Love is like a snowball ✿ Nólas

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 13 Mai - 20:16

Love is like a snowball


Fondcombe, la belle d'Imladris

Cela faisait une bonne semaine que la belle brune aux grandes oreilles était de retour dans cette cité d'Imladris où elle avait grandi. Elle avait vécu tellement de choses ici ... Et subi les tourments des deux jumeaux. Dingue n'empêche. Et elle était là, à nouveau. Elladan et Elrohir ? C'était le premier qui l'avait ramené là. Et le second qui n'avait pas hésité à la "séquestrer" par ses paroles parce que ça faisait longtemps, bien trop longtemps qu'il ne l'avait pas vue. Il était vrai qu'elle devrait revenir dans les parages plus souvent. Au moins, elle n'aurait pas besoin de s'arrêter toutes les cinq minutes pour saluer quelqu'un qu'elle n'avait pas vu depuis un bout de temps. Mais d'une certaine manière, ça faisait du bien ... Oui, ça faisait du bien d'être de retour. Pour sûr.

Ce qu'elle comptait faire aujourd'hui ? Oh, Valaina n'aurait su dire. Dans le sens où la jeune femme était une femme d'action, qu'elle voyageait souvent et qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de travailler. Que ça soit pour soigner des humains frappés par la maladie ou que sais-je encore. Souvent, d'ailleurs, l'hiver, la brune se rendait dans les villages du sud. Du fait qu'elle n'était pas assujettie à la maladie et qu'elle connaissait divers remèdes, et bien, elle pouvait soigner les humains. Les aider à passer l'hiver. Et là ? Et bien, oui, elle s'y était rendue, comme à chaque fois, mais elle était revenue sur les terres elfiques plus rapidement que d'autres années. Peut-être que les siens lui manquaient, dans un certain sens. Oui, sans doute que ça devait être cela. Quoi qu'il en soit, il manquait quelque chose à la brune. Une personne qu'elle affectionnait beaucoup, même s'ils étaient toujours en train de se chamailler -gentiment parlant- et qu'elle n'avait pas vu depuis quelques décennies déjà. Ah Nólas ... Ce cher Nólas ... Une drôle de rencontre. Quand elle y repensait, ça faisait sourire la belle brune. Elle se rappelait encore qu'elle l'avait envoyé sur les roses parce qu'il pensait qu'elle était une pauvre petite femme faible et sans défense. Et bien non, elle lui avait prouvé que ce n'était pas le cas et qu'elle pouvait se défendre ... Oh, toutes les autres rencontres avaient été du même gabarit. Mais au fil du temps, il était vrai que l'Elfe appréciait chacune de leurs rencontres.

Pensant à tout cela, quelque peu nostalgique du passé, Valaina poussa un soupir et pencha la tête sur le côté. Elle allait devoir descendre au sud. Et forcer sa chance. Avec un peu de chance, elle finirait bien par tomber sur Nólas. Ou du moins, le pensait-elle. Tandis qu'elle marchait, elle entendait quelques Elfes qui discutaient de choses et d'autres. Et d'un curieux individu, un Elfe, précisément, aux cheveux courts. Entendant cela, la brune eut une pointe de curiosité. Se pouvait-il que ça soit Nólas ? Hmmm ... Elle en doutait. Mais elle comptait vérifier, tout de même. Ainsi donc, la voilà descendant quelques marches, tournant dans quelques couloirs. On l'interpella. Elle tourna la tête juste une fraction de seconde. Et c'est là qu'elle le percuta ... "Je suis désolée. Je ..." Elle tourna la tête, à nouveau, vers celui ou celle qu'elle venait de percuter. Quelle ne fut pas sa surprise de voir que c'était Nólas. "Oh ... Pour une surprise ... Je ne sais plus si je suis vraiment désolée." avait-elle dit dans un certain sourire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 15 Mai - 18:51




Love is like a snowball



fondcombe, présent.

D’un signe de la main, Nólas remercia la petite troupe de voyageurs avec qui il avait pu parcourir un bout de chemin jusqu’aux alentours de Fondcombe. Ainsi accompagné, il s’était épargné quelques jours de marche. L’idée de laisser son navire amarré et de revenir sur Imladris avait longuement trotté dans sa tête, jusqu’à ce qu’il prenne enfin sa décision. Et finalement, le voici enfin arrivé à destination. Revoir Fondcombe lui procura un instant un arrière-goût de mélancolie, lui rappelant son foyer d’antan, mais l’elfe chassa ces vieilles images de son esprit. On avait déjà tenté de le convaincre de rentrer à maintes reprises, il n’allait pas commencer à tenter de se persuader tout seul ! L’elfe esquissa un mince sourire en contemplant un instant de havre de tranquillité, sachant pertinemment que la tranquillité n’était pas la coupe d’hydromel d’un Hawkfern.

Nólas croisa de nombreuses connaissances, ou du moins, de vagues visages qui lui disaient quelque chose et qu’il avait dû rencontrer il y a de nombreux siècles. Autant dire que sa mémoire lui faisait souvent défaut vu son habitude à changer de lieu toutes les deux décennies. Tout en marchant, il observa toutes ces têtes aux longs cheveux volatiles et aux oreilles pointues. Et sentit qu’il faisait un peu tache dans ce décor, avec ses mèches d’ébène en bataille et son allure négligée. Mais, pour tout dire, cela faisait depuis belle lurette qu’il se faisait remarquer parmi les humains, alors chez les elfes, qu’est-ce que ça pouvait bien faire… Nólas erra dans les rues tandis qu’une multitude de souvenirs l’assaillaient. D’ailleurs, il ne savait pas vraiment ce qu’il recherchait, si c’était un vague instant de paix dans une existence sans cesse agitée, ou bien s’il désirait s’arrêter là avant de reprendre la route vers le nord. Peut-être s’agissait-il d’un coup du destin, après tout… et que pouvait-il bien lui réserver ? Le jeune elfe s’était adossé à un mur, plongé dans le silence, lorsqu’il entendit des pas pressés résonner non loin de là. De petits pas qui s’approchaient et qui lui rappelaient quelque chose. Les bras croisés, il releva donc la tête, puis vit au dernier moment une Valaina marcher à pleine vitesse et regardant partout sauf devant elle… et fut percuté de plein fouet. Ah ben ça alors. Il la rattrapa par les épaules afin d’éviter qu’elle ne tombe, même s’il ne doutait pas de son équilibre. « Je suis désolée… je… » l’entendit-il dire alors même qu’elle ne s’était pas rendue compte sur qui elle était littéralement tombée. C’est enfin qu’elle le vit. Nólas la regarda, une pointe de malice dans ses yeux clairs, puis dessina un sourire mi-moqueur, mi-content en l’entendant dire : « Oh… Pour une surprise… je ne sais plus si je suis encore désolée. » Ah, elle s’était donné l’honneur de lancer la première pique. Bien qu’il s’était attendu le moins du monde à la rencontrer en ce lieu, son cœur bondissait de joie de la voir. Il avait arrêté de compter les mois depuis leur dernière rencontre.

« Tu avais pourtant l’air si sincère avant de me voir », ironisa-t-il. Cet éternel jeu de celui qui clouera le bec de l’autre, en guise de premiers mots… Nólas trouvait cela si naturel avec elle, surtout comme façon de se dire bonjour. A faire passer comme étant une tradition ? Pourquoi pas. L’elfe ajouta, plaisantant d’un ton de lamentation : « Moi qui viens à peine d’arriver, dois-je me sentir maudit de te croiser partout où je vais ? » Evidemment que non, il trouvait plutôt que c’était une bénédiction, mais qu’il se gardait bien de révéler.



code fiche par alaska.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 15 Mai - 21:17

Love is like a snowball


Honnêtement, c'était une surprise ... Une réelle surprise, pour sûr. Bonne ou mauvaise ? Valaina n'aurait su le dire. Quoi qu'il en soit, elle ne s'attendait pas à tomber sur lui, ici, à Fondcombe. Lui qui faisait son maximum pour rester loin des cités elfiques ... Et le voilà dans l'une d'elle ! Surprenant, même plus encore. Sur le coup, Valaina eut tout un tas de questions. Que faisait-il là ? Pourquoi ? Venait-il voir quelqu'un ? Un coup du destin qui l'avait mené là ? Mais tandis qu'elle se posait ces questions, la belle brune eut le coeur serré. Intérieurement, elle était ... heureuse ... de le revoir en ces lieux. Même plus que ça. Nólas ... A chaque fois qu'elle le voyait, elle avait cette étincelle dans les yeux. Elle ne savait pas si c'était réciproque mais elle avait toujours grande hâte de le revoir. Et puis, quand ils étaient ensemble pendant un moment, elle regrettait, à chaque fois, l'heure de leur séparation. D'ailleurs, elle n'avait jamais vraiment compris pourquoi c'était comme ça entre eux. Le destin peut-être ? Un coup du sort ? Elle ne savait pas trop.

Quoi qu'il en soit, son visage s'était ... illuminé, une fraction de seconde. Mais bien vite, elle avait repris la face. Du moins, elle ne voulait pas lui faire croire qu'il avait pu lui manquer, ou quelque chose dans le genre, et même si c'était le cas. Nólas la charrierait si jamais il venait à apprendre ce qu'elle pouvait ressentir à son encontre. Enfin, ça ne serait pas maintenant qu'il le découvrirait. Du moins, l'espérait-elle. "Sincère ? Tu m'as surprise, voilà tout. Je ne pensais pas que je te verrais ici, à Imladris." La surprise était de mise. C'était même indescriptible. Oui, bon, quand elle avait entendu parler d'un Elfe quelque peu atypique, elle avait immédiatement pensé à lui. Mais elle n'en avait pas été certaine. Du moins, pas tant qu'elle ne l'avait pas eu en face de lui. Et il était là. Nólas était là. Devant elle. Il n'avait pas changé d'un pouce. Toujours ce petit sourire en coin, ce regard charmeur. Elle haussa les épaules et leva quelque peu les bras, signe qu'elle n'y pouvait rien. "Plains-toi à un certain Elfe de ma connaissance. C'est lui qui m'a convaincu de revenir à Imladris pour quelques temps. Je n'avais pas prévu de remettre les pieds ici tout de suite." Mais elle était là. Et lui aussi d'ailleurs. "Et puis, si ça se trouve, c'est toi qui me suis ... Et pas l'inverse. Surtout que le plus clair de ton temps, tu es sur ton bateau." L'appel de la mer ... Atypique pour un Elfe d'ailleurs. Elle n'avait jamais compris ce qui l'attirait sur l'eau ... Et même temps, elle-même n'était pas comme les autres du fait qu'elle descendait souvent dans le sud pour aider les simples mortels alors qu'elle pourrait très bien rester tranquillement dans un coin, parmi les siens. "D'ailleurs, je suis surprise de te voir ici. Qu'est-ce qui t'amène dans cette belle cité d'Imladris ?" demanda-t-elle en penchant la tête sur le côté, lui donnant ce petit air mignon dont elle avait le secret.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 17 Mai - 9:02




Love is like a snowball



fondcombe, présent.

Nólas abordait constamment un sourire en coin, parfois narquois, parfois malicieux, parfois ironique. Mais là, il avait du mal à ne pas montrer son élan de joie, ce même sentiment d'allégresse qui le touchait lorsqu'il était avec Valaina, et qu'il s'efforçait de cacher, comme s'il s'agissait... de quoi au juste ? D'une faiblesse ? Ou d'une facette de lui-même qu'il craignait de révéler à la jolie elfe, lui qui s'était habitué à se présenter sous une espèce de masque, ou du moins, sous une partie bien précise, et incomplète, de lui-même ; celui d'un elfe un peu prétentieux, certes, mais toujours présent pour lancer quelques piques plus ou moins vénéneuses. En tout cas, s'il y avait bien une chose qu'il craignît, c'était qu'une étincelle de son regard le trahisse. Il haussa un sourcil tandis que Valaina lui expliquait brièvement pourquoi elle se trouvait là. Mais elle avait raison : il y avait de quoi être surpris de le rencontrer en territoire elfe, loin de la mer. D'ailleurs elle venait de marquer un point — même si jamais, ô grand jamais, il ne le reconnaîtrait : il prit son allusion à son navire comme une sorte de reproche, bien qu'il n'eût pas détecté ce ton là dans la voix de Valaina. Reflet d'un reproche qu'il s'infligeait lui même ? Sans doutes. Nólas était souvent incapable de savoir ce qu'il voulait précisément : ne plus séparer l'elfe qui hantait ses rêves et l'océan ? Quelle drôle d'idée ! Le pirate s'était perdu dans ses pensées mais il reprit vite le cours de la conversation lorsqu'il remarqua que l'elfette avait prit son air irrésistible. Ou du moins cette expression à laquelle Nólas ne voulait pas résister.

Il aurait bien aimé répondre quelque chose de pertinent, sauf que lui-même ne savait pas vraiment ce qu'il était venu faire à Imladris. Que dire ? Qu'inventer ? « C'est l'appel des oreilles pointues, il y a des moments où je me sens un peu étranger à la vie des mortels. », rétorqua-t-il d'un air espiègle. C'était vrai, mais chez les elfes aussi, il se sentait comme étranger. Depuis le temps qu'il ne vivait plus comme eux... Il avait du mal à être compris, mais de toute manière, ce n'est pas ce qu'il recherchait. L'elfe observa un instant Valaina : elle était toujours la même, mais comment une créature immortelle pouvait-elle changer ? Elle avait toujours cette frimousse pour laquelle Nólas avait un faible (peut-être parce qu'elle était capable d'arborer un air mignon autant qu'un visage rageur dont Hawkfern raffolait, surtout s'il était la cause de la crise de rage). Il finit par ajouter : « Mais comment pourrais-je te suivre, toi qui restes sur les terres, alors que moi je suis sur l'eau ? Si j'avais un bateau volant, je comprendrais, mais là... » Il aurait bien aimé en avoir un, de bateau volant, si seulement ça pouvait exister. Il tenta une pique pour la provoquer un peu, pour voir : « Et puis, dis-moi pourquoi j'essayerais de te trouver. » Il avait dit cela, comme un grand frère à sa petite soeur avant de peut-être lui offrir quelque chose. Oui, Nólas était plutôt heureux d'être venu à Fondcombe, finalement. Il venait juste de trouver la raison pour y rester un certain temps.



code fiche par alaska.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 18 Mai - 13:42

Love is like a snowball


Nólas en ces lieux ... Qui l'aurait cru à dire vrai ? Sûrement pas Valaina. Du moins, si on lui avait raconté ça, elle n'aurait pas cru le ou la personne à l'origine de la rumeur. Elle aurait dit qu'il avait fait erreur, ou quelque chose dans le genre. Mais là, elle avait le grand brun au regard noisette face à elle. Et elle ne pouvait nier l'évidence. Il était bien ici, à Fondcombe. Il avait quitté son bateau et s'était posé à Fondcombe. Pour combien de temps ? Valaina n'aurait su le dire à dire vrai. Mais qu'importe. Car le plus important, c'était qu'il soit là. Ca faisait étrange, d'ailleurs, de le voir en ces lieux. Lui qui avait toujours dit à Valaina qu'il préférait rester loin des oreilles pointues et vivre sa vie comme il l'entendait. Quelle bonne surprise, pour sûr.

Quoi qu'il en soit, Nólas en vint à lui expliquer que les oreilles pointues, justement, lui manquaient. D'où sa présence. Il avait besoin d'être parmi les siens -sans pour autant réellement rentrer chez lui-. Et il n'avait donc trouvé, d'autre choix, que de revenir à Fondcombe. Au moment même où elle y était ... C'était une sacrée coïncidence. Un coup du destin. Mais tant mieux. Parce que ça voulait dire, d'une certaine manière, que même s'ils n'étaient pas ensemble, ils étaient liés. Et le destin faisait tout pour qu'ils se retrouvent. C'est beau, n'est-ce pas ? A moins que le destin avait un sacré sens de l'humour. Va savoir. "L'appel des oreilles pointues ..." répéta-t-elle plus pour elle-même que pour Nólas. "C'est joliment dit l'ami. Moi qui, à une certaine époque, croyais dur comme fer comme tu avais le coeur des hommes ... A croire qu'il ne faut jamais se fier aux apparences." avait-elle ajouté dans un certain sourire. Ce qu'elle voulait dire par là ? Elle l'avait toujours connu parmi les hommes. Rarement parmi les Elfes. Et le voir ici ... signifiait, plus ou moins, qu'il revenait à ses racines. Et ça faisait plaisir à voir. Qu'y gagnait-elle ? Rien, bien sûr. Mais ça lui permettait de le découvrir dans de nouvelles circonstances. Enfin, passons.

La suivait-il ? Valaina savait bien que non. Mais elle ne pouvait s'empêcher de le taquiner. C'était un jeu entre eux. Et voilà tout. Ils aimaient se narguer, à tour de rôle. Et elle le narguait à chaque fois qu'elle pouvait le croiser. Nólas en vint à lui répondre qu'il ne pouvait pas la suivre. Elle était sur terre. Et lui sur la mer. C'était pas vraiment compatible d'ailleurs. "Oh, mais je vois que tu as réponse à tout mon cher." Effectivement. Et c'était loin d'être terminé. "Je doute que tu puisses trouver un bateau volant. Et puis, qui te suivrais dans les airs ? Nous ne sommes pas faits pour voler." Quelle idée étrange d'ailleurs. D'ailleurs, elle avait toujours eu un peu de mal à concevoir que Nólas soit autant attiré par la mer. Qu'y avait-il dans la mer qu'il ne trouvait pas sur terre ? Une question qu'elle lui poserait, sans doute, à un moment. Elle eut un haussement des épaules quant à sa question suivante. "Peut-être un désir refoulé. Je ne sais pas ce qu'il peut y avoir dans ta petite tête." Après tout, Valaina ne pouvait pas lire dans les pensées des autres. Ca aurait pu être intéressant, certes, mais c'était loin d'être son style, pour sûr. "Peut-être un désir caché. Ou que sais-je encore. Ou peut-être pour me trouver que de nous deux, tu es le meilleur à l'épée ?" Elle faisait allusion à leurs premières rencontres. Parce que Valaina avait le don de s'attirer des ennuis. Et les premières fois, c'était en combattant qu'ils s'étaient rencontrés. Les autres fois avaient été plus calmes. Mais ne dit-on pas que c'est la première impression qui compte ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 23 Mai - 18:32




Love is like a snowball



fondcombe, présent.

L’appel des oreilles pointues. Oui, c’était une jolie expression qu’il avait inventée là. Mais qu’y pouvait-il, si parfois, il ressentait cet abyssal besoin de se souvenir de quoi il avait été forgé ? Il ne pouvait totalement tourné le dos à ses racines, ç’aurait été comme renoncer à sa nature, à sa propre essence. Autrement dit, refuser d’admettre une vérité : il n’était pas un homme, mais un elfe. Et, idée qu’il appréciait beaucoup, il avait encore toute la vie devant lui. L’on pouvait se demander comment Nólas ne s’était pas lassé de l’existence à plus de quatre millénaires. Justement parce que l’elfe avait judicieusement alterné ses modes de vie. La terre, l’océan ; les hommes, les elfes. A chaque fois, il avait eu son lot d’aventures ou de mésaventures. Et surtout, il avait eu souvent la chance de rencontrer maintes gens intéressants. Ainsi, aucun risque d’ennui. Notamment depuis qu’il avait voulu aider une certaine elfe lors d’une attaque de gobelins. Nólas répondit au sourire de Valaina par un clin d’œil malicieux. Elle avait tant raison sur ce point ! A lui de répliquer d’un ton sibyllin : « Je n’ai d’humain que la coupe de cheveux et le mode de vie débridé. Peut-être qu’ici ton fer se radoucira. » Après tout, même s’il appréciait les humains, il n’en restait pas moins un être sylvain. Immortel, et avec une certaine éducation intellectuelle derrière.

Le pirate voulut rebondir à propos du bateau volant, mais ce qu’il songea lui semblait si loufoque qu’il préféra ne pas couper la parole de son élégante interlocutrice. Nólas était parfaitement conscient de l’hébétement qu’il pouvait produire sur le fait qu’il puisse tant aimer l’océan. Cela avait toujours été si inexplicable… intuitif, à peine. Avant de dormir, il y a bien longtemps, le petit prince avait toujours contemplé l’onde parfois calme et rassurante, parfois déchainée et sauvage de la mer par la fenêtre. Il était si difficile d’expliquer, de mettre des mots sur un sentiment aussi sensitif. Sur les flots, il y avait l’harmonie. Entre lui et le monde. Alors, l’idée d’avoir un navire volant ne lui semblait pas si stupide que cela. Pourquoi y avait-il des aigles, des pies ou des vautours, si le ciel ne devait être peuplé ? Mais… Bref, Nólas préféra taire ses envies de philosopher. Il était plus important d’écouter Valaina. Qui justement tentait de le repousser dans quelques retranchements. Une discussion sans moquerie camouflée ou sans taquinerie n’existait pas. Surtout avec elle, c’était complètement inconcevable. Il haussa un sourcil offusqué : comment ça, petite tête ? Un désir caché ? Nólas éclata d’un rire franc. Valaina l’étonnerait toujours. C’était sans doutes cela qu’il aimait le plus chez elle. Cette capacité à l'ébahir. Par ses répliques ou par ses actes. Hawkfern se pencha vers elle, un peu sceptique : « Je n’ai rien à prouver là dessus ma douce. C’est bien moi le meilleur. » Et aussitôt, avec un grand sourire aux lèvres, s’éloigna-t-il en arrière pour s’éviter quelque remontrance. Pour sa prétention et ses surnoms affectueux. Et moqueurs. Et puis c’était vrai, d’abord : Nólas le lui avait prouvé, à ce qu’il lui semblait. Bon d’accord, il avait, disons… un peu utilisé ses méninges pour la faire tomber.

Quelques souvenirs de leurs premières confrontations lui revinrent à l’esprit. Ils n’avaient pas été très tendres l’un en envers l’autre, c’est vrai. C’est elle qu’a commencé ! dira-t-il en la pointant du doigt. Il se souvint alors qu’il n’avait pas vraiment posé ses paquets, ou du moins n’avait-il pas encore réfléchi à son hébergement. Aussi tendit-il un bras à Valaina : « Je suppose que tu connais mieux l’endroit que moi. Il se passe trop de choses dans ma vie pour que je me souvienne des moindres recoins de chaque ville. Je n’arrive même pas à me rappeler de ce que j’ai mangé ce matin, tiens ! » Il réfléchit quelques secondes. Ah si. Du pain rassis que lui avaient proposé les humains avec qui il avait fait un petit bout de chemin. Pas étonnant que cela ne l'eût pas marqué. Nólas dévisagea Valaina, un sourire plus aimable sur un visage apaisé. « Serais-tu assez gentille pour me faire une visite éclair ? J’ai oublié d’apprendre ma leçon. Après tout, ça doit bien faire au moins cinq siècles que je n'ai plus mis les pieds ici. » Et pouvoir ainsi passer un peu plus de temps ensembles.




code fiche par alaska.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 25 Mai - 16:58

Love is like a snowball


L'éternel jeu des piques venait de reprendre. La dernière fois qu'ils avaient joué à cela ? Et bien oui, ça remontait à un petit moment, pour sûr. Surtout qu'ils ne se croisaient pas si souvent que cela. Mais Valaina aimait chacune de leurs retrouvailles, et ce même si, parfois, c'était ... dur ... Dans le sens où les piques volaient dans tous les sens. Mais c'était pour ça qu'ils s'appréciaient. Parce qu'ils avaient leur franc parler. Et parce qu'ils n'avaient pas peur de dire, d'ailleurs, des choses qui pouvaient être blessantes mais qu'ils portaient, à chaque fois, à la dérision. La seule chose qu'elle n'irait, néanmoins, pas lui dire, du moins, pas tout de suite, c'était que ... Et bien ... que Nólas avait une place importante dans son coeur. Des sentiments ? Valaina ne savait pas trop. Dans le sens où c'était assez confus dans sa jolie petite tête. Oui, elle appréciait Nólas. Seulement, y avait-il autre chose là-dessous ? Est-ce qu'elle l'aimait ? Avait-elle des sentiments ? Pourrait-elle imaginer vivre sa vie avec lui ? Tant de questions ... auxquelles elle n'avait pas de réponse. Elle ne savait pas. Elle se disait, à chaque fois, que quand elle le reverrait, elle pourrait savoir réellement ce qu'il en retournait. Mais elle n'avait jamais trouvé la réponse. Elle avait le temps d'y penser. Après tout, ce n'était pas comme si ... Et bien, comme si elle était mortelle ou bien qu'elle allait mourir dans les semaines à venir. "La dégaine humaine aussi je dirais. Mais bon, c'est ce qui fait de toi un Elfe atypique, hors du commun, et qui ne ressemble à personne d'autre." Si au départ ça sonnait comme une pique, d'une certaine manière, c'était un compliment. Un compliment détourné, certes, mais un compliment quand même.

Tandis qu'ils discutaient des raisons de sa présence ici, Nólas en vint à éclater de rire. Apparemment, Valaina avait dit quelque chose ... d'amusant. Quoi ? Elle n'avait pas vraiment noté la chose, mais apparemment, c'était tordant. Elle fronça quelque peu des sourcils tandis que Nólas, se rapprochant d'elle, en vint à lui dire qu'il était le meilleur des deux à l'épée et qu'il n'avait donc rien à lui prouver. Il l'avait affabulée d'un joli surnom. Ma douce ... Ca sonnait bien dans sa bouche. Sauf que Valaina était loin d'être douce. Elle avait pu le trouver. Une douce Elfe serait restée tranquillement à la maison. Une douce Elfe ne parcourait pas la Terre du Milieu en quête d'aventure ou bien pour soigner les gens. Une douce Elfe aurait laissé cette vengeance de Gobelins et aurait arrêté de rechercher ce bijou qu'elle savait perdu à jamais. "Ma douce ? Je ne sais pas si je dois le prendre comme un compliment." Sans doute que non ... Une chance qu'elle ne l'ait pas vexé dans ses propos. Et l'inverse était tout aussi vrai d'ailleurs. Elle aurait pu prendre la tangente quand il avait dit ma douce. M'enfin, passons.

Plus courtois, le bras en avant, Nólas lui demandait de bien vouloir jouer les guides. Elle pencha la tête sur la droite, puis sur la gauche. "Mon cher ... C'est grave si la mémoire te fait défaut. Pour un Elfe ..." Elle secoua la tête. "Te ressourcer parmi les tiens te fera le plus grand bien je crois. Ca te mettra un peu de plomb dans ta tête." dit-elle en lui prenant finalement le bras. Parce qu'il n'allait pas non plus rester durant des heures et des heures le bras levé, non ? "Tu devrais venir plus souvent. Je suis sûre et certaine que tu croiseras quelques connaissances qui seront ravies de te voir." Elle parlait de quelqu'un en particulier ? Non, du tout. Parce que Valaina ne savait pas qui il pouvait connaître à Fondcombe. Peut-être Elladan. Ou bien Elrohir. Ou peut-être même les autres. D'autres personnes aussi. "Je vais d'abord te mener à tes quartiers. Parce que je suppose que ton bateau est ancré trop loin pour que tu fasses la route à chaque fois." Le tirant quelque peu par le bras, elle le menait dans la direction souhaité. Elle tourna la tête vers lui tandis qu'ils marchaient. "Dis-moi. Tu comptes nous faire l'honneur de ta présence combien de temps ?" Non pas que ça l'intéressait. Enfin si ... Un peu beaucoup.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: