Pirate ? I prefer Captain. ft Daran

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 15 Mai - 20:33




Pirate ? I prefer Captain !



haute mer, 3 ans plus tôt

Nólas se tenait, nonchalant, à la proue de son navire l’Immortel, contemplant le soleil vermeil fondre dans les vagues roses de l’horizon océanique. Ce bateau avait fait sa fierté, et il était devenu, en quelques sortes, son nouveau chez lui, sa maison flottante de bois et de voiles claquant au vent salé. Cela faisait quelques jours qu’il naviguait autour de petites îles à l’ouest du Gondor, recherchant quelque navire marchand à prendre en chasse. Mais jusqu’ici la mer était résolument vide, faisant bouillonner l’elfe de rage et d’une frustration mal dissimulée. L’Immortel était un prédateur abritant un tas d’autres prédateurs d’une autre trempe, pas un navire de plaisance ! ronchonnait-il parfois. C’est alors qu’il fut tiré de ses sombres pensées par sa vigie : « Un homme seul sur une île droit devant ! » Le capitaine releva les yeux, scruta un instant les vagues. Et, en effet, il y avait bien une tache humanoïde sur un ban de sable, une petite île pas très accueillante à première vue. Il n’en fallut pas plus pour tirer l’elfe de sa mauvaise humeur : il n’allait pas le laisser crever là, tiens ! Il pouvait éventuellement s’agir d’une bonne proie à bercer d’illusions, ou une bonne prise afin d’en récupérer un beau pactole. Bref, ni une, ni deux, l’elfe s’élançait déjà aux commandes, criant des ordres ici et là. Il ne fallut pas longtemps pour s’approcher et envoyer une embarcation légère récupérer le pauvre gars.

Hawkfern s’était assis sur la rambarde lorsque le naufragé – si c’était bien un naufragé, mais le pirate doutait qu’il s’agisse là d’un touriste – fut monté à bord. Et quelle ne fut pas la surprise en reconnaissant l’homme ! Le sourire moqueur habituel fondit instantanément, laissant place à une expression déconfite, son regard bleu transperçant par la même occasion l’excentrique pirate qu’il venait de ramasser (façon de parler). Daràn Arendil, un capitaine pirate que Nólas appréciait beaucoup sans trop savoir pourquoi, et qui semblait avoir souvent des problèmes d’équipage. En parlant d’équipage, les deux hommes que l’elfe avait envoyés, ne sachant trop que faire puisqu’aucun ordre n’avait été donné, voulurent s’emparer de Daràn, pensant certainement bien faire. Le capitaine fronça les sourcils, les foudroya des yeux en déclarant d’un calme glacial : « Lâchez-le, je le connais. » Puis, s’approchant de l’humain, un grand sourire apparaissant sur son visage : « Daràn ! Moi qui pensais que je pourrai tirer une jolie rançon de toi. Qu’est-ce que tu faisais sur cette île infestée de puces ? Encore des soucis avec ton équipage ? » Il demanda aussitôt à ce qu’on lui amène de quoi se restaurer, ainsi que deux coupes pour qu’ils puissent boire de tout leur saoul.



code fiche par alaska.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 16 Mai - 0:01

Pirate? I prefer Captain!


Nólas Hawkfern ▽ Daràn Arendil
3years before
La journée avait commencé comme n'importe quelle autre. Levé depuis l'aurore, j'étais déjà sur le pont, appuyé au bastingage l'oeil rivé sur ma longue-vue a observer l'horizon lorsque j'ai senti comme un léger ennui, plus précisément, une absence totale de bruit, associée au contact de la pointe d'une épée entre mes omoplates.
D'un rire mi-amusé mi-cynique, j'abandonne la vision de l'horizon pour me retourner vers le propriétaire de cette lame, soit mon propre second! La confiance ne règne pas chez les pirates, en voila la preuve en images.
"Alors cap'tain? Aucun ordre a donner, aucune réplique cinglante a offrir? Les gars? Il semblerait que le capitaine Arendil ai perdu sa langue!"
A dire vrai, je suis plus occupé a loucher sur la pointe de son épée lorgnant dangereusement sur ma gorge qu'a le regarder lui. Le reste de l'équipage braille inaudiblement derrière lui, acquiescant sans doute ses paroles sans en avoir compris la moitié...on ne peut pas dire que ce soit un équipages de flèches, plutôt des brebis galeuses. Enfin, pas mauvais a l'abordage, et ne prenant pas la peine de s'inquiéter de la mort "accidentelle" d'un marchand ou de l'un des leurs, bon point. C'est avec un rire nerveux que je lui réponds, finissant par écarter la pointe de sa lame d'une chiquenaude de la main.
" Tu leur a promis de leur donner combien pour te suivre la dedans?" Aucune réponse. "Bien. Alors peut être me diras tu plus aisément depuis combien de temps tu cherche a m'évincer, et pour quel motif?"
Un visage bouffi a deux centimètres du mien, un regard m'indiquant clairement de me taire si je tiens a demeurer entier - que je n'écouterai naturellement pas - et, avant que je ne comprenne clairement ce qui s'est passé (ou bien il se pourrait que le résumer ne m'intéresse pas), je me retrouve les mains ligotées dans le dos, dépourvu d'armes, sur la planche de mon propre navire!
"Nan mais sérieusement?"
"Si ca te parait pas assez sérieux, pose la question aux sirènes!"
" Attendez! Me jeter a l'eau, ok, me laisser pourrir seul sur une ile déserte, passe encore, mais personne oublie un petit truc? Et oui, nan mais je comprends que vous pouviez pas savoir, c'est que votre première mutinerie...Donc, j'ai droit a un pistolet, et chargé. Merci mes p'tits l..."
"Allez donc y chercher son pistolet avant qu'il ne me rende totalement marteau!"
"Heu... à propos de devenir marteau, vous savez que chez moi ça peut aller assez loin ? Parce que bon, mettons là heu... on s'pose, on analyse le truc."
"Stop! Le crin-crin ça fait des heures que ça dure! Des jours, des semaines que la coupe est pleine capitaine".
"...et en plus, vous vous y mettez à plusieurs.
Remarquez qu'un autre a trouver la parole, même si c'est pour proférer de parfaites âneries... Si ils veulent mon navire, soit, mais je préfère le savoir par le fond qu'entre les mains de pareils ruffians...la prochaine fois, prends garde a qui tu embauche Daràn...fin, il me semble que je disais déjà cela la dernière fois...
"Et ben, remarquez, moi le machin, une fois que j'en ai fait des copeaux, et ben je peux très bien mettre le feu au plumard ! Même au mobilier, ça m'fait pas peur ! Comptez pas vous en tirer aussi facilement, si je vous recroise, le navire, c'est avec les requins que vous allez le mener!"
Un pistolet jeté a la mer, et un pirate qui suit. Fin de l'histoire. Ou pas tout a fait, car ayant récupéré l'arme, je défais mes liens en m'aidant de mes dents avant de nager vers l'ile située a une bonne distance tout de même. Bande de sagouins, se rapprocher, c'était pas du luxe.

------------------------------

Deux jours, rien a boire pour passer le temps...rien a manger aussi, mais c'est secondaire. Mis a part songer a repérer la moindre trace d'un navire passant a proximité, rien a faire de mes journées...d’où l'utilité d'avoir un pistolet chargé a portée de main. Enfin, je n'aurai finalement, après l'avoir tourné, retourné et re retourné dans mes mains, pas besoin de m'en servir, comme j’aperçois les voiles d'un navire se dirigeant dans ma direction. Me relevant de mon séant, il ne faut pas longtemps pour que je vois une chaloupe descendre a l'eau, puis avancer vers cette ile de malheur. Guère plus de temps n'est nécessaire pour que, une fois monté a bord, j'atteigne le navire.
D'ailleurs, a peine suis-je monté a bord que je reste interloqué, repérant d'office une personne que je connais trop bien : Nólas Hawkfern, ou l'un des rares capitaines pirates avec lesquels j'entretiens de bonnes relations. Ses hommes considérant que je suis bon a mettre aux fers gâcheraient peut être le tableau, mais leur capitaine les reprend rapidement, son visage reprenant quelque contenance après sa tête lorsque j'ai débarqué sur son pont. Ma présence l'aurait-elle surpris?
Tandis qu'il s'approche, me saluant au passage, je ris de bon cœur a ses propos.
"Sincèrement Nólas, quelle rançon aurais-tu espérer récolter d'un type dans mon genre? Y a rien a en tirer voyons!...Quand a la raison de ma présence sur cette ile...dans le mile, une énième mutinerie. Cherche pas, j'ai arrêté de compter. Mais dis moi, t'as changé de navire ou tu lui a donné un coup de neuf?"
Ah ça non, je ne suis pas contre une bonne rasade d'alcool, et pourquoi pas quelque chose a me mettre sous la dent. Deux jours sans manger, passe encore, mais deux jours sans boire, a ça non!
"Ca fait combien de temps qu'on ne s'est pas vu? Ca a l'air d'aller comme tu veux pour toi."


(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 17 Mai - 9:33




Pirate ? I prefer Captain !



haute mer, 3 ans plus tôt

Le capitaine elfe s'était assis sur une caisse de bois tandis que la drôle de loque qu'il avait repêchée, enfin non, son ami Daran dans un sale état, confirmait ses dires. Et ses craintes. Cela faisait déjà 500 ans que la corruption avait gagné l'un de ses anciens équipages. Le laisser tomber, passe encore. Mais tenter de brûler son navire, quoi de plus suicidaire pour attiser la colère froide et calculatrice de l'elfe qu'il était. Il aurait certes relaté à Daran que c'était sur une mutinerie que le destin l'avait rendu pirate, mais comment dire... raconter ses échecs relevaient de l'utopie. Bon c'était vrai, Nólas avait eu la chance de ne jamais terminer abandonné sur une île pourrie pour y moisir lentement. C'était peut-être une expérience intéressante... il demanderait un jour comment l'humain faisait pour subir autant les foudres des marins qu'il engageait. Il finit par rétorquer, après une rasade d'alcool : « A ta place, j'aurais pensé pêché un gros poisson perdu sur une île. Quoi de mieux qu'une prise d'otage pour combler le calme d'une mer vidée de ses bateaux à attaquer ? Mais je suis heureux d'être tombé sur toi : la mort d'un ami n'est jamais une bonne chose. » L'elfe observa un court instant ses hommes se remettre au travail. Il n'avait pas encore donné le cap pour la nuit à venir, mais Nólas n'était plus certain de la route à tenir. Son invité surprise avait sûrement l'intention de récupérer son navire, quoi de plus normal.

« Non, mon navire est toujours le même, ça fait deux siècles qu'il est à flots ! Mais, tu as raison, un récent coup de peinture n'était pas de trop, et ça ne fait pas de mal de changer quelques voiles loquées. » Il fallait bien entretenir son petit bijou s'il voulait rester dans la course. L'elfe l'avait déjà appris à ses dépends, après quelques tempêtes successives et des naufrages qui suivaient. Il ajouta après un mince ricanement : « Tu sais, quand on est un elfe, on arrête de compter, parce qu'on se perd facilement dans les grands chiffres ! Je serais même incapable de te donner mon âge précis. Mais bref. Pour moi tout baigne, on s'ennuyait un peu sur cet océan, mais j'imagine que si je t'aide à retrouver son bateau, j'aurais le loisir de profiter que quelque aventure. » La proposition d'un marché ? Pas encore. Nólas ne comptait pas pour ceux qu'il appréciait. Il se fichait bien de ce que ça pouvait bien lui apporter, du moment qu'il rendait service. Après, il n'était pas sûr que son équipage suivrait, des pirates attaquant des pirates... Quoique, en les faisant passer pour des traitres... L'elfe trouverait bien les mots. Et puis, c'est lui qui décidait, nan mais oh. Son regard complice transperça Daran : « Alors, par où sont-ils partis, ces maudits pirates ? »



code fiche par alaska.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 21 Mai - 23:55

Pirate? I prefer Captain!


Nólas Hawkfern ▽ Daràn Arendil
3years before
J'avoue que malgré le fait que Nòlas soit l'un des rares que je considère de mes amis, j'éprouve toujours un étrange sentiment en présence de cet elfe, seul représentant de son espèce que j'ai jamais croisé. Race que je ne connais d'ailleurs que depuis ma première rencontre avec celui la, bien qu'il soit clair qu'il tienne a demeurer discret sur sa nature. A dire vrai, mis a part les oreilles aiguisées et le fait que je pense être mort de vieillesse - ok, je pense qu'un quelconque équipage aura ma peau avant que cela n'arrive - avant de remarquer un quelconque signe de vieillissement chez lui, il passe aisément pour un homme comme tous ceux qui trainent sur les flots, mis a part une certaine prestance que peu de pirates possèdent.
Avec un sourire, je replace mon pistolet a ma ceinture avant de m'installer a mon tour sur une caisse en bois, ramenant une jambe contre moi pour poser mon menton sur mon genou, avant de finalement y préférer un bon verre de rhum.
"Pas étonnant que la mer soit vide devant toi. Tu passes toujours derrière moi, et il se trouve qu'en temps normal, je suis plutôt efficace... Bon, la, soyons honnêtes, question débrouillardise, on a fait mieux! Quand au plaisir de me voir, n'est-ce pas plutôt parce qu'ainsi cela me fait avoir une dette envers toi pour le fait de m'avoir éviter un rhume sur cet ilot pourri?"
Certains pourraient prendre la mouche devant telle accusation, mais a l'intonation de ma voix, il est clair qu'il ne s'agit que d'une pique envers cet être sans âge. Les pirates naviguant sur ce navire - semblant d'ailleurs de meilleure nature que les miens, faudra un jour que je songe a demander au capitaine ou donc trouve-t-il ses hommes, loin des clébards couverts de balafres, quand ce n'est pas amputés de la moitié de leurs membres, qui composent mon équipage. D'ailleurs, je sens venir le grand nettoyage de printemps si je parviens a remettre la main sur cette équipe de chiens galeux, et a peu près 100% de la bande va gouter aux joies du plongeon depuis la planche. Pourquoi s'encombrer de traitres tels que ceux la quand les exécuter est si facile.
"Effectivement, de temps en temps, un sérieux gommage devient nécessaire...200ans que tu arrives a garder le même vaisseau a flots?"
Si j'arrivais a garder le mien deux ans, ce serait déjà un beau miracle. Enfin, je suis né un jour de poisse, faut bien l'avouer, quand on regarde que même avant de prendre le commandement de mon premier bateau, je finissais toujours par me retrouver au milieu d'un naufrage ou d'une mutinerie, et ce malgré le fait d'avoir navigué sous les ordres de divers capitaines et au milieu d'équipages multiples.
L'elfe eut cependant une parole qui me fait dresser l'oreille.
"Tu m'aiderais a récupérer mon navire?"
Je hausse un sourcil, réfléchissant aux raisons pouvant pousser Nòlas a m'aider de la sorte. Je veux bien que nous soyons capables, contrairement a nombre de nos "collègues" pirates, d'une bonne entente voire d'alliances solides et prolifiques, mais de la a m'aider a récupérer mon bâtiment sans rien demander...
"Et je peux connaitre ton prix?"
Mais a vrai dire, l'elfe me surprend en accentuant la véracité de sa suggestion en se renseignant de la direction prise par mon équipage de glandus. Avec un léger sourire je descends de ma caisse pour me diriger vers le bastingage de son navire, sortant de ma poche mon compas, que certains qualifient plus d'ornemental qu'autre chose, pour une raison simple, le fait que de manière non programmable, ce compas n'a jamais indiqué le nord. Cependant, je n'ai jamais eu grande difficulté a me faire au décalage de son aiguille, cela me permettant au moins d'être le seul capable de lire sa direction exacte. Certains me conseilleraient fortement d'en changer, mais non.
"En partant, ils ont pris plein sud. Ce qui parait parfaitement stupide vu que les cales étaient pleines d'or et que les ports les plus proches sont au nord. Je pense donc qu'ils ont du virer de bord après que je les ai perdus de vue. Qu'en penses-tu?"
(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 26 Mai - 12:47




Pirate ? I prefer Captain !



haute mer, 3 ans plus tôt

Le capitaine Hawkfern ne s’étonna pas de la méfiance qu’affichait son comparse. En effet, un pirate normal, ou plutôt une ordure des mers, catégorie de pouilleux dont Nólas refusait catégoriquement une quelconque appartenance ou même une minuscule comparaison, aurait plutôt eu intérêt à bassiner Daran de fausses promesses pour mieux l’avoir à sa merci après. Une dette envers lui ? Soit. L’elfe l’avait soigneusement noté dans sa mémoire, et en ressortirait le fac-similé de la discussion à son ami plus tard, mais il était à préciser qu’il n’avait vraiment besoin de rien. Sauf d’action, sans doutes. Et, justement, en proposant au pirate à peine repêché de retrouver son navire et son équipage composé d’au moins un cas psychiatrique sur deux, Nólas avait trouvé là l’aubaine de bouger. Et de dérouiller un peu son navire qui se morfondait de n’avoir rien à chasser. En parlant de cela, ajoutons que l’elfe avait préféré ignorer la première remarque de l’humain. Le jour où il passerait toujours derrière un autre pirate n’était pas arrivé, songea-t-il. Hawkfern afficha un discret sourire tandis que Daran avait toujours du mal à croire à son offre. « Je n’ai pas encore réfléchi à ce que tu pourrais m’apporter en échange, mais, oui, j’ai bien l’intention de t’aider à lyncher ton équipage. » L’elfe ne tarderait pas à discerner un ou deux petits services que pourra alors lui rendre l’ami pirate. Le tout était d’abord de parvenir à rattraper l’autre rafiot. Observant avec une curiosité pleine de circonspection la boussole de son collègue capitaine, l’elfe n’osa cependant pas demander pourquoi il se trimballait un objet qui ne pointait pas le nord. Mais l’originalité excentrique de cet humain faisait partie des traits qu’il appréciait chez les gens, et c’était également ce pourquoi il se refusait à toute remarque désobligeante. Ayant eu une réponse à propos du cap à prendre, il se laissa porter par une rapide réflexion.

Nólas se redressa souplement, avant de traverser le pont de la frégate où l’odeur iodée de l’océan se mêlait au graillon des viandes qu’avaient fait cuire le cuisinier à bord. L’elfe fit signe à Daran de l’accompagner tandis qu’il croisait des marins aux choppes remplies d’un breuvage à la vinification douteuse. Une fois à la poupe, le capitaine croisa les bras et observa silencieusement Daran de son œil flamboyant, comme s’il le sondait à propos de la direction qu’il avait indiquée. A vrai dire, il réfléchissait en même temps, lâchant ses réflexions à voix haute sans vraiment y faire attention : « A moins d’avoir engagé des marins vraiment stupides, oui, je pense que tu as raison. Pourquoi donc s’amuser au dépouillement des marchands lorsque les cales sont déjà pleines à craquer ? A moins de vouloir absolument couler avec un navire trop lourd, je ne vois pas… ce qui nous ramènerait encore à la logique douteuse de tes pirates. » Il avait ainsi terminé sa remarque sur un ton si ironique qu’on pouvait se questionner sur son intention ou non de plaisanter. Il appela alors son maître d’équipage, un homme en qui il avait une relative confiance de part le nombre d’années durant lesquelles ils avaient navigué, attaqué et pillé ensemble. Nólas considéra un instant le marin dont l'étrange teint farineux ne le surprenait plus et, avec une fine fossette en coin, lança les ordres : « Faites déployer ces nouvelles voiles, que le vent se fasse un plaisir de les gonfler d’orgueil. Il est temps que l’Immortel transperce les vagues à nouveau. » Et la vie s’activa à nouveau sur le vaisseau tel une fourmilière grouillante, montant à l’assaut des mâts afin d’étendre les voiles qui claquèrent avant de se bomber. Puis, une main posée sur la barre à roue, et l’autre nonchalamment portée sur la poignée de son épée, le capitaine vira de bord. Soudain, il tourna la tête vers son comparse, un éclat de raillerie sur le visage : « Oh, j’ai réfléchi à mon prix… j’adore les friandises au menthol. » Il eut du mal à contenir son rire, et il finit par conclure : « Je plaisante ; je te concocterai bien une facture surprenante, tu me connais. »



code fiche par alaska.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 3 Juin - 2:20

Pirate? I prefer Captain!


Nólas Hawkfern ▽ Daràn Arendil
3years before
Bien sur, malgré les apparences, j'ai connu des équipages de bon vivants ou la piraterie serait presque passée secondaire face a la camaderie qui régnait entre les membres de l'équipage.

De grandes voiles noires sur le fond de mer bleu clair. Mer d'huile, promesse d'une traversée calme, trop calme même, le vent tardant a se jouer des cordages. Un équipage en manque d'action, des cales trop vides, que cela soit d'or ou de vivres. Une chance cependant, la réserve tonnelière restant suffisante pour permettre a tous de survivre. Car comment passer le temps au beau milieu de l'océan sans navire a piller autrement qu'en se laissant aller aux plaisirs d'une bonne bouteille?
"Hey Daràn! Tu nous chantes un air?"
"Chantes le toi toi même, et évite nous une mousson...on a pas besoin de ca en plus du reste..."
Comme parfois il vaudrait largement mieux apprendre a fermer son grand bec, chose que je n'ai jamais su et ne saurai jamais faire, je continue après avoir descendu une demi bouteille de rhum.
"Dites? Si ce grand homard se met a chanter, c'est qui l'abruti de bigorneau qui va nous faire le plaisir d'une petite danse?"
Du haut du tonneau sur lequel je suis perché, quasiment allongé appuyé sur le bastingage du pont est plus exact d'ailleurs, je peux remarquer une quinzaine de regards se dirigeant dans ma direction.
"Non. Non, sérieusement, non!"
A peu près trois minutes plus tard
"Aller bande de chiens pouilleux! Qui est volontaire pour prétendre être meilleur que moi a ce petit jeu la?"
Pas certain que d'autres que des pirates alcoolisés appelleraient cela de la danse. Mais, pour commencer, avec un "chanteur" pareil, vous voulez voir quoi de potable? Pour ma part, le bruit de mes bottes claquant sur le bois du pont suffit a me dire que c'est de la danse.
Et un, et deux, et trois, et bientôt la moitié du pont fait trembler le bois de ses bottes, si bien que, récupérant un peu de conscience, et par la même, de dignité, je m’éclipse discrètement, du moins, en ne trébuchant que sur trois de mes camarades - s'éloigner tout en dansant tout en gardant un grand sourire innocent de "je vous abandonne pas", fiou, quelle aventure. Autant dire que sitôt a l'écart, je m'empare d'une bouteille de vin pour récupérer de l'effort fourni.


Autant dire qu'après avoir été forcé de raconter pareil épisode de mon existence, je ne compte pas que cela arrive de nouveau avant un bon bout de temps. Revenons a nos moutons. Je regarde Nòlas en coin avec un léger sourire. Je dois avouer ne pas être certain d'avoir un jour pu appeler un pirate "ami", mais si tel doit être le cas, je dirai que ce pirate serait celui ci. J'avoue ne pas être certain que moi-même je serais capable de proposer la même chose de mon coté, sans en tirer un quelconque avantage, autre que celui de profiter d'un peu d'action. Mettre mon navire en péril pour le compte d'un autre que moi sans objectif de profit n'est a mon humble avis pas chose a obtenir facilement de ma personne, a moins peut être d'avoir de bons arguments pour cela.
Remisant ma boussole folle dans la poche de mon manteau - aussi trempé que le reste de mes vêtements, soit dit en passant, mais il faut plus que de l'eau de mer pour me chagriner - je me retourne lorsque j'entends les pas de Nòlas sur le bois du pont de son pavillon avant de le suivre jusqu’à la poupe, résistant tant bien que mal aux odeurs de boisson et de nourriture qui émanaient sans doute du territoire réservé du cuisinier - tentez de sortir un cuisinier de sa cuisine ou d'y entrer sans son avis, et, capitaine ou pas capitaine, en général vous le regrettez...surtout si c'est un hobbit, maudits hobbits -, mon estomac semblant se réveiller après deux jours de diète forcée.
D'un rire mi amusé mi nerveux, j'observe l'horizon face a nous, légèrement en retrait par rapport a l'elfe de façon a l'avoir dans mon champ de vision. Précaution inutile, en théorie, avec celui la, mais que j'ai pour habitude d'avoir.
"C'est bien ca l'ennui Nòlas. On peut pas dire que mon équipage soit composé de flèches. C'est plutôt une belle bande d'idiots plus stupides les uns que les autres. Je dis pas qu'il n'y a pas une forte tête ou deux pour diriger ce beau monde, sinon j'en serai pas la, mais dans l'ensemble, seraient parfaitement capables d'aller broyer la coque du navire sur les récifs parce qu'ils ne se seront pas rappelé de leur présence...Sincèrement, tu les recrute ou tes hommes toi?"
Logique douteuse, non mais attention, c'est encore pire que ca. Il n'y a strictement aucune logique dans ces boites crâniennes dépourvues de cerveau... je devrais peut être être plus sélectif avant d'engager les premiers pinioufs venus. C'est d'ailleurs un regard voulant en dire beaucoup que je lance a Nòlas avant qu'il n'appelle un de ses hommes, au teint étrangement pale pour un homme de la mer, le soleil et les embruns étant largement suffisants a posséder une peau halée. J'avoue porter un regard quelque peu insistant a l'homme qui se trouve a présent près de nous, et d'ailleurs, je pense au regard qu'il me jette qu'il l'a parfaitement remarqué.
L'instant suivant l'ordre donné par le capitaine elfe, ses marins étaient déjà au travail tout autour du navire, comme des abeilles dans leur ruche. J'observe les hommes sur le pont un instant avant de reporter mon regard sur lui, quelque peu interloqué, comme je me dis que pour ma part, mettre mes hommes au travail signifie les récupérer aux quatre coins du navire et les remettre moi même sur pied... il n'y a pas a dire, l'Immortel et son équipage ont un prestige évident que mon navire et son équipage ne possèdent pas...j'ai déjà parlé de faire le ménage?
Mon expression doit paraitre encore plus comique lorsque Nòlas se met a parler de "friandises au menthol", car lui même se mit a rire avant de se reprendre.
"Concocte moi la facture que tu veux. Je t'avoue volontiers que pour mettre la main sur cette bande de sacs a puces, je suis prêt..."
Une bonne idée Daràn, tais-toi. Pour bien négocier, mieux vaut éviter de donner des avantages a l'adversaire avant même d'entamer les négociations.
"Oublie. Ne compte pas sur moi pour récurer le pont de ton navire ou je ne sais encore quelle tache que tu pourrais me trouver. Je te serais certes reconnaissant de m'aider a remettre la main sur ces chiens galeux, mais trouve tout seul les limites de ma reconnaissance."
Je reporte mon regard sur l'horizon lointain comme le navire tout entier amorce un tournant afin de changer de cap, réfléchissant déjà au traitement que je réserverai a ces chiens. La planche semble être une idée correcte, d'autant plus dans une zone peuplée de requins. L'ennui a suivre sera de mener mon navire seul en attendant de retrouver quelque équipage, pour lequel, sincèrement, j'irai piocher plus haut dans le panier. Mieux vaut des hommes plus intelligents mais dévoués que des abrutis suivant le premier d'entre eux décidant de se mutiner.
(c) AMIANTE

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pirate ? I prefer Captain. ft Daran
» Les chansons de pirate !
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫
» Une quête pour devenir un pirate !
» [mini-event] Raviver une legende : le conseil pirate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: