Au mauvais endroit, au mauvais moment. (Ft. Aiden Evertsen)

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 25 Juil - 2:29
Au mauvais endroit au mauvais moment.

Quelle cité magnifique. Ses belles tours blanches, ces marchés ouverts qui respiraient la joie.
C’était la première fois que Diarmaid revenait à Minas Tirith depuis sa fuite. La cité des rois lui avait terriblement manqué, mais il savait qu’il ne pouvait pas s’attarder ici. Plus il restait plus les chances que quelqu’un le reconnaissent étaient grandes, et il ne pouvait pas se le permettre.

A vrai dire il ne savait même pas pourquoi il se tenait ici en ce moment même. Il était venu ici sur un coup de tête, après avoir manqué de croiser sa Mina au gué de l’Isen. Il se disait qu’il avait peut-être une chance de la croiser par hasard ici. Il était évidemment hors de question qu’il se rende à son ancienne maison où il serait reconnu immédiatement.

Il cherchait un point de repère en particulier, quelque chose auquel s'accrocher pour se remémorer des instants fugaces de son enfance si joyeuse en compagnie de son frère et de la jeune fille qu'était alors Mina, aujourd'hui sa chère et tendre épouse. Il savait que sa femme n'était pas en ville, il était simplement venu en espérant pouvoir revivre quelques instants dans la cité qu'il avait passé si longtemps à protéger, tout en espérant que les gardes de la cité ne le reconnaîtraient pas. Depuis qu'il était parti, ses cheveux et sa barbe avaient quelque peu poussé, et il avait pris soin de cacher son épée facilement reconnaissable par un soldat du Gondor.

Pris d'une soudaine soif, il décida d'aller s'installer dans une auberge proche, dont l'enseigne était trop abimée pour qu'il puisse en distinguer le nom. Au moins ici il ne risquait pas de se faire remarquer.

Alors qu'il franchissait la porte, il se mit instinctivement à observer chaque personne de la salle pour définir si l'une d'entre elle présentait un quelconque danger pour lui. Des citadins, quelques paysans qui passaient pour le marché, et un soldat seul, soul, qui avait dû s'éclipser lors de sa garde. Le barman lui dit joyeusement de rentrer et de venir s'installer où il le souhaitait, la salle n'étant pas très remplie. En effet, le soleil étant en train de se coucher, on pouvait penser que celle-ci serait pleine des gens voulant se détendre après une dure journée de labeur. Or la salle était presque vide, seulement occupée par les quelques habitués de l'endroit. Tant mieux, il pouvait d'autant plus se détendre.

Soudain, une personne retint tout particulièrement son attention. Au comptoir, légèrement avachi, était assis un homme dont la silhouette lui rappelait vaguement quelqu'un. C'est en se rapprochant qu'il le reconnu : pas très grand, les cheveux courts et cet arc toujours posé a portée de sa main, c'était bien l'homme nommé Aiden, qu'il avait rencontré plusieurs fois lors de ses "voyages" et qui l'avait aidé à se tirer de certaines situations disons périlleuses. De toutes les personnes de la Terre du Milieu, il était bien un des seuls qu'il ne s'attendait pas à trouver ici.

Diarmaid tira un tabouret vers lui et s'assit à côté du chasseur.

« La bière est elle un meilleur gibier que la biche pour un chasseur tel que toi ? » Dit-il avec amusement.


Dit-il avec amusement.

made by pandora.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 3 Sep - 0:55
Au mauvais endroit,
au mauvais moment.

Aiden & Diarmaid



Minas Tirith. Cité blanche des rois du Gondor, majestueuses, grandiose, démesurée.

Tu parles. Refermant sa besace de cuir tanné qui portait à l'épaule, Aiden se mêla à la foule, assez importante à cette heure, qui s'engouffrait dans la cité. C'était jour et heure de marché, aussi y avait-il nombre de commerçants et de paysans venus vendre leurs production, aussi les gardes ne jetaient-ils qu'un regard las sur les badauds. Pas de risque de se faire repérer, donc. Non pas que les deux jeunots en armure qui faisaient le pied de grue aux ports risquaient de le reconnaître, mais le chasseur restait prudent. Il avait commis dans cette ville suffisamment de méfaits -et aidés certaines personnes- pour être reconnu et emprisonné sur l'heure.

Quittant l'artère principale par une ruelle dérobée, Aiden s'aventura dans les ruelles de Minas Tirith. Il les connaissait très bien, ces ruelles, pour les avoir parcourues des années durant, chapardant ou offrant ces services variés à qui voudrait bien les lui payer. Il n'avait pas toujours été le vagabond pas très net qui chassait pour se nourrir. A son arrivée d'Umbar, il s'était établi comme un des meilleurs voleurs de la ville, et il avait dû quitter la cité tant il devenait recherché.

Mais ces années étaient loin, et le temps ne ralentissait pas, loin de là. S'enfonçant toujours plus, Aiden rejoignit enfin le quartier qu'il cherchait...


* * *


La porte s'ouvrit dans un grincement sonore, et les quelques personnes présentes tournèrent la tête. Pas Aiden. Appuyé sur le comptoir, il regardait pensivement sa bière. Si cette taverne n'avait pas un air engageant, c'était probablement ici qu'on trouvait l'une des meilleurs bières que le chasseur ait eu l'occasion de goûter. Et puis, il connaissait ce quartier pour y avoir vécu des années. Il avait encore des amis ici, qu'il avait rencontré ça et là au détour des rues sombres de cette partie de la ville, connues des Gondoriens comme La Main. La main... référence délicate aux mains baladeuses, aux mains qui échangeaient, dans l'ombre d'une veste, des choses ramassés ici et là. C'était le quartier des voleurs, et paradoxalement le seul où vous ne seriez pas volés, car on ne se vole pas entre voleurs, pardi !

Soudain, le tabouret à côté de lui racla le plancher usé et un homme de bonne taille s'assit à côté de lui. Aiden se raidait légèrement et tourna la tête, au moment même où l'autre lui disait avec amusement :

« La bière est elle un meilleur gibier que la biche pour un chasseur tel que toi ? »

Un large sourire étira les lèvres du chasseur, alors qu'il répondait sur le même ton :

« Prends plutôt garde que ta bourse ne séduise quelque main passant par là, elles tombent facilement amoureuses par ici ! »

Il fit un geste vers l'homme assis près de l'entrée, qui, exprimant sa mauvaise volonté d'un grognement, lança ladite bourse à Aiden, qui la posa devant son ami en souriant. Les habitués de cette auberge étaient tous des ses anciens amis, et il connaissait leurs techniques aussi bien qu'ils connaissaient les sienne.

Se tournant de nouveau vers sa bière, le chasseur en but une gorgée, avant d'ajouter, un ton plus bas :

« Je croyais que tu avais juré que tu ne reviendrais plus à Minas Tirith... »

 

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 21 Nov - 0:03
Au mauvais endroit au mauvais moment.


Diarmaid récupéra sa bourse sur le comptoir et la rangea à son emplacement habituel. Cependant, il sortit de sa poche une autre bourse.

«Je te remercie de me rendre ma bourse l'ami. Ton ami veut-il récupérer la sienne ?»

Dit-il avec amusement.

Diarmaid posa la deuxième bourse sur le comptoir et la poussa légèrement vers son vieil ami, tandis que le voleur de sa propre bourse regardait sa propre bourse d’un air ébahit. Diarmaid fit tout son possible pour ne pas éclater de rire, ce qui aurait sans doute attiré l’attention de tout le monde ici, ce qu’il voulait à tout prix éviter, surtout ici.

Il se retourna vers son comptoir et avala une grande lampée de la chope qui venait d’être posée devant lui. Après un grand soupir de satisfaction, il décida d’expliquer la « raison » de sa venue ici.

«Je suis revenu par nostalgie, je n'ai pas pu résister. Mais je ne resterai pas longtemps, le risque est bien trop grand.»


En effet, si un des gardes venait à entrer dans cette auberge, Aiden et lui allaient sans doute avoir de gros problèmes, et réussir à s’échapper de Minas Tirith sans blesser la moindre personne risquait d’être particulièrement difficile.

Ce vieux chasseur. Toujours là où il ne faut pas, surtout lorsque le danger est présent. Il semblait même qu’il attirait le danger sans même le vouloir, et qu’il se retrouvait dans des situations plus improbables les unes que les autres. Une vraie tête brûlée. Mais Diarmaid appréciait grandement la compagnie d’Aiden, car étonnamment, ils se ressemblaient tous les deux plus qu’il n’y paraissait au premier abord.

Ils avaient vécu des épreuves difficiles dans leur vie, combattu pour leur survie la plupart du temps, et surtout : ils étaient loin de chez eux. Et leur passé à se battre ensemble avait créé une relation de franche loyauté l’un envers l’autre, sachant tous deux qu’ils pouvaient compter l’un sur l’autre.

«Toi aussi tu prends des risques en venant ici, non ? »


Il lui semblait en effet se souvenir qu’Aiden lui avait raconté ses « frasques » de jeunesse à Minas Tirith qui lui avaient valu l’antipathie de la plupart des gardes ou bandits en tout genre de la cité et probablement également de la région.

Cependant, Diarmaid savait pertinemment que le chasseur n’aurait aucun problème à s’en sortir en cas d’interpellation .

« Qu’est-ce qui t’amène à la Cité Blanche, mon ami ? »



made by pandora.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» Au mauvais endroit au mauvais moment (May)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: