Il y a longtemps que nous ne nous étions croisé, ma sœur. [ft Arwen]

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 3 Mar - 0:10
Elladan ∞ Arwen
Il y a longtemps que nous ne nous étions croisé, ma sœur.
Si je passe presque régulièrement en Lorien ces derniers temps, profitant de la tranquillité des lieux pour reposer mon cheval avant de reprendre la route vers Imladris ou Mirkwood, en fonction de la direction que je compte prendre, j'y passe suffisamment en coup de vent pour ne pas véritablement m'attarder à croiser chaque elfe des environs que je connais. A vrai dire, hormis mes grands parents, en général, je ne m'attarde devant personne d'autre... pas même ma sœur, que je n'ai du coup pas vu depuis un moment déjà, du coup. Alors aujourd'hui que Elrohir et moi nous sommes arrêtés en Lorien une nouvelle fois avant d'entreprendre le trajet qui nous emmènera jusqu'à Esgaroth, je profite du temps passé sur place pour déambuler entre les arbres et rejoindre sans vraiment m'en apercevoir la clairière où se trouve le miroir de ma grand-mère, et je passe une main légère et distraite sur la pierre du miroir tout en tournant à demi autour avant de relever le regard en sentant une présence derrière moi. Je me retourne partiellement sur moi-même pour reconnaitre sans erreur possible la chevelure brune jurant avec les cheveux blonds des elfes natifs de ce coin de la Terre du Milieu. J'achève donc mon demi-tour sur moi-même avant de porter la main à mon cœur, le sourire aux lèvres, et je salue ma sœur avant de me rapprocher de deux pas.

"Il y a longtemps que nos routes ne se sont pas croisées. Sans doute que j'aurai du écouter Père et prendre la peine de m'arrêter quelques jours ici au lieu de repartir chaque fois plus vite que la dernière... Qu'est-ce que tu deviens?"



code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 4 Mar - 17:25


   
   Elladan et Arwen
   Il y a longtemps que nous ne nous étions croisés, mon frère

V
oilà déjà de longues années que je me trouve en Lorien aux côtés de ma grand-mère Galadriel. De longues années que je n'ai pas vraiment vu passé. Lorsqu'elle me demanda de l'accompagner, de la laisser m'enseigner tout ce qu'il est nécessaire pour devenir une dame digne de mon rang, je n'étais pas vraiment motivée, j'avais l'impression qu'on me coupait de la liberté que je chérissait tant. Cependant j'aimais aussi ma grand-mère de tout mon coeur et ne pouvais refuser cette proposition. En fin de compte, la vie à ses côtés s'est avérée moins triste et plus riche que je l'aurais imaginée. Distinction, bienséance et élégance étaient à l'ordre du jour, bien évidemment. Mais cela ne nous enlevait en rien le naturel qui m'habitait tout comme il habitait Galadriel. La joie de vivre et la bonne humeur ne nous étaient pas interdites bien au contraire. Je pris vite goût à cette vie. La seule chose qui me manqua rapidement et risqua de me faire perdre le sourire était de ne plus voir mon père et mes deux voyous de jumeaux de frères.

Je faisais cependant en sorte de réprimer cette tristesse, qui reprenait toutefois le dessus lorsque j'apprenais qu'un de mes frères ou même les deux étaient passé en Lorien sans faire de détour pour saluer leur soeur. Mais ma chère grand-mère qui détestait me voir malheureuse s'empressait à chaque fois de me faire retrouver le sourire.

Ainsi les années passèrent... Jusqu'à ce que le chemin de ces garnements les poussent à faire séjour en ces lieux.

A la nuit tombée, mes pas m'ont mené jusqu'au miroir de ma grand-mère. Les pieds nus silencieux, je me suis glissée  dans le dos d'un homme qui ne m'est pas inconnu. Celui-ci se retourne et me salue poliment. J'incline respectueusement la tête à son attention avant de lui demander :

"Est-ce que je vous connais?"

La réponse était évidente.

"J'espère que vous ne m'avez pas oublié, cela fait tellement de temps que nous ne sommes vu..."

Sa réponse me fait rire... Mais je me garde bien de lui montrer.

"Veuillez m'excuser mais lequel des jumeaux êtes vous?"

Je le fais marcher avec toute la distinction dont je suis capable. Autant mettre en pratique ce que j'ai apprit en venant vivre ici. J'ai bien évidemment reconnu Ella, je ne me suis jamais trompée de frère, sauf pour les faire tourner en bourrique... J'attends quelques secondes, voir si il rentre dans mon jeu ou si il tombe dans le panneau. Je lui tourne autour en le fixant comme pour essayer de me décider... Et au bout de quelques secondes

"Tu m'as manquée Elladan, terriblement manquée, comment as-tu pu rester si longtemps sans passer me voir?"

Ma main frôle son bras, faisant fi des conventions, avant de le serrer dans mes bras.

"Je suis si contente de te revoir!"

WILDBIRD
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 5 Mar - 18:27
Elladan ∞ Arwen
Il y a longtemps que nous ne nous étions croisé, ma sœur.
J'incline légèrement la tête sur le coté quand ma sœur fait mine de ne pas me reconnaitre, et je laisse un mince sourire amusé naitre sur mes lèvres en réalisant que dans le même exercice, j'aurai déjà perdu mon sérieux depuis longtemps. Je suis l'ombre et la lumière, aussi capable du sérieux le plus profond quand il s'agit de chasser l'orc avec mon arc, mes flèches, mon cheval et mon frère qu'incapable de rester sérieux quand j'ai une connerie en préparation dans la tête. De toute façon, il parait que ça se voit comme un chat dans un aquarium quand j'ai un truc pas net qui me tourne dans le cerveau. Au passage, ça explique qu'on ne se batte pas plus que ça pour m'empêcher de reprendre la route quand je m'arrête, parce qu'on préfère que j'occupe mes neurones à autre chose qu'à lancer de la peinture noire sur un nain en chemise de nuit bleue. Ah bon, ça se voit tant que ça que le lapin m'a donné des mots a caser? Nan, c'est pas vrai, j'ai juste un peu trop abusé de l'herbe à pipe des hobbits spécialement ramenée à Imladris par Gandalf. C'est pas ma faute, je le jure, moi, ce qui m'intéressait, c'était les herbes pour les cataclasmes et le thé que Elinà voulait que je récupère. Pas ma faute si j'ai récupéré le mauvais sac. Pas ma faute non plus si Elrohir avait récupéré ce qu'il fallait d'alcool dans le même temps. Et pour finir, pas ma faute si herbe à pipe et alcool, ça fait mauvais ménage. Bon, et si j'me faisais frapper par un éclair de lucidité pour revenir à la Lorien et ma sœur, ça serait pas mal non?

J'écoute donc ma sœur faire celle qui ne me reconnait pas, acceptant la critique selon laquelle je n'ai pas été à sa rencontre depuis longtemps. J'y tendrais bien un mouchoir pour la consoler, mais désolé, je n'en ai pas dans mon coffre. Bon, j'ai pas de coffre non plus, en fait.

Je laisse Arwen se rapprocher jusqu'à venir se serrer contre moi, et je passe les bras autour d'elle, la serrant contre moi un instant avant de me reculer pour la regarder dans les yeux.

"Je ne vois pas le temps passer, et je n'avais pas vraiment pris conscience du temps depuis lequel nous étions séparés. Et si j'ai un jour voulu suivre les saisons au rythme des feuilles qui tombent des arbres, l'hiver interminable dont nous sortons m'a mis la boussole à zéro..."

Je passe une main sur ma nuque, peu certain que mes paroles aient en fait un sens, avant de replacer une mèche rebelle derrière l'oreille aiguisée de ma sœur, mon regard allant ensuite flirter avec les rochers entourant la clairière. Bon, quand mon envie d'être ailleurs ne concerne pas Elina tentant de m'expliquer qu'il faut mettre la crème dans les choux avant d'en refermer le couvercle mais après les avoir mis au four (non mais la cuisine, ça s'arrête à faire cuire un lapin au feu pour moi, faut surtout pas chercher plus loin...), elle concerne Arwen et le fait que je suis inexcusable pour le temps depuis lequel je n'ai pas pris deux minutes pour la croiser... J'peux vraiment pas être ailleurs?



code by Silver Lungs


ouais, bon, les mots a caser ou l'art et la manière de pourrir un rp xD j'ferais mieux la prochaine fois xD
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 9 Mar - 18:32


   
   Elladan et Arwen
   Il y a longtemps que nous ne nous étions croisés, mon frère

J
e me demande si mon frère se rend compte d'à quel point il m'a manqué, à quel point sa présence, son rire, ses bêtises, même ses idées pour me faire enrager m'ont manquée. Je n'en suis pas certaine... Mais si il est une chose évidente c'est que lui comme moi sommes heureux de nous revoir. Un bonheur profond pétille dans ses yeux bien qu'il cherche à garder contenance. J'ai toujours été douée pour cacher mes émotions... Surtout lorsque je voulais cacher une bêtise. Feindre l’innocence était et est toujours un de mes talents. Tout comme celui de faire croire des choses aux gens alors que je me moque d'eux. Je n'utilise jamais ces qualités méchamment cependant. Cela n'est pas dans ma nature de blesser ceux qui m'entourent, les taquiner tout au plus. Et mes deux jumeaux de frères ont toujours été de mes victimes favorites.

Mais maintenant que je suis dans ses bras, fini le jeu, l'émotion est vraiment là. Contenue certes, mais présente! Quelques instants d'étreintes qui me remontent en enfance... De ces soirs de réconfort... Ou du jour du départ de mère et des bras de mes frères pour trouver le courage de continuer... Puis nous nous écartons. Ella garde ses bras sur mes épaules et plonge son regard profond dans le mien, m'expliquant qu'il n'a pas vu le temps passer. Je l'écoute sans dire mot.

Le ferme les yeux lorsque, gêné, il se gratte l'arrière de la tête avant de replacer une mèche de mes cheveux décidant de se rebeller à ma place. Elladan regarde à présent partout sauf vers moi. Les regrets l'assaillent, il ne m'est pas nécessaire de lire dans ses pensées pour le comprendre.

"Je ne saurais t'en vouloir, mon frère. Je comprends tes absences et ne saurais t'imposer quoi que ce soit... Et ta présence les compense largement..."

Je ne saurais lui en vouloir d'autant plus qu'à présent, il est en face de moi. Les années loin de lui s'envolent maintenant qu'il n'est là que pour moi, égoïste que je suis à cet instant. Le bonheur de le revoir éclipse les quelques déceptions que j'ai pu ressentir au fond de mon coeur lors de ses années.

Je m’approche du miroir d'eau de notre grand mère et mes doigts effleurent la surface miroitante. Mais je reste concentrée sur mon frère. Je finis par me retourner vers lui en souriant. Je compte bien profiter de lui et voyager par procuration :

"Raconte-moi, Elladan! Raconte-moi ce que tu as vu lors de tes voyages, s'il te plait! Quelles beautés tu as pu voir, quels dangers tu as croisés et combattus... Quelles furent tes aventures durant ses longues années où je m'évertuais à devenir une dame digne de ce nom? Les miennes sont bien fades, j'en suis sure! Je t'en prie, raconte-moi la beauté et les mystère de cette Terre!"

Sa présence soudaine sonne pour moi comme un appel à l'évasion, aussi fictive et mentale soit-elle. Je ne saurais le laisser partir sans avoir partagé de ces instants enivrants.

WILDBIRD
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 20 Mar - 0:00
Elladan ∞ Arwen
Il y a longtemps que nous ne nous étions croisé, ma sœur.
Je lui offre un sourire sincère quand elle me répond simplement qu'elle me pardonne pour mon absence prolongée. Sourire devenant simplement amusé quand elle s'énerve soudainement toute seule, oubliant totalement la princesse elfe pour redevenir la gamine insupportable qu'elle sait parfois être. Bop, je l'aime bien en mode gamine insupportable ma frangine.

"Et bien, pour commencer, avant de parler de mes voyages ou de ce que j'ai pu voir à l'autre bout du pays, j'ai trouvé ma perle rare à Imladris... Elinà. Je sais, je sais, Elrohir et toi avez passé le dernier millénaire à parier sur le temps qu'il me faudra à ouvrir les yeux sur elle, mais c'est bon, vous pouvez compter les gains."

Sinon, elle m'a demandé de lui raconter mes derniers voyages non? Très bien, ça fait un excellent changement de sujet avant que je ne me retrouve submergé de questions.

"Sinon, j'ai pas mal trainé ces dernières années. Comme les 500ans précédentes, je dois avouer. Enfin. Un peu moins souvent avec Elrohir, et plus sur les terres humaines que vers la Forêt Noire. Un peu plus en plein milieu des orcs, aussi. Je crois qu'on en a tué suffisamment pour que tenter de nous tuer soit devenu un challenge pour eux, en fait. Enfin, y a pas à s'en faire, on gère l'affaire. [...] Donc! Pour le paysage, je te le décris avec ou sans les cadavres d'orcs et le sang noir inondant la plaine?"
code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 20 Mar - 20:25


   
   Elladan et Arwen
   Il y a longtemps que nous ne nous étions croisés, mon frère

L
es paroles et le sourire d'Elladan s'élèvent et je l'écoute avec avidité. Je veux tout savoir, tout entendre, tout découvrir! C'est tellement merveilleux que d'imaginer ces contrées... J'aimerais tellement les voir par moi-même! Ces beautés de la nature, si proches et pourtant inaccessibles pour la princesse que je suis... La princesse qui aimerait bien parfois abandonner ce titre, ne serait-ce que quelques heures.

Cependant les mots de mon frère, les premiers, ne sont pas ceux que j'imaginais!

"Toi? Et Elinà? Oh le ciel soit loué! Depuis le temps que... Mais nous n'avons jamais rien parié... Pas la moindre pièce! Pourtant... Si je l'avais fait..."

Et j'éclate de rire!

"Je vous souhaite tout le bonheur de monde, mon cher frère!"

Là, je ne ris pas! C'est vrai, je suis vraiment heureuse pour lui! Elinà est une femme bien! Ils méritent d'être heureux et de vivre pleinement leur bonheur!

S'en suit les vraies histoires d'aventures comme je les espère. Et je les attends avec une impatience tellement grande... Je trépigne devant mon frère. Je l'écoute, sage comme une image et lorsqu'il a fini :

"Ne sois pas avare de détails, Ella! Le sang d'orc ne me fait pas peur... Les orcs ne me font pas peur! Et je suis sure que les paysages doivent être bien plus beaux sans leur présence!"

Je souris à mon frère et m'installe sur une branche merveilleusement tordue pour accueillir une jeune femme. Je le fixe avec une impatience qui ne me ressemble pas! Je veux tout savoir, absolument tout, même l'horreur... Parce qu'elle fait partie de la vie et parce que seuls mes frères sont assez proches de moi pour oser développer de telles choses à la fragile demoiselle que je suis!
WILDBIRD
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 21 Mar - 1:39
Elladan ∞ Arwen
Il y a longtemps que nous ne nous étions croisé, ma sœur.
Je me trouve amusé de la réponse de ma sœur. A bon, comme ça, elle n'a jamais rien parié à ce sujet avec mon frère? Bon, et bien, ça doit être avec Legolas qu'il a lancé les paris alors. Faudra que je pose la question au blond. Parce que si je la pose à mon frère, il va tout nier en bloc. C'est que je le connais mon frère. Alors que Legolas, j'ai largement les moyens de le forcer à me dire la vérité - même si la vérité je m'en fous, ils peuvent bien avoir parié des chevaux sur cette histoire, tant que c'est pas le mien... -, bah ouais, suffit de le menacer de révéler à Thranduil une ou deux connerie dans laquelle Elrohir et moi l'avons un jour entrainé. Le pauvre a tellement peur de déplaire à son père qu'il va tout me déballer et même ce que je ne lui demanderais pas. Moqueur? Non, réaliste. Et quelque part, content que mon propre père n'ai jamais imaginé me tenir la bride comme Thranduil la tient à Legolas.

"Merci p'tite soeur"

Ouais, tout le bonheur du monde, sauf si je foire tout, bien sur. Ok, depuis un millénaire que tout le monde se demande en quelle année on va se voir, on a du faire le tour des qualités et défauts de chacun d'entre nous. Et pourtant, je me surprend encore à craindre de parvenir à la faire fuir avec un truc qu'elle n'aura pas vu venir. Bon, on parlera de ça un autre jour, pour le moment, ma sœur veut une histoire et je vais lui donner une histoire.

"Tu as raison sur ce point. Les landes sont bien plus belles quand elles sont débarrassées des hordes d'orcs qui y trainent trop souvent. D'un autre coté, je ne sais pas si je saurais leur trouver tant de charme sans la perspective qu'un combat se prépare peut-être derrière chaque rocher qui me fait face, sous chaque colline sur laquelle je chevauche. De tout mon cœur, je souhaite un jour assister à la mort du dernier orc peuplant ces terres, mais en même temps, je ne sais ce que je ferais de ma vie si ce jour arrivait enfin. La chasse est ma vie, et je crains que je ne sache pas observer le monde tel que tu l'observerais. Là où tu vois les merveilles de la nature, je vois des tactiques militaires. Oh, que Elinà a de boulot avec moi, si elle espère me rendre un jour à la civilisation!"

Je lève les yeux aux ciels devant la tâche que je vois se profiler à l'horizon avant de rejoindre ma sœur, m'asseyant à même le sol au pied de l'arbre sur la branche duquel elle s'est installée, et je lève la main vers elle pour saisir la sienne avant d'appuyer ma joue dessus. A une époque lointaine, c'était ainsi que je m'installais avant de réclamer une histoire à ma mère, et aujourd'hui, c'est à mon tour de raconter. J'ai bien peur cependant que mon histoire soit moins belle que celles que pouvaient me raconter ma mère. Je n'ai jamais hérité de son talent.

"Il n'y a rien sur ces terres de comparables à la beauté de Caras Galadhon, mais l'étendue des plaines où lâcher la bride de ma monture et la laisser galoper jusqu'à l'épuisement est quelque chose dont je ne saurais me lasser."
code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 26 Mar - 14:07


   
   Elladan et Arwen
   Il y a longtemps que nous ne nous étions croisés, mon frère

I
nstallée sur ma branche tel un frêle petit oiseau, je souris aux paroles d'Elladan. Ses mots m'amusent d'une certaine manière, mais au fond de moi, je le comprends. Même si je ne doute qu'il finisse par découvrir d'autres beautés, le jour béni où plus aucun orc ne foulera nos belles contrées. Cet espoir m'anime bien plus, même si je comprends je besoin de se défouler qui habite mon frère. Je lai toujours connu ainsi, les millénaires ne le changeront pas! Mais une femme... Qui sait, peut-être. Je ris lorsqu'il mentionne Elinà et je hoche la tête.

" Un travail monstre en effet... Et si elle a besoin d'un coup de main, sache que je me ferai un plaisir de l'aider! Nous t'aiderons a trouver de nouvelles passions, la guerre et les combats ne sont pas la vie. Ou tout du moins n'en sont-ils qu'une partie... Tant de choses sont possibles... Mais nous n'en sommes pas encore là, n'est-ce pas?"

Je ris plus fort avant de regarder mon frère s'installer devant moi. Il s'assoit et me prend la main, la posant sur sa joue... Je remonte subitement des siècles en arrière, plongée dans d'agréables souvenirs d'enfance. Mes frères et moi savourant les histoires merveilleuses de maman, sa voix de velours, ses yeux tendres et rêveurs... Tout me revient instantanément en mémoire, plongée cette fois-ci dans les yeux de mon grand frère.

Nos regards ainsi fusionnés, plongée dans ses yeux comme si je pouvais y voir les beautés dont il commence à me parler, je l'écoute, suspendue à ses lèvres, partageant par procuration la sensation de liberté de ces cavalcades dans les plaines. Je les imagine au soleil couchant, sur une monture libre de toute entrave, une communion parfaite dans la lumière déclinante de la fin du jour. Je sais parfaitement que cela n'est que le fruit de mon imagination, elle est toujours extrêmement puissante et mon seule passage pour l'évasion.

Nos mains liées, je souris à Elladan, muette pendant quelques instants... Puis je lui répond enfin...

"J'imagine tout cela parfaitement, c'est si puissant, si vivant... Tu as sans nul doute hérité du don d'éloquence de maman, Ella! Les plaines prennent vie devant moi lorsque tu parles..."

Je me tais un instant avant se secouer la tête:

"Peut-être un jour pourrais-je t'accompagner en ces lieux... Père acceptera peut-être si je chevauche à tes côtés. Que puis-je craindre en voyageant avec toi, tu me protégerais, mon cher frère, je le sais, je n'en doute pas... Sans compter que je sais bien mieux me défendre que ce croient les gens!"

Je souris à Elladan avant de lui demander sans transition :

"Et le Mordor, tu as visité le Mordor? Cette terre désolée? Il se dit qu'il faut être très courageux pour oser s'y rendre... Et ton courage n'est plus à prouver!"
WILDBIRD
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 29 Mar - 19:03
Elladan ∞ Arwen
Il y a longtemps que nous ne nous étions croisé, ma sœur.
J'éloigne ma tête d'elle, préférant appuyer mon crane contre l'arbre sur lequel elle est assise, lorsqu'elle me dit qu'elle compte s'allier à Elinà pour me trouver une autre occupation dans la vie que la chasse à l'orc. Mon regard s'assombrit dans le même temps, et je laisse mes doigts parcourir le sol, traçant des sillons dans la terre meuble à mes pieds,  avant de soupirer pour lui répondre.

"Pas avant que la Terre du Milieu ne soit débarrassée du dernier orc, du dernier troll, de la dernière menace qui puisse y exister. Elrohir et moi n'avons rien pu faire pour sauver Mère, et je ne veux vivre ça ni avec Elinà, ni avec l'un de nos enfants, si tant est que nous en ayons un jour."

Je relève rapidement le regard vers Arwen quand elle me dit que j'ai hérité du don de notre mère pour raconter de belles histoires, et je laisse une grimace naitre sur mon visage avant de me relever pour m'éloigner d'un pas.

"Je n'ai jamais su raconter les histoires, alors, à part avoir hérité du talent de Père pour fuir les gosses voulant qu'on leur en raconte une ... Enfin, si mes piètres qualités de conteur suffisent à ton imagination, tant mieux."

Je fais le tour de la clairière, passant près du miroir de Galadriel sur le bord duquel je laisse glisser un doigt, mes yeux observant chaque détail de la pierre, avant de juger être assez calme pour revenir près de ma sœur. Cependant, cette fois-ci, je reste debout face à elle, dubitatif.

"Je ne suis pas certain qu'être près de moi soit une garantie de sécurité, je te l'ai dit, je crois qu'à force d'avoir tué nombre des leurs, les orcs ont mis nos têtes à prix entre eux, à Elro et moi. Et je ne veux pas avoir à m'inquiéter pour toi, ma sœur. Je saurais t'accompagner lors de tes voyages, mais ne me demande pas de t'emmener chasser à mes cotés. Ou je t'offrirais la même réponse que j'ai un jour offerte à Elinà."

Je croise un instant le regard de ma sœur lorsqu'elle me demande si j'ai déjà visité le Mordor, me faisant un instant serrer les dents avant de lui répondre.

"Mon courage peut-être, mais ma folie non. Je serais assez fou pour m'y rendre, mais c'est tout de même une autre paire de pincettes que d'affronter une cinquantaine d'orcs, même seulement à deux. Ça se compte en milliers, voire en millions. Il ne faudrait pas être courageux, il faudrait être fou à lier."
code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 29 Mar - 19:28


   
   Elladan et Arwen
   Il y a longtemps que nous ne nous étions croisés, mon frère

U
ne légère impression d'agacer mon frère avec mes réflexions naît en moi. Mais je ne peux m'en empêcher, cette facette a toujours été en moi, cette sensation d'en dire, d'en demander trop lorsque que je suis aux côtés de mes frères. Ils sont pour moi de vrais trésors et je rêverais de pouvoir être à leur côté parfois... D'être un homme, comme eux et de profiter du plaisir de voir le monde... De visiter des lieux qui me seront toujours interdits par ma nature de femme. Ou de précieuse fille d'Elrond.

En tout cas, d'une certaine manière, cela m'amuse, et cela me replonge dans l'enfance passée à leurs côtés. Je redeviens une fraction de seconde la gamine enquiquinante qui voulait suivre ses frères où qu'ils soient. Je sais que cela les a toujours embarrassés mais je me demande encore aujourd'hui si c'est pour les raisons qui traversent encore mon esprit aujourd'hui. Je sais, en partie, que cela est lié à une volonté de protection. Je ne saurais oublier ce qui est arrivé à notre Mère. D'ailleurs, lorsque Ella prononce son nom, cela me retourne profondément. Elle me manque tellement. Au point parfois que je me dis qu'un jour, je ne supporterai plus son absence et que j'irai la retrouver... Puis subitement, immédiatement après ces instants, une pensée me traverse et la rester en Terre du Milieu semble la meilleur des choses à faire... J'ai parfois peur d'oublier son visage, son rire malgré une mémoire défiant toute concurrence. J'ai eu aussi ces angoisses concernant mes frères et je me rends compte que je n'ai pas oublié le moindre trait de son visage ni le moindre élément de sa personnalité.

Comme par exemple, ce besoin de bouger pour se calmer. Cela entre aussi dans la mienne, ce doit être de famille. Je le montre cependant moins, en tout cas, de moins en moins, depuis que je vis ici. Les préceptes de Galadriel comme quoi une dame se doit de se montrer calme en toute circonstance semble faire de l'effet sur moi.

Je souris tristement lorsque la réponse de mon frère à ma question de l’accompagner peut-être un jour sur les chemins s’avère négative. Je m'en doutais, je ne peux pas dire le contraire. Cependant, cela me déçoit. Je n'imaginais pas que leur courage envers les orcs et autres créatures les ait ainsi mit autant en danger.

Je lève la main en souriant :

"Oh, ne t'en fais pas, ce n'est qu'un doux rêve Ella! Je comprends que cela te soit impossible! Cependant, ce n'est pas la chasse qui me pousserait à te suivre, mais l'idée de l'aventure, l'idée de ne plus voir toujours les mêmes choses... Mais cela sera surement mon avenir pendant encore très longtemps!"

Lorsque nous en arrivons au Mordor, je m'étonnes à peine de sa réponse... Cet endroit nourrit mon imagination de vagues sombres... Elle est aussi et surtout porteuse d'angoisse et je n'ai pas envie de les exprimer à Elladan. Je lui en ai parlé davantage parce qu'il s'agit d'un endroit qui hante mes cauchemars, aussi rares soient-ils... J'aurais aimé en apprendre plus sur le lieu, ma question c'est néanmoins montrée peu subtile!

"Non, tu n'es pas fou, c'est une évidence, mon frère... Enfin, peut-être un peu à mes yeux, mais n'est-ce pas le devoir d'une soeur que de trouver son frère étrange parfois?"

Je lui souris!

"Je ne souhaite pas t'imaginer dans ce lieu infernal, Elladan, ça non... J'aurais juste aimé savoir si il était aussi terrible que ce que les livres et les histoires en disent... Car une ombre grandit sur ces terres désolées, je peux la sentir au plus profond de moi... Elle est encore faible, très faible, mais son pouvoir est assez grand pour perturber mes rêves!"

Je secoue la tête lentement...

"Mais oublions cela! Dis-moi, mon cher frère aimé, combien de temps penses-tu rester ici... Combien de temps pourrai-je encore espérer t'embêter un peu... Non, pardon, que dis-je... Profiter de ta présence!"
WILDBIRD
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 17 Avr - 11:41
Elladan ∞ Arwen
Il y a longtemps que nous ne nous étions croisé, ma sœur.
J''offre à peine un signe de tête à ma sœur quand elle me dit qu'elle voudrait voir autre chose que les mêmes choses, encore et encore. A vrai dire, même en voyageant autant que je peux le faire, je vois tout de même toujours les mêmes choses, il ne faut pas rêver. Là où elle se lasse des mêmes arbres et des mêmes sentiers, je me lasse des mêmes combats et des mêmes tueries. Elle m'envie autant que je l'envie, de savoir profiter d'un tel calme sans que ce besoin irrépressible d'aller se jeter tête la première dans l'action ne m'envoie de nouveau en avant. D'un autre coté, je ne sais pas tenir en place, j'ai pu le prouver à maintes reprises, et rester ainsi plusieurs mois, voire années, dans le même lieu, aussi somptueux soit-il, est quelque chose qui dépasse mon entendement.

"Il est aussi sombre et malsain que les livres peuvent le décrire. S'aventurer à l frontière de ce pays est bien suffisant pour s'en rendre compte. Cela offre une coupure peu commune dans la lande, comme si les frontières de cet endroit avaient été tracées avec une noirceur sans nom... "

Je n'irait pas lui dire que cet endroit perturbe également mes rêves. Après tout, cela fait plus de cinq siècles que je n'ai su trouver un sommeil correct au cours de mes nuits. A vrai dire, si j’étais plus humain que je ne le suis, je pense que je ne serais plus qu'un zombie parcourant ces terres, après avoir tant manqué de sommeil. Elinà seule parvient à m'offrir un repos tranquille, et des rêves plus doux, mais depuis quelques jours que j'ai quitté Imladris et ses cotés, les cauchemars m'assaillent de plus belle, et j'avoue ignorer si même l'anéantissement de cette menace qui grandit à l'est saurait me les arracher.

"A vrai dire, je compte repartir dès que mon cheval aura récupéré suffisamment pour rejoindre Esgaroth en un minimum de temps. Il parait que les nains d'Erebor prévoient de réveiller le dragon sous la montagne, et je compte bien y être, autant par curiosité qu'utilité, et peut-être aussi pour leur offrir un "on vous l'avait bien dit" suivant leur mépris sur les mises en garde de Père. Et Elrohir a prévu de chevaucher le dragon, je n'irait pas le mettre en retard pour ça..."

Bon, je doute que mon frère ai de grandes espérances sur le fait de jouer les dragonniers, et le léger sourire moqueur que je finit par offrir à ma sœur est équivoque, mais pour le reste, je suis sérieux. Même s'il parait que les flèches n'arrêtent pas ce monstre, et qu'il lui suffit d'une flamme pour bruler tout un village, il doit bien y avoir une façon de le mettre à terre, et si nous pouvons y contribuer,mon frère et moi, nous en serons. Comme si les nains pouvaient régler eux même les problèmes qu'ils causent, franchement... Non, ils vont réveiller le dragon, et laisser les autres s'en démerder à leur place... Et comme Thranduil n'ira pas - à raison - envoyer des dizaines d'elfes au bucher, va y avoir besoin de renforts...

code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 7 Mai - 20:31


   
   Elladan et Arwen
   Il y a longtemps que nous ne nous étions croisés, mon frère

L
a description que me fait Ella du Mordor me tire une légère grimace de dégoût. Légère sur le visage, mais profonde au fond de moi. Ce lieu est d'une noirceur que peut peuvent décrire et la peinture que vient de m'en faire mon frère me terrifie. Je suis bien heureuse de ne pas le savoir là-bas et, pour tout dire, je préférerais le savoir ici à mes côtés pour encore quelques temps. J'ai beau savoir tout de ses qualités et de ses défauts, je l'aime du plus profond de mon coeur et je rêverais de profiter de sa présence plus longtemps, malgré l'indéniable bougeotte qui le tiraille à toute heure du jour ou de la nuit et ce depuis qu'il est tout petit... Enfin, quand je dis tout petit... Aussi loin que je m'en souvienne serait un terme plus juste. Il, avec son jumeau, l’aîné de la fratrie et je ne suis que la petite sœur, gamine envahissante mais aimée à n'en pas douter, qui s'est imposée bien des années plus tard.

"Je ne saurais te vouloir être dans un endroit tel que celui-là, que le destin te veuille le plus possible éloigné de ce lieu maudit, pour le repos de mon esprit et celui du tient..."

L'ombre qui plane là-bas est d'une malfaisance peu commune et je ne désire rien de moins que de voir mes frères chevaucher dans ces terres dévastées, noircies et polluées le mal.

Mais les mots qui suivent dans la bouche d'Elladan me tirent un regard d'une infinie tristesse :

"Si rapidement..."

Les larmes me monteraient aux yeux si je ne me retenais pas un peu. Si vite, il va repartir si vite... Mon frère, ma famille, mon sang, j'aimerais profiter de sa présence  plus longtemps... Parce que oui, il me manque, le bougre, il me manque. Qui l'eut cru, quand je lui disais que je le détestais, ce qui était loin d'être la vérité... Des mots d'enfant mal dosés que je regrette subitement alors qu'ils remontent à une éternité, un millénaire pour le moins.

"J'aurais espéré te voir plus longtemps résider en Lothlorien, mon frère. Ta frimousse me manque, tes rires et même tes blagues d'un gout douteux... Oui, tu me manques et ton frère aussi. Je ne saurais te demander de me promettre de rester plus longtemps à ton prochain passage."

Je ne doute que l'émotion se sente dans ma voix mais je fais au mieux pour la cacher le plus possible.

"Je te souhaite de profiter pleinement de ce tête à tête avec le mémorable Smaug. Et si le souhait d'Elro se concrétise, inscris-en chaque fraction de souvenir dans ta mémoire pour le répéter avec moult détails à ton retour. Je ne voudrais pas manquer une seule miette d'un tel exploit... Et d'une telle montée d'adrénaline!"

Cette vision me redonne le sourire même si la peur de les savoir au si près du danger demeure présente... Bien que le danger soit le moteur de leur vie à chaque instant, loin de moi le moyen de l'ignorer.
WILDBIRD
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 9 Mai - 10:39
Elladan ∞ Arwen
Il y a longtemps que nous ne nous étions croisé, ma sœur.
Je hoche la tête rapidement avant de regarder ailleurs, sachant que je ne pourrais la rassurer sur la distance que je mettrais entre le Mordor et moi sans lui mentir. Certes, un mensonge vaut mieux qu'une insupportable vérité, mais j'aime autant conserver le silence. A vrai dire, j'ai l'impression que la nouvelle de mon départ prochain ébranle davantage ma sœur que celle de ma présence en frontière du Mordor.

"Je serais certainement plus long à demeurer ici au printemps. Je fais confiance à Elinà pour m'empêcher de m'enfuir sitôt mariés ..." Je lève les yeux aux ciels, cherchant le soutien de je ne sais quelle divinité. "Quelle folie m'a pris de lui demander sa main, par Eru ... Elle va le regretter c'est sur... on n'apprivoise pas le loup solitaire, après tout."

Penser que je ne serais pas à la hauteur de cette elfe? Depuis la première seconde, oui. J'en suis convaincu, que je vais tout faire rater, et qu'elle se mordra les doigts de m'avoir laissé l'approcher, Elinà. Enfin, je vais arrêter là l'argumentaire, sinon ma soeur va se débrouiller pour me garder prisonnier jusqu'à ce que Elinà revienne en personne me récupérer pour me ramener fissa à Imladris. Non, non, j'ai jamais eu de laisse, c'est pas le moment de tenter de m'en mettre une.

"Je te promet que si Elrohir parvient à grimper sur le dos du dragon, je t'en ferais une description si précise que tu pourra en faire une peinture d'une précision sans pareil. "

En vérité, je ne suis pas certain que mon frère soit sérieux  quand il dit ça, mais, si tel est bien le cas, je ne suis pas certain non plus de le laisser le faire. Chevaucher un dragon, voilà bien une idée folle, même de mon point de vue.
En attendant, je sens bien plus que je ne le voudrais le trouble chez ma sœur, et je soupire rapidement avant de me rapprocher d'elle pour la prendre dans mes bras, laissant une de mes mains rejoindre sa nuque tandis que je la sers contre moi avec un sourire.

"Cesse de te faire du mouron pour nous va. Profite de la paix que tu connais ici, pendant le temps que nous parviendrons à la garder intacte."

Je la relâche aussitôt après avant de filer aussi sec, ne tenant pas à voir ma sœur casser ce dernier argument. Si l'on me retire ma raison de me battre, pour quoi me batterais-je par la suite? Je quitte donc la clairière sans me retourner pour rejoindre des zones plus peuplées de Caras Galadhon, où je compte bien profiter de mon arrêt pour faire le plein de vivres pour le voyage à venir. Éviter les mises en garde de ma grand mère? Peut-être aussi. J'ai déjà eu droit à l'exposé détaillé de mon père sur les dangers de la Terre du Milieu, comme si cela ne faisait pas deux millénaires que je la parcourais en long en large et en travers.




code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 9 Mai - 14:43


   
   Elladan et Arwen
   Il y a longtemps que nous ne nous étions croisés, mon frère

U
ne telle joie de découvrir sa présence pour apprendre son départ si rapide... Oui, cela marque mon coeur, je ne peux le nier, pourtant, je fais confiance à mes deux voyous de frères pour faire preuve d'une certaine prudence... Certaine! Pas totale, il ne faudrait pas trop leur demander non plus. Que de souvenirs de chamailleries entre frères et sœur lorsque nous étions encore enfant. On pourrait croire que la sagesse vient en grandissant, que les années vous rendent plus sage... Cela n'est pas le cas, je m'en rends bien compte avec moi. Je n'oserais leur demander ce qu'au fond de moi je ne ferais pas.

Mais lorsqu'il me parle d'Elinà et de leur mariage prochain, cela me tire un réel sourire...

"Elinà est la femme parfaite pour toi, mon frère. Te brider, te dompter? Je ne pense pas que cela sera son choix... Elle t'aime, cela est évident et cela ne fait pas aucun doute que tu l'aimes aussi fort... Les compromis sont le lot de chaque couple... Mais pas les chaînes. Cependant, je lui fais effectivement confiance pour profiter de toi un peu plus longtemps une fois la cérémonie accomplie... Cela n'est pas étonnant, ne penses-tu pas?"

Et je ris à nouveau et cela me fait un bien fou. Mais mon frère est légèrement angoissé par quelque chose... Le mariage? Non, il ne semble pas être objet de cela? La peur de ne pas pouvoir combler pleinement sa promise?

"Elle sait très bien qui elle va épouser, Ella! Je ne me fais aucun soucis. Vous vous connaissez depuis assez longtemps pour connaitre vos défauts et vos qualités, et vous en avez tous les deux de bien nombreux! Votre couple ira de soit, elle calmera peut-être un peu tes ardeurs, mais tu y trouveras du plaisir... Et elle trouvera de la joie à plaire au preux cavalier protecteur d'Imaldris et de la Terre du Milieu que tu es."

Mais quand nous en venons à parler du dragon... Mon frère me promet de me faire un rapport détaillé si jamais, d'aventure, cela se produit. Mais quelque chose me dit que cela n'est que vantardise et belles paroles d'Elro. Le courage fait de lui un être plein de volonté... Mais oserait-il ainsi mettre sa vie ouvertement en danger? Je ne pense pas. Un dragon n'est pas un étalon fougueux. Cependant, si ses combats et la nécessite le plaçait sur le dos de Smaug... Et que cette chevauchée le ramènerait en vie. Je ne doute que cela ferait le tour de la famille et des elfes de part le monde, comme un des plus grands moments de la vie de mon bien aimé frère.

Plongée dans mes réflexions, je ne vois pas arriver Elladan. Je me retrouve dans son emprise et me plait à profiter un instant de plus de son étreinte. Chaque instant passé à ces côtés est précieux, ne l'a-t-il jamais comprit? Je pense que si! J'en suis même persuadée même si il ne le montre que rarement.

Sa phrase, murmurée dans mes cheveux, me tire un sourire. J'ai envie de lui promettre, même si cela est un mensonge... Cesser de me faire du mouron? Je ne saurais lorsque je connais les résultats de leurs virées. Les mots sortent cependant :

"Je t'en fais la promesse... Et sache que mes pensées vous accompagnent toujours, où que je vous soyez, toi et Elrohir!"

Et une part de moi désire subitement profiter de cette paix qu'ils tentent si bien de préserver, alors que mes envies de vagabondages sont connues à travers tout les bois alentours. Oui, profiter de la tranquillité de ces lieux, préservés de toute menace... En partie grâce aux jumeaux...

Mais Elladan s'est déjà enfuit dans un dernier sourire. Ma main s'est levée en un geste d'adieu. Je me suis gardée de dire quoi que ce soit... Mais je n'en pense pas moins... Prends bien soin de toi, mon frère, ne fait pas de bêtises et revient nous entier et victorieux si possible! Mon amour accompagne chacun de tes pas!

WILDBIRD
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Où nous situons-nous ?
» Nous recrutons actuellement.
» Dans un mois, dans un an...comment souffrirons-nous ?
» «Nous ne nous souvenons pas des jours, nous nous souvenons des moments» (scénario - Andreas L. Swan)
» Nous deux, nous trois... cette nuit me détruira.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: