Issoth ou la Hache des Boucles-Noires [Quête]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Mar - 9:34

Issoth
Ou la Hache des Boucles Noires


Freya regarda aux alentours ; le ciel était gris et autour d'elle s'étendaient des landes. Hélas, devant elle, il y avait les monts brumeux. Et vu le temps, elle ne pourrait pas passer par le chemin à l'air libre. Elle le savait, mais cela l'ennuyait d'aller se perdre dans les boyaux de la terre. Elle était une naine, et savait se retrouver, mais ces montagnes n'étaient pas les siennes. Elle n'avait aucune envie de se promener dans le noir, et elle préférait l'air libre, où l'on avait une liberté de mouvement plus grande. Dans un soupir, elle s'approcha des corniches rocheuses et observa plusieurs trous dans la pierre. Certains n'étaient que des trous, conduisant à un couloir se rétrécissant et finissant en cul-de-sac ; d'autres étaient sûrement les entrées pour entrer dans les labyrinthe du mont. Freya en prit une, par instinct, et sa marche ne la mena à aucun cul-de-sac. Sa hache et ses instruments étaient prêts ; qui savait ce qui se trouvait ici ?

Ses pas faisaient trop de bruit. Clip, clap. Pourtant, elle faisait attention à marcher à la façon d'un félin, lentement et aussi discrètement que possible. Mais le bruit traversait l'air, avec celui de gouttes tombant du plafond humide et celui du vent. Du vent ? Etrange. Y avait-il une sortie proche ? Freya, lorsque l'ombre fut trop pénétrante, alluma une bougie qu'elle mit dans une lanterne en verre ; la lumière pâle et jaune éclaira un monde fait de roche humide et de mousses n'ayant jamais vu la lumière. Quelques insectes se sauvèrent aussi, mais elle n'y prit pas garde.

Elle devait retrouver Thorin. Ses trajets l'avaient amenée à traverser les villes, et sa musique avait réussi à réveiller en un certain nombres de ceux de sa race la mélancolie de leur cité. Ils avaient été clairs : ils ne fallait pas compter sur eux pour aller la rechercher, ils avaient trop peur du dragon, mais si, dans un futur incertain, Thorin réussissait à reprendre Erebor, ils seraient heureux de venir se battre pour qu'il la garde. Freya avait été heureuse de voir que certains croyaient encore en Thorin, souvent déçue d'en voir des sceptiques face à son entreprise, face à la folie de son grand-père, à leur rôle dans la déchéance de la cité. Freya soupira et tenta de repousser les pensées de Thorin ; il n'était pas prudent de rêvasser ainsi dans un endroit inconnu.

Mais rien ne se présentait ; pas de bruit suspect ni de présence. L'endroit semblait désert ; rien ne bougeait - du moins rien de plus gros que des scarabées. Elle continua à marcher, au son de ses pas et de l'eau gouttant. Elle s'arrêta à un moment pour remplir sa gourde et boire à un petit bassin creusé dans un fond calcaire. L'eau avait un goût fort, mais cela ne dispensait pas de son hydratation. La naine se lécha les lèvres pour les humidifier, puis repartit. Ses pas la menèrent à un couloir plus large qui, sans indications, se sépara en trois. Devant elle se dressaient trois arches de pierres menant à trois couloirs différents. Un devant, un à sa droite, un à sa gauche. Elle se mordilla la lèvre. Il fallait faire un choix, et ici, plus de vent. Elle maugréa, prit sa hache dans sa main et pénétra dans celui de droite. Après tout, pourquoi pas celui là plus qu'un autre ? Les sourcils froncés, le coeur battant dans ses tempes, le corps prêt à se battre, elle avança, sur ses gardes et vigilante.

Code © Nowadays


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Lun 11 Mar - 17:16

Issoth ou la Hache des Boucles-noires
❝ Quête Sur.❞

Tu décides donc de prendre le couloir de droite, voyons s'il te portera chance...
Le couloir est sombre mais tu arrives quand même à te diriger, tu aperçois également que le chemin que tu empruntes est en descente, espérons que tu arrives à la sortie et non le contraire...

Tu parcoures un bon kilomètre avant d'arriver dans une sorte de salle, il n'y a qu'une seule issue mais elle est scellé. Au milieu de la pièce, tu aperçois une tombe, sur celle-ci est inscris ceci :

« Il resta Enfant pendant le sixième de sa vie, après un autre douzième, ses joues se couvrirent de barbe, après un septième, il alluma le flambeau du mariage, cinq ans après il lui naquît un fils, mais celui-ci, enfant malheureux, quoique passionnément aimé, mourut arrivé à peine à la moitié de l’age de son père. Brok vécut encore quatre ans, adoucissant sa douleur par des recherches sur la science des nombres... »


Tu en déduis qu'il faut répondre à l'énigme pour pourvoir continuer...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 11 Mar - 19:55

Issoth
Ou la Hache des Boucles Noires


Marcher dans cet endroit n'était pas aussi rebutant que ce qu'elle aurait cru. C'était presque tranquille. Mais elle redoutait de se perdre, ou de tomber sur un ennemi. Si la dernière éventualité apparaissait comme vraie, la naine était prête à vendre chèrement sa peau - ou plutôt à vendre chèrement la peau de l'ennemi et à s'en sortir sans une égratignure, foi de Freya ! Au bout d'un peu de marche, peut-être une demi-heure, elle pénétra dans une espèce de salle. Comme une bulle d'air gigantesque qui se serait retrouvée coincée entre les pierres. La naine s'approcha d'une stèle de roche au milieu de l'endroit ; apparemment, c'était une tombe.

Lorsqu'elle eut finit de lire, la naine eut une grimace. Une énigme ? Et apparemment, l'entrée d'un passage était scellé par la réponse. Elle grimaça encore ; chanter, conter, parler, c'était son fort. Mais, malgré ses origines naines, or oblige, elle était bien peu douée en mathématiques et en comptabilité. Elle s'assit, se reposa un peu, but une gorgée d'eau fraîche et mangea un peu de viande, puis s'assit près de la tombe - mais pas dessus, cela aurait été impoli. Elle relut une fois l'énigme, pour s'imprégner de la nature, puis essaya de compter. Hélas, ses doigts n'étaient pas assez nombreux, et elle s'emmêla dans les chiffres. Elle essaya de suivre un raisonnement, et malgré le mal de tête qui commençait à poindre, elle arriva à une conclusion, apparemment logique. Mais allez savoir ! Elle se demanda ce qui arriverait si elle avait faux, puis haussa les épaules, la hache prête à servir.

« Avais-tu cinquante huit ans quand tu es mort, Brok ? » demanda t-elle d'une voix forte, qui espérait être sûre d'elle.

La naine se demandait si c'était bel et bien là un effort qui méritait ce qu'elle faisait. Sinon, ne pouvait-elle pas prendre d'autres couloirs ? Elle se frotta le front, nauséeuse d'avoir trop réfléchi à de pareils calculs mentaux faits pour des trésoriers.

Code © Nowadays


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Lun 11 Mar - 20:45

Issoth ou la Hache des Boucles-noires
❝ Quête Sur.❞
Tu penses que la réponse est 58 ? Je penses que tu devras revoir tes calcules car ce n'est pas la bonne réponse...

Tu as encore une deuxième chance mais si tu te trompes, tu risques bien de le regretter car cette tombe est bien gardé...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 11 Mar - 21:32

Issoth
Ou la Hache des Boucles Noires


Bon, apparemment, ce n'était pas ça. Grommellement ; Freya avait l'intuition assez effrayante que, si elle se trompait encore - une fois, deux fois, allez savoir - elle allait voir des choses dont elle n'avait pas envie. Elle soupira et, faisant fi du mal de tête, se remit à compter. Son doigt glissa sur la roche poussiéreuse et y traça des traits dont elle se servit pour compter. Elle revérifia son calcul, et hocha la tête. De toue façon, si elle se trompait, elle verrait bien. Elle se leva néanmoins, l'arme au poing, les narines palpitantes.

« Es-tu mort à quatre-vingt-quatre ans, Brok ? » fit-elle encore, d'une voix forte.

Elle était debout, hache à la main. Elle tourna sur elle-même pour observer autour d'elle. Si quelqu'un venait d'où elle était entrée, elle n'aurait aucune chance de pouvoir fuir. Mais de toute façon, pourquoi fuir ? Elle se battrait si quelqu'un venait. Ses pensées allèrent aux monstres des légendes qui peuplaient les forêts mais aussi les grottes. Elle se souvint aussi que, dans les contes, les endroits comme ceux-ci, régentés par des énigmes, cachaient des trésors mais aussi des créatures affreuses. Elle déglutit, mal à l'aise, en espérant ne pas s'être trompée. Sinon, hé bien ... Elle se battrait. Fort. Et puis voilà.

Ses pensées allèrent pour son roi ; elle ne pouvait pas mourir ici. Elle devait le rejoindre. Son coeur battit plus vite, avec diverses émotions variées. La peur était l'une d'elle, mais moindre comparée à l'adrénaline d'un combat possible. La douleur aussi, de sa tête qui avait trop réfléchi à des calculs bizarres. Quelle idée ! Elle était douée dans les langues et les récits, pas dans le calcul. Elle porta sa main à ses instruments, aussi ; de simples notes pourraient être mortelles, ici, où la résonance était excellente.


Code © Nowadays


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Mar 12 Mar - 18:23

Issoth ou la Hache des Boucles-noires
❝ Quête Sur.❞
84 ans était bien l'âge de la mort de ce chère Brok. Tu l'as échappé belle mon amie ou sinon les pièges posés dans cette salle se serait déclenché à la moindre erreur...

La porte s'ouvre finalement devant toi et tu peux sortir de cette drôle de salle. Toutefois, ce n'est pas la seule chose qui s'enclenche, alors que tu étais prêtes à sortir de cette pièce, tu entends une sorte de "clic" mécanique, instinctivement tu te retournes et tu t'aperçois avec stupeur que la tombe est ouverte.

En fait, ce que tu pensais être une tombe était en réalité un coffre qui cachait un trésor de grande valeur, en l’occurrence une Hâche. Tu peux lire comme inscription ceci : "Issoth, Hache des Boucles-noires". Les Boucles-noires est une des sept maisons des nains dont les pères s'éveillent dans un lieu inconnu de l'est de la Terre du Milieu. On pourrait se demander comment une de leur arme est arrivé jusqu'ici ? Ceci tu ne le sauras sans doute jamais...



Maintenant, tu es libre de t'approprier cette arme si tu le souhaites à moins que tu aie peur d'éventuels représailles ? En tout cas, tu dois faire un choix...

La sortie se trouve juste après la porte au bout d'un escalier montant.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 12 Mar - 20:10

Issoth
Ou la Hache des Boucles Noires


Freya était debout, attendant la sentence qui tomberait. Bon, ou pas bon ? Elle déglutit ; la panique l'envahissait à chaque seconde qui passait. Et si elle se retrouvait face à des choses bien pires que ce qu'elle avait imaginé, immatérielles ou même invincibles face à sa hache ou sa musique ? Elle avait le coeur au bord des lèvres, mais la détermination farouchement ancrée quand la porte en face d'elle s'ouvrit. La naine baissa sa hache, quoique toujours vigilante, et s'en approcha. Un déclic se fit alors dans son dos ; elle fit volte-face aussi vite que possible, mais rien ni personne n'était là mis à part elle. Par contre, la tombe était ouverte. Curieuse, la barde s'en approcha et baissa les yeux pour admirer la magnifique arme ouvragée qui se trouvait dans la stèle, qui se révélait, faute d'être un tombeau, un coffre.

L'arme à ses pieds était superbe, d'argent et de fer, avec des inscriptions sur la lame qui semblait aiguisée malgré le temps qu'elle avait passé là. La naine se mordilla la lèvre, hésita quelques secondes puis se décida. C'était un cadeau - elle le prenait comme ça. Elle avait trouvé l'énigme et c'était sa récompense. Elle prit délicatement l'arme et la fit tourner dans ses mains. Légère, elle permettait des mouvements fluides et agréables, et le son sifflant qu'elle faisait dans l'air démontrait son tranchant et sa masse. Freya sourit, d'un air ravi. Comme rien ne l'empêchait de la prendre, elle garda avec elle la hache, et retint son nom. Issoth. Elle avait appartenu à l'une des famille naine. Que venait-elle faire ici ? Brok avait-il été un nain ? La naine y réfléchit, tout en montant l'escalier en colimaçon. Ses pensées s'entrechoquaient de questions : qu'aurait-elle trouvé si elle avait été dans les autres couloirs ? Elle se promit de faire une épopée sur ce Brok, qui avait donné vie à une énigme, et se mit à chantonner doucement, la hache à la main, alors qu'elle sortait à l'air libre.

A présent, elle allait retrouver Thorin.

« J'arrive, mon roi » fit-elle, heureuse.


Code © Nowadays


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Issoth ou la Hache des Boucles-Noires [Quête]
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Les Boucles de Spa (Spéciale de Saive)
» Fougasse aux oignons et olives noires
» Enterrons la hache de guerre [Iris]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: