Back in the footsteps of her child ∞ Valaina

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 11 Juin - 22:57


Back in the footsteps of her child


J’avais beau apprécié ma liberté je n’en demeurai pas moins attachée à mes terres tout comme à mes ancêtres. Mon enfance reste toujours dans ma mémoire et chaque souvenir me donne l’envie de continuer d’avancer et d’aller de ‘lavant, même si parfois, à certains moments, face à certaines situations que vous vivez, vous avez soudainement besoin de revenir sur vos terre, pour retrouver cette paix et cette familiarité, ce cocon familiale et protecteur que vous avez besoin en ce moment. Vous avez marché doucement, prenant des chemins périlleux pendant votre voyage, vous ne vouliez pas peiner votre cheval donc vous avez fait la plupart du chemin à pied et puis vos jambes se sentent affaiblies à chaque fois que vous avancez. Heureusement que tout a été paisible et que vous n’avez pas était confrontée aux dangers, car vous ne savez pas si vous auriez été dans la capacité suffisante pour vous défendre, comme il se doit face à l’adversité. Vous n’êtes maintenant qu’à quelques pas de Foncombe et vous sentez votre sourire se dessinait sur vos lèvre, votre cœur s’emballe de mille feux vous revenez auprès des vôtres et vous êtes ravis, vous aviez besoin de revenir et maintenant vous être rassurée car vous êtes arrivé à bon port.



Par contre vous décidez de rester dans les alentours de vous poser près de cette forêt ou vous vous sentez en sécurité tout comme épanoui, cette forêt que vous aviez l’habitude de traverser et de parcourir que vous connaissez presque par cœur, car à tout instant vous savez que la nature demeure changeant avec le temps tout comme avec l’espace, mais sa beauté demeure indemne et inébranlable, vous êtes rassurée de cela, vous appréciez la clarté de cette forêt tout comme cette fraicheur et ces odeurs qui ne changent pas depuis des années. Vous faites halte près d’une rivière, vous dites à votre cheval de prendre congé et d’aller s’abreuve et se dégourdir les pattes comme bon lui semble, il vous en ait reconnaissant. Vous, vous êtes assise sur un rocher, vous ôtez vos chaussures rapidement, découvrant vos pieds nus, vous aviez besoin d’enlever ses chaussures, vous sentez vos muscles se détendre et vous décidez de tremper vos orteils dans l’eau de cette rivière bénéfique, un frisson agréable vous transperce, vous avez l’impression de retrouver votre énergie et cette plénitude qui vous manquez. Vous détachez vos cheveux tout en bougeant vos pieds dans l’eau qui vous cajole la peau, vous coiffez vos cheveux, tout en étant pensive, vous demeurez calme et vous appréciez ce silence et cette sécurité que vous n’aviez pas ressenti depuis fort longtemps.

made by ℬlue ℐⅴy
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 13 Juin - 21:15


Well, the last time I saw you ...



Imladris, ou la belle cité de Fondcombe

Qu'il était bon d'être chez soi. Qu'il était bon de voir ses amis, de rester un peu avec eux, de discuter. Un bon mois qu'elle était de retour à Fondcombe et la belle Elfe avait ... comment dire ... Elle avait eu son lot de surprise. Elle était contente. Elle avait retrouvé Elrohir qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps, elle avait pu discuter avec lui, longuement. Elle avait échangé aussi quelques mots avec le Seigneur Elrond qui se demandait si tout allait bien pour elle. Curieuse coïncidence, elle était aussi tombée nez à nez sur Nolas. Et ça, très honnêtement, c'était le plus surprenant. Parce que l'Elfe atypique avait toujours dit à la brune qu'il préférait rester loin des cités elfiques et qu'il menait sa vie, comme il l'entendait. Il voyageait souvent lui aussi. Mais contrairement à Valaina, il n'empruntait pas la voie terrestre. Mais la voie maritime. Peut-être qu'un jour, elle aurait l'occasion d'embarquer avec lui sur son bateau. Est-ce que ça lui plairait ? Et bien, si Nolas le lui proposait, pourquoi pas ? Mais encore fallait-il que le grand brun qui avait pour épouse la mer le lui propose. Et ça, rien n'était moins sûr. M'enfin, passons.

Aujourd'hui, Valaina n'était pas dans Fondcombe même. Mais dans ses alentours. Parce qu'elle avait aussi besoin de respirer et d'être un peu au calme. Depuis son retour, elle enchaînait visite sur visite. Et elle n'avait pas eu réellement une minute de répit pour elle. Enfin, sauf peut-être lorsqu'elle était avec Nolas, mais c'était différent. Elle se sentait différente quand elle était avec lui. Il y avait un petit je ne sais quoi qu'elle n'arrivait pas vraiment à identifier. Un peu de calme ne lui ferait pas de mal et qui sait ? Ca lui permettrait peut-être de mettre le point sur le comment du pourquoi de la chose. Ainsi donc, l'Elfe marchait tranquillement. La forêt était à sa portée. Un moment de calme et de répit. Pour son plus grand bonheur. Réfléchir et penser à tout cela. Rester ou ne pas rester. Oh, ça ne faisait qu'un mois qu'elle était là. Mais quand elle était là, elle aspirait à être ailleurs. Et quand elle était ailleurs, elle aspirait à revenir à Fondcombe. Comme quoi, l'homme est indécis, et il ne sait pas toujours ce qu'il veut. 

Non sans le savoir, ses pas l'avaient menés non loin ... d'une petite rivière. Manque de chance pour elle, ou heureux hasard, tout dépendait de la manière dont on voyait les choses, il y avait déjà quelqu'un près de la rivière. Elle roula quelque peu des yeux, mécontente de savoir qu'il y avait une personne. Mais elle s'en rapprocha tout de même. Et finalement, elle retrouva le sourire. Pour la simple et bonne raison que c'était quelqu'un qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps. Très très longtemps même. Encore plus que le Seigneur Elrond et toute sa famille. "Toi ici ... A Imladris ... C'est ..." Elle secoua la tête. Valaina était étonnée. Mais ravie en même temps. Ravie qu'elle soit là. "Quelle délicieuse coïncidence ! Comment te portes-tu depuis la dernière fois ?" Demanda la brune en se rapprochant totalement de son homologue.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 14 Juin - 16:15


Back in the footsteps of her child


Le paysage était resplendissant. Je me surprenais à voir à quel point cette splendeur m’avait paru moins tenace  et moins remarquable, depuis que j’étais partie et que j’avais quitté mes frères pour explorer le monde. Fallait-il croire qu’à force de voyager, j’avais presque oublié la splendeur de ces lieux, qui temps jadis ne s’ébranlait jamais et avait toujours cette vivacité, que j’avais jusqu’alors cru impossible vor enfouit au plus profond de moi. Puis subitement, je cru percevoir des pas non loin d’où j’étais, le bruit de l’eau n’avait pas empêché mon ouïe de détecter ce qu’il se passait autour de moi. Je fus surprise mais j’étais à la fois heureuse, de retrouver un visage familier que je n’avais pas vu depuis très longtemps. Une amie de longue date, à ce moment précis j’étais vraiment comblée de retrouver une personne de mon entourage et surtout proche de moi. C’était si agréable de retrouver ses terres et encore plus ses amis, que vous ne pensiez pas revoir de sitôt. Comme quoi rien n’est impossible ici-bas. Je me décalais pour lui laisser une placer sur ce rocher, après tout je n’étais pas contre qu’elle reste en ma compagnie. « Moi non … plus … je ne m’attendais pas à te voir … enfin revoir des amis de longue date … mais je suis heureuse de te revoir … tu n’as pas changé du tout … tu n’as pas prise une ride … » - j’avoue que j’aimais la taquiner, je ne pouvais contrôler  ce sentiment de joie qui collait dans mes veines, après tous ces voyages qui j’effectuais ici et là, je ne faisais pas vraiment de grande rencontre, juste des connaissances principalement alors revoir une amie, vous redonne cette sensation que vous pouvez être vous-mêmes et vous exprimez comme vous en vous exprimeriez jamais auprès d’une connaissance.



Comment se portait-elle, plutôt bien à vrai dire. J’étais une bonne santé mais c’était juste le poids de ma solitude et mon envie de revenir après des miens qui m’avait faite revenir ici-bas. Je me contentais de lui répondre d’une étrange manière, divaguant avec mes propres mots, reflétant ce qu’il pouvait bien sortir de ma bouche, de mon ressenti depuis ces longs mois à voyager sur les Terres du milieu. Je la fixais intensément,  parlant d’une voix posée tout en ayant une pointe de mélancolie dans le son de ma voix. « Quand vous rêvez de le plumer, il ne pense qu'à vous étriper, si vous essayez de pioncer, il vous réveille au jour levé, trépas bref et instantané, ou torture lente et raffinée, ses plumes sont toutes ébouriffées du plaisir de vous massacrer … » - je me rend compte que ce que je viens dire, pourrais me faire passer pour une folle, j’essaie de me rattraper comme je peux, pour ne pas qu’elle pense de moi de cette manière « Excuse-moi … je ne veux surtout pas que tu crois que je suis devenue folle en voyage … je suis sans doute devenue légèrement poète à force de voyager et de parler seule avec ma propre conscience pour avoir toujours cette impression de ne pas demeurait seule pendant les voyages. » - je souriais sincèrement, espérant que je ne passais pas pour une folle avec ma manière de me tenir qui était totalement l’opposé de ce que je venais de dire. Je me reprenais donc, lui renvoyant cette question, apportant un grand intérêt en sa personne. « Et toi,  ma chère amie comme te portes tu depuis le temps que nous ne nous sommes pas vues ? Que deviens-tu ? » - j’étai curieuse et en même temps, je voulais en savoir plus sur elle, je désirais savoir si elle se portait bien et que son propre voyage lui apportait de bonne chose, j’étais inquiète pour elle, après tout c’était mon ami et c’était tout à fait normal que je veille savoir comment elle se portait.



made by ℬlue ℐⅴy
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 21 Juin - 15:36

Well, the last time I saw you ...


Idril ... Quelle curieuse coïncidence que de la voir en ces lieux ! Mais un véritable plaisir ! Voilà pourquoi Valaina aimait beaucoup revenir à Imladris tous les quelques siècles. Parce qu'elle revoyait des personnes qu'elle n'avait que peu souvent l'occasion de croiser. La preuve, une fois encore, avec cette Elfe. La dernière fois qu'elles s'étaient vues ? Oh, Valaina ne savait plus réellement en quelle circonstance. Dans le sens où ... Et bien ... ça remontait à quelques temps déjà. Pas mal de temps d'ailleurs. Elle n'aurait su dire réellement. Pas la mémoire des choses ? Non, pas toujours. Parce que la belle brune se souvenait de trucs importants. Des choses qui auraient pu se passer un siècle ou deux en arrière. Mais elle n'avait pas la mémoire de tout. On finit par oublier les choses les moins importantes. Notre mémoire est sélective. Et celle d'un Elfe se doit tout autant d'être sélective dans le sens où la pauvre créature vivait longtemps, très longtemps, et qu'il fallait bien que cet Elfe sélectionne les souvenirs qu'il souhaitait garder, et ce pour éviter de partir en live. Enfin, passons.

Quand bien même Valaina aurait souhaité un moment de paix, elle était heureuse ... Heureuse de voir Idril ici. Elles allaient pouvoir discuter un peu. Echanger quelques mots. Rattraper le temps perdu, en quelque sorte. "Non, pas de ride ... Tu sais, on trouve de superbes plantes dans la nature. Et certaines d'entre elles offrent des soins hors du commun. Tu devrais essayer." Valaina n'irait pas jusqu'à dire que Idril avait pris des rides. C'était impossible. Mais comme elle venait de la taquiner, la brune à la cape rouge -qu'elle n'avait pas aujourd'hui- n'avait pas manqué d'en faire de même et de la taquiner un peu. Un prêté pour un rendu, en quelque sorte. "Les plantes ont des vertus extraordinaires." Il faut juste savoir trouver lesquelles et surtout, savoir comment s'en servir. Et Valaina connaissait quelques trucs plutôt intéressants et qui, justement, lui rendaient souvent service. A elle ou bien aux personnes qu'elle pouvait soigner.

Quoi qu'il en soit, la brune s'était rapprochée d'Idril et demanda à cette dernière comment elle allait. Ce à quoi Idril répondit des choses ... complètement loufoques. Valaina était plutôt étonnée par cette réponse et elle ne s'attendait pas du tout à cela. "Euh ... Tu es sûre que tout va bien ?" Parce que Valaina avait l'impression ... Elle ne savait pas trop mais elle avait l'impression qu'Idril n'était pas dans son assiette. Peut-être qu'elle divaguait un peu ... Peut-être avait-elle pris un coup de chaud, qui sait ? "Oh, tu fais de la poésie maintenant ? C'est nouveau." Il était vrai que ça pouvait paraître un peu bizarre. Dans le sens où Valaina voyageait, elle aussi, souvent toute seule. Néanmoins, elle appréciait ces moments de calme et de solitude. Va trop savoir pourquoi d'ailleurs. Ca faisait du bien d'être toute seule de temps à autre. Ca lui faisait du bien de ne pas parler, d'être tranquille et de faire ce qu'elle avait envie de faire. Quoi qu'il en soit, selon Valaina, Idril n'était pas toute seule. Parce qu'après tout, elle voyageait bien en compagnie d'un cheval, non ? Elle ne faisait pas toujours tout à pied, non ?

Idril en vint à lui retourner la question qu'elle venait de lui poser. "Beaucoup de voyages. Tu me connais. Je n'arrive jamais à rester en place. Je me demande d'ailleurs si, un jour, j'arriverais à le faire ou non." Elle en doutait. Valaina adorait cette liberté dont elle jouissait. Pas d'attache, pas de personne dans ses pattes. Elle pouvait aller et venir à sa guise. Revenir et repartir à n'importe quel moment. C'était agréable. Super agréable même. Changerait-elle sa vie un jour ou l'autre ? Poserait-elle ses bagages ? Peut-être quand elle aurait trouvé celui qui ferait vibrer sa corde sensible mais ce n'était peut-être pas pour tout de suite. Quoi que ... difficile de dire à dire vrai. Ca collait plutôt bien avec Nolas. Ou du moins, en avait-elle l'impression. "Disons que tout va bien pour moi. Je n'ai pas à me plaindre. Ca faisait un petit moment que je n'étais pas venue à Imladris et je suis ravie d'y revenir." Elle avait l'impression ... d'être plus détendue, en quelque sorte. Et ce n'était pas plus mal d'ailleurs.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 24 Juin - 14:12


Back in the footsteps of her child


Est-ce que je faisais de la poésie ? Pas vraiment j’avoue que j’avais du mal à pas perdre pied quand je retrouvais une connaissance que je n’avais pas vu depuis fort longtemps. L’émotion et les retrouvailles devaient être la cause de cet égarement. Je devais sans doute paraître un peu folle, et j’avoue que je comprenais qu’elle me dise que quelque chose n’allait pas. Je lui souriais légèrement, un peu mal à l’aise face à mon comportement, mais je lui répondis calmement. « Non enfin c’était pas vraiment voulu. Je te pris de m’excuser d’un tel égarement ce n’est pas dans mes habitude de divaguer comme cela, mais rassure toi je ne suis pas fiévreuse. » - je riais légèrement, essayant de détendre l‘atmosphère et de paraître moins étrange.  Je retrouvais mon calme et ma sérénité. Mon visage était plus détendue, et le sourire ne quittait pas mes lèvres, l’environnement dans lequel nous nous retrouvons m’apaise, j’étais à nouveau chez moi, un peu nostalgique face à temps de souvenirs passé en ce lieu, depuis mon départ je me rendis compte que cela m’avait manqué, revenir, c’était tout simplement merveilleux et bénéfique. Mon cheval refit son apparition, joviale et avec une telle assurance, il était de nouveau chez lui après tout, il connaissait tous les recoins et il en avait profité pour refaire sans doute le tour des lieux avec autant de nostalgie que moi j’en étais persuadé. Il décida donc, de prendre congé non loin de nous, s’abreuver de cette herbe, qu’il avait l’air d’apprécier. Je me reconnaissais tout aussi bien, je ne pouvais pas rester longtemps dans un même lieu, j’avais toujours besoin de voir d’avantage comme si ma vie en dépendait, c’était juste ma curiosité qui prenait les devant face à ma maturité parfois, que je mettais de côté. « Je comprends ce que tu veux dire. Moi-même j’ai du mal à rester dans un même lieu, j’ai toujours besoin de découvrir d’avantage comme si je ne pouvais pas rester en place une seconde. Mon envie d’aventure et d’exploration est ce qu’il prime d’avantage que le repos. » - j’étais sincère, mais mon ton était jovial voir festive. J’aimais tellement ce que je découvrais au fil de mon voyage que je ne pouvais jamais prendre un moment de pose, trop important, j’avais toujours l’impression de perdre un temps fou à me reposer, alors que c’était tout aussi vitale, pour être toujours aussi vive pendant mes déplacements.  


A vrai dire revenir ici était merveilleux, je ne regrettais pas ce changement de destination, après tout j’avais tout aussi besoin de revenir chez moi, sans doute pour me sentir un peu moins seule face à l’univers que je découvrais. Je bougeais mes pieds activement dans l’eau tiède, le soleil se reflétait dans l’eau qui devint plus chaude à son contact. La gaité de ce lieu était bienfaiteur pour nous, elfe de ces lieux tout comme tout voyageur qui s’y aventure. Je l’observais, l’invitant à s’asseoir à mes côtés si elle le souhaitât.  Je pris la pomme qui j’avais conservé dans ma sacoche, y sortant un couteau tout aussi bien, je décidais de la couper en deux, et je tendais une part à mon amie. « Tiens, chère Amie. Tu as tout aussi besoin que moi de ce fruit juteux, pour te ressourcer. Ça serait un réel plaisir que de la partager avec toi. » - j’espérais qu’elle prendrait cette part, je la regardais avec une grande attention tout comme admiration, puis je continuais à m’exprimer librement sans la moindre timidité, ni retenue. « Dit as-tu rencontré la race des hommes pendant ton voyage ? Tout comme des rocs lors de te déplacement ? Il m’est arrivé une fois d’en rencontrer pendant mon excursion, je fus obliger de les tuer pour ma propre survie, j’ai l’étrange sensation que ces créatures du Diable sont infinis, il y a en toujours énormément en déplacement. Est-ce que tu ressens la même chose que moi ? En as-tu rencontré ? » - je frissonnais légèrement face à cette sensation que j’éprouvais depuis quelques mois maintenant, je n’avais jamais autant usé de mon arc que depuis que je voyageais. Le danger ne cessait de rôder sur les Terre du Milieu. Ce qui devenait inquiétant pour moi.

made by ℬlue ℐⅴy
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 3 Juil - 17:22

Well, the last time I saw you ...


A se demander si un brin de folie n'avait pas traversé la tête de cette chère Idril. M'enfin, libre à elle de divaguer sur un sujet ou sur un autre. Après tout, Valaina ne la considérait pas comme étant folle. Un peu allumée, oui, peut-être, mais il fallait bien un peu de folie dans la vie, non ? Parce qu'à être trop sérieux, et bien, ce n'est pas amusant. On s'ennuie. En tout cas, Valaina était heureuse de la revoir ici. Parce qu'elles allaient pouvoir échanger quelques mots. Après tout, la dernière fois qu'elle s'étaient vues ... Ca remontait à loin. L'une comme l'autre avait ce besoin tenaillante de toujours bouger, d'aller à droite et à gauche, de faire ce qu'elles avaient envie de faire, quand elles le désiraient. Elles jouissaient d'une liberté que peu avaient la chance d'avoir. Et Valaina ne ferait rien à l'encontre de cette liberté qu'elle avait, pour sûr. Idril partageait son avis. Elle aimait voyager. "C'est tout à fait ce que je ressens. Je me doute qu'un jour ou l'autre, j'arriverais à me fixer mais ça ne sera sans doute pas avant un long moment." Quelques années, voire quelques siècles même. En même temps, elle adorait les voyages. Pourquoi s'arrêter alors qu'elle avait encore l'occasion d'aller à droite et à gauche ? Ce n'était pas quand elle aurait une famille qu'elle pourrait voyager autant, pour sûr.

Idril avait tendu une pomme à Valaina qu'elle avait coupé en deux préalablement. La brune avait eu un sourire et elle avait eu, aussi, un hochement de la tête pour la remercier. "Plaisir partagé ma chère." lança Valaina à son encontre. Elle croqua dans la pomme tandis qu'Idril lui posait des questions. Sur ses voyages, les personnes qu'elle avait pu rencontrer, si elle avait été obligée de combattre. Des choses dans le genre. "Quand vient l'hiver, je descends souvent vers le sud. Et je croise la route des hommes à de nombreuses reprises. Parfois même, je m'établis dans leur village pour quelques temps. Surtout en cas de grand froid. Ils sont très sujets aux maladies hivernales." Et elle avait quelques onguents et quelques remèdes qui pouvaient les aider, le cas échéant. "Il m'arrive souvent aussi de me rendre à Esgaroth. Et de ce fait, je croise forcément le peuple des hommes. Des Nains aussi, ça m'arrive." La grande brune marqua une pause suite à cela, le temps de reprendre sa respiration. "Quant aux Orcs ... Il m'est arrivé de les croiser à quelques reprises. Enfin, c'est rare. Je tombe plutôt sur les Gobelins. A croire qu'ils me suivent." dit-elle en souriant avec un léger hochement de la tête. "Je sais que ça ne peut pas être le cas mais oui, j'ai l'impression de les croiser bien trop souvent ces derniers temps d'ailleurs. Le mal se réveille ..." dit-elle avec un air bien plus sérieux. "Et je n'aime pas trop cela d'ailleurs. J'espère que je me trompe et que ce n'est que de la paranoïa, ou que sais-je encore. Mais j'ai l'impression que nous sommes bien moins en sécurité ces derniers temps." Peut-être qu'elle se trompait. Peut-être que tout allait bien et qu'elle se faisait des idées. Difficile de dire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 20 Juil - 21:06


Back in the footsteps of her child


Je me reconnais tout bonnement en elle, moi non plus je n’étais pas prête à me fixer, j’avais encore besoin de voyager et de voir le monde, je n’arrivais pas à me faire à l’idée qu’un jour je m’arrêterais. Ce jour-là me semblait si lointain, voir point plausible . C’était un véritable cabotinage  pour moi en ce moment je n’avais pas encore la force ni même la volonté de me poser, attendais-je sans doute un signe que je n’arrivais pas encore à concevoir ni même à percevoir depuis mon excursion.  A cet instant je pensais aux stalactites je désirais tellement en voir un jour, je me demandais si j’y parviendrai. Je me contentais d’incliner la tête quand elle accepta cette pomme que je lui avais tendue. J’étais sir avis de pouvoir partager un peu  de nourriture avec une amie que je n’avais pas vu depuis fort longtemps. J’observais de loin cette fauconnerie qui me fascinait, je perçus des oiseaux de toutes races se rencontraient c’était un spectacle des plus réjouissant et complaisant. Un spectacle que je ne serai pas prête d’oublier de sitôt. Il n’y avait point de  populace  et cette heure et  c‘était tout simplement agréable pour moi, je n’étais pas du genre à apprécier un grand comité, j’étais sans doute trop pudique et encore si jeune pour trouver plaisant et non point ennuyeux ce genre d’atmosphère et de célébration. J’écoutais son discours  élégamment , je demeurais silencieuse m’abreuvant de ses paroles qui pouvaient m’apporter grandement.


Une fois qu’elle prit fin dans sa phrase, je pris la parole, avec une pointe de curiosité et de légère anxiété « Soignes-tu ces hommes ? Est-ce que les rencontrer te rapporte un quelconque sentiment ? Les hommes que j’ai rencontré, me semblait à la fois aimable mais aussi dangereux, si faible mais en même temps en ayant cette force que j’ai encore du mal à comprendre. » - étais je sans doute encore trop jeune pour y éprouver un certain  assoupissement  en leur présence, je demeurais souvent instable voir froide sans pour autant le vouloir, mon côté humaine ne m’aidait pas j’avais l’impression que bien au contraire cela avait tendance à troubler mes sentiments face à cette race.  La  jointure  de mes mains se crispa quand elle fit référence aux nains. « Arrives-tu à te familiariser avec eux ? Je n’en ai jamais rencontré, je ne sais point commence je réagirais en leur présence peux-tu m’en apprendre un peu plus sont-ils aussi penché vers la boisson ? Et demeurent-ils tout de même des nains respectueux ? » - je fronçais légèrement les sourcils, attendant qu’elle m’explique ce qu’elle avait bien pu ressentir en les côtoyant.   J’ amorphe  l’un de mes gestes quand elle me fit par de la confrontation avec des orcs, puis un sourire se courba sur mes lèvres, alors elle aussi avait la malchance de les attirer. « Faut croire que je ne suis pas la seule à être pourchassé, j’ai toujours l’étrange sensation qu’ils me guettent et qu’à tout moment je pourrais être amenée à les rencontrer, heureusement que je sais me battre sinon il y aurait longtemps que je ne serai plus de ce monde. » - une légère  insufflation  me traversa le corps, je savais aussi que le Mal était d’avantage pesant et demeurait moins en silence « Le Mal nous guette de près, je pense qu’il est tenace et qu’il ne fera que s’accentuer avec le temps. Le Mal et effrayant car il est bien difficile de le corrompre. Je n’oublie pas le Bien … qui sommeille en nous, je ne cesserai jamais de me battre et de défendre autrui et le monde quoiqu’il m’en coûte. » - j’étais sérieuse et optimiste, je n’avais pas l’intention de baisser les bras, ni d’accepter ce fait sans me battre. Je savais que nous risquions de voir le mal posséder de nombreux êtres sans pour autant qu’ils ne le désirent tous. « Je pense que nous sommes tous à même de croiser le Mal désormais, nous devons juste garder l’espoir et la force de ne jamais le laisser nous contrôler. » - je fermais mes mains fermement, un regard empli de sentiment et de considération. La brise du vent parvenait à apaiser cette colère que je sentais se transmettre à chaque fibre de mon cœur.


made by ℬlue ℐⅴy
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 25 Juil - 18:27


Well, the last time I saw you ...



Valaina dégustait la pomme qu'Idril lui avait offerte. Celle-ci semblait bien curieuse. Elle avait de nombreuses questions. Et elle cherchait de nombreuses réponses. Bien évidemment, Valaina ne connaissait pas tout. Elle était loin d'avoir les réponses à toutes les questions mais bon. "Je comprends tout à fait tes sentiments Idril. Moi-même, parfois, j'ai dû mal à comprendre les Hommes. Ils sont ... Je ne saurais pas dire ... Mais c'est plus qu'étrange." Elle-même avait du mal à l'expliquer. Les Hommes étaient faibles, mais ils faisaient preuve d'une grande force, et d'un grand courage. "Quand bien même ils sont mortels, certains ne craignent pas la mort et ils n'ont pas peur de s'engager dans des aventures qui les dépassent."[/b] Ils étaient si différents d'eux ... Et Valaina ne savait pas trop pourquoi d'ailleurs. De toute manière, elle ne voulait pas savoir. "Mais pour en revenir à ta question. Oui. Je suis une guérisseuse. Ou du moins, c'est ainsi qu'ils me nomment. Et je ne puis passer à côté d'eux et rester les bras croisés à ne rien faire. Je ne suis pas de ceux qui aiment regardent sans rien faire ou rien dire." Et puis, Valaina ne craignait rien. Dans le sens où la maladie qui les rongeait ne pouvait l'atteindre. Après tout, elle était une Elfe. Elle avait une santé de fer. Et qu'importe ce qui pouvait arriver, jamais, oh combien jamais elle ne pourrait être touchée par la maladie des hommes. Alors, qui d'autre qu'elle était la mieux placée pour venir en aide aux hommes ?

Les Nains ... Certes, ce n'était pas le peuple préféré de Valaina. Mais elle les appréciait quand même. L'inverse n'était pas toujours vrai, néanmoins. Les Nains gardaient une profonde rancune de ce qu'il s'était passé à Erebor. Ils n'avaient pas digérés le fait que le Roi des Elfes, le grand Thranduil, ait décidé de les laisser se débrouiller tous seuls. Certes, Valaina comprenait la réaction du grand Roi. Il n'avait pas voulu s'immiscer dans les affaires des Nains et risquer de perdre une grande partie de ses troupes. On ne tue pas ou on n'affronte pas un dragon comme ça, parce qu'on le veut. Néanmoins, elle avait été terriblement déçue de cette réaction et elle n'avait plus jamais remis les pieds à Vert Bois. "Disons ... que les Nains ne nous portent pas vraiment dans leur coeur. Quand bien même je ne les avais jamais rencontrés auparavant, à chaque fois que j'ai pu croiser un Nain, il me regardait comme si j'avais envoyé un Balrog détruire sa maison." Image bien illustrée que Idril avait du comprendre. "Néanmoins, tout comme les Hommes, ils font preuve d'un immense courage et n'hésite pas à se lancer corps et âme dans l'aventure, et ce même s'ils savent que ça pourrait leur coûter la vie." Valaina eut un léger sourire. "Quant à la boisson ... Il est vrai qu'ils ont un certain faible pour la boisson. J'ai même pu assister à quelques uns de leurs concours. Ils s'amusaient à savoir qui resterait debout le dernier. Ils tombent tous un à un." Valaina n'avait jamais compris le but de ce jeu. Et sans doute qu'elle ne comprendrait jamais. "Et si tu les respectes, ils font preuve d'un très grand respect envers toi. Du moins, c'est ce que j'ai pu constater. Après, je n'ai pas rencontré autant de nains que cela. Peut-être que certains sont moins amères que d'autres. Je ne pourrais te dire."

Le sujet suivant tourna autour des Orcs. Valaina avait l'impression d'en avoir toujours dans son dos. Que ça soit ces créatures ou bien les Gobelins. Elle se demandait bien si elle n'avait pas un mauvais petit nuage noir qui la suivait partout. Parce que ce n'était pas normal. Le mal gagnait en puissance. Et il fallait agir ... Il fallait agir avant que des gens ne soient blessés. Avant que le mal ne décide de se jouer d'eux et faire des dégâts. "J'espère que le Mal va décider de se tenir loin de nous. Personnellement, je n'aime pas savoir l'idée que nous pourrions nous battre." Seulement, elle savait que ça arriverait. A un moment ou à un autre. "Puissent les Dieux avoir pitié de nous si une telle guerre venait à être déclenchée." Tout ce que Valaina espérait, c'était que si cette guerre avait lieu, et bien, qu'elle se produise le plus tardivement possible.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» R.M.S TITANIC IS BACK!
» Flash-Back with Hitsu [PV: Zelles Hitsugaya]
» Gloglo is back avec un diplome en poche !!!!
» Made in Flash Back
» I can't wait to kiss the ground, wherever we touch back down. [PV Willy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: