le passé reste au passé, il faut avancer |-Thranduil

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 9 Juin - 21:32






La rancœur nourries les conflits.


Roi ミ Princesse




Je venais de passer ma première nuit à Mirkwood. Cela avait été une nuit plutôt étrange. L’idée d’être si proche de chez moi, de la Montagne qui m’avait vu naitre, là où n’importe quel nain se sent bien et chez lui. Cette montagne avait quelque chose qu’il n’avait pas ailleurs. Une aura, une magie quelle qu’on que qui avait imprégner mon peuple qui nous marquait. Chose de puissant que personne ne pouvait comprendre. J’avais toute ma vie là-bas, mon chez moi, ma famille et tout ce qu’on pouvait rêver. C’était donc étrange de se retrouver si proche. Je me demandais on en était Thorin dans sa quête, où il était, sûrement à Fondcombe, ou même plus loin. J’espérais qu’il n’avait rien, lui et mes fils. Qu’ils étaient sains et sauf. Je savais que je pouvais compter sur couin Dwalin pour protéger Thorin, mais pour mes fils c’était plutôt un danger pour eux. La nuit avait été courte, avec un esprit trop occupé pour s’endormir. Ce qui me dérangeait c’était aussi cet endroit. Au milieu des elfes, j’ai rien contre les elfes, je l’ai toujours dis, j’étais plutôt au approche de l’elfe que je détestais le plus. J’avais cette sensation étrange de ne pas être à ma place, d’être in désiré ici, les regards porté sur moi. Pourtant la reine m’avait offert gîte et couvert autant de temps que j’aurais besoin. J’avais bien l’idée d’attendre la Compagnie, qu’ils rejoignent Erebor et une fois là-bas le suivre. Mais cela signifiait que je reste ici un temps indéfini. Je savais très bien que je devais en profiter pour parler au roi, et rien qu’à cette idée je paniquais. Comment m’y prendre ?, Comment ne pas vexer cet elfe si supérieur ?? Je devais à tout prix éviter qu’il ait le mauvais comportement envers la compagnie.

Le lendemain matin, j’ai pu avoir un petit déjeuner des plus généreux, depuis des années je pouvais appliquer de Sindarin que j’avais appris pendant mon enfance. La langue des elfes n’était pas si difficile qu’on pouvait le croire. Il était devenu assez logique que je n’avais plus besoin de ma tenue de « rodeur » et je pouvais me mettre un peu plus à laisse. J’ai pu remettre un pantalon prêt du corps, de couleur blanche, avec des souliers, le tout avec une tunique, brodé bleu-vert, qui méttais en atout une femme naine comme moi. Je retrouvais enfin de l’élégance après toutes ses semaines à ne ressembler à rien. Mes cheveux avaient pu être lavés, ils avaient retrouvés leur texture lisse qu’ils avaient au naturel. J’ai pris mon angoisse de naine que j’ai mis au placard pour sortir de ma chambre. Je pouvais au moins prendre le soleil, prend l’air tranquillement, bien que le regard de certains me dérangeais. Pourtant c’était agréable de sortir, de marché entre les murs de la citée, sans devoir surveiller ses arrières ou faire attention où je marchais. A part ses regards de travers les elfes était de bonne compagnie je pouvais librement converser avec eux.


© Méphi.




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 16 Juin - 18:17
Thranduil était levé depuis le lever du soleil. Déjà le matin, le roi était bien occupé. Encore plus en ce moment, car il avait appris qu'une compagnie de nains était en route pour reconquérir leur royaume. La compagnie était dirigée nul autre que par Thorin Écu-de-Chêne, prince d'Erebor. Composée de treize nains ainsi que d'un Hobbit, elle était maintenant près de la grande forêt noire. Thranduil voulait d'ailleurs surveiller cette compagnie lorsqu'elle serait dans Mirkwood, car il était bien évident que les nains allaient préférer traverser la grande forêt. C'était plus dangereux, mais plus court. Aussi, il y avait cette situation préoccupante avec le Nord. Les oiseaux de la reine étaient revenus avec des informations inquiétantes, et l'un d'eux avait ramené un étrange objet rond. Il fallait maintenant découvrir le propriétaire de l'objet. Cela les aiderait énormément pour les recherches sur la situation. Il avait également appris par sa femme qu'une naine était présentement dans le royaume depuis la veille. Le roi avait donc décidé d'aller rencontrer cette naine après son déjeuner, et après avoir régler quelques petits problèmes.

Vêtu d'un long manteau gris argenté, de pantalons noirs et de ses grandes bottes grises, il se dirigeait vers la salle de son trône. Il devait régler les petits problèmes, et, de toute façon, si la naine désirait le rencontrer, elle irait probablement voir s'il était dans la salle du trône. À moins qu'elle ne soit trop timide pour venir le rencontrer directement. Si jamais elle ne se présentait pas avant qu'il n'ait terminé les tâches qu'il avait à faire, le roi allait aller la voir par lui-même. La reine devait bien savoir où elle se trouvait, car c'était elle qui l'avait accueillie. Sinon, il interrogerait les elfes du palais. Enfin, peu importe, il allait bien finir par croiser la naine. Et puis ce n'était pas le premier de ces soucis. Bien qu'elle puisse peut-être l'informer sur la quête de la compagnie, la naine pouvait attendre. Le plus préoccupant en ce moment était sans doute la situation du Nord. Cela devait être régler rapidement, et avant que cela ne devienne trop grave, bien que cela soit déjà assez grave comme ça.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le reflet du passé [Terminé]
» Faut il tourner la page et oublier ???
» Keyah - Le passé reste passé, il n'y a rien à en tirer
» [DEFI N°5] Le passé appartient au passé ♣ Elizabeth Tudor & Elizabeth Clinton.
» La peur des autres peut-être un qualité , mais reste souvent un défaut ~ Nausicaa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: