You're too curious ☆ Bard

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 4 Mar - 19:00

You're too curious ...


La curiosité ... la curiosité est un vilain défaut dont faisait preuve Valaina. Néanmoins, elle n'était pas la seule à faire preuve de curiosité. La preuve, puisque cette rencontre ... Et bien, c'était à cause de la curiosité à dire vrai. Et dire que dans cette ville, Valaina avait rencontré tout un tas de personnes. Des bonnes, comme des mauvaises. La dernière fois qu'elle était venue, elle se souvenait qu'elle avait croisé la route d'un nain. Et que se passe-t-il quand un Nain et un Elfe se retrouvent dans une même ville, un même village, au même moment ? Et bien, il fut un temps où cette question n'aurait pas trouvé de réponse. Dans le sens où Elfes de Vert Bois et Nains d'Erebor cohabitaient comme si de rien n'était. Certes, il y avait peut-être quelques rancoeurs qui existaient. Mais rien de bien grave. Jusqu'à ce que ... Jusqu'à ce qu'un Seigneur commette l'irréparable. Pas aux yeux de tous, puisqu'il n'avait fait que protéger son peuple d'une querelle qui ne les concernait nullement. Mais pour certains, c'était grave. Très grave. Et justement, cela provoqua ... une guerre sans fin, si on peut dire ça comme ça, entre les Elfes et les Nains.

Une guerre que Valaina trouvait stupide. Mais elle non plus n'avait, hélas, jamais compris le geste du Seigneur Thranduil. Pourquoi diable était-il parti sans rien faire ? Pour éviter de mettre en danger ses propres troupes ? Ou bien y avait-il autre chose là dessous ? Cela faisait, à présent, cinquante-huit ans que Valaina ruminait cette question. Cinquante-huit ans qu'elle avait quitté Vert Bois et qu'elle avait dit qu'elle ne remettrait jamais les pieds dans cette région de la Terre du Milieu. Mais comme vous le savez si souvent, il ne faut jamais dire jamais. Parce qu'elle avait eu besoin de récupérer des choses dans l'ancienne maison de ses parents ... Alors, une fois de plus, Valaina avait quitté sa petite forêt du Rhudaur et elle s'était aventurée par delà la montagne, comme elle le faisait si souvent depuis ces deux millénaires. Peut-être qu'elle se remettrait à voyager et qu'elle s'en retournerait à Dol Amroth pour voir un certain type aux oreilles pointues qui faisait craquer son coeur. Mais qui était terrible tout de même. Mais ça, c'est une autre histoire.

Au lieu de couper par le coeur de la forêt ce qui aurait été bien plus court, Valaina s'était décidée à longer les Montagnes Grises. Ce n'était pas pour autant qu'elle ne tomberait sur aucun Elfe. Mais disons qu'elle avait un peu moins de risques, si on peut dire ça comme ça. Le voyage fut long, comme à chaque fois où elle faisait une traversée seule. Elle rêvait du jour où elle ne serait plus seule. Pour sûr. Où elle voyagerait avec quelqu'un. Ou bien qu'elle s'établirait dans telle ou telle contrée. Qu'il était loin ce jour. Ou du moins, ça lui semblait ultra loin. Quoi que, comme dit, elle avait tout le temps puisque les âges n'avaient pas d'emprise sur elle. Valaina arriva un matin d'hiver à Lacville, dans la brume. Il faisait froid. Seuls les sabots de son cheval blanc semblaient résonner dans la ville. Les gens étaient, sans doute, encore couchés. Ou peut-être avaient-ils à faire. Elle n'aurait su le dire. La belle descendit de sa monture et lui murmura quelques mots elfiques avant de passer sa main sur la tête de l'animal. Elle porta, par la suite, la main à son sac de provision dont elle sortit une pomme qu'elle donna à son cheval. Guidant sa monture, Valaina s'approchait, lentement mais sûrement, de l'ancienne maison de ses parents qui devait, une nouvelle fois, avoir pris un sacré coup de vieux. Elle était loin de se douteur qu'au bout de la ruelle, elle allait faire une rencontre ... des plus intéressantes.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 4 Mar - 22:07
Bard marchait d'un pas rapide à travers Lacville. Il faisait sont tour habituel pour voir si tout allait bien, pour recevoir des informations peut-être capitales concernant les royaumes aux alentours. Bard voulait tout connaitre, tout savoir. Il le lui fallait. On ne sait jamais quand un évênement fâcheux pouvait survenir et mettre en danger la population de Lacville. En même temps que faire son tour du village, Bard cherchait des informations sur une certaine personne, une elfe. Une elfe à cape rouge qui passait par moments à Lacville dont en 30 ans il n'avait jamais vraiment vu ou entendu parler.

L'archer souhaitait savoir ce que cette elfe faisait en venant ici. Venait-elle en reconnaissance de terrain pour une raison quelquonque? Venait-elle juste pour le plaisir de passer du temps dans le petit village de lacville? Tant de questions hantaient l'esprit de Bard, il lui fallait savoir, il était trop curieux. Pourtant ce n'était pas si étonnant de voir passer de elfes quelques fois à Lacville étant donné que les elfes de Vert-Bois vivaient près d'ici. Mais normalement, Bard savait ce que ces elfes venaient faire à Lacville au contraire de cette elfe à la cape rouge. Bard continuait de marcher de son pas rapide, il tourna dans l'une des ruelles de Lacville et c'est là, en levant le regard, qu'il la vit avec sa cape rouge et son cheval. C'était l'elfe sur qui il se posait des questions. L'elfe guidait son cheval lentement et sûrement dans la ruelle. Bard s'arrêta un instant pour mieux l'observer, mais de là où il était, c'était difficile de bien distinguer l'être aux oreilles pointues.

L'archer décida d'aborder l'elfe et sa monture. Il s'approcha lentement, d'un air qui se voulait sympathique. Il ne fallait quand même pas que l'elfe se sente intimidé. Bard prit la parole d'un ton poli et posé.

«Bonjour gente dame. Je me nomme Bard, Bard l'archer. Que fait donc une elfe et son destrier à se promener à travers lacville?»

Bard fit un sourire poli à l'elfe. Il ne se doutait pas à ce moment même que tous les deux allaient se retrouver assis à une table à la taverne tout en discutant et que plus tard dans la soirée, ils ressortiraient de cette taverne en étant des amis. Certains pouvaient trouver cela étonnant et Bard lui-même l'aurait trouver étonnant, mais comme cela allait arriver à lui, il ne pouvait rien dire sur ce sujet.

«C'est un très beau cheval que vous avez-là!»
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 6 Mar - 20:13

You're too curious ...


La brume ne semblait pas vouloir disparaître. Ou du moins, elle ne semblait pas vouloir laisser le soleil percer et éclairer les alentours. Qu'à cela ne tienne, cela ne gênait pas Valaina autant que ça. Pourquoi ? Parce qu'avec même ce brouillard, elle savait se déplacer et faire attention à ce qui l'entourait. Et surtout, elle savait où elle se rendait. Quand bien même elle aurait été privée de ses sens, son coeur aurait continué à guider ses pas. La jeune Elfe marchait, tranquillement, sans se presser. De temps à autre, elle tournait la tête vers sa monture blanche et elle lui glissait quelques mots. Son cheval ? Elle le chérissait comme la prunelle de ses yeux. L'ennui, quand on est immortel, c'est que ... Et bien, à un moment, on est obligé de se séparer de sa monture. Parce que celle-ci ne vit pas autant que nous. Mais Valaina entretenait une toujours une réelle complicité avec l'animal qui lui servait de monture. Comme un ami. Un bon ami. Et elle le lui rendait bien, pour sûr.

Valaina finit par s'arrêter. Il y avait, devant elle, quelqu'un qui se dressait. Un homme s'avançait vers elle. L'avait-elle déjà vu ? Ou bien rencontrer ? Hmmm ... Elle n'aurait su le dire. Valaina avait la mémoire des visages mais elle ne se souvenait pas de l'avoir déjà croisé. L'homme en vint, finalement, à prendre la parole. La saluant, il se présenta sous le nom de Bard. Non, définitivement, ce nom ne lui disait rien. Mais c'était une occasion de faire connaissance, non ? Sans plus attendre, il lui posa la question à laquelle l'Elfe s'attendait. Que faisait-elle là ? Alors qu'il y avait bien d'autres endroits à visiter. Enfin, façon de parler, bien évidemment. "Bien le bonjour à vous." répondit-elle de sa voix la plus douce. Elle s'était légèrement inclinée, en guise de salut, et elle s'était redressée tout de suite après. Il n'avait pas demandé comment elle s'appelait. Mais Valaina savait que sa curiosité était présente et qu'il allait finir par lui demander à un moment ou à un autre. "Je m'appelle Valaina. Mais je présume que si vous êtes venu jusqu'à moi, c'est parce que vous me connaissiez déjà. Ou du moins, au moins de renom. Je me trompe ?" Non, elle ne se trompait pas. De ça, elle irait à en mettre sa main à couper.

Quoi qu'il en soit, Valaina n'avait pas encore répondu à la question principale de Bard. A savoir, ce qu'elle faisait ici. Mais devait-elle dévoiler son identité et le but de sa présence dans la même phrase ? Elle avait le temps. Le temps de lui dire ce qu'elle faisait ici, qu'elle était le but de son incursion dans cette ville d'hommes. Elle regarda Bard et pencha la tête sur le côté. Vers la droite, puis vers la gauche. "Je ne sais pas trop à dire vrai. Cette ville m'a toujours attiré. Peut-être parce qu'il y a fort longtemps, en des temps reculés, mes parents avaient une bâtisse ici." Une chouette petite maisonnée. Qui était toujours debout. Elle n'avait jamais été détruite, et ce même si elle commençait à désirer un peu. Mais à chaque fois que Valaina revenait, et bien, elle faisait en sorte de nettoyer la maison et de la retaper un peu. Valaina eut un sourire lorsque Bard en vint à lui dire qu'elle avait un beau cheval. Elle caressa, à ce moment, l'encolure de ce dernier, lui lâchant la bride. Il n'était pas rare qu'elle laisse sa monture faire ce qu'elle désirait une fois qu'elle était arrivée à destination. "Merci. C'est un ami fidèle et j'espère qu'il pourra me suivre et me supporter encore pas mal de temps." Elle le pensait, même si Valaina savait que parfois, elle l'emmenait à l'autre bout de la terre et que ce n'était pas toujours évident pour sa monture. "Que fait un homme de Lacville levé si tôt ? Etiez-vous à la recherche de quelque chose ? Ou bien même quelqu'un ?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 9 Mar - 18:00
Bard observa encore un instant la monture de l’elfe. Il était d’un magnifique blanc. Bien que cette couleur ne fût pas très discrète si l’on voulait échapper à l’ennemi, l’elfe avait fait un bon choix. Bard, lui, aurait opté pour un cheval dans les tons plus sombres, mais après tout, ce cheval n’était pas à lui. Après quelques secondes d’admiration envers l’équidé, Bard reporta son attention sur l’elfe qui lui faisait face. Elle le salua en s’inclinant légèrement, puis se présenta sous le nom de Valaina, présumant que Bard l’avait abordé, car il la connaissait du moins déjà, de renom. En effet, l’archer connaissait cette elfe; il avait entendu parler de ses visites à Lacville, sans vraiment en savoir le but. Et c’était ce qui l’intriguait, connaitre le but des visites de Valaina. Bard était curieux, certes, mais il était ainsi pour le bien et la protection de Lacville. Il lui fallait tout savoir absolument. L’Homme voulait éviter le plus grand nombre de dangers aux habitants du village. C’est en voulant être informé de tout, que Bard pouvait reconnaitre que le danger pesait sur Lacville. Mais en voulant tout le temps prévenir les villageois, on vint à l’accuser d’annoncer que de mauvaises nouvelles. Mais malgré ça, cela n’empêchait pas le monde de suivre les directives de Bard. Et une chance que Bard était un excellent meneur d'Hommes, cela lui était utile bien de nombreuses fois et cela lui sera toujours utile.

L'Archer observa Valaina incliner la tête à droite, puis à gauche avant qu’elle ne prenne la parole. L’elfe lui expliqua que Lacville l’avait toujours attirée et, il y a fort longtemps, que ses parents avaient une bâtisse ici.

«Vos parents dites-vous? Cela fait-il longtemps qu’ils ne sont plus ici? Je n’ai jamais connu de famille d’elfe vivant dans ce coin de Lacville.»

Voilà une chose qui intriguait encore plus Bard. Une nouvelle chose d’apprise sur Lacville. Cette rencontre risquait d’être fort intéressante si Valaina apprenait d’autres choses sur Lacville à Bard. Valaina vint à demander à Bard ce qu’un homme faisait, si tôt levé, dans les rues de Lacville.

«Je faisais mon tour habituel pour voir si tout allait bien dans les rues de Lacville. Je ne peux pas nier que je vous cherchais aussi. J’ai beaucoup entendu parler de vos visites à Lacville et je me demandais ce qu’une elfe pouvait bien faire en venant ici, si fréquemment soit-il.»
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 10 Mar - 15:09

You're too curious ...


Ils restèrent quelques instants à se dévisager. La première impression. Toujours faire bonne impression. Peut-être, du regard, qu'ils cherchaient à juger l'autre. Et voir le comment du pourquoi de sa présence en ces lieux. Valaina n'était pas une menace. Elle était là en amie, comme elle le faisait si souvent depuis près de deux millénaires. Mais de ça, Bard n'était pas au courant, puisque les histoires de la ville ne devaient pas remonter aussi loin. Il la connaissait de réputation, mais c'était bien tout. Il ne devait pas connaître son passé, rien de tout ça. Finalement, il avait fini par lui poser une question. Que faisait-elle ici ? Qu'est-ce qui l'avait emmenée si loin de sa forêt ? Pourquoi une ville des hommes au pied de la montagne, alors qu'elle pouvait croiser les Nains à n'importe quel moment et que les rapports entre Nain et Elfe n'étaient pas cordiaux ? De sa douce voix, la jeune Elfe en vint à lui répondre que cette ville avait toujours été dans son coeur. Et elle évoqua ses parents. Bard parût surpris. Apparemment, il n'était pas au courant que ... Et bien, que des Elfes avaient vécu à Lacville à une certaine époque. [color=deepskyblue]"C'était en de temps reculés. Il est normal que ce fait n'ait jamais été porté à votre connaissance."[/ccolor] C'était loin, très loin. "Il y a plus de deux millénaires." Précisément ? Elle n'aurait su le dire. Mais bien plus de deux millénaires, ça, c'était certain. "Deux Elfes vivaient dans une vieille maison parmi quelques familles d'Hommes." A l'époque, Lacville n'était pas aussi grande qu'à présent. Avec le temps, les gens étaient venus s'y installer et faire du commerce. "Et ils ont fini par ne plus jamais y revenir. Mais ce n'était pas de leur fait." Juste ... la faute à pas de chance, en quelque sorte. La voix de Valaina s'était faite mélancolique. Il fallait dire qu'elle ne connaissait que peu de choses sur ses parents. Elle n'avait jamais su comment ils vivaient, ni s'ils avaient beaucoup d'amis parmi les gens du village. Aux dires du Seigneur Elrond ou bien de Dame Galadriel, ils avaient toujours été des Elfes appréciés. Un peu nomades, certes, qui aimaient beaucoup les voyages mais ils avaient beaucoup d'amis par-ci, par-là. On les avait juste un peu oubliés au fil des âges, ce qui était plutôt normal.

Valaina en vint, finalement, à lui retourner la question. Que faisait-il là, de si bonne heure ? Avait-il quelqu'un à rencontrer ? Rentrait-il de la chasse ? Ou que sais-je encore ? Au tour de Bard de subir un petit interrogatoire. A chacun son tour, n'est-ce pas ? Bard en vint à lui expliquer qu'il faisait le tour de la ville, tout simplement, pour voir si y'avait pas d'ennuis ou des personnes qui ne devraient pas être dans les parages. Mais il lui avoua qu'il la cherchait. Valaina parut surprise et elle eut un haussement des sourcils. "A vos dires, j'ai l'impression que je vous intrigue, je me trompe ?" Non, elle ne se trompait pas. "L'on m'a souvent dit que la curiosité était un vilain défaut. Mais moi-même je fais preuve d'une extrême curiosité." Ce qu'elle voulait dire par là ? Et bien, c'était qu'elle ne lui en voulait pas s'il se posait tout un tas de questions sur elle. "Dites-moi ... Que voudriez-vous savoir pour lever un peu le mystère ?" Il était rare que Valaina veuille bien parler d'elle de la sorte. Mais bon. C'est comme ça qu'on se faisait des amis, non ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 16 Mar - 18:16
[désolé de ne pas avoir répondu plus tôt, mais je n'ai pas trop le temps en semaine de répondre.]

Il y a deux millénaires. C'était en effet dans un temps reculé, mais comme les elfes étaient des êtres immortels, c'était une chose tout à fait normale. En deux millénaires, il s'en passait des choses. Déjà plusieurs questions venaient à l'esprit de Bard. L'archer remarqua le ton mélacolique emploé par Valaina lorsqu'elle dit que c'est parents finirent par ne plus jamais revenir à Lacville. Pourquoi cela? C'est ce que Bard voulait maintenant demander. En fait, au fur et à mesure que l'elfe qui lui faisait face parlait, plus Bard avait de questions que se formaient dans son esprit. C'était sa curiosité et son désir d'être informé de tout qui créait ces nombreux questionnements. Cette curiosité était un vilain défaut, Valaina avait raison, elle-même se dit être curieuse. Ce défaut était difficile à contrer pour l'archer, il avait tellement voulut tout savoir, que c'était devenu habituel et impossible à corriger. L'elfe demanda à Bard ce qu'il voulait savoir d'elle, une question qu'on ne devrait poser à quelqu'un de si désireux de tout savoir. Alors pas quoi commencer? Quelle question poser parmi tant? Bard se doutait que cette conversation allait durer encore un bon moment. Mieux ne valait pas rester debout, au milieu d'une ruelle, ainsi. Pour les longues discussion, c'était toujours mieux assis près d'un feu et devant un bon repas, c'est pourquoi la taverne semblait être le lieu idéal.

«J'aurais, certe, quelques questions à poser, mais nous devrions discuter ailleurs. Pourquoi ne pas aller à la taverne? Je vous offre le déjeuner et puis nous serions au chaud.»

La taverne de Lacville était un lieu chaleureux et accueillant. Elle ouvrait assez tôt dans la matinée, cela ne risquait donc pas que les deux individus arrivent devant des portes closes. Et puis Bard commençait à avoir faim, son heure habituelle de déjeuner arrivait rapidement et on pouvait déjà voir Lacville se réveiller. Des gens commençaient à circuler des les rues, quelques paysans et leur animaux passaient çà et là. Plus loin, on commençait même déjà à monter les différents stands du marché. La brume se dissipait lentement et les rayons du soleil commencèrent à se pointer, cela s'annonçait être ne belle journée d'hiver ensoleillée à Lacville.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 17 Mar - 21:45

You're too curious ...


Un petit curieux ... Bard était un petit curieux. Mais à dire vrai, Valaina n'allait pas lui jeter la pierre. Dans le sens où elle-même était très curieuse. Et elle aimait tout savoir sur tout. Enfin, pas tout non plus. Mais disons qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de poser des questions, et ce même si ça pouvait lui attirer des ennuis à dire vrai. Elle était comme ça notre Valaina. Et au fil des siècles, elle ne chanegrait sans doute pas. Tant que ça ne lui apportait pas des ennuis, pourquoi corriger son caractère ? Et puis, de toute manière, c'était en faisant preuve de curiosité qu'on arrivait à en apprendre un peu plus sur les autres. Et lier, ainsi, des amitiés.

Voilà pourquoi la jeune femme avait demandé à Bard ce qu'il voulait savoir. Peut-être était une grossière erreur. Peut-être qu'elle aurait mieux fait de ne pas lui dire. Peut-être qu'elle aurait dû passer son chemin en le saluant et puis c'était tout. Mais non, apparemment, l'Elfe était avide de discussion. Et elle-même avait envie d'en savoir plus sur son interlocuteur. Peut-être apprendrait-elle certaines choses. Après tout, nombre de fois qu'elle était passée dans ce village, et elle n'avait jamais eu de très longues discussions avec les habitants de Lacville. Sauf, bien sûr, quand une épidémie sévissait et que Valaina se retroussait les manches pour aider et soigner les malades. Mais ça ne faisait pas tout après tout. Cette soif d'apprentissage était toujours présence. Et c'était une bonne occasion pour se lier avec un habitant de la ville. Alors, pourquoi pas ?

L'Elfe pencha légèrement la tête sur le côté, réfléchissant à ce que Bard venait de lui proposer. Il l'invitait. A la taverne. Ils seraient au chaud et ils pourraient discuter tranquillement. Sans compter qu'ils pourraient manger aussi. Valaina n'avait pas très faim à dire vrai. Elle avait mangé un peu de lambas il n'y avait guère de temps. Mais comme on dit, c'est l'intention qui compte, non ? "Et bien, fort bien. J'accepte votre invitation." Et sa monture dans tout ça ? Elle savait qu'il s'en était allé pour brouter un peu l'herbe et elle le retrouverait plus tard dans la journée. Valaina ne se faisait pas de souci là dessus. Ainsi donc, elle ouvrit la marche en direction de la taverne. Le jour commençait à se lever, Lacville s'éveillait, petit à petit. "La ville n'a guère changé depuis la dernière fois où je suis passée." Ca remontait à combien de temps ? Oh ... Au moins un quart de siècle, si ce n'était plus. A dire vrai, comme elle était fâchée contre le seigneur elfique du royaume de Vert Bois, la belle avait évité de revenir dans les parages. De peur de tomber sur lui, sans doute, même si elle savait qu'il n'en viendrait jamais à mettre les pieds ici.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 26 Mar - 22:21
La ville n'avait pas changée disait-elle. Mais quand est-ce que Valaina était venue pour la dernière fois? Les elfes vivaient longtemps, alors peut-être était-ce avant même la naissance de Bard que cette elfe soit venue, où était-ce plus récemment. Encore d'autres questions venant à l'esprit de Bard. Ah la curiosité! On ne pouvait pas y faire grand chose. Valaina accepta l'invitation de Bard. Celui-ci fut ravis, ça lui permettrait d'aller discuter au chaud et de prendre un repas.

«Bien, alors allons-y!»

Bard se mit en route vers la taverne suivit de l'elfe. Il entra dans le bâtiment. Déjà plusieurs villageois et villageoises étaient présents et leurs discussions mettaient une certaine ambiance chaleureuse. D'un geste de la main, Bard salua le tavernier et se dirigea à sa table habituelle, une table près du feu et entourée de quelques autres tables pour ainis percevoir quelques discussions pouvant s'avérées intéressantes. L'archer s'asseya avant de reprendre la parole.

«Vous dites que la ville n'a guère changée depuis la dernière fois que vous êtes venue, mais quand était-ce cette dernière fois si je peux me permettre?»

Bard ne souhaitait pas déranger l'elfe avec toutes ses questions, mais en même temps, il voulait en poser le plus possible et cela l'embêtait un peu. Comment pouvoir savoir plusieurs choses sans que la personne ne se sente au beau milieu d'un interrogatoire? Parfois, quand Bard se mettait à poser trop de questions, cela pouvait porter à confusion certaines personne. Certaines femmes, par exemple, ce mettaient à penser que Bard avait un oeil sur elles et quand venait à l'archer de leur expliquer que ces questions étaient simplement pour recueillir des informations pouvant être utiles pour la protection du village, cela posait des problèmes. Bard se sentait un peu mal de créer des faux espoirs chez ces femmes, mais bon... Que pouvait-il faire à cela? Probablement rien.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 29 Mar - 9:42

You're too curious ...


La curiosité était un vilain défaut. Mais Valaina n'irait pas le lui reprocher. Parce que comme dit à plusieurs reprises, sans cette curiosité, Valaina n'était pas certaine qu'elle aurait été aussi facilement vers les autres. Dans le sens où c'était parce qu'elle était curieuse qu'elle cherchait à en savoir et à en apprendre plus sur les autres. Quoi qu'il en soit, Valaina le suivit jusqu'à la taverne. De toute manière, elle n'avait pas trop le choix. Enfin, oui et non. Elle aurait très bien pu passer son chemin et ne pas s'attarder. Elle aurait très bien pu envoyer paître Bard et refuser de répondre à ses questions. Mais si les rôles avaient été inversés, elle n'aurait pas souhaité qu'on l'envoie sur les roses. Comme on le dit si souvent, ne fais pas à autrui ce que tu n'aimerais pas qu'il te fasse. Ni plus, ni moins. Comme elle connaissait la route, Valaina aurait très bien pu passer devant. Après tout, elle savait où les choses, où les bâtiments se trouvaient comme elle était venue ici à plusieurs reprises. Mais elle avait préféré lui laisser ouvrir la marche. Pourquoi ? Elle ne savait pas. Peut-être parce que c'était mieux ainsi. Tout simplement. Ils s'avancèrent dans la taverne et saluèrent les quelques personnes présentes. Sans doutes qu'ils devaient être étonnés de voir une Elfe. Et pas en même temps. Parce que c'était loin d'être sa première fois ici, à Lacville.

Bard et Valaina en vinrent à s'installer à une table. Du fait qu'il faisait bon à cause du feu dans l'âtre, la jolie Elfe en vint à enlever sa cape. Hormis sa beauté flagrante, rien n'aurait pu laisser présager qu'elle appartenait à la race des Elfes. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'en ce moment, elle avait les cheveux détachés. Et ces derniers masquaient ses petites oreilles pointues. Valaina tourna la tête quand son interlocuteur lui posa une question. Elle fit mine de réfléchir, pencha la tête vers la droite puis vers la gauche. "Généralement, je passe à Lacville ... au moins une à deux fois par siècle. Parfois plus ..." Elle avait plus de deux mille ans, donc, faites le calcul. Elle était passée de nombreuses reprises à Lacville et ça ne changerait pas au cours des siècles à venir. Elle avait un pied à terre ici. Si elle se sentait mal dans la forêt du Rhudaur, et bien ... Et bien, elle pouvait venir ici et avoir un peu de tranquilité. Surtout qu'ici, on lui fichait la paix, et ce même si elle attirait, parfois, la curiosité de certains. "Mais je suis revenue ici ... il y a moins de cinq ans à peu près. Je ne saurais dire. Vous savez, une vieille dame comme moi a tendance à ne pas se souvenir de tout." Et Valaina avait dit ça avec une pointe d'humour et un joli sourire. Elle n'était pas frigide. Elle se mêlait facilement avec les autres. Et c'était comme ça et ça ne changerait sans doute jamais d'ailleurs. "Alors, que vouliez-vous savoir sur moi ?" C'était l'heure de la discussion, le jeu des questions et des réponses. Mais il ne devait pas croire qu'elle n'en viendrait pas, elle-même, à lui poser des questions par la suite.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Avr - 1:04
Bard observa Valaina ôter sa cape. Elle était très belle, trait que les elfes avaient tous la chance de posséder. Pourtant, au premier coup d'oeil on pourrait penser qu'elle était humaine. Si Bard ne l'avait pas su, il l'aurait prit pour une de sa race tout simplement, car l'elfe avait les cheveux détachés, cachant ainsi ses oreilles pointues. Valaina avoua à Bard passer à Lacville environ une à deux fois par siècle, parfois même plus. Pour un Homme, ce n'était pas beaucoup, mais si on prenait en considération que les elfes avaient une durée de vie infinie, Bard déduit que Valaina était passée assez souvent, bien qu'il ne connaisse pas son âge. C'est avec un sourire que Bard prit les prochaines paroles de l'elfe. Elle qui se disait être une vieille dame. Elle ne devait pas l'être tant pour une elfe.

«Une vieille dame? Vous ne devez pas l'être tant si on considère que les elfes sont immortels.»

Un autre sourire apparut sur le visage de Bard lorsque Valaina lui demanda ce qu'il voulait savoir sur elle. Voilà une question intéressante! C'était maintenant le temps du jeu des questions et des réponses. Un jeu que Bard appréciait. Bien que souvent, il n'était pas le seul à poser les questions. Il se doutait que lui aussi devrait répondre à certaines, mais cela ne le dérangeait pas trop. Il serait injuste de refuser de répondre aux questions de l'elfes alors qu'elle acceptait de répondre aux siennes. Maintenant, par quelle question commencer? Le choix était vaste. Bard avait déjà plusieurs questions en tête depuis le début de leur conversation dû à une trop grande curiosité. La conversation risquait de durer assez longtemps. Mais cela n'était pas si grave, tant qu'on est au chaud et installé confortablement.

«Ce que je veux savoir. Bonne question. Pourquoi ne pas commencer par me dire quel était le nom de vos parents?»
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Avr - 11:38

You're too curious ...


Elle adorait sa cape. Un trésor de ses parents qu'elle ne pouvait se résoudre à abandonner. C'était tout ce qui lui restait. Ca et les bouquins qu'il y avait dans la vieille bâtisse. Bouquins qu'elle ne pouvait pas décemment, non plus, ramener dans les Monts du Rhudaur, enfin, dans la forêt. Pourquoi ? Parce qu'il faudrait qu'elle fasse de nombreux et de nombreux voyages. Et que même si ça ne lui faisait pas vraiment peur, elle ne pouvait pas le faire. Enfin, passons. Tout ça pour dire que même si elle adorait cette cape, elle était ultra voyante et puis, il faisait assez chaud dans la taverne. Alors, elle n'en avait pas besoin. Du moins, pas dans l'immédiat. Elle avait fini par dire à Bard qu'elle était une vieille dame et qu'elle ne pouvait pas se rappeler de tout. Bien sûr, elle avait dit cela sur un ton plutôt humoristique. Elle ne le pensait pas, bien évidemment, mais elle aimait faire de l'humour, de temps à autre. "Non, effectivement. Mais vous savez, après avoir passé plusieurs âges dans ce monde, on se sent vieux parfois." Quoi que pour sa part, elle se considérait comme étant encore très jeune. Deux millénaires, un peu plus ... C'était bien loin des sept ou huit millénaires du Seigneur Elrond et de Dame Galadriel. Elle avait de la marge, pour sûr.

Quoi qu'il en soit, c'était l'heure ... l'heure des questions et des réponses. L'heure du jeu, si on pouvait dire ça comme ça. Un jeu que Valaina aimait à se prêter de temps à autre. Mais pas tous les jours et pas toutes les semaines non plus. Là, ça faisait un petit moment qu'elle n'avait pas pratiqué ce jeu. Pas vraiment un jeu mais bon, on se comprend. Elle attendait donc, patiemment, la question de Bard. Et il faut dire que sa première question ... Et bien, elle ne s'y attendait pas vraiment. Il était rentré directement dans le vif du sujet, pour sûr. A une autre époque, une telle question posée, ça l'aurait fâchée. Mais plus maintenant. "Vous avez le chic pour poser les bonnes questions." avait-elle dit avec un léger hochement de la tête. [colo=deepskyblue]"Je crains fort que vous ne reconnaissiez pas leurs noms. Ils n'étaient que peu ... comment dire ... On ne parlait que peu d'eux. Et au fil du temps, on a dû penser que c'était une légende que deux Elfes viennent vivre ici."[/color] Oui, bon, elle n'avait pas encore répondu à sa question mais ça n'allait tarder. "Valandil et Valadhiel Sáralondë, de Fondcombe. Ne m'en demandez néanmoins pas plus sur eux, je n'ai pas eu l'occasion de les rencontrer. Ils ont eu ... un destin tragique." Même plus que ça mais bon. Il est dans la vie, parfois, certaines choses tragiques, justement. Etait-elle malheureuse pour autant ? Non. Elle avait appris à vivre sans. Et elle s'en sortait plutôt bien. Et puis, elle pouvait compter sur la présence de ses amis, ou bien des substituts de ses parents. Donc, tout allait bien.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 18 Avr - 2:09
Il était certain qu'après avoir passé plusieurs âges en ce monde on pouvait se sentir vieux, Bard comprenait cela. La vie devenait peut-être un peu monotone à force? Vivre infiniment, on devait avoir fait rapidement le tour de la Terre du Milieu et on devait sûrement en connaitre long sur l'histoire de ce monde. Mais cette longévité devait être aussi un avantage, certe. S'il aurait autant d'années de vie devant lui, Bard prendrait le temps de visiter de fond en comble la Terre du Milieu. Ah, visiter la Terre du Milieu... Un des rêves de Bard! Lui qui, depuis sa naissance, était toujours resté dans les environs de Lacville. Malheureusement, l'Homme n'avait pas tant d'années à vivre comme les elfes, bien qu'il lui reste tout de même encore plusieurs années sauf si un imprévu survenait. Mais il ne fallait pas se décourager, un jour, il était certain que l'archer irait à la rencontre de ce vaste monde qu'est la Terre du Milieu.

Mais revenons à notre jeu de question/réponse. Bard eu un léger sourire lorsque Valaina lui mentionna qu'il avait le chic pour poser les bonnes questions. Pourtant, il n'avait pas vraiment réfléchi à cette question avant de la poser. Disons qu'elle était venue comme ça, sur le moment. Mais l'archer avait l'habitude de devoir poser les bonnes questions pour récolter un maximum d'informations. Peut-être était-ce cela? Sans doute, Bard ne saurait pas vraiment dire. Par après, Valaina averti Bard comme quoi il ne devait pas connaitre le nom de ses parents, qu'on ne parlait pas vraiment d'eux et qu'au fil du temps on devait penser que deux elfes venant vivre ici n'était qu'une légende. C'était à voir. Peut-être Bard avait déjà entendu les noms de ce couple d'elfe auparavant, peut-être ne les avaient-ils jamais entendu aussi. L'elfe ne tarda pas à répondre à sa question. Valandil et Valadhiel Sáralondë? La crainte de Valaina fut confirmée, Bard n'avait jamais entendu parler d'eux auparavant. Jamais leurs noms ne lui avaient été mentionnés avant aujourd'hui. Valaina avait beau demandé à Bard de ne pas lui en demander plus au sujet de ses parents, le simple fait de dire qu'ils avaient eus un destin tragique entraina une nouvelle question dans l'esprit de l'archer; Que leur était-il arrivé? Mais il était sans doute déplacé de poser cette question, surtout que l'elfe avait demander à Bard de ne pas poser plus de questions au sujet des deux elfes. Bard allait devoir se contraindre à garder cette question pour lui, il ne voulait pas paraitre déplacé. Alors il fallait passer à une autre question. Mais quoi demander parmi tant de possibilités? Bard réfléchissa à une bonne question à poser quand le tavernier arriva pour prendre les commandes. Bard prit la même chose qu'il prenait lorsqu'il venait. Une bonne boisson et la surprise du chef. Avec ce repas, cela lui évitait de trancher parmi tant de choix de repas qu'offrait la taverne. Suite à cela, Bard s'adressa à Valaina avec un sourire amical.

«Prendrez-vous quelque chose? Je vous l'offre.»

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 19 Avr - 13:54

You're too curious ...


Ses parents ... Un sujet délicat. Non pas qu'elle n'aimait pas en parler mais à dire vrai, elle ne les connaissait pas. Elle ne savait rien d'eux. Elle ne se souvenait pas d'eux. En même temps, c'était normal. Quand elle avait été arrachée à eux, elle n'avait que quelques heures. Et tout ce dont elle avait conservé, c'était cette cape d'un rouge vif dont elle ne pouvait pas se séparer, des manuscrits de la maison de Lacville. Et aussi un bijou qu'elle avait, malheureusement, perdu. Enfin, à dire vrai, elle ne l'avait, jamais, réellement eu en sa possession. On le lui avait volé. Fichus gobelins d'ailleurs ... Cette relique du passé, Valaina la cherchait. Et elle continuerait de la chercher jusqu'à ce qu'elle lui mette la main dessus. Têtue notre Valaina ? Plutôt oui. Mais passons.

Pour en revenir à ce qui nous intéresse, parler de ses parents, ce n'était pas ce qu'elle aimait faire le plus. Mais elle savait que l'homme était de nature curieuse. Pas seulement Bard. Mais tout le monde. Elle-même était animée d'une forte curiosité. Elle ne s'en cachait pas. Et ça ne changerait pas d'ailleurs. Quitte à s'attirer des ennuis, elle allait continuer sur cette voie, pour sûr. Valaina vit bien que Bard était prêt à lui poser de nouvelles questions. Mais il n'en eut pas réellement l'occasion. Le tavernier s'était approché d'eux pour savoir ce qu'ils voulaient. Valaina pencha la tête quelque peu sur le côté, écoutant Bard, ainsi, passer sa commande. Et le tavernier se tourna vers la belle Elfe, lui demandant ce qu'elle voulait aussi. Elle ne savait pas trop à dire vrai. Elle avait de quoi payer, si besoin était, mais Bard voulait lui offrir le repas. Alors, elle prit une boisson. Rien de bien alcoolisé. Et elle regarda le tavernier, lui demandant s'ils avaient ... quelque chose avec des céréales. Enfin, à base de céréales. Du genre du pain ou bien une brioche. Elle aurait bien mangé du lambas, parce qu'elle en avait beaucoup. Mais bon, elle préférait ... Et bien, elle préférait faire comme tout le monde.

"Et vous alors ? Vous m'avez posé la première question. Il est temps que j'en fasse de même." Quel genre de question ? Elle ne savait pas. Mais il était vrai qu'ils étaient là pour leur jeu de questions et réponses. Alors, autant s'y prêter, non ? "Parlez-moi un peu de vous. Qui êtes-vous ?" avait-elle demandé en penchant, à nouveau, la tête sur le côté. Une question à la fois simple, mais tellement compliquée en même temps. Dans le sens qu'il y avait toujours de nombreuses choses à dire sur le sujet et que c'était loin d'être une question évidente à dire vrai. Simple mais tellement de choses à dire, pour sûr.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 29 Avr - 2:15
Évidemment, il était logique que c'était au tour de Valaina de poser une question. Bard en avait posé une, il devrait attendre son tour pour la prochaine. L'elfe lui demanda de lui parler de lui, qui il était. Bard prit un moment pour réfléchir à ce qu'il pouvait bien répondre à cette question simple, mais complexe à la fois. Que répondre? Que dire sur lui? Qui était-il? Un archer vivant à Lacville, certe, mais plus précisément? Bard était un descendant des anciens seigneurs de Dale. Il était aussi l'héritier de Girion, dernier Seigneur de Dale. Bard était aussi Capitaine d'une compagnie d'archers de Lacville. Mais que dire d'autre à son sujet? En fait, si l'archer y réfléchissait bien, il n'y avait pas grand chose à dire sur lui. Il n'avait pas fait grand chose dans sa vie excepté protéger le village où il vivait. Il n'avait jamais vraiment participer à une aventure ou quoi que ce soit du genre et n'avait jamais vraiment quitté Lacville pour un simple voyage. Bard ne faisait que rester dans les environs, s'assurant que tout allait bien dans la paisible petit village.

«Voilà une bonne question! Que dire à mon sujet?»

Bard réfléchit encore un instant sur ce qu'il allait dire. Il ne voulait pas tout dire d'un coup.

«Disons que je suis un homme, Capitaine d'une Compagnie d'archers, veillant à la sécurité de Lacville.»

Sa réponse restait assez vague. Il pourrait en dire plus, mais disons que ne pas tout révéler d'un coup laissait un certain suspense. On pouvait vouloir en savoir plus. En même temps, cela convenait parfaitement à Bard, il n'aimait pas trop en révéler beaucoup sur lui. Il n'était pas du genre à crier sur tous les toits son identité, sa généalogie. Il ne souhaitait pas vraiment dévoiler à tout le monde que du sang royal coulait dans ses veines. Du moins, pas pour l'instant. Il ne le ferait que s'il en était vraiment obligé. Bard se doutait tout de même qu'une partie du village le savait par bouche à oreille étant donné que l'archer avait dévoilé cette information sur lui à quelques amis de confiance. Mais même si ses amis avaient juré ne rien dire, Bard se doutait qu'il y en avait un ou deux qui n'avaient pu tenir leur langue. Mais bon, il ne leur en voulait pas vraiment, ça arrivait à tout le monde ce genre de chose.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 30 Avr - 20:52

You're too curious ...


La question pouvait être déconcertante. Dans le sens où la jeune femme n'avait pas posé une question précise, mais elle était plutôt vague même. Très vague. En gros, c'était Bard qui dirigeait ses réponses. A lui de voir ce qu'il voulait dire, ou bien ne pas dire. Elle lui laissait le champ libre. Bien sûr, si jamais ça ne la satisfaisait pas, elle pourrait, bien évidemment, demander à avoir quelques précisions. Elle aussi voulait assouvir sa curiosité après tout. Et elle était là pour ça. Parce que l'un comme l'autre, ils étaient là pour en savoir plus, pour en apprendre plus sur l'autre, et satisfaire ce besoin que les gens avaient d'en savoir plus.

Bard avait levé les yeux au plafond, sans doute qu'il pensait que la question était trop ... comment dire ... Trop vague. Oui, elle le savait. Une question vague. Mais elle n'y pouvait rien. C'était sorti tout seul. Que voulez-vous ? Valaina était comme ça. Des questions vagues, peu précises. Ce n'était pas pour ennuyer son interlocuteur. Mais disons qu'elle arrivait mieux à les cerner comme ça. Parce que certains en disaient trop. Et d'autres se refermaient comme une huître. Les questions ouvertes, elle aimait ça. Mais bon, passons. Elle attendait que Bard veuille bien lui répondre. En attendant, le tavernier s'était déplacé jusqu'à leur table pour leur apporter les boissons et aussi de quoi petit déjeuner. Rien de bien extraordinaire, mais Valaina aimait, de temps à autre, s'échapper avec la nourriture des Hommes. C'était si différent de ce qu'elle pouvait manger habituellement mais ça ne la dérangeait pas outre mesure.

Finalement, après avoir réfléchi, et après que le tavernier se soit éloigné, Bard en vint à lui dire qu'il était Capitaine d'une Compagnie d'archers et qu'il veillait sur les habitants du village, cherchant à ce que rien ne leur arrive. Valaina fut ... quelque peu déçue à dire vrai. Parce qu'elle s'était attendue à d'autres choses. Peut-être ne voulait-il pas trop en dire. Mais là, c'était ... comment dire ... Oui, y'avait pas grand chose. Elle pencha légèrement la tête sur le côté. "J'ai l'impression que vous ne me dites pas tout." avait-elle dit avec le sourire. Mais lui en voulait-elle pour autant ? Bien sûr que non. "Mais, une réponse est une réponse. Et il est temps que vous posiez votre seconde question." Bonne joueuse Valaina ? Oui. Elle jouait à ce petit jeu depuis plus de deux millénaires. Donc, elle savait très bien ce qu'elle faisait.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 15 Mai - 1:21
    Durant l'instant où Bard avait réfléchi à quoi répondre à la question de l'elfe, le Tavernier était revenu avec les boissons et les petits dejeunés. L'archer l'avait remercier du regard, pui s'était mit à manger après avoir répondu à la question de Valaina. Cette dernière parut déçue de la réponse de Bard et elle avait même remarquée qu'il n'avait pas tout dit. Évidemment qu'il n'avait pas tout dit. Bard ne voulait pas paraitre hautain de mentionner ainsi sa lignée royale dès la première question. Et puis cela, il ne le confiait qu'aux gens de grande confiance. Bard termina sa bouchée avant d'affirmer avec un sourire,

    «En effet, mais j'aime bien garder une part de mystère..!»

    Et oui, le mystère. Selon Bard, garder une part de mystère à ce jeu le rendait plus intéressant, plus palpitant. Ce ne serait pas drôle si tout le monde déballait tout d'un coup. Il fallait prendre son temps et faire durer le plaisir.

    Il était maintenant au tour de Bard de poser une question. Il lui fallait choisir avec tact. Une question plutôt vague ou plutôt précise? C'était à voir. Mais en même temps, Bard considérait que c'était encore le tour de Valaina de poser une question. Il lui avait déjà posé deux questions de suite alors pour être égal avec tout le monde, il faudrait que L'elfe pose une seconde question.

    «Je vous ai posé déjà deux questions alors que vous ne m'en avez posé qu'une seule. Je considère donc que c'est encore votre tour.»

    Bard sourit. Pour lui, tout le monde pose le même nombre de question. C'est plus juste ainsi. Après tout, c'était mieux ainsi, on ne crée pas d'inégalités. L'archer était un être très fair-play. Jamais il ne tricherait lors d'un jeu. Tricher n'amenait souvent que de la chicane et qu'est-ce qui était amusant d'un jeu ou les joueurs se chicanent? Absolument rien. Excepté peut-être pour ceux qui cherchent continuellement la bagarre.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 15 Mai - 20:33

You're too curious ...


Le mystère ... C'était bien d'entretenir un peu le mystère. Bard avait tout à fait raison. Entretenir le mystère signifiait qu'il fallait faire connaissance. Et se revoir éventuellement par la suite. Et Valaina aimait bien faire connaissance avec les gens. C'était son côté curieux qui ressortait à chaque fois. Enfin, bien évidemment, dans la mesure du possible, elle essayait de faire connaissance, rapidement, avec ceux qui étaient mortels. Pour les Elfes, et bien, elle pouvait passer tout une vie à les chercher pour faire connaissance. Après tout, ils n'étaient pas pressés du fait que ... Et bien, qu'ils étaient immortels et qu'ils ne craignaient pas les âges. Enfin, passons. Bien évidemment, Valaina n'était pas dupe. Elle savait que sa curiosité pourrait lui apporter quelques ennuis. Mais elle touchait du bois. Parce que ça n'était jamais arrivé. Du moins, dans l'immédiat. Elle espérait que sa curiosité ne la mènerait jamais sur une pente dangereuse. Enfin, comme on le dit souvent, on ne peut jamais être sûr de rien dans cette vie. "Fort bien. Un peu de mystère ne fait pas de mal." avait-elle dit en souriant. De toute manière, elle finirait par résoudre, à un moment ou à un autre, l'énigme Bard. Parce qu'elle finissait toujours par en apprendre plus sur les autres. "Je me doute que je ne saurais pas tout de vous dès aujourd'hui ..." Parce que c'était impossible. Elle le savait bien. "Mais j'apprendrais à percer le mystère qui vous entoure." Comme pour tous les autres d'ailleurs.

Quoi qu'il en soit, ce petit jeu de questions et réponses plaisait à Valaina. En apprendre plus sur le jeune homme, c'était intéressant. Elle attendait donc qu'il lui pose une seconde question. Puisque c'était à son tour. Néanmoins, cette question ne vint jamais. Dans le sens où Bard se contenta de lui dire que c'était, de nouveau, à elle de lui poser une question. Pourquoi ? Comment ? Pour la simple et bonne raison que ... qu'il lui avait posé deux questions. Au départ. Et que donc, les bons comptes font les bons amis, en quelque sorte. La brune pencha la tête sur le côté, regardant Bard. Elle eut un hochement de la tête. "Ca me semble honnête. Et j'aime les gens qui font preuve d'honnêteté. En ce bas monde, ce n'est pas toujours le cas." Ainsi est la vie. Certains profitent du système, d'autres de la bienveillance de leurs compagnons. Portant sa boisson à ses lèvres, Valaina attendit de la reposer avant de poursuivre les questions. "Avez-vous de la famille, ici, encore présente ?" Intéressant de savoir si Bard était seul ou non. Enfin, oui et non, pas tant que ça d'ailleurs.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 5 Juin - 1:32
« Effectivement, une part de mystère ne fait jamais de mal. Et j'ai bien hâte de voir comment vous vous y prendrez pour percer ce mystère qui m'entoure, comme vous dites.»

Bard fit un sourire à l'elfe avant de reprendre quelques bouchées de son déjeuner. Oui, Bard se demandait comment Valaina s'y prendrait pour percer ce mystère. Cette conversation deviendrait de plus en plus intéressante, bien qu'elle l'était déjà.

Bard sourit en voyant la réaction positive de Valaina. Celle-ci disait la proposition comme honnête. L'elfe affirmait aussi aimer les gens faisant preuve d'honnêteté, qu'en ce bas monde, ce n'était pas toujours le cas. Bard pouvait dire que pour lui aussi c'était le cas. Selon lui, les gens ne faisant jamais preuves d'honnêteté n'étaient pas capable d'assumer leurs propos. Mais ça, c'était l'avis personnel de l'archer. Ce n'était pas tout le monde qui pensait comme lui. Après tout, à chacun ses opinions et à chacun de les respecter. L'elfe demanda ensuite à l'archer s'il avait encore de la famille ici. Encore une fois, une bonne question de posée. Disons que Bard n'avait plus vraiment de famille ici. S'il avait obtenu sa flèche noire, c'est parce que son père était décédé, car cette flèche fétiche se transmettait de génération en génération. Pour ce qui en est de sa mère, elle était tombée dans un profond chagrin lors de la mort de son mari. Rien ne pouvait la consoler, même pas son fils bien aimé. Du côté cousins/cousines, tantes et oncles, ce n'était pas bien mieux; Bard connaissait à peine sa famille.

« Présentement, il n'y a plus aucun membres de ma famille vivant à Lacville. Pour ce qui en est de mes cousins et cousines, je ne les ai jamais vraiment connus. Je suis le seule de ma famille vivant encore ici, les autres ce sont installés à quelques endroits de la Terre du Milieu.»

Une des raisons pourquoi Bard voulait partir faire le tour de la Terre du Milieu était justement de tenter de retrouver certains membres de la famille, si ceux-ci étaient toujours de ce monde évidement. Mais, il fallait chasser ces pensées négatives de son esprit et garder espoir. Rien ne disait que la lignée de Girion ne reposait que sur les épaules de l'archer.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 7 Juin - 10:52

You're too curious ...


Valaina eut un sourire amusé et elle secoua quelque peu la tête. "Voyons ... Si moi-même je vous livre mes quelques secrets, ce ne serait pas amusant, non ?" dit-elle en penchant la tête sur le côté. "De toute manière, pour percer le mystère qui entoure quelqu'un, il faut du temps. Beaucoup de temps." Et du temps, la jolie brunette en avait beaucoup devant elle. Du fait que contrairement à Bard, elle n'était pas mortelle. Hormis mourir de chagrin, bien évidemment, mais son petit doigt lui faisait se dire que ça ne lui arriverait pas durant un long, un très très long moment, pour sûr. "Je n'apprendrais pas tout sur vous dès aujourd'hui. Mais l'inverse est aussi vrai. En quittant cette auberge, vous aurez peut-être même plus de questions que de réponses." Elle se voulait bien mystérieuse, notre chère Elfe. Mais elle était loin d'avoir tort. Sages étaient ses paroles. Pleines de sens. Elle avait été dans cette situation à de nombreuses reprises. Et elle en retenait toujours la même chose : l'homme est du genre curieux et il fait tout son possible pour en savoir le plus possible sur son interlocuteur. Valaina était comme ça elle-même. Elle adorait en savoir le plus possible sur les autres. Pourquoi ? A cause de ce brin de curiosité qui la possédait, cette soif d'apprendre qu'elle avait, jour après jour. Et parce que ça pouvait toujours lui servir, sait-on jamais comme le dit le vieux proverbe.

Quoi qu'il en soit, Valaina avait posé sa question suivante. Et elle ne s'était pas réellement attendue à la réponse. Dans le sens où elle aurait pensé, au contraire, qu'il avait de la famille dans les parages. Mais apparemment, ce n'était pas le cas. Il semblait être seul ... Seul au monde, en quelque sorte. Du moins, à Lacville. Il avait d'autres proches, d'autres membres de sa famille ici ou là. Mais pas précisément à Lacville. "Vous êtes un peu comme moi." dit-elle en portant son verre à ses lèvres. "Seul. Mais ça n'a pas l'air de vous dépité." ajouta-t-elle en penchant la tête. "comme le dit le vieux proverbe, il vaut mieux être seul que mal accompagné. Ou du moins, c'est ce que j'aime à croire." Valaina ne se laissait pas démonter. Elle avait beau ne plus avoir ses parents, ce n'était pas bien grave. Parce qu'elle avait de nombreux proches. Parce que les Elfes étaient sa famille, et plus particulièrement les Elfes d'Imladris. Elle se sentait chez elle, là-bas. Et elle s'y sentirait toujours chez elle. Ca ne changerait pas. Pour sûr. Et puis, quand bien même certains lui tapaient sur le système quand elle s'y rendait, elle ne pouvait pas s'empêcher d'y aller. Tout simplement. "J'espère que je ne vous ai pas blessé en vous posant cette question." Bienveillante à l'égard de Bard. Elle ne voulait pas qu'il se sente mal à l'aise, triste. Elle ne voulait pas que des souvenirs, de mauvais souvenirs, remontent à la surface par sa faute.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 9 Juin - 16:31
  • Effectivement, Valaina avait raison. Pour percer le mystère de quelqu’un, il fallait beaucoup de temps. Bard enviait quelque peu l’elfe, elle qui avait tout son temps pour cela. L’homme, lui, étant mortel n’avait pas tant d’années devant lui. Un jour, il mourra. Pour lui, il ne fallait pas gaspiller ce temps si précieux qui lui était accordé. Il lui fallait vivre sa vie pleinement. Valaina aussi savait être très mystérieuse en affirmant qu’en sortant de cette auberge, Bard aurait peut-être plus de questions que de réponses. Cela pouvait être bien possible, surtout si chacun laissait une part de mystère dans chacune de ses réponses aux questions de l’autre. Mais après tout, c’était ça qui rendait le jeu fort plus intéressant.«Vous avez, certes, raison. Je crois bien que chacun de nous risque de ressortir d’ici avec plus de questions que de réponses.»

    L’elfe sembla légèrement surprise par la réponse de Bard à sa question. Peut-être ne s’attendait-elle pas à une telle réponse? Elle le dit aussi un peu comme elle. Évidemment que Bard était un peu comme Valaina, sans famille vivant à Lacville, il était seul ici.«C’est bien vrai, cela ne me dépite pas vraiment à vrai dire. C’est sans doute parce que je n’ai jamais vraiment connu ma famille.»Tout de même, une certaine lueur de nostalgie passa dans les yeux de l’archer, avant de reprendre.«Mais il y a parfois où je regrette d’être seul. Quand je repense à mes parents décédés alors que je n’étais qu’un enfant, je me demande pourquoi tant de jeunes ne voient pas la chances qu’ils ont d’avoir des parents aimant auprès d’eux.»Nostalgie quand tu nous tiens! Bard soupira légèrement, mais se reprit tout de suite après. Il ne voulait pas embêter Valaina avec ce moment de nostalgie qui lui prenait parfois. «Ne vous inquiétez pas, vous ne m’avez aucunement blessé par cette question.»

    L’Homme adressa un sourire à l’elfe, puis bu une gorgée de sa boisson, avant de dévier son regard sur les gens de la taverne, triant parmi ses nombreuses questions laquelle il serait approprié de poser. La taverne se remplissait à vue d'oeil. Les Hommes entraient et s'installaient en groupe ou seul à une table, venant prendre leur déjeuner avant d'aller travailler. «Mais dites-moi, n’avez-vous pas un chez-vous quelque part en Terre du Milieu ou êtes-vous constamment sur la route à voyager?»

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 13 Juin - 21:14


You're too curious ...



Plus le temps passait, plus les interrogations fusaient, et moins Valaina semblait avoir de réponses sur Bard, sur sa personne, qui il était, ce qu'il aimait faire et tout un tas de choses. Elle savait que ces choses là prenaient du temps. Elle savait qu'elle ne le connaîtrait pas en un claquement de doigts. Et elle savait qu'elle aurait bien d'autres occasions de le rencontrer. Après tout, l'Elfe venait souvent à Lacville, et ce n'était pas du jour au lendemain qu'elle allait arrêter de venir, pour sûr. Quoi qu'il en soit, Bard était d'accord avec elle. Il se doutait qu'il n'allait pas tout apprendre sur l'Elfe dès aujourd'hui et qu'ils devraient se voir à plusieurs reprises pour apprendre à connaître totalement l'autre. "Effectivement. Mais n'est-ce pas là, justement, le principe de faire connaissance ?" avait-elle dit dans un sourire, tout en penchant la tête sur le côté. Bien évidemment que si. Enfin, c'était sa vision des choses à elle. Peut-être que Bard pensait autrement. Mais de ce qu'il venait de dire, elle comprenait que leurs avis se rejoignaient sur le principe.

L'Elfe avait posé une question sur la famille de Bard. Et elle avait trouvé cela étrange qu'au final il se retrouve seul. Enfin, étrange n'était pas le bon mot. Surprise ... Mais la mortalité était ce qui caractérisait les hommes. Elle l'oubliait parfois, justement. Il ne connaissait pas sa famille. Ses parents étaient morts lorsqu'il n'était encore qu'un enfant. Il n'avait pas eu le temps de les connaître. Le destin les lui avait arrachés trop tôt. Comme elle d'ailleurs. Elle n'avait aucun visage, hormis les images que le Seigneur Elrond avait pu retrouver dans quelques uns de ses archives. Ne pas savoir qui on est, d'où on vient, c'est ... dommageable, certes, mais ça n'empêche pas de vivre. "Je comprends tout à fait votre point de vue. Certains n'aspirent qu'à une chose : se désengager de l'étreinte de ses parents et de voler de ses propres ailes. Et d'autres aimeraient avoir la chance de passer un peu plus de temps avec lesdits parents." Mais Valaina le savait très bien. On ne fait pas revivre les morts. Les morts restent morts. On a beau pleurer le ciel, ce n'est pas pour autant qu'ils vont débarquer à nouveau du jour au lendemain, pour sûr. On n'a pas toujours ce qu'on veut dans la vie. "Vous me rassurez alors, si je ne vous ai pas blessé. Je n'aurais pas aimé le faire."

Valaina termina sa boisson tranquillement. Parce que mine de, ça faisait déjà un petit moment qu'ils étaient là, à discuter, et nul doute qu'il serait bien l'heure de prendre congé. Certes, elle avait du temps devant elle. Mais ce n'était peut-être pas le cas de l'humain. "J'ai un chez moi ... Enfin, plusieurs à dire vrai. J'ai un pied à terre ici, à Lacville. Mais je n'y suis que peu souvent. Mais quand je me hasarde à l'est, je fais souvent halte dans cette ville pour m'y reposer." Valaina reposa sa choppe. "Quand je vais à l'ouest, non loin des Monts Brumeux, j'ai aussi un endroit où je puis faire halte et souffler un peu. On va dire que c'est par là-bas qu'on peut me trouver le plus souvent. Enfin, quand je ne suis pas sur la route. Sinon, je vais et viens dans différentes cités elfiques, principalement, mais je m'aventure aussi sur les terres des Hommes, surtout quand vient l'hiver." Elle bougeait souvent. Toujours sur la route, ou presque. Mais elle ne détestait pas ça. La preuve, sinon, elle aurait posé ses valises depuis fort longtemps.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 30 Juil - 16:26

  • L'archer était d'accord avec l'elfe, si tous ressortaient d'ici avec plus aucunes questions, le principe de faire connaissance serait un peu gâché. Pour faire connaissance, il fallait se revoir à plusieurs reprises pour apprendre à se connaitre un peu plus à chaque fois. Bard hocha donc la tête tout en répondant à l'elfe. « Vous avez raison, là est le principe de faire connaissance. »

    Par la suite, Valaina montra son accord sur le point de vue de l'archer, que certains enfants souhaitaient une chose : se défaire de l'étreinte de leurs parents, de voler de leurs propres ailes alors que d'autres, comme Bard d'ailleurs, ne souhaitaient que d'avoir la chance de passer plus de temps avec leurs parents bien que parfois ce fusse impossible. L'elfe se montra ensuite rassurée de n'avoir blessé Bard par sa question, qu'elle n'aurait pas aimé le faire. Pour toute réponse, l'archer sourit et termina son repas.

    Bard regarda autour de lui et dehors. La taverne se faisait de plus en plus remplie et la matinée avançait, signe qu'il serait peut-être temps pour Bard de mettre fin à la discussion et de retourner à ses occupations. Vu l'heure, il n'aurait peut-être pas le temps pour une dernière question. Mais l'archer prit quand bien le temps d'écouter ce que lui disait Valaina, car il aurait été déplacé de couper l'elfe et puis cela l'intéressait. L'elfe avait plusieurs chez soi, un ici, à Lacville et un autre près des Monts Brumeux. L'Homme enviait un peu Valaina, à voyer comme ça un peu partout. C'est bien l'une des choses qu'il aimerait faire dans sa vie, voyager, faire le tour de la Terre du Milieu. Un jour peut-être en aurait-il le temps, mais pas pour l'instant, il ne pouvait se le permettre. « Vous avez de la chance, voyager ainsi. C'est bien l'une des choses que j'aimerais faire un des ces jours.» dit Bard avec un sourire. Après cela, il termina sa boisson et regarda encore une fois autour de lui. Il était temps pour lui de partir maintenant. «Veuillez m'excuser, mais il serait temps pour moi de partir, j'ai du travail. Sachez que ce fut un plaisir de vous rencontrer et de discuter avec vous.» Il sourit une seconde fois à Valaina et ramassa son carquois et son arc qu'il avait posé au sol un peu plus tôt.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 30 Juil - 22:42


You're too curious ...



Plus ils discutaient, et plus la matinée s'avançait. Valaina le savait bien. Néanmoins, elle n'était pas pressée. A dire vrai, elle avait toute sa vie devant elle. Alors, si elle voulait rester ici durant des heures et des heures, et bien, elle pourrait très bien le faire. Seulement, pour le jeune archer, et bien, il avait peut-être d'autres choses à faire. A s'occuper. Peut-être un tour de garde. Des personnes à aller voir. Ou que sais-je encore.

En tout cas, tandis qu'elle lui parlait des différents endroits où elle se rendait, le jeune homme semblait être émerveillé par toutes les destinations qu'elle pouvait évoquer. Il l'enviait, d'une certaine manière. "Je ne sais pas si c'est vrai de la chance. Certains aiment s'établir dans un endroit en particulier. Moi, dans l'immédiat, c'est cette soif d'aventure qui m'anime. Mais j'espère qu'un jour je réussirais à poser mes bagages." Elle l'espérait. Elle l'espérait fortement. Bien évidemment, elle se doutait que ça n'allait pas arriver dans les jours suivants. Mais qui sait ? Elle finirait, sans doute, par se poser. Il lui fallait juste un peu de temps. Pour sûr. "Rassurez-vous. Je suis sûre qu'un jour ou l'autre, vous quitterez Lacville et que vous vivrez, vous aussi, de folles aventures." Du moins, elle espérait que ça arrive un jour pour lui. Elle lui souhaitait tout le bonheur possible et imaginable.

Néanmoins, il était temps ... temps d'en terminer. Bard avait des choses à faire. Valaina ne pouvait que comprendre. Il avait du travail. "Plaisir partagé cher ami. J'espère que nous aurons l'occasion de converser une nouvelle fois lors d'un de mes futurs voyages." Encore fallait-il qu'elle ne passe pas cent sept ans avant de revenir ... Ce dont elle doutait, d'ailleurs, dans le sens où elle venait souvent ici, à Lacville, et qu'elle ne voyait pas pourquoi cela changerait. La demoiselle avait fini par se lever. "Ce fut un plaisir. Je vous souhaite une agréable journée." Elle l'avait salué d'un mouvement de la tête. Et au final, elle était partie. A son tour. Vers où ? Difficile de dire. Mais ses pas allaient sûrement la mener loin, à nouveau.

Merci à toi pour le RP, c'était sympa ^^
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sigrid, la fille de Bard [fiche validée]
» Bard the Bowman [fiche validée]
» Fast and curious
» JER parle de vide... D'acc. Mais pour qui se prend-il, l'autre clébard bariolé?
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: