I finally find you ! [PV ; Eodia]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 17 Avr - 14:27



I finally find you !
Eodia & Thodir

Cela faisait deux jours maintenant que Thodir voyageait en terre du milieux, toujours dans le territoire du Rohan. Me direz-vous, que faisait-il ? C'est vrai, après tout, le jeune homme n'avait jamais mis les pieds en dehors d'Edoras, et pourtant, il était lâché à présent dans la nature, seul face aux menaces qu'il ne connaissaient pas et ne doutait pas venir, en compagnie de son cheval, son épée, ses maigres bagages et en bonus pour se défendre convenablement, les enseignements depuis qu'il était tout petit dans la tête. Bon, dans tout les cas, pour vous expliquer convenablement la situation, le Roi l'avait fait quérir quelques jours plus tôt pour un entretient personnel. Il lui avait expliqué qu'Eodia était partie en compagnie d'une de ses amies, et qu'il ne savait pas pourquoi ; néanmoins, le Roi comptait sur Thodir pour ramener la jeune femme afin qu'elle regagne la forteresse. Il est vrai que sur le moment, le jeune homme n'avait pas très bien saisi l'importance de cette mission et surtout les risques qu'elle comportait. Car comme dit plus haut, il n'avait jamais mis les pied en dehors d'Edoras... Et était totalement ignare sur le fait qu'il puisse y avoir quelconques autres créatures dangereuses en terre du milieux. Troll, orcs, gobelins, wargs ; pour lui, ce n'était que des bout de papier dans ses livres, qu'il ne verrait jamais, et qui ne viendrait d'ailleurs jamais lui faire de mal. Ah, l'innocence, à son âge, ce n'était pas vraiment ce qu'il lui fallait, surtout vu son rang –plus d'un d'ailleurs étaient venu à s'en demander comment il avait fait pour monter à la tête de Mering Stream sachant qu'il n'était pas un guerrier d’expérience mais plus d'apprentissage, n'ayant jamais mis à l'épreuve ses compétences–.

Enfin toujours est-il, maintenant, il s'était lancé à la poursuite de la demoiselle, que certains le veuillent ou non. Deux jours donc, comme je l'avais dit, qu'il galopait à la recherche de la jeune femme, et il avait eu juste pour indice la direction qu'elle avait prise sans vraiment de précision. «Quelque part vers les plaines verdoyantes, pas trop loin de la Lorien, et encore plus prêt de Fangorn.» Rien que de repenser aux paroles que le garde lui avait dit, Thodir leva les yeux au ciel, se demandant si ces informations étaient vraiment utiles finalement –surtout de la façon dont elles avaient été dites, cela aurait plus voulu dire «Tu m'emmerdes, va voir ailleurs si j'y suis.»– Enfin bon, ne faisant pas le difficile, cela lui avait été quand même utile... Aurait-il fallu encore qu'il retrouve la demoiselle qu'il cherchait.

Il trottait paisiblement, se demandant maintenant pourquoi Eodia s'était enfuie comme cela –façon de parler, elle n'avait tout de même pas fugué non plus–. Ça ne lui ressemblait pas, ce genre de manière, surtout quand on sait qu'elle était prête à tout pour son peuple et qu'elle ne l'abandonnerait jamais... Il fallait donc entrevoir l'hypothèse qu'elle avait eu vent de quelque chose, quelque part, qui avait attisé sa curiosité et qui serait en mesure de pouvoir l'aider, elle et son peuple. Quelle étrange chose pourrait remplir ces derniers critères ? Thodir ne le savait pas, et il devait s'avouer à lui même que c'en était des plus curieux.

«
Je n'aurais de toute façon qu'à lui demander en temps voulu, rien ne presse. Ce qui compte pour le moment, c'est que je la retrouve.
»


Il venait de penser cela tout haut, et c'est alors que son cheval s'arrêta. Sursautant sous la surprise, il se rendit compte qu'il avait oublié de le nourrir tellement cette mission l'absorbait, et le jeune homme se sentit totalement honteux et désolé envers la pauvre bête qui semblait vraiment bouder. Il descendit immédiatement et regarda un peu partout, avant d'aller caresser le museau de sa fidèle monture de depuis toujours, nommée Eohs. Il avait la robe noir avec une trace blanche sur le museau, et c'était un pur sang du Rohan.

«
Oh, pardonne moi mon ami, ça n'arrivera plus, promis.
»


Sur ces mots, Thodir alla farfouiller dans les sacs et dénicha une pomme, ainsi que de quoi nourrir son cheval. Il fit donc cela, et le laissa manger, ayant décidé d'aller remplir sa gourde d'eau qui elle commençait à être à sec. Cela tombait bien, car une rivière en bordure de forêt ne coulait pas loin, et là où il avait laissé Eohs, il n'y avait aucun soucis pour retrouver l'endroit. Sa gourde à la main donc, il enjamba quelques troncs d'arbres qui étaient, de manière très étrange, éparpillés un peu partout, comme si la foudre les avait fait tomber lors d'un orage –bien sur, seul l'idée de la foudre lui était venu à l'esprit, et non pas que cela pouvait être des gobelins ou des orcs–. Il atteignit ensuite la rivière, et sentant une fraîcheur s'y émaner, n'attendit pas deux secondes et se pencha en direction de l'eau afin de se mouiller les mains puis le visage. Il s'empressa ensuite de remplir sa gourde, mais en relevant son regard alors qu'il se redressait, il aperçut sur l'autre rive une silhouette qu'il connaissait bien... Très bien, même.

«
Eodia !
»


Il n'avait pu retenir ce léger cri en apercevant la demoiselle qu'il cherchait. C'était un coup de bol, un sacré coup de bol même, car si Eohs ne s'était pas arrêté pour manger, il serait sans doute passé à coté de la Princesse. Il regarda autour de lui, de quelle manière il pouvait la rejoindre, mais cela lui imposait soit de nager jusqu’à elle, soit de longer le flux d'eau jusqu'à trouver une faille pour aller jusqu'à elle. Son cheval ne pouvait pas vraiment nager surtout avec ce qu'il portait, donc cela allait être vite régler. Il regarda en direction de sa monture, puis regarda vers Eodia.

«
Juste deux secondes, j'arrive, et surtout ne bouge pas !
»


Subitement, il se retourna et couru jusqu'à Eohs, afin de monter sur sa selle et de partir au galop –encore coup de bol, car celui-ci avait fini de manger–. Il longea donc la rivière, cherchant du regard un passage menant dans la forêt, et c'est lorsqu'il en trouva un qu'il se mit à sourire et l’emprunta le plus vite qu'il pu. Au bout de cinq bonnes minutes, il réussit à gagner l'endroit où se tenait la jeune princesse, qui semblait avoir attendu comme le jeune homme l'avait demandé. Celui-ci s'arrêta d'un coup et bondit presque de sa selle avant d'accourir vers Eodia.

«
Tout va bien ? il marqua une pause tout en continuant de reprendre son souffle, regardant de la tête au pied Eodia afin de valider le fait qu'elle n'ai rien de ses propres yeux. Je te trouve enfin, après deux jours de cavale ! Je ne sais pas pourquoi, mais lorsque tu es partie, le Roi m'a fait quérir et m'a demander de te ramener avec moi à Edoras.
»


Finalement bien soulagé, il la laissa parler tout en finissant de reprendre convenablement sa respiration.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Ven 19 Avr - 21:35


I finally find you




Eodia était très attachée à son royaume et à son peuple. Elle n’avait pas décidé de fuir, non, la raison de sa "fuite" était tout autre. Morwen, son amie qui vit au Gondor, s’était mis en tête de récupérer un bien familiale qui se trouverait à Erebor. Le royaume des nains, aujourd’hui prit par un dragon. Elle pensait que c’était son devoir de retrouver son amie, il est vrai qu’à deux, elles ne pourraient pas faire grande chose mais la princesse ne pouvait laisser Morwen seule, face aux dangers. La princesse aurait pu tout aussi bien demander aux soldats d’aller rechercher son amie mais Eodia voyait une sorte opportunité dans cette histoire. Elle était toujours resté dans la forteresse d’Edoras, ses rares sorties se faisaient avec son oncle pour des rencontres officiels. Elle se disait que c'était son destin de partir, il était temps pour elle de sortir de ses bouquins et de voir le monde ! Acquérir de l’expérience ne pourrait être que bénéfique que ce soit pour elle ou son peuple. Elle avait temps à apprendre et à découvrir, elle ne pouvait plus se permettre de retourner en arrière, il était trop tard maintenant. Elle avait quitté le Rohan depuis un bon moment, la jeune dame espérait que sa fugue soit vue le plus tard possible même si elle savait qu’elle aurait des poursuivants. Le roi ne laisserait pas l’actuel héritier vagabonder dans la terre du milieu.

N’ayant jamais quitté son royaume, la princesse ne savait pas exactement où elle se trouvait. Elle avait longé la forêt de Fangorn sans jamais la traversé, sachant que celle-ci était très vieille et sauvage, elle ne prendrait pas le risque d’y pénétrer. Eodia voyageait avec son fidèle cheval, Alta, un beau cheval brun. Heureusement pour la jeune fille, elle n’avait pas fait de rencontre qui pourrait lui être fatale. Les routes étaient dangereuses, des brigands traversaient sans cesse la terre du milieu, la jeune femme avait eu de la chance de n’avoir croisé personne sur son chemin. Toutefois, ce n’était pas toutes ses histoires de voleurs et de danger qui allait l’arrêter. La princesse avait beau être maladroite et un peu peureuse, elle était loyale voir un peu trop et ferait tout pour ses amis.

Eodia avait passé la nuit à l’entrée de la forêt, elle avait repris la route très tôt dans la matinée, espérant arriver près de la Lorien dans un ou deux jours. La jeune fille voyageait léger, elle n’avait pris qu’un petit sac contenant le stricte nécessaire. C’était un changement assez brutal lorsque l’on sait que la princesse ne manquait jamais de rien dans son château. Je vous mentirais si je vous disais que cela ne lui faisait rien, même maintenant, elle avait du mal à s’y habituer et on pouvait aisément la comprendre. Du jour au lendemain, vous devez tout faire par vous-même, pas de domestiques prêtes à vous aider en un instant. Eodia n’était pas une princesse capricieuse mais elle était tout de même une dame de haut rang avec les prérogatives qui vont avec.

La matinée était passée depuis un bon moment, Eodia avait longé la rivière pour avoir un point d’eau à proximité et pour pouvoir se désaltérer lorsqu’elle elle voulait, son cheval profita également de l’eau fraîche qu’on lui proposa. Alors qu’elle s’apprêta à reprendre la route, la demoiselle entendit un cri, elle se retourna immédiatement, n’avait-elle pas entendu son propre prénom ? Cela ne l’étonna pas lorsqu’elle aperçut un visage familier. Thodir se trouvait là, juste devant là ! Comment avait-il fait pour la retrouver ? Elle était contente de revoir son visage mais d’un autre côté, elle savait pourquoi il était là. Le roi lui avait surement demandé de retrouver sa nièce. Le jeune homme lui demanda de l’attendre, Eodia ne bougea pas d’un pouce, elle savait qu’elle ne pourrait pas le semer. Elle espérait pouvoir le convaincre de la laisser mais elle savait que ce serait difficile mais elle devait au moins essayer.

Il ne fallut pas moins de cinq minutes au jeune homme pour arriver, peut-être avait-il peur que la princesse le fuit. Finalement, il accourra vers elle et lui demanda si tout allait bien. La jeune acquiesça de la tête en signe de réponse, sa bonne étoile l’avait suivi jusqu’ici. Thodir avait l’air inquiet, dans un sens elle le comprenait et le rassura en posant une main sur son épaule tout en lui disant : « Je vais bien, ne t’inquiète pas… ». Comme elle l’avait deviné, c’était son oncle qui lui avait demandé de la retrouver, il voulait la ramener à Edoras. A ses mots, la jeune fille recula, il était hors de question qu’elle retourne là-bas, pas avant d’avoir retrouvé son amie. Elle était désolé pour Thodir qui avait dû faire tout ce chemin mais elle était déterminée, d’ailleurs on pouvait le lire sur son regard. Celui-ci traduisait toute sa volonté de continuer son chemin et le jeune homme devrait la prendre par la force s’il voulait la ramener au château. « Je suis désolé Thodir mais je n’ai pas l’intention de retourner au Rohan, en tout cas pas maintenant, j’ai quelque chose à faire et ce n’est pas toi qui m’en empêchera! » La princesse utilisa un ton que l’on avait peu l’habitude d’entendre chez elle. En réalité, elle essayait de monter à son ami qu’elle ne changera pas d’avis mais il ne serait pas dupe, il savait la princesse trop peureuse pour partir toute seule. D’ailleurs, c’était un exploit d’être partie aussi longtemps, elle s’était surprise elle-même. Toutefois, elle termina sa dernière phrase avec plus de douceur. « Je sais que le chemin a été long, je suis désolé que tu es dû le faire pour moi mais je ne peux pas renter, pas maintenant…». Elle n’avait pas donné la raison de sa fuite, préférant la garder pour elle. Bien sûr, elle avait confiance en lui mais Thodir était tout de même très proche du roi, elle ne voulait pas que son oncle sache la vérité.


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» « Now I've finally found someone to stand by me. » Albus&Nara - terminé.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» I've been dreaming for so long, to find a meaning to understand.
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: