( SUJET COMMUN) Event Rohan [Fête des fleurs]

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Arda
compte fondateur
avatar
compte fondateur
× Messages : 1931
× Inscrit le : 16/12/2012
× Dime : 37799
Jeu 27 Aoû - 20:35

EVENT ROHAN
 


Fête des fleurs


Pour célébrer le couronnement du nouveau roi et rassurer le peuple suite aux récents événements, la famille royale a décidé d'organiser une foire que l'on nomma la Fête des Fleurs. Pour l'occasion, les portes des maisons étaient décorées de fleur ainsi que les rues. Sur la grande place, une foire s'y était installée , on pouvait y apercevoir des buffets, des jeux, un mini-théâtre et bien entendu un bar qui y servait de la bière et du bon vin.

Une estrade avait été installé pour faire place aux musiciens et aux acteurs qui y joueraient leur pièce. Juste en face, on pouvait trouver une tribune pour les nobles et la familles royales...


Participer

Pour participer, il suffit que votre personnage se trouve au Rohan actuellement !Peuple, Noble, Étrangers, tout le monde est accepté ! C'est un évènement important pour le Rohan au vu des récents évènements. Chacun peut poster comme il le le souhaite, n'oubliez pas de noter en bas de votre rp si votre personnage quitte la fête pour éviter tout malentendu.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 30 Aoû - 14:18

La fête des fleurs
 


Adrahil


J’avoue que je ne pensais pas rester aussi longtemps au Rohan. Mon peuple m’attend et plus particulièrement mon père. La plume que je tiens au dessus du parchemin a eu mille fois le temps de sécher, mais aucun mot n’a encore réussi à trouver son chemin dans le méandre de mes pensées. Si j’avoue à Père que mes recherches sont terminées, il va me sommer de rentrer au plus tôt. Mais, Niel n’est pas encore prête à partir. Si je lui mens… Non, je ne peux lui mentir. Je ne le dois pas. Avec un soupir, je repose la plume sur le bord de la table et je me lève pour aller attendre Niniel à l’entrée de sa maison. Je vis toujours dans mon auberge, attendant qu’elle me dise être prête à rentrer chez nous.

Dans les rues, tout est décoré et coloré. Mon sourire s’étire, et je profite d’une marchande ambulante pour acheter quelques fleurs pour Niniel. Ensuite, je me rends directement chez elle pour l’attendre. J’ai hâte de la voir. Hâte de passer du temps avec elle, comme chaque jour ou presque depuis que nous nous sommes retrouvés. J’ai hâte de me balader dans les rues pleines de fleurs, de danser avec elle, et d’oublier un peu plus mon statut de prince, et toutes ces responsabilités qui m’attendent. Je veux juste être heureux. Elle et moi pour le restant de mes jours.

Arrivé devant chez elle, je frappe à la porte et me cache sur le côté, juste le bras tendu pour qu'elle voit les fleurs avant moi. Voilà. Il n'y a plus qu'à attendre.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 30 Aoû - 14:39

La fête des fleurs


Shaelin

Poussez vous ! Service spécial pour la princesse Eléanore !. J’avance dans les couloirs, tourbillonne sur moi-même vêtue d’une jolie robe brune aux fils d’ors, et je pousse tout le monde, mon précieux chargement entre les mains. Une longue cape verte – une couleur que la princesse apprécie – et qui cachera son visage parfaitement pour qu’elle puisse assister à la fête en tant que simple inconnue. Mais, une fois arrivée dans la chambre, il n’y a personne. Il est vrai que cette fête est en l’honneur de son cousin et qu’elle doit certainement être avec tout le gratin quelque part ailleurs. Je soupire, lui laisse un petit mot sur la cape, posée bien en évidence sur le lit, et je m’enfuis en courant vers les rues. J’ai ma journée, autant en profiter. Je n’ai pas été moi depuis tellement longtemps…

Je cours, tourbillonne, virevolte, danse avec un garde qui n’est pas en service aujourd’hui, ris avec un tavernier, et finis avec une couronne de fleurs sur la tête, installée dans une taverne totalement recouverte de fleurs, là où j’ai dis à Eléanore que je l’attendrais si elle souhaitait venir.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Dim 30 Aoû - 18:30

EVENT ROHAN
 


Fête des fleurs


La Fête des fleurs, un bon moyen de divertir le peuple après les récents événements mais tout cela ne suffirait pas pour tout oublier. Toutefois, tout le monde devait aller de l'avant, même la princesse Eodia qui avait du mal à se remettre du décès de son oncle et de son mariage "raté". Elle arpentait les couloirs du palais tel un fantôme, tandis que les serviteurs s’affairait à leurs affaires. Sa dame de compagnie l'aperçut et se dépêcha de l'attraper pour la préparer pour la fête. Eodia devait être là pour son cousin, le soutenir, lui qui ne voulait devenir roi aussi tôt. Elle se laissa entrainer, pensant que c'était la meilleure chose à faire, qui sait, cette fête pouvait être bénéfique sur son moral.

La princesse fut vêtue d'une belle robe rouge et brune brodée, coiffée d'un diadème dorée. Accompagnée de ses dames de compagnie, elle rejoignit rapidement le lieu ou devait se dérouler les festivités. Elle salua son peuple, accepta les fleurs que les enfants lui présenta. Elle observa la tribune royale, déjà rempli de noble mais les personnes les plus importantes étaient encore absente. Le peuple était joyeux, cette fête n'était peut-être pas une mauvaise idée, il ne faut pas oublier qu'ils avaient également souffert lors de l'attaque de l’ennemi. Tout doucement un sourire sincère s'afficha sur le visage de la princesse alors qu'elle saluait les personnes qui venait la voir...




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 31 Aoû - 12:34

La fête des fleurs
 


Isil


La jeune Alfe était de passage dans la région pour une seule et bonne raison, la curiosité. Sur chaque route, elle avait croisé de nombreux marchands, et chacun d'eux, même si elle ne prenait jamais part aux conversations, parlaient de la fête des fleurs du Rohan. Vêtus d'une simple robe longue de paysanne vert pâle, la blonde marchait à côté de sa monture. Un superbe cheval, une bête imposante comme on pouvait en trouver dans les champs à labourer la terre ou en tête de cavalerie. Il n'avait  ni selle ni mord,  seulement une sorte de harnais de cuir sur la tête.

Tout deux marchaient paisiblement dans les ruelles de la ville. Très vite Isil se sentit mal à l'aise, peut-être même un peut en colère. De loin, l'alfe aperçut une femme sublime, sans doute une reine ou une princesse, encore quelqu'un de riche et apprécié de tous, les enfants accouraient pour lui offrir des fleurs. Se détournant de ce spectacle auquel elle ne pourrait jamais goûter, la blonde s'éloigna de la foule. Elle s'arrêta de marcher lorsqu'elle atteignit un sublime parterre de fleurs rouge. Posant sa frêle petite main sur le flanc du cheval qui la suivait comme un chien bien dressé, elle lui dit en souriant timidement. "Elles sont sublimes, mais ce ne sont pas celle-ci que je cherche. Rouge, avec des épines... ça ne te rappelle personne ?" La bête poussa un long hennissement, comme s'il avait compris ce qu'elle disait.




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 31 Aoû - 18:02

la fête des fleurs
Au Rohan ... Notre jolie tête brune était encore au Rohan. Et à dire vrai, avec l'arrivée d'Adrahil au Rohan, elle avait pensé que ses jours dans cette belle contrée étaient terminés. Elle avait pensé qu'une fois là, il lui aurait forcé la main pour rentrer. Pour qu'ils rentrent tous les deux, chez eux. Mais non. Le prince n'en avait rien fait. Il se montrait patient avec elle, même si elle se doutait qu'il n'avait qu'une envie : s'en retourner chez lui. Elle également. Elle souhaitait rentrer. Mais elle avait fait ... une rencontre. Elle était tombée sur Alcarin. Il était en vie. Et c'était un choc. Un réel choc. Mais il était amnésique. Et ça l'avait bouleversée. Bouleversée à un tel point qu'elle n'avait pas encore eu l'occasion d'en parler avec Adrahil. En même temps, hein, ça ne faisait pas comme si ça faisait une semaine qu'elle avait vu Alcarin. Ca remontait à seulement deux jours. Deux jours où elle n'avait pas arrêté de se poser des questions. Et si c'était pas Alcarin ? Et si c'était seulement quelqu'un qui lui resssemblait fortement ? Et s'il n'était qu'un imposteur ? Alors oui, peut-être qu'elle se faisait des idées. Peut-être que ce n'était pas le cas. Peut-être que c'était bien lui et qu'elle se posait juste un peu trop de questions. Enfin, Níniel ne voulait pas trop y penser. Mais elle savait qu'elle devrait en toucher deux mots au prince. Avant que lui-même n'en vienne à tomber sur l'individu amnésique. D'ailleurs, c'était ce qu'elle comptait faire. Oui, le Rohan était en fête. Oui, il y avait un festival qui était donné en l'honneur du mariage de Thodir et d'Eodia. Oui, c'était pour marquer le coup et faire oublier les récents évènements. Mais si le Rohan faisait la fête, ce n'était pas pour autant qu'elle avait l'âme à faire la fête. Elle pourrait très bien se promener dans les rues fleuries, ce n'était pas un souci. Mais bon, elle était tout de même préoccupée. Et elle se demandait également quand Adrahil déciderait qu'il était temps de rentrer. La brune avait récupéré sa cape. Elle était prête à sortir. Prête à retrouvr le prince justement. Pour une nouvelle discussion. L'on vint à toquer à la porte de sa maisonnée. Alors, bien sûr, elle s'était dirigée près de la porte afin d'ouvrir. Et qui voilà ? Un bouquet de fleurs. "Et pourrais-je savoir qui se cache derrière ce magnifique bouquet de fleurs ?" Elle pencha la tête sur le côté, faisant mine de réfléchir. "Je crois savoir ... une personne avec de jolies bouclettes ?" Elle avait fait un pas vers l'avant, histoire de vérifier ses dires. "Comme j'ai réussi à deviner, j'ai le droit à quoi ?" Elle le savait. A ce merveilleux bouquet qu'il lui offrait.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 31 Aoû - 23:02

La fête des fleurs
 


Alcarin


Je suis toujours aussi perdu, dans cette cité que je ne connais pas, mais la perspective d'une fête telle que celle qui est annoncée aujourd'hui combat suffisamment mon habituelle solitude pour que je me risque dans les rues habitées de la ville au lieu de passer la journée dans un coin de forêt en attendant que cela ne se tasse. En fait, au passage, je tente de me raccrocher à quelques souvenirs, comme ceux que ma rencontre avec NIniel a su réveiller en moi. Oh, pas grand chose, si ce n'est que j'ai enfin pu poser un nom sur ce visage hantant mes nuits depuis deux années. Et il parait que j'étais bon cavalier, à une époque. Quand je pense qu'aujourd'hui, je ne peux supporter de m'approcher à moins de cinq mètres de l'une de ces bêtes sans paniquer comme il se doit, le destin est d'un ironisme parfois, à faire peur. Faudra qu'elle m'apprenne. Avec les chevaux. Comme, si j'ai bien compris, je lui ai appris un jour.

En attendant, trop d'ambiance tue l'ambiancen et à ce rythme, le mal de crâne va me prendre. Alors je quitte la rue pour une destination plus familière quoique peut-être pas mieux d'un point de vue migraine, ou la taverne. Qui ne se trouve pas moins animée que la rue, mais ici au moins, je sais où je suis. Un bar, un tavernier, une chope de bière, jusque là, ça reste familier. Et autre chose devient familier tout à coup, où le courant d'air qui s'installe à coté de moi au bar, jolie demoiselle brune que j'ai eu le plaisir de croiser au gouffre de helm et qui avait alors refusé de me suivre dans mon voyage, en égard pour sa famille. Et bien, si j'avais pensé la revoir un jour, et surtout en ce lieu!

"Tiens, Shae! Content de voir une tête connue dans les parages! Qu'est-ce que tu fais ici?"

Je demanderai bien au tavernier de lui donner un verre de ma part, mais, ça boit quoi une femme? Il serait fort mal avisé de lui proposer un verre d'eau, et j'ai peine à l'imaginer vider une chope de bière... ou du vin? Rah, j'en sais rien, commande, je paierai!





Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 4 Sep - 15:03

La fête des fleur
 


~~~~~~~~


Une bonne initiative que celle de cette fête des fleurs, cela tu ne pouvais que le saluer. Une autre façon de voir le Rohan, pays que tu n’avais pas encore totalement adopté avec ses toits de chaume et un climat détestable à tes yeux. Une chance, tu te disais, que tu sois de bonne composition, sinon tu serais tombé plus d’une fois malade depuis ton arrivée en ces lieux. Alors que tu quittais ton logement paré de tes plus beaux vêtements de couleur ocre rehaussé de broderie d’or aux armoiries de ta famille, un petit bilan s’imposait dans ton esprit. Les évènements récents desservaient-ils ou non la tâche dans laquelle tu t’étais engagé récemment. Visiblement non. D’un œil avertit, tu jaugeas de la météo clémente, mais quelque chose au fond de tes os murmurait que ça ne durerait hélas pas. Pour peu, tu serais presque tenter de ne pas t’aventurer dehors, mais il serait regrettable que tu rate pareille cérémonie improvisée par le nouveau souverain. Et puis, lorsqu’on est de la haute, même dans un pays comme le Harad, il est un devoir de faire bonne figure et bonne impression. Encore plus dans ta situation. Enfin, tu décidas de clore la porte dans ton dos et de te lancer à la découverte des façades d’Edoras, fraîchement décorée de belles fleurs du pays et dont le parfum enivrant te chatouillait les narines. Sensation très agréables pour quelqu’un qui précédemment ne trouvait rien de positif à cette cité. Quelques mots échangés telles des banalités avec une personne ci et là et tu te retrouvas avec une fleur au bout des doigts à en respirer la tendre odeur en observant tout le monde. Petites et grandes gens de ce monde, cette fourmilière de vie dans toute sa décadence. Au détour d’un chemin, tu assistas silencieux à l’apparition de la princesse la plus jeune, celle qui avait probablement le plus souffert de l’attaque que tous tentait d’oublier ce jour. La scène des enfants n’était pas sans te rappeler ta terre natale et le mal du pays qui commençait à poindre lentement en ton cœur. Approchant à pas lent et feutrer d’Eodia, tu t’annonças par une révérence et lui tendit la fleur. « Princesse, je ne suis pas un enfant, mais j’honore ainsi votre présence en cette magnifique fête. Le Rohan trouve enfin une place dans mon cœur. »


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 5 Sep - 23:19

La fête des fleurs
 


Shaelin

Bon. Après une bonne heure passée là, à repousser les invitations de plusieurs hommes totalement bourrés, je me décide à m’en aller. Je récupère ma cape et l’installe sur mes épaules. Pour être franche, cela ne m’étonne pas qu’Eléanore ne soit pas venue. Parce que, c’est une princesse. Si elle m’a donné ma journée pour que je puisse m’mauser, autant dire qu’elle a du elle faire le clampin face au peuple et lui sourire pendant des heures. Dieu ! Elle va avoir de ces crampes au visage. Je me relève au moment où une voix m’interpelle en utilisant mon ancien surnom, celui qu’on utilisait au gouffre. Je regarde le jeune homme durant quelques secondes, totalement bugguée, avant de me rappeler : Oh ! Le petit boulanger ! Je l’avais tout simplement oublié. Totalement zappé. Il faut dire qu’il s’en est passé des choses depuis cet unique jour où je l’ai croisé au Gouffre.

J’ajuste ma cape sur mes épaules et vérifie qu’elle tombe bien sur le sol. Désormais, mes vêtements sont de bonne facture, et le tissu doit certainement coûter plusieurs mois de salaire pour un petit boulanger comme lui. J’ai appris à y faire attention. Vraiment attention. A vérifier que tout tombait bien et surtout que j’étais présentable. Je dois absolument faire honneur à la princesse. En fait, c’est Dame Shaelin qu’il faut m’appeler maintenant. J’observe le boulanger en face de moi et hausse les épaules : Je suis devenue la suivante de la princesse Eléanore. Mon oncle m’a reconnue comme étant son héritière légitime et m’a expédiée ici.

Toujours debout, je regarde sur le côté et me mordille la lèvre inférieure avant de reprendre : Par contre, je ne peux pas rester. Dame Eléanore risque d’avoir besoin de moi après une journée comme celle-ci et je ne voudrais pas me la mettre à dos.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 5 Sep - 23:45

La fête des fleurs
 


Thodir


Je suis en retard. C’est rare, quand on me connait. Mais, je suis en retard. Ce matin, j’ai été remonter les bretelles de certains gardes dont le comportement était tout à fait inadmissible. Certains ont pris quelques libertés, et d’autres ont oublié que leur loyauté allait envers la couronne, et que celle-ci contenait tout aussi bien notre nouveau roi, Thengel, que les princesses Eléanore et Eodia. L’incident arrivé à Eléanore durant notre mariage à Eodia et moi n’a pas eu d’autre incidence que la fragilité de la princesse, mais cela est déjà de trop à mon humble avis. J’ai donc pris sur moi de réunir les gardes et de leur rappeler leurs devoirs.

Ensuite, après avoir enfilé une tenue plus appropriée à l’évènement, j’ai pris le temps de suivre le chemin de fleurs pour aller rejoindre ma toute nouvelle femme jusqu’au point où elle prenait un bain de foule. Je suis tout d’abord resté en retrait, observant les fossettes qui se creusent sur son visage lorsqu’elle sourit et ce rayonnement qui semble s’échapper d’elle lorsqu’elle salue son peuple. Et puis, en voyant Antalas s’approcher d’elle pour la saluer, j’ai décidé d’en faire autant, mais de rester en retrait. Je ne veux pas que l’homme venu du Rhun me soupçonne de le surveiller. Ce n’est pas réellement le cas pour le moment. Disons que je cherche surtout à être sûr, après les attentats qui ont gâchés mon mariage, que personne ne touchera à ma femme. Mon regard croise celui de la jeune femme, cependant, et je décide de faire fi de cette idée pour aller déposer un baiser sur sa joue, et la saluer. Excuse-moi d’être en retard. Je relève ensuite la tête et salue d’un signe l’homme. Messire.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 6 Sep - 0:11

La fête des fleurs
 


Adrahil

Rah, mais elle va arrêter avec mes bouclettes ? Je sais qu’elle les aime bien, mais pour le coup je ne suis pas tout à fait certain qu’être simplement considéré comme un homme avec des joli cheveux est mon but ultime dans la vie. Non, pas vraiment. Certainement pas même. Mon regard se fixe sur le vide devant moi et je pousse un profond soupir. Cependant, je ne peux pas réellement en vouloir à Niniel. Elle adore m’agacer. C’est même sa plus grande spécialité. Alors, je lui envoie un sourire amusé tout en faisant mine de réfléchir. Je baisse les yeux vers le bouquet et puis, je le lui tends pour qu’elle le prenne. Je profite qu’elle s’approche un peu de moi pour oser quelque chose. Quelque chose que je n’aurais jamais osé il y a quelques jours. Je l’attrape par la taille avant qu’elle n’atteigne le bouquet pour l’attirer contre moi et je l’embrasse. J’unis nos lèvres de la même manière qu’auparavant, lorsque tout allait bien. Lorsque le monde était encore tout ce qu’il y a de plus normal. Et puis, finalement, je relâche ses lèvres, un sourire amusé sur les miennes, et je lui tends le bouquet pour lui permettre de le prendre, cette fois. J’ai décidé de t’embrasser à chaque fois que tu parleras de mes cheveux. On verra, comme ça. Si jamais elle veut d’autres baisers… Elle aura juste à continuer comme ça. A parler de mes boucles.

Mais, une fois le bouquet dans les mains de Niniel, j’hésite sur la marche à suivre. Tu préfère qu’on aille prendre une tasse de thé le temps que tu installes ces jolies fleurs dans un vase, ou bien on va se balader dans les rues pour observer les animations ? Je lui envoie un sourire amusé avant de reprendre Il faut que tu en profite. Nous allons bientôt devoir repartir pour le Gondor…


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 6 Sep - 11:01

la fête des fleurs
C'était pas ... c'était pas comme avant. Mais il y avait des progrès. De sérieux progrès. Elle n'irait pas jusqu'à dire qu'elle était prête à repartir tout de suite. Mais si jamais il lui posait la question, si jamais il lui disait qu'il était temps de s'en aller, alors, sans doute qu'elle le ferait. Qu'elle partirait avec lui. Ca faisait un moment qu'elle était partie maintenant. Elle avait fait la paix avec elle-même. Elle avait fait la paix avec ses sentimens. La colère qu'elle avait pu avoir était partie. Elle n'irait pas jusqu'à dire que tout était tendresse et amour. Mais oui. Entre Adrahil et elle, il y avait un mieux. Et c'était pas plus mal. Elle espérait qu'elle allait finir par retrouver cette relation qu'elle avait pu avoir par le passé. Ca ne serait pas évident, c'était certain. Elle devrait faire preuve de patience, et lui aussi. Mais bon, là n'était pas vraiment le sujet de discussion. Il venait de lui offrir des fleurs. De magnifiques fleurs d'ailleurs. Níniel allait les récupérer afin de les mettre dans un vase mais ce n'était pas de l'avis de ce cher prince qui avait une toute autre idée en tête. Il l'avait attrapée par la taille, gardant dans l'autre main le bouquet de fleurs et il était venu l'embrasser. Depuis leurs retrouvailles, ils ne s'étaient jamais embrassés de la sorte. Auparavant, oui. A de nombreuses occasions d'ailleurs. Mais là ... ils n'avaient pas eu un tel moment de proximité depuis ... Et bien, depuis bien longtemps à dire vrai. Est-ce que c'était plaisant ? Bien sûr. Est-ce qu'elle avait l'impression de le retrouver ? Chaque jour un peu plus. Après cette étreinte des plus agréables, Adrahil avait fini par se reculer à nouveau et lui tendre le bouquet de fleurs. Il en vint à lui dire, alors, qu'il l'embrasserait à chaque fois de la sorte dès qu'elle parlerait de ses cheveux. Elle eut un haussement des épaules. "Et bien, je pense que je vais continuer à parler de tes bouclettes alors." Elle le taquinait, c'était un fait. Mais ça lui faisait du bien de retrouver cette complicité qu'elle pouvait avoir avec lui. Et ça, c'était bien. Très bien même. Maintenant, il ne leur restait plus qu'à ... plus qu'à décider de ce qu'ils allaient faire. Un thé le temps de ranger les fleurs ? Ou bien partir au festival ? Elle n'avait pas encore eu le temps de répondre qu'il lui parlait d'un prochain départ pour le Gondor. Elle cacha sa déception. Parce que oui, elle était un peu déçue. Bien qu'elle savait que ce moment allait arriver, justement. "Juste le temps de les poser dans un vase et nous pourrons aller parcourir les rues." Oui. Parce qu'elle n'avait pas envie de boire un thé. Pas maintenant. Parce que s'ils le faisaient, ils allaient continuer à discuter et ils n'iraient jamais dans les rues. Alors, elle s'était dirigée dans ce qui servait de cuisine, récupérant un vase. Elle avait versé un peu d'eau dans le vase et avait mis les fleurs dedans. Bien, c'était une bonne chose de fait. "Nous pouvons y aller maintenant."

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Jeu 10 Sep - 10:08

EVENT ROHAN
 


Fête des fleurs

Eodia oubliait peu à peu ses soucis pour se laisser porter par l'ambiance de la fête. Elle put constater que son peuple était heureux malgré ce qu'il avait traversé, ceci lui donnait du courage pour elle-même et aller de l'avant. Le futur ne pouvait être aussi sombre que certain pouvait le prétendre, la princesse voulait croire à un futur heureux. Toutefois, une petite voix dans sa tête lui répétait sans cesse qu'obtenir la paix ne serait pas aussi aisé. Les ennemis se faisaient de plus en plus nombreux et plus puissant. La brune chassa rapidement ses pensées de sa tête pour profiter au mieux de la journée. Alors qu'elle était entourée d'enfant, une tête qui ne lui était pas méconnue s'avança vers elle. C'était Antalas Cyrene, l'un des nombreux nouveaux venus qui avaient contribué à l'enrichessement du Rohan. La princesse ne savait pas trop quoi penser de cet homme qui était arrivé récemment. Elle accepta volontiers la fleur qu'il lui présenta avant de le saluer. « Je vous remercie pour ce présent. Je suis ravie d'entendre que vous ayez trouvé une place dans votre coeur pour notre cher pays. Je suppose que cela a du être difficile de quitter votre pays natal...» En disant cela, elle se disait qu'il serait difficile pour elle de quitter sa terre pour un autre pays. « Je vous remercie pour ce présent. Je suis ravie d'entendre que vous ayez trouvé une place dans votre coeur pour notre cher pays. Je suppose que cela a du être difficile de quitter votre pays natal...»


De loin, elle aperçut Thodir qui arriva rapidement vers elle pour la saluer puis saluer leur invité. Il était inutile de faire les présentations entre les deux hommes, cela ne devait pas être leur première rencontre. Cependant, une introduction en bonnne et due forme devait être faite. « Anatalas Cyrene, je suppose que vous connnaissez mon époux, Thodir de Dunharrow... »



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sujet-commun : Intrigue 1
» 2. Bal masqué - Sujet commun
» SUJET COMMUN // joyeuse Saint-Valentin !
» LE BAL DE LA SAINT-VALENTIN - sujet commun (l'arrivée des invités)
» ‣ SUJET COMMUN : Repas de Début d'année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: