Vous êtes vivante ? [Sarielle]

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 30 Avr - 0:14
Que fait donc une elfe d’Imladris loin de la cité des elfes, me direz vous ? Et bien, je suis en train de chercher un marchand de tissus. La ville des humains la plus proche, celle qui possède un marché bien fournis, c’est Bree. Donc, je suis à Bree. Quelques fois, je pousse jusqu’aux contrées des hobbits, juste pour voir leur fêtes magnifiques et leurs nombreux feux d’artifice. Je soupire un coup et secoue la tête tout en me répétant pour la dixième fois les instructions du garde qui se trouvait à l’entrée de la ville. Si mon sens de l’orientation est d’ordinaire tout ce qu’il y a de plus correct, là je n’arrive plus à comprendre où je suis. Enfin, quand deux gardes se disputent et donnent des instructions contradictoires, c’est ce qui arrive, n’est ce pas ? Après quelques soupirs je passe une main dans mes longs cheveux, repoussant par la même occasion le capuchon qui dissimulait mes traits. Je dois l’avouer : je suis perdue.

Je soupire un coup et je tourne sur moi-même, avisant la silhouette fine d’une demoiselle qui marche dans la pénombre de la ruelle. Allons, je ne perds rien à demander mon chemin, n’est ce pas ?

- Excusez moi mademoiselle ? Je cherche l’emplacement du marchand de tissus de la ville ?

La demoiselle relève le visage, et je me fiche sur place. Oh mais… Je la connais cette petite humaine ! Un sourire monte sur mes traits alors que je traverse la rue pour m’approcher d’elle :

- Ne seriez vous pas Sarielle ? Je… Je vous pensais perdue, avec cette neige qui nous a séparés à Ost-in-Edhil !

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 1 Mai - 21:53
Sarielle avait accompli sa mission, elle était honoré d'avoir été choisie parmi tant d'autres. L'Eriador voyait dans le mage bleu, un sauveur, une personne qui pourrait leur apporter paix et richesse. La jeune rouquine pouvait voir le changement opéré dans la ville de Bree. Les citoyens étaient plus heureux depuis qu'ils avaient accepté ce nouveau "Dieu". Elle pouvait désormais retourner chez elle mais une petite voix lui disait qu'elle n'en avait pas encore terminé avec Bree. Elle avait une bonne situation ici et elle ne voulait pas retourner chez elle. Ses parents l'avaient emmené au loin pour la protéger du mage, quelles seraient leur réaction s'ils apprenaient qu'elle était devenu leur disciple ? La vielle dame lui avait ouvert les yeux mais elle savait que ses parents ne comprendraient pas.

Alors qu'elle sortait d'une auberge, elle se fit arrêter par une personne qui lui demandait son chemin. Quelle ne fut pas sa surprise d'apercevoir l'elfe qu'elle avait rencontré il y a des semaines de cela. Si ses souvenirs sont bons, l'Elfe cherchait un moyen d'arrêter la neige ou quelque chose en rapport avec le mage. Sarielle décida d'aller à sa rencontre, ne voulant pas éveiller les soupçons. « Oui, c'est bien moi ! Quel heureux hasard que nous nous retrouvions ici. La neige nous avait séparé mais je suis rentrée sain et sauve chez moi. Et vous, quel bon vent vous amène à Bree ?»


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 3 Mai - 22:02
Un sourire ravi monte sur mes lèvres alors que la demoiselle en face de moi confirme ce que je pensais. Je suis soulagée, au fond, qu’elle s’en soit sortie, surtout après qu’elle soit partie avec cette fichue petite vieille toute louche. Je n’ai pas besoin d’avoir le sixième sens d’Elrohir pour comprendre que cette femme n’était pas des meilleures fréquentations. Cependant, loin de moi l’idée de juger cette demoiselle et ses amis. Si ça se trouve, je m’étais tout simplement plantée, désorientée que j’étais par cette neige et par l’entrée dans cette ville qui avait vu grandir mon père, lorsqu’il était le petit fils de Celebrimdor. Mais, cela, je ne le saurais jamais.

- Je suis vraiment soulagée de l’apprendre, en tout cas. Nous n’avions que peu parlé, mais je m’inquiétais que cette neige sans fin vous ait fait du mal. L’hiver peut aussi bien être porteur de bonnes que de mauvaises nouvelles.

Pour le coup, je pensais au gel d’il y a environ cinq cent ans, qui avait détruit tout un tas d’arbres fruitiers. Ainsi, le monde avait souffert, et des cités avaient eu du mal à s’en sortir durant plusieurs années, le temps que les arbres repoussent.

- Je vais me marier, voyez-vous. Et, je dois trouver un beau tissu pour ma robe. J’avais pensé à du violet pour mettre mes yeux en valeur… Mais, on ne trouve rien dans la cité d’où je viens, alors j’ai poussé jusqu’ici.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 18 Mai - 13:09


L'elfe fut soulagé de voir que l'humaine allait très bien, de son côté Sarielle était soulagé que cette elfe ne se doute de rien. Toutefois, la prudence était de mise, ses étranges créatures étaient dotés de don extraordinaire et il ne fallait pas les sous-estimer. Il était rare de voir des elfes à Bree, la plupart de ses gens traversaient le pays pour s'en aller vers les terres immortelles et ne perdait pas leur temps dans une ville humaine. Elinà n'avait pas l'intention de quitter la terre du milieu, bien au contraire, elle se trouvait à Bree pour trouver du tissu pour son mariage. Un sourire s'afficha sur le visage de la rouquine, quelle heureuse nouvelle. « Oh un mariage ! Je vous félicite et vous souhaite beaucoup de bonheur. Je peux vous indiquer le chemin d'une boutique qui fera sans doute votre bonheur mais entre nous, Bree est un petit village, vous auriez eu plus de choix dans une grande ville...» Sarielle n'avait que très peu voyagé mais elle savait pertinemment que Bree n'était pas l'endroit idéal pour trouver le meilleur tissu. L'elfe aurait eu plus de chance dans une cité tel qu'Edoras ou Minas Tirith.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 28 Mai - 0:02
Un rire monte à ma gorge lorsque Sarielle me rappelle que Bree est un tout petit village. Oui, c’est vrai, mais il est tout de même plus accessible pour moi, qui n’aime pas voyager à cause des orcs, qu’une ville importante comme Edoras. Et puis, j’aime bien ce petit village. J’y ai une fois rencontré un hobbit très intéressant.

- Et oui, un mariage… J’épouse l’elfe de ma vie, voyez-vous… Quant à la boutique… Vous me montreriez le chemin ? Ou, si vous n’en avez pas le temps, indiquez le moi, je devrais arriver à me débrouiller.

Je souris avant de hausser les épaules face à sa dernière remarque :

- Vous avez raison, mais je ne peux me rendre aussi loin seule… Les routes sont dangereuses, et je n’ai pas envie de me retrouver face à une escouade d’orc… Mon promis est parti au nord, et je me voyais mal demander au Seigneur Elrond une escorte pour quelque chose d’aussi… futile.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: