Croiser le fer |- Elrond

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 15 Jan - 15:10


Imladris - Eriador
ft. elrond & aryanna


C'était calme dans la cité elfique. On entendais le bruit de l'eau qui coule, la Bruinen non loin d'ici. Mais aussi le bruissement des cascades dans la vallée, les oiseaux qui hibernaient pas nous faisait partager leur chant. Pourtant au milieu de ce calme un bruit de métal et de fracas se fait entendre quelque part dans la cité.

Mon épée venait frapper l'un des mannequin d’entraînement de la caserne. Le bruit de deux matière qui s'entrechoque ne semblais pas déranger plus que ça les quelque soldats qui passais par là. Un entraînement sans vraiment en être un. Car un mannequin ce n'est véritablement un ennemi, il ne rendais pas les coup et se laisser massacré sans broncher. J'avais surtout besoin de me défouler, de frapper quelque chose. Mon esprit était ailleurs, tellement loin d'ici mais ce torturant aussi. J'avais toujours du mal à trouver la paix de l'esprit quand je pensais à certaines choses que j'avais vécu. J'ai pardonner, voir oublier certaines choses mais pour d'autres, cela ne passais toujours pas. C'était ces blessures et ces peines qui m’empêchais de retourner à Valinor. Je n'arrivais pas à pardonner certains acte de mon peuple et je serais incapable de vivre auprès des protagonistes. Mais mon mari me manquais tellement, je donnerais n'importe quoi rien que pour pouvoir entendre à nouveau sa voix. C'était un vrai paradoxe, je ne savais pas si un jour j'allais pouvoir en sortir.

Je plante Anvarrë au pied du mannequin pour m'appuyer sur la rambarde juste à côtés. Mes yeux se pose sur l'épée, où le soleil se reflète. L'épée d'Amroth était brillante face à la lumière. La poigné était recouverte un cuir clair estompée de différents motifs elfiques, le pommeau était en or, rond et incrusté de fine pierres blanche, la garde aussi était faite d'or légèrement sculptée, et un peu courbé vers la lame. La gouttière de l'épée était large et recouverte d'or, avec des mots en elfique. En bataille tout ce côté brillant servait en journée à éblouir les ennemis. J'étais fière d'avoir cette épée, un jour il faudra que je la l’emmène en Lorien là où elle avait été forgée il y a des siècles.

Je me redresse et avance jusqu'à sortir du terrain, et a son entré, une table fine, propose verre et eau. Je remplie alors un verre et le vide d'un trais.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 18 Jan - 22:22
La cité d’Imladris était calme, et le Seigneur Elrond se dirigeait vers la caserne, son épée à son côté. Il avait passé un moment à la Bibliothèque, compulsant divers ouvrages, et le besoin de se dégourdir les jambes se faisait sentir. Les oiseaux chantaient gaiement, faisant entendre leurs doux chants en cette belle matinée d’hiver. Les bruits d’armes s’entrechoquant, et celui des épées frappant les mannequins parvinrent aux oreilles d’Elrond qui allait dans cette direction. Les elfes s’entraînaient visiblement avec ardeur, et il profita de cet instant pour visualiser les efforts des soldats présents… Patiemment, les vétérans entraînaient les plus inexpérimentés qui s’amélioraient sans cesse, avec de tels mentors, et fournissant les efforts nécessaires pour cela. Aucun d’entre eux, parmi eux tous, ne comptait les heures passées à reproduire indéfiniment les même gestes, corrigeant une posture, et recommençant….

Alors qu’il déambule parmi les soldats, Elrond corrige machinalement les postures mal éxécutées, échangeant quelques paroles avec les combattants, s’informant de leurs progrès… Il était un meneur d’hommes, et obtenir le respect de ses soldats passait pour lui par ces moments d’échanges et d’écoutes, de conseils divers.

Regardant autour de lui, le Seigneur de la cité remarqua Aryanna qui pourfendait un mannequin. Immobile, il comprit vite qu’elle se défoulait sur lui, mais qu’un combat réel serait bien préférable. Lorsqu’elle planta son épée près du mannequin d’entraînement pour aller ensuite vers la table proposant des rafraîchissements aux combattants, Elrond prit l’épée laissée par la garde et se dirigea vers sa propriétaire, la lui présentant en posant la lame sur son avant bras, la poignée vers elle, alors qu’elle reposait son verre, une fois celui-ci vidé..

« -Accepteriez-vous que l’on croise nos lames, Dame Aryanna ?? »
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 24 Jan - 15:31


Imladris - Eriador
ft. elrond & aryanna


L'eau fraîche parcours mon corps et laisse une sensation de fraîcheur le long de ma gorge. J'étais comme dans une bulle, ne faisant gère attention à mon environnement, aux autres personnes et surtout à ce qu'elles faisaient. Mon attention était sur autre chose, mon esprit était ailleurs. Je me retourne pour aller récupérer mon arme, mais celle-ci n'était plus à sa place. Devant moi se tenait le seigneur et maître de la citée. Elrond avait Anvarrë entre les mains. J’eus un petit moment, disons d'absence. Je ne savais pas si c'était une bonne idée. J'avais besoin de me défouler, d'un peu de violence, me mettre une personne que je pouvais bléser, un être qui saignais – et en plus auquel je tenais- n'était pas forcément une bonne idée. Je ne voulais pas faire mal à quelqu'un je voulais expulser ma frustration et mon mal être.

Je prends l'épée et la laisse ballante le long de mon corps, comme une extension de mon bras. Je regard l'elfe, un peu septique.

-Je ne sais pas si c'est vraiment une bonne idée. Je ne voudrais pas te bléser, je crois que je suis pas vraiment de bonne compagnie aujourd'hui ou une bonne adversaire.

J m'en voudrais qu'il lui arrive quelque chose lorsque je savais que j'étais en capacité de le protéger dans une situation dangereuse. Encore pire si c'était moi qui lui faisait du mal. Je l'avais vu enfant, grandir, devenir un homme et un seigneur accomplie. J'avoue, j'avais tendance à le protéger, a mon âge et avec mon caractère j'avais plus tendance me comporter comme une seconde mère qu'autre chose. Cela ne l'avait jamais déranger, sûrement un des rares à m'accepter tel que j'étais avec mes qualités et mes défauts. Une des choses qui faisait qu'il était unique pour moi.

-Cela serait un comble de bléser le soigneur de la citée, dis-je avec un petit sourire en coin.


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 26 Fév - 23:23
Le beau temps faisant sortir les elfes des demeures et la nature s'éveillait. Après un certain temps enfermé dans la Bibliothèque, le Seigneur de la Cité avait voulu se dégourdir les jambes et était aller à la caserne, une épée à la main pour s'entraîner et parler aux soldats présents. Parcourant les rangs, il parlait avec les recrues, corrigeait machinalement les postures et encourageait les troupes.

Pour être respecté, il avait à coeur d'être proche de ses gens, qu'ils sachent qu'il était présent et proche d'eux, n'hésitant pas à se salir les mains et à venir passer quelques heures auprès d'eux, croisant le fer comme n'importe quel soldat. Il était aussi le Guérisseur d'Imladris, et soignait ceux en ayant besoin, prodiguant autant soins que conseils.

Arrivé près d'une table où des rafraîchissements étaient à disposition des combattants, il prit l'épée de la propriétaire qu'était Aryhanna et s'en approcha, la lui tendant et proposant qu'ils s'entraînent un peu ensemble.

"-Je doute que tu en arrives là, Aryhanna. Et vu le sort réservé à ce pauvre mannequin, je vois ce que tu veux dire, mais ne vaut-il mieux pas t'exercer avec un véritable adversaire?? Et si tu le souhaites, je ne te ménagerais pas"

Un léger sourire parcourut les lèvres du Seigneur Elfe qui comprenait les craintes de son amie. La voyant sourire, il sentit qu'elle n'était pas totalement contre cette idée, mais seulement craignant de le blesser.

"-Depuis le temps je sais maîtriser une lame. Et si je devais être blessé, alors je me soignerais, je te le promet. J'ai besoin de me dégourdir, après des heures passées à la Bibliothèque."
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Croiser le fer |- Elrond
» Elrond le vieux kofkof
» tuto elrond
» Se croiser par hasard [pv]
» Elrond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: