J'ai toujours voulu voir Erebor sans jamais y aller auparavant [Malika)

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Juin - 17:49

J'ai toujours voulu voir Erebor sans jamais y aller auparavant
 

Ha, Esgaroth. Voilà un endroit que j’apprécie particulièrement. Cette petite ville sur le lac, elle est tout simplement magnifique. Au cour de ma longue vie, je suis souvent venue ici pour soigner quelques patients, et c’est bien ce qui m’amène aujourd’hui : après le désastre de la mort de Smaug et de l’attaque des orcs, je me dois d’être ici pour apporter mon soutien à ceux qui en ont besoin. Je ne peux certes pas reconstruire les maisons à moitié détruites, mais je peux au moins aider pour la préparation des repas, mais aussi pour surveiller ceux qui ont été blessé et les aider dans les limites de mes compétences.

Alors que les choses commencent à se calmer, mon regard se tourne, encore une fois vers la montagne. Voilà longtemps que je n’ai mis les pieds à Dale, la cité ayant été sinistrée par Smaug il y a une centaine d’années. Et puis, il est un endroit que je rêve devoir : Erebor, et cette statut de dragon dont on parle désormais. Arrangeant ma besace, je descends au rez de chaussée de l’auberge et paye mon séjour, un sourire amusé en voyant la ristourne accordée par l’aubergiste après que j’ai empêché la jambe de son frère de s’infecter et soigné sa nièce d’un vilain rhume. Je le remercie et récupère mon cheval à l’écurie avant de l’enfourcher pour me diriger vers la montagne. Je me dirige directement vers Dale, et la traverse de part en part, pour m’arrêter finalement devant l’entrée d’Erebor. Là, j’avise un garde et me présente, demandant si je peux entrer pour visiter les lieux, et peut être apporter mes soins de guérisseuse à ceux et celles qui en auraient besoin. On me fait entrer, après m’avoir demandé de laisser mon cheval sous leur surveillance, et c’est d’un pas léger que je traverse les immenses salles, jusqu’à m’arrêter devant ce qui me semble être une forge. Je suis totalement perdue, et je ne sais plus d’où je viens. Avisant une naine qui passe par là, je la hèle :

- Excusez moi, Ma Dame, je suis perdue… Je viens pour donner un coup de main avec vos blessés, mais je crois que je n’ai pas tout à fait compris ce que les gardes m’ont dit…
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» « Le bonheur est comme un papillon : il vole sans jamais regarder en arrière. ♪ »
» Nuage de Saphir - Les pierres reviennent toujours sans jamais perdre leur éclat ♥ UC
» Moments préférés (en vidéo) d'Harry Potter 7
» « Il m'a dit que j'étais comme l'horizon, une chimère vers laquelle on marche sans jamais pouvoir l'atteindre » Illu.
» Comment demander des comptes sans jamais consacrer la Cour des comptes(1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: