Isil Xsar - « Mon âme a son secret, ma vie a son mystère. »

 ::  :: Les Archives :: Fiches Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 9 Fév - 15:27

         
Isil Xsar

       
× Partisans de l'Ombre ×
       

       
ft. Jessica Marais
Oye ! Oye ! Je me nomme Isil Xsar, fils/fille de lignée des Xsars.  Je suis née le 7 mars 2817 du 3e AGE. J'ai donc 124 ans ! Je suis né(e) dans la contrée que l'on nomme cavernes des exilés à l'Est du Mordor et actuellement je vis dans les cavernes sombres à l'Est. Dans la vie, je suis Lieutenant des partisans de l'ombre ! Si tu ne l'avais pas remarqué je suis une spécialiste en bouclier et maniement d'épée courte ou dague, combat au corps à corps, déplacement furtif. Je suis actuellement Célibataire.

       Je suis un INVENTE.

       
A savoir

       × Agressive
       × Calculatrice
       × Réfléchie
       × Directe
       × Dévouée
       × Curieuse
       × Combative
       × Intrépide
       × Rusée
       × Nyctalope

De longs cheveux blond relevés en une sublime tresse légèrement enroulée sur elle même formant un petit chignon à la base du crâne. De grand yeux d'un bleu clair perçant qui bien souvent vous dévisageront afin de découvrir les moindres détailles de vos expressions faciales et corporelle. Une cuirasse rouge sang dissimulant les cicatrices du passé et cette marque apposée au fer blanc sur son poignet droit. D'une démarche assurée et la tête droite, vous aurez vite fait remarquer sa prestance dominatrice, malgré sa petite taille. Dans le noirs ses yeux sont jaune et brillent de la même manière que ceux des chats, c'est l'une des rares capacités physiquement visible qu'elle ait hérité de ses ancêtres, la nyctalopie ou vision crépusculaire.
Peut-être qu'une nuit ombragée vous aurez l'occasion d'entendre ses tristes complaintes. Il est extrêmement rare de l'entendre chanter, c'est en général lorsqu'elle se retrouve seule en milieux naturel, ou enfermée derrière des barreaux, qu'elle chante ses peine, ses souffrances et ses espoirs. Même si elle chante dans une langue que vous ne connaissez pas forcément, vous arriverez quand même à sentir sa douleur.

       

       

       (c) crédit

       
       
derrière l'écran


       

       
 
Nana

       
       → age ; 21 ans
       → comment es-tu venu ici ?;Vous êtes l'un des partenaires du forum Narnia sur lequel j'étais anciennement membre.
       → code du règlement ; oki by danel
       → quelque chose à dire ; hâte de botter des fesses et de faire régner l'ordre  :yoyo:
   
Rang

   

(PREMIER MESSAGE !!!! choix entre 6 ~)

   → Rang en 2-3 mots : Maîtresse Isil
   → Couleur en HTML : #8A0808
   

       



   
Aide le staff :
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 9 Fév - 15:36

     
Mon histoire
 

Seul les plus innocentes peuvent causer les pires souffrances.



Chapitre I :The beginning

Dans une des nombreuses cavernes sombre à l'Est près du Mordor vivait une communauté d'Elfes noirs. Si petite et si faible, qu'elle n'avait ni les moyens de posséder une forge ni la capacité à recruter des gardes pour garantir sa protection.  Néanmoins, les habitants de cette caverne y vivaient en paix, cultivant en abondance  dans les galeries baignés de soleil et chassant du gibier. Ils étaient assez loin de toute forme de vie extérieur pour ne pas craindre une éventuelle attaque.  Depuis près de deux génération, ils avaient imposés leurs conditions : ne pas intervenir dans les affaires de Sauron. On les appelaient les Exilés. La lignée des Xsars remontait à bien avant l'instauration de ces clauses. Leur histoire débute au 2e Age.

Filraën était l'un des favori de Morgoth, parmi tout les autres Alfes, il était le plus solide et le plus endurant. Il fallait parfois plus d'une heure à ses 5 bourreaux pour lui arracher ne serais-ce qu'un crie de douleur et en prime, il trouvait toujours un moyen de blesser ses geôliers. Il fut libérer en 1693 où il rejoignit les rangs de l'armée de Sauron par pur soif de sang. Son âme s'assombrissait au fil des batailles. Alors qu'une guerre se profilait à l'horizon, il décida de forger une épée runique, encore plus noir que son propre cœur. Les légendes racontent qu'elle portait le nom de Rahkh-on et qu'elle se nourrissait de l'âme des vaincus, les empêchant de trouver le repos éternel. En 1697, il prit part à la dévastation de l'Eregion et élimina d'importants généraux, ce qui lui valut d'être remarqué par Sauron en personne.  Filraën devint Seigneur de guerre, il se fit appeler le ''Xsar'' qui en langue noir signifiait ''L'ombre silencieuse''. Une bonne partie du reste de se qu'il vécu reste encore floue.

Les descendants de cet Alfe racontèrent à leurs enfants que lorsqu'il perdu son épée, on le retrouva errant tel un spectre dans les terres du Mordor. Sa peau grisée couvertes des cicatrices du passé, était marquée de lugubres runes de pouvoirs, signes marquant son absolue dévotion pour la magie noir. Contrairement aux autres de son espèce,  Filraën Xsar avait de longs cheveux blanc soyeux, un visage couvert de scarification, des yeux rouges sang et noirs aux paupières foncés et sa couleur de peau se rapprochait du blanc/gris car il était albinos. C'est sans doute de cette gêne qu'héritèrent tous ses descendants, dont la peau, au fil des siècles, s'éclaircit . L'histoire aura retenue la légende de l'ancêtre Xsar, mais pas le nom de ce village instauré dans une caverne.

Isil ne doit certainement plus avoir aucune image de ces rares années passées en compagnie de sa famille aimante. Elle était la seule enfant de la communauté. Difficile de jouer avec des adultes pris par leurs activités quotidiennes, mais bon, à cette époque, elle devait être trop jeune pour se plaindre de ce genre de chose et se contentait tout simplement de jouer avec des bâtons ramassés à la surface. Un jour de tempête, un groupe d'orcs qui retournait vers le Mordor décida de prendre un raccourcit en coupant à travers les cavernes sombres. Ils tombèrent par hasard sur la minuscule communauté d'Exilés. Quelle chance ce fut pour eux de découvrir tant de nourriture en abondance et de minerais . Celui qui semblait être le meneur, ordonna à ses sbires de mettre à sac cette caverne. Il décréta que la plupart des habitants étaient bien trop âgés pour en faire de bon esclaves. La petite Isil ne put rester cachée indéfiniment. Alors qu'un orc passait à côté d'un tonneau, il entendit des sanglots.

Sans réfléchir, il plongea sa main à l'intérieur et agrippa la petite robe de la gamine aux joues larmoyantes. Lorsqu'elle fut soulevée dans les aires, elle eut grand peine à ouvrir les yeux pour voir ce qui se passait. Le spectacle qu'elle découvrit aurait due la faire hurler, mais elle ne savait pas comment réagir, sa voix refusait de sortir. N'osant même plus bouger, de peur que ce monstre ne lui brise le coup à l'aide d'une simple pression du doigt, la petite elfe noir était totalement pétrifiée. Des flaques de sang recouvraient la roche, les corps des habitants était réduits en lambeaux. Seule. Elle incarnait le seul être encore vivant dans ce qui était autrefois une paisible communauté. Sa jeunesse, on raconte que c'est ce qui la sauva. Le meneur n'eut pas grand chose à faire pour qu'elle perde connaissance rapidement. Prétendant qu'elle ferait une solide esclave, il l'embarqua sur son épaule comme un vulgaire sac. La troupe se mit en route, partant en direction d'un avant poste de la forteresse du Mordor.


Chapitre II :Hope and pain


« C'est l'heure ! » Grogna pour la troisième fois de la journée l'orc verdâtre au visage recousus, avant de se jeter sur l'adolescente captive. Non sans ménagement il lui arracha cette tunique de toile qui faisait office de vêtement, après quoi il lui passa deux sortes de lanières de cuir large. L'une solidement serré sur sa poitrine, l'autre reposait sur ses anches et descendait jusqu'à dissimuler son postérieur. Il lui passa une paire de menottes rouillées autour des poignets et ne manqua pas de lui pincer la peau en refermant le mécanisme. La demoiselle gesticulait et traînait des pieds, elle ne voulait pas le suivre s'en était trop pour son corps meurtrit. Au fil des ans, Isil s'était endurcit, désormais elle ne hurlait quasiment plus durant les séances de torture. Elle ne comptait même plus le nombre de fois où elle avait passé ces fers rouillés avant qu'on ne la suspende à bout de bras ou qu'on l'attache sur une table. Qu'avait-elle fait cette fois-ci pour mériter sa troisième sanction de la journée ? Ses longs cheveux blonds en bataille lui tombaient dans les yeux, ce qui la fit trébucher à plusieurs reprises sur des choses qui jonchaient le sol. Mieux valait ne pas s'attarder sur ces choses en question. Elle voulut s'arrêter mais quelque-chose l'en empêcha dans cet étroit couloir. Sentant quelque-chose de dur la pousser méchamment en avant, Isil comprit qu'un second garde la précédait, sans doute une simple sécurité, histoire qu'elle ne s'échappe pas en courant dans la direction opposée.

L'orc qui fermait la marche grogna et lui saisit le coude, après quoi, il la força à entrer dans une pièces circulaire. Au centre de la salle une poutre de métal traversait le plafond, un crochet y était solidement accroché à l'aide de lourdes chaînes encore couvertes de sang. La blonde grimaça et tenta une percée entre les deux mastodontes. Irrités plus que tout, l'un des deux orcs lui décocha une gifle qui ne manqua pas de la faire tituber. Puis il accrocha les menottes au crochet. Les pieds de la demoiselle touchaient à peine le sol et rester les bras tendues lui faisait atrocement mal aux omoplates. Très vite son visage perdit toute trace de colère pour laisser place à un sentiment de panique. Son teint devint grisâtre à la vue de la très longue lanière noir que venait de saisir l'un de ses bourreau. Au sons du claquement de fouet, le cœur de la demoiselle rata un battement. « Vous avez encore poussé l'un des nôtres, Isil... d'une haute corniche ! C'est au dessus de vos forces hein ?! »  « Il n'avait qu'a pas m'insulter ! » Répliqua la demoiselle en hurlant presque, les larmes aux yeux. Elle savait pertinemment qu'elle allait subir les conséquences de cette affront ; d’ordinaire on la bâillonnait histoire qu'elle ne puisse pas répliquer, mais aujourd'hui ils avaient sans doute omis de le faire ; au moins, personne ne pouvait l'empêcher d'exprimer le fond de sa pensée, et ça, c'était une satisfaction en soie. Le coup de fouet qui s'en suivit fut si rapide, qu'elle sentit à peine la brûlure du cuir sur sa peau. Le second coup fit couler un filer de sang chaud dans son dos.

La ''séance'' dura assez longtemps pour qu'elle en ressorte traîné par ses tortionnaires, ses jambes incapables de la soutenir tant elles tremblaient, glissaient sur le sol. Ils ne prirent même pas la peine de la déposer doucement, les deux créatures la lâchèrent subitement sur le sol terreux de sa cage avant de claquer la porte derrière eux. Elle resta là, allongée face contre terre, souffrant en silence et appréciant presque le fait que c'était enfin terminé. Au bord de l'inconscience, son esprit fut surprit d’apercevoir une silhouette entrer dans la cellule. Prise de panique, Isil tentait de se tirer péniblement vers le fond de sa cage. Mais elle était si faible, qu'elle ne réussit qu'a gratter le sol. La silhouette s’accroupit auprès d'elle et tendit la main. Fermant les yeux, elle se crispa, s'attendant à recevoir un nouveau coup. Au lieu de ça, un plateau fut posée sur le sol, et une voix familière retentit à ses oreilles. Impossible de distinguer les traits de cette être qui était venu à elle tant ses yeux voyaient flous en cet instant. « Chut. Du calme. Je ne vais pas te frapper. Il faut que tu mange. » C'était une voix d'orc, sans doute celle de celui qui venait souvent la nourrir et qui parfois pensait même ses plaies. Une larme solitaire perla sur la joue de la demoiselle. Étais-ce quelqu'un qu'elle pouvait considérer comme un ami ? Hormis les cauchemars du quotidien, elle avait finit par s'attacher à cet être. A vraie dire, qui ne s'y serait pas attaché dans ce genre de situation.

C'était le seul orc qui ne l'avait jamais bousculé, insulté ou même frappé, à croire qu'il ne savait peut-être même pas se battre. Pourtant il était de très forte stature, bien plus imposant que certains de ses confrères et une étrange lueur d'intelligence brillait dans ses grands yeux bleus. Un albinos ? Un orc croisé avec autre chose ? Il n'avait même pas de cicatrices. Sans parler du fait que les autres du campement n'osaient le regarder droit dans les yeux et lui adresser la parole. Sans doute un rébus de la société, une être exclu, mis à l'écart. Ce qui le rendait encore plus intriguant, mystérieux, aux yeux de la demoiselle captive, c'était cette manière qu'il avait de s'adresser subtilement à elle par le tutoiement. Il portait habituellement un pagne de cuir clouté rapiécé et passait son temps pieds nues. Peut-être étais-ce tout simplement le préposé aux esclaves puisqu'il ne portait ni arme ni armures. Isil tressaillit lorsque les mains de l'orc se posèrent sur son dos, puis il se mit ensuite à étaler un onguent très odorant sur les plaies apparentes, lui arrachant quelques cries de douleur.   « Merci... » lâcha-t-elle dans un soupire alors qu'il refermait  les barreaux qui servaient de porte.

Ce n'est que vers ses 20 ans que la vie de cette innocente Alfe, pris un tournant. Alors qu'elle s'attelait à la mise en place du feu de camp, un petit orc au nez crochu s'approcha d'elle, dague à la main, prétextant qu'elle ferait un bon repas tant sa chair paraissait appétissante. A quelques mètres de là, un autre humain, commandent d'un détachement d'homme à la solde de Sauron était en pleine conversation explicative avec l'un des généraux orc du campement. Comme à son habitude, la jeune femme n'allait pas se laisser faire, en moins de deux, elle avait déjà décoché un coup de poing à l'effroyable orc qui voulait la manger, et en quelques esquives, la lame rata de peut sa anche, attirant ainsi l'attention de quelques gardes et celle du commandant. Isil évitait les coups sournois de son adversaire et se hissa sans peine sur ses épaules osseuses. Après quoi, en une fraction de secondes, elle exerça une puissante pression avec ses cuisses et bascula le poids de son corps en arrière, les cervicales de l'ennemie émirent un sombre craquement. Lorsqu'elle se rétablit à terre, le corps de son adversaire glissa inerte sur le sol. « Choppez là ! Elle a encore tenue tête à l'un d'entre nous ! Ne la laissez pas filer ! » Hurla une voix rauque pleine de rage. Alors que plusieurs orcs se lancèrent vers sa direction, une autre voix interféra dans le capharnaüm qui commençait à peine. « Assez ! Stop ! Qu'est-ce que c'est que ça ? » scanda le commandant. « Ça, c'est une esclave commandant, une forte tête à qui l'on devrait couper les... » « Quoi ?! Une esclave, ça ? Ma parole, vous êtes vraiment stupide ici. Quel gâchis. Cessez donc de boire autant de Grog et ouvrez les yeux bon sang ! » Les orcs le regardèrent avec des yeux ronds, sauf les deux qui venait de renverser face contre terre la demoiselle effrontée. « Depuis quant est-elle ici ? » Demanda-t-il furibond à son interlocuteur qui lui répondit en mimant quelle taille elle faisait lorsqu'ils l'avaient ramenée au poste avancé. « Messieurs... vous êtes si ignorants que depuis tout ce temps vous n'aviez pas remarqués qu'en votre possession vivait une arme du seigneur des ténèbres. Certes, elle manque de discipline mais ça s'apprend... » Sur cette dernière déclaration il ordonna qu'on le mène devant le chef de cet avant poste, où furent signés quelques arrangements.


Chapitre III :Mistress


Elle n'en était pas à sa première mission, mais c'était bien la première fois qu'elle faisait équipe avec cet étrange orc qui s'occupait de ses blessures lorsqu'elle n'était encore qu'une simple esclave. Depuis plusieurs années, elle avait reçut un entraînement particulier, tout aussi éprouvant et douloureux que sa vie en captivité. Cet homme qui était venu la ''délivrer'' de sa condition d'esclave lui avait enseigné l'art de la furtivité, mais aussi celle du maniement des armes et de l'habileté à établir des stratégies militaires en un temps limité. Sans parler des nouvelles techniques de torture dont elle fut victime pour en apprendre les secrets et être à son tour capable d'en user pour sous-tirer des informations. Voilà comment une jeune femme était passée d'esclave à bourreau pour le compte de celui qui voulait unifier le monde sous une seule bannière. Cette soif de connaissances qu'avait développé la demoiselle faisait d'elle une très bonne élève, et un partisan de l'ombre encore plus doué.

Dissimulée subtilement au milieu d'un bataillon d'orc et d'homme, Isil fut envoyée éliminer une troupe de soldat du Rohan un peut trop téméraire. Alors que la bataille faisait rage, elle restait cachée, attendant le signal. C'était plutôt frustrant de ne rien voir et fatiguant de garder les jambes pliés, mais au moins elle entendait tout et commençait à prendre un certain plaisir morbide à écouter les grognement de satisfaction des hommes et des orcs qui l'entourait. Une lourde cape noir reposait sur sa tête tandis que ses pieds étaient solidement enchâssés dans des sortes d'étriers dissimulés à l'arrière d'un plastron. Les partisans de l'Ombre menaient la bataille, leur principale objectif était de dégager la voie afin d'atteindre le plus rapidement possible le meneur adversaire.

Alors que les bruits des corps tombant au combat  se fit de plus en plus rare, une voix hurla « Rouge destruction !». Isil sentait son allié se rapprocher de la cible, et alors qu'il se penchait pour asséner un coup de masse au chef adversaire, la jeune femme glissa furtivement hors du dos de son porteur, bouclier brandit. Le coup de l'ennemie glissa mollement sur le bouclier plutôt que d'atteindre la chair épaisse de sa cible. Puis avec souplesse et rapidité, l'elfe noir plongea dague en avant sur son adversaire, l'achevant d'un coup porté en plein cœur. Une gerbe de sang gicla sur sa cuirasse rouge. Grâce à cette stratégie, elle avait réussit à éliminer la cible et en plus, elle avait évité une mort inéluctable pour l'orc aux yeux clairs.


Chapitre III :Rebirth

Un soir alors qu'Isil finissait son repas à l'écart de ses compagnons, elle vit son corbeau se poser lourdement sur la table. Un parchemin était enroulé autour de l'une de ses pattes. Délicatement elle détacha la ficelle et déroula le message, après quoi il s'envola. Elle le lue rapidement. C'était une lettre à l'écriture soignée et aux formulations formelle qui lui annonçait qu'elle devait partir dans les plus bref délais pour le Rohan. C'était signé par un certain Danel Cenak. Sans doute un personnage important, peut-être un supérieur ou futur "collègue". Comme si le parchemin lui brûlait les mains, elle le lâcha subitement. Une nouvelle opportunité s'offrait à elle, alors pourquoi ses membres se mettaient à trembler aussi nerveusement ? Nervosité, angoisse, joie, peur ? Impossible de savoir quel sentiment était celui qui gagnait peut à peut la jeune femme. Devait-elle se réjouir d'enfin pouvoir partir de cet avant post tribal, ou imaginait-elle qu'il était enfin venue le temps où elle devait gravir les échelons dans les rangs de Sauron. Se levant d'un bond, elle reprit la lettre et s'en alla quérir la seule personne pour qui elle avait de l'estime.

Il se tenait droit, un peut à l'écart du feu de camp et de l'animation qui y régnait. Les lueurs rougeoyantes des flemmes mêlées à la douce projection des rayons lunaire mettait parfaitement en valeur son visage aux traits prononcés. Doucement il prit le parchemin que lui tendait la guerrière écarlate et le lue brièvement. L'elfe noir se mit alors à gesticuler nerveusement. Tantôt elle triturait sa tresse, tantôt elle tirait sur les sangles de sa cuirasse. Ses yeux étaient rivés sur le mastodonte.   « Ne me laisse pas y aller seule. Ce n'est pas que j'ai peur, c'est juste que j'aimerais bien que tu vienne. Je dis ça par expérience, les seul fois où nous sommes partis en mission et que l'on était dans la même équipe je revenait toujours indemne. Et puis c'est pas n'importe où, c'est un lieu important... Au pire tu portera une longue cape comme ça les humains seront moins inquiets... » Il la regarda, le visage impassible. «Nous avons subit le même passé, et nous avons partagé le même présent. Malgré cela, je ne peut répondre à ta requête... » dit-il gravement.   «Allez accompagne moi, je te libérerait, je ferait de toi mon bras droit, je t'affranchirait... s'il te plaît. » La gorge de la jeune elfe noir se fit de plus en plus sèche, elle sursauta même lorsque l'étrange orc se mit subitement à rire. C'était la première fois qu'elle le voyait faire une chose pareil, qu'avait-elle bien pu dire de si drôle dans un moment pareil ? Fronçant les sourcilles et croisant les bras l'air renfrognée, elle lança un regard perçant à son interlocuteur qui s'était rapproché d'elle. « Quelle douce attention, Isil ! Le problème étant que je ne peux pas.» « Je ne vais quand même pas te supplier à genoux ? Comment ça tu ne peux pas ? »

Dans un geste qu'elle croyait ne jamais voir chez une de ces créatures du Mordor, l'orc posa délicatement ses mains imposantes sur le bas du visage de la femelle Alfe et l'attira dangereusement à lui. Le cœur de la demoiselle aux cheveux d'or manqua un battement. Ses yeux décelèrent une fois de plus cette étrange lueur d'intelligence dans le regard frissonnant de celui qui était placé haut dans son estime. Il reprit la conversation. «Je ne suis pas un esclave et encore moins un simple mercenaire à la solde de Sauron... »Les pupilles écarquillées, Isil buvait chacune de ses paroles comme pour les imprégner profondément dans son âme. «Comment fais-tu pour rester aussi calme ? Qu'es-tu exactement ? Qu'est-ce qui t'empêche de me suivre bon sang ?! » De sa profonde voix caverneuse, il lui susurra presque. « Un chef de guerre. » La blonde sentit l'air manquer dans ses poumons. Depuis toutes ces années, elle comprenait maintenant pourquoi c'était le seul à la tutoyer et pourquoi les autres orcs ne le regardaient pas droit dans les yeux. Elle s'en voulait un peut de s'être adressée aussi familièrement à lui durant tout ce temps, lui qui, hiérarchiquement, était son supérieur. Mais ce n'était pas logique, il ne portait jamais d'armure et s'était occupée de ses plaies lorsqu'elle souffrait le martyr. Jamais elle n'avait mis un genoux à terre pour le saluer, tout n'était que compassion et remerciements... Ça expliquait aussi le fait qu'il était si différent des autres, plus calme, patient et aussi beaucoup plus intelligent, il se rapprochait bien plus de l'homme que de la bestialité commune aux autres de son espèce. En cet instant, elle aurait aimé, s'excuser, le vouvoyer, le traiter comme son rang l’exigeait, ou s'enfoncer profondément dans le sol pour y disparaître, mais elle était complètement incapable de bouger. Sa bouche s'ouvrait et se fermait sans qu'aucun mot ne sorte. Ce n'est que lorsqu'il reprit la parole, qu'elle se mit à nouveau à respirer. «Je ne peux pas te suivre, mais j'ai un moyen équivalent. »   «Comment ça ?» «Ca sera douloureux...»  «La douleur de l'âme pèse plus que la souffrance du corps.» Dit-elle en relevant le menton.

Debout au milieu du campement, l'Alfe attendait. Paume vers le ciel, son avant bras droit à la manche relevée reposait sur une enclume. Deux puissantes mains l'empêchait de bouger. Lorsque le fer forgé à l'embout représentant un symbole orc rouge, sortit des flammes, se posa sur sa peau clair, elle ne put retenir cet hurlement de douleur qui résonna en échos cinglants dans le campement. Une fois son souffle retrouvé et les joues couvertes de larmes, Isil s'éloigna de l'enclume. Le chef de guerre laissa tomber le fer par terre et se munit d'une dague qu'il glissa entre les mains de la demoiselle tout en déclarant à haute et intelligible voix. «Deux marques, c'est comme signer un pacte. » D'une main tremblante, la jeune femme aux cheveux d'or posa la pointe de la lame sur le pectorale droit du chef de guerre. D'une douloureuse pression exercée sur la poignée, elle fit s'enfoncer d'un demi pouce la lame dans la peau épaisse de l'orc qui grogna. Prise d'un étrange frisson, elle entailla la peau pâle sur une bonne trentaine de centimètres. Après quoi elle laissa tomber la dague sur le sol. «Si ça s'infecte... je viendrais t'achever personnellement ! » Lui murmura-t-elle sournoisement. Lâchant un ricanement, l'orc se tourna vers ses sujets. «Qu'on envoie des messagers. Quiconque appartenant au peuple orc osant porter la main, ou manquer de respect envers la femme portant la marque du chef de guerre de l'avant poste… se verra sévèrement punis. »
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 9 Fév - 17:23
Bienvenue Madame méchante oco ♥
Bon courage pour ta fiche et amuse toi bien ♪
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 9 Fév - 17:46
Bienvenue officiellement ! Tu connais déjà le chemin de ma boite à MP, du coup n'hésite pas à la remplir (quel que soit le perso que tu souhaite contacter d'ailleurs, j'suis la schizophrène du forum /pan/
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 9 Fév - 19:31
Bienv'nue à toi et bon courage pour ta fichette^^
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 10 Fév - 10:52
bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fichette :D
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Danel Cenak
fondatrice
avatar
fondatrice
× Messages : 425
× Inscrit le : 29/11/2013
× Dime : 53873
× Localisation : Rohan
Mar 10 Fév - 13:35
Je te souhaite la bienvenue parmi nous ♡


Mastering others is strength. Mastering yourself is true power.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 10 Fév - 16:31
Bienvenue à toi vilaine jolie blonde **
J'aime beaucoup ton style d'écriture ♥
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 10 Fév - 20:05
Merci beaucoup de cet accueil *w*
Merci jolie brune, j'espère que mon histoire plaira tout autant et je m'excuse d'avance pour les éventuelles fautes. Demain je devrais avoir terminé la dernière partie de l'histoire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Fév - 0:39
Jolie bio :D

Vu que tu parles de Danel dedans, je vais laisser Auril lire tout ça pour te valider, pour être sûre que ce que tu dis lui convient :hearrt:

Il y a peut être juste un petit truc que je n'ai pas compris ou qui n'est pas bien expliqué : au départ, tu dis que ton personnage vit dans un "clan" d'elfes noirs, puis tu dis qu'elle est humaine (?) J'ai du mal à comprendre bon d'un autre côté ...j'suis malade donc j'ai du mal à comprendre pas mal de trucs ce soir XD
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Fév - 5:11
Merci :13:  Ah désolée, oups, j'ai du oublier de me relire sur certain passage, c'est une faute, je vais modifier ça dans la journée.

EDIT: Modification faite. Par contre pour l'âge je me demande si ça pose problème comme je ne sais pas trop comment ça fonctionne j'ai mis un age d'apparence physique.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Fév - 9:34
En fait, les elfes noirs vivent en angmar tout au nord, c'est une toute petite communauté très resserrée et il n'y en a pas autant au sud, du coup il faudrait rester sur une humaine ^^ et, comme leur nom l'indique ils ont ... La peau noire x) donc ça ne va pas si tu souhaite faire une elfe noire x) il y a beaucoup à changer. En plus, ce sont des créatures qui sont déjà alliées à sauron donc il n'y aurait pas de destruction de leur clan par les orcs de possible... ( et oui c'est compliqué toute cette histoire ^^)

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Danel Cenak
fondatrice
avatar
fondatrice
× Messages : 425
× Inscrit le : 29/11/2013
× Dime : 53873
× Localisation : Rohan
Jeu 12 Fév - 10:28
En fait, les elfes noires vivent en Angmar et à l'Est du Mordor. Ils n'ont pas forcément la peau noire, tout dépend du degré de torture.

J'essaie de lire ta fiche le plus rapidement possible mais là je suis clouée au lit :19:


Mastering others is strength. Mastering yourself is true power.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Fév - 10:33
Manifestement je manquait d'information, si je l'avais sue j'aurais fait plus attention... J'attends de voir ce que tu en pense Danel avant de modifier quoi que ce soit :confused: (te rend pas malade non plus OO )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 12 Fév - 13:17
Oui c'est tout nouveau ici donc on va en profiter pour étoffer les annexes pomme ça <3

Désolée ^^
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Danel Cenak
fondatrice
avatar
fondatrice
× Messages : 425
× Inscrit le : 29/11/2013
× Dime : 53873
× Localisation : Rohan
Jeu 12 Fév - 18:05
Coucou,

Je suis contente que tu ais décidé de jouer un Alfe mais c'est dommage de ne pas savoir un peu plus sur ce côté de ton personnage. Comme par exemple : ses parents sont-ils des elfes noirs torturé ou des descendants d'elfes noire ? Comment expliques-tu son teint pâle ?

Sache que  24 ans, c'est jeune pour un elfe, elle n'atteindra que sa maturité à 50 voir 100 ans ;)

Comme dis plus haut, les Alfes ont prêté allégeance à Sauron donc je vois mal des orques les attaquer. Sauf si on part du principe que ta communauté a souhaité ne pas intervenir dans les affaires de Sauron qui aurait eu pour effet de les retirer de "sa protection". Je te propose cette alternative pour éviter de changer toute ton histoire.

Citation :
actuellement je vis dans LES GALERIES DU MORDOR.

Comme dis par mp, il est impossible de vivre au Mordor, les cavernes à l'Est (lieu de vie des elfes noirs), là c'est possible.

Citation :
C'était une lettre à l'écriture soignée et aux formulations formelle qui lui annonçait qu'elle devait partir dans les plus bref délais pour la Forteresse du Mordor.

Si Danel t'a envoyé un parchemin, c'est pour le rejoindre au Rohan.

Beaucoup d'info se trouve ici, que se soit les lieux, le degré de torture ou l'allégeance des Alfes envers Sauron.

Spoiler:
 

Ou sinon, j'aime beaucoup l'histoire de ton personnage :13:


Mastering others is strength. Mastering yourself is true power.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 13 Fév - 10:40
Merci beaucoup de ces précisions !
Voilà j'ai apporté les modification, du coup je vous redonne de la lecture :03: J'espère que ça collera mieux ainsi.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Danel Cenak
fondatrice
avatar
fondatrice
× Messages : 425
× Inscrit le : 29/11/2013
× Dime : 53873
× Localisation : Rohan
Sam 14 Fév - 12:14

   
félicitation, tu es validé(e)
 



Tout d'abord, on a trouvé ta fiche : "J'ai beaucoup aimé ta fiche ♥️ Bon rp parmi nous :03: "

Maintenant que tu es validé(e), tu peux d'ores et déjà créer ta FICHE DE PERSONNAGE ! N'oublie pas aussi d’aller RECENSER ton avatar, on ne sait jamais si un membre du staff n'a pas fait son boulot  :bigrin:
Tu peux dés maintenant participer au rp et si tu ne sais pas par où commencer, un TOPIC de demande a été créer par nos soins.

Les ANNEXES sont assez longues mais n'hésites pas à aller la lire  si tu as la moindre question avant de demander à un membre du staff. On sait qu'il y a tout plein de sujet explicatifs mais c'est pour mieux organiser le forum et tu verras tout est assez simple ici \o/

Le sujet ROYAUME est une sorte de répertoire des membres, Merci de bien vouloir passer par ce SUJET pour vous être ajouter ^^

Tu savais que ton personnage pouvait intégrer une organisation s'il le souhaite ?  Va faire un tour ICI, les détails se trouve dans ce sujet !

Le forum Bureau regroupe les sujets relatifs à ton personnage (demandes, pnj, ect...), n'hésite pas à y faire un tour. Tu peux également créer ton SAC pour répertorier tes possessions ^^

N'oublie pas de compléter ton profil, ça nous donne un aperçu de ton personnage  :hearrt:

J'ai failli oublier, pour faire plus ample connaissance, je t'invite à t'amuser avec nous FLOOD.

Et pour finir : BON RPG ♥️

   


Mastering others is strength. Mastering yourself is true power.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Isil au bureau des inscriptions
» Isil
» Isil
» Isil. Les Dieux ne peuvent pas mourir.
» Mousse traitresse. (Libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Fiches-
Sauter vers: