Glorfindel ;; Former Lord of The house of Golden Flower

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Divers Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 11:11

Glorfindel
❝ feat Harry Lloyd ❞

Bonjour, je me nomme Glorfindel même si on me connait aussi sous le nom de Laurefindele et je suis né à Tirion (Valinor) en l'an 1400 de l'Age des Arbres. J'ai péri lors de la chute de Gondolin en l'an 510 du Premier Age avant d'être réincarné grâce à Mandos et Manwë, je suis revenu en Terre du Milieu vers l'an 1600 du Second Age lorsque Sauron forgea l'anneau unique... En d'autres termes, ça me fait près de 7000 ans. Je viens du peuple des Elfes (Noldor) et je suis Capitaine de Fondcombe. Mes spécialités sont le combat à deux armes (épées et dagues/masses d'armes) et bien que les Gondothlim furent autrefois réputés pour leur dextérité avec un arc il est très rare de me voir en utiliser un. Je suis aussi un cavalier émérite, une vieille histoire raconte parfois que je fut le seul à pouvoir canaliser mon cheval lors de la bataille de Fornost face au Roi-Sorcier d'Angmar. Certains me prètent un don de clairvoyance mais je préfère, de loin, parler d'intuition, savoir et sagesse viennent avec l'âge...

caractère;
Malgré son visage d’une incroyable jeunesse et sa voix aussi chantante que la mélodie d’une Harpe, Glorfindel reste un elfe d’un certain âge et son caractère profond en ressent forcément les effets. Autant sa voix adoucie les mœurs, autant elle peut se révéler parfois moins douce, voir même un peu dure. L’Elfe aime se savoir écouter quand il dispense ses conseils et dans le cas où il apparaitrait qu’ils entrent dans les oreilles d’un sourd, il y a fort à parier qu’il n’apprécie pas réellement. Tout dépend bien entendu, de la nature du conseil et de la personne à qui il le dispense. Glorfindel n’est pas vraiment du genre à s’offusquer pour un rien et il excuse souvent assez rapidement tout ce qui relève d’une certaine jeunesse d’esprit… Soit, une bonne partie des peuples et parfois même certains elfes parmi les plus jeunes. Il tolère nettement moins bien en revanche les écarts des elfes plus âgés ou bien le manque de discernement dont certains peuvent faire preuve. La lame est donc à double tranchant. Car si jamais sa voix ne se teinte de colère, et si son seuil de tolérance est assez élevé il reste tout de même quelques limites à ne pas dépasser.

D’un naturel fort curieux de ce qui l’entoure, il s’intéresse un peu à tout et à rien ; aussi bien aux arts qu’a la nature qui l’environne. Il peut d’ailleurs passé de longues heures à examiner la même façade sous toutes les coutures pour en trouver l’ensemble des qualités et, le cas échéant, des défauts. Il aime la nouveauté, ce qui sort un peu de l’ordinaire bien qu’il puisse aussi se méfier de certaines surprises plus incommodantes que d’autres. Plus souvent joyeux que taciturne, il parle volontiers à qui le veut bien, moyennant toutefois le risque qu’il donne l’impression de perdre un peu de sagesse lorsqu’une remarque ironique passe la barrière de ses lèvres accompagnée d’un léger sourire. Souple dans sa façon de s’adresser au gens de manière générale, il l’est en revanche beaucoup moins en ce qui concerne la garde de Fondcombe. Un temps pour tout dirait certains.

Mesuré dans toutes décisions qu’il prend, il fait aussi rarement les choses à la légère, préférant prendre le temps d’analyser les éléments qu’il a entre les mains ; d’ailleurs dans sa jeunesse, il analysait aussi ceux qu’il n’avait pas et se perdait ainsi parfois en conjectures. En revanche, ce petit défaut semble avoir été gommé avec le temps et il passe plus, aujourd’hui pour quelqu’un de pragmatique dans le cheminement de son esprit. Au final, tout est une question de situation et des exigences qu’elle peut demander. Glorfindel sait être des plus persuasifs quand il tient à ce qu’une chose soit menée à bien et il est aussi capable d’instiller certaines notes qui finissent par donner l’impression que la décision n’a pas été prise par lui. Il utilise en revanche très rarement cette méthode et uniquement quand la situation l’exige réellement, préférant et de loin, laisser leur libre arbitre a ceux qui l’entoure.

Plutôt calme de nature, il n’a jamais vraiment été ce que l’on nomme parfois une tête-brûlée, il arrive cependant qu’il donne l’impression de se laisser emporter par un élan d’innocence. Mais le terme étant bien choisit, il s’agit bien là d’une impression. Pour lui, le temps de l’innocence n’a jamais vraiment existé et dans le cas contraire, à bien rapidement été ignoré. Disons plus simplement qu’il se met au niveau des gens dans la plupart des situations. Reste cependant que ses intuitions concernant les gens sont souvent les bonnes et que les surprises que certaines rencontres pourraient réserver disparaisse avant même qu’elles aient éclos. Certains nomme ses intuitions sur les gens comme une forme de clairvoyance ou bien un élan de sagesse ; Glorfindel ne démantirait ni l’un, ni l’autre même si sa façon d’analyser la chose est toute différente.

Enfin, est-il utile de préciser qu’avec une vie de plus de 7000 ans, il a amassé une foule de connaissances aussi diverses que variées sur la Terre du Milieu, où même Valinor ?
physique;
Glorfindel aux Cheveux d’Or, à la Tresse d’Or ou bien encore aux mèches d’Or ; autant de mots pour désigner cette couleur de cheveux souvent plus répandue chez les Vanyar que chez les Noldor. Et il apparait, en effet que la blondeur de ses cheveux reflète tellement bien les rayons du soleil qu’ils paraissent, la plupart du temps, parsemés de poussière d’Or. Une caractéristique qui, si elle n’a rien d’exceptionnel, l’amuse particulièrement. Souvent à moitié relevés, ils encadrent assez bien un visage d’une passionnante jeunesse malgré les années et le poids du passé. Grand et fin comme la plupart des elfes, ses muscles se dessinent avec délicatesse sous sa peau, marquant de fines courbures d’une symétrie presque parfaite. Le dos toujours très droit tout comme les épaules, Glorfindel paraît souvent grand a beaucoup de personnes mais la hauteur qu’il affiche et qui peut parfois mettre mal à l’aise n’est en rien le reflet de ce qui se passe dans son esprit. Dans ses yeux gris acier brille une lueur vive, déclinaison de sagesse, de pouvoir, d’envie et de joie ; la vie tout simplement. Une vie qui en a vue beaucoup d’autres défiler mais qui semble vouloir toujours plus continuer. Le regard vif et perçant, rien ne semble lui échapper et il paraît capable de remarquer tout ce qui se passe autour de lui sans même avoir à bouger. Mais tout ceci n’a rien de vraiment impressionnant, le simple fait de l’observer à la sauvette ne risque pas de faire monter un hoquet de stupeur ; tant qu’il ne marche pas ou ne parle pas de sa voix douce et chantante, l’aura dorée qui semble l’entourée depuis qu’il est revenu de Valinor au Second Âge ne semble pas vouloir se déployer. Car c’est elle, peut-être, plus que le reste qui permettrait que l’on s’arrête sur lui, entre gonflement de sagesse et de joie de vivre, l’ancien Capitaine de Gondolin impose souvent le respect par sa simple présence et les timbres mélodieux qui se glissent dans sa voix lorsqu’il prend la parole n’ont rien à envier à cette aura dorée.
Souvent vêtu des habits que l’on trouve à Fondcombe, il garde cependant toujours à portée de main, une cape qui lui rappelle celle qu’il portait à Gondolin. Mante tissée d’or où les arabesques donnent la réplique aux fleurs environnantes. On y trouvera aussi, brodée sur l’avant, le blason de la Maison de la Feuille d’Or, unique vestige et ultime mémoire des années heureuses à Gondolin.
inventaire

Asfaloth ; Fier cheval blanc au pas léger ; considéré comme l'un des plus rapide de la Terre du Milieu. Il obéit essentiellement à la voix. Son nom signifie "Écume Scintillante"
Arediel ; Dague forgée à Fondcombe, la lame est ciselée et légèrement incurvée tandis que la garde comporte de fines incrustations d'or.
Amras ; Epée Longue elle aussi forgée à Fondcombe, son design est étonnement proche de celui de la dague. Bien que son acier n'ait rien de comparable avec celui de Gondolin, c'est une épée qu'il porte à son côté depuis de nombreuses années.
Melwasùl ; Masse d'arme forgée à Gondolin, il l'a trouvé après son retour en Terre du Milieu au Second Âge lors d'un de ses périples. Légère pour une masse d'arme, elle se manie facilement.



RACONTE-NOUS TOUT

« Plusieurs lunes avaient été nécessaires afin que l’on traverse le détroit d’Helcaraxë suite au Serment de Feänor de poursuivre quiconque possèderait l’un des Silmarils volés. Et alors que nous marchions sur la banquise embrumée après la trahison de celui que nous avions suivi, nous ressentions au loin, les flammes dansantes qui montaient des navires Teleri, brûlés afin qu’ils ne reviennent pas nous chercher. Beaucoup d’entre nous perdirent la vie durant ce voyage, l’hostilité de cette terre finissant par briser les esprits et les corps, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, autour de nous les rangs se clairsemaient alors que sous nos pieds ne résonnaient que les craquements de la glace malmenée par la Mer Circulaire. Nous suivîmes Turgon ou bien encore Fingolfin, et bien que Finarfin fît demi-tour après le massacre de nos pairs à Aqualondë, aucun d’entre nous ne pensa plus à rebrousser chemin pour demander le pardon des Valar. À contrecœur, nous nous étions engagés à suivre Feänor et ses fils et par respect et fidélité pour ceux qui restaient, nous regardâmes silencieusement les âmes disparaitre autour de nous. Amis, femmes, enfants ; les pertes furent nombreuses avant que le premier lever du Soleil nous accueille en Terre du Milieu. »

Glorfindel releva la tête du parchemin, cessant le grattement incessant de la plume sur le papier pour rédiger un rapide texte qui rejoindrait bientôt les reste des archives de Gondolin ; mémoires d’un Noldo parmi tant d'autres. De la fenêtre à sa gauche d’où filaient de fines bandelettes d’eau, il pouvait apercevoir les rues pavées de la Cité Caché dans la pierre. La pierre blanche et le marbre de ses courbes se reflétant dans les myriades de fontaines qui parsemaient les places. Il était loin, à présent, le temps où les Noldor avaient quitté Tirion pour se rendre en Terre du Milieu et nombre des enfants nés après ce jour n’apercevrait plus les beautés d’Aman et de la brèche de Calacirya qui leur permit de vivre sous les étoiles. Au loin dans son esprit résonnèrent la prophétie de Mandos et la malédiction des Noldor. En ayant ainsi quitté le pays D'Aman, ils étaient à présent condamnés à un exil sans fin loin de Valinor.

Sous l’égide de Turgon et des onze maisons de Gondolin, les elfes de la cité prospéraient et si, au départ ils s’étaient d’abord tournés vers la défense de la plaine environnante et des remparts, quelques années plus tard nombreux étaient ceux qui s’intéressaient plus aux arts et à la science des pierres. Loin de Morgoth et des rumeurs de ses guerres, les Noldor de Gondolin semblaient s’inquiéter de bien peu de choses. Et si, toujours dans un coin de leurs esprits, ils gardaient en tête le vieux serment de Feänor et la peur que pouvait leur inspirer le Noir Ennemi, ils se savaient assez en sécurité ici pour pouvoir continuer leur vie.

Glorfindel se maria à cette époque, bien avant la bataille des Larmes Innombrables ; bien avant que des Hommes trouve la cité aux eaux chantantes. Baignés par la lumière du Soleil et des étoiles, l’union fut célébrée dans Gar Ainon, la Place des Dieux et les membres de la Maison de la Fleur D’or, se réjouirent pendant des jours de voir leur chef prendre pour épouse l’elfe aux cheveux corbeaux dont les mèches laissaient entrer les reflets du soleil et de la lune. C’était une époque heureuse, presque paisible ; bien loin de ce qui pouvait bien se passer à l’extérieur et il fallut attendre de nombreuses années avant que les Noldor de Gondolin acceptent de poser un pied hors de leur ville qui finit presque par égaler la beauté de celle de Tirion.

Mais le monde change, toujours et imperceptiblement. Que l’on ferme ses yeux ou se bouche les oreilles ; ce qui est caché ne peut le rester…

***

« Il fallut de nombreuses paroles et de nombreux jours de négociation avant que la Maison du Roi n’accepte d’envoyer de l’aide à l’extérieur de la ville. Nous ne participâmes pas à la première bataille, restant en retrait pendant que les autres troupes armées se démenaient avec les orques de Morgoth. Le sang, les cris et les larmes imprégnaient l’air d’une odeur de fer et d’une aura de douleur ; nous ployâmes sous le nombre, fûmes dispersés lors de la retraite et, bien avant que l’armée de Gondolim n’entre dans la bataille, nous savions d’ores et déjà qu’elle était perdue. Accompagnés d’hommes et de femmes d’armes, archers ou non, la Maison de la Fleur d’Or et quelques autres, eurent pour charge de couvrir les arrières des troupes restantes afin qu’ils puissent partir sans que les pertes ne soient plus grandes. L’acier hurla, s’entrechoqua et dansa presque frénétiquement alors que les flammes faisaient rougeoyer les lames ensanglantées. Nous ne perçûmes que tard les propres faiblesses de ceux que nous étions venus aidés ; Fingon tomba sous le poids d’un Balrog. Et la terre en pleura ; nous avions perdus, venus pour aider nous nous étions fait acculés ; forcés de défendre la dernière ligne dans l’espoir d’en sauver le plus grand nombre. Nírnaeth Arnoediad… La bataille des Larmes Innombrables où les maisons de Gondolin tentèrent de tenir les lignes défensives alors que l’espoir semblait disparaitre. »

Le souvenir de cette bataille lui fit une nouvelle fois redresser la tête, observant le soleil qui déclinait entre les montagnes escarpées qui entouraient Gondolin. Nírnaeth Arnoediad… Un nom gravé dans sa mémoire alors qu’il voyait les soldats mourir sous ses pas, sous des ordres qui n’avaient plus de formes et encore moins d’importance face à la situation désespérée à laquelle il faisait face. La nuit fut longue ce soir-là, et les chants des elfes de la Maison de la Fleur d’Or résonnent encore entre les hauts arbres et les tours d’albâtre. Première étape, sûrement, qui marquerait un jour la chute de Gondolin. Glorfindel baissa la tête et ses lèvres se mirent à bouger, murmures mélodieux qui s’évaporèrent dans le crépuscule.

***

« Nous avions été prévenus mais d’aucun ne voulut écouter. Turgon fit la sourde oreille et les chefs des onze maisons finirent par faire de même. Moi aussi… Nous ne pouvions imaginer que Morgoth découvre un jour notre cité, nous ne pouvions imaginer que notre chute viendrait aussi simplement, nous étions armés ; nous avions passé ces dernières années à construire assez de flèches et d’armes pour nous protéger, nous étions en paix bien qu’un souvenir de guerre nous revint parfois à l’esprit… Nous avions été prévenus et pourtant, Gondolin tomba… »

Ces lignes furent les dernières qu’il n’écrivit jamais concernant la Chute de Gondolin et par là même, celle de la Maison de la Fleur d’Or. Aujourd’hui encore, l’écho du sac de la cité vrille son esprit ; il revoit les hommes armés se lancer dans la plaine en dessous des remparts, les archers enflammer leurs flèches pour protéger ces dernières et le peuple qui y vivait. À présent au nombre de douze, les Maisons de Gondolin quittèrent les festivités qui se déroulaient et s’armèrent aussi vite qu’elles le purent. Les Noldor, et Glorfindel, complètement pris par surprise, observèrent les portes de la ville tomber les unes après les autres avant qu’une marée d’Orques, de Gobelins, de loup et de Balrog ne s’élance entre les édifices argentés.

Et pourtant, mis à part une vaine prédiction que tous refusassent d’entendre, rien ne laissait présager des évènements…

Alors la ville tomba, aussi simplement qu’elle eut été érigée, elle sombra sous le poids des orques. Les rues retentirent des cris affolés des enfants et de ceux qui ne pouvaient se battre. Maintenant, l’horreur accepta enfin de se peindre sur le visage de Glorfindel ; nouvelle compréhension que, sans doute rien, ne pourrait être sauvé. Les flammes léchaient déjà les plus hautes tours, les arbres se desséchaient et la cendre retombait dans les fontaines, rendant l'eau noire et boueuse. Ce fut seulement après avoir tenu les portes aussi longtemps que possible que Glorfindel s’attela à faire sortir les quelques habitants qui avaient pu être regroupés ; fuyant devant l’ennemi, laissant derrière eux le calme et la plénitude, oubliant les chants qui quelques heures auparavant montaient encore entre les rideaux d’eaux et les pierres ; Chaos. Un chaos dont peu de gens finirent par réchapper, un chaos qui signa la mort de nombreuses personnes et leur voyage vers les cavernes de Mandos ; la prophétie résonna même dans certains esprits à mesure que la peur emplissait les cœurs…

Et il la vit tomber devant lui, la femme dont il s’était épris, celle qu’il avait épousé et qui avait partagé sa vie durant de longues années. Elle tomba là, droite sur le sol à côté de lui. Son arc roula plus loin et se brisa dans la foule tandis que la panique atteignait un point de non-retour ; les armées furent rapidement désorganisées, archers et fantassins furent submergés, certains préférant fuir alors que d’autres tentaient de résister.

Et Glorfindel prit la décision de battre en retraite, abandonnant le corps de sa femme ; les portes de Gondolin avaient cédé les unes après les autres jusqu’à la porte d’Or et ceux qui résistaient encore savaient le lieu perdu. Ne restait plus qu’une solution pour les rescapés, fuir devant la horde vers Cirith Toronath, la faille des Aigles. Bien que son cœur fût empli de tristesse et sa volonté vacillante, il ne put que se résoudre à protéger ce qui restait de son peuple. Loin d’être seul, la bravoure, le courage et la bienveillance de nombreux elfes furent mise à contribution ce jour-là. Ceci permettant aux plus jeunes et aux plus rapides de s’échapper en masse. Car le Noir Ennemi, dans toute son ingéniosité et sa cruauté avait encore laissé nombre de dangers cachés…

Glorfindel aux Cheveux d’Or, Seigneur de la Maison de la Fleur d’Or tomba là, face à un Balrog qui n’attendait qu’une chose : que les fuyards arrivent. Armé d’une masse d’arme et d’une simple épée, il engagea le combat pour permettre aux autres de fuir. Si peu nombreux qu’ils étaient, son cœur ne pouvait se résoudre à tous les laisser périr… Ils avaient été prévenus, des années et des années auparavant, ils avaient été prévenus. Ce fut, sans doute, la dernière chose qui lui traversa l’esprit avant que le fouet du Balrog ne lui cingle une dernière fois la peau avant que son propriétaire ne tombe dans le vide. Il l’y suivit, tuer et être tué, le sacrifice d’une personne pour en sauver des milliers, la guerre est une chose affreuse qui ne fait pas de quartier… Ainsi seulement, son esprit put rejoindre les Cavernes de Mandos.

***

Ce ne fut qu’une fois que Mandos eut jugé qu’il y avait assez passé de temps et une fois la Malédiction des Noldor levée qu’il fût autorisé à quitter les cavernes tandis que Manwë lui rendait son corps. Revenu à l’innocence des premiers elfes, Glorfindel vécu pendant la majeure partie du Second Âge en compagnie des Maiar. Les premières années furent particulièrement rudes pour son esprit, coupé de tout, Gondolin détruite, ses proches encore coincés dans les cavernes de Mandos ; il n’eut, pendant un temps, que mélancolie et tristesse pour seule compagnie alors que les souvenirs de jours heureux glissaient dans sa mémoire.

De son passage avec les Maiar, il garde de nombreux souvenirs et sa soif de savoir se révéla, pendant longtemps, complètement étanchée. Parcourant les terres de Valinor, il apprit à redécouvrir le pays dont il avait jadis été exilé et les rencontres qu’il y fit marque encore sa mémoire. Il se souvient notamment d’avoir passé de nombreuses nuits sous les étoiles en compagnie d’Olorin, échangeant simplement des mots qui déclenchèrent en lui un grand respect pour l’Istari. Doucement mais sûrement, les épreuves finirent par se dissiper dans son esprit, glissant maintenant sur lui comme de l’eau. Jamais, à cette époque, il n’avait pensé être un jour renvoyé en Terre du Milieu. Pour lui, la page bien que lourde, se tournait peu à peu comme muée par une volonté certaine de fermer, au plus vite, un livre trop indigeste.

Les années passèrent, lentes et douces à mesure qu’il gagnait en sagesse et en connaissances, redécouvrant les contours de Valinor, de Tirion et des autres cités ; mais au loin, quelque part, des rumeurs revenaient aux oreilles des Valar. De l’aide avait été demandé à Numenor, arrivant par la même occasion jusqu’à Valinor. On le renvoya donc porter secours aux elfes et aux Hommes et il traversa ainsi, pour la seconde fois cette Mer où tant des siens avaient péris.

***
« Et là encore, la Terre ressentit les méfaits de la Guerre. »

Il ne saurait dire, vraiment, si le rôle qu’il a joué à partir de cette période a été réellement important. L’idée même de se poser la question était hors de propos. Mais il sait avoir fait tout ce qui était en son pouvoir. Voyageant longuement sur les terres des Hommes et des elfes afin de dispenser conseils quand cela était nécessaire, il participa aussi à de nombreuses batailles, offrant un peu de son expérience à chaque fois. Lorsque Elrond fonda Imladris, c’est presque naturellement qu’il le suivit, comme si ses pas le guidaient en cette direction, mettant fin à des années de voyage parmi les peuples elfes. C’est de là-bas qu’il observera la chute de Numenor avant de se déplacer une nouvelle fois lors de la fondation du Gondor.

De loin en loin, son savoir et sa sagesse lui permirent de participer aux discussions concernant l’alliance des Hommes et des elfes, il observa dans les rangs armés à la chute de Sauron et alors que les elfes entreprirent de partir vers Valinor, il resta ; persuadé que son travail ici n’était peut-être pas tout à fait terminés. Une nouvelle fois il retourna à Fondcombe, qu’il ne quitta que rarement depuis ce jour et uniquement sur les ordres du Seigneur Elrond.

***
Des siècles entiers passèrent sans qu’il ne quitte Imladris, gardant cependant toujours un œil sur les nouvelles du monde. Gondolin bien que caché dans les montagnes était tombée et bien que son amour pour son ancienne cité ne l’ai jamais vraiment quittée -tout comme celui qu’il avait pour les gens qui y vivaient-, il considérait maintenant cette région comme sa véritable maison. D’aucun disait que Gondolin ne serait jamais tombée si des Hommes n’en avait pas trouvé le Chemin. Peut-être est-ce vrai, peut-être que si les évènements c’étaient imbriqués différemment, le monde n’aurait pas été submergé et les Noldor y seraient peut-être toujours, vivant sous le chant des eaux des fontaines…

Mais ces questions n’étant pas de son ressort, Glorfindel les oublia bien rapidement pour se concentrer sur les évènements présents.

De mémoire d’Homme, comme d’Elfe, après sa venue à Imladris il ne quitta la cité qu’une ou deux fois, la dernière en date étant lors de la bataille contre le Roi-Sorcier d’Angmar à Fornost lorsqu’il prit le commandement d’une armée sur les ordres d’Elrond.

« Il ne reviendra pas sur cette terre. Son destin est loin d’être accompli, et il tombera, mais ce ne sera pas la main d’un Homme qui l’abattra ! » - QUOTE GLORFINDEL, LE SEIGNEUR DES ANNEAUX

Une fois la bataille de Fornost passé, la prédiction déposée à l’oreille d’Eärnur, Glorfindel retourna à Imladris et repris son poste de Capitaine de Fondcombe. Bien qu’autant versé dans le maniement des armes, et malgré la grande sagesse du seigneur des lieux ; il dispense souvent allègrement ses conseils quand Elrond en ressent le besoin, participant avec plaisir aux différents types de réunions et autres questions qui pourraient avoir lieu.

Surtout aujourd’hui, bien des années plus tard, alors que les murmures d’une nouvelle entreprise commencent à arriver à ses oreilles…


QUI SUIS-JE VRAIMENT ?

❝ ...le grand méchant loup. ❞

La plupart du temps on ne me nomme pas, on vient plutôt me chercher. Sinon je répond souvent au doux pseudo de Nam et j'ai 26 ans... En toute logique, je passerai sur le forum tout les jours, par contre je n'ai pas franchement ce rythme là pour le RP (surtout en ce moment j'ai plein de boulot *meurt*) mais je serais présente aussi souvent que possible et mon cerveau va bientôt exploser si je poste pas des RP... Bref, je dis le tout et son contraire, d'ailleurs ça arrive souvent. Sinon je suis arrivée ici grâce à google il me semble où alors l'annuaire de référencement de forumactif... Je ne sais plus trop en fait vu que je parcours le forum en long en large et en travers depuis un bon moment. D'ailleurs j'ai bien manqué de m'arracher les cheveux plus d'une fois à force de réfléchir à quel personnage choisir. Finalement je vais jeter mon dévolu sur ce PV, même si y'a bien un joli petit mage qui m'a fait de l'oeil hier... Heu sinon... J'crois que le tour est fait... Non ?
code du règlement ;

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 11:24
*meurt*

Mon personnage...Préféré!!!!! :15:

Désolée pour la crise d'hystérie, promis je suis une fille gentille et tout mais là...Glorfindel. Alias mon personnage préféré...
Allez promis, j'arrête de te faire peur^^
Bienvenue sur le forum, j'ai particulièrement hâte de te voir en rp!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 11:35
Gloglo *-*
mon idole *-*
bienvenue bienvenue bienvenue!!!! :15:
*saute sur le blond et le lache plus jusqu'a ce que Elro prenne la releve*
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Thorin Oakenshield
vous salue
Thorin Oakenshield
Thorin Oakenshield
vous salue
× Messages : 627
× Inscrit le : 27/03/2013
× Dime : 16099
× Localisation : Les Ered Luin
Ven 19 Avr - 11:46
Bienvenue!
Bon sang on est envahi par les bouffeurs de salades!
Bon, l'humble nain que je suis te propose sa protection face aux fans hystériques si besoin. Solidarité :bigrin:
Bref, bonne chance pour ta fiche et bonne continuation.
T’inquiète pas, ils sont fou mais pas méchant :eyeroll:

P.S: Ca va z'êtes content? J'ai dit bonjour non mais.
Thorin Oakenshield
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 12:02
Personnage préféré... Idole...
Au final je crois que je suis logée à une meilleure enseigne avec le seigneur nain... Non, non, je n'ai pas eu un coup de pression c'est faux *cerveau qui dégouline*
En tout cas, merci à vous trois pour l'accueil :06:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 12:38
Gargl *_______________*

Glorfindel ! Bienvenue à toi !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 13:39
Bienv'nue à toi et bon courage pour ta fichette :)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 13:46
    Thorin s'occupe de calmer Elladan et je m'occupe d'Indira xD

    En tout cas ils ont raison : GLORI GERE LA FOUGÈRE :fire:
    Donc Bienvenue :smug: Et Bon courage !!!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 14:04
Nous sommes tout simplement heureuse d'accueillir un Glorfindel parmi nous friend , donc bienvenue! loove

Je te souhaite bonne chance pour ta fiche en espérant que tu passeras de bons moments en notre compagnie. rire Si tu as le moindre souci n'hésite pas à nous MP. flowers
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
Eru Ilúvatar
Eru Ilúvatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Ven 19 Avr - 14:25
Comme je l'ai dis par mp, je suis contente que ce personnage soit pris :hearrt:

Je te souhaite la bienvenue parmi nous & bonne chance parmi nous :01:
Eru Ilúvatar
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 14:34
Merci à vous cinq :03: Du coup il faut vraiment que j'ordonne à mes neurones de se mettre au travail pour la peine ! Ils ont un peu de mal parfois quand les informations poussent au portillon ><

Aodhan je te fais confiance pour t'occuper d'Indira ; on sait jamais ça peut toujours servir xD
& Idril, comme tu pourras le constater je crois que je n'ai pas attendu avant d'envoyer mon premier MP *distributrice de MP à la pelle inside* mais c'est gentil tout de même de me rappeler que je peux utiliser -encore plus- cette fonction *-*
Eodia je crois que tu as tout dit, si j'ai d'autres soucis qui me perturbe les neurones je me ferais une joie de venir te voir... Quoi que ça devrait aller normalement !

*remonte ses manches et prend un café*
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 16:47
Les écoutes pas, je suis gentille, je fais presque pas peur et je sais me tenir en rp! :smug:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 18:31
Bienvenue *__* ( wouuaaa le vava !) très bon choix :15:
Ellendyll mon elfe te souhaite également la bienvenue et veut un lien d'enfeeeeeeeeeeeer avec toi :hug:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Ven 19 Avr - 20:12
Je ferais plus sobre que les autres, mais j'y mets du coeur:
Bienvenue && bonne continuation pour ta fifiche!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Sam 20 Avr - 1:07
Bienvenue Glorfindel ! :03:

Bonne chance pour ta fiche :) Et j'aimerais beaucoup que nos deux persos aient un lien.. !
En espérant que ce soit un lien positif pour une fois.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Sam 20 Avr - 1:11
Un Glorfindel sur le forum !!! Bienvenue à toi ! J'espère que tu te plairas parmi nous. 35
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Sam 20 Avr - 14:23
Merci à tous pour l'accueil 35 même si du coup, ça met aussi un peu la pression ><

Aucun soucis pour le lien Thranduil, de même pour Ellendyll même si il faudra que j'aille faire un petit tour dans vos fiches histoire de trouver quelques idées ! *-* D'ailleurs, en parlant de fiche, je pense avoir terminé la mienne ! J'espère que j'ai pas fait trop de bourdes par contre parce que je me suis un peu laissée emporter par moment ... et j'ai aussi adapté un poil de temps à autre (oui on remarquera aussi que plus ça va... moins ça va XD)
Bref, j'espère que ça ira mais si il y a quelque chose à changer ce sera avec plaisir !!
*va se cacher sous une table*
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Sam 20 Avr - 14:40
félicitation, tu es validé(e)


Tout d'abord, on a trouvé ta fiche : "Pour moi il n'y a rien à dire. :13: Ton histoire est tout simplement agréable à lire. :embarrassed: Sur ceux j'espère que tu t’amuseras bien à nos côtés, je te valide donc. :01: "

Maintenant que tu es validé(e), tu peux d'ores et déjà créer ta FICHE DE PERSONNAGE et créer ton sujet pour tes RPs ! N'oublie pas aussi d’aller RECENSER ton avatar, on ne sait jamais si un membre du staff n'a pas fait son boulot :bigrin:
Tu peux dés maintenant participer au rp et si tu ne sais pas par où commencer, un TOPIC de demande a été créer par nos soins.

Les ANNEXES sont assez longues mais n'hésites pas à aller la lire si tu as la moindre question avant de demander à un membre du staff. On sait qu'il y a tout plein de sujet explicatifs mais c'est pour mieux organiser le forum et tu verras tout est assez simple ici \o/

Le sujet METIER est une sorte de répertoire des membres, Merci de bien vouloir vérifier si votre nom se trouve sur cette liste, ça aide le staff, si, si, je te l'assure :smug:

Tu savais que ton personnage pouvait intégrer une organisation s'il le souhaite ? Va faire un tour ICI, les détails se trouve dans ce sujet !

N'oublie pas de compléter ton profil, ça nous donne un aperçu de ton personnage :hearrt:

J'ai failli oublier, pour faire plus ample connaissance, je t'invite à t'amuser avec nous FLOOD.

Et pour finir : BON RPG ♥️

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Invité
Dim 21 Avr - 3:46
Bienvenu à toi! :)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» [UploadHero] House of the Rising Sun [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Divers-
Sauter vers: