Interception de messages [Quête]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 28 Avr - 18:52



Quête - Interception de message


Mes yeux se faufilent au travers les branches des arbres pour observer le ciel gris. Quelques flocons tombent mollement au sol. L’un deux vient rejoindre ses camarades juste sur le bout de mon nez. Bêtement, je souris comme le ferait un enfant. J’admets avoir l’air un peu ridicule arrêtée comme ça à cheval en plein milieu de la route. Même Arien, ma jument, doit me trouver un peu idiote. J’avais envie de profiter encore un peu de la quiétude de la forêt avant de retourner à mes devoirs de guérisseuse dans la cité. Mais il faut dire aussi qu’il y a deux mois que je suis partie, alors que j’avais dit devoir m’absenter que pendant trois semaines. Peut-être tout compte fait que je veux simplement retarder encore un peu le moment ou je me ferai passer un savon par mes supérieurs…

Un long soupir d’aise s’échappe de mes lèvres et mon regard s’éloigne du ciel pour balayer la forêt qui m’enveloppe de sa présence. Mon sourire s’étire. Inutile de dire que j’adore l’hiver. J’adore la façon dont la neige recouvre la nature de son manteau blanc. Mais cette année la saison hivernale semble vouloir durer plus longtemps que prévu. Certains humains parlent même d’un hiver qui ne finirait jamais…

Mes réflexions sont soudainement interrompues par un bruit venant vers le Sud. Je me concentre un instant. J’arrive à distinguer des éclats de voix masculines à travers le sifflement du vent. Et celles-ci sont plutôt proches d’ailleurs. À peine une trentaine de mètre. Je cherche des yeux une cachette. Je pousse ma monture dans la direction un groupe d’arbre se trouvant aux abords de la route qui pourrait faire l’affaire le temps que le groupe d’homme passe son chemin. Une fois derrière, je m’assure qu’Arien est bien cachée et lui somme de ne pas se montrer. En silence, je me dirige derrière un arbre un peu en retrait du groupe, le regard posé sur la route, la main sur le pommeau de mon épée.

J’ai le loisir d’ici de pouvoir observer la troupe d’hommes sans trop prendre le risque de me faire remarquer. Ils sont à peu près une dizaine. Je ne saurais dire de quelle contrée exactement ils peuvent venir, mais leur accent, leurs vêtements et leurs caravanes me laissent penser que ces derniers viennent du sud… Que font-ils si loin de leur pays? Je dois prendre la fuite, aller prévenir les gardes d’Imladris que des brigands du Sud rôdent dans les bois près de la cité, mais la curiosité prend le dessus sur la rationalité et je me rapproche un peu plus du chemin. Je sors de ma cachette et me déplace aussi silencieusement que me le permet les talents naturels de ma race. Cela me semble bien fonctionner, jusqu’à ce qu’Arien pousse un hennissement strident qui alerte les hommes de ma présence. Ils ne mettent pas de temps avant de m’apercevoir.

Automatiquement, cinq d’entre eux sortent leur cimeterre et se précipitent vers moi. Je prends mon arme à mon tour et je réussis à intercepter un premier coup qui aurait dû me tuer sur le champ. J’arrive à me défendre pendant un moment contre mes assaillants, mais que peut ma frêle personne contre cinq hommes tout en muscles? Toute elfe millénaire que je suis, ma fonction première est de soigner et non de guerroyer. Je me retrouve alors très rapidement en difficulté et je suis trop loin d’Imladris pour crier à l’aide aux gardes postés un peu partout autour de la cité. Je décide d’essayer de m’enfuir. Avec mes dernières forces, j’intercepte le plus de coups que je peux. Toutefois, certaines lames arrivent à m’atteindre aux bras. J’arrive enfin à me libérer un court instant de mes ennemis. Je me mets alors à courir comme une folle vers ma jument qui est restée tout ce temps derrière les arbres. Il est hors de question pour moi de l’abandonner aux mains de ces brigands. Mais je suis interrompue dans mon élan par un coup violent sur ma nuque. Je trébuche et tout devient noir…

~~~~~

Un mouvement sec me réveilleé Je me redresse subitement. Je pousse un petit gémissement à cause d’une douleur à la nuque. Je tends la main pour la masser un peu, mais des liens retiennent mes poignets ensemble. Je me souviens alors de ce qui s’est passé. Je regarde autour de moi. Je me trouve allongée dans une sorte de caravane, probablement l’une des brigands. Je peux voir grâce à la lumière extérieure que quelques heures ont passé.


« Alors l’elfe, enfin réveillée? »

Mon regard se pose sur l’homme qui a parlé. Il me toise à travers les tentures de la caravane avec un air de mépris teinté d’un amusement certain à me voir comme ça à leur merci. Je ne lui fais pas honneur d’une réponse. Il ne semble pas non plus en attendre une puisqu’il s’éloigne de l’ouverture, non sans un petit ricanement. Ses compagnons ne m’accordent pas plus d’attention. Je pense alors à Arien. Qu’est-elle devenue? Je me demande si celle-ci a réussit à s’enfuir. La connaissant, elle ne se serait jamais soumise à quelqu’un d’autre que moi. Je prie les Valar pour qu’elle se trouve dans un endroit sûr.

Durant le reste de la journée, je reçois peu d’attention de la part de hommes du Sud, se ce n’est que quelques insultes sur ma race ou des commentaires déplacés. Je n’ose pas leur demander pourquoi ils me gardent avec eux au lieu de me tuer. Je préfère rester muette et écouter leurs conversations. J’apprends que ceux-ci ce dirigent vers le Rohan afin de remettre un message au conseiller du Roi Fengel. Le conseiller en question, si je me rappelle bien ce qu’on m’avait dit lors de mon voyage au pays des Dresseurs de chevaux, répond au nom de Robern. Qu’est-ce que ces hommes peuvent bien lui vouloir? Malheureusement pour moi, mes ravisseurs n’évoquent à aucune reprise le contenu de ce prétendu message et je n’apprends rien sur ce qu’ils comptent faire de moi par la suite. Sérieusement, je préfère de pas y penser…

La journée touche pratiquement à sa fin. La petite troupe décide de s’arrêter pour la nuit. Message ou pas, il me faut m’enfuir. Puisque j’ai eu tout le loisir de reprendre des forces durant l’après-midi, je pourrais profiter de l’obscurité pour m’évader. Quoi que je ne peux pas voir à l’extérieur, donc savoir si mes ravisseurs ont eu l’intelligence d’établir des tours de garde. D’un autre côté, je pourrais attendre le lendemain. Il me semble avoir entendu que les hommes allaient faire un arrêt dans une ville près d’ici. Je pourrais alors profiter de l’occasion pour disparaître dans la foule et demander de l’aide…

Je regarde dehors. La nuit est presque tombée. Je dois me décider au plus vite, car il se peut que je perde une bonne occasion de m’évader si je tarde trop. Certains des guerriers les plus vieux et expérimentés décideraient finalement d’attendre sagement le lendemain. Je dois avouer que la dernière option est celle qui a le plus de bon sens, mais peu importe les conseils des anciens. Je préfère essayer d’agir maintenant que d’attendre puisque ces mécréants pourraient me faire je en sais quoi n’importe quand.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Mar 30 Avr - 20:06

Interception de messages
❝ Quête Sur.v.❞

Alors que tu as la possibilité de t'enfuir durant la nuit, tu décides d'être prudente et d'attendre d'arriver dans une ville. La foule pourrait te sauver de tes ravisseurs qui sait ?

Le lendemain matin, tu arrives dans une ville du nom de Cornesse, c'est un tout petit village à deux jours de Fondcombe. Tes ravisseurs s'arrêtent à une auberge pour y passer la journée. Toi, tu es installé dans une chambre, ligoté ! Après deux heures, tu n'arrives toujours pas t'enfuir car tu es bien attachée...

Tu ne perds pas espoir, tu gigotes tellement que tu finis par tomber par terre ! Le bruit que tu as fait a bien été entendu, alors que tu penses que l'un de tes ravisseurs va franchir la porte, une surprise t'attends ! La personne que tu vois arriver est une jeune femme d'une vingtaine d'année, elle travaille à l’auberge...

« C'est toi qui fait tout ce bruit ? Si tu continues ainsi, les hommes qui t'ont fait ça vont revenir ! Si tu veux, je peux t'aider mais ça un prix ! Je te libère mais je veux m'enfuir avec toi... Alors qu'en dis-tu ? »




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 9 Juin - 15:27



Quête - Interception de message


Dès le lendemain aux aurores, je suis réveillée par les mouvements de la caravane ou j’ai passé la nuit. Mes ravisseurs ne m’adressent pas ou peu la parole durant le trajet vers le village ou nous nous dirigeons et ne discutent que de choses banales et sans intérêts. J’apprends tout de même que le village en question porte le nom de Cornesse. Je n’y suis jamais allée, mais il doit se trouver à environ deux jours d’Imladris. Le reste du temps passe lentement et je fini par en perdre le fil à force de contempler les trous dans la toile de la caravane, faute d’autres distractions. Je commence à regretter de ne pas avoir profité de la nuit pour m’enfuir…

La caravane s’arrête enfin. L’un des hommes écarte les pans de la toile et me fait signe de sortir. Je fais ce qu’il me demande. Il coupe mes liens, probablement pour ne pas que les habitants du village sachent qu’ils transportent avec eux une prisonnière. Il reste quand même très près de moi. Je ne peux donc pas songer à m’enfuir maintenant. Je n’ai pas non plus le loisir d’observer un peu les alentours pour me situer car on m’entraîne vers ce qui semble être une auberge.

Au comptoir, les hommes paient des chambres pour la journée. Je n’ai pas le temps de crier à l’aide qu’un autre homme avec une affreuse cicatrice au milieu du visage me prend brusquement par le bras et m’entraîne vers l’une des chambres. Une fois la porte franchie, ce dernier me ligote et me balance sur le lit. J’essaie de bouger, sans succès. Le balafré repart sans m’accorder le moindre regard. Une fois l’autre partit, je me mets à gigoter dans tous les sens. Rien à faire. Les liens sont trop serrés. Je cherche du regard n’importe quoi qui pourrait me servir de couteau de fortune, mais aucun objet dans la chambre ne pourrait m’être utile.

Je reste immobile pendant un long moment, cherchant une solution, même la plus folle, mais rien ne me vient en tête. La panique monte lentement en moi et je me tortille de plus bel pour tenter une ultime fois de me défaire de ces liens. Comme si ma situation n’était pas assez délicate, je tombe sur le sol avec un boum sonore. Je fige alors que j’entends des pas précipités dans le couloir. Mon regard est fixé sur la porte qui s’ouvre avec fracas. Je m’attends à voir le balafré entrer avec deux ou trois autres de mes ravisseurs. Cependant, c’est une jeune femme qui se trouve devant moi, probablement une employée de l’auberge. Elle me considère pendant un moment, puis semble comprendre ce qui s’est passé.

« C'est toi qui fait tout ce bruit ? Si tu continues ainsi, les hommes qui t'ont fait ça vont revenir ! Si tu veux, je peux t'aider mais ça un prix ! Je te libère mais je veux m'enfuir avec toi... Alors qu'en dis-tu ? »

Je pèse le pour et le contre de l’offre de la jeune femme. Après tout, que pourrait-il m’arriver de pire que ce que je vis présentement ?

« J’accepte ton offre. »

Puis je me souviens du message adressé au conseiller du roi du Rohan. Si celui-ci contenait une information importante ? Cette jeune femme pourrait m’aider à le récupérer ? J’hésite quelques secondes puis je me lance.

« Ces brutes m’ont pris toutes mes affaires, y compris ma monture. Ils ont également quelque chose que je dois leur dérober et qui pourrait être utile pour les peuples libres. Fais-moi entrer dans leurs chambres pour les récupérer et je t’emmènerai avec moi à Fondcombe. De là, tu pourras partir ou tu le souhaites. »

Je regarde la jeune femme dans les yeux, espérant qu’elle accepte de me rendre ce dernier service.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Dim 9 Juin - 20:02

Interception de messages
❝ Quête Sur.v.❞

La jeune femme qui te découvre a envie de gouter à la liberté, c'est pour cela qu'elle est prête à t'aider. Tu acceptes donc son offre. La jeune femme te fait savoir que tes ravisseurs se trouvent en bas, ils sont en train de boire. Tu as donc tout le loisir d'entrer dans leur chambre et récupérer tes biens. Toutefois, il faut trouver une solution pour sortir de l'auberge sans que l'on te voit. La jeune femme t'explique tu dois impérativement te trouver un déguisement car tes ravisseurs se trouvent près de la sortie.

Avant de quitter la pièce, tu aperçois le message qui doit être transmis au Rohan ainsi que quelques tenues d'hommes. Maintenant à toi de faire ton choix, tout en sachant que si tu te déguises en homme du Sud, tes "camarades" pourraient t’interpeller...





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 11 Juin - 18:18



Quête - Interception de message


Une fois libérée de mes liens, je masse mes poignets endoloris en écoutant les informations que me donne mon alliée improvisée. Cette dernière m’informe que mes ravisseurs sont tous à l’étage inférieur en train de boire. Je peux donc me rendre dans leur chambre sans aucune crainte et récupérer ce qui m’appartient. Je ne me le fait pas dire deux fois et me dirige directement aux chambres, la jeune femme sur les talons. Ces dernières se trouvent près de la mienne. J’ai de la chance car je trouve ma sacoche de guérisseuse, mon épée et mes autres possessions directement dans la même chambre entassées dans un coin à la vue de tous.

Je me presse de récupérer mes affaires. Alors que j’allais sortir, la jeune femme me fait remarquer que je ne peux pas sortir comme ça sans un déguisement adéquat. En effet, elle m’explique que mes ravisseurs se trouvent tout près de la sortie de l’auberge et qu’ils risquent de me reconnaître. Par les Valar! J’étais si soulagée de me sortir de ce pétrin que je n’avais même pas pensé à comment m’évadé une fois détachée! Je réfléchis un moment, parcourant la pièce à la recherche d’une idée. J’aperçois sur une petite table quelques tenues d’hommes du Sud semblables à celles portées par mes ravisseurs. Je ne tarde pas non plus à voir un morceau de parchemin posé à côté de la pile de vêtements. Le message?

Je regarde la jeune femme qui me fixe, ses yeux me disant de me dépêcher. Mon regard se pose de nouveau sur les habits masculins. Je soupire et me résigne. Après tout, ai-je vraiment le choix? Je choisis donc un habit qui semble à peu près à ma taille et le troque contre ma robe de voyage que je serre au préalable dans ma sacoche. Je fais attention pour que mon visage soit en partie recouvert par la capuche de mon déguisement. Avant de partir, je m’empare du message et le glisse dans mes affaires. Ainsi vêtue, je sors de la chambre suivie de la jeune aubergiste. Ensemble nous nous dirigeons vers l’étage du bas.

Comme ma compagne me l’avait dit, mes ravisseurs sont en train de boire près de l’entrée. La porte de l’auberge n’est pas très loin de l’escalier. Je prends une longue inspiration. Depuis que j’ai enfilé ce costume, j’ai l’estomac noué tant j’ai peur de ne pas arriver à m’échapper. J’arrive cependant à garder mon calme et à paraître naturelle. Il ne me reste plus qu’à espérer que mes ravisseurs ne m’interpelleront pas si j’essaye de sortir. Peut-être aussi ont-ils assez bu pour ne pas remarquer ma présence? Je pense également à ma libératrice. Arrivera-t-elle à sortir en même temps que moi? Et ce message qui commence à piquer ma curiosité. Que contient-il de si important?



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Jeu 13 Juin - 17:54

Interception de messages
❝ Quête Sur.❞

Dans la pièce, tu te dépêche de retrouver tes affaires, tu en profites pour récupérer le mystérieux message. La jeune femme qui est venu à ton secours  attend patiemment que tu enfiles ta nouvelle tenus pour que vous puissiez vous échapper.

Vous descendez les escaliers et comme prévue, tes ravisseurs se trouvent près de l'entrée. Tu avances la première, en espérant que personne net e remarque, ta camarade se trouve juste derrière toi. Les hommes du Sud ont un peu trop bu, tu penses donc que tu pourras passer sans problème mais alors que tu allais franchir le pas de la porte, un de tes ravisseurs t'interpelle pour que tu te joignes à eux ! Apparemment, ils te prennent pour l'un des leurs, que vas-tu leur répondre ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 7 Juil - 1:57





Quête - Interception de message


La porte me semble bien loin tout à coup. Après une dernière inspiration, je m’avance lentement vers la sortie de l’auberge avec ma compagne qui me suit de près. Je garde les yeux rivés sur la sortir à mesure que je me faufile entre les tables. Je manque de bousculer un serveur au passage, mais il ne rouspète pas et continue son chemin en tremblant légèrement. Il semblerait bien que mon costume fonctionne bien vu la manière dont il a réagit! Je poursuis mon chemin avec un peu plus d’assurance.

Je prends le risque de regarder dans la direction des Hommes du Sud. Plus saouls que ça tu meurs! L’un d’eux est en train de raconter une histoire sans queue ni tête pendant que les autres sont en train soit de rire comme des imbéciles pendant que les autres somnolent. On dirait que cela va être beaucoup plus facile que prévu! Je suis maintenant un peu plus convaincue de pouvoir passer sans aucun problème. Mon parcours s'achève. Ma liberté est presque à portée de main, mais une voix derrière moi tue mes espoirs d'évasion.


« Hey ! Où tu vas comme ça ? Viens prendre un verre avec nous ! »

Je me tourne vers celui qui vient de parler et le considère pendant quelques secondes. Elbereth ! Qu’est-ce que je fais maintenant ? Je ne peux pas m’asseoir avec eux et boire sans risquer de m’embrouiller l’esprit. Et je dois respecter la promesse faîte à ma compagne qui n’aura peut-être pas une autre occasion de s’enfuir. Je trouve une solution qui, sans refuser ou accepter leur offre, peux peut-être me sortir de cette impasse. Si elle ne fonctionne pas, je pourrai toujours m’asseoir un petit moment avec eux et trouver autre chose plus tard.

« J’aimerais bien les gars, mais je dois aller faire quelques courses. Nous n’aurons peut-être pas assez de vivres jusqu’au prochain village alors je préfères faire le plein pour être sûr. La jeune femme ici présente me servira de guide. Ça ne devrait pas être long et je pourrai toujours me joindre à vous en revenant. Autant en profiter pendant que l’un de nous est en état, non ? »


Je joins à cette dernière phrase un petit rire sarcastique. J’attends leur réponse en espérant que mon jeu est assez convaincant pour eux et qu’ils accepteront de me laisser partir.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Lun 15 Juil - 0:15

Interception de messages
❝ Quête Sur.❞

Tu es interpellé par l'un des tes "camarades", ceux-ci sont complètement saoul, quelque soit la réponse que tu pouvais leur donner, ils n'y feraient pas attention ! Après avoir joué le jeu, tu sors rapidement en compagnie de la jeune femme. Celle-ci te mène jusque la sortie de la ville et te remercie de l'avoir aidée. Elle te donne ta localisation, tu te retrouves entre Fondcombe et le Rohan. Elle te fait savoir que les frontières du Rohan sont les plus proches...

Maintenant que tu es libéré et que tu as retrouvé tes affaires, tu sors de la ville pour t'éloigner de tes ravisseurs. Après quelques heures, tu te souviens de ce fameux message... En voici le contenu :

Spoiler:
 

Tu te rends comptes que ce message est d'une importance capitale mais tu ne sais pas à qui le transmettre car il pourrait avoir des espions partout...

Tu as donc le choix de transmettre ce message à qui tu le veux via trois moyens différents (tu peux en utiliser 1 ou 2 voir tous)

1) Faire un rp avec la personne de ton choix
2) Envoyer un message via un oiseau à  la personne de ton choix
2) Lancer une rumeur avec l'information

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Messages de soutien
» 200 messages !
» 500 messages et bien plus pour moi. MERCI UP !
» Les Accronymes...
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: