Intéressante rencontre ~ Elladan

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 30 Jan - 16:31

Nous étions en 2940 du Troisième Âge et cela faisait plusieurs siècles que je parcourais la Terre du Milieu. Pour l’heure, mon Seigneur Celeborn, époux de la belle Dame de la Lothlorien, m’envoyait en mission à Rivendell, dernière Maison Simple de l’Ouest, vers les Havres Gris. En effet, une expédition de Nains se dirigeait vers l’est. Cette compagnie était menée par Thorin Oakenshield, qui comptait récupérer Erebor. C’était apparemment sans compter sur Smaug le Terrible, à qui appartenait la Montagne solitaire depuis de longues années. Mais cela n’était pas mon prolème, je devais me contenter de rejoindre Rivendell et de voir avec le Seigneur Elrond ce que serait la suite de ma mission.

Je m’étais donc mis en route par un beau matin au ciel clair. La soleil* se levait peu à peu sur la Forêt d’Or, encore brumeuse et fantomatique. J’étais parti à pieds, comme à mon habitude, bien que le cheval soit plus rapide, j’en était conscient. Mais courir ne me fatiguait pas et j’emportais assez de lembas pour mon voyage. L’eau, je la trouverait en route, je ne m’en inquiétais donc pas pour l’instant.

Le voyage avait été calme, et j’arrivais à présent en vue de la belle cité de Rivendell. Dissimulée parmi de belles falaise, la ville était enchanteresse, presque paradisiaque, bien que trop peu boisée à mon goût. Je me dirigeai vers le grand pont qui menait à l’entrée principale de la résidence du Seigneur Elrond, lorsque je perçus une présence par derrière moi. Un elfe, à ne pas en douter. Je décidai de faire semblant de rien et continuai mon chemin, comme si de rien n’était.

Je ralentis cependant le pas, permettant ainsi à l'elfe derrière moi de m'aborder s'il - ou elle - le souhaitait. dans le ca contraire, j'irais directement me présenter face au Seigneur Elrond.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 2 Fév - 1:21

Intéressante rencontre
Elladan & Haldir





J'étais debout de bonne heure ce matin. Enfin, plus que d'habitude. Et la raison en était très simple. Une petite souris était venue me murmurer a l'oreille, trois jours plus tot, que Haldir de Lorien, capitaine des Galadhrim, devait arriver aujourd'hui. Cela faisait un bon bout de temps que je n'avais pas eu le loisir de le voir, n'étant en général pas a Imladris lors de son passage - et suspectant mon père de ne pas être étranger a cela-. Dommage pour eux, cette fois, j'avais écouté aux portes, ou plus exactement, j'étais passé dans le couloir au moment ou mes oreilles ont sifflé. Évidemment, j'ai aussitôt été voir Elrohir pour lui proposé de maltraiter notre blondinet, mais je me suis pris la plus belle tempête de vent de tous les temps. D'accord, je ne suis pas parvenu a le trouver, j'ai pas beaucoup cherché non plus.
Je me demande tout de même si le fait que j'ai entendu cette partie de l'information n'a pas été remarqué, car je n'ai pas réussi a connaitre la raison de la présence de Haldir dans la cité. Une chose était certaine, ce n'était pas une visite de courtoisie, cela ne l'était jamais pour lui. Cela dit, si je commence a tout raconter au passé, je ne vais jamais arriver la ou je le souhaite. Je sais par ou il passera pour venir, et également qu'il y passera sans escorte. D'ailleurs, Haldir de Lorien a-t-il vraiment besoin d'escorte? En ma présence, surement. Je m'installe sous le pont, juste au bord de l'eau, et, tout en regardant l'eau filer devant mes yeux, j'attends d'entendre le pas de l'elfe sur le pont.
Il ne fallut cependant pas une heure pour que je repère le pas de l'elfe. J'attends qu'il ai dépassé le pont pour en émerger avant de le suivre, quelques mètres derrière lui. J'avoue me demander combien de temps il va mettre a me signifier que je ne suis pas l'elfe le plus discret qu'il connaisse.
Je le suis ainsi quelques minutes avant de remarquer qu'il ralentit, certainement en vue que je le rejoigne. Mon premier avis et de faire durer le plaisir, et donc rester en arrière, mais, voyant sa destination approcher, si je veux le voir il me faut m'avouer vaincu et m'approcher. Je le rejoins donc, terminant de l’embêter en passant un bras par dessus ses épaules, l'emmenant a demi dans mon élan.
"Tiens Haldir. Il y a longtemps qu'on ne s'était pas croisés."
Pourquoi je sens que cette durée n'a pas été pour lui déplaire? Allez savoir.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 11 Fév - 22:54

Très vite, la présence derrière mois s'approcha, ne souhaitant manifestement pas rester discrète. Je fus tenté de jeter un rapide coup d'oeil derrière moi mais il le remarquerait bien vite. Je restai donc impassible, attedant simplement une action de sa part. Action qui ne tarda pas. Je senti soudain la présence débouler derrière mnoi, me prenant par l'épaule, ne se souciant pas de m'entrainer dans son élan. J'allais réagir lorsque la voix d'Elladan, fils d'Elrond retenti à mon oreille. J'aurais du m'en douter...

Patiemment, je me tournai vers lui et lui sourit de manière certes crispée mais je m’efforçai de ne rien laisser paraître. ce qui était bien évidemment peine perdue, il le remarquerait quoi que je fasse. Il était après tout plus âgé que moi, bien que ce ne soit ni visible, ni facile à deviner. Il était plus joueur que moi, plus enfantin auraient dit certains, si ce n'est que l'on parlait d'un elfe de plusieurs centaines d'années...

"Elladan. Je vois que vous êtes toujours plein d'entrain. Savez vous si le Seigneur Elrond, votre père, est présent pour l'instant ?"

Bien que j'ai l'air froid dans mes paroles et dans mon ton, je n'en était pas moins heureux de le voir. Il était certes plus âgé que moi mais sa présence était toujours synonyme de joie et d'amusement. Il amenait souvent de la fraîcheur en ces temps graves et sérieux, ce qui était bienvenu bien que la plus part des elfes ne le montrent pas. De plus, il pouvait, quand il le voulait, se montrer tout à fait aussi sérieux que n'importe qui et nous pouvions alors discuter de tout et de rien, sans que rien ne sois caché et sans que nous ne mesurions nos paroles. Je l'appréciai beaucoup mais pour l'heure, je devais voir son père. S'il me disait son père présent, je serais heureux de lui proposer de terminer ma route ensemble, ainsi nous pourrions nous donner des nouvelles de nos terres respectives et d'ailleurs.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 19 Fév - 2:32

Intéressante rencontre
Elladan & Haldir




D'accord, la réaction première de Haldir monrte parfaitement le plaisir qu'il éprouve a ce que je lui tombe ainsi dessus. Il peut toujours chercher a le cacher, je lis en lui comme dans un livre ouvert...bon, on arrête, ca fait vieux couple. A dire vrai, bien que plus jeune que moi de presque un millénaire, Haldir possède un sérieux que je comprends autant que je possède. Malgré les épreuves par lesquelles je suis passé, et le fait que je sois moins déluré - imbécile, si j'écoute mes ainés - que je ne l'étais dans mon enfance, je trouve qu'on ne vit pas a être trop morose. Certains diront que ce n'est pas digne d'un elfe, mais je ne compte pas passer les prochains millénaires sans torturer de nouveaux souffres-douleurs en compagnie d'Elrohir, et martyriser les anciens.
Et voila qu'il me prends un ton limite solennel, pas de ca avec moi! Enfin bon, on parle de Haldir, on le refera pas...Non mais sérieusement, non! Aller, un sourire, un ton un peu plus enjoué et c'est reparti. Faites le déprimé en Lorien si vous le souhaitez, mais ici, vous êtes chez moi!

"Plein d'entrain, je suis mal placé pour en juger. Ma présence vous change certainement des hommes trop disciplinés de Dame Galadriel."

Si il ne l'a pas compris, avec son air actuel, je le considère parmi ces hommes. Bien entendu, la suite ne me surprends absolument pas, quand Haldir débarque a Imladris, ce n'est jamais pour passer le bonjour. Elrohir et moi même devrions un jour lui organiser une embuscade pour l'avoir pour nous tous seuls ne serait-ce qu'une journée...affaire a suivre.

"Effectivement, mon père est présent en sa demeure en ce moment. Il me semble d'ailleurs qu'il n'attende votre venue. Quelle peut donc bien être la raison faisant parler de votre venue en ces lieux trois jours en avance?"

Non, je ne suis pas curieux...ou si, peut être. La suite, c'est a Haldir de voir. Ou bien il accepte gentiment de me dire de quoi il en retourne, ou bien je devrais user des grands moyens. Je prendrais somme toute le soin de vérifier que Glorfindel ne soit pas dans les parages, les deux blonds étant parfaitement capables de s'allier contre moi...au final, Elrohir n'aurai peut être pas été totalement inutile...on verra bien.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 13 Mar - 23:40

Sa réponse m'arrache un petit sourire. Il est vrai que l'on voit rarement des elfes rieurs, surtout en ces temps qui s'assombrissent de plus en plus, mais ce n'est pas une caractéristique des elfes de Lorien. Je sais qu'ici, à Rivendell, peu d'elfes sont aussi souriants que mon ami. Même son frère ne l'est pas autant. Et je doute que dans la forêt de Mirkwood, ils aient beaucoup d'occasions de rire, bien que je sache que certain d'entre eux sont plus enclins à la joie et à la bonne humeur. Mais il est vrai également que les elfes sont connu pour être sages et dignes et non pas rieurs et joueurs, en tous cas, pas en des temps sombres comme ceux qui s'annoncent proches.

La suite ne m'étonne pas non plus. Elledan est l'être le plus curieux que je connaisse. J'hésite un instant mais il est fort probable que son père le mettra au courant, si ce n'est déjà fait. Et puis ma mission n'est pas un grand secret, du moins pas au sein de notre peuple.

Je me remet à marcher à pas lents et garde le silence quelques instants avant de prendre la parole d'une voix calme et mesurée.

- Il est vrai que je suis là plus tôt qu'initialement prévu, mais cela n'est dû qu'à la facilité de mon voyage. Je n'ai pas eu de problèmes pour venir et j'ai donc pu avancer plus vite que prévu. mais je ne souhaite pas déranger ton père s'il doit voir d'autres personnes avant moi.

Je soupire avant de reprendre d'un voix plus basse.

- Pour ce qui est de ma venue, elle est en rapport avec Erebor. Que sais-tu sur le sujet ?

Je préfère savoir ce qu'il sait sur la Compagnie des Nains et sur leur quête avant d'en dire plus sur mes projets et sur ce que l'on risque de me confier. Pas que je ne fasse pas confiance à Elladan, non, mais un secret reste plus longtemps secret lorsque peu de monde est au courant de sa teneur...


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 16 Mar - 1:23

Intéressante rencontre
Elladan & Haldir




Je remarque l'ombre d'un sourire sur le visage habituellement fermé de l'elfe blond. Il va l'avouer un jour, qu'il m’apprécie, malgré toutes les catastrophes dans lesquelles on a pu le mener, Elrohir et moi (parfois avec l'aide de Legolas, mais comme ce dernier préfère pas que ça remonte jusqu'aux oreilles o combien aiguisées de Thranduil, je le colporterai pas sur tous les toits.) Peut être devrais-je prendre les choses plus au sérieux, mais je considère qu'être sérieux et lucide lorsque je combat suffit largement. Pas la peine de ramener cette ambiante mortifère a la maison...enfin, quand la maison est dans la même atmosphère, il y a de quoi tourner fou. Cependant, si j'arrive a donner le sourire a Haldir de Lorien, capitaine des Galadhrim, tout espoir n'est pas perdu.

Je suis néanmoins surpris lorsqu’il m'annonce avoir voyagé depuis la Lorien jusqu’à Rivendell sans ennuis. En effet, l'ensemble de la Terre du Milieu galère avec les compagnies orques, cependant, n'allez pas croire que je traite Haldir de voleur. Il a eu la chance de passer dans un moment de baisse d'effectifs dans la région, sans doute. Je n'ai cependant pas le temps de lui répondre au sujet de mon père et de son planning de la journée qu'il poursuit, et d'ailleurs, le sujet m’intéresse bien assez pour ne pas l'interrompre. Erebor donc. Je hausse un sourcil, attendant plus d'informations, mais, apparemment, c'est a mon tour de parler.

" Concernant mon père, j'ai cru comprendre que votre visite était attendue. Je doute que votre arrivée, même avancée, ne le dérange en quelque manière que ce soit. En ce qui concerne Erebor, je connais l'histoire, comme tous la connaissent. Royaume nain florissant, Arkenstone, une famille royale pérenne. Puis Smaug, le refus de porter assistance aux nains de Thranduil, l'exil des nains. Fin, l'histoire connue."

Je le regarde ensuite, hésitant a lui parler des dernières informations - non confirmées encore, d'ailleurs - que j'ai reçues. Je devais, a mon humble avis, en parler avec mon père avant de les donner a d'autres, n'étant pas certain de leur véracité.

" Pour le reste, il me faut consulter le Seigneur Elrond avant de propager des faits dont la source ne m'est guère certaine. Peut être pourrais-je profiter de votre venue pour cela, si je suis invité a rester bien entendu."

De toute manière, si je ne l'était pas, je parlerai avec mon père plus tard. Cela ne m’empêcherait de toute façon pas d'écouter aux portes pour connaitre le contenu exact de leur discussion.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 15 Avr - 22:55

Mon ami hausse un sourcil face à ma réponse, mais je ne doute pas une seule seconde qu'il sait exactement de quoi je parle. Ce qu'il reste à savoir est à quel point il est au courant du projet des nains d'Erebor. Il reste silencieux un instant, en attente d'informations complémentaires, apparemment, mais je ne compte pas lui en donner davantage avant d'en savoir plus sur ce qu'il sait. Petit échange qui peut durer longtemps, entre ceux de notre race, comme nous sommes très patients - et très prudents.

Il m'annonce - comme je l'espérais - que mon arrivée était attendue par le Seigneur de Rivendell et que ma courte avance ne posera pas de problèmes. Cela me permetra donc de savoir vite si je pars en mission vers Erebor ou se je retourne en Lorien, où l'on pourrait également avoir besoin de moi. Un sourire effleure mes lèvres alors qu'il continue, me racontant Erebor en très bref résumé.

Il hésite un bref instant avant de continuer. Il a effectivement des informations mais ne me les diras pas avant d'avoir consulté le Seigneur son père, comme il se doit. Je comprends cela bien que j'aurais aimé avoir un peu plus d'indications de sa part...

- Je ne pense pas que ta venue posera un problème, pas pour ma part en tous les cas. Et je suis sûr que le Seigneur Elrond est conscient que même si tu n'es pas convié, tu auras les informations par tes propres moyens...

Je m'arrête un instant de parler puis reprend, changeant de sujet.

- Mais passons sur cela, nous verrons le Seigneur ton père un peu plus tard, si tu le veux bien. Que deviens-tu depuis toutes ces années ?

J'ai soudainement envie de profiter un instant du fait d'être arrivé à destination, sans problèmes, et d'une discussion avec un ami de longue date que je n'ai pas vu depuis quelques temps.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 16 Avr - 4:36


Intéressante rencontre
Haldir feat. Elladan

Pour sur, qu'on le veuille ou non, la majorité des informations intéressantes pour moi circulant a Imladris finissent d'une façon ou d'une autre a me revenir aux oreilles. Après tout, Elrohir et moi avons eu plus de 2800ans pour connaitre chaque recoin de la cité et l'apprivoiser dans son ensemble, et nous ne sommes pas passés a coté de telle opportunité, au grand dam de nos ainés. Je ne peux d'ailleurs qu'incliner de la tête avec un sourire devant la remarque si juste de mon cadet avant de le regarder de nouveau, attendant qu'il se décide a parler, comme il semble avoir terminé sa phrase sans néanmoins désirer être coupé dans sa réflexion. Il vaut mieux laisser réfléchir un blond lorsque cela lui arrive, d'autant plus que je n'ai en vérité rien a répondre a ce qu'il vient de dire, mis a part pour confirmer ses dires.

La suite me donne un franc sourire, comme Haldir semble se souvenir qu'il y a un moment que nous ne nous sommes pas croisés. Mon idée première serait de répondre a sa question par une belle réplique de ma sauce, mais rien de magnifique ne me vient a l'esprit, ainsi donc, plutôt que de tenter de vaine plaisanterie suffisamment plate pour en faire déprimer un cheval, je préfère m'en tenir a une discussion "normale". Non, je ne suis ni malade ni déprimé, juste en manque d'idée... ce qui doit revenir a peu près au même a dire vrai.
"De mon coté, ça ne va pas trop mal. Bon, depuis la dernière fois, j'ai collectionné quelques blessures, mais j'aime trop expliquer ma façon de voir aux orcs pour m'en préoccuper. Si j'avais eu a ne plus toucher a mon épée parce que je m'en suis pris une dans les cotes, il y a bien longtemps que j'aurai arrêté la chasse."
A dire vrai, cela ferait certainement fort plaisir a mon père, qui ne cesse de me répéter que je les cherche, les mauvais coups, et doit certainement se ronger les sangs lorsqu'il nous sait dehors, malgré que nous soyons jusqu’à présent toujours ou presque revenus entiers. D'accord, c'est bien arrivé une fois ou deux ou il était temps de rentrer, il faut l'avouer. Néanmoins, malgré le temps que je passe en dehors de la cité, et le fait que je m'y ennuie rapidement, loin de l'excitation des folles galopades de Aranwë, il n'y a quasiment qu'en son sein que nous pouvons réellement nous permettre de préparer et mettre en place nos légendaires catastrophes, parvenant a peu près a rester sérieux en présence d'orcs - raison de notre survie d'ailleurs, car si nous commencions a faire les crétins au combat, on aurait pas été bien loin. Tiens, en parlant de catastrophes, il vaudrait peut être mieux que je prévienne Haldir que...... et ben non, il saura pas.
Ah oui, comme tu peux t'en douter, on s'est bien amusé aussi, tu as même droit au conseil spécial de faire attention si tu croise mon frère, mais je ne t'en dirai pas plus, il ne faut pas gâcher la surprise... Et toi, de ton coté?"
Il faudra également que j'en profite pour lui demander des nouvelles de la partie de ma famille habitant en Lorien, Galadriel et Celeborn en tête de liste. Peut être Arwen également, j'avoue ignorer parfaitement - par le fait que, en plus de ne guère me préoccuper de ma cadette, je n'ai pas pris le temps de me renseigner - si elle se trouve a Imladris ou en Lorien. Haldir saurait certainement m'en informer, par la même.

@destiny.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une organisation intéressante(Pv Zunder D taker)
» Enfin une petite occupation intéressante [Libre]
» Description d'Oak Town
» [UN ARTICLE DE PRESSE] Les univers parallèles, une théorie intéressante !
» Une jument plutôt intéressante...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: