❝follow your sword, she knows where to go ❞ CIRYANDIL [END]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Divers Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 21:09


CIRYANDIL GALADOR THàLION
❝ feat tom hiddleston ❞

Bonjour, je me nomme Ciryandil Galador Thàlion; et je suis né en Eriador  en l'an  2903  du  3 ème Age . Je viens du peuple des  Dùnedains et je suis un Rôdeur. Mes spécialités sont  le combat à l'épée et la guérison par les plantes .

caractère;
Ciryandil est un homme discret. Silencieux et observateur, il cerne une situation en quelques coups d’œil et peut s'en sortir, si elle induit un potentiel combat. Il a une profonde aversion pour la violence, restes d'une éducation pacifique parmi un groupe de rôdeurs reniant leurs racines dûnedaines. Il préfère les chevauchées solitaires aux larges compagnies, les réflexions silencieuses aux bruyantes discussions et les regards aux paroles. Il parle très peu, habitué à ruminer ses pensées pour lui-même. Cerner ce qu'il pense est presque impossible, car il reste de marbre en toute situation. Le seul indice est une ride qui apparaît au coin de sa bouche lorsqu'il souffre beaucoup, que ce soit physiquement ou psychologiquement. Mais si c'est un homme calme et réfléchi, il est également d'une grande froideur. Cassant et agressif lorsqu'il parle, il ne gaspille pas sa salive pour s'exprimer et parle franchement. Peu de mots, mais des mots qui frappent. Téméraire malgré son pacifisme apparent, il n'a pas peur de déclencher un combat par une petite phrase bien placée. Mais il préfère combattre par les mots que par les armes. Érudit, on l'a souvent accusé de vivre trop dans ses livres. Il a cependant acquis, à travers eux, une connaissance de la Terre du Milieu et de ses coutumes que peu possèdent. Mais il la met rarement en pratique, puisqu'il préfère la compagnie des livres qu'il emporte partout et d'une bonne pinte, plutôt que de compagnons braillards et saouls.
 
physique;
Des traits fins, un nez aquilin emprunt de majesté, de grands yeux verts au regard perdu dans le vide, une bouche aux lèvres légèrement pincées comme pour signifier un incessant agacement, le visage de Ciryandil est une fière reproduction de la beauté de son père.  De ce grand guerrier dont sa mère lui conta les exploits dans son enfance, il a hérité un regard perçant  aussi vert que la mousse qui recouvre les arbres bordant les courts d'eau et le nez aquilin des Thàlion. De sa mère, qui l'abandonna trop tôt, il a hérité les boucles châtains et les lèvres fines, ainsi qu'une petite marque qui traverse légèrement son front.

Il n'est pas plus grand que la moyenne des hommes (1m85) et sa force repose dans ses bras et ses jambes. En effet, excellent cavalier et bon duelliste, il a développé la force de ses quatre membres au combat et en galopant.  
inventaire

Valàndil ; un superbe cheval blanc né d'une jument ayant appartenu à son père. Depuis que Ciryandil sait monter, ils n'ont jamais été séparés. Il est son unique compagnon de voyage.
Anrhydedd ; une épée longue au large pommeau et à la garde noire comme le jais. Cette épée appartenait à sa mère et elle lui fut offerte à son huitième anniversaire, par son oncle maternel.
Gwenwyn ; une dague à la garde en nacre qu'il porte dans un fourreau de cuir relié à sa ceinture. La lame est courbe et porte des gravures de chevaux stylisés. Il s'agit d'une création d'un forgeron du Rohan, d'où les symbole équestres plus souvent vus sur des armes appartenant aux Rohirrims.
Lèod ; un arc de facture arnorienne sur lequel Ciryandil a gravé les noms de ses ancêtres. Il l'a acheté à un fabriquant dans le village de Bree.
Urwen ; une pipe à l'embout long et fin achetée à un marchand haradrim. Une entaille dans le bois est le souvenir impérissable d'un combat de Ciryandil contre un homme du Gondor sur les Champs du Pelennor, alors qu'il ralliait Minas Tirith par Osgiliath.



RACONTE-NOUS TOUT
Eryn Vorn (Eriador) ; an 2903 du 3ème âge. Les hurlements de douleur de la jeune femme transpercèrent la porte de bois, attirant les regards des femmes préparant le dîner à l'extérieur. Une première pénétra dans la cahute, en ressortissant aussi vite pour traverser le village et prévenir la soigneuse. ❝Gilwen a besoin de toi, sorcière❞, dit-elle en poussant le rideau de perles qui servait de portes. La soigneuse releva la tête et acquiesça. Sans un mot, elle quitta sa cahute et rejoignit celle de Gilwen, d'où s'élevaient des cris. Elle congédia toutes les femmes et ne garda à son côté que celle qui était venue la prévenir. Une fois la cahute vide, la soigneuse s'approcha de la future mère et posa ses mains sur son ventre proéminent, cherchant les signes de vie de l'enfant. ❝Courage Gilwen❞, murmura-t-elle à la future mère, tout en lui caressant le front, un sourire de compassion sur les lèvres. Puis, tandis que Gilwen tentait de se concentrer sur son souffle tout en serrant les dents, la soigneuse prit des linges et envoya l'autre femme puiser de l'eau. Lorsque cette dernière revint, Gilwen était endormie, épuisée par l'épreuve. Dans les bras de la soigneuse était un petit garçon aux yeux verts, hurlant autant que ses poumons pouvaient aspirer d'air. Rouge de sang, braillard et les petits poings fermés, le petit garçon regardait autour de lui, les joues mouillées de larmes. La soigneuse le lava avec l'eau rapportée du puits, puis l’emmaillota dans des langes propres. Enfin, elle éveilla Gilwen et lui tendit son fils, qu'elle prit avec douceur, les yeux brillants de larmes et de fatigue. ❝Cyriandil❞, murmura-t-elle en posant sur lui un regard emprunt de tendresse maternelle.

Collines d'Evendim (Eriador) ; an 2915 du 3ème âge. Le petit garçon de douze ans se redressa légèrement, tentant de regarder par-dessus le tonneau derrière lequel il était caché. Un rire s'échappa de sa bouche, attirant l'attention de son compagnon qui le cherchait, les oreilles aux aguets. ❝Ciryandil, je t'ai entendu !❞ lança son ami. Le petit brun sortit en courant de sa cachette et, riant à gorge déployée, trouva couvert derrière le pilier en bois de l'auberge. ❝Peut-être, mais tu ne m'as pas trouvé, Pelendur !❞ s'amusa l'enfant. Alors que les deux amis jouaient au chat et à la souris, une troupe de cavaliers apparut à l'horizon, remontant la plaine vers le village, perché sur le flan de la colline. Les femmes sortirent des cahutes, ordonnant aux enfants de rentrer immédiatement. Les cavaliers ne tardèrent pas à atteindre la place du village, où ils descendirent de leurs montures. Un homme s'approcha de Ciryandil et s'agenouilla devant lui. Le petit garçon plongea son regard émeraude dans les yeux du cavalier qui tendit sa main gantée vers le visage de l'enfant. Gilwen sortit de sa cahute et s'approcha. Le cavalier se releva et s'approcha d'elle. Il essuya d'un geste tendre la larme qui coulait sur la joue de la douce brune et lui sourit. Gilwen se pendit à son cou et l'embrassa, le cavalier la prenant par la taille. Ciryandil comprit enfin. Ce cavalier si fier qui prenait sa mère dans ses bras avec tant d'amour et de tendresse, était son père.

Les Hauts des Galgals (Eriador) ; an 2916 du 3ème âge.Plus haut ton épée, Ciryandil❞, répéta Galador en attaquant. Profondément concentré, l'adolescent de treize ans exécuta la parade que son père lui avait apprise et qu'ils avaient répétée tant de fois. Les passes d'armes s'enchaînèrent entre le père et le fils, sous le regard attendri de Gilwen, assise au soleil et tannant les peaux rapportées de la chasse. ❝Tu as fait de grands progrès, mon fils❞, dit finalement Galador en rangeant son épée dans son fourreau. Puis il ébouriffa les cheveux de son enfant et rejoignit sa compagne, tandis que Ciryandil allait puiser de l'eau dans un tonneau non loin de là. Tandis qu'il retirait sa chemise et s'aspergeait le torse d'eau glacée, Galador et Gilwen posèrent un regard tendre sur leur fils avant d'entamer une conversation que Gilwen avait redoutée depuis le retour de Galador. ❝Ciryandil est prêt, Gilwen❞, dit Galador en prenant la main de sa compagne dans la sienne, la forçant à arrêter son ouvrage et à lever les yeux vers lui. ❝Tu l'as bien éduqué et aujourd'hui, il est temps qu'il prenne place parmi les siens❞, continua-t-il en posant son regard sur l'adolescent qui polissait son arme. ❝Sa destinée n'est pas de vivre ici avec toi, tu l'as toujours su❞, ajouta-t-il en posant sa main avec tendresse sur la joue de Gilwen, écrasant une larme. ❝Il a beau avoir grandi ici, en Eriador à tes côtés, il ne peut pas renier son sang de Dùnedain. Il est né pour chevaucher sur les Terres du Milieu jusqu'à la fin de ses jours, pas pour entretenir une ferme le long du Baranduin. Ciryandil est de mon sang, Gilwen. Il doit servir notre chef, Arador et chevaucher Vàlandil à mes côtés. Il est un Rôdeur.❞ Gilwen releva ses yeux brillants de larme vers Galador et son visage se couvrit d'un triste sourire. Elle se releva, essuya ses mains dans son large tablier et s'approcha de Ciryandil. ❝Mon fils, tu as aujourd'hui l'âge de rejoindre ton père. Toute ton enfance je t'ai conté les errances de ton peuple. C'est à toi de rejoindre leurs côtés. Je garderai à jamais une place pour toi dans mon cœur❞, finit-elle en déposant un baiser sur les cheveux de son fils, avant de s'écarter, ravalant ses larmes.

Rives de la Belegaer (Enedwaith) ; an 2923 du 3ème âge. Les cavaliers descendirent de leurs montures, les approchant des eaux calmes de la Grande Mer. Ils avaient atteint l'extrémité ouest des terres de l'Enedwaith, enfin. Ciryandil descendit de son cheval et, tout en lui caressant la crinière, admira l'immensité de l'océan dont son père lui avait tant parlé. C'était la première fois que ses yeux se posaient sur l'étendue bleutée des mers de l'ouest dont il avait tant rêvée. Tandis que Valàndil s'abreuvait, le jeune Rôdeur rejoignit son père non loin de là. Galador semblait étonnamment fatigué et à bout de souffle. Appuyé contre sa monture, il tentait de reprendre son souffle, le visage pâle. Le jeune homme de vingt ans s'approcha de lui et posa sa main sur son épaule. ❝Père, tout va bien ?❞demanda-t-il. Galador se laissa tomber à genoux et se mit à tousser, du sang jaillissant de sa bouche. Ciryandil le prit par les épaules et le retint, jusqu'à ce que toutes les tensions musculaires du corps de son père ne se détende. Les yeux du Rôdeur se révulsèrent et il tomba, inerte, dans les bras de son fils. Tremblant, Ciryandil murmura le prénom de son père à plusieurs reprises, jusqu'à ce qu'un de ses compagnons de voyage ne l'attire à l'écart, tandis que d'autres s'occupaient de Galador. Ciryandil s'échappa de l'étreinte forcée de son compagnon, attrapa la bride de sa monture et grimpa dessus. Un dernier regard au corps sans vie de son père et il flanqua un coup de talon à son cheval qui partit au galop, s'éloignant à grande vitesse du campement des Rôdeurs. ❝Il reviendra❞, fit la voix sage de leur chef. ❝Il reviendra❞. Mais rien n'avait été aussi incertain. Et Ciryandil ne revint jamais, préférant voyager désormais en solitaire.

Orée de Fangorn (Rohan) ; an 2931 du 3ème âge. Ciryandil ouvrit les yeux. Au-dessus de lui, le couvert des arbres de Fangorn bordant les plaines de l'Ouestfold laissait passer quelques rayons de soleil. Le jour se levait à peine sur le Rohan et déjà, Ciryandil était assailli par le doute. Il quitta silencieusement les capes sous lesquelles dormait encore sa compagne et s'éloigna de leur campement tout en bourrant sa pipe de feuilles de Longoulet achetées à un marchand hobbit lors d'un passage à Bree. Son regard se posa sur la femme plongée dans un profond sommeil. Ses longs cheveux noirs collaient à son visage tanné par le soleil des terres du sud. Ses épaules dépassaient, dénudées de sa robe écarlate et sous ses boucles brunes brillaient les bijoux ornant ses oreilles. Ithil ouvrit les yeux et ses pupilles aussi noires que sa chevelure se posèrent sur le pâle visage de Ciryandil. ❝Un matin de plus si loin de chez moi❞, murmura-t-elle en se levant. Le Dùnedain s'approcha d'elle, déposant un baiser sur la paume de sa main. ❝Le Harad n'est pas si loin❞, s'amusa-t-il en s'appuyant contre le tronc d'un arbre. Ils avaient dormis à l'orée de la forêt, bien trop attachés à leurs vies pour s'aventurer plus en avant dans la pénombre des arbres centenaires. ❝Je dois rentrer, Ciryandil❞, dit alors Ithil en plantant son regard de braise dans les yeux émeraude de son compagnon, posant sa main sur sa joue. ❝J'avais une mission à accomplir en Arnor et je l'ai accomplie il y a de cela plus d'un an. Je dois rejoindre les miens, maintenant.❞ Ciryandil resta silencieux. Il savait que ce jour devait arriver. Depuis sa rencontre avec Ithil au détour d'un sentier des Monts Brumeux près de dix mois auparavant, les deux amants ne s'étaient plus quittés. Plus unis par une tendre affection que par un véritable amour, ils savaient que leur séparation n'en serait que plus aisée. Pourtant, Ciryandil eut de nouveau le sentiment d'être abandonné. Comme à la mort de son père. Il déposa un baiser sur la main d'Ithil, rangea ses affaires, monta sur Valàndil et quitta leur campement, sans se retourner. Une fois de plus, il regagnait les routes. Seul. 

Rives du Poros en Ithilien (Gondor) ; an 2939 du 3ème âge. Le regard clair de Ciryandil se posa sur la souche d'arbre à ses pieds. Perdu dans ses pensées, il tira une bouffée de sa pipe et croisa les jambes. Adossé à un arbre, la bride de sa monture à portée de main, son épée à son côté, il profitait d'un instant de repos. Il avait chevauché longtemps ces derniers jours pour apporter un message de Dol Amroth au seigneur de Lossarnach. Malgré ce qu'il était, un Rôdeur inspirant peu confiance aux autres hommes, sa sagesse lui permettait d'attirer la sympathie des grands et il leur servait volontiers de messager, traversant à bride abattue les grands espaces de la Terre du Milieu pour délivrer ses lettres. Ciryandil aimait le Gondor comme on aime le pays de ses pères. Il avait beau ne pas y être né, il savait que la lignée de ses ancêtres venait de cette grande cité blanche bâtie contre la montagne. Malgré toute une vie sur les routes, il n'avait jamais franchi les hautes portes gardant l'entrée de Minas Tirith. S'il avait eu à faire allégeance à un seigneur de cette terre, c'eut été au lord Intendant du Gondor. Mais voilà, Ciryandil n'avait d'autre allégeance que lui-même. Il descendait de ces hommes ayant fui la submersion de l'île de Numénor, le berceau de ses origines. Ciryandil était un descendant des Númenóréens. Le même sang coulait dans ses veines, les mêmes faiblesses, les mêmes attraits pour ce qu'il ne pouvait avoir, profondément cachés en son cœur. Mais l'appétit des Hommes pour ce qu'ils ne possèdent pas est vorace. Et malgré sa sagesse et ses connaissances des faiblesses de l'homme, pouvait-il combattre sa nature profonde ?


QUI SUIS-JE VRAIMENT ?

❝ ...le grand méchant loup. ❞

Jean-Pierre, 65 ans, bouffeur de canards à la tombée de la nuit et grand consommateur de binouze. Sinon, on me connaît sous une autre identité, dans certaines contrées : Emmy, 20 ans, fan du Seigneur des Anneaux depuis que je l'ai lu il y a environ dix ans ainsi que des films et de l'univers de Tolkien. Sinon, je suis une amoureuse du septième art, de la littérature et je fais du rpg depuis environ cinq ans - j'ai commencé sur un rpg Harry Potter. Sinon, je ne vois pas ce que je peux rajouter, sinon que j'écorche des poulets avec mes dents au crépuscule et que ce que nous voulons, c'est du poisson, fort bien goûteuuuuux !
code du règlement ;
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 21:16
Bienvenue parmi nous (de plus près :06: )


En tout cas je vais essayer de ne pas m'emballer :smug: devant la bouille de Tom parce que je risque de paraître un peu folle à liée :yay: . Excellent choix en tout cas, je viendrais te quémander un lien qui tue :rest: (au premier degré bien évidemment :slip: ) avec Morwen mon autre compte.

Bref sur ceux je te souhaite bonne chance pour ta fiche. funny

Si tu as la ou les moindres questions surtout n'hésite pas nous sommes là pour t'aider.

flowers
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 21:17
Bien le bonjour! Et bienvenue sur le forum!
Allez hop, je laisse ma place, j'en connais qui veulent absolument te saluer :01:
Bon courage pour la suite!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 21:21
Bienvenuue & bonne chance pour ta fiche seksey petit homme :06:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 21:31
merci à toutes les trois, que de belles femmes pour m'accueillir :03: :mad: :eyebrow:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 21:32
Tom :hearrt:

Très bon choix d'avatar ^^

Bienv'nue à toi ^^
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 21:42
merci à toi, belle Linaewen :03:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 21:46
    Bienvenue o/ (Ouai je dis bienvenue deux fois moi :P)
    Bon courage pour ta fiche ! :03:
    J’avoue Tom est un très bon choix ! On se partage les femmes hein ? :electrodance:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 21:50
merci Aodhàn :slip: of course, qu'on se partage les femmes !! :eyebrow:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 22:04
:15: TOM, je crois qu'on est nombreux à aimer cet acteur
Bienvenue à toi Ciryandil, je pense que je vais également te demander un lien dès que tu auras fini ta présentation.
En tous cas bonne chance pour ta fiche :01:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Silyë Lorendil
fondatrice
Silyë Lorendil
fondatrice
× Messages : 1295
× Inscrit le : 28/02/2013
× Dime : 23776
× Localisation : Forêt Noire
Lun 10 Juin - 22:09
Bienvenue parmi nous ♥ J'ai hâte de découvrir ton personnage, les Dùnedains se font rare ici ;)


Nobody can hurt me without my permission.
©crack in time

Présence réduite (maladie)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 10 Juin - 23:05
merci à toutes les deux ! Dwilïne, je te garde un lien au chaud, alors :gagnam:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Mar 11 Juin - 2:47
Bienvenue parmi nous !

En espérant que tu te plairas ici (ce qui ne devrait pas être trop difficile aux vues de la longue liste de prétendantes prête à se damner pour Tom) et en te souhaitant bon courage pour ta fiche :electrodance:

Au plaisir de te croiser sur le forum

Ny 20
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Mar 11 Juin - 20:24
oh je n'en doute pas non plus, très chère ! Merci de l'accueil :13:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 17 Juin - 16:16
félicitation, tu es validé(e)


Tout d'abord, on a trouvé ta fiche : "J'ai tout simplement était captivé par ton histoire tout comme par ton personnage que tu t'es très bien approprié. :13:En tout cas je te félicite car j'avoue que j'ai vraiment apprécié de te lire :sighug:, j'avais l'esprit au repos et à chaque fois que je continuais la lecture j'étais vraiment subjugué :13:. Bref, sur ceux je te valide je ne trouve rien à redire à part te félicité par ton écrit :bigrin:. Sur ceux passe de bons moments en notre compagnie et j'ai hâte de te retrouver sur le Terre du Milieu. :drunk:"


Maintenant que tu es validé(e), tu peux d'ores et déjà créer ta FICHE DE PERSONNAGE et créer ton sujet pour tes RPs ! N'oublie pas aussi d’aller RECENSER ton avatar, on ne sait jamais si un membre du staff n'a pas fait son boulot  :bigrin:
Tu peux dés maintenant participer au rp et si tu ne sais pas par où commencer, un TOPIC de demande a été créer par nos soins.

Les ANNEXES sont assez longues mais n'hésites pas à aller la lire  si tu as la moindre question avant de demander à un membre du staff. On sait qu'il y a tout plein de sujet explicatifs mais c'est pour mieux organiser le forum et tu verras tout est assez simple ici \o/

Le sujet METIER est une sorte de répertoire des membres, Merci de bien vouloir vérifier si votre nom se trouve sur cette liste, ça aide le staff, si, si, je te l'assure  :smug:

Tu savais que ton personnage pouvait intégrer une organisation s'il le souhaite ?  Va faire un tour ICI, les détails se trouve dans ce sujet !

N'oublie pas de compléter ton profil, ça nous donne un aperçu de ton personnage  :hearrt:

J'ai failli oublier, pour faire plus ample connaissance, je t'invite à t'amuser avec nous FLOOD.

Et pour finir : BON RPG ♥️

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Lun 17 Juin - 16:33
merci pour les compliments, belle Idril ! et pour la validation :hearrt:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ❝follow your sword, she knows where to go ❞ CIRYANDIL [END]
» Follow me in Wonderland ~
» I will Follow
» Question battlefleet gothic
» Follow me (Feat. Crèp')

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Divers-
Sauter vers: