It's only a goodbye [Maerin]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 12 Nov - 2:23


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


C’était une belle soirée à la cité blanche. Un petit vent frais soufflait, venant rafraichir l’air lourd qui avait pesé tout au long de cette chaude journée d’été. Lentement, le soleil disparaissait derrière les montagnes là-bas. Minas Tirith s’animait lentement. Pas qu’elle avait eu l’air morte toute la journée, non, elle s’animait plutôt d’une façon différente. Les travailleurs, venant tout juste de finir une longue journée de labeur, entraient dans les tavernes pour boire un coup et relaxer. Dans les maisons, cela s’animait aussi pour le repas du soir. Les familles se rassemblaient autour de la table et partageaient les moments cocasses de leur journée. J’aurais très bien pu faire partie de l’un de ces rassemblements familiaux, mais pas ce soir. J’avais autre chose à faire.

En effet, ce soir je devais retrouver Aerin pour lui faire part de quelque chose d’assez important. Je n’avais pas osé lui dire plus tôt, alors que je savais pertinemment que j’aurai dû. Mais je ne sais pas pourquoi, je ne l’avais pas fait. Ce soir, je devais annoncer à ma meilleure amie mon départ. Oui, demain je partais. Je partais explorer les différentes contrées de la Terre du Milieu, explorer toutes les merveilles que pouvait cacher ce monde. Cela faisait un moment que j’y songeais et demain, j’allais enfin partir.

Marchant d’un pas rapide, j’arpentais les rues de la cité, allant à la rencontre d’Aerin. Je lui avais donné rendez-vous dans une de ces rares petites tavernes tranquilles, nous permettant de discuter calmement autour d’un bon repas. J’avais attendu d’être le soir, car je ne voulais pas annoncer mon départ à Aerin en plein milieu de la journée alors que tout le monde était débordé. Entrant dans la taverne, je constatais qu’Aerin n’était toujours pas là. Je pris une table dans un coin calme et attendis mon amie qui ne devrait pas tarder. En attendant, je nous commandais à boire.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 12 Nov - 11:04



Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool



L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret



It's only a goodbye



J'avais attendu ce moment toute la journée. Celui où je retrouverais Maenyc, mon meilleur ami et dont j'étais secrètement amoureuse. La journée avait été éprouvante et j'avais besoin de le voir. Le calme s'était rétabli dans la cité, le vent adoucissait l'air étouffant de la journée. C'est en courant que je rentrais chez moi pour me changer afin d'être belle pour me rendre à mon rendez-vous. J'étais aux anges, c'était toujours ce que je ressentais quand j'allais le revoir.

Mon cœur battait la chamade alors que j'enfilais ma robe que j'avais choisie pour la soirée. J'étais plus fors que moi, je voulais être la plus belle, lui faire plaisir. C'est ça l'amour, je pense.

J'avais mis trop de temps pour m'habiller et du coup, je risquais d'être en retard. Mes parents n'étaient pas encore rentrés, avant de m'en aller, je leur mis un mot pour qu'ils ne s'inquiètent pas.

Encore une fois, je me mis à courir pour rejoindre la taverne où il m'avait donné rendez-vous. J'étais tellement impatiente de le voir.

Après un quart d'heure de course, je ralentis mon pas. J'arrivais enfin face à la taverne. C'est le cœur battant à tout rompre que je passait la porte, je me mis à le chercher du regard. Il était là ; assis à une table tout en sirotant un verre. Je me mis à l'admirer tout en me dirigeant vers lui doucement. Mon cœur se mit à s'affoler encore un peu plus. J'étais vraiment heureuse de le revoir. C'était étrange, on s'était pourtant encore vu hier et à chaque fois, c'était pareille.

C'est avec un sourire que je m'approchais de lui :

▬ Bonjour, comment c'est passée ta journée Maenyc ? Lui dis-je tout en lui déposant un baiser timide sur la joue avant d'aller m'asseoir face à lui.

Je le regardais à nouveau en silence, sans aucun doute, j'en étais amoureuse, et cela, depuis mes 17 ans. Bien entendus, il ne le savait pas. Je continuais tout simplement à l'aimer en silence.

Je ne pouvais pas lui dire ce que je ressentais, j'avais trop peur de briser ce lien si particulier qui nous unissait. Nous avions grandi et nos sentiments aussi. Cette belle amitié avec le temps ne s'était pas du tout détruire. Je ne pouvais donc pas en prendre le risque.

Du coup je me contentais de ce lien et c'était toujours avec une immense joie que je le retrouvais.

L'aimer de cette façon, j'en avais pris l'habitude. C'était difficile tout de même, mais il y avait trop de risque en jeux. Le silence dans certains cas et parfois le meilleur choix à faire. J'avais un peu honte de moi, je devais l'avouer. Parce que j'avais l'impression de lui mentir, mais j'étais certaine qu'un jour peut-être, il comprendrait.

J'avais les yeux pétillants de bonheur quand il était là prés de moi. Ma timidité, m'empêchait de lui en demander plus. Alors, j'attendais patiemment qu'il me dise pourquoi il m'avait invité.

Thème par Maguitte2008

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 16 Nov - 19:57


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


J’appréciais le calme que dégageait la taverne. Son cadre était chaleureux et décontracté. Pas de soûlons ou de fêtards en vue, cet endroit était réputé auprès de ceux qui souhaitaient passer une petite soirée au calme tout en sirotant une bonne bière. Malgré ma journée qui avait été bien remplie, j’avais eu le temps de me changer pour être au moins présentable. J’avais opté pour une tenue propre, mais décontractée. J’étais confortable et je n’avais pas trop chaud.

Peu de temps après que j’aie commandé à boire, le serveur revint, posant les verres sur la table. Je le remerciais d’un geste de tête et d’un sourire. Je pris ma chope et bu une petite gorgée. Au même moment, j’aperçus Aerin qui entrait dans le bâtiment. Elle avait revêtit une robe qui lui allait à merveille. Mon amie s’approcha doucement et alors qu’elle déposait un baiser sur ma joue, je posais une main sur son bras et lui souris chaleureusement. « Bonjour Aerin, ma journée s’est très bien passée et toi? »

Alors qu’Aerin prenait place en face de moi, je l’observais. Je ne pouvais nier que ma meilleure amie était très belle dans cette robe et toute arrangée. Bon, Aerin était toujours belle, mais cette fois-ci, il y avait comme un petit quelque chose de plus.

« Je t’ai pris à boire. » lui mentionnais-je en désignant le second verre sur la table. Je croisais en même temps son regard et j’y vis qu’ils semblaient pétiller de bonheur. Je souris, car c’était toujours super de voir Aerin heureuse. Cela me rendait heureux aussi. Il faut dire que nous avions développé un lien très fort avec le temps et je m’en voulais de devoir lui annoncer ce soir que demain je partais sans savoir quand est-ce que je reviendrai. Pendant un quart de seconde, la tristesse ce lut dans mon regard, mais je me dépêchais de le cacher à ma meilleure amie. « J’imagine que tu dois te demander pourquoi je t’ai invitée ici ce soir? »


made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 23 Nov - 14:51


Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool


L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret



It's only a goodbye


Je nageais dans le bonheur, j'ai cette impression incroyable de flotter dans les airs à chaque fois qu'il est là. C'est certainement cela l'amour, ce sont de petits détails incontrôlables mais à peine perceptibles. Mais visible si petits soit-ils, uniquement si l'on observe chaque petite chose si minime, soit-elles. Comme par exemple, le rose sur mes joues quand je lui souris, ma tête baisée quand il plonge son regard dans mes yeux, mon corps qui frisonne quand sa main frôle ma peau. Tout cela est les petits codes de l'amour véritable, qui trahissent les sentiments. Pourtant, même si on arrive à les remarquer, il est plus difficile de les décoder. Il peut nous arriver de mal décoder ses petits signes qu'on n'arrive pas à contrôler. On peut les prendre pour de la simple timidité, ce qui dans mon cas est en faite une partie de ma personnalité. Ils n'y ont pas que cela, les paillettes dans le regard, le cœur qui bat la chamade, ses papillons qui flottent dans votre ventre, enfin ce n'est qu'une impression. Ce sont toutes des allures qui naissent au contact de celui qui vous aimer. Parfois, ils sont correctement décodés et du coup s'est encore plus compliqué. Soit, c'est parce qu'il faut du temps pour les emmagasiner ou tout autre chose qui vont que l'on n'ose pas l'avouer. Tout cela simplement pour dire que l'amour est compliqué.

C'est tout ce que je ressens, quand je me retrouve face à Maenyc, alors que je viens de m'approcher de lui. Mes lèvres déposent un timide baiser sur ses joues, tout en lui demandant des nouvelles sur sa journée. Ce qu'il s'empresse de me répondre à me demander la même chose tout en déposant sa main sur mon bras. Je frisonne sous sa main ce qui me complique un peu la donne sans oublier sous sourire ravageur qui fait chambouler mon cœur. Je lui souris tout en lui répondant à sa question.

▬ Éprouvante, mais ça va mieux maintenant.Tout en allant m'asseoir face à lui, sa main, quant à elle, n'a pas quitter mon bras, ce contact me met du baume sur le cœur et je n'ai pas vraiment envie de le briser. Je l'admire doucement, je ne peux pas m'enlacer. J'ai l'impression étrange que mes joues s'enflamment à cet instant, alors que mon regard ne peut pas le quitter. Je sens naitre un bonheur immense.


▬ Je t'ai pris à boireMe dit-il en me désignant le second verre. Un jus d'orange, pas la peine de dire quoi que se soit, c'est comme-ci il me connaissait par cœur. Dans un sens, on se cannait depuis que j'ai 7 ans.

Je lui murmure un "merci" trop intimidé pour lui rajouter quoique se soit d'autre. Pendant que je le contemple de mes yeux émerveiller. Il me pose la question qui me brule les lèvres.

J'imagine que tu dois te demander pourquoi je t'ai invitée ici ce soir ?


▬Oui, c'est exact... Lui répondis-je d'une voix très douce et timide.

Que voulais vous, j'ai trop peur de trahir ce que je ressens, alors, j'évite parfois de trop parler. Disons, que ce n'est pas que je n'aimerais pas lui dire, ni lui avouer, c'est tout simplement que j'ai peur que si je lui dis, il ne m'aimera plus. Enfin, pour être exacte ; il y a plusieurs façons d'aimer. Parce qu'en somme, l'amitié est aussi une sorte d'amour. C'est cette amitié si incroyable qui nous unit que je ne veux pas perdre. Alors, je préfère l'aimer en silence et qu'il m'aime à sa façon que de tout perdre. Je peux peut-être me tromper, mais pour moi, il est encore trop tôt pour lui en parler.

Les yeux brillants, je les plonge dans les siens. Sa main sur mon bras ne la pas encore quitter que je finis par la prendre inconsciemment dans la mienne tout en attendant sa réponse. Mon cœur, quant à lui, se met à s'affoler parce qu'il m'a semblé pendant une seconde avoir perçût dans son regard de la tristesse.



Thème par Maguitte2008

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 26 Nov - 1:44


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


Doucement, je suis le mouvement d'Aerin, gardant ma main posée sur son bras alors qu'elle prend place à table. Je ressens sous ma main un petit frissonnement presque imperceptible, mais bien présent. Cela fait plusieurs fois que je ressens ce petit frissonnement chez ma meilleure amie lorsqu'il m'arrive de la frôler ou de la toucher. Parfois, je me demande si ce n'est pas par timidité ou par malaise. Pourtant, il m'est impossible de m'empêcher d'avoir un quelconque contact physique avec Aerin. C'est comme si j'en avais besoin. Un geste simple reflétant mon amitié et ma confiance en elle. J'ai l'impression d'être incapable de me dire que ce simple geste pourrait intimider Aerin. Cela fait si longtemps que nous nous connaissons. Ma confiance en elle est immense. Je n'ai plus de gêne avec elle, je pourrais faire n'importe quelle idiotie et n'aurais pas honte de la faire devant cette jeune femme qui est ma meilleure amie et ma confidente. Mais je sais qu'Aerin est une fille timide, c'est un trait de sa personnalité. Alors peut-être que ce petit frissonnement ou que ce petit rose qui teinte parfois ses joues font simplement parti de sa personnalité? Juste cela...

Je ressens toutefois une certaine touche de timidité lorsque Aerin me confirme qu'elle se demandait pourquoi je l'avais invitée dans cette taverne ce soir. Mon amie est timide, cela ne changera pas. Ces petits détails qu'ils m'arrivaient parfois de remarquer confirmaient sans doute cela. Même avec son meilleur ami elle pouvait être timide, voilà quelque chose qui m'étonnait quelque peu. « J'aurai dû t'en parler plus tôt...» Bravo Maenyc, voilà la meilleure façon de mettre un sujet délicat sur la table. Maintenant, elle pouvait s'imaginer n'importe quoi! Lorsque Aerin prend ma main dans la sienne, je ne peux m'empêcher de sourire et me mettre à jouer doucement avec ses doigts. Je ne pouvais pas m'en empêcher, c'était plus fort que moi. Et puis, cela me permettait de prendre une pause pour mieux choisir mes mots. « Je... » Encore une fois, les mots se bloquent au creux de ma gorge et refusent de franchir mes lèvres. Annoncer mon départ à ma famille avait été assez difficile, je ne pensais pas que de l'annoncer à Aerin le serait encore plus. Je parviens tout de même à le faire, faiblement, plongeant mon regard dans le sien et m'y accrochais. « Demain, je dois m'en aller... » Les mots m'écorchèrent la bouche. Comment pouvais-je me permettre de lui annoncer ça comme ça? D'avoir attendu la veille de mon départ pour le lui dire? C'était horrible!

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Déc - 21:12


Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool


L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret



It's only a goodbye


Cette tristesse que j'avais cru percevoir dans son regard pendant quelques secondes me perturba un peu. J'étais troublé par tout ce que je ressentais et encore plus parce que ce qu'il voulait me dire. Sa main sur mon bras ne le quitta pas et comme d'habitude, je frissonnai à son simple contact. Avec le temps, Maenyc avait peut-être dû se rendre compte de certains changements dans mon comportement face à lui. Parfois, j'avais peur que ce petit changement trahisse mon amour pour lui. Mais, rien ne pouvait pour le moment confirmer que mon meilleur ami avait pu le remarquer. En y réfléchissant un peu, je me disais qu'il pouvait mettre cette transformation sur le compte de l'age. Passé de l'enfant à l'adolescente est une modification en somme, tout comme passé de l'ado à l'adulte. Je suis resté la même, enfin pas mon apparence, mon corps à changer, mes traits, sont devenus plus fins tout comme lui. Au fils du temps, le petit garçon est devenu un homme. Celui qui fait battre mon cœur. Je suis tombé sous son charme. Peut-être dés notre première rencontre. Bon, les sentiments que j'avais à son égard n'étaient pas identiques à ceux que j'ai pour lui, maintenant. Disons, que l'amour que j'avais, c'est tout simplement amplifier. Parce qu'il faut avouer que l'amitié est aussi une sorte d'amour. Celui de faire tout pour ne jamais lui faire de mal.

Exactement, ce que je ressens pour lui ; aujourd'hui. Un peu plus fort, un peu plus intense. Parce qu'à présent, je sens battre mon cœur à chaque fois que je le vois. Mes joues rougissent à ses paroles, mes mains cherchent le contact des siennes. J'ai ce besoin présent, de le voir, de sentir sa présence prés de moi.

Alors que je confirme que j'aimerais savoir pourquoi cette invitation, pourtant cela n'a pas vraiment beaucoup d'importance en somme. Puisque sa simple vision me comble de joie.

Mon cœur bat de plus en plus fort dans ma poitrine aux premières paroles qu'il prononce. Il hésite, comme-ci ce qu'il voulait me dire était grave. Du coup, je commence à m'inquiétais, même si ses doigts qui jouent avec les miens ont un effet apaisant. Je sens que quelque chose ne va pas. Je sais maintenant que cette tristesse dans son regard, n'était pas une illusion. Je l'avais bien perçue.

La suite de ses paroles se met à défiler dans mon esprit

▬ Demain, je dois m'en aller... . Je lève ma tête à ses paroles, je me trouve dans l'impossibilité de pouvoir prononcer une seule parole. J'ai l'impression d'étouffer, que la terre autour de moi, vient de s'arrêter de tourner. J'aimerais lui crier que je l'aime, que j'ai besoin de lui. Mais, je ne peux pas. Je n'ai pas le droit de lui enlever son désir. Si demain, il veut partir, je ne le reteindrais pas, même si cela me fait mal. Parce qu'en vérité, je ne désire qu'une seule chose, c'est son bonheur et quoiqu'il puisse arriver, j'accepterais son choix. Peut importe ma souffrance. Souffrir pour l'être aimé, fait partie des mystères de l'amour.

Mes yeux croisent enfin son regard, peut-être a-t-il perçu ma douleur ? J'aimerais la dissimuler, mais la larme que je sens se pointer sur ma joue confirme mon mal. Pourtant, j'aimerais la stopper, mais face à lui, je suis impuissante. Je laisse cette petite goûte amer glisser sur ma joue. Malgré, ma tristesse, je lui souris. Un sourire timide et triste, mais qui lui montre ma confiance en lui

▬ Je ...je sup...ppose que tu en besoin ? C'est tout ce que je peux prononcer sans trahir ce que je ressens. Je reste là, planter face à lui, comme une marionnette, mes yeux plonger dans les siens, cherchant un peu de réconfort. Ma main jouant à son tour avec ses doigts. J'aurais pu en dire plus, mais si je ne mettais pas tu, j'aurais fondu en larmes et peut-être même ; je lui aurais avoué mes sentiments.

Je sais que j'aurais pu être égoïste, que j'aurais pu tout faire pour lui dire de ne pas s'en aller, mais ce n'est pas ce que je veux. Ce que je souhaite au plus profond de mon cœur, c'est qu'il soit heureux. Peut importe que je doive souffrir. Son bonheur est plus important que le mien.

Mes doigts continuent à jouer avec les siens. Je ne peux pas m'en empêcher, j'ai besoin de ce contact encore plus qu'avant. J'ai cette impression étrange de sentir mon cœur se briser. Pourtant, j'essaye tant bien que mal de la dissimuler. Je sais qu'il a dû percevoir certaines choses. Malheureusement, je ne sais pas faire autrement.

Finalement, après quelque petite seconde pour reprendre mes esprits, et mêmes si mon cœur me faisait mal. J’arrive finalement a articulé sur un ton bien plus timide que d'habitude :

▬ Que...que dirais-tu de profiter des dernières heures qu'ils nous restent ? Que vouliez-vous, je ne peut pas l'empêcher de partir, mais du coup j'aimerais le garder le plus longtemps prés de moi. Je veux graver dans ma mémoire chaque parcelle de ses traits. Comme un souvenir merveilleux. Un cadeau que je lui offrirais avant son départ.


Thème par Maguitte2008

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Déc - 3:00


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


Pourquoi le bonheur ne pouvait-il jamais durer? Pourquoi bonheur était-il toujours de paire avec tristesse? En fait, comment pouvais-je infliger cela à ma meilleure amie? Je devais partir, ça, c'était évident. Cela faisait un bon moment que j'en ressentais le besoin. L'appel de l'aventure si on veut. Moi qui pensais être prêt à annoncer ce soir mon départ à Aerin, je me rendais compte que je ne l'avais pas été du tout. Que serait-ce demain? Dire au revoir à tout le monde en même temps? Mes parents, ma petite sœur, Aerin... Allais-je vraiment être capable de partir? Je ne sais pas trop...

Lorsque je lui annonce que je pars demain, Aerin relève la tête et son regard croise le mien. Une larme perle au coin de l'un de ses yeux, cela me fend le cœur. Notre amitié est si forte maintenant que je m'en veux de partir loin d'elle. Même si au fond de moi, je sais que cette amitié ne disparaîtra jamais, je m'en veux. Dire que je vais laisser cette fille que j'avais pris sous mon aile alors que nous n'étions que des enfants. Je l'avais défendue contre tout ceux qui osaient l'embêter et demain, je la laisserai seule. Je savais pertinemment qu'elle se débrouillerait très bien seule, mais elle restait toujours pour moi ma protégée. Cette dernière me sourit tristement et parviens à dire quelques mots. « Tu sais déjà que j'ai toujours voulu aller explorer les confins de cette Terre... Je ne veux pas que tu penses que j'abandonne cette si belle cité ou nous vivons, je reviendrai... » Je joue toujours avec les doigts de mon amie. Cela me distrait un peu. Je n'avais jamais vraiment fait ça auparavant. Une impulsion j'imagine? Mais cela m'apaisait en quelque sorte. Je pensais un peu moins à mon départ de demain. Je stoppais timidement le mouvement de ma main lorsqu'Aerin me proposa, d'un ton plus timide qu'à son habitude, de profiter des dernières heures qui nous restent ensembles. Cette remarque me fait sourire. C'est plus fort que moi. Peut-être est-ce parce qu'au fond de moi, j'espérais qu'elle le propose? « Pourquoi pas? Que proposes-tu de faire?»

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Déc - 15:25


Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool


L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret



It's only a goodbye


Triste, c'était l'état dans lequel, mon cœur se trouvait à l'annonce du départ de mon meilleur ami. J'avais beau essayer de dissimuler mon mal, mais je savais qu'il l'avait remarquer. Parfois, il y a des gestes qu'on ne peut dissimuler. Pourtant, j'ai le cœur en pleure alors qu'il se trouve face à moi ? La faute à son départ. Je sais que je ne pourrais pas le retenir et puis, je ne veux pas qu'il souffre à causse de moi. Je devrais profiter du moment qu'ils nous restent même ses quelques heures. Tout est à prendre, garder les bons moments en mémoire et se les remémore quand je me sentirais triste.

J'ai tout suite compris sont besoin d'évasion. Plus d'une fois, il en avait parlé et plus d'une fois, j'avais prié pour que cela n'arrive pas. J'étais égoïste à ce moment-là, peut-être parce que j'étais encore jeune et que je ne pensais pas à ce que lui voulais, à son désir. Maintenant, c'est différent. Sans doute, dû à la place qu'il a pris dans mon coeur. J'ai le cœur en marmelade, mais je ne veux pas le retenir. Je souhaite simplement qu'il réalise son vœu.

Je l'écoute alors me dire ce que j'avais compris déjà depuis pas mal de temps. Nos doigts qu'en a eux continues à jouer entre eux. Ce contact me procure un tel bien que je veuille qu'il ne s'arrête pas. Ces paroles me vont droit au cœur. Cela m'affecte à tel point que je ne peux m'empêcher de lui répondre la voix écorchée par le chagrin.

▬ Je sais Maenyc, je l'ai toujours su et ne t'inquiète pas, je ne penserais jamais cela venant de toi. Je sais simplement que tu en as besoin et puis j'attendrais ton retour.

Pour une fois, j'avais laissé aller ce que j'avais sur le cœur au dernière paroles. Je ne sais pas si cela avait trahi mes sentiments pour lui. Mais, ce qui était certains, c'est que peut-être pouvait-il le mettre sur le compte de notre lien si particulier qui nous unissait et certainement ma timidité. Je devais trouver quelque chose pour ne pas lui laisser le temps de réfléchir à mon comportement. Je finis par trouver. Je lui propose de profiter des heures qu'ils nous restent

C'est à ce moment-là que ses doigts stoppent leurs jeux. C'était tout ce que j'avais réussi à dire, en vérité, je ne savais pas vraiment comment faire pour profiter du peu de temps qu'ils nous restaient. Sa question me laissa un peu perplexe, je devais l'avouer. Son rire, sur son visage me fit sourire à mon tour oubliant en même temps mon trouble. J'étais certainement encore plus rouge que d'habitude. Ce fut le feu aux joues que je répondis toujours plus timide.

▬ " Que dirais-tu de faire un pic nique à la belle étoile comme quand nous étions petits ? "

C'était la première chose qui m'était passée par la tête. J'adorais voir les rayons de la lune danser dans ses cheveux. Le lac de notre enfance qui murmurait pendant que nous mangeons. C'était de merveilleux souvenirs. Je me souviens de ces pic-niques comme-ci c'était hier. Avec les années passées, le travail, les combats, ces petites choses que nous fessions quand nous étions enfant avait disparut de notre quotidien. Le plus souvent, c'était de simple repas dans une taverne comme aujourd'hui ou des simples bonsoirs échanger parce qu'ils nous restaient peu de temps pour nous. Malgré cela, notre belle amitié avait continuer et je suis certaine qu'elle continuera encore après des années. Pourtant, il avait toujours trouvé à apparaitre quand j'étais ennuyé par les autres. Toujours là à veiller sur moi, tel un ange gardien. J'avais les yeux remplis de paillettes malgré les quelques larmes qui si logeaient. En sachant que je garderais ces dernière graver dans mon cœur comme un cadeau de notre amitié si spécial.



Thème par Maguitte2008

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 22 Déc - 22:40


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


J'approuvais l'idée d'Aerin. Si nous pouvions profiter des quelques heures qui nous restaient ensembles, cela aiderait peut-être à rendre les adieux moins difficiles? Quoique je n'en sois pas si convaincu... Mais bon... Demain, j'allais quand même nous séparer après plus de 10 ans d'amitié. J'étais un monstre. Mais c'était plus fort que moi, je ne pouvais m'empêcher de partir. Depuis le temps que j'en rêvais! À cet instant, je me promis que dès que j'allais avoir assouvis ma soif d'aventure, j'allais revenir. Mais je ne me doutais pas à cet instant que, même si cela arriverait, un événement viendrait perturber ma vie et m'empêcherait de revenir dans cette si belle et si grande cité. Mais je ne pouvais savoir, je ne prédisais pas l'avenir...

Lorsqu'Aerin me répond d'une voix écorchée par le chagrin qu'elle sait, que je ne dois pas m’inquiéter et qu'elle attendra mon retour, je me sens encore plus mal. Même si je sais pertinemment que cela n'arrivera pas, j'ai l'impression que demain, je vais briser une amitié si précieuse à mes yeux. Pourquoi les adieux sont si difficiles? Et même qu'ils ne sont pas encore fait. Ce n'est qu'un avant-goût, les vrais adieux seront demain. Je dois arrêter de penser à cela, je dois seulement songer au moment présent. Je suis avec Aerin, ma meilleure amie, et nous allons passer du bon temps ensembles, comme il y a, il me semble, une éternité. « Je sais que tu attendras, mais s'il-te-plait, ne fait pas que cela, continue ta vie pendant que je ne serai pas là. Je reviendrai un jour, et quand ce jour arrivera, nous le fêterons. » Que pouvais-je dire de plus? Rien sans doute. Je n'avais rien trouvé de mieux à dire.

Je vois Aerin rougir à vue d'oeil lorsque je lui demande ce qu'elle désire faire durant ces dernières heures qui nous restent et qu'elle propose que nous allions faire un pique-nique à la belle étoile comme lorsque nous étions petits. Cette timidité grandissante chez Aerin m'amuse. Je sais très bien que c'est un trait chez elle, mais je ne l'avais jamais vue aussi gênée. Peut-être est-ce parce que c'est l'une des premières fois qu'elle me propose une sortie depuis longtemps? D'habitude, c'est moi qui invite, mais cette fois, c'était différent. « Pourquoi pas? C'est une excellente idée! » Je souris, puis me lève, présentant mon bras à mon amie. Quant à retourner à ce lac, pourquoi ne pas y retourner comme avant? Bras dessus, bras dessous. « Allons chercher le nécessaire. »

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 23 Déc - 14:59


Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool


L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret



It's only a goodbye


La vie est remplie de surprise, de bonne comme de moins bonne. Le fait de savoir que je risquerais de ne plus revoir mon bel ami pendant de nombreuses années certainement me remplis le cœur de tristesse. Le chagrin remplit mon cœur, mais je n'ai pas le droit de me laisser aller. Je dois être forte pour empêcher qu'il se sente coupable de son départ. Voir de la peine dans son regard me fend le cœur. C'est une image que je ne veux pas garder, je voudrais garder dans ma mémoire, son merveilleux visage, le voir avec un sourire sur celui-ci.

Je sais que demain se sera difficile tant pour moi que pour lui. L'attende sera-t-elle aussi longue. J'ai la gorge écorcher, j'ai beau essayer d'être forte, d'essayer de ne rien laisser paraitre, mais aujourd'hui cela me semble bien plus difficile que les autres fois. Une petite me crie de tout lui dire, lui dire ce que je ressens, mais je ne l'écouterais pas. Parce que si je lui dis, peut-être restera-t-il ? Ou pire, il s'en ira en courant ? Je ne peux donc pas prendre de risque.

Peut-être qu'un jour, je lui avouerais. J'espère que si ce jour arrive, qu'il comprend la raison d'avoir tue mes sentiments à son égard. J'aimerais tellement que tout cela soit différent, que je sois moins attristé par son départ comme cela les adieux seront bien moins difficiles. Je me dis que ce seront que des au revoir et non des adieux.

L'amitié que j'ai pour lui, enfin l'amour ne se brisera jamais. Je sais au fond de moi ce que j'avance. Parce que je ne pourrais jamais aimer quelqu'un d'autre, et même si je dois attendre son retour toute ma vie, je le ferai. C'est étrange de pensée de la sorte, je sais aussi que ma mère ne sera jamais d'accord avec ça. Qu'elle ne voudrait que mon bonheur. C'est ce que veulent toutes les mères pour leurs enfants. Alors, se serait compréhensible qu'elle agit de la sorte.

Mon destin, je l'ais mis entre ses mains, je devrais apprendre à vivre sans lui, je sais que j'aurais dure, je tiendrais bon j'en fais la promesse. Ses paroles me font droit au cœur, il me promet de revenir. Cela met un peu de baume à mon cœur meurtri. Encore, une fois, il se soucie de moi et cela fait apparaitre un petit sourire sur mon visage marqué par la tristesse.


▬ Je t'en vais la promesse Maenyc... Je plonge alors mes yeux dans les siens, tant pis s'il remarque quelque chose, je sais qu'il peut prendre ses yeux pétillants comme de la timidité, mais aujourd'hui, j'ai du mal comme je l'aie dit à contrôler mes gestes et surtout mes sentiments. Je me sens si chamboulé que c'est devenu impossible de tout contrôler.
▬ Je m'occuperais des gens qui ont besoin de moi pendant ton absence, je continuerais ma vie mais promet moi que quelque soit le temps que tu mette pour revenir , que tu me reviendras. Je sais qu'il peut arriver des choses qui font en sorte que le retour soit plus long. Je veux que tu sache que quelle-que soit l'attende, je t'attendrais et je fêterais ton retour comme il se doit. J'avais laissé parler mon cœur. J'espérais qu'il ne fasse pas trop attention à mon état d'âme aujourd'hui. Peut-être le prendrait-il sous l'effet du chagrin, dans un sens ce n'était pas un mensonge, j'étais si malheureuse de savoir qu'il allait s'en aller demain. Peut-être aller-t-il aussi le mettre sur ma timidité. Ce qui n'est pas faut dans un sens.

Je rougis de plus belle, mes joues sont en feu surtout quand il me demande ce que j'aime faire pour passer ses dernières heures ensembles. Oui, mon cœur s'affole dans ma poitrine. Il fallait avouer tout de même que c'était la première fois que c'est moi qui l'invitais, les autres fois, c'était toujours lui. J'étais contente de mon idée et encore plus heureuse quand il fut d'accord avec celle-ci. Il se leva alors, je le suivis du regard encore plus rouge qu'avant. Il me présenta son bras comme dans mes souvenirs, je tendis le mien vers le siens un sourire sur les lèvres. La douleur ne s'était pas effacée pour autant, mais c'était adouci au contact de ses bras.

▬ Allons chercher le nécessaire. Se fut bras dessus, bras dessous comme au bon vieux temps que nous sortirent de la taverne.

▬ Avec plaisir... Mon cœur battait la chamade, je frissonnais à nouveau quand son bras avait frôlé le mien. J'avais repris le dessus de mes sentiments. Enfin, pour le moment. Nos pas nous conduisent chez moi, comme d'habitude, on s'amusa à préparer nos sandwiches que nous installions confortablement dans un panier, une cruche d'eau les rejoins, ainsi que le reste de la tarte au pomme dont j'avais le secret. On prit aussi une nappe et une couverture. Pendant, ce temps pas une seule seconde, j'avais pensé à autre chose qu'a ce pic nique que nous passerons ensemble à la belle étoile.

Thème par Maguitte2008

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 10 Jan - 17:05


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


Je souris aux paroles de mon amie. Tout ce que je voulais suite à mon départ, c'est qu'elle continue de vivre sa vie normalement. Les malades avaient besoins d'elle et puis elle ne méritait que d'être heureuse. J'étais content qu'Aerin comprenne cela et qu'elle aprouve mes paroles. Je lui faisais la promesse de revenir et elle, de continuer sa vie comme elle l'est présentement. Cela me satisfaisait. J'aurais été pleinement satisfait si j'avais pu amener avec moi ma douce amie, mais je savais que le monde hors des murs de la cité blanche n'était pas vraiment fait pour elle. Aerin était guérisseuse, pas guerrière. J'aurais trop peur qu'en l'amenant avec un moi, un malencontreux évènement se produise et que je la perde pour toujours.

Lorsque je présente mon bras à Aerin, je peux voir que cette dernière est encore plus rouge que l'instant d'avant. Allons bon, je savais mon amie timide, mais pas à ce point. Cela m'amusa et me fit sourire. Que se passait-il avec elle? Je me retins de lui mentionner que le rouge lui allait très bien. Je ne voulais pas la gêner encore plus. Bras dessus, bras dessous, nous allâmes tout droit chez Aerin pour préparer le nécessaire à notre pique-nique. Nous préparâmes des sandwiches et les mirent dans un panier avec une cruche d'eau. Aerin prit le soin d'y ajouter un reste de tarte aux pommes. J'adorais ses tartes et elle le savait. Elles étaient toujours délicieuses et jamais je n'avais mangé d'aussi bonnes tartes aux pommes que les siennes. Avec cela, nous prîmes évidemment une nappe ainsi qu'une couverture. Je pris le tout dans mes bras. Nous étions prêts à partir. « Tout y est? Allons-y! »

Le lac de notre enfance n'était pas très loin de la cité. Pour s'y rendre, il fallait seulement sortir des murs de Minas Tirith, puis marcher environ cinq à dix minutes et nous y étions. Franchement, l'endroit n'avait pas changé. C'était comme dans mes souvenirs. Ces dernières années, Aerin et moi n'avions pas vraiment eu le temps d'y retourner dû à nps occupations personnelles. J'étais toujours très heureux d'y retourner, cela me rappellait pleins de beaux souvenirs. « Ça n'a pas changé. » Je pris un instant pour admirer le tout, un sourire au lèvres. Avec la lune se reflètant ainsi sur le lac, cela donnait un peu de magie à l'endroit.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 23 Fév - 17:58



Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool



L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret



It's only a goodbye



Lorsque son bras se posa sur le mien, je frissonnai et je sentis sur mon visage apparaître du rose sur mes joues. Décidément, j'avais du mal aujourd'hui à contenir mes sentiments. J'avais la chance d'être timide et du coup je n'avais pas besoin de dissimuler cela au moins. C'était parfois utile de posséder un défaut de la sorte. Non, j'avais simplement la chance de le faire passer pour mon petit défaut. Ces parois utiles c'est petite chose. Nous ne me mirent pas beaucoup de temps pour arriver à ma demeure. C'était comme au bon vieux temps, nous marchons bras dessus, bras dessous. Je souris tout en pensant à cela. De merveilleux souvenir envoie au plus profond de mon coeur. Je tiens à m'en construire encore aujourd'hui. Nous préparions ensemble le panier que nous emporterons pour le pique Nick. Je n'ai pas oublié d'y glisser le reste de la tarte que j'ai préparé cette aprèm.Je sais qu'il est adoré, si j'ai le temps, peut-être que lui ferais-je une pour qu'il emporte avec lui au cas où il aura un petit creux pendant son voyage. Rien que d'y penser et cela me met déjà de la joie dans mon coeur et efface doucement cette douleur que je ressens en sentant l'heure avancer de son départ. Pour, l'instant, il faut que je cesse d'y penser, je dois profiter du plaisir des heures qu'ils nous restent à partager ensemble.

Le lac n'est pas très loin. Quelques minutes de marche et nous voila arrivés. C'est fou, ce qu'il n'a pas changé. Aussi transparent que dans mes souvenirs et une odeur de fleur des champs se mélange à mes narines. Un nouveau frison se fit sentir, mais c'est sans importance. Je prends alors le panier qu'il a dans sa main. Ma main frôle alors la sienne et je frisonne de plus bel. Ce n'est pas croyable, j'ai vraiment du mal à contenir mes sentiments, je peux jouer sur le vends qui joue dans nos cheveux. C'est comme quand nous étions enfant tout sommes identiques. À peine ai-je formulé cette penser que, l'a dit tout haut.

▬ Ça n'a pas changé.

Je souris à mon tour tout en rajoutant à mon tour :

▬ Exactement comme quand nous étions enfant, c'est comme-si le temps, c'était arrêter à cet endroit tout en gardant nos souvenirs.

Je prépare alors l'endroit, on nous pourra déguster nos mets. Je place la nappe bien à plat, dépose ensuite le panier sur celle-ci pour ensuite sortir le trésor que contient notre panier. Deux assiettes, les sandwichs et sans oublier ma fameuse tarte.

Je dispose le tout sur les deux assiettes et termine par m'asseoir. Je lève alors mon regard vers le sien tout en fessant signe de me rejoindre sur la couverture.

Je me permets de l'admirer pendant qu'il s'installe sur la couverture, ma main encore une fois vient de frôler la sienne et je sens ce petit frison refaire surface. Je me demande, si un jour j'arriverais à lui dire sans éprouver cette peur de perdre cette merveilleuse amitié, ce lien si particulier qui nous a lié le jour de mes 9 ans. Pour rien au monde, je ne changerai cela. J'aimerais seulement lui dire qu'avec le temps mon amour pour lui c'est modifier avec le temps. Mais, pour le moment, je vais arrêter de me poser toutes ces questions et je vais continuer à partager ces dernières heures où ils nous restent à passer ensemble et j'espère du fond du coeur lui offrir de merveilleux souvenir qu'il emportera dans son coeur.

Thème par Maguitte2008

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 3 Mar - 3:22


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


Alors que je suis en pleine contemplation de ce lieu dans lequel je n'étais pas retourné depuis un bon moment déjà, je sens la main d'Aerin frôler la mienne alors qu'elle me prend le panier des mains. Je souris alors, observant la lune qui se reflète sur l'eau claire du lac. Pendant un instant, je ferme les yeux et respire l'air frai du soir. Une odeur de fleur des champs vient titiller mes narines. Cet endroit est bien le lieu idéal pour un pique-nique qu'il soit de nuit ou de jour. Aerin confirme mes paroles, ajoutant que c'était comme si le temps s'était arrêté ici, gardant tous nos précieux souvenirs. Je ne peux qu'être d'accord avec elle.

J'ouvres les yeux et constate que mon amie a installé la nappe, les ustensiles ainsi que notre repas. Lorsqu'elle m'invite à la rejoindre, j'accepte avec plaisir, m'installant à ses côtés. Sa main frôle la mienne. Je ressens alors le besoin de la prendre dans la mienne. Qui sait quand est-ce que je pourrais de nouveau avoir ce contact? Doucement, j'entremêles mes doigts aux siens. J'observe un instant Aerin, alors que le vent joue dans ses longs cheveux bruns, puis réalise que mon ventre gargouille. Je n'ai rien avalé depuis le dîner. « Et si nous goûtions à ces sandwichs? » Je lâches alors la main de mon amie pour prendre le sandwich qui m'est destiné. Je prends une première bouchée que je savoure pleinement. « Délicieux! » Cela me rappelait tant de bons souvenirs passés ici. Et dire que lorsque nous étions jeunes, nous passions presque tous nos midis ici. Voilà que maintenant nous avions à peine le temps de nous y rendre. Mais ce soir nous y étions et je n'allais pas oublier cet instant.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 10 Mar - 11:40



Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool



L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret



It's only a goodbye



Je profite à de ce que Maenyc a fermé les yeux pour préparer le coin où nous allons pic niquer. Cela me rappelle notre enfance, pourtant même si ces derniers temps les moments que nous passions ensemble étaient de courte durée, les souvenirs sont encore vivaces dans mon esprit. Tout est prêt, la nappe est bien installée sur le sol qui servira à recevoir les assiettes, le reste de la tarte aux pommes et si je ne me trompe pas la cruche d'eau. Je n'ai jamais aimé le vin et toutes ces boissons alcoolisées, d'ailleurs, je me souviens de la première fois que j'ai voulue goûter une de ces boissons, j'ai cru m'étouffer avec et de plus ma gorge était en feu, Maenyc, lui n'avait pas pu s'empêcher d'éclater de rire à la vue de mon visage rougi par la boisson.

Depuis, je dois avouer que je n'ai plus jamais osé y toucher, je préfère largement le goût pur de l'eau ou celui délicat des oranges fraîchement presser.

Je me permets de le regarder un instant, alors qu'il a encore les yeux clos, mon coeur tambourine dans ma poitrine encore et encore. C'est toujours ce qui se passe quand Maenyc est près de moi. Je me demande toujours combien de temps, j'arriverais à lui cacher mes sentiments. Il y a plusieurs façons d'aimer. Aimer une personne que l'on considère comme un ami, aimer secrètement ce qui est mon cas et encore façon, en sens, ce qui veut dire que l'amour est rempli de mystères. Je souris doucement à la simple pensée de cette phrase qui doucement dévie dans ma tête * Je t'aime.* Ce sont que deux petits mots mais qui défilent beaucoup pour moi. Peut-on dire à un ami, je t'aime ? Je pense que oui, mais certainement pas de la même façon qu'a son amoureux. Ce sont deux sentiments bien différents et pourtant si importants l'un comme l'autre. Parce que par amitié, on est tout aussi bien capable de traversée un océan tout comme on le verrait pour celui qui fait battre votre coeur.

Que se passerait-il ? si sans m'en rendre compte, je lui murmurais, c'est quelques mots. Que penserait-il de moi ? Encore et toujours cette petite crainte qui m'en empêche. Il vient d'ouvrir les yeux, discrètement, je retourne à ma tache et quitte son beau visage de mon regard avant de l'inviter me rejoindre sur la couverture où j'ai pris bien soin d'installer la nappe devant celle-ci. Mon coeur ne peut s'en pêcher de sourire tout comme de battre de plus en plus fort. Combien de temps vais-je encore tenir ainsi ? Le temps qu'il faudra tout simplement. Parce que, je ne suis pas comme celle qui pense à elle avant tout le reste, non moi c'est son bonheur qui passe avant le mien et tant qu'il est heureux, je le suis également.

Lorsqu'il vient enfin me rejoindre, ma main frôle la sienne pendant que je lui tends l'assiette contenant son sandwich. Je frisonne à ce simple contact, c'est une réaction que je ne peux, hélas, pas contrôler. Peux importer, ce qui compte, c'est le temps que l'on passe ensemble. Qui sait combien de temps ? Vais-je devoir attendra son retour ? Combien de temps avant que ma main rencontre à nouveau la sienne ? Que mon corps frisonne ainsi à son contact ? Malheureusement, je ne connais pas la réponse. Pour l'instant, je continue de passer du bon temps à ses côtés et me créer ainsi de merveilleux souvenir qui me permettons de tenir jusqu'à son retour.

Je sens sa main prendre la mienne, ses doigts qui s'entrelacent avec les miens, c'est tout simplement divin même si j'ai tout mon qui tremble à ce contact. Je caresse à mon tour ses doigts, les frôle doucement, mon geste est aussi délicat que le frottement des ailes d'un papillon qui vient de se poser sur votre main. Je rougis encore, encore quelque chose, je ne peux pas contrôler.

Un petit grognement se fait entendre, c'est le gargouillis du ventre de Maenyc, nous ramenant à la réalité. J'éclate de rire au moment même où il propose de goûter aux sandwichs. Une simple bouchée et le voilà qu'il n'articule que c'est délicieux. Je calme alors ce fou rire et me permets de l'admirer." C'est toi qui es délicieux" lui murmuré-je à mon tour le rose au joue.

Oui, délicieux, adorable, merveilleux, sensationnel est encore d'autre mot qui me vient à l'esprit, demain sera un autre jour. Cette nuit cette notre nuit, celle qui nous rempliront la tête de souvenir et qui viendra rejoindre mes rêves quand je rêve de lui la nuit ou que je me sens triste. Il est mon étincelle qui éclaire mon chemin; celui qui fait battre mon coeur et que j'aimerais tellement crier au monde entier que c'est lui que j'aime et que j'aimerais toujours.

Thème par Maguitte2008

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 21 Mar - 16:42


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


La nuit est vraiment belle. Un petit vent frai souffle pou rafraîchir l'air étouffant qui avait duré toute la journée. La lune brille, se reflétant sur le petit lac tout près, le parfum des fleurs embaume l'air, tout est tranquille. Des étoiles parsèmes le ciel. Le temps est beau. Que demander de plus? Je suis en compagnie de ma meilleure amie. Cela fait si longtemps que nous n'avons pas partager un moment comme celui-ci. Je ne l'oublierai pas. Pour l'instant, j'écarte de mes pensées mon départ du lendemain. Je me refuse d'y penser. Je suis ici pour passer un bon moment avec Aerin, je ne vais pas le gâcher en me préoccupant de mon départ. Ça ne se fait pas.

Nous sommes assis, là, au sol, des sandwichs et une tarte devant nous. Tout cela dégage de bonnes odeurs appétissantes. J'ai soudainement faim. À peine mon ventre vient-il de gargouiller, qu'Aerin éclate de rire. L'aurait-elle entendu? Sans doute. Je ris à mon tour, puis me saisis de mon sandwich et prend une bouchée. Délicieux, comme toujours. Je n'hésite pas à le mentionner à mon amie, puis reprends une bouchée alors qu'elle me dit que c'est moi qui est délicieux. Elle l'a simplement murmuré, mais je l'ai tout de même entendu. Je souris et l'observe. « Eh bien, merci!  » Parfois, je me demande où mon amie trouve tous ces compliments. Cela me fascine en quelque sorte. Je me perds alors dans la contemplation d'Aerin. J'avais remarqué qu'elle portait une robe, mais je n'avais pas eu l'occasion de lui dire combien elle lui allait bien. « J'ai oublié de te dire que cette robe te va à merveille. Est-elle nouvelle? » Je ne connaissais pas la garde-robe de mon amie, mais j'étais presque certain de ne l'avoir jamais vue porter cette robe, à moins que ce ne soit rare ou que je ne m'en souviennes plus.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 30 Mar - 17:11



Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool



L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret



It's only a goodbye



Une nuit magique que rêver de mieux ? C'est fantastique ce qui m'arrive, je sais que demain, il ne sera plus là, que ce sera l'heure des adieux. Non, un simple au-revoir. Je sais qu'il reviendra; à cause d'il me le promis. Une promesse pour nous est quelque chose de sacré. Cela me rappelle notre enfance en quelque sorte, la fameuse nuit que nous avons passée une nuit blanche a la belle étoile, je me souviens aussi de la colère de ma mère à notre retour. Mais la crise de ma mère avait vite été dissipée par le souvenir de cette belle nuit. Nous étions si heureux de passée du temps ensemble que nous n'avions en fait pas vu l'heure passée. C'est quand le soleil a décidé de pointer le bout de son nez que nous nous sommes rendu compte du temps passé. C'est bras dessus dessous que nous sommes rentrées chez nous. Enfin, sans oublier qu'il m'a d'abord ramené chez moi, comme toujours. Veillant sur mon bien-être comme l'ange gardien qu'il était devenu pour moi.
Je souris doucement en me souvenant de cette soirée. Je sais qu'elle partit du souvenir d'aujourd'hui. Je le regarde du coin de l'oeil, un sourire au coin de ma joue, le feu aux joues. Sans me rendre compte alors qu'il venait de dire que mes sandwichs étaient délicieux, je lui avais murmuré que c'était que je trouvais délicieux. Je l'entendis me remercie à mon compliment. Je dois dire que mes joues avaient dû prendre une couleur rosâtre depuis tout à l'heure. Je crois même qu'elles viraient  vers le rouge. Mais peu importe, aujourd'hui était notre soirée et pour rien au monde je me priverais de le combler de compliment. Ce qui n'était pas difficile puisque j'étais amoureuse de lui. Cela bien entendu, même si j'avais l'intention de lui dire un jour, je ne le ferais pas aujourd'hui. Non, parce que je ne voulais aucun frein à son départ. Son rêve d'évasion devait se prendre conscience de cela. J'attendrais donc son retour pour le lui avouer à son retour si toutefois, je trouverais la façon de le lui formuler..

Le rouge aux joues, je cherchai quelque chose à dire pour ne pas dévoiler mes sentiments. Mais je n'eus pas le temps de dire quoi que ce soit parce que c'est lui qui le vit en me compliment sur ma robe tout en me demandant si elle était nouvelle. Je lui souris de plus belle .

▬"Effectivement, c'est une nouvelle robe. Tu connais ma mère, elle n'oublie jamais une occasion de m'en acheter des nouvelles, même si je ne trouve pas toujours l'intérêt des mètres. Mais merci du compliment et content qu'elle te plaise, c'est bien la seule des robes qu'elle me hait ramener qui est sans froufrou. " Lui avais-je répondu honnêtement et avec beaucoup de timidement dans la voix.

C'est vrai ma mère, me ramenait tellement de robe, que j'avais l'impression de posséder un magasin à moi toute seule. Tout cela me faisait rire. Parce que au final, la moitié de mes robes restaient dans le placard. Celle-ci, je l'avais enfin sortie et mise pour plaire à Maenyc et oui; ce n'est pas parce que je n'avais pas l'intention de lui parler de mes sentiments que je n'avais pas le droit de me faire belle pour lui plaire et puis, il fallait avouer que la soirée était une belle occasion pour la mettre.

Je ne savais pas, de quoi demain étais fait, ni comment le reste se déroulera mais je voulais que cette nuit soit la plus belle.

Je me retournai vers lui :

▬" Te souviens-tu de cette nuit blanche que nous avions passée ? Celle où nous avons passé toute la nuit à parler...murmurais-je alors que je plongeais mes belles prunelles dans ses iris. "...Que dirais-tu de construire un autre souvenir dans ce style-là ? De passer le reste de la nuit à imaginer notre f...futur par exemple ou autre chose..." J'avais terminé le feu aux joues, des paillettes dans les yeux. J'avais dit en somme n'importe quoi parce que j'avais du mal à imaginer que, demain, je serais seule avec mes souvenirs.

Ce n'était pas de l'égoïsme, non tout simplement un peu de tristesse que je ressentais et que je devais dissiper pour ne pas y penser et profiter de cette nuit.

Thème par Maguitte2008

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 13 Mai - 2:44


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


La nuit était franchement belle. Nous étions là, tous les deux, à passer du bon temps sans ce soucier que demain, rien ne sera plus pareil. Dans moins de 24h, je ferai mes adieux à ma familles et à mes amis. J'enfourcherai ma monture et quitterai ma ville natale. Je quitterai la cité blanche, je quitterai ma famille, je quitterai Aerin. Et pour combien de temps? Seul l'avenir me le dira. Je ne sais quand je reviendrai, mais je sais que je ferai tout mon possible pour remettre les pieds ici. Demain, quitter Aerin serait une chose difficile, mais j'allais aussi devoir quitter ma mère, mon père et ma petite soeur que j'aime tant. Ça, cela risquait d'être toute une épreuve. Mais mieux valait ne pas y penser et se concentrer sur le moment présent.

Je complimentais Aerin sur sa robe et celle-ci me confirma que cela en était bien une neuve. « Mais de rien voyons. » Je laissais échapper un rire lorsque mon amie affirma que cette robe était bien la seule que sa mère lui ait ramenée qui n'avait aucun froufrou. C'était assez comique à entendre. Aerin ressorti un de nos souvenir; celui ou nous avions passé une nuit blanche à parler. Elle proposa par la suite de construire un autre souvenir de ce genre, chose qui n'était pas de refus. « C'est une bonne idée, affirmais-je, quel futur t'imagines-tu? »

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 16 Mai - 15:49



Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool



L'amour le plus discret laisse par quelque marque échapper son secret



It's only a goodbye



C'était une soirée magique, ressemblant étrangement à la première fois où nous avions passé une nuit blanche. Le souvenir de cette nuit-là revit surface dans ma mémoire. J'avais du mal à imaginer que dans quelques heures, il ne sera plus là et que malheureusement ce serait l'heure de lui dire au revoir. Oui, un simple au revoir, parce que je sais qu'il reviendra. Il le faut pour que je puisse enfin lui avouer dès son retour mes sentiments. Je sais que je pourrais le faire maintenant, mais si je lui dévoilais à l'instant ce que je ressens et qu'il décidait de rester lui  à cause de ce secret, je me le pardonnerais jamais. Parce que son rêve ne se réaliserait pas et je me sentirais coupable toute ma vie.

Je ferais tout pour qu'il soit heureux et comme je l'ai dit et redis, je suis prête à taire ce que je ressens pour qu'il réalise son vœu le plus cher.

J'attends son rire dans la nuit, il sonne comme des notes de musique à mes oreilles. Je le regarde alors discrètement et sens à nouveau naître un sourire sur mes lèvres. Je me suis toujours confié à lui, le fait de lui confirmer pour ma robe m’a fait remonter encore une fois de vieux souvenirs. C'est à cet instant que je lui parlai de notre souvenir de cette fameuse nuit et lui demandant en même temps de nous construire un nouveau souvenir tel que celui là. Il confirma que je fus une bonne idée, mais la suite de sa réponse me surpris.

▬"«..., quel futur t'imagines-tu? » "

▬" Celui d'être marié à celui que j'aime et toi ? je lui avais tout simplement répondu honnêtement et avec beaucoup de timidité dans la voix. Mes joues devaient certainement avoir pris de la couleur supplémentaire depuis pas mal de temps.

Que pouvais-je donc lui répondre d'autres que la vérité; heureusement dans un sens que je n'avais pas laissé parler mon coeur en prime, malheureusement ce n'était pas le cas de mes gestes. Que se serait-il passé si sans le vouloir, je lui avais dévoilé que c'était de lui que je parlais. Se serait-il enfui ? Aurait-il pris la décision de ne plus faire ce voyage ? Je ne pouvais, hélas, pas répondre à ces questions qui me hantaient l'esprit. Mais, imaginez une seconde que je perte cette amitié si précieuse ? Que deviendrai-je alors sans cela ? Encore et encore ces questions. Je sais que pour certaines d’entre elles dans le futur j'aurai certainement la réponse. Pour le moment, ce qui compte le plus à mes yeux, c'est lui et son bonheur et rien d'autre.

Pourtant même si je n'ai rien dévoilé à par le fait que je rêve de me marier avec celui que j'aime, je ressens tout de même; un petit pincement au coeur. Parce que si je n'ai rien dit, mes gestes eux et mon comportement, pourrais lui dévoiler tout cela. Cette peur est là malgré moi. Oui, j'ai peur que sans le vouloir , je ne lui ai dévoilé mes sentiments pour lui à cause de ses fichus changements de comportement a son égard, ma façon de rougir, de le regarder. Toutes ces petites choses que si l'on regarde bien pourraient d'un seul coup lui dévoiler mon secret. Du coup, J'essaye de rester concentré sur son visage à l'affût des moindres petits détails et bien entendu à sa réponse .

Thème par Maguitte2008

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 5 Juin - 17:39


It's only a goodbye
Maenyc Turambar & Aerin Thistlewool۰


Lorsqu'Aerin me dit que le futur qu'elle s'imaginait était de se retrouver mariée à l'homme qu'elle aime, je ne pus m'empêcher de sourire. C'était logique venant d'elle. Sa réponse ne m'étonnait même pas. C'était son style, c'est tout. Aerin était une fille douce et gentille et le romantisme faisait, selon moi, partie d'elle.

« Moi, je ne sais pas trop. Pour l'instant je m'imagine sur la route, à la découverte de la Terre du Milieu. Puis lorsque je vais revenir... Je n'en sais encore rien. Je crois que je vais laisser le destin choisir pour moi. »

J'aimais bien cet aspect, de laisser le destin s'exécuter. La vie était pleine de surprises. Pourquoi ne pas laisser la vie s'écouler et nous surprendre d'elle-même? J'aimais bien ce mystère qui planait. Personne ne peut prédire le futur. Peut-être est-ce une bonne chose?

« Il faut bien se garder une part de mystère, non? »

Demandais-je, tout en observant le calme de l'eau en cette nuit fraiche.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I think that it's time to say goodbye [Libre]
» Goodbye my old friend...
» 08. I guess this is goodbye
» Kiss me goodbye [PV Natasha]
» Goodbye my lover ~ Goodbye my friend /Dawn/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: