(Elladan & Elrohir) Hunting. | FB

 ::  :: LE ROHAN Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Elrohir
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 44
× Inscrit le : 26/09/2017
× Dime : 748
× Localisation : Par ci, par là et au milieu
Lun 2 Oct - 22:07


☆ ☆

Le vent ébouriffa les cheveux de l’elfe. Un léger sourire étira ses lèvres alors qu’il menait sa monture en avant. Dans son dos, les plaines du Rohan s’étendaient, vertes, venteuses, fleuries par le printemps, aussi. Mais, Elrohir les avait traversées en long, en large et en travers et il n’en voyait plus la beauté. Il n’était plus capable de s’extasier devant le printemps qui prenait ses droits sur l’hiver, avant que l’été et le soleil ne viennent brûler les plaines de ses rayons et rendre l’air irrespirable. Le miracle du printemps, les teintes de l’automne, le blanc immaculé de l’hiver… tout ça n’avait plus aucune valeur à ses yeux. Il n’avait plus l’impression que c’était tout neuf, tout beau. Le monde avait perdu ses couleurs quelques cinq cent ans plus tôt, et il n’avait pas l’impression qu’il le verrait à nouveau sous ce jour joyeux, presque enfantin qu’il avait autrefois porté sur chaque chose.

Elrohir poussa un léger soupir et infléchit la course de Canasson. Tous ses chevaux s’appelaient ainsi. Il n’aimait pas les nommer. Leur vie était trop courte comparée à la sienne. La douleur de les perdre, les uns après les autres, lui rappelait tout simplement le départ de sa mère. Alors, il les appelait tous pareil, de ce nom qui pouvait sembler presque une insulte. Il les échangeait avant qu’ils ne deviennent trop vieux. Les Rohirrims lui en procuraient de nouveaux. Ou bien, son père, lorsqu’il acceptait de remettre les pieds à Imladris. Rarement. Presque jamais. Le moins possible. Son cheval était devenu un simple objet à ses yeux. Elrohir avait perdu son intérêt pour la quasi-totalité des choses qui l’entourait désormais. Il n’y avait plus que quelques personnes qui pouvaient attirer son attention plus de quelques minutes. Quelques personnes qui comptaient réellement pour lui.

L’une d’entre elle chevauchait dans son dos. Elrohir lui jeta un regard. Son frère. Son double. Là où Elrohir avait une épée et des dagues, laissant son arc et son carquois sur la selle de son cheval, Elladan avait un arc et des flèches sur son épaule. Identiques mais différents.

Canasson termina de grimper la colline et s’ébroua. Elrohir rapporta son regard vers l’avant et sa main se porta sur son épée. En contrebas, une dizaine d’orcs avaient monté un campement, et l’elfe sentit son sang se mettre à bouillir. Il inspira un grand coup et laissa Elladan arriver à son niveau avant de talonner l’animal. Des orcs. Foutues créatures diaboliques. Il s’était promis qu’il n’y en aurait plus jamais un seul vivants sur cette terre tant qu’il pourrait lever son épée pour les combattre. Jamais. Il ne réfléchit même pas. Canasson s’élança vers le campement.

©heartrender



underco
Revenir en haut Aller en bas
Elladan
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 62
× Inscrit le : 23/09/2017
× Dime : 2088
Dim 8 Oct - 1:08


☆ ☆

Avoir un jumeau, ça a ses plus et ses moins. Plus, quelqu'un qui vous comprend sans que vous n'ayez besoin de faire l'effort d'user d'un seul mot, comme si un lien proche de la télépathie sans en être nous unissait. Moins, j'ai pas besoin d'un miroir pour voir l'effet qu'à une mauvaise humeur sur mon visage.
Sous ma selle, une monture toute neuve récupérée auprès d'un éleveur de Mirkwood, cheval à la robe fantôme qui ne l'est déjà plus après le dernier trajet que je lui ai fait faire. Je dirai plutôt que sa robe est à présent moitié boue moitié poussière. Mon prochain cheval sera brun, pour sur. Au moins, il ne paraitra pas sale dès les cent premiers mètres de route. Oui, j'en change souvent, au minimum tous les 15ans, moins si l'animal subit les conséquences de mes chasses effrénées. Ce qui est arrivé au dernier, que j'ai du abattre moi-même après qu'une flèche orc se soit fichée dans sa gorge. Cependant, contrairement à mon frère, je m'attache stupidement à chacune de mes montures, et c'est chaque fois une blessure de plus dans mon cœur de la laisser partir. Il parait que je suis trop sensible. Les seuls qui en disent autrement se profilent face à nous, alors que Elrohir se jette au galop sans réfléchir outre mesure. C'est mon frère ça, jaillir en première ligne sans me laisser le temps de me parer de mon arc. Heureusement pour lui, je ne suis jamais long à couvrir ses arrières, ses flancs et surtout ses avants, et ma première flèche vibre encore, plantée dans le crâne d'un orc, alors que son cheval déboule dans le campement. Une dizaine d'orcs à peine, ça sera rapidement torché, comme si nous présenter à un contre cinq nous avait un jour effrayé. A un contre cent, nous réfléchissons deux minutes de plus. D'accord, une minute trente de plus.

Alors que mon frère s'élance vers la troupe, je garde ma monture en hauteur, profitant de mon point de vue pour tirer sur nos ennemis comme sur des lapins désorganisés tentant de s'échapper vers des entrées de terriers inexistantes. D'ordinaire, je rejoins mon frère dans la mêlée, n'hésitant guère à tirer à bout portant ou dégainer mon épée au besoin, mais là, la pire blessure que risque mon jumeau, c'est de se casser un ongle. Je sais, sous-estimer l'ennemi n'est jamais une bonne idée, nous en avons plusieurs fois fait les frais, mais ce ne sont clairement pas nos premiers orcs, ni, malheureusement, les derniers. Et nous connaissons suffisamment ces créatures pour savoir comment nous en débarrasser rapidement et sans fracas. Pour tout dire, le plus long, c'est de faire bruler les dépouilles. Mais pour l'heure, restons au temps présent, alors que ma seconde flèche frappe sa cible dans le cou, trouvant la faille de l'armure de l'orc, la petite ouverture entre deux plaques de cuir, et que la troisième, ayant rejoint mon arc, cherche sa prochaine cible.
©heartrender




     
Elladan d'Imladris
Sometimes, I'd like to stop this foolish quest I've stuck myself in. Then, I remember why I'm doing this, and my arrows find another target to go through.
Chasing orcs is my life, and 'll probably be my death, and that's a fate I've accepted many years ago.
ft Bilbo
dispo 1/2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Elladan et Elrohir
» (Elladan & Elrohir) Hunting. | FB
» Elrohir
» Born of Hope
» Let's hunt some orc [Elladan&Elrohir]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: LE ROHAN-
Sauter vers: