Dragon's Eye. [Galadriel & Sirillë] [Quête Aléa]

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 19 Juin - 13:37

Dragon's Eye


La lumière de l’après-midi inonde les arbres de cette teinte d’or qui leur vaut le nom de forêt d’or. Cet endroit que je chéris depuis des siècles ne comporte aucun danger, pourtant j’ai décidé de prendre ma garde du corps avec moi pour cette ballade, par simple plaisir de sa compagnie. Le lieu est paradisiaque, et c’est ainsi que je l’ai voulu : capable de faire oublier au plus soucieux des êtres le moindre de ses problèmes, capable de faire ressurgir les souvenirs des jours heureux dans la mémoire du plus triste des voyageurs qui s’égarerait dans les sentiers de terre battue. Cependant, cette promenade a un autre but, pour la Dame de la Lorien. Mes pas me portent, un air pensif sur mon visage, sans que je ne réalise où je vais, et mes pensées sont entremêlées des noms des personnes que j’ai invitées pour le Conseil des Soldiers of Laurelin qui doit se tenir bientôt ici. Loger tout le monde ne sera pas un souci, comme les habitations de Caras Galadhon sont grandes, et que Celeborn et moi possédons largement assez de chambres pour tous ces invités qui doivent déjà être sur les routes pour se rendre dans ma forêt. Des éclaireurs se tiennent aux alentours de ma forêt, recherchant de leurs yeux perçants les nombreux convois qui doivent arriver. Il est rare que nous nous retrouvions tous au même endroit. Cette confrérie est toute jeune, et son noble but devrait la propulser dans les âges, mais il m’est cependant impossible de prévoir ce qui sera dit dans cette réunion. Nombreux sont les soucis à aborder, et je me dois, en tant qu’hôtesse, de préparer chaque détail de ce qui doit être dis.

Cependant, il semblerait qu’aujourd’hui ne soit pas le jour où je vais pouvoir mettre au clair les pensées qui tournent en mon esprit : un scintillement attire mon regard, et je reviens alors au moment présent, recherchant à poser mon regard sur l’objet qui reflète ainsi la lumière du soleil. Sourcils froncés, il m’est impossible d’arriver à détermier quel il est, et c’est avec un sourire que je me tourne vers Sirillë, qui a supporté mon mutisme durant l’heure de marche sans broncher. C’est en partie pour ça que j’apprécie cette demoiselle : elle sait me laisser à mes soucis sans chercher, au contraire de nombre de mes gardes, à savoir si je vais bien ou si je ne souhaite pas boire un peu d’eau. Sirillë a compris depuis longtemps que, si j’ai besoin de quelque chose, j’irais le lui demander moi-même, et que je n’attendrais pas d’être au bord de l’agonie pour réclamer la gourde d’eau.

- As-tu vu cet éclat ? Par-là ? J’ai bien envie de voir de quoi il s’agit. Peut-être un des trésors laissés par le mage bleu lorsque la neige s’est enfuie

Mon regard pétillant se repose sur l’endroit d’où semble venir le reflet, et je m’y rends d’un pas décidé, débouchant dans une petite clairière avec une cascade où j’aime à me reposer de temps à autre. Un sourire monte à mes lèvres, et je cherche avec avidité toute trace de l’objet, finissant par découvrir une caverne derrière la cascade. Il n’en faut pas plus pour que mes chaussures et la longue cape que je porte se retrouve seuls sur le rivage, alors que je m’approche, les pieds dans l’eau, de l’ouverture sombre, faisant fi de ce que Sirillë pourrait dire. Un endroit que je n’ai pas exploré dans mon propre domaine ? Il est plus que grandement temps d’y remédier !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 19 Juin - 21:48

Galadriel & Sirillë

Dragon's Eye ø Quête Aléa

La lumière qui inonde la voute végétale des arbres inondes par alternance mon visage, le comblant d’une douce et tendre chaleur. Il n’est pas toujours désagréable de faire mon travail, surtout lorsque dame Galadriel décide de m’emmener dans un de ses longues balades, bien que très silencieuse. Je ne puis l’en blâme, je suis moi-même un être qui aime la quiétude, le calme et le silence, quelque fois certains disent que je suis solitaire. Si, je l’étais réellement, serais-je là entrain de marcher à quelques pas derrière ma dame et a veillé à ce que nul ne la dérange. Je ne puis savoir ce qui la tourmente en ce moment, je sais que si le besoin se fait sentir, elle se tournera vers moi et me sollicitera d’une question pleine de mystère dont elle a le secret et desquelles j’ai l’habitude. Sans relâche, mes yeux parcouraient le paysage des yeux, comme s’ils ne pourraient jamais se repaître assez du spectacle qu’offre ce lieu envoûtant. Souvent, je me disais que rien ne m’empêcherait jamais de revenir là où je suis née, même si l’aventure m’appelle constamment, si mon cœur n’est jamais rassasié de ces longs voyages, c’est toujours avec un soulagement et un réel plaisir que je passe la frontière de la Lothlorien, ma véritable maison. Je suis d’ici et d’ailleurs, c’est d’ailleurs ce que beaucoup me reproche, mes voyages m’ont façonnés à leur image, je me suis approprié les us et coutumes qui me plaisait le plus des différents peuples que j’ai rencontré. Pour cela, peu nombreux sont les elfes qui apprécient ma compagnie, mais en tant que garde du corps, j’ai toujours sû garder ma place et faire ce que l’on attendait de moi.

Quelque chose m’éblouit un instant et à peine quelques secondes plus tard, la noble dame s’adressa à moi. « Oui, ma Dame, je l’ai vu aussi. Peut-être, en effet. » D’autres que moi aurait tenté de dissuader la dame de la Lorien de poursuivre cette quête d’information, surtout après qu’elle ait mentionné le mage bleu. Certes, cela pouvait être dangereux, je ne prétendais pas être capable de miracle si jamais cela dégénérait, mais au moins j’étais là. Il était d’ailleurs fort à parié qu’elle n’en aurait fait qu’à sa tête. Je ne donnais pas cher de ma peau s’il arrivait malheur à ma dame et je lui emboitais pourtant le pas avec la même curiosité, cependant pimenté par la nécessité de veiller sur elle. Un instant, la pensée que son époux pourrait vraiment se montrer peu magnanime avec moi, si en cas il se passait quelque chose, me traversa l’esprit, mais déjà la dame retirait sa cape et ses chaussures. « Attendez-moi, ma Dame. » Il était simplement hors de question que je la laisse seule aller dans cet endroit inconnu. D’ailleurs, ce n’était pas pour me rassuré après tout, un endroit inconnu de la maîtresse même de cette partie de la Terre du Milieu, j’avais connu plus engageant. N’ayant point de cape et portant des bottes, je ne mis que quelques secondes à mettre les pieds dans l’eau pour suivre ma maîtresse, me gardant bien de lui faire savoir ce était judicieux de faire ou non. Le poids de mon épée à mon côté et du carquois dans mon dos eu l’effet qu’ils devaient avoir, ils m’assurèrent que j’étais bien équipé pour me défendre et défendre la dame, si besoin est. Après tout, je ne pouvais décevoir Galadriel, pas après toute la confiance qu'elle avait placé en moi et la bonté dont elle faisait preuve à mon égard.


Code by Fremione.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 21 Juin - 13:50

Dragon's Eye

Force est de constater que je ne serais pas la seule à me lancer dans cette aventure, comme ma garde du corps acquiesce à ma question et me suive. Pourtant, elle mit quelques secondes à me suivre, temps suffisant pour que j’avance dans l’eau et m’approche de cette grotte que je n’avais jamais vue sous l’eau de la cascade. Une de mes mains trouve une prise sur la roche glissante, et je grimpe rapidement à l’intérieur, ne sacrifiant au passage que quelques centimètres de peau blanche : la coupure sur ma main gauche me tire un sourire amusé, comme je sais que Celeborn va encore m’en parler pendant des semaines. Une dame de mon rang ne devrait certes pas se lancer dans ce genre d’aventures, mais ma longue vie m’a appris une chose importante : ce n’est pas en attendant que d’autres vivent les évènements à votre place que vous grandirez, ou que vous deviendrez quelqu’un. Alors, qu’est ce qu’une coupure peu profonde ? Rien du tout. Je déchire un morceau de ma robe et m’en fait un bandage rapide avant de m’avancer dans l’ombre de la grotte.

- Explorons l’endroit rapidement, d’accord ? Le temps est encore frais, et je ne veux pas risquer que nous tombions malade. Si tu trouves quelque chose d’intéressant, prends le. Nous l’examinerons à la maison, autour d’une tasse de thé chaude.

La grotte était tout simplement déserte : il n’y avait aucun ennemi à l’horizon, juste de nombreux recoins, et au plafond, des stalactites magnifiques, formées par le poids des années et des millénaires. Le débit de l’eau de la cascade est assez faible en ce jour, certainement dû aux glaces en train de fondre plus en amont de la rivière, et c’est pour ça que cette caverne ne nous apparait qu’aujourd’hui, et que je ne l’avais jamais remarquée auparavant. Je suis rarement en Lorien au moment de la fonte des neiges, préférant voir le retour de la quiétude en Imladris, rappelée ainsi aux souvenirs des jours heureux où le printemps fêtait l’anniversaire de ma fille unique.

- Tu as trouvé quelque chose ?


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 23 Juin - 13:48

Galadriel & Sirillë

Dragon's Eye ø Quête Aléa

Pataugeant dans l’eau derrière ma dame, je me gardais à nouveau de voler à son secours de manière ridicule pour une petite blessure. D’autres lui aurait déjà fait valoir qu’elle devait faire attention ou qu’il faudrait rentrer sur le champ. Certains même, lui aurait dit de prendre leur main pour qu’elle s’appuie sur eux et non sur la roche. Cependant, j’avais une autre approche des choses, sachant pertinemment que la dame n’en ferait qu’à son idée et cautionnant le fait qu’elle désirait vivre par elle-même les choses de la vie. Je faisais partie de ces mêmes gens, reniant mon rang noble pour exercer le poste de garde du corps et d’aventurières sans attaches, si ce n’est l’affection profonde pour mon pays de naissance. Je prônais assez le fait de laisser vivre les gens vivre en paix pour ne pas imposer mon aide à la dame de la Lorien, tout en sachant très bien que si je l’avais fait, elle aurait repoussé cette idée. « Bien, madame » répondis-je à ses paroles concernant une exploration rapide du lieu avant de rentrer à Caras Galadhon où je ne manquerais pas de me faire rabrouer par le seigneur Celeborn d’avoir laissé sa tendre épouse se blesser et n’en faire qu’à sa tête. Depuis le temps, il aurait dû s’y faire d’ailleurs.

Mon regard se porta sur le décor de la cavité, je me délectais de cette splendeur naturelle et de ses mystères. Mon cœur aventurier se repaissait de l’idée que c’était un lieu encore inexploré, faisant monter la douce piqûre de l’adrénaline du danger d’être découvert ou pris au piège. Ma vieille amie qui n’était plus aussi souvent à mes côtés qu’avant, mais c’était un choix. Mon regard fût à nouveau attiré par quelque chose de brillant. Tendant la main, je me saisis de l’objet en définissant les traits du bout des doigts. « Oui, je ne saurais dire ce que c’est. » Tenant le dit objet entre mon pouce et mon index, je l’examinais un instant avant de regarder vers le fond de la grotte. « Il ne semble pas y avoir autre chose ici, ma dame, mais souhaitez-vous aller plus avant ? » demandais-je alors à ma maîtresse. Non pas que je préfère une solution à l’autre. L’idée d’explorer d’avantage me plaisait, mais peut-être était-il plus prudent de rentrer, peut-être devrais-je même lui conseiller cette solution. De toute façon, il faudrait bien soigner cette coupure, mais je ne doutais pas qu’elle saurait le faire ou quérir l’aide d’un bon guérisseur.

Code by Fremione.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 28 Juin - 3:05

Dragon's Eye

Lorsque Sirillë finit par se tourner vers moi pour me dire qu’elle avait trouvé quelque chose, je reviens immédiatement sur mes pas pour regarder ce que c’est. Un sourire monte à mes lèvres, et j’observe l’objet à mon tour, avant de finir par me tourner vers la cascade. Il faudrait peut-être nous rendre de l’autre côté de la cascade pour aller voir à la lumière du soleil pour trouver peut être la solution à ce mystère. Quel est donc cet objet ? Il est certain que nous allons le conserver, et que nous allons faire en sorte de réellement voir ce qu’il se passe.

- Ressortons. Nous reviendrons explorer ce lieu plus tard, si jamais la cave est toujours accessible. La fonte de la glace va finir par rendre son débit à la chute, et le secret de ces grottes sera caché pour une année supplémentaire.

Je me laisse glisser dehors, et je traverse l’eau pour me rendre de l’autre côté de la petite rivière pour enfiler à nouveau ma cape. Maintenant, j’ai réellement froid, et nous devons nous hâter de rentrer pour compulser les livres de la grande bibliothèque de Caras Galadhon pour tenter de comprendre ce qu’est cet objet.

- Je ne vois vraiment pas ce que c’est. Rentrons, d’accord ? Avant que nous n’attrapions mal l’une comme l’autre. Surtout que tu n’as pas de cape pour te protéger.

Voilà maintenant que je joue les mamans même avec ma garde du corps. Le monde tourne vraiment pas rond...


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dragon's Eye. [Galadriel & Sirillë] [Quête Aléa]
» How train your dragon
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» Avocats du Dragon
» Dragon vs Aigles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: