Un fusain, il me faut un fusain [topic libre]

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 12 Déc - 2:18


Un fusain, il me faut un fusain



Le dernier morceau de fusain que j’ai dans cette pièce expire entre mes doigts alors que j’essaie désespérément de finir ce dessin. Un soupir monte à ma poitrine et je secoue lentement la tête de droite à gauche, avant de me relever. J’essuie mes doigts contre ma robe, autrefois verte, désormais tâchée de nombreuses marques noires. On dirait de la suie. On dirait de la suie, mais je m’en fiche. Mes pieds nus marchent sur les pavés de la pièce où je vis, et mon regard ne s’arrête ni sur les nombreux dessins accrochés au mur, ni sur les nombreux vélins qui jonchent le sol, certains déchirés, d’autres froissés, qui sont simplement le reflet du nombre d’essais que j’ai du faire pour réussir à poser les traits comme je le souhaitais. Mais, non, tout ça je m’en fiche. Je m’agenouille devant le feu, observant un instant les buches qui se consument, avant de me relever tout aussi vivement, pour sortir de la pièce.

Pieds-nus, coiffée comme une pauvresse, mes trop longs cheveux blonds tombant dans mon dos en une tresse hirsute, d’où s’échappent des mèches qui n’ont pas été démêlées depuis bien trop longtemps. Voilà trois jours que je ne dors pas pour finir ce dessin, trois jours que mes traits de fusain se mêlent et s’entremêlent dans mon esprit… Trois jours que j’essaie, et au moment où j’arrive au bout, voilà que je n’ai plus rien pour finir ? Ce n’est vraiment pas drôle. Ce n’est vraiment pas agréable. Ce n’est pas ce que je veux. Mon regard bleu se fait boudeur alors que je m’immobilise au coin du couloir. Par Ilùvatar, je suis perdue. Je ne sais plus dans quel sens aller… Cet endroit est un labyrinthe.

- Je voulais juste un fusain, moi…

Mes doigts s’agitent d’eux même, et je retiens un soupir d’exaspération. J’ai besoin de dessiner. J’ai besoin de continuer. Mais… Mais je ne peux pas. Parce que là, je ne sais plus où je suis. Ni quelle période de l'année nous somme. Pourquoi est ce qu'il fait aussi froid ? Noël est déjà revenu ?

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 17 Déc - 21:57

   
   
   

   


   
Un fusain, il me faut un fusain
feat Nàriel & Nessa Surion (Libre)


   

   

   

   
Aujourd'hui est un jour un peu particulier pour moi, c'est l'anniversaire de ma mère. Midona n'est pas encore revenue et son absence commence à se faire remarquer. Je prépare le petit-déjeuner, le soleil n'est pas encore levé. Comme d'habitudes, je me lève toujours tôt.

Je souris alors que je m'apprête a sortir, je n'oublie jamais de passer par la chambre de ma mère qui dort paisiblement et l'embrasse sur la joue avant de sortir pour aller cueillir mes fruits. J'ai remarqué encore une fois, une larme sur sa joue, elle a certainement encore pleuré. Le chagrin a désormais envahi son cœur et je ne sais pas combien de temps elle teindra ainsi. Je dois dire que je me fais du souci pour elle. J'ai beau lui dire que je suis grande maintenant, que je suis capable de m'occuper de moi toute seule. Rien à faire, elle ne veut pas l'entendre. Je pense que c'est à causse de mon pouvoir, ce don qui créer souvent des ennuis. Je sais que je ne sais pas encore le gérer, que j'ai beau essayer mais je n'y arrive toujours pas. Ma mère me montre souvent comment faire, comment le contrôler. Sincèrement, je pense que je n'ai pas encore trouvé comment me concentrer correctement pour ça. Je me souviens qu'elle m'a parlé que si je voulais, je pouvais faire appel à un télépathe, mais voilà ou le trouvé ? Si seulement, je savais. Peut-être, elle s'en ira là-bas, là où vont les elfes pour oublier leur chagrin. Elle n'aura alors plus aucune souffrance. Je pleurerais certainement de la voir partir, mais se serai toujours mieux que de la voir dépérir de la sorte.

Je me laisse guider par mes pas, plonger dans mes souvenirs. Je marche doucement dans la nuit, j'ai mis ma cape et pris aussi mon arc. Depuis que je sais m'en servir, il ne me quitte pas qu'en je sors pour cueillir mes fruits. Le vent souffle dans mes cheveux. Je ressens un petit frison. C'est agréable de se sentir vivante. Sans vraiment savoir ou je vais, je finis par me retrouver dans un endroit que je n'aie encore jamais vu. Étrange ? Je crois que je me suis perdu, encore une fois cette fichue maladresse ? Non, cette fois-ci, elle n'y est pour rien. J'observe doucement ce qui se trouve aux alentours. Je suis dans une maison, j'ai l'impression que tout se ressemble aussi. Curieusement, cela me rappelle ma mésaventure dans le palais ou par accident, je me suis retrouvé dans les appartements du roi. Je dois avouer que j'étais vraiment mal à l'aise quand cela m'est arrivé.

J'ai même l'impression qu'il fait de plus en plus froid, l'hiver est là et bientôt se sera Noël. Je souris en pensant au morceau de chocolat que ma mère me ramènera. À chaque fête, j'ai droit à cette petite gâterie, c'est un met délicieux et rare pour moi.

J'avance toujours, peut-être qu'ainsi, je finirais par savoir ou je me trouve ? Puis, j'entends une voix, c'est celle d'une jeune fille. Pourquoi veut-elle un fusain ? Maintenant que j'y pense, les fusains sont pour les dessins. Non ? Bien-sur que si. Je ne sais pas trop comment réagir dans ce qu'a là. Je pris pour que mon fichu don n'apparaisse pas, parce que je me ferais certainement passer pour une folle si cela arrive.

Je finis par distinguer, une silhouette, je remarque qu'elle est pied nu, sa tenue est étrange. On dirait une jeune fille comme moi. Les taches sur ses vêtements ressemblent à de la suie ou serait-ce du fusain ? Certainement. Je n'ose plus avancer, j'ai peur de la faire fuir, elle a l'air d'être aussi perdue que moi. Une question me vient à l'esprit. Dois-je signaler ma présence ou pas ?
   

   © Jawilsia sur Epicode

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 21 Déc - 20:21


Un fusain, il me faut un fusain

J’ai froid. L’air ambiant glacé me fait frissonner, et je me tourne sur moi-même pour essayer une nouvelle fois de me repérer. Je dois retourner chercher des chaussures dans ma chambre. Et, une cape. Oh, ma si jolie robe bleue… Je ne réalise que maintenant les tâches qui l’ornent. Un sourire sur le visage, je secoue lentement la tête de droite à gauche. Ce n’est pas grave. Ça m’arrive tout le temps. Je me remets à tourner sur moi-même, une main sur mon visage, et je finis par m’arrêter, le bras tendu devant moi vers un couloir. Je ne sais pas où je suis. Je me perds tout le temps dans ce palais étrange. C’est fou les coins et les recoins qui s’y trouvent, vous savez. Je n’arrive jamais à m’y repérer. Pourtant… Pourtant je suis là depuis de nombreux siècles. Peut-être même un millénaire. Ou deux. Oh, le temps qui passe, vous savez… C’est tellement abstrait comme notion. Moi, la seule chose qui m’intéresse c’est dessiner. Dessiner encore et encore. Passer chaque trait de ma vie sous un fusain, dessiner des mondes imaginaires, une boite de chocolat sous la main en attendant de trouver une personne à qui faire un cadeau pour Noël.

Mais, revenons à ce couloir. Un pas après l’autre, j’avance un peu au hasard, avant de tourner le coin d’un couloir et de tomber sur une jeune femme. Je m’arrête et je l’observe une seconde avant de croiser les bras et de reculer d’un pas. Oh, que je n’aime pas ces surprises là ! Oh que je n’aime pas tomber sur quelqu’un que je n’avais pas prévu croiser. Mon regard glisser sur l’elfe de haut en bas, et je regrette un instant de ne pas avoir pris d’armes. Oh, je suis nulle avec une arme. J’aurais tellement aimé apprendre… Mais, je n’en ai jamais eu l’occasion. J’étais trop plongée dans mes dessins pour y donner de l’attention, à ce maitre d’armes qui parfois me tourne autour.

- Mais… Qui êtes vous ? Je ne vous ai jamais vue par ici…

Pas que je fasse réellement attention a ces personnes que je croise, en réalité … En réalité, ce serait même plus le contraire. J’aurais plus tendance à dire que je croise des tas de personnes sans jamais me retrouver capable de les reconnaitre immédiatement par la suite. Je suis dans un monde trop différent, où les traits de mes fusains sont bien plus importants que les relations humaines. Seule ma tante réussit à me sortir de mes pensées, de temps à autre. Rarement, je dois avouer cependant.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 27 Fév - 21:03

 
 
 

 


 
Un fusain, il me faut un fusain
feat Nàriel & Nessa Surion (Libre)


 

 

 

 
J'avance dans ses couloirs sans vraiment savoir où font-ils me conduire, je n'ai qu'une seule envie, c'est de sortir de là. Parfois, je me dis que cette maladresse m'en fait voir de toutes les couleurs. Bon, avouons que c'est rare où je me trouve vraiment en mauvaise posture a cause de ma gaucherie, je ris finalement que puissé-je faire d'autre à vrai dire ? Pas grand-chose que continue ma route tout simplement. Ces couloirs me bien pas quelques pars non ? Certainement.

Mais je dois dire que je ne m'étais pas attendu à me retrouver, bousculer par une jeune fille. La surprise dut se lire sur mon visage tout comme sur le sien d'ailleurs. À voir sa réaction cette situation ne devait vraiment pas lui plaire. Je l'observai en silence pendant que je la vis reculer de quelques pas tout en croissant ses bras. De mon côté, j'étais comme paralyser dans l'impossibilité de faire quoique se soit.


- Mais… Qui êtes vous ? Je ne vous ai jamais vue par ici…

Alors, là c'est la question qui tue pour ainsi dire. De mon côté, je pourrais poser la même question ou devrais plutôt demander où je me trouve. Une autre question me hante l"esprit, comment suis-je arrivé ici ? Cela c'est une question. Malheureusement, je ne pense pas, le jeune elfe détient la réponse. Le temps de me remettre de mes émotions et surtout mettre de la place dans mes idées et je finis par lui répondre poliment et calmement..

- Toutes mes excuses, c'est exact, c'est la première fois que je viens ici et si vous voulez le savoir, je m'appelle Nessa..

Je ne savais pas vraiment comment réagir face à la jeune fille. Je ne voulais pas non plus lui faire peur ou encore être impoli envers elle. Parce que en réfléchissant, je pense que je me trouvais chez elle. C'est d'ailleurs ce que je me permis de lui demander ;

- Si vous me permettez. Pouvez-vous me dire où je me trouve exactement mademoiselle ?
 

  © Jawilsia sur Epicode

 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 1 Mar - 15:29


Un fusain, il me faut un fusain
 

La peur… Vous savez ce que c’est ? La peur, c’est un sentiment plus qu’étrange, alors qu’on se retrouve face à un imprévu. Ce n’est pas quelque chose d’agréable, non. C’est même quelque chose de totalement paralysant. Et, là, face à cette demoiselle que je ne connais pas, je me sens sur la défensive, paralysée. Oh, ça m’arrive… souvent, en fait. Assez souvent pour être signalé. Mais, je n’aime pas ça. Je n’aime pas ça du tout. Heureusement, je sais que dans quelques heures, j’aurais tout oublié. Lorsque j’aurais trouvé un fusain et que je pourrais me plonger tout particulièrement dans ce dessin qui me brûle les doigts. Je sens d’ailleurs mes doigts pianoter sur ma robe, et j’observe la demoiselle en face de moi.

Ha, elle s’appelle Nessa ? On dirait le nom d’un chat. On dirait le nom d’un animal de compagnie. Si on me laissait avoir un animal de compagnie, ce serait l’un des noms que je pourrais lui donner. Mais, d’un autre côté , est impossible qu’on me laisse avoir un animal, n’est-ce pas ? Parce qu’il n’est pas possible pour moi de penser à cet animal. Non, je ne pense qu’à mes dessins, uniquement à eux, à chaque instant de ma vie.

- Je suis Nàriel. La nièce de la reine.

Si c’est une personne malveillante, lui avoir dit ça est stupide. Je suis stupide, parfois. Mais ce n’est pas grave. Ce serait une souffrance de moins, que d’être morte. Mais, je serais triste de ne pas avoir pu arriver au bout de mon dessin. C’est dommage de partir avant d’avoir tout fini ce qu’on a à faire, n’est ce pas ?

- Je ne sais pas où je suis. Cela fait… quatre mille ans que je vis ici, mais j’ai jamais visité l’endroit. Je crois que je ne saurais même plus retourner à mes appartements… Pourtant, c’est pas loin.

Je tourne sur moi-même pour essayer de découvrir l’endroit où je suis, mais… non, vraiment je n’ai aucune idée de l’endroit où je me retrouve, là tout de suite. Alors, l'expliquer à quelqu'un d'autre ? Vraiment, non. C'est une mauvaise idée.


       
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 14 Avr - 11:43

 
 
 

 


 
Un fusain, il me faut un fusain
feat Nàriel & Nessa Surion (Libre)


 

 

 

 
La jeune fille en face de moi avait un comportement étrange, mais par contre je la trouvais sympa. Par politesse, je m'étais présenté, j'attendais bien entendu qu'elle en fasse de même. Mais, deviner ma surprise quand j'appris qu'elle était la fille de la reine. Je dois dire que je m'étais attendu à beaucoup de choses mais pas du tout à cela. J'étais un peu gêné, je devais me l'avouer. Me demandant par la même occasion, comment j'avais pu atterrir ici et comme tout se ressemblait, ce n'était pas facile de trouver son chemin.

Je me permis avec politesse de lui demander on je me trouvais, encore une fois je ne dois dire que sa réponse me surpris. Que faire dans des situations pareil ? Pour tout dire, le seul moyen, c'est de s'adapter et c'est ce que je vis. Enfin, j'essayai au moins. Je la regarde avant de répondre, elle tourne en rond comme si elle cherchait quelque chose, bizarrement, cela me rappelle une conversation que j'avais eue avec Elrohir, il m'avait parlé de sa cousine et son prénom, si je me souviens était exactement celui qu'elle venait de prononcer et si c'était elle. Le seul moyen de le savoir, c'est de le lui demander tout simplement.

Mais, pour le moment ce qui comptait, c'était de savoir où je me trouvais et j'avais bien peur que Nariel ne puisse pas m'aider. Je lui souris alors et me permis de lui demander.

" Que, pensez-vous Princesse, si nous cherchons ensemble des indices pour découvrir où nous sommes ?"

Je n'avais eu que cette idée en tête et j'espérais du fond du coeur qu'elle accepte.
 

  © Jawilsia sur Epicode

 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 17 Avr - 23:52


Un fusain, il me faut un fusain
 


La tête de la demoiselle en face de moi… Oh, c’est drôle, de la voir ainsi surprise… C’est drôle de la voir ouvrir de grands yeux, et prendre un air gêné. Oh, pourtant, vu mon grand âge, elle doit avoir entendu parler de moi… La folle qui ère dans le palais et surprend tout le monde… Oui, elle doit avoir entendu parler de moi…. Tout le monde a entendu parler de moi, l’elfe sans mémoire, celle qui ne reconnait que ses servantes et uniquement elles.

Quant à ma réponse à ce qu’elle demande, à savoir où nous sommes, je dois avouer que je n’ai pas réellement d’autre réponse à lui donner que celle que je lui offre. Je suis perdue. Totalement perdue. En temps normal, je serais restée là, sans bouger, jusqu’à ce qu’une patrouille me trouve. Une patrouille ou mes servantes. Dans les deux cas, je serais grondée et ramenée chez moi. Parce que c’est ainsi. Ils me considèrent comme étant une gamine. Une elfe d’à peine dix ou quinze ans, alors que mon corps a près de cinq mille ans.

- Alors je vous suis. Mais je suis pas une princesse, je suis Nàriel.

Quand ça m’arrange. De toute façon, rares sont les fois où je me retrouve obligée d’utiliser mon rang de princesse. Et puis, je ne suis que la nièce de la reine… C’est Legolas le prince ici, moi… Moi je suis sa cousine. Juste sa cousine, ennuyeuse et incapable de dire quoi que ce soit de cohérent, qui ne vit que par ses fusains.

- Par où on va, alors ?

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 16 Mai - 9:30

 
 
 

 


 
Un fusain, il me faut un fusain
feat Nàriel & Nessa Surion (Libre)


 

 

 

 
C'était étrange comme situation, mais peu importe ce qui allait se passer. Je devais avouer que je la trouvais très sympathique et puis, je elle me ressemblais un peu avec ma naïveté, on me prenait souvent pour une enfant et dans un sens, ce fut le cas de Nàriel. Je suppose que comme me moi, elle ne devait certainement pas aimer que l'on considère ainsi. C'est pour cette raison que, jamais, je la traiterais ainsi. Bien entendu, ce n'était que mon point de vue. Cela ne devait pas toujours être drôle de se trouver dans des situations comme celle d'aujourd'hui.

Je lui souris donc et lui proposa par gentillesse de chercher le chemin ensemble, sa réponse me surprise de plus belle.

- Alors je vous suis. Mais je suis pas une princesse, je suis Nàriel.


C'est vrai qui n'aurait pas été surpris qu'une princesse n'utilise pas son rang, maintenant en remontant dans mes souvenirs, Elrohir aussi n'avait pas voulu que je l'appelle prince. Il m'avait simplement demandé de l'appeler par son prénom et sa rencontre m'avait touché au plus haut point. Ce n'était pas de l'amour, mais une belle amitié. Quelque chose qui ne vous arrive que rarement, mais précieux, a vos yeux.

Dire que je m'étais toujours imaginé que les personnes telles qu'eux ne pensent qu'à l'argent ou au rôle qu'ils jouent, je me suis trompé et je regrette d'avoir pensé ainsi. Pour tout dire, c'est merveilleuse rencontre ma laissée des traces.

Elle me sorti de mes pensées avec sa question suivante.

- Par où on va, alors ?

- Que dirais-tu que nous commençons par là, Nàriel.
Lui répondis-je poliment tout en lui indiquant  le couloir de droite avec le revers de la main.

 

 © Jawilsia sur Epicode

 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 31 Mai - 18:16


Un fusain, il me faut un fusain
 



Je suis perdue dans un palais que je visite dans tous les sens depuis près de trois mille ans… N’est-ce donc pas tout à fait… étrange ? Je pousse un léger soupir tout en me mettant à marcher à la suite de la demoiselle inconnue, enfin, pas si inconnue que ça comme je connais désormais son nom. J’avance tout en regardant autour de moi, dans l’espoir de reconnaitre quelque chose. Malheureusement, mon esprit est tout ce qu’il y a de plus fermé à l’idée de m’aider, et je me retrouve à avancer, les bras dans le dos, à la suite de la demoiselle sans un mot, le regard fixé sur le bas de la longue robe bleue que je porte.

- Et, sinon, vous faites quoi dans la vie à part guider les nàriels perdues dans les couloirs d’un château que vous ne connaissez pas ?

J’ironise, un peu parce qu’au fond il y a de quoi. C’est tout de même fort d’en arriver à ne plus savoir où on est alors qu’on est… chez soi. Mon cœur se serre à cette pensée, et des rires remontent à ma mémoire. Les rues d’une cité aujourd’hui disparue. Je devrais aller là-haut, à Ost-In-Edhil, là où j’ai grandi, pour découvrir ce qu’il est advenu de cet endroit. Je le devrais, je le sais, mais je ne suis pas sûre que ma tante accepte de me laisser partir, même avec une escorte. Je suis à moitié folle, rappelez-vous…

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un fusain, il me faut un fusain [topic libre]
» Les lumières du Carnaval *second topic* [Libre]
» Après midi shopping [Topic Libre]
» Un nain aveugle dans les rues d'une cité sur pilotis [topic libre]
» → intrigue 6 : le marché nocturne de Pré-au-Lard (topic libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: