Une lumière bienveillante. VAERYN & MEWYN

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 2 Jan - 19:47


    Une nouvelle journée commençait en Terre du Milieu. Alors que les hommes se réveillaient, embrassaient leurs femmes avant de partir au travail et caressaient la tête de leurs enfants qui étaient toujours endormis, j'ouvrais les yeux sur une situation un peu moins sympathique. La première personne dont je croisais le regard était un Orc, et pas des plus beaux, si beauté il y a dans leur race. J'étais prisonnier depuis 3 semaines, enfin je crois. Je n'étais plus sur de rien, j'avais arrêté de compter les jours. Il me semblait que j'étais ici depuis une éternité. J'avais commis une erreur lors d'une mission et j'en payais le prix maintenant. Les Orcs me retenaient car ils voulaient avoir des informations sur des failles de sécurité dans la cité de Minas Tirith qu'ils rêvaient d'envahir. Pour l'instant je n'avais rien dis, jamais je ne trahirais mon royaume. J'étais un Homme de l'Ombre, une confrérie de mercenaires et d'assassins surentrainés. Nous étions ceux que le Royaume envoyait quand ils ne savaient pas quoi faire et qu'ils avaient besoin d'informations. Je savais qu'a la minute ou je parlerais, je serais un homme mort. Au début j'avais espéré pouvoir m'en sortir vivant mais maintenant j'avais totalement oublié l'idée. Je mourrais ici, dans ce trou d'Orc à l'entrée du Mordor... Mon corps était troué de partout, j'étais brulé, maltraité, j'avais un poignet cassé. C'est tout ce que je savais de mon état physique mais j'étais sur que ce n'était pas tout.

    Pourtant ce jour la, le destin avait décidé que j'avais assez souffert. J'entendis des Orcs se mettre à crier contre un Troll. Ces créatures étaient horriblement moches et très bêtes. Celui ci avait décidé qu'il en avait marre de bosser, qu'il avait faim et qu'il s’arrêtait. Une altercation commença et le Troll tomba de tout son poids sur le sol. J'entendis un bruit de chaines qui claquent et compris que le Troll était tombé sur les chaines qui me retenait. Je n'hésitais pas une seconde et me levait. Mon corps me faisait atrocement souffrir mais ma volonté de m'en sortir était en dessus de toute douleur. J'étais une Ombre et j'avais appris à me mouvoir aussi vite et silencieusement qu'un elfe des bois. Courant, j'attrapais un manteau long à capuchon que portait les Hommes de l'est qui me tenaient pour prisonnier avec les Orcs et m'enfuit.

    Je courus aussi longtemps que mes forces me le permettaient. J'ai du courir des heures avant de m'effondrer. Je ne savais pas ou j'étais, je ne savais même pas si j'étais parti vers le Gondor. Je pensais à mon père qui m'attendais la bas, il devait se faire beaucoup de soucis lorsqu'il avait vu les autres Ombres rentrer et voir que je n'étais pas parmi le lot. Il pensait surement que j'étais mort. Je me relevais tant bien que mal. Je souffrais le maryr et mes jambes décidèrent que je ne pouvais plus avancer. Je sombrais dans le noir, m'évanouissant sur le sol.


    Lorsque je repris conscience je n'avais aucune idée de ce qui s'était passé ni de combien de temps j'avais été inconscient. Je vis une jeune femme me regarder. Elle était belle comme le soleil de printemps. Je me demandais si j'étais mort et si c'était une gardienne du ciel des guerrier. Je sombrais à nouveau dans un sommeil profond avant de pouvoir déterminer qui elle était. Lorsque je revins de nouveau a moi, j'étais dans une cabane. Le toit était un peu penchant. Cela ne ressemblait pas au ciel des Guerriers, enfin je ne pensais pas que cela ressemblait à cela. J'entendis une voix de femme, cela devait être celle que j'avais vu avant. Elle me conseillait de faire attention en me relevant. Je compris pourquoi lorsque j'essayais de bouger. Une douleur lancinante me transperça le corps. Je jetais un coup d'oeil à moi même et me rendis compte que j'étais torse nu. Mon torse était couvert de bandages. Les Orcs m'avaient vraiment salement amochés et je n'étais vraiment pas beau à voir. Me recouchant calmement, je regardais la jeune fille dans les yeux

    VAERYN: Tu m'a soignée?

    Me voix était toute petite et faiblarde. Toussotant, j'essayais de prendre plus d'assurance.

    VAERYN: Qui est tu?

    J'avais appris à me méfier des gens.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une lumière bienveillante. VAERYN & MEWYN
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein
» [Porteuse de lumière]Akari

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: