étant donné la chétivité d'Iona.

    La soirée arriva très vite. La nuit était tombée depuis deux heures. Iona avait couché les enfants, comme l'avaient demandés les parents. Lorsque l'esclave descendit les escaliers, afin d'aider le cuisinier à organiser le copieux dîner qu'ils s'apprêtaient à ingurgiter, elle fut surprise d'entendre la voix de son maître qui lui demandait de s'approcher de lui. Les mots qui sortirent ensuite de sa bouche laissèrent Iona bouche-bée. Il acceptait qu'elle sorte visiter la ville! Iona avait traditionnellement le droit à une pause de deux heures par jour, mais jamais n'avait-elle eu le droit de rester dehors toute la soirée! Un immense sourire aux lèvres, Iona n'attendit pas plus longtemps, de peur qu'il change son avis, monta quatre à quatre les escaliers afin de récupérer son blouson ainsi que son sac à main et dévala de nouveau les escaliers cette fois-ci pour sortir de la maison. Une fois dehors, Iona savait exactement où elle voulait se promener: au bord de l'eau, sur le port ou sur la plage. Lorsqu'elle arriva sur le dit port, elle prit le temps d'admirer les bateaux, voiliers, plaisanciers. Certains d'entre eux devaient même appartenir l'armée du Gondor ou de la localité même. Iona s'y connaissait bien peu, pour ainsi elle ne voulait conclure trop rapidement. La légère brise n'avait rien d'insupportable. Oui, il faisait froid, mais il n'y avait pas de pluie au moins. Une voix grave sur l'un des quai privé l'arracha à ses contemplations. Il s'agissait de personnels de la garde. Ils étaient en train de faire la morale, ou bien punir (Iona ne voyait n'y n'entendait bien la conversation), une silhouette indiscernable. Iona continua son chemin jusqu'à arrivé à leur niveau. Que se passait-il bon sang?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Changement de tapisseries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: