La dague d'Afër ✘ quête sur

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 19 Mai - 19:07





La dague d'Afër
Quête Sur ✘ Forêt Noire ✘ Legolas

Depuis combien de temps est ce qu’il regardait par delà les frontières de la Foret Noire , imaginant ce qu’il y avait là bas, refoulant ses envies de découvertes et d’aventures ? Il en ignorait la réponse. Parfois, il passait des journées entières lorsque ses obligations le laissaient en paix, assis dans le creux d’une souche, regardant les vastes étendues, savourant paisiblement le calme des lieux et le chant d’Arda. Mais aujourd’hui il savait qu’il n’allait plus ce contenter de s’imaginer ce qu’il y avait la bas, que bientôt allait enfin pouvoir voir de ses propres yeux. Il sentait au fond de lui qu’il foulait peut être pour la dernière fois le sol de la Foret qui avait accueillit son peuple depuis des temps immémoriaux, cet écrin de verdure qui avait constitué le théâtre de toute ses rencontres…Galadriel, les jumeaux d’Elrond , Valaina et d’autres… Plongé des ses souvenirs, il traversa la Foret, laissant ses pas le guidés machinalement à travers les racines des arbres centenaires, sans le moindre bruit à part la douce plainte de l’herbe pliant légèrement sous ses pieds. Des heures qu’il était partie sans haltes aucunes, son carquois à l’épaule il n’avait pas de destination précise en tête. Tout ce qu’il désirait c’était partir loin du Royaume de son Père, aussi loin que ses pas le mèneraient, n’ayant rien d’autre en tête que son rêve d’aventure et sa nostalgie grandissante. Mais des paroles dans son dos le firent revenir à l’instant présent, tournant son regard azur sur les deux membres de la Garde qui le suivait de prés…Il faut croire que ce n’était point aujourd’hui qu’il irait au delà des limites du Royaume. Quelques paroles échangées, l’un s’en retourna à la forteresse souterraine l’autre resta auprès du jeune prince. L’autre garde était peu loquace et Legolas lui-même n’avait guère envie de lâcher quelques futiles paroles et ce fut donc en silence et discrétion qu’ils parcoururent quelques kilomètres jusqu'à l’endroit où les Toiles commençaient à tout recouvrir…

L ’obscurité se fit plus dense alors que le Soleil était encore haut dans le ciel, comme si ses rayons chauds étaient kidnappés par les feuilles sombres des arbres pour le les laisser passer qu’en de rares endroits. L’air était lourd, chargé d’effluves néfastes, et partout où Legolas posait son regard, il n’y avait que toile d’Araignées et mauvaises plantes. « Les descendants d’Ungoliant sont une plaie pour la Foret… » L’autre ne continua pas sa phrase car tout d’eux entendirent quelque chose au loin. Un bruit, loin à l’Est, le son de pas étouffés dans les feuilles mortes jonchant le sol. « Des Orcques. » Ils étaient pourtant loin, quelques kilomètres les separaient mais Legolas n’avait aucuns doutes sur l’origine de ces pas : il n’y avait que les Orcques pour être aussi peu discret, même un nain pouvait se monter bien plus discret que cela. Faisant signe à l’autre elfe de lui suivre, il se dirigea en courant dans leur direction. La foulée légère et rapide, ils arrivèrent bien vite non loin du tumulte causé par les créatures. Grimpant avec agilité dans les ramures d’un arbre, il pu oberver une scène étrange. Dans une ravine creusée par le ruissellement de l’eau, certains orcques faisaient faire trempette à ce qu’il leur servait de gourde, d’autres ramassaient ça et là des armes et autres bagages, une certaine effervescence régnait des les rangs des Orcques qui profitaient certainement de l’obscurité dans cette partie de la Foret pour pouvoir ce mouvoir en pleine journée.

Armant son arc d’une de ses flèches, il prit position et attendit. Attendit le bon moment pour lâcher la corde et regarder avec un certain plaisir le projectile atteindre sa cible. Certains diront sans doute de lui qu’il est prude voir sainte nitouche en d’autres occasions mais quand il s’agissait de combattre, une rage sourde s’éveilla en lui, un plaisir innommable l’enveloppant. Mais le bon moment ne vint pas, et les minutes s’écoulaient tandis qu’il gardait sans faiblir la même position. Un homme aurait déjà ressentit des fourmillements dans les doigts ou les bras, annonçant certainement une contracture proche mais la nature des elfes n’était pas aussi faible que celle des Hommes et ils n’étaient pas sujets à ce genre de maux. La troupe d’Orcque quitta les lieux en direction du Sud, s’enfonçant plus dans ce qui était jadis la Foret de Vert Bois le Grand.
« Len antaë an vinya addanya , ni nahamöe hilyaes »1
Sur ces mots il quitta son poste d’observation en rangeant arc et flèche pour se lancer à la poursuite de la Troupe, se demandant ce que pouvait bien traficoter cette bande d’orcque dans cette partie de la Foret. Non pas qu’il était rare d’en voir mais plutôt qu’ils évitaient ce secteur plutôt occupé par les Araignées.

Sa marche le mena jusqu’à une grotte qu’il n’avait jamais vus avant. Petite, étroite, dont l’entré était cachée par un enchevêtrement le branchage et de Toile. Peu de fois il était venu ici, et jamais seul car sa dernière excursion en solitaire dans cette partie la lui avait causé bien du tord … Se faufilant à l’abri des regards sous un buisson, il restait loin de la troupe, ne pouvait être vus ou entendu, alors que lui voyait et entendait ce qu’il voulait…



1 Va porter la nouvelle à mon père , je vais les suivres .
© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 19 Mai - 20:14

La dague d'Afër
❝ Quête Sur.❞

Les orques, font tout un trafic. Plusieurs d’entre eux arrive est dépose sur un ta déjà bien conséquent toute sorte d’objet. La plus part se sont des objets de grande richesse tu t’en rends vite compte, reconnaissant la fabrication elfe et naine. Les autres, prenne tous ses objets et le balance à l’intérieur de la grotte. Un héritage des peuples qui est volé par les orques, hors de question pour toi de les laisser piller ainsi. Pourtant y récupérer ne sera pas chose facile. Il te faudra rusé pour en tuer le plus possible et atteindre la grotte.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 4 Juin - 20:19





La dague d'Afër
Quête Sur ✘ Forêt Noire ✘ Legolas

Ce n'était pas une simple escouade d'orques venues faire un quelconque repérage dans cette partie de la Foret mais bel et bien un trafic de biens en tout genre...Bien à l'abri du sombre feuillage du buisson, sa vue perçante scrutait le moindre mouvement. Une quinzaine de ces infâmes créatures, peut être y en avait il plus, mais pour l'heure il n'en avait pas compté au delà de quinze, allaient et venaient à l'entrée de la grotte, déposant armes, bijoux et autres artefacts pilier aux Peuples de la Terre de Milieu. Un frisson parcourut le corps de Legolas, picotement d'excitation joyeuse qui l'envahissait lentement...Il ne pouvait laisser ces biens entres les mains sales de ces créatures, les récupérés devint alors évident pour lui. Quittant l'abri du buisson il prit l'initiative de s'approcher d'un peu plus prés...Hors de question pour lui de se jeter tête baisser dans un combat sans avoir en sa possession toutes les informations nécessaires.Que disait son Père il y à longtemps ? « un vrai combattant pèsera d'abord le pour et le contre de son combat, regardera s'il a une possibilité de s'en tirer et c'est en prenant en compte tout cela, blessures, fatigues et autres variables qu'il décidera si oui ou non le combat en vaut la peine » C'est peu être ces mêmes mots que Thranduil avait dû se répéter quand Smaug le Terrible avait frappé le Royaume d'Erebor. Il avait jugé que la bataille était perdue d'avance, que mettre la vie des siens en danger pour une cause vaine n'était que pure folie. Sans doute avait-il raison...Mais en repensant à cela, Legolas se dit qu'il aurait pu au moins porter secours sans rentrer dans la Bataille. D'ailleurs il n'y avait pas eu de bataille. Smaug était arrivé et expulser les nains d'Erebor de leur foyer, nul combat à l'extérieur des murs mais il ne devait pas en avoir plus à l'intérieur non plus ...Quand un Dragon convoite de l'Or, rien ne pourrait tarir son envie.

Les pas feutrés de l'Elfes, murmures sur les feuilles mortes en comparaisons au vacarme des orques le mena au plus prés de leur activité. Grimpant sans un bruit dans l'arbre le plus proche il pu de nouveau avoir le loisir d'observer la scène. Il ne compta que 5 orques de plus, 8 entassaient les Biens devant l'entrée, 6 les emmenaient sans doute dans le fond de la grotte et les six restant montaient la garde en divers endroit. Trois d'entre eux semblaient plus dormir que faire le guet. Parfait. Ces trois là étaient à porter de flèches mais les tirer de là où il était révélerait sa position aux autres. Non il devait la jouer plus finement. Il descendit de l'arbre sans éveiller l'attention des orques et fit un détour pour s'approcher du premier « dormeur ».Lentement, il tira une flèche de son carquois et l’encocha. Il se faufila tel un chat tout le couvert des arbres et visa. L’espace libre dans l’armure, voilà ce qu’il visait. Un carré de peau noire entre le cou et l’attache du casque. Il expira lentement et lâcha la corde. Un murmure, un souffle, et la flèche se planta sans encombre. Un tressautement puis rien. Du sang noir commença à couler mais l’orque n’avait nullement bougé de sa position. Un autre qui amenait des armes à la grotte leva la tête mais retourna bien vite à sa besogne. Les deux autres subirent le même sort, rapidement réduits au silence éternel. Puis ce fut les autres sentinelles. L’arme fut donné quand, sortant du couvert des arbres, il se montra.

Abandonnant l'arc et le rangeant d'un geste rapide et mécanique dans son carquois, il dégaina ses deux dagues blanches. Du bruit cristallin des lames contre le cuir de leur étui au déchirement sinistre de la chaire pourrie des corps de deux orques il ne se passa qu'une ou deux secondes tout au plus.
En un mouvement, sans bouger de la place, il avait enfoncé sans rencontrer la moindre résistance ses lames dans le gosier d'un orque qui s'était jeté tête baissée en sa direction. Poussant du pied l'infâme cadavre pour dégager ses dagues, il dut se baisser pour esquiver de justesse une imposante épée hérissé de pointe qui venait de surgir à sa gauche, d'un mouvement fluide il lui trancha l'abdomen de la dague gauche tandis que la droite remontait dans la gorge. Les orques lui semblait être d'une lenteur atroce, si bien qu'il avait déjà enlevé sa dague gauche du corps du précédent pour l'y mettre dans le suivent. Celle de droite resta coincée dans la chair de l'autre orque et Legolas dût à contrecœur s'en séparer provisoirement pour pouvoir éviter le coup de massue qui lui passa juste sous le nez. Un peu plus et il aurait vu son jolie visage juvénile sacrement amoché par une telle arme, si ce n'est pire. Mais si lui avait manqué sa cible, Legolas, lui, la manquait rarement et l'orque se retrouva à terre sans doute trop vite à son gout. Combien de ces ignominies étaient mortes alors que d'autres encore arrivaient ? La moitié était déjà dans L’Autre Monde.

Son cœur se serra quand il vit non loin un orque porter a sa bouche un cornet d’Alarme, sans doute pour en prévenir d’autres et il lança la dernière de ses deux dagues dans le thorax, se désarmant lui-même pour ne pas que des renforts arrivent et de le submerge par le nombre. La lame s'enfonça presque jusqu’à la garde mais il mit quelques instants avant de tomber au sol. Mais il n'y pas de temps de voir si oui où non il avait atteint sa cible, car les deux derniers s'approchait de lui et ne semblaient guère venir pour lui proposer une danse. Tirant une flèche du carquois qu'il enfonça à mains nues dans la gorge du premier qui se jeta sur lui, il ne put cependant pas éviter la charge du second qui le percutant de côté, faisant tombés les trois individus. Legolas répugnait de se battre au corps à corps avec ses créatures et essayant comme il pouvait d'éviter ses coups, il fit un rouler boulé sur le côté, empalant sans savoir comment il s'y était prit, l'orque sur la lame saillante d'un autre cadavre. Se relevant, il sentie une sensation brulante dans le creux de la main. Une plaie longue et noire, allant du pouce jusqu'au bas du poignet, sans doute faite lorsqu'il avait empoigné l'armure du dernier orque.

Du coin de l’œil il aperçut un dernier ennemi se lancer dans un vain assaut. Il encocha avec une grande rapide une flèche qu’il lâcha presque a bout touchant car le projectif traversa de part en part la gorge de l’orque qui vint s’écrouler a genoux devant lui. Un gargouillis lugubre s’échappa de sa bouche ouverte, un flot de sang noirâtre inondant son plastron. Legolas le poussa du pied, à peine, qu’il tomba sur le coté. Le compte n’y était pas. Des orques manquaient à l’appelle et il le savait. Sans doute enfuit dans les bois. Qu’ils courent ces rats. D’autres elfes les rattraperont. Alors ils rejoindront leurs camarades dans l’Au-delà.
Laissant encore ses dagues logés dans les cadavres fumants, jadis elfes jetés en prison corrompus et réduits en esclavage pour s’approcher du butin qu’ils avaient entassé non loin. Ses yeux sautèrent d’une larme à l’autre, reconnaissant aussi bien le fin travail des forgerons elfes que celui des habiles nains. Pousser par une curiosité juvénile il ne pu s’empêcher d’en tirer quelques unes de leurs fourreaux, admirent le travail effectuer, exécutant de temps a autres quelques mouvements pour tester aussi bien le son que l’équilibre…




© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 7 Juin - 11:02

La dague d'Afër
❝ Quête Sur.❞

Le reste des orques à fuit et tu n'est pas prêt de les revoir, bien partie et n'ayant pas l'intention de se faire trucider par un elfe. Alors que tu prend plaisir à tester des lames au milieu de tous se bazart, quelque chose attire ton œil. Une dague a la lame recourbé, fine et avec des inscription qui se ton inconnue. La poignée suis la courbe de la lame, sa couleur est celle de l'argent pourtant elle à des reflet au miles et une couleur. Agrémenter de pierre rouge et noir, cette vision ne t'est pas inconnue. Cette dague tu la déjà vu, dans un livre ou sur une peinture de fresque.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 16 Juil - 15:20





La dague d'Afër
Quête Sur ✘ Forêt Noire ✘ Legolas

Le doux sifflement de la lame qui fend l’air brisa le silence de la foret. Cela faisait un bon moment qu’il testait les armes qui lui attiraient l’œil et déjà un petit tas s’était constitué non loin derrière. Apres tout ces lames n’appartenaient plus à personne et ce ne serait que pur sacrilège que de les laisser ainsi abandonnés. Un dernier mouvement avec la lame qu’il tenait dans sa main droite et il la posa sur le deuxième tas. Mauvaise lame. Cela s’entendait au son qu’elle produisait. Sans doute qu’elle pouvait être sauvée mais Legolas en doutait fortement, et puis après tout pourquoi s’encombrer d’armes abimées alors qu’il y en avait déjà un joli nombre qui étaient parfaitement prêtes à l’emploi ?

Il se dirigea vers son premier tas et refit les comptes. Bien rangées par ordre de taille, il y avait quatre lames de manufacture elfique reconnaissables à leurs fines gravures, trois lames de fabrication naine plus sobres et une qui devait sans doute être Humaine. Parmi toutes ses lames il y en avait une qui lui avait beaucoup plus et il comptait bien la garder s’il pouvait. Les autres ? Il les amènerait à son Père et il décidera alors que leur sort. Mais avant ça il restait encore un bon nombre d’armes à essayer. Le temps pressait, les orques pouvaient revenir à tout moment sur un coup de tête ou après avoir rencontrer une nouvelle patrouille des leurs pour grossir les rangs. Non il chassa cette idée de la tête, ils devaient être tombés sur une de Mirkwood, ils ne reviendraient pas donc inutile de s’occuper l’esprit à ce sujet. Sa blessure à la main par contre devait un peu plus l’inquiété et a juste titre. Bien que chez les elfes la cicatrisation est bien plus rapide, cette blessure là n’était pas très agréable à regarder et même si les saignements avaient  cessés, elle n’en restait pas moins assez profonde. Un bandage vite fait et le revoilà à s’amuser tel un bambin avec ses jouets.
Toutes. Il les testa toutes sans exeption. Quand il la vit. Une dague à  la lame recourbée, fine où des inscriptions courraient élégamment tout du long. La poignée suit la courbe de la lame, sa couleur est celle de l'argent pourtant elle a des reflets aux miles et une couleur, sertie de pierres rouges et noires…Son regard s’arrête dessus. Il ne le regarda pas, il la dévore des yeux. Comme un souvenir qui semble prendre corps, il la saisit avec délicatesse tel un fragile oiseau et la fait tourner entre ses doigts. Sa vue lui est familière, il cherche en sa mémoire où son regard à bien pu se poser dessus la première fois. Le Livre. Cela fait si longtemps. Ce n’est donc pas une légende … Entre ses mains ne tiendrait il pas La dague d'Afër ?
Les chants et textes à son sujet lui reviennent alors en mémoire. Forgée par Durin lui-même, une dague elfique, d’une grande beauté que l’on disait capable d’arrêter le cœur de toute être vivant -même une créature- qu’elle transperçait, même si la lame était enfoncée que dans une jambe ou un bras. Celle-ci fût offerte à Oropher, par le Seigneur Nain…Un héritage perdu il y a de cela des siècles…Il la leva vers un faible rayon de lumière qui traversait la Foret pour mieux l’observer. Il n’osait même pas l’essayer. De longues minutes il resta ainsi à l’admirer, dévorant des yeux sa courbe remarquable. L’emmener à son Père. D’urgence. Au diable les autres lames il en avait une qui les valait toutes un bon millier de fois…




© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 6 Aoû - 19:31

La dague d'Afër
❝ Quête Sur.❞

Tu vas pouvoir tester la dague ou même les autres lames si elles reviennent dans ton intérêt. Un petit groupe d’orc revient, se sachant pas que les autres ont été anéantit par tes soins. Cela te donne l’occasion d’utiliser la dague et de voir comment elle fonctionne. Comment après être entré dans la peau, une vague parcours le corps de la victime avec de mourir dans des convulsions. Mais l’utilisation de cette dague réveil aussi la nature sommeillant autour de toi.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Mission] La Dague sacrificielle [PV : Sytrinn Sandström]
» Dague et coup critique
» Arinos, elfe
» Le Maître de Nan Elmoth
» Chez les Ombres [Armes&drogue]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: