Le message perdu ✘ feat Idril P. Felagund [ quête]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 26 Fév - 23:09
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu
Sur le pas de la porte, les yeux rivés vers le ciel, elle gardait l'espoir de le voir revenir. Deux mois d'absences, deux mois d'inquiétudes, autant de temps sans retour n'était pas normal. Rabattant son capuchon sur la longue chevelure blonde, elle se dit qu'il était peut-être avec les autres, se chamaillant pour quelque chose à becqueter et qu'elle ne l'avait simplement pas vu passer, qu'il n'était pas arrivé par ce côté... Ce mince espoir était pourtant à deux doigts d'être réduit à néant par cette petite voix qui ne cessait de lui susurrer « ce n'est pas normal » ou « jamais il n'a été aussi long » et pour rajouter à son angoisse grandissante « il lui est arrivé malheurs c'est certain ». Un frisson lui parcourut le corps, à la fort parce que l'idée qui lui soit arrivé quelques embrouilles lui fasse peur ,mais aussi à cause du froid glacial qui c'était abattu sur la Comté ces derniers temps.Le chemin jusqu'à l'endroit fatidique où elle découvrirait enfin si ses espoirs avaient été récompensés lui semblant interminable. Pourtant, il n'y avait que deux kilomètres, qui lui en semblèrent cent..A ses côtés, Pétille gambadait joyeusement, comme si les tracas de sa maitresse ne l'intéressaient guères. A là vu de sa chienne courant après un papillon - courageux l'insecte pour sortir par ce froid- un sourire se dessina sur son visage.Oui, il était de retour, elle le sentait.

Elle arriva enfin à la volière. Du moins dans la parcelle de foret où elle se trouvait. Son père était à l'époque propriétaire d'un grand terrain non loin du sous bois qu'il avait clôturé pour y installer ses oiseaux. Des cabanons en bois, assez grande pour y loger un cheval- voir deux pour certains cabanons- étaient construits ca et là. Des petites portes rondes laissant seulement passer un hobbit et des fenêtres grillagées, aménager pour faire le bonheur des oiseaux et tous orientés plein sud pour profiter au maximum de la chaleur bienveillante du Soleil. Voilà la plus grande richesse ce possédait Liusaidh, héritée de son père. La seule volière ouverte où les oiseaux pouvaient aller et venir à leur guise était celles des corbeaux. Oiseaux intelligent, ils revenaient toujours à la maison, fidèles à leurs nids jusqu'à leur mort. Du moins lorsqu'il n'y avait pas de problème. Sortant un petit trousseau de clef de sa besace, elle ouvrit la porte en bois et se glissa à l'intérieur. Coassements et battement d'ailes agacés l'accueillir, restant bien immobile contre la porte refermée, elle attendit que l'agitation passe. Une fois les oiseaux calmés, elle fit le tour des nids, comptant les oiseaux qui se trouvaient là. Sur les six corbeaux, il n'y en avait que quatre, dont un qui était posé sur un arbre non loin de là. Il n'était donc pas revenu...


Trois jours s’étaient écoulés depuis. Trois jours qu’elle avait quitté la Comté sur une sorte de coup de tête. Suìdan ne lui avait jamais fait défaut, c’est pour cela qu’elle avait choisi ce corbeau pour envoyer ce message. Cirdan, gardien des Havres, lui avait fait confiance en faisant appelle à ses services, elle ne pouvait le décevoir. Non elle ne Devait pas le décevoir. A peine le temps de trouver un voisin charitable qui lui garderait Petille et irait donner à manger aux autres oiseaux qu’elle partie en direction de Fondcombe. Voulant savoir si le message était parvenue jusqu'à la citée elfique, elle n’eut d’autres choix que d’aller vérifier par elle-même ! Et si Suìdan avait faillit à sa mission alors…alors elle ne savait pas…Mais ce problème serait réglé en temps et en heure, pour le moment elle faisait route vers ce qu’elle considérait comme sa deuxième maison. Fondcombe avait été un foyer pour elle dans sa jeunesse et un lieu de paix lorsque de trop grands bouleversements chamboulait sa vie, mais jamais elle n’y était allée avec une boule au ventre, avec la crainte de savoir que la mission qu’on lui avait confié était un échec et d’en connaitre les répercutions. Brinqueballer a l’arrière d’une chariote, une famille de Grands Gens l’avait volontiers prit avec eux pour une partie de la route, reposant ainsi ses petites jambes. N’ayant trouvé de poney, elle avait eu trop peur de prendre un cheval et même si elle était assez bonne cavalière – pour une hobbit - elle ne voulait pas se risquer dans une mésaventure comme celle-ci. Liùsaidh voyageait léger, avec dans son sac quelques provisions et vêtements chauds, son seul « fardeau » était Céleb qu’elle devait poster presque a bout de bras. Celeb était un faucon qu’elle avait élevé à la main, comme presque tous les autres, mais elle avait réussis à tisser un lien plus complice qu’elle n’avait pas avec d’autres. Si d’ordinaire elle le laissa voler à sa guise, elle ne voulait pas le faire ici. C’était la première fois qu’elle l’emmenait hors des terrains habituels et craignait qu’il ne parte trop loin. Lorsque la chariote fit une halte, elle en descendit et remercia chaleureusement la famille, leur disant que s’ils passaient par le Bout des Bois, elle leur réserverait un accueil des plus chaleureux.

Longeant les bords du fleuve Bruinen, elle marcha une bonne demie heure avant de se décider de lâcher enfin Celeb ,car le faucon (ajouter « bérigora » si vous voulez être précise, et de toute manière Liù ne ce gênera pas de faire la distinction) mesurait tout de même 47 centimètres alors que notre jeune hobbit dépassait difficilement les 108 centimètres, il arrive donc un moment où son pauvre bras fatigue. Otant le capuchon de cuir qui recouvrait la tête du rapace, elle détacha par la même occasion la lanière qui le reliait au gant et levant le bras le plus haut possible elle le laissa prendre son envol. Le regardant s'élever dans le ciel d'un oeil inquiet, elle se rassura en se disant qu'au pire, il retournerait à la Maison. Le soleil était à son Zentih quand enfin elle s'accorda une pause. Frigorifiée, elle ramassa quelques morceaux de bois et s'alluma un petit feu non loin d'un arbre. Celeb avait attrapé un rongeur et lui avait ramené fièrement sa prise. Contrairement à Suìdan et aux autres corbeaux, Celeb avait été dressé pour la chasse, il avait apprît à ramener - plus ou moins rapidement- ses proies. S'il était parfait pour des proies terrestres, il était un piètre pécheur contrairement à Almárea, l'autre faucon fétiche de Liùsaidh. Lui laissant volontiers sa proie, elle préféra manger quelques fruits qu'elle avait emportés, se réchauffant les mains à la douce chaleur des flammes. Ce fut Celeb qui remarqua en premier l'ombre silencieuse qui s'approchait dans le sous bois tout proche. D'un sifflement aigus il prévint sa maitresse qui d'un bon se releva. Scrutant le sous-bois, elle ne vit personne, mais le sentiment d'être épiée grandissait de seconde en seconde.

" Qui...Qui va-là ? "dit elle d'une voix hésitante. Peu trouillarde d'ordinaire, elle était pourtant sur ces gardes depuis que la rumeur de personnages étranges rodant dans l'Eriador s'était rependue...
made by pandora.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Fév - 21:58
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu

Depuis combien temps était-elle en voyage sur les terre du milieu ? Elle ne le savait plus désormais, la notion du temps n’apparaissait plus comme étant quelques chose d’indispensable dans sa quête. Elle avait appris à vivre le jour le jour, sans vraiment se préoccuper du lendemain. Et pour tout vous dire elle ne trouvait pas cela désagréable bien au contraire. Tout ce qu’elle sait de celui c’est son nom : Eriador. Elle s’est adressée à un homme du village voisin pour savoir où elle se situait véritablement. Il lui avait gentiment indiqué le nom de ce lieu tout en l’ayant informé après lui avoir demandé qu’elle ne fût pas loin de rejoindre Foncombe. Après tout, elle avait souhaité revenir sur ses terres pour revoir son père et puis sa mère. Elle était sur sa monture, d’une élégance éblouissante, elle se sentait à son aise sur son cheval qui était son seul et unique compagnon de route depuis le tout début de son voyage. Elle lui cajola des mots en elfique comme pour le féliciter et lui montrer son affection. Elle observa avec attention et émerveillement les environs. Tout est calme et silencieux mais bien vite ce silence finit par se briser. Elle entend une voix qu’elle parvient à détecter avec son ouïe qui est d’avantage développé pour les personnes de sa race. Elle n’hésite pas un court instant, encourageant son cheval d’aller au galop et de se diriger vers le bruit étrange. Le danger n’est pas loin elle peut le percevoir au fin fond de ses yeux. Le prie c’est qu’elle sait que quelqu’un risque sa vie. Idril n’a pas tort car aussitôt tôt ses soupçons se révèlent réalistes. Elle tombe né à né avec un voleur : un homme certainement qui commence à se diriger vers la jeune hobbite, elle sait qu’elle doit agir au plus vite sinon elle risque d’être blessée par cet individus. Elle se met devant lui, le jaugeant du regard et sa monture se montre résistante et remarquable face aux dangers. Idril quant à elle se tourne vers la jeune hobbite, lui parlant fortement mais fermement un peu trop froidement certainement, mais il n’y a pas une minute à perdre.


« Dépêchez-vous il faut nous hâter. Ne restons pas là. » - elle attend qu’elle fasse un geste afin qu’elles puissent s’écarter du danger le plus rapidement possible. Soudainement, l’homme tend son épée elle le fixe intensément et d’un air menaçant, sortant son arc puis elle pointa l’une de ses flèches en sa direction.




« Je ne ferai pas ça si j’étais vous. Rangez cette épée ou je risque de riposter et je suis sûre que vous ne le désirez pas n’est-ce pas ? » - elle peut voir dans son allure qu’il ne tient pas en compte ces dires, il ne pense qu’aux biens d’autrui qu’il veut s’approprier. Avant qu’il ne puisse faire quoique ce soit, Idril lui lance la flèche qui entre dans le creux de son épaule, l’homme hurle, une main sur la flèche ayant poignardé et taillader sa chaire et sous le coup de la douleur s’écroule genoux à terre, et lâche son épée. Idril le regardant avec attention, puis prote son regard vers la jeune femme.

« Jeune hobbite. Partons. » - elle était sincère et elle n’avait pas l’intention de revenir sur ses dires.


made by pandora.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Jeu 28 Fév - 20:23

Le message perdu
❝ Quête Mess.❞
Liùsaidh Wheatfox est sauvée à temps par l'elfe Idril P. Felagund. Le voleur blessé abandonna son noir dessein pour se soigner, il aura l'occasion de piller d'autres personnes dans l'avenir. Après lui avoir révélé les raisons de son voyage, l'elfe décida d'accompagner l'Hobbit à Fondcombe.

Alors qu'elles font route vers la cité d'Elrond, les demoiselles aperçurent un oiseau voler bizarrement. En effet, celui-ci est blessé et tombe à quelques mètres de l'endroit où se trouve Idril et Liùsaidh. Celles-ci se rendent compte assez vite que cet oiseau est celui-ci de la jeune Hobbit. La blessure date d'il y a quelques heures, le message qu'il portait ne serait pas loin ? Vous décidez de suivre les traces de sang que l'elfe à repérer au loin, vous vous retrouvez devant deux statues de pierres à l'apparence de Troll. Ses créatures se transforment en pierre sous les rayons du soleil...

Vous remarquez une tache de sang sur la statue de droite...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 2 Mar - 16:18
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu
Tout se passa tellement vite qu'elle ne comprît pas vraiment les événements qui venaient de se dérouler juste sous ses yeux. A peine s'était elle éloignée quelque peu du sous-bois qu'un Homme s'avançait en sa direction. Il lui paraissait immense et ses longs cheveux crasseux tombaient devant ses yeux, donnant l'impression qu'il était loin d'être sain d'esprit. Sa poitrine se sera d'effroi, se maudissant d'avoir quitté le Bout-des-Bois seule et avec pour seule arme un couteau de cuisine, autrement dit une lame qui servirait de cure dent à un Grand Gens. Puis un cavalier sortant de nulle part s'interposa entre la jeune hobbit et l'Homme...Non pas un cavalier, une cavalière ! Et elfe de surcroit ! Encore abasourdie par cette arrivée chevaleresque qu'elle ne comprît pas vraiment le sens des paroles que l'elfe prononçait à son égard. Regroupant à la va vite le peu d'affaire qu'elle avait sortie de sa besace, elle entendit la mise en garde de l'elfe à l'Homme, celui-ci ne dut pas en prendre contre car le son d'une corde que l'on lâche vint chanter aux oreilles de Liùsaidh. Elle se retourna, craignant que ce ne fut pas l'elfe qui venait de décocher la flèche mais l'Homme. Crainte apaisée lorsqu'elle aperçut derrière le cheval, le voleur a genoux, la main sur l'épaule où la flèche dépassait.« Jeune hobbite. Partons. » Levant son regard vers l'elfe, elle mit sa besace en bandoulière. Oh que oui elle allait partir ! Hors de question de rester une seconde de plus dans cet endroit ! « Partir, mais cela avec grand plaisir ! » dit-elle avec soulagement. Se tournant vers le ciel, elle chercha rapidement Celeb des yeux et porta deux le pouce et l'index à ses lèvres, elle siffle deux fois. Le cri aigu du rapace lui indiqua qu'il n'était pas loin et qu'il comprît le message. Il allait les suivre, elle n'en doutait point.
Attrapant la main tendue de l'elfe, elle s'assît à califourchon dans son dos, ses petits bras serrant la fine taille de l'elfe. Le petit galop du cheval était léger, donnant à Liùsaidh l'impression de voler. Ce n'est pas la même chose lorsqu'elle montait le poney du voisin ! De temps a autre, Celeb venait voler a leur niveau, comme pour rassurer Liù de sa présence puis repartait vers le ciel. Après un temps indéterminé, l'elfe fit repasser son cheval au pas. Elles n'avaient pas échangé les moindres mots depuis leur rencontre ,mais le changement d'allure incita Liùsaidh a prendre la parole. « Je vous suis infiniment reconnaissante de m'avoir sauvée et je ne sais comment vous remerciez ! Que j'ai été sotte de partir seule ,mais dans mes souvenirs la route vers Fondcombe n'était pas emplie de voleurs ! » Elle lâcha la taille de l'elfe et profita de l'allure calme du cheval pour regarder le paysage alentour. Plus haute qu'à l' ordinaire, cela lui faisait l'impression d'être une géante, heureusement qu'elle n'était pas sujet aux vertiges ! Liùsaidh entendit l'elfe lui demander pourquoi elle se dirigeait vers Fondcombe et après un court instant de réflexion pour savoir si elle pouvait dire la raison de son voyage ou non, elle jugea que l'Elfe n'avait pas de mauvaises intentions à son égard - sinon pourquoi l'aurait elle sauvée ?- et qu'elle pourrait peut-être l'aider à mener à bien sa mission. « Il y a quelques temps de çà , j'ai reçus une missive de la part du Seigneur Cirdan des Havres Gris me demandant d'envoyer un oiseau vers la Cité du Seigneur Elrond...J'y ai envoyé Suìdan , mon meilleur corbeau. Malheureusement il n'est pas revenu et je m'inquiète grandement... » Dans sa voix, l'inquiétude de la jeune hobbite était palpable, elle poussa en soupire, s'imaginant de nouveaux de pire au sujet de son cher corbeau.


Les minutes passèrent et les deux femmes discutèrent de tout est de rien. Elles dirent leur nom respectifs, d'où elles venaient, bref les formalités de bases lorsque l'on rencontre quelqu'un. Le chant strident de Celeb mit fin à la conversation, et levant les yeux aux ciels, elle le chercha du regard. Elle le vit alors plonger presque à la verticale jusqu'à un oiseau puis faire de larges cercles autour de lui. Pensant qu'il prenait en chasse ce pauvre oiseau, elle le siffla afin qu'il le laisse en paix, et au moment ou l'idée qu'il s'agissait peut être de Suìdan , elle vit l'oiseau en question faire une quasi chute libre dans les arbres non loin. Paniquée elle demanda à l'elfe si elle pouvait se diriger dans cette direction son coeur battant à tout rompre dans sa poitrine. Une fois sur les lieux elle ne pût attendre que le cheval s'arrête et sauta à terre avec une agilité déconcertante, courant vers l'oiseau. C'était bien Suìdan.Il était blessé. Ne remarquant nullement l'étrange statue sur laquelle Celeb était posé, elle prît Suìdan dans ses bras, avec la même délicatesse qu'une mère avec son nouveau né. Lui chuchotant des paroles rassurantes elle leva enfin les yeux et remarqua l'étrange spectacle. Deux statues hideuses semblaient monter la garde, lui faisant face à l'autre, comme deux créatures figées en pleine action.
« Mais qu'est ce donc ? Des trolls ? » Demanda t'elle. A part dans les livres, elle n'avait jamais vus pareilles créatures de ses propres yeux et un frisson lui parcouru l'échine a l'idée que des être aussi monstrueuses rodaient non loin de sa paisible Comté..Fouillant dans sa besace, elle sorti un pot d'onguent maison, mélange argile , de cannelle , d' huile essentielle de géranium de rose et d'acanthe. Remède contre les blessures et les infections qu'elle fabriquait elle-même, un savoir que possédait sa famille depuis des générations.
made by pandora.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 2 Mar - 23:18
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu


Elle lui souriait légèrement amusé. Elle tendit donc sa main et quand la jeune hobbite la prit, elle la serra fermement et l’entraîna sur la monture, elle prit place derrière elle. Idril sentit les mains de la jeune femme la serait fortement, suffisamment pour qu’elle puise accélérer la cadence, il valait mieux fuir au plus vite. Nous ne savons jamais ce qu’ils risquent d’arriver suite à cela, il en faut pas prendre des risques inutiles. Idril eut le temps de jeter un regard sur l’animal volant, intriguant et fascinant elle continua la poursuite, tout en guettant l’animal afin d‘être sûre qu’il suive sans mal. Quand elle put constater qu’elles étaient en sécurité et assez éloignée, elle ralentissait la cadence. Félicitant son cheval par son allure et sa rapidité face aux dangers, il émit un léger hument d’accord et de remerciement. Idril l’écoutait s’exprimer sans lui couper la parole. Elle-même ressentait ce qu’elle éprouvait, jamais els routes de Fondcombe ne fut si dangereuse. Depuis quelques temps le danger devenait d’avantage présent et plus consistant chaque jour.

« Je vous en prie, je n’ai fait que mon devoir. Je ne venais à vous laisser là-bas. Nous éloignez du danger était ce qu’il y avait de plus vital. Fondcombe était autrement avant, depuis peu les choses on changeait, nous ne savons pas ce qu’il se passe. Tout semble étrange. Le danger et le mal règne n’importe où. Jeune hobbite la prochaine fois, vous devrez vous montrez plus soucieuse à votre personne. » Elle était stricte sans pour autant être hargneuse, elle était pourvue de bons sens, elle avait raison, la prochaine fois la jeune hobbite devrai être accompagnée et non pas seule en de pareil lieu.

« Il y a quelques temps vous auriez pu vous promenez en ce lieu sans craindre le moindre mal, mais cela à changer maintenant. Nous avons pu le constater il y a un instant. Dite moi que faites-vous ici ? » - elle la questionna, continuant à avancer à l’aide de sa monture, elle observait le paysage sans rien laisser paraître, elle restait concentrée sur le chemin face à elle. Attentive à tout autour d’elle, ne baissant pas sa garde. Elle écoutait ses déclaration, elle était soucieuse elle aussi, ce n’était pas normal. D’habitude tous les messages passent sans le moindre mal au Seigneur Elrond.

« Ce n’est pas normal. Seigneur Elrond n’est pas du genre à ne pas lire les messages de ces messagers, il est très soucieux face au monde et aux êtres les abordant. Croyez-moi il a du se passer quelque chose pour que votre corbeau n’est point pu se rendre à bon port. Je comprends donc votre inquiétude j’espère que vous parviendrez à résoudre cela. » - elle essayait de la réconfortée du mieux qu’elle pouvait, car elle sentait le point de l’inquiétude et du souci enveloppait la jeune hobbite. Puis, elle vit des oiseaux se battrent, tout cela n’était pas normal, et quand la jeune femme lui demanda de se diriger vers eux, elle accepta, ordonnant à sa monture d’aller les rejoindre sans plus tarder, accentuant ses pas. La hobbite descendit de sa monture rapidement, avec agilité un peu surprise elle l’a laissa se diriger vers eux, mais soudainement voir ainsi ses trolls en pierre scrutait le paysage ce n’était pas rassurant.

« Attention jeune hobbite, ne vous laissez avec une hâte aussi hâtive. Réfléchissez avant d’agir ou sinon cela risquera de vous jouer des tours un jour. Heureusement que ce ne sont que des sculptures. » - elle posa les pieds à terre, sortant son épée pour surveiller leurs arrières. Elle posa sa main libre sur son épaule, affirmant ses dires.


« Des trolls transformés en pierre dû à la lumière du jour. Ai-se votre corbeau ? » - elle rangea son épée dans son étui puis fit signe de la tête pour qu’elle la rejoigne. Elle sentit le chagrin, une ombre pesait autour d’elle. Elles s’avancèrent ainsi toutes les deux vers le corbeau. Il était mal en point, elle avait l’impression que l’une de ses ailes étaient brisées, qu’il avait du mal à respirer, il était en souffrance. Que faire pour apaiser ses maux ? La jeune hobbite sorti de sa sacoche de quoi le soigner. Elle la laissa donc agir, gardant un œil attentif aux alentours. Elle s’adressa à elle calmement.


« Prenez le temps qu’il vous faut pour le soigner. Faites ce que vous savez faire le mieux. Je surveille vos arrière, jeune hobbite. » - elle lui lança un sourire bienfaiteur et protecteur. Gardant un oeil sur elle, puis aux alentours. Les lieux avaient plutôt l’air tranquille, elle s’adressa à elle. « Puis je vous être d’une quelconque aide ? » - Idril voulait la rassurée pour qu’elle puisse savoir qu’elle n’était pas seule. Elle se pencha vers l'animal mais subitement elle ressentit que quelque chsoe n'allait pas. « Restez ou vous êtes je reviens. » - Idril avec son regard perçant perçu au loin quelque chose qui n'avait rien à faire sur l'une des statuts.


Elle découvrir une tâche de sang. Elle ne sut quoi dire ni quoi penser. ce sang à qui appartenait-il? devait-elle en informer la jeune hobbite. Evidemment, elle ne pouvait pas passer cela et elle devait lui en faire part. « Quelque chose cloche ici. Il y a du sang et je ne sais point à qui il peut bien parvenir? Nous ne devons pas traîner ici. Nous ne sommes peut être pas seule. » - qu'est ce qu'il pouvait bien les entourer maintenant, elle sorti son arc et pointa une flèche en face de ses yeux, prête à réagir si une attaque avait lieu.



made by pandora.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Dim 3 Mar - 18:15

Le message perdu
❝ Quête Mess.❞
Alors que la jeune Hobbit soigne son corbeau, Idril fait le guet, on ne sait jamais ce qui peut arriver dans ses lieux. La route n'est plus sûr ses temps-ci, il faut toujours être sur ses gardes. L'elfe fut la première à apercevoir les tâches de sang sur les statues, ce qu'elle ne savait pas c'est que celui-ci appartenait à l'oiseau messager. Le message aurait-il été intercepter par ses créatures ?

Vous décidez d’inspecter les statues des Trolls, celles-ci ne semblent pas avoir le message, du moins c'est ce que vous en déduisez. Après quelques minutes, l’oiseau s'agite, il ne sait plus voler mais semble vouloir vous montrer une direction. Malheureusement, vous ne comprenez pas où il veut vous mener, toutefois vous remarquez derrière les trolls qu'il y a deux chemins bien distinct. L'elfe aperçoit également des traces de pas géante, sans doute appartenant au Troll, qui se situe sur les deux chemins.

Maintenant à vous de décider quel chemin prendre, droite ou gauche ?





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Mar - 22:04
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu
Malgré son aile en piteuse état et le râle sourd de sa respiration, Suìdan refusait de rester calme. Liùsaidh sentait bien que quelque chose semblait inquiéter son oiseau, elle le connaissait par cœur et savait qu’il n’était pas du genre à gesticuler dans tout les sens sans raisons valables.
Idril lui demanda si elle avait besoin d’une aide quelconque et Liùsaidh lui répondit poliment qu’elle ne devrait sans doute pas en avoir besoin, du moins pour le moment. Regardant l’elfe s’éloigner vers les statues, elle remarqua de Celeb aussi n’avait pas une habitude normale. Il c’était envolé d’une des statues et fait des cercles dans le ciel, en y regardant bien, on voyait qu’il dessinait un grand huit de chiffre. Il surveillait quelque chose mais Liùsaidh ignorait bien quoi.
L’elfe revint à ses cotés quelques instants plus tard, l’air inquiète, arc et flèche prêt a êtres utilisés au besoin. Pour elle, quelque chose clochait, la jeune hobbit était toute à fait d’accord avec cela et aussi avec le fait qu’elles ne devaient surtout pas traîner.
" Je suis en tout point s’accord avec vous, les oiseaux ne sont pas calme et je n’aime pas cela " dit-elle en pointant du doigt Celeb qui continuait ses tours dans le ciel. " Le sang que vous avez vus, c’est peut être celui de Suìdan ? Pensez vous que les trolls auraient pu le prendre ? "
Les deux jeunes femmes se regardèrent une seconde. L’idée était peut être tiré par les cheveux mais pas a exclure totalement…Sans même se concertées, elles se dirigèrent chacune vers une statues et l’observa attentivement. Apres de longues minutes, aucunes traces du message.

" Il semblerait que non, ne prenons pas de risque en s’attardant et partons, qu’en pensez vous ? "
Tenant l’oiseau d’un bras contre son corps, elle remit son pot d’onguent dans le sac. Suìdan fit alors une chose qu’il n’allait alors jamais fait auparavant ; il pinça la jeune hobbit. Le lâchant, plus surprise que vraiment de douleur – un simple pincement n’était rien comparé aux serres des autres rapaces et si on regardait de plus près les mains et les bras de la jeunes hobbit on pouvait voir les traces d’anciennes griffures et autres morsures- elle regarda avec étonnement son oiseau. Il tentait vainement de volé, cherchant à s’éloigner d’elles, préférant finalement marché en trainant son aile, tombant parfois sur le coté par manque d’équilibre.

Liùsaidh le regarda agir ainsi, étonnée, pendant quelques secondes avant de se ressaisir et d’aller le chercher.
" Qu’est ce donc ces manières ? Je ne t’ai pas éduqué ainsi ! dit- elle, enfilant son gant de cuir pour recupérer l’oiseau rebel. Mais à peine arriva-t’elle à ses cotés que le corbeau se donnant l’élan avec ses frêles pattes et s’envola. S’envoler est un bien grand mot disons plutôt qu’il alla voleter puis s’écraser un mètre plus loin. Les poings sur les hanches, elle regardait son oiseau sans comprendre. Plus en s’approchait, plus l’oiseau faisait des bonds pour s’éloigner. Devait-elle le suivre ? Sans même y faire attention c’est pourtant qu’elles firent. Il s’arrêta enfin, sifflant comme une théière, a une intersection. Elle n’avait même pas remarqué qu’il y avait deux chemins derrières les statues, sans doute trop occupée à chercher quelques choses dessus. Les deux chemins semblaient en tout points identiques, même les traces de pas de géant sur le sol étaient les même sur celui de droite comme celui de gauche. Marchant dans une de ces traces, Liùsaidh eu la pensée stupide qu’elle pourrait facilement y tenir allongée…
Dans le ciel Celeb faisait toujours des huit de chiffre, semblant se diriger vers la gauche, tout comme Suìdan qui c’était posé pour la dernière fois dans la même direction.
Retournant chercher sa besace elle se plaça aux cotés d’Idril. " Tout les deux veulent aller à gauche…Je pense qu’on devrait les suivre… ? "
made by pandora.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Mar - 13:58
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu


Elle sentait le regard de la jeune hobbite la toisait avec insistance. Elle commençait à réfléchir. A qui pouvait bien appartenir ce sang ? Aux trolls ? Non la quantité de sang n’était pas assez importante pour cela. Il ne s’agissait que d’une petite tâche, donc elle ne pouvait quand conclure que le sang devait appartenir à l’oiseau que la jeune hobbite avait soigné il a quelque instant. Toutes les deux en conclurent à la même possibilité.


« Je suis tout à fait d’accord avec vous. Ce sang en peut pas appartenir à un troll la quantité n’est pas assez importante pour cela. Je dirai qu’il provient d’un animal certainement à cet oiseau. Peut-être qu’il l’on attrapé mais ce que je n’arrive pas à élucider c’est pour qu’elle raison ? Pourquoi ne pas l’avoir tuer alors qu’ils en avaient l’occasion ? Tout cela me semble étrange et nous ne devons pas prendre cela à la légère. » - le souci maintenant c’est qu’il n’y avait aucune trace du message où avait-il bien pu passer ? Elles se dirigèrent chacune vers une statuette mais il n’y avait rien de concluant. Partir. Elle en doutait.


« Je ne peux pas envisager de partir maintenant. Nous avons tellement de mystère autour de nous que j’ai besoin d’en savoir d’avantage avant de reprendre la route. » - comme par hasard l’oiseau pensant de même puisqu’il se montra agressif envers sa maitresse. Inquiète Idril s’approcha de la jeune hobbite, prenant son poignet fermement en fixant la plaie d’inquiétude et de surprise. « Votre oiseau agit-il ainsi de temps en temps ? Ou aise inhabituel ? » - elle sortit un morceau de tissus, qu’elle enroula autour de sa plaie. Observant l’oiseau avec étonnement, elle inclina légèrement sa tête vers la droite, soucieuse de son état et de son taux d’anxiété. « Ne désire-t-il pas nous montrer quelque chose jeune hobbite ? » - elles se contentèrent de els suivre, elle resta à distance sans pour autant s’éloigner d’elle, elle scrutait les environs. Surveillant les lieux avec une concentration déconcertante. Rien ne présagé de bon. Son don de clairvoyance n’était pas aussi soulagée et apaisant qu’il ne l’était face au monde. Elle sentait qu’un danger rôdait et qu’il grandissait. Elle sentait les ténèbres s’engouffraient et s’enracinaient encore plus profondément autour des terres. Etais-ce une simple impression ou une vérité à ne pas prendre à la légère ? Elle fut surprise quand elle vit apparaitre devant elle, deux chemins bien distincts. Tous les deux avaient des traces de bats appartenant à des trolls. Quel chemin prendre. Elle sentait que ses deux chemins pouvaient les mener au même endroit, sans pour autant les faire emprunter les mêmes sentiers. Tout ce mystère ne pouvait qu’être éclairé. Elle devait absolument savoir ce qu’il se dissipait derrière ses pas. , Les oiseaux avaient l’air de vouloir aller à gauche. Devait-elle en prendre compte ou pas ? Les oiseaux avaient un champ de vision plus importante que toutes races humaines ou animale, s’ils avaient el chance de pouvoir voir ce qu’ils y avaient à des kilomètres à la ronde. Idril monta sur une pierre immense, parvenant à s’y élever sans le moindre mal. La souplesse et l’élégance des elfes lui étaient d’un grand record en ce moment. Elles ne parvenaient pas pour autant à percevoir le chemin idéal, après tout elle devrait se contenter de ses signaux lançaient par les oiseaux. Elle fit plusieurs pirouettes avant d’atterrir sur ses pieds, d’une élégance sans égale et sans la moindre perte d’équilibre. Elle s’avança vers la jeune hobbite.


« Suivons-les. Nous devons leur faire confiance. Après tout, vos oiseaux ont sans doute la possibilité de percevoir ce qu’il s’y trouve plus que nous. Nous avons besoin de savoir ce qu’il se passe ici et surtout nous devons retrouver le message à tout prix. Restez auprès de moi et ne vous éloignez pas. Je vous protégerai quoiqu’il arrive. » - elle passa devant, elle avait ordonné à la jeune hobbite de restait auprès d’elle.


made by pandora.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Lun 11 Mar - 17:31

Le message perdu
❝ Quête Mess.❞
Vous décidez de prendre le chemin de gauche, celui-ci vous mène dans un cul- de-sac , en face de vous se trouve un petit lac où coule une cascade.

La cascade n'est pas ni trop grande ni trop puissante, il faudra vous mouillez un peu pour escalader et passer de l'autre côté.

Toutefois, vous remarquez une grotte sur la gauche (sur l’image, on va dire que le trou noir est l'entrée d'une grotte), vous commencez à hésiter sur ce que vous devez faire...

Faire demi-tour, continuez tout droit ou entrer dans la grotte ?






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 31 Mar - 22:33
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu
Le ton de l’elfe ne laissa pas d’autre choix à Liùsaidh que d’accepter de la laisser passer devant. Après tout elle ne pouvait pas se permettre d’avoir l’audace de prendre l’initiative de s’aventure loin avant elle car des deux, c’était l’elfe qui était la seule à être en mesure de se défendre – et défendre Liùsaidh par la même occasion- si un danger venait à se présenter. Toujours débout au milieu de l’imposante empreinte de troll, elle la suivit à petits pas derrière, réussissant à récupérer Suìdan sans que ce dernier se débâte trop. L’enveloppant dans les pans de sa cape de voyage, elle leva les yeux à la recherche de Celeb. Le faucon avait cessé des tours mais il était hors de vus, la jeune hobbit siffla à deux reprises avant d’avoir enfin une réponse. Plus loin sur le chemin, le rapace les attendait bien sagement posé sur une branche basse et s’envola lorsque les deux femmes le dépassent.
Ni Liùsaidh, ni Idril ne lâchèrent le moindre mot, toutes deux sur leurs gardes, écoutant les bruits alentours à la recherche du moindre son suspect, regardant tout autour pour éviter de se faire surprendre par un quelconque danger.Leur marche dura un petit moment, du moins c’est que ce se disait Liùsaidh car des crampes commençaient à lui parcourir les bras, le poids du corbeau plus celui de la besace se faisait sentir. Non pas qu’elle soit faible ou autre, ce serait plus de la fatigue qu’un quelconque manque d’endurance de sa part. Alors qu’elle s’apprêtait à demander de faire une légère halte afin se de dégourdir un peu les bras, un son sourd vient chanter à ses oreilles. Le bruit de l’eau venant se jeter violemment contre les rochers attira la curiosité de l’hobbit et elle en oublia presque ses crampes et sa fatigue.
« Une cascade ? » demanda telle a l’elfe « Je n’ai jamais prit ce chemin pour aller a Fondcombe, j’ignorais qu’il y avait une chute d’eau en ces lieux »
Au détour un virage, les deux voyageuses tombèrent en effet sur une grande et fine cascade, d’où l’eau s’écoulait avec force sur la roche et retombant dans une sorte de petit lac. Un frisson parcourut Liùsaidh. Depuis toute petite elle avait peur de l’eau, elle avait bien apprit à nager mais une mésaventure lui avait laissé un bien mauvais souvenir. Toutes deux s’approchèrent de la cascade, mais elle resta bien en retrait, redoutant l’idée d’avoir à traverser. Elle remarqua une grotte derrière le rideau d’eau, sombre et lugubre.
« Regardez ! Une grotte ! » Signala-telle à Idril, la pointant du doigt. « Vous croyez qu’il y a quelque chose à l’intérieur ?"
made by pandora.




Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 3 Avr - 15:27
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu


Le temps du trajet dura un bon moment. Elles étaient toutes les deux attentives au moindre bruit suspect ou étrange. Elles ne baissaient pas leur garde prêtent à tout moment, à faire une offensive pour assurer leur propre survie. Idril jetait parfois quelques regards à la jeune hobbite, alors qu’elle était sur le point de lui offrir son aide. Une autre chose porta à son attention, elle fut curieuse de ce qu’elle parvint à observer de plus loin. Son regard était captivé par la cascade qui s’offrait à elle. L’eau ruisselait sur les roches afin de s’y ajourner ensuite dans la rivière. Le spectacle était tout simplement magnifique et agréable à regarder. Fallait-il croire que la jeune hobbite fut attiré par cette merveille tout comme elle en fut attirée. Bien vite les soucis qu’elles avaient ressentis se dissipèrent puis elle se tourna vers elle, lui apportant toute son attention puis elle inclina légèrement le visage positivement.


« Oui c’est bien une cascade jeune bobbite. » -elle lui souriait amicalement observant les oiseaux qui étaient en admiration et qui prirent leur envol tournoyant autour de cette cascade appréciant sans doute, le contact des braises légères de l’eau qui ressortait de cette cascade tout comme à leur fraicheur. Intriguait à son tour, à vrai dire elle n’avait pas le souvenir de l’avoir vu une fois dans sa tendre enfance « Tout ceci me semble étrange mais à la fois fascinant. Aise donc un don de la magie ou simplement dû au hasard? » - elle ne savait pas si elles devaient ou non s’y rendre. Elle se questionna individuellement avant de plonger son regard dans ceux de la jeune hobbite, avant de se porter à nouveau, face à la cascade. Elle soupira un bon coup, mettant son arc derrière son dos à l’abri de l’eau qui risquerait d’abimer ses flèches tout comme son arsenal.


Puis subitement elles se retrouvèrent toutes les deux face à face avec cette cascade immense, elle était encore plus impressionnante mais tout aussi légèrement angoissante. Elle parvint à garder son sang-froid, par contre elle sentit qu’elle était apeurée par l’eau, rien qu’en voyant l’impression de son visage à ce moment précis. Elle retira sa cape qu’elle garda précieusement dans le creux de ses paumes, puis elle la tendit versa jeune hobbite, un sourire radieux et bienveillant aux jointures de ses lèvres « Ne vous inquiétez pas. Vous n’avez pas à avoir peur je suis là, jeune hobbite, vous allez rester proche de moi afin que vous vous sentiez à l’abri. Mettez ceci chez vous, je vous prie. » - avant même qu’elle ne fasse le geste elle prit l’initiative de lui mettre la cape sur les épaules, bien trop grande pour elle suffisamment large pour la protéger de l’eau.


Elle se dirigea vers la grotte que la jeune hobbite avait pointée du doigt, elle décida de sortir son épée qu’elle garda en main, d’une prise ferme et assurée. Elle commença à avancer, alors que son autre main tenait fermement la cape qui était la sienne mais qui était désormais sur le dos de la jeune hobbite, elle la tira à elle, afin qu’elle suive son mouvement et qu’elle ne s’égare pas en route. Puis elles s’avancèrent d’un pas léger et le plus discrètement possible, puis, elles entrèrent toutes les deux. N’attendant qu’une hâte découvrir ce qui s’y cachait en espérant qu’elles trouveraient des réponses à leurs question et face à l’étrangeté de ses lieux.

made by pandora.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Mer 10 Avr - 14:09

Le message perdu
❝ Quête Mess.❞
La grotte où vous avez décidé d'entrer n'est rien d'autre que la grotte des Trolls que vous avez vu précédemment. L'endroit est peu éclairé mais vous pouvez apercevoir des coffres et de l'or un peu partout. La grotte est peu profonde, elle ne fait qu'un ou deux mètres de profondeurs.

Vous avancez plus loin et constater deux bouts de papiers enroulés, ils se ressemblent tous les deux, impossible de les distinguer. L'hobbitte pense qu'un d'eux est le message pour Fondcombe. Vous décidez de prendre les deux papiers et vous sortez de la grotte.

Maintenant, il vous reste à décider de les ouvrir ou de les emmener à Fondcombe sans les lire ?




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 27 Avr - 14:31
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu
La puanteur qui régnait dans la grotte était à la limite du supportable. Un mélange d’humidité, de moisissure et d’autres trucs que Liùsaidh ne voulait même pas connaitre. La cape que l’elfe lui avait installé sur les épaules était trois fois trop grande pour elle et ne cessait ne marcher dessus, alors, une fois à l’abri du renflement rocheux, elle s’en défit pour pouvoir être libre de ses mouvements. La grotte n’était pas très haute de plafond – un hobbit ou un train y tenait sans peine mais elle se dit qu’un troll devait sacrement courber l’échine pour pouvoir y tenir – et ne devait pas s’enfoncer de plus de deux mètres dans la roche. A moins qu’elle ne soit bien plus grande mais que l’amas de trésors divers lui donnait cette impression…
Liùsaidh n’avait jamais rien vus de pareil…Partout autour d’elle il y avait coffres, sacs, pots, tous emplies de pièces d’ors, de pierres précieuses ou de bijoux. Le butin des Trolls. Comme une enfant dans l’atelier d’un fabriquant de jouets, elle ne put s’empêcher d’ouvrir en coffre et d’y plonger les mains dedans. Les pièces d’or roulaient entre ses petits doigts, des étoiles brillantes dans les yeux. « Ils ont dut piller des villages entiers…Tant de richesses… » Elle n’avait jamais été attiré part l’argent, les pierrailles ou autres formes de richesse. La Luxure ne faisait pas partie des ses Péchés bien heureusement. Parcourant la grotte du regard, elle referma le petit coffre en prenant bien soin de remettre toutes les pièces à leur place. Derrière elle, Idril devait faire la même chose qu’elle : chercher le message que Suìdan devait apporter au Seigneur Elrond. Mais était elle au moins sur ce que soit bien les Troll qui avaient prit le message ? Vus la taille du corbeau comparer à leurs grandes mains, elle trouvait étrange que l’oiseau soit encore en vie si un des trolls l’avait attrapé encore ses gros doigts boudiner. Elle chassa l’image qui se dessinait devant ses yeux. Non sont Suìdan était en vie et c’était très bien…Mais elle ne pouvait s’empêcher de chercher pourquoi il avait faillit à sa mission. Peut être avait il était attaqué par un faucon ? Une bataille dans les airs, le message se détache et tombe non loin des Trolls qui le trouve et le ramène dans leur grotte. Elle hocha la tête, oui c’était la seule explication qu’elle trouvait.
Alors qu’elle se perdait dans ses pensés, Idril lui indiqua le fond de la grotte. Dans un coffre ouvert, deux rouleaux de parchemins étaient posés, le cœur de Liùsaidh fit un bon dans sa poitrine : le message ! Courant – enfin si on pouvait dire ça- vers le coffre, elle prit un rouleau dans chaque main et poussant un soupire de désarrois. Rien ne pouvait permettre de les identifiés, ils étaient parfaitement identiques… L’envie d’en ouvrir un l’envahit mais les reposant précipitamment sur le dessus du coffre comme pour ne pas être tenter de nouveaux.
« Je suis incapable de dire lequel est le bon message pour le Seigneur Elrond…Et même si on en ouvrait un, je ne pourrais pas non plus être plus utiles vus que je n’ais pas osé lire ce qu’il contenait. Juste suivit les instructions de Cirdan, gardien des Havres Gris. »
Puis elle reprit les deux rouleaux et les mit dans sa besace. Même si elles décidaient de lire les messages, elles ne pouvaient pas le faire ici, le peu de lumière ne rendait presque impossible toute lecture…SI t’en ai qu’Idril partage son avis. Liùsaidh avait bien dans l’idée des lires. Pas question d’apporter le mauvais message à Fondcombe. L’idée d’apporter les deux messages ne lui vint pas à l’esprit.
« Ils sont bien là pour le moment » dit elle en tapotant le cuir de sa besace « Peut être qu’il serait temps de retourner à l’air libre…L’odeur de cette grotte ne va pas tarder à me soulever le cœur à la limite du raisonnable…Sauf si vous avez trouvé quelque chose d’autre qui serait intéressant ? »
made by pandora.




Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 5 Mai - 15:28
I always wondered why birds stay in the same place when they can fly anywhere on earth. So I asked myself the same question ...
Le message perdu


Une fois qu’elle eut inspectée les lieux, elle décida de reporter son attention vers la jeune hobbite. Puis, elle l’entendit se précipiter vers les rouleaux qui devaient être exposés sur ses rochers. Elle ne savait pas du tout quoi en penser, elle était confuse, elle aussi n’avait pas la moindre idée de ce qu’elle devait faire, en ce moment. Idril pouvait clairement sentir qu’elle ne désirait qu’une chose ouvrir l’un de ses rouleaux, en espérant trouver le bon parchemin, au moment où elle eut l’intention de lui dire que ce n’était pas une bonne idée, la jeune hobbite avait fait le choix le plus opportun, et elle l’avait reposée. Elle l’écoutait attentivement. Puis, elle posa sa main sur l’épaule de la jeune femme, essayant de lui sourire le plus sincèrement possible et étant compatissante, avant tout.


« Je comprends. Je ne suis pas non plus d’une grande aide en ce moment. Je n’ai pas la moindre idée du message que le Seigneur Elrond devait recevoir. J’en suis vraiment navrée. Je pense que vous avez raison. Nous ne devrions pas prendre le risque d’ouvrir ses rouleaux afin de lire les messages, mais d’un autre côté c’est à la fois difficile de ne pas vouloir le faire. » - elle soupira fortement. Balayant plusieurs mèches derrière ses oreilles, dévoilant la pâleur de sa peau, on pouvait voir que quelques traits de fatigue pouvaient être perçus sur son visage, tout comme la contrariété.


« Le mieux à faire c’est de laisser ces rouleaux dans le coffre et de les emmener au Seigneur Elrond je pense que c’est ce qu’il y a de préférable et de plus sûre, pour vous et moi. » - Idril s’avança donc sagement et se trouva auprès d’elle, observant le coffre où étaient maintenant refermés les rouleaux. Elle prit le coffre soigneusement dans ses mains, l’enroulant dans un tissu pour le protéger des intempéries, en espérant que les messages n’avaient pas été effacés par l’humidité de cette grotte.


« Tout ce que je peux espérer c’est que les messages ne sont pas effacés à cause de l’humidité de cette grotte. Vous avez raison, nous devons sortir d’ici, cet endroit n’est point un lieu où je souhaiterai y rester de longues heures, afin de méditer. L’humidité des lieux n’est pas ce qu’il me rassure. » - elle sourirait puis elle rangea son épée dans son étui puis elle prit le coffre qu’elle posa dans ses deux mains. Puis elles empruntèrent toutes les deux le chemin de la sortie, elles demeurèrent silencieuses, tout en gardant un œil attentif vers l’extérieur.


made by pandora.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Jeu 9 Mai - 0:07

Le message perdu
❝ Quête Mess.❞
Vous n'êtes pas sûre du contenu des deux messages mais vous décidez quand même de les emmener à Fondcombe, sans les lire.

Vous faites donc route vers la demeure d'Elrond, après plusieurs jours de voyage, vous arrivez à destination. Vous expliquez toute l'histoire au seigneur elfe avant de lui donner les fameux messages. Celui-ci vous remercie pour votre courage et détermination, il vous invite à passer autant de temps que vous voulez à Fondcombe.

Les messages contenant des choses assez importante, l'elfe décide ne pas vous communiquez le contenu...

Votre mission achevez, vous êtes libre d'aller où bon vous semble...

Info : 500 dimes vous sera donné pour avoir mené à bien votre mission.
Le contenu du message sera mis sous spoiler, bien que vous pourrez lire vous ne pourrez en prendre compte pour vos rp !



Message1:
 

Message2:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le message perdu ✘ feat Idril P. Felagund [ quête]
» Un amour perdu retrouvé- feat Kendall C. Cruz
» Je suis un peu Perdu..
» Ne t'inquiète pas, je serai toujours la pour toi. - Feat Femme Sianouille
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: