Aide entre allié ! [Quête Messager] [Ilmarë]

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Oct - 16:26
Rares sont les jours où il se passe quelque chose en Minas Thirit. Rares sont les jours où je fais autre chose que rester à errer, ma fille à mon côté, un faux air désespéré sur le visage, racontant à qui veut bien me poser la question que la perte de mon époux est une perte énorme et que je ne saurais continuer à vivre comme ça. Lyria est une disciple douée, même si je sais au fond de moi que la perte de son père est une plaie béante dans son cœur. Elle n’a certes pas eu comme moi la malchance d’avoir pour père un homme dont le seul but était de l’ignorer, puis de la marier, et aujourd’hui elle ne sait pas que je suis celle qui aura su mettre fin à la vie de son père. Je sais qu’elle a réellement mal en pensant à mon ancien mari, le second en date, et j’essaie de comprendre sa douleur, sans pour autant la partager. Mes pas glissent sur le sol dallé et c’est avec un sourire un peu plus sincère que d’habitude que je reçoit mon petit espion qui me remet un parchemin sans sceau, que j’ouvre pour le parcourir au coin d’un couloir, avant de froisser le vélin, un sourire presque satisfait sur les lèvres.

- Page. J’ai besoin d’une audience avec le conseiller Bevyn. Fait en sorte de m’obtenir ça le plus rapidement possible.

L’enfant qui s’est avancé à ma hauteur à ma demande s’incline et disparait en courant dans les couloirs. D’un geste je renvoie mon espion et je saisis la main si blanche de ma fille pour la guider sans un mot dans les couloirs, jusqu’à nos appartements où je lui donne quartier libre. Même si je sais que je me dois de l’intégrer aux manigances politiques, je la trouve encore un peu jeune pour cette tâche.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Oct - 17:21
Alors que je viens d’arriver dans mes appartements et que je sonne la clochette pour faire venir à moi ma servante et lui demander une collation pour mon invité et moi-même, mon page réapparait, rouge d’avoir couru pour m’annoncer que le conseiller est en visite dans un petit village à quelques kilomètres de la cité aujourd’hui. Je soupire, lasse, et je lui demande d’envoyer immédiatement l’un de mes gardes personnels chercher l’homme sans lui laisser l’occasion de refuser mon invitation.

Le page disparait à nouveau, et c’est avec un soupir que je m’approche de la bibliothèque accolée au mur pour laisser mon doigt courir sur les ouvrages enluminés qui se trouvent disposés là, recherchant un livre en particulier, sans pour autant arrêter mon doigt lorsqu’il passe par-dessus. C’est avec un sourire que j’en attrape un autre, traitant des plantes capables de tuer en quelques secondes un homme adulte. Là, alors que dans mon dos la servante dispose du thé chaud et des petits biscuits dans la pièce. Il ne me reste plus qu’à attendre l’arrivée de Bevyn, car croyez-moi bien : je ne prendrais pas la route pour aller à sa rencontre. Ou alors, si j’y vais, il aura à souffrir de m’avoir fait bouger.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Oct - 17:36
Quelques heures ont passé, et je me suis posée devant une fenêtre, un livre sur les genoux, laissant mon regard se perdre dans l’immensité des montagnes qui, depuis cet endroit, me semblent à la fois si proches et si lointaines que je ne sais pas comment il est possible qu’elles puissent être les deux en même temps. Mon regard posé dans le vide, je soupire, mécontente de voir que Bevyn met aussi longtemps répondre à ma convocation. Pourtant, il sait qui je suis, il sait que je suis une prêtresse de son roi, et que j’ai bien l’intention de tout faire pour qu’il m’obéisse. Je ne peux pas le laisser prendre ses aises avec moi. Cependant, au moment où je me lève pour aller lui secouer les puces, mon petit page réapparait et m’annonce l’arrivée de l’homme que j’attendais avec une impatience grandissante. Dans le soir couchant, les rayons du soleil inondent la pièce d’une teinte rouge or dans mon dos, et c’est telle une reine que je m’avance vers l’homme, un sourire faussement affable sur le visage.

- Installez vous. Vous prendrez bien une tasse de thé ? Je suis désolée, il est froid.

L’homme trésaille et son regard gris se pose sur moi. Je m’installe en face de lui sans toucher à la bouilloire froide depuis longtemps disposée entre nous. Ma main se pose sur le vélin que j’ai conservé, même froissé, et je le pousse vers Bevyn afin qu’il en prenne connaissance. Je lui laisse quelques minutes pour le lire, mes yeux gris glissant vers la montagne inondée de reflets d’or pendant ce temps.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Oct - 17:39
Pendant que l’homme prend connaissance du message, mon doigt s’amuse à tapoter le temps qui passe sur la table, et mon regard reste fixé sur le lointain, alors que j’essaie réellement de rester concentrée sur le moment présent, et non sur les potentiels meurtres que cette nouvelle risque de donner. Nos alliés semblent tenus en échec malgré leur récente prise de pouvoir, et ceci n’est pas une bonne chose, loin de là. Je n’ai pas envie d’être découverte, même si personne ne connait ni mon visage ni mon véritable nom à l’exception de l’homme installé en face de moi. Mes yeux finissent par tourner vers l’homme et je pousse un soupir en voyant qu’il n’est qu’à la moitié de la page. Je tends ma main fine et je la lui retire pour lui envoyer une pique bien sentie :

- Où étiez-vous donc toute la journée ? N’avez-vous donc pas appris à lire alors que vous me faisiez attendre ?

Ma voix est cassante et je lève les yeux au ciel avant de commencer à parler, résumant le message.

- Notre petite prise de pouvoir au Rohan semble avoir quelques soucis à tourner à notre avantage. Cependant, il est possible de rattraper le tir, si vous trouvez le roi du Rohan, et que vous faites le nécessaire pour que son oreille nous soit acquise de manière ferme et définitive. Débrouillez-vous comme vous le voulez, mais il est impossible que nous soyons tenus en échec.

Je me redresse, et je congédie l’homme. Il n’est qu’un pion, et même si dans les faits il se doit d’être mon supérieur, son intelligence limitée ne fait que m’ennuyer. Mon Maître aurait pu me fournir meilleur allié, tout de même, qu’un âne battu.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Echange entre alliés
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: