Ilmarë ~ Le sang, les larmes... Rien d'autre n'a d'importance

 ::  :: Les Archives :: Divers Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 15 Aoû - 20:36

Ilmarë d'Icedale

× humains ×

ft. Angelina Jolie
Oye ! Oye ! Je me nomme Ilmarë, fils/fille de Soros ♂ et Glindra♀. Je suis née le 12 juillet 2901 T.A. J'ai donc 40 ans ! Je suis né(e) dans la contrée que l'on nomme Icedale et actuellement je vis à Minas Thirit. Dans la vie, je suis Grande prêtresse du mage bleu, de la haute noblesse d'Icedale ! Si tu ne l'avais pas remarqué je suis une spécialiste en poisons. Je suis actuellement veuve.

Je suis un INVENTE.

A savoir

× Elle a grandi dans une famille noble d'Icedale
× sa mère lui a appris l'art des poisons dès son plus jeune âge
× Sa famille possède de nombreux secrets, et tente de renverser le roi d'Icedale
× hautaine
× secrète
× profondément malfaisante



(c) tumblr

derrière l'écran



louha


→ age ; 79856 ans
→ comment es-tu venu ici ?; facebook me semble
→ code du règlement ; OK by Galadriel
→ quelque chose à dire ;je vous aime

Rang



→ Rang en 2-3 mots : Prêtresse sans coeur ni âme
→ Couleur en HTML : #A8B9DC




Aide le staff :
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 15 Aoû - 20:36

Mon histoire

The devil's finest trick is to persuade you that he does not exist.

2901 – Icedale

- Poussez ! Poussez !

La jeune femme, le visage rougit par l’effort pour un long râle avant de prendre une inspiration, sa main serrée sur celle de la sagefemme, avant d’obéir et de lancer cette ultime poussée qui la verra récompensée du cri d’un nouveau-né. Essoufflée, fatiguée, elle relève la tête, cherchant le visage de la femme qui l’a aidée.

- Est-ce un fils ? Dîtes moi que c’est un fils !

La servante ne répond rien, et son visage ne montre aucun sentiment. Elle se détourne, emportant l’enfant loin du visage de sa mère et sort de la pièce. Les cris de la femme en larmes la poursuivent un moment, jusqu’à ce qu’elle entre dans un petit salon richement décoré. Là se tient devant la cheminée un homme de haute stature, un air pensif sur le visage. Dans sa main droite, un verre d’un des meilleurs armagnacs de la région. Il se tourne vers la servante et l’enfant.

- Une fille, monseigneur.
- Une fille ?

L’homme s’avance vers la servante et soulève la serviette tâchée de sang qui recouvre l’enfant, comme pour vérifier. Sur son visage apparait la déception, et il secoue lentement la tête.

- Et bien, on fera avec. Rapportez-la à sa mère. Qu’elle lui trouve un nom et l’élève. Je ne veux pas les entendre.

La jeune femme s’incline et disparait silencieusement. L’enfant sera dénommée Ilmarë, et elle passera les quatre premières années de sa vie avec sa mère, la femme de ce seigneur froid et hautain. Elle fera ses premiers pas dans un jardin ombragé, apprendra à courir avec la fille du cuisinier, et elle sera heureuse… Jusqu’à ce qu’elle se rappelle involontairement au bon souvenir de son père.


2906 – Icedale

Elle court sur les pavés, son butin dans les bras. Deux petits pains tout chauds, sortant du four, un pour elle, et un pour Mère. Mère sera heureuse, elle aime beaucoup les petits pains, surtout ceux au raisin, avec du miel dedans. Et, ça tombe bien, c’est ce que la cuisinière a fait aujourd’hui, pour le goûter. Alors, elle court et elle ne regarde pas où elle va, toute à sa joie de voir Mère. Et, lorsqu’elle tombe sur un homme, au coin d’un couloir, et qu’elle lui rentre dedans, elle commence par lâcher ses petits pains, et elle se redresse, avant de les chercher des yeux.

L’homme en face d’elle, c’est son père. Mais, elle ne l’a jamais vu. Seulement en portraits, quelques fois, lorsque Mère a fini de se plaindre sur ce mari jamais présent, toujours en train de l’ignorer, prêt à la répudier, certainement, parce qu’elle ne lui a pas donné le fils qu’elle voulait. Mais, ça, Ilmarë ne le comprend pas réellement. En fait, elle n’écoute jamais Mère quand elle parle. Elle n’a jamais prêté attention à Mère qui, chaque mois, se plaint de voir son corps perdre son sang et son ventre rester plat malgré les nuits d’amour que Père lui offre pour tenter de concevoir cet héritier qu’elle attend.

- Tu ne t’excuse pas d’avoir bousculé ton Seigneur ?
- Mère m’a dit qu’une princesse ne s’excuse pas.

Le regard bleu de l’enfant quitte le sol, et se dresse vers l’homme en face d’elle. Elle met ses mains sur ses hanches, et tape de son pied nu sur le sol.

- Vous m’avez fait perdre mes petits pains. Mère ne sera pas contente si je ne les lui apporte pas.

L’homme reste là, un instant, avant de tourner les talons. Ilmarë recroisera l’homme, quelques minutes plus tard, sortant du salon de Mère. Et, elle trouvera celle-ci, les yeux rougis de larmes, et tentant, pour sa fille, de se donner une contenance. Le lendemain, une nouvelle vie commença pour l’enfant : on prit ses mesures pour lui faire une robe digne de son rang, on appela des précepteurs des quatre coins du royaume, et elle commença ses leçons : la lecture, l’écriture, mais aussi la danse et la broderie, au milieu d’autres activités, dignes elles, d’un héritier mâle. Ce fut cette même semaine que sa mère vint la chercher, bien avant l’heure du petit déjeuner, pour l’emmener dans une pièce secrète, étrange, où de nombreuses fioles étaient disposées, où de nombreuses herbes étaient en train de sécher, et où des grimoires pleins de poussières s’entassaient dans tous les coins. Là, l’enfant appris, petit à petit, au fil des années, à devenir, comme sa mère et la mère de sa mère avant elle, une empoisonneuse à l’esprit vif. Nombreuses furent les épreuves, et encore plus fréquentes furent les fois où sa mère lui fit boire des poisons pour immuniser son corps petit à petit. Ilmarë se mit à la haïr pour ça, car elle eut bien vite la réputation d’être une enfant souffrante et fragile. Mais, à l’aube de son adolescence, son corps sembla enfin s’habituer, et la demoiselle put enfin avoir de l’énergie plusieurs semaines d’affilée.


2921 – Icedale

A l’aube de ses vingt ans, Ilmarë était devenue une jeune femme magnifique, et tous les hommes se retournaient sur son passage, convoitant sa beauté et son esprit acéré. Sa mère n’ayant eu d’autre enfant, il était devenu clair pour tout le monde que ce serait elle qui hériterait du titre de son père à la mort de celui-ci, ce qui attirait de nombreuses demandes en mariage, qu’elle repoussait l’une après l’autre. Les talents de sa mère lui permettaient aussi de faire fuir les plus téméraires, ceux qui ne comprenaient pas qu’elle n’était pas intéressée par leur richesse, ni par leurs talents à l’épée. Ce fut d’ailleurs la raison pour laquelle elle tua son père, sans remords aucun, un après midi.

La veille de ce jour étrange, au matin, elle se dirigea, comme chaque jour, vers la chapelle pour prier les Dieux devant l’autel de sa famille. Là, étrangement, elle fut rejointe par son père, et par un jeune homme. Une fois les prières achevées, on lui présenta ce jeune homme comme son nouveau fiancé, et la colère qu’elle fit passer en remarques acides et perfides ne lui permit pas d’être épargnée de cette corvée. La jeune femme quitta donc la pièce, et partit s’enfermer jusqu’au lendemain dans la pièce secrète de sa mère, sa décision prise.

Elle prépara du vin épicé, d’un poison qu’elle-même pouvait consommer dans désormais ressentir autre chose qu’une vague nausée durant quelques jours. Ensuite, elle revint dans le manoir, et remonta dans le salon de son père, lui présentant le vin et ses excuses. Elle but la première, et l’observa avaler sa coupe. Par la chaleur de cette journée d’été – du moins, pour les habitants de cette contrée de glace, il faisait chaud en ce jour – elle lui resservit une seconde coupe, puis une troisième, puis une quatrième, et c’est avec un visage totalement impassible qu’elle observa son propre père se tordre de douleur à ses pieds, sans tenter une seule seconde de lui venir en aide. Un sourire monta à ses lèvres alors qu’il rendait son dernier soupir. C’est alors qu’elle se pinça les joues et qu’elle sortit en courant pour aller prévenir le monde de la mort de son père.

Sa mère lui passa un sermon, bien sûr, mais elle entra dans son rang, héritière de plein droit du manoir, du titre de noblesse et de la richesse de son père. Elle rompit les fiançailles, bien sûr, et épousa un premier homme, bien plus âgé qu’elle, presque à la fin de sa vie, en réalité, et à la fortune aussi grande que la sienne. L’homme mourut deux ans plus tard, dans son sommeil, et Ilmarë récupéra son domaine en tant que veuve éplorée.

Un second mariage, trois ans plus tard lui donna deux enfants : un fils, qui mourut à l’âge de cinq ans d’un hiver bien trop rigoureux, puis une fille, deux ans après la mort de son fils. La petite, âgée de dix ans aujourd’hui, suit sa mère partout autour du monde, et se révèle être une apprentie empoisonneuse parfaite.

2940 – Forowaith

À genoux devant l’homme vêtu de bleu, elle le contemple sans une once de peur. À côté d’elle, sa fille l’a imitée, bien sûr. Son regard bleu de glace plonge dans celui du mage, et elle ne le quitte pas, alors que les mots qui la lient à cet homme virevoltent entre eux. Elle recherche depuis tant d’années quelqu’un qui lui fera ressentir cette puissance, ce besoin d’allégeance… Elle l’a rencontré, par hasard, sur une route, et leurs chemins sont restés sur la même ligne un moment. Elle l’a respecté instantanément, et aujourd’hui, c’est avec tout son cœur qu’elle lui offre son allégeance, de son plein gré. Cet homme, bien plus que les Dieux dont les images sont gravées sur les autels, est une personne à vénérer. Alors, elle doit le suivre. Elle doit faire en sorte de lui amener la victoire contre ses ennemis, contre ces gens bien trop normaux pour avoir la moindre importance.

2041 – Minas Thirit

A la suite de son époux, cet homme aux larges épaules qui semble dominer le monde avec son regard totalement hautain, elle avance dans la cité, où l’homme a été nommé ambassadeur d’Icedale. Elle, elle est là pour une autre raison, bien plus sombre, bien plus étrange. L’unique homme qu’elle vénère et pour qui elle pourrait abandonner sa vie se trouve très loin dans le Nord, mais son influence doit commencer à grandir ici aussi. Elle n’a pas la moindre intention de laisser ses ennemis avoir la moindre chance de faire quoi que ce soit pour le vaincre.

Cependant, son époux décida, au bout de quelques semaines seulement, d’abandonner ce poste à un autre. Cette décision n’allant réellement pas à Ilmarë, elle décida de prendre le taureau par les cornes, assassinant l’homme sans aucuns scrupules, et demandant à rester ici aux dirigeants de la cité blanche, auprès du corps de son époux, au moins le temps que son deuil et celui de sa fille soient faits.

Aujourd'hui, après de nombreuses missives envoyées à son maître et reçues en échange, elle a trouvé des alliés et elle a fait en sorte de saper petit à petit l'autorité en ces lieux. Mais, une nouvelle mission l'attend : après avoir enterré auprès d'un cours d'eau un arbre fait entièrement de glace, apparut dans sa chambre lors d'une longue soirée d'ennui, sa fille et elle doivent désormais trouver dans les murs de Minas Thirit des personnes haut placé à qui faire boire cette étrange potion qui les rendra totalement fidèles au mage bleu
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 15 Aoû - 21:55
T'as pas peur de devenir schizo avec tous ces compts ? XD

Re bienv'nue à toi ^^
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 15 Aoû - 21:56
Si tu savais combien de persos j'ai dans mon placard ... Je suis schizo depuis très longtemps ;) En même temps, 13 ans de RP ... ça n'aide pas à rester sain d'esprit ^^

Merci ma belle  :hearrt: 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Thorin Oakenshield
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 622
× Inscrit le : 27/03/2013
× Dime : 16076
× Localisation : Les Ered Luin
Mar 19 Aoû - 10:42

félicitation, tu es validé(e)



Tout d'abord, on a trouvé ta fiche : "Magnifiquement construite :) Bon jeu!"

Maintenant que tu es validé(e), tu peux d'ores et déjà créer ta FICHE DE PERSONNAGE ! N'oublie pas aussi d’aller RECENSER ton avatar, on ne sait jamais si un membre du staff n'a pas fait son boulot :bigrin:
Tu peux dés maintenant participer au rp et si tu ne sais pas par où commencer, un TOPIC de demande a été créer par nos soins.

Les ANNEXES sont assez longues mais n'hésites pas à aller la lire si tu as la moindre question avant de demander à un membre du staff. On sait qu'il y a tout plein de sujet explicatifs mais c'est pour mieux organiser le forum et tu verras tout est assez simple ici \o/

Le sujet ROYAUME est une sorte de répertoire des membres, Merci de bien vouloir passer par ce SUJET pour vous être ajouter ^^

Tu savais que ton personnage pouvait intégrer une organisation s'il le souhaite ? Va faire un tour ICI, les détails se trouve dans ce sujet !

Le forum Bureau regroupe les sujets relatifs à ton personnage (demandes, pnj, ect...), n'hésite pas à y faire un tour. Tu peux également créer ton SAC pour répertorier tes possessions ^^

N'oublie pas de compléter ton profil, ça nous donne un aperçu de ton personnage :hearrt:

J'ai failli oublier, pour faire plus ample connaissance, je t'invite à t'amuser avec nous FLOOD.

Et pour finir : BON RPG ♥️



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L’amour n’est rien d’autre qu’un fantasme.
» On vise l'Or et rien d'autre !
» Ce n'est rien d'autre qu'un mauvais cauchemar ... (20.06 - 10h35)
» Can't i drown in my bath in peace ? ~ Ft. Stain
» Top 10 de vos films préférés !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Divers-
Sauter vers: