Rencontre officiellement officieuse |- Elrond

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Avr - 20:21






Elrond × Dís

••••••••••••••••••••••••••••••

➹ Maitre Elfe & Princesse Naine





Toujours enneigée jusqu’aux genoux et ralentissant mon voyage plus qu’autre chose. J’avais quitté le Mont venteux après deux jours à y être bloquer par une espèce de tempête de neige, chose qui n’arrangeais pas cette météo qui persistait dans le ciel. A mon arrivé à la colline en ruine j’avais pu faire la rencontre d’une femme des plus singulière. La deuxième depuis mon départ. Cela avait été étrange pour moi de voir une habitante de Dol Amroth si loin de chez elle, qui plus est la princesse, qui s’intéressait tant à notre quête. Bien qu’elle avait des motivations bienveillantes, cela me faisait pensée à ce que m’avais dit mon frère. La nouvelle de leur quête se rependait et à grande vitesse. Un peu trop vite d’ailleurs à mon goût, et cela va attirer toute sorte de personnage. La plus part mauvais pour cette aventure et mauvais pour notre avenir. Il fallait redoubler de prudence. Méfiante je savais y être, même un peu trop, comme tous les nains. A présent il fallait avancer aussi bien dans le sens propre que dans le sens figuré.

Après encore plusieurs de jour de voyage, je pu entrevoir la cité d’Imladris, Fondcombe était enfin à ma portée. Je devais faire beaucoup de choses. Me reposer et prendre des forces était le premier, tout comme pour mon pauvre Caramel qui avait autant peiner que moi à cause de cette neige. Mais en arrivant j’ai bien eu l’impression que j’allais devoir attendre pour le réconfort. Bon autant demander audience auprès du seigneur de la cité puisque j’étais là, à l’entrée de la cité surveillé par des elfes. J’espérais que ma demande de voir Maitre Elrond avait été prise au sérieux et qu’il serait là. Discuter du bout de gras. Je ne pus m’empêcher de me regarder, voyant que je n’avais pas une tenue très adapté à une telle réunion ou à un travail officiel d’une princesse. Je ressemblais plus à une rôdeuse avec mes habits en tissu agrémenté de pièces de cuir et mes cheveux tressés. J’eu un soupir, espérant qu’il ne m’en tienne pas compte. Tout comme le fait que j’avais ma hache à ma ceinture. Pas que je comptais attaquer (c’était totalement suicidaire) mais j’avais pas le courage de l’enlever et la mettre dans mon bazar sur mon poney déjà bien chargé. En attendant toute réaction ou informé de la part des elfes, j’ai commencé à simplement déchargé mon poney, histoire de, le soulagé et mettre les paquets au sol à ses pieds.




© Méphi.




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 25 Avr - 14:52

Lorsqu'on vint l'avertir de la visiteuse, Elrond se trouvait dans la bibliothèque, le reard pensif. Odeur de cuir des livres, de vieux papiers et de quelques breuvages dont subsistait encore l'écho d'un parfum. Aussi sympathique soit Gandalf le gris, lorsqu'il venait parfois -car cela lui arrivait- consulter quelques uns des ouvrages en la possession d'Elrond, il fallait toujours qu'il apporte de quoi boire malgré le danger pour les livres.
Le semi-elfe se demanda quand le magicien aurait à refaire parler de lui, en bien ou en mal. Il se souvenait fort bien du récit d'Elladan concernant les visions que lui avait donné la pierre, son fils ne semblait pas en avoir eu d'autres depuis.

Un elfe s'avança alors, Elrond le suivit du regard jusqu'à l'entendre parler : quelqu'un approchait de l cité et demandait à le rencontrer. Une naine. Une princesse naine. Voilà qui était...inattendu, mais Elrond n'était pas de ceux à refuser asile et conseil au sein de sa demeure. Alors, délaissant le voile de lassitude qui jusqu'alors semblait recouvrir ses épaules, le maître d'Imladris se releva, le regard soudain plus clair ainsi que l'est parfois celui d'un faucon en plein vol.
Il referma la porte sur les secrets de la bibliothèque et gagna l'extérieur où, l'avertit-on, l'attendait cette femme pour le moins singulière.
Et effectivement...
Quelques gardes la considéraient sans animosité, décontenancés peut-être par ce personnage. Ils ne voyaient pas en elle une menace, pas pour Imladris, et aucun ne lui demanda de retirer la hache à sa ceinture ainsi qu'Elrond le remarqua alors que ses yeux accrochaient l'arme.

 « Madame... »

Debout devant la jeune femme, grave, Elrond inclina la tête en un salut respectueux. Dis venait de terminer une chevauchée épuisante pour parvenir jusqu'à eux et le froid de l'extérieur de même que la neige n'en finissaient pas d'alourdir l'atmosphère dans un carcan glacé.

 « Votre visite m'honore, on parle beaucoup de la grande force de caractère du prince, votre frère, mais cette qualité est vôtre également. »

Les visions d'Elladan, ses doutes sur Erebor, les nains, il n'était pas difficile alors de comprendre et savoir bien qu'aucun événement en particulier ne soit arrivé.
Après avoir invité la naine à le suivre, Elrond accorda sa marche sur la sienne de manière à ne pas la devancer, et la mena jusqu'à une salle où aucune oreille trop curieuse ne pourrait les entendre.

 « Je vous en prie, asseyez-vous »

Ses gens prendraient soient du poney de la jeune femme et monterait ses affaires jusqu'à la chambre qu'on lui attribuerait. Elrond ouvrit un buffet pour en sortir une carafe de vin. Il en versa un grand verre qu'il apporta à son invitée avant de prendre place à son tour dans le siège lui faisant face.

 « Vous avez mon attention, parlez sans crainte »

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 8 Mai - 13:49






Elrond × Dís

••••••••••••••••••••••••••••••

➹ Maitre Elfe & Princesse Naine





J’avais eu le temps de soulager mon poney avant d’entendre des pas derrière moi, annonçant que quelqu’un arrivait. Pour féliciter Caramel de son calme et de sa patience je lui frotte l’encolure, chose qu’il a toujours apprécier. Je sais que les elfes s’occuperont bien de lui, ils avaient de la considération pour tous les êtres vivants de ce monde (bon sauf les serviteurs de l’ombre bien sûre). J’ai frotté ma tunique, histoire, d’enlever le plus gros de la poussière et de la terre sur moi, bien que je n’avais pas la tenue approprier je voulais être un minium présentable. J’en ai aussi profité pour remettre des mèches de cheveux rebelles à leur place. Je me retourne et fait face au maitre de ses lieux. La dernière fois que j’étais passé par l’Eregion remonte à des décennies (je devais être enceinte de Fili à l’époque), et le seigneur de ses lieux n’avait pas du tout changé. Absolument rien lui en n’avait changé. Moi par contre j’avais 80 ans de plus. Je m’incline, comme je le ferais pour n’importe quel seigneur de la Terre du Milieu (sauf un bien sûre).

-Maitre Elrond, je suis venu en toute modestie dans votre cité et j’espère ne point vous importuner.

Je me rends compte que bien je n’aurais pas utilité de ma hache, assise sur les siège des elfes (oui ils se sont pas tailler de la même façon puisque les elfes son plus grand que nous) elle allait me gêner. Je suis donc Elrond, jusqu’à une pièce où on pourrait parler en toute honnête sans que de grandes oreilles pointues –en dehors de celles de mon interlocuteur- écoute se qui se raconte. Une fois assise, j’en profite pour retirer ma hache et la poser au pied du siège. En effet je suis bien mieux installer sans. La question a présenté tait de savoir si je bordais un peu pour éviter de trop en dévoiler ou si bien j’allais au vif du sujet. Je savais très qu’Elrond était comme sa belle-mère et avait le don de voyance.

-Je suis venue ici pour faire appel à votre sagesse et compréhension. Je n’en demande pas plus. Mon frère et une partie des miens on entreprit un pèlerinage, devoir de mémoire envers notre histoire, aussi bien pour les anciens mais aussi la nouvelle génération qui n’a pas connu Erebor. Je viens donc chez vous en toute honnêteté, pour leur sécurité. Je ne demande pas une aide, simplement le fait de ne pas les empêcher et encore moins un comportement hostile. Ils n’en ont pas besoin, de plus cela n’apporterait rien. Je sais très bien que pour aller en Rhovanion, il faut qu’ils passent en Eregion.





© Méphi.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Elrond le vieux kofkof
» tuto elrond
» Elrond
» Elrond
» Le conseil d'Elrond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: