Shaelin - Miaou ?

 ::  :: Les Archives :: Fiches Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Mai - 1:47

           
Shaelin Maldorane

         
× Neutres ×
         

         
ft. Caitlin Stasey
Oye ! Oye ! Je me nomme Shaelin Maldorane, fils/fille de Orys ♂ et Vaala♀.  Je suis née le 18 mars 2921 du Tiers Age. J'ai donc 20 ans ! Je suis né(e) dans la contrée que l'on nomme Gouffre de Helm et actuellement je vis à Gouffre de Helm. Dans la vie, je suis Servante, dame de compagnie, cuisinière... à peu près tout ce qui peut me rapporter de l'argent en gardant mon honneur sauf, mais ça ne dure jamais longtemps. ! Si tu ne l'avais pas remarqué je suis une spécialiste en maniement de la langue. Je suis actuellement Célibataire.

           Je suis un inventé en collaboration.

           
A savoir

× Sa langue de vipère lui a vallu de perdre plusieurs fois sa place dans les maisons qu'elle a occupées.
× Elle sait soigner des plaies correctement grâce à sa mère, qui était elle même guérisseuse avant sa mort. Mais, ne lui demandez pas de le faire si elle vous aime pas : elle sait aussi comment s'y prendre pour mal les recoudre et vous faire souffrir.
× Souriante
× Naturelle
× Distraite
× Menteuse
× Manipulatrice
× Butée
× Bornée
× Incapable de reconnaitre ses torts

           

           

           (c) tumblr

           
         
derrière l'écran


         

           
 
louha

         
           → age ; incommensurable
           → comment es-tu venu ici ?;j'ai vu de la lumière, je suis entrée et j'y reste maintenant
           → code du règlement ; autovalidation
           → quelque chose à dire ;ne me faites pas payer de loyer...
     
Rang

     
→ Rang en 2-3 mots :Langue acérée
      → Couleur en HTML : #603C76
     

         



     
Aide le staff :
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Mai - 1:56

       
Mon histoire
 

Mais laissez moi donc lire tranquillement, enfermée dans ma tour.


Installée sur un arbre, j’ignore les cris qui viennent d’en bas. Oui, je les ignore totalement. Je suis plongée dans mon livre, et je n’ai pas l’intention d’en bouger, pas avant d’avoir fini de lire la dernière page. Je finis cependant par claquer les pages d’un geste rageur avant de baisser le regard vers celle qui arrive vers moi, à moitié couverte de farine, qui me crie dessus.

- Shae ! Tu t’es encore faite renvoyer !

Je lève les yeux au ciel alors que ma mère met ses mains sur les hanches et m’observe d’un air tout ce qu’il y a de plus dépité. Oui, j’ai encore perdu mon travail. Une fois de plus. Est-ce ma faute si je ne suis pas faite pour fermer ma bouche et tenir ma langue ? Non, pas vraiment. Personne n’a jamais su me rabattre mon caquet, et dès gamine, alors que je courais dans les rues du gouffre, je faisais bien voir aux garçons, même plus âgés, que c’était moi la cheffe de la bande. Je n’ai jamais hésité à me bagarrer quand il le fallait, je n’ai jamais hésité à rentrer avec ma robe déchirée et mes cheveux en batailles, couverte de bleus des pieds à la tête. Mon sourire était ma meilleure arme, et mes yeux de chat battu ma meilleure protection. Je n’ai jamais hésité à m’en servir et même les corrections de mon père, bien trop porté sur la boisson, n’ont jamais pu m’empêcher de recommencer le lendemain.

J’ai toujours baissé les yeux, sur le moment, pour n’en faire qu’à ma tête lorsqu’il avait le dos tourné. Ma famille n’était pas très riche, mais pas très pauvre non plus. Mon père était le fils bâtard d’un noble de la ville, et un minimum entretenu, malgré ses vices. Alors, petite, j’ai connu le château. J’ai eu un ou deux précepteurs. Et puis, mon noble grand-père est mort, alors que j’avais treize  ans, et l’argent a cessé d’arriver. Ma mère a du se trouver un travail, dans les cuisines du palais. Et, mon père ? Il a bu encore plus.

Je n’ai jamais trouvé personne capable de répondre à mes remarques acides et à mes regards narquois. Ni mon père, décédé lorsque j’avais quinze ans, ni ma mère qui a tenté de me garder dans le droit chemin. Si je l’ai écouté, d’un certain côté : je n’ai jamais perdu ma vertu alors qu’il aurait été si facile de pouvoir voler de mes propres ailes de cette manière. Non, j’ai un minimum de classe, quand même. Alors, depuis mes treize ans, j’enchaine les boulots. J’ai appris la danse à une fille de bonne famille. Mais j’ai tout fait foirer en lui donnant quelques idées folles. Je crois que ça a été mon plus long travail. Un an et demi. Depuis… Depuis j’ai enchainé les petits travaux : dans une quincaillerie, à vendre des objets, chez un tailleur, comme dame de compagnie… Je n’ai jamais tenu très longtemps. Parce que, je suis encore et toujours incapable de tenir ma langue. Je cours, je bouge, je finis toujours par me mettre les gens à dos et par me faire virer.

Si je ne me bats plus aujourd’hui, je me contente de lire, encore et toujours, perdue dans des vies que je pourrais vivres, dans des histoires de guerre et d’aventures, dans des histoires qui parle des elfes et des autres races, d’autres époques. Parfois, je me dis que j’aurais aimé vivre dans ces époques, ou naitre dans une autre race. Mais, je ne suis que moi : la fille d’un bâtard, qui a toujours passé son temps à se faire remarquer et détester. Alors, lorsque je regarde ma mère, inquiète, je ne peux m’empêcher de lui promettre que je ferais attention. Encore une fois. Je n’ai jamais su faire autrement. Je l’aime, je l’aime de tout mon cœur. Elle est la dernière personne qui compte dans ma vie. Toutes les autres sont mortes ou on disparut. Ou alors, elles ont trop chanté pour que je les reconnaisse vraiment aujourd’hui. Mes amis d’autrefois sont mes détracteurs d’aujourd’hui. Et moi ? Moi je suis toujours la même enfant qui cherche simplement à s’épanouir, mais qui n’a pas encore trouvé sa voie.

Alors, je cherche, petit papillon. J’essaie tout ce que je peux essayer. Mon mauvais caractère et mes bouderies finissent toujours par me faire mettre dehors, sans que je comprenne pourquoi ni comment. Pourtant, je ne fais que dire la vérité. Alors, je recommence à errer dans les rues, l’ombre noire qui me suit partout à mes côtés. Mon chat… Enfin, si on peut appeler ce mastodonte un ‘chat’. Aussi gros qu’un chien, hargneux et noir comme la nuit, la plupart des gens disent que je suis suivie par un démon qui vit parmi les humains. Pourtant, il y a quatre ans, cette boule de poils, elle tenait dans la main. Elle n’aime que moi, elle me suit partout, et elle n’hésite pas à sauter au visage de ceux qui m’ennuient. Un vrai garde du corps que voilà. J’aime me blottir devant le feu, le soir, un nouveau livre chipé dans une boutique, le chat collé contre moi, ronronnant tout ce qu’il peut, pour lire jusqu’à plus d’heure, avant d’aller rendre le livre au petit matin, fini. Je ne suis pas non plus une voleuse irrécupérable… J’emprunte.

- Shae. Descend de là.

La voix de ma mère me ramène au présent et je soupire avant de passer les jambes par-dessus la branche. Je pousse un soupir et je me laisse tomber par terre. J’ai l’habitude, même s’il y a près de deux mètres de hauteur, et je me réceptionne souplement en bas. C’est là que je remarque le rouleau à pâtisserie encore dans les mains de ma mère, et les rides qu’elle a sur le bord du visage. Je soupire un coup et je baisse les yeux. Non, je ne suis pas fière de moi. Dame de compagnie de cette excentrique aveugle, c’était le boulot rêvé pour moi. Elle ne me voyait pas. Elle ne me voyait pas faire la grimace devant ses demandes, et j’aurais juste du serrer les dents pour ne pas laisser mes petites phrases assassines prendre le dessus. Si je n’avais rien dit, j’aurais pu garder cette place, bien payée, et … et y rester. Mais j’ai ouvert ma bouche. Comme toujours. Incapable que je suis de la tenir. Et, on me mit dehors. Comme d’habitude. Au fond, je crois que je n’apprendrais jamais.

Ma mère ne crie même pas. Elle ne hurle pas, cette fois, et son regard affreusement peiné me donne l’impression que je l’ai déçue plus qu’il n’est possible de décevoir quelqu’un. Je dois avoir atteint sa limite, là… Je dois avoir fait le pire qu’on puisse faire. Je me mordille la lèvre, gênée, avant de finalement relever le visage pour observer la femme en face de moi. Elle m’intimide. Elle m’a toujours intimidée, quelque part, même si c’est ma mère. Elle ne peut pas être… Elle ne peut pas me mettre dehors, n’est-ce pas ? N’est-ce pas ?

- Oh, Shaelin, qu’est-ce que je vais faire de toi, hein ? Tu n’es pas capable de garder un travail, et je ne peux pas te courir après dans les rues de la cité pour te rappeler tes devoirs. Je dois m’occuper de ta petite sœur. Elle est très jeune encore. Je dois subvenir à ses besoins. Je ne peux pas subvenir aux tiens en plus de ça.

- Mais je ne peux pas subvenir aux miens…

- Non, ça c’est une certitude.

Je sens ma tête se renfoncer dans mes épaules, honteuse. Qu’est-ce que je vais devenir, alors ? Une de ces catins qui vend son corps contre quelques piécettes, une de ces femmes de petite vertu qui se trimballe toutes les maladies du monde et qui finit par mourir au bout de quelques années de toutes ces choses qu’elle a pu faire ? Égorgée par une rivale plus jeune… C’est donc ça la vie qui m’attend ?

- Shae… Je vais t’employer. Je vais être celle qui s’occupera de toi.

Cette phrase me fait relever la tête, surprise. Mais… elle n’a pas d’argent à me donner. Nous vivons dans une maison minuscule, avec une seule pièce qui sert à tout. On doit pousser la table pour dormir le soir venu, à même le sol. Je ferme les yeux et je serre les dents. Qu’est ce qu’il m’attend, hein ?

- Tu vas t’occuper de ta sœur, l’éduquer, tenir la maison, faire la cuisine, les courses pour que lorsque je rentre le soir venu, tout soit prêts. Tu t’occuperas de nettoyer le linge, coudre nos vêtements et faire tout ce qu’on attend d’une bonne ménagère. Si tu te plante, si tu m’ennuie, si tu oublies tes devoirs : ce sera la rue. Ce n’est pas négociable. C’est ta toute dernière chance, Shae.

Elle fait demi-tour et elle s’éloigne, me laissant choquée, immobile dans la rue. Le vent qui souffle me fait venir les cheveux dans les yeux. Je resserre mon livre sur ma poitrine, frissonnante, mais pas du froid ambiant, non. Non. Je connais ma mère. Je sais qu’elle ne me laissera pas faire quoi que ce soit d’autre, aucune bêtise. Je dois rentrer dans le rang, moi qui me suis mis toute la cité à dos. Je sais qu’en me laissant cette place dans notre maison, ma mère va pouvoir travailler plus dans les cuisines du palais, pour avoir plus d’argent et encaisser cette bouche de plus à nourrir. D’une certaine manière, elle se sacrifie pour moi. Et, au fond, c’est ça qui me fait le plus mal.

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Mai - 9:11
Re bienv'nue parmi nous ^^
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Mai - 9:45
re re re re *arrête de compter* re bienvenue parmi nous :D
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Mai - 11:52
Merci les loups ^^ j'avais pas encore de perso par la bas x) * sort*
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 8 Mai - 13:52

félicitation, tu es validé(e)



Tout d'abord, on a trouvé ta fiche : "autovalidation pour un petit perso qui ne va servir à rien pour les intrigues "

Maintenant que tu es validé(e), tu peux d'ores et déjà créer ta FICHE DE PERSONNAGE ! N'oublie pas aussi d’aller RECENSER ton avatar, on ne sait jamais si un membre du staff n'a pas fait son boulot :bigrin:
Tu peux dés maintenant participer au rp et si tu ne sais pas par où commencer, un TOPIC de demande a été créer par nos soins.

Les ANNEXES sont assez longues mais n'hésites pas à aller la lire si tu as la moindre question avant de demander à un membre du staff. On sait qu'il y a tout plein de sujet explicatifs mais c'est pour mieux organiser le forum et tu verras tout est assez simple ici \o/

Le sujet ROYAUME est une sorte de répertoire des membres, Merci de bien vouloir passer par ce SUJET pour vous être ajouter ^^

Tu savais que ton personnage pouvait intégrer une organisation s'il le souhaite ? Va faire un tour ICI, les détails se trouve dans ce sujet !

Le forum Bureau regroupe les sujets relatifs à ton personnage (demandes, pnj, ect...), n'hésite pas à y faire un tour. Tu peux également créer ton SAC pour répertorier tes possessions ^^

N'oublie pas de compléter ton profil, ça nous donne un aperçu de ton personnage :hearrt:

J'ai failli oublier, pour faire plus ample connaissance, je t'invite à t'amuser avec nous FLOOD.

Et pour finir : BON RPG ♥️

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Miaou dit le chat.
» GATTI
» Bonjour à tous :3
» Miaou Miaou Miaou [Demande de RP]
» Miaou (Sélina Kyle) (RP hot)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Fiches-
Sauter vers: