Toi et moi, faut qu'on cause [pv Elrohir]

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 17 Juin - 16:24


Toi et moi, faut qu'on cause.


Si il y a une chose de certaine, c'est que je n'avais absolument pas prévu de revenir de suite à Imladris après mon voyage vers le nord en compagnie de Eluna. Si l'absence de mon frère à mes cotés est un manque certain pour moi, ce n'est pas la première fois que nos routes se séparent, et j'aurais su faire avec durant le temps qu'aurait duré notre séparation. Sauf que voilà, on ne peut assurément pas contrôler le destin, et la missive venant d'Imladris m'a rapidement fait tourner bride vers ma cité natale afin de me rendre compte au plus vite de la situation réelle qui s'y produit. Les messagers font souvent des textes courts, trop peu précis, et souvent exagérés, et là, pour le coup, j'ai besoin de la confirmation visuelle de ce que j'y ai appris, et d'une explication claire sur la tournure des évènements.

Après plusieurs jours de galopades effrénées avec pour seules pauses les deux groupes d'orcs s'étant mis sur mon chemin et les pauses que j'accorde à ma monture pour se reposer lorsque le ciel est trop sombre pour que Aranwë puisse encore deviner quoi que ce soit sur son chemin, mon cheval s'arrête sans aucune douceur dans son galop alors que nous approchons du gué de la Bruinen, soudain aux aguets, avant de hennir bruyamment, trépignant sur place. Mon arc est déjà entre mes mains, sa flèche prête à partir, quand un hennissement arrive en réponse et une silhouette sombre sort du couvert des arbres.
"S'il n'y avait eu Aranwë, tu aurais aperçu ma flèche de très près, t'es au courant de ça?"
Je replace mon arc à mon épaule et ma flèche dans mon carquois avant de rapprocher ma monture de celle de mon frère, content de le voir pour une autre raison que le lien qui nous unit depuis l'enfance.
"J'ai reçu des nouvelles de la cité, et de Père. Enfin, de Vilya, pour être exact. Je te pensais parti avec lui dans le Nord? Qu'est-ce qui s'est passé là-bas?"
©louha
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 18 Juin - 0:52

Toi et moi, faut qu'on cause

Elladan & Elrohir



Le bruit des sabots de mon cheval résonne à mes oreilles alors que j’avance au triple galop entre les arbres, suivit de près par Père. Je suis heureux de l’avoir retrouvé sain et sauf, même si j’aurais préféré arriver avant qu’on ne lui vole son anneau magique. Il est inconcevable que le mage bleu puisse mettre la main sur la magie des anneaux de pouvoir forgés par Gil Galad pour les elfes, il y a des millénaires de ça. Mais, il n’est pas possible de revenir sur ce qu’il vient de se passer, et la seule chose qu’il convient désormais de faire est de rentrer à Imladris le plus rapidement possible, et de prévenir les autres. La première missive que j’écrirais sera pour mon frère, afin qu’il revienne à la maison pour m’aider à trouver une solution, pour m’aider à protéger la ville dans laquelle nous avons grandis, et que nous avions juré de protéger. En tant que capitaine de la garde d’Imladris, j’avais honte de ne pas avoir su protéger père mais… d’un autre côté, je n’ai pas non plus eu l’impression de contrôler le moindre de mes actes dans ces souterrains étranges. Père et moi avons été séparés presque immédiatement, et l’homme qui nous a conduits là-bas a été l’auteur d’un piège qui s’est refermé sur nous à la seconde où il nous a poussés à partir en exploration pendant qu’il restait en arrière. Je me suis fait piéger, et je n’aime pas ça du tout. Si jamais je croise à nouveau cet homme, il va entendre parler d’Elrohir, prince d’Imladris, c’est moi qui vous le dis. Je ne suis peut-être pas du genre rancunier (quoique… ) mais pour le coup, ma vengeance sera terrible.

A peine arrivés, j’ai laissé Père pour aller tripler la garde, et j’ai envoyé des messagers autour du monde pour prévenir Mirkwood et la Lorien du vol de Vilya. Grand-mère allait certainement me tuer, à petits feu. Néanmoins, ce n’est pas une chose qui me tourmente pour le moment, mais c’est plus le retour de mon frère qui m’inquiète. Je ne sais pas ce qu’a donné sa propre quête, et je n’ai que peur de le voir revenir lui aussi avec un échec quelconque. Pourtant, il n’est pas possible qu’il ait fait pire que moi dans toute cette histoire. J’ai donc posté des éclaireurs partout autour de la cité, attendant avec anxiété de voir arriver un corbeau qui me préviendra du retour de mon frère.

C’est au bout de huit jours que celui-ci arrive, m’annonçant qu’Elladant devrait arriver dans la soirée au gué, et la journée s’est alors mise à passer comme si les heures étaient des jours eux-mêmes, jusqu’à ce qu’enfin le soleil commence à se coucher. Je me décide alors à me porter vers l’avant pour tenter de voir où il est, et surtout s’il a été retardé. Je ne prends même pas la peine de poser une selle sur le dos de Brume avant de grimer dessus et de lui faire franchir les portes de la cité au galop. Je ne met que peu de temps à arriver au gué et à le traverser, mes yeux d’elfe recherchant toute trace de mon frère, ou d’un ennemi, comme je ne suis sorti que ceint de mon épée, Aranrúth. Brume ralentit et j’entends le hennissement d’un autre cheval, animal que je reconnaitrais entre mille : Aranwë, le cheval d’Elladan.

- Bonjour à toi aussi, mon frère. Tu as fait bon voyage ?

Il n’est pas possible pour moi d’entrer immédiatement dans le vif du sujet, comme il n’est pas non plus possible à Elladan de l’éviter. C’est avec un soupir que j’accueille sa remarque et que je secoue légèrement la tête de droite à gauche.

- Ne veux tu pas rentrer à la cité avant d’en parler ? Non ?

La tête de mon frère ne me laisse pas de doute sur ce qu’il souhaite. Et, je ne peux que soupirer – encore une fois – avant de lui répondre, lui donnant en quelques mots les informations qu’il attend :

- Père et moi nous sommes rendus dans les souterrains de l’ancienne cité de Carn Dum. Nous avons été séparés. Je suis tombé dans une trappe, droit sur des orcs dont j’ai eu du mal à me débarrasser, et lorsque j’ai retrouvé Père, on lui avait volé Vilya. Voilà mon aventure en quelques mots, mais elle mérite d’en parler bien plus en profondeur autour d’un feu ronflant.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 18 Juin - 23:03


Toi et moi, faut qu'on cause.


Est-ce que j'ai fait bon voyage? Aranwë, l'un des chevaux les plus endurants de la cité, respire aussi bruyamment qu'un mumak en rut tant le rythme de notre chevauchée et sa durée ont été éprouvants pour lui, et je n'aurai pas moi-même la prétention de dire avoir passé un voyage tranquille, ayant de surcroit du me défouler sur deux troupes - peu nombreuses il est vrai - d'orcs, et si je n'aurai de toute manière pas contourné leurs positions pour les éviter, ne tenant absolument pas à laisser de telles créatures en vie, et bien, il est à noter que non, mon voyage ne fut pas paisible.
"Près d'une semaine de galop, deux attaques d'orcs, un nombre incalculable d'occasions pour Aranwë de se casser une patte sur une congère, c'est utile que je précise que non, je n'ai pas fait bon voyage? Et explique toi ici et maintenant, ou je t'abime ton joli profil, mon frère."
A vrai dire, je risque quand même "d'abimer son joli profil" à l'entente de ce qu'il répond à ma question. Un stupide résumé de dix mots presque en mode "bah, c'est des choses qui arrivent". Merde, on parle de Vilya, et surtout de notre père! J'avais cru comprendre que le départ de Mère pour les Terres Immortelles nous avait suffit...
"Nan, j'ai vraiment pas envie de t'écouter "devant un feu ronflant". Tu t'explique clairement ici et maintenant. Merde Elro, si j'avais pensé un instant que t'étais pas foutu d'assurer seul la sécurité de Père, j'aurais repoussé mon départ pour vous accompagner. Père sait se défendre, et n'a certainement pas abandonné son anneau sans se battre. Vas pas me dire qu'une foutue trappe t'as empêché de le rejoindre pendant assez longtemps pour que tu lui soit aussi utile que le dernier des imbéciles! Et me parle pas des orcs, j'pense qu'on en a eu assez not compte en deux millénaires pour réussir à se débarrasser d'un groupe en moins d'une heure..."
©louha
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 19 Juin - 18:09

Toi et moi, faut qu'on cause

Elladan & Elrohir

- Tu vas commencer par te calmer tout de suite, Elladan.

Ma main se serre sur la bride de ma monture, et je contemple mon frère, une expression sévère sur le visage. Certes, j’aime Elladan, certes, il est et il restera à jamais mon jumeau, celui qui a partagé chacune de mes aventures – ou presque – mais là, il dépasse les bornes et les limites que j’impose à quiconque. Je m’en veux bien assez de ne pas avoir sût protéger Père, et je comptais sur Elladan pour me soutenir, non pour m’enfoncer un peu plus.

- Je me suis retrouvé trois étages sous celui où Père se trouvait, aux prises seul avec une vingtaine d’orcs, et lorsque j’ai eu fini de m’en débarrasser, mon premier geste a été de remonter vers la trappe. Elle était fermée, cependant, et les murs bien trop lisses pour que je n’arrive à escalader quoi que ce soit. Je me suis perdu des heures durant dans un labyrinthe où, alors que je croyais me rapprocher de Père, je ne faisais que m’en éloigner, sans aucune notion de l’endroit où il pouvait être, pour finalement tomber sur un groupe de dùdenains prisonniers, qui m’a à moitié assommé pour me trainer à l’extérieur de ce dédale, où Père se trouvait déjà, délesté de Vilya.

Ma voix glaciale venait appuyer mon attitude et mon visage fermés. Je fis volter Brume d’un geste sec sur les rennes, avant de me retourner par-dessus mon épaule vers mon frère.

- N’insinue plus jamais que je ne suis pas à la hauteur ou que je n’ai pas fait tout ce qui était en mon pouvoir pour rejoindre Père et le protéger. Tu n’étais pas là.

Mes jambes enserrent l’encolure de l’animal que je lance au grand galop vers les portes de la cité, n’ayant soudainement plus aucune envie de parler avec mon frère de ce qu’il s’est passé. Je pensais trouver en lui un soutien, quelqu’un pour m’aider à traverser cette épreuve, mais je n’ai au final de sa part que les mêmes reproches que ceux que n’importe qui pourrait me faire. Décevant.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 1 Juil - 16:26


Toi et moi, faut qu'on cause.


Sans doute sis-je trop dur envers mon frère, mon complice et mon meilleur ami tout à la fois, mais je ne tiens absolument pas à perdre mon père après que nous ayons perdu notre mère, et l'inquiétude qui me tenaille depuis le début de cette course folle, de la cote du nord à Imladris, me fait parler plus vite que ma pensée. Je comprend les pensées de mon jumeau, le fait qu'il espérait trouver en moi un allié plutôt qu'un accusateur de plus, mais je n'arrive pas à aider l'affection que je lui porte à calmer ce besoin de me défouler sur le premier venu après avoir ruminer mes émotions durant plus d'une semaine. Si Lindir avait été le premier à m'accueillir, j’aurai surement trouvé prétexte à m'en prendre aussi bien à lui. Glorfindel? J'aurai certainement appris qu'il sait l'ouvrir plus que moi.

Quand Elrohir fait tourner bride à sa monture pour repartir à la cité, j'hésite un instant à le suivre, même si je suis trop buté pour m'excuser de quoi que ce soit, avant de décider que, malgré l'état de fatigue avancé de mon cheval, je préfère reprendre ma route, quitte à lui offrir une pause plus que méritée en Lorien. Je tire sur sa bride alors qu'il était occupé à boire l'eau du gué avant de lui faire faire demi-tour et le lancer au trot pour rejoindre la forêt de mes grands parents, où j'espère trouver la paix qui me soulagera l'esprit, bien qu'inconsciemment, ce soit d'une bataille avec une troupe d'orcs dont je sais avoir besoin.
©louha
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: