L'histoire est un conte de faits. | PV Wilcomb.

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 26 Fév - 17:52






Freya & Wilcomb
© Never-Utopia




Freya s'était perdue. Même si elle était trop fière pour l'admettre, c'était le cas. Elle était bel et bien perdue. Entourée par une forêt verdoyante, la naine appréciait la compagnie des animaux, mais tout de même ! Elle aurait bien aimé tomber sur autre chose de de la végétation. Elle s'assit sur un rocher moussu pour faire une pause et débarrasser ses chausses des feuilles et de la poussière qui s'étaient collées à elle. Dans un soupir, la barde reprit son chemin, sa harpe et ses instruments d'os claquant dans ses poches. Au détour d'un sentier, elle entendit du bruit et dans la surprise la plus totale, tomba sur un endroit habité par de petites gens. Des enfants non loin étaient en train de jouer, et la naine haussa les sourcils quand, la montrant du doigt, ils coururent dans sa direction et réclamèrent des chansons.

Eclatant de rire - seuls les bardes avaient ce don de traverser les diverses races et population, car la musique est un don connu de tous - elle sortit une petite flûte d'os, qui n'avait cependant pas les propriétés magiques de certains confrères instruments, et se mit à siffloter, pendant que les enfants faisaient une ronde autour d'elle. Elle chanta quelques couplets pour qu'ils puissent suivre, et sa voix mélodieuse, modulée comme elle le désirait, monta dans le ciel bleu, résonnant de notes cristallines. Elle enchaîna sur un conte chanté sur les prouesses martiales des nains, non pas sanglant mais instructif. Elle aimait les enfants, et elle en avait élevé une bonne bande quand elle vivait dans les auberges humaines. Les petits enfants s'enfuirent enfin en riant et en reprenant ses chansons. Freya sourit et rangea son instrument.

C'avait été un interlude agréable, mais elle n'était pas avancée ! Elle regarda autour d'elle et remarqua une silhouette plus grande, un jeune homme aux cheveux sombres et aux yeux bleus. Il semblait regarder dans sa direction, et elle s'avança donc vers lui pour lui demander conseil, bien qu'elle le fit à contrecoeur.

« Pardonnez-moi, mais où est-ce que je me trouve s'il vous plaît ? » demanda t-elle, en faisant attention à paraître polie, et en donnant à sa voix des tons chauds, amicaux, la voix de quelqu'un qui pose une question à laquelle on a très envie de répondre.

Spoiler:
 



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Mar - 22:58






Freya & Wilcomb
© Never-Utopia




Il était seul comme toujours mais il ne le vivait pas mal, au contraire, il croisait tellement de monde à son domicile et son lieu de travail que se retrouver seul lui était bénéfique quand cela lui était permis. Il avait donc décidé de se promener un peu dans les environs, sans but précis, il voulait juste être en contact avec la nature en personne. Rien de plus rien de moins. Le temps était clément aujourd’hui et le paysage qui s’offrait à lui était agréable à contempler. Cette splendeur était incomparable à chaque fois la nature présentait un décor différent, chaque jour. C’était ainsi : le mystère et la magie de la nature.


Alors qu’il marchait sagement, regardant la verdure autour de lui appréciant l’odeur du bois et des feuilles pénétraient dans ses narines. Il perçut une voix au loin, une très belle vois enchanteresse et captivante. D’une douceur inégale, il n’avait qu’une hâte la suivre afin de voir à qui elle pouvait bien appartenir. Curieux. Il n’allait pas non plus, plus vite dans ses mouvements, il garda une allure calme et sereine, car à chaque fois qu’il avançait vers le son de cette voix qui était beaucoup plus clair, il arrivait à détecter là d’où elle pouvait provenir.


Soudainement, il vit des enfants sortirent de nul part, ils riaient il sut donc que la personne qui chantait ces comptines n’étaient pas bien loin. Il s’y hâte donc sans plus attendre, réajustant sa sacoche soigneusement. Le petit homme qu’il était aurai du avoir peur de s’y rendre car il ne savait pas si qui il allait tomber. Après tout, ce qu’il savait c’est qu’il ne craignait rien ici et il connaissait les lieux par cœur et il arriverait à sans sortir si jamais il était en danger. Il perçut une femme beaucoup plus petite que lui. Il s’avança vers elle et elle en fit de même Elle n’avait rien de dangereuse, il lui souriait sagement, sans montrer le moindre geste agressif. Elle lui demanda où elle se trouvait, il décida de lui dire le lieu.


« Vous vous trouvez en Eriador Damoiselle. Vous n’êtes non loin de la comté. En avez-vous déjà entendu parler ? » - il se demandait si elle connaissait la comté, si elle en avait entendu parlé. Il voulait savoir ce qu’elle faisait ici, c’était curieux de voir des personnes outre que des hobbit dans les environs.


« Que faites-vous ici Damoiselle ? Vous êtes-vous égarés ? Ou êtes-vous venue ici pour un but précis ? Puis-je vous être d’une quelconque aide ? » - il voulait se montrer utile et ouverte à autrui.




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'histoire du Marchand de Sable (conte pour enfants sages)
» Le conte du croque mitaine.
» Vieille histoire irlandaise
» Le Conte du Dragon des Rêves
» Un conte effrayant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: