Time to let the past behind us ✖ Eoniel

 ::  :: Les Archives :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 15 Juin - 11:01




Time to let the past behind us


Edoras ... Une belle cité sur la montagne. Ou plutôt, au sommet d'une colline. Quoi que le jeune humaine aux longs cheveux d'ébène trouvait qu'il y avait un peu trop de vent. Beaucoup trop de vent. Elle laissait, ainsi, ses cheveux voler au gré du vent. Chose qu'elle ne faisait pas quand elle était à Dol Amroth. Il y avait, d'ailleurs, beaucoup de choses qu'elle ne faisait pas quand elle était encore chez elle. Penser par elle-même. Vivre par elle-même. Envoyer paître sa mère, le seigneur de la cité, et son fils. Elle aurait aimé pouvoir leur dire que ce mariage la répugnait. Elle aurait aimé pouvoir leur dire que son coeur appartenait à un autre. Elle aurait aimé leur prouver que ... Et bien, que ce n'était qu'une ignoble erreur. Níniel aurait tant aimé avoir du temps. Pour leur expliquer tout cela. Seulement, la traitrise d'Adrahil sur le renvoi d'Alcarin de la cité, non, elle n'avait pas digéré l'affaire. Elle lui en voulait pour cela. Elle lui en voulait pour le départ d'Alcarin. Elle n'était pas ... Et bien, elle n'était pas au courant qu'il avait disparu dans des conditions plus qu'étranges. Elle espérait encore le retrouver. Revoir son agréable sourire. Entendre sa douce voix. Son rire. Passer du temps dans ses bras également.

Níniel cligna des yeux. Elle regardait le plafond de sa chambre. Enfin, de ce qui lui servait de chambre. Elle était partie avec quelques économies. Elle savait que ça ne durerait pas indéfiniment. Voilà pourquoi elle avait trouvé un petit travail. Difficile pour elle. Dans le sens où la demoiselle ne savait pas faire grand chose de ses dix petits doigts. Du tout même. Elle n'était pas habile de ses mains. Loin de là. Par contre, elle savait jouer de la musique. Elle savait également chanter. Ca ne suffirait pas. Elle ne vivrait plus sa vie dans l'opulence. Mais au moins, elle était libre. De penser. De vivre. De faire ce qu'elle voulait faire, quand elle le désirait. Elle était maître de son propre destin. Elle n'avait plus personne sur son dos. Personne pour lui donner des conseils. Et c'était bien là tout ce qu'elle désirait. Disparaître du monde. Etre seulement Níniel, une personne comme une autre. Et pas comme la promise du futur prince qui régnerait à la place de son père d'ici à quelques années, quelques décennies. Enfin, passons. Se levant, elle passa des fripes qu'elle avait emmené, lors de sa fuite précipitée de Dol Amroth. Elle attacha ses cheveux, histoire de ne pas les avoir dans les yeux. Elle mangea un petit quignon de pain. Elle n'avait guère d'appétit à dire vrai. Peut-être le changement d'air. Le fait qu'au plus profond d'elle, elle se languissait des siens. Mais elle ne voulait pas rentrer. Elle ne voulait pas être retrouvée.

La jeune humaine se retrouva dehors. A l'extérieur. Une légère brise matinale. Maladresse, quand tu nous tiens ... Le nez en l'air, Níniel, sans le vouloir, en vint à percuter une masse. Pas trop fort. Parce qu'elle n'allait pas vite. Mais suffisamment pour faire mal à son interlocuteur. "Milles excuses ... je ne faisais pas attention." S'excuser était la moindre des choses. Et elle devint toute rouge. Ou presque quand elle remarqua que ce n'était pas n'importe qui. Non, il fallait que ça soit la princesse du Rohan. La bourde ! Oui, Níniel venait de faire une bourde. Ca lui apprendrait ... à ne pas faire attention à ce qu'elle faisait. "Vraiment désolée. J'espère que vous n'avez rien."
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Lun 16 Juin - 23:37




Time to let the past behind us


Le Rohan, terre des chevaux et des Rohirrims, avaient bien changé ses derniers mois. Il est vrai que les habitants du Rohan avaient un meilleur niveau de vie grâce à ses nouveaux conseillers. Eodia ne pouvait le nier, Danel et Uwe, avait fait un bon boulot, toutefois, elle ne pouvait s'empêcher de se poser des questions sur leur véritable intentions. Ils étaient arrivés alors que le Rohan et le Gondor était sur le point d'entrer en guerre, ensuite tout s'était arrangé comme par magie. Des rumeurs se propageaient de plus en plus, la princesse avait décidé de prendre les choses en main, elle avait donc accepté l'invitation des fondateurs des Soldiers of Laurelin, pour prendre part au conseil. D'ailleurs, un conseil devrait avoir lieu dans peu de temps en Lorien. Eodia avait du user de machination pour que son oncle la laisse quitter le royaume. Elle avait prétexter recevoir une lettre d'une cousine qui l’invitait à passer chez elle. La jeune femme avait du insister pour avoir sa permission mais au final, il lui avait accordé. Elle appréhendait partir aussi loin, elle n'avait jamais été plus loin que le Gondor et là, elle s'apprêtait à partir pour la Lorien. Rencontrait-elle des Orcs, des Trolls ou encore des Gobelins sur la route ? Elle espérait que son voyage se passe sans encombre, de toute façon, elle serait assez intelligente pour être assez prudente.

L'ambiance au château de Méduseld était spéciale, beaucoup de changement avait eu lieu et cela avait le don d'agacer la jeune princesse. Elle voyait son oncle se faire manipuler, elle se sentait impuissante face à tout ceci. Pour préparer son voyage, Eodia avait décidé de sortir faire quelques emplettes. De plus, elle avait besoin de prendre l'air, elle ne pouvait plus rester au château une seconde de plus, d'ailleurs elle n'en avait pas fermé l’œil de la nuit. Accompagnée d'une de ses dame de compagnie qu'elle considérait comme son amie proche, elle arpentait les rues du Rohan comme elle en avait l'habitude autrefois. Elle s'arrêta devant un marchand de fruit, le vendeur lui proposa de goûter ses merveilleuses myrtilles, la princesse ne se fit pas prier et en prit une pour la mettre à sa bouche. Elles étaient délicieuses, elle décida d'en prendre pour les ramener au château et les plaça dans son panier qu'elle recouvra d'une serviette.

Alors qu'elle était en train de discuter avec son amie, la princesse fut bousculer par une jeune dame. Celle-ci s'excusa rapidement mais il y avait plus que de peur que de mal. Eodia avait simplement été surprise par la bousculade, elle avait eu un peu mal par celle-ci mais elle s'en remettrait. Par contre ses myrtilles n'avaient pas survécu, le panier était tombé sur le choc et les fruits s’étaient retrouvé à terre. Toutefois, elle n'allait pas se froisser pour si peu, elle aurait l’occasion d'en racheter. « Il n'y a pas de soucis, j'ai simplement été simplement surprise mais je vais bien. Et vous ? » Alors qu'elle s’avançait vers l'inconnu pour voir si elle allait bien, la princesse aperçut un visage familier, du moins, elle avait l'impression de l'avoir déjà rencontré. « Nous sommes-nous déjà rencontré ? Votre visage m'est familier ? »



made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 20 Juin - 12:30




Time to let the past behind us


Chance ou malchance ? Níniel n'aurait su le dire. A dire vrai, elle considérait plutôt cela comme de la malchance d'être tombée sur Eodia. La jeune femme était venue à quelques reprises, à Edoras, par le passé. Avec sa mère. Et son frère et sa soeur. Ceowyn rendait souvent visite à sa famille. Du moins, autant qu'elle le pouvait. De Dol Amroth à Edoras, y'avait une sacrée petite trotte à dire vrai ! Mais bon. Tout ça pour dire que c'était loin d'être la première fois que Níniel mettait les pieds à Edoras. Mais elle n'était pas comme les autres fois. Dans le sens où elle n'avait aucun artifice sur elle. Aucun bijou. Aucune rivière de diamants qui aurait pu montrer son appartenance à la noblesse. Aucun attrait, aucune belle robe, belle soie ou que sais-je encore qui aurait pu la trahir. En ces lieux, la noble et future épouse de ce cher Adrahil n'était ... qu'une personne comme une autre. Qu'une paysanne. Ou presque. Elle n'avait pas le look paysan. Pour ça, il aurait fallu qu'elle trouve d'autres fripes, pires encore que celles qu'elle avait actuellement. Il lui aurait aussi fallu un peu de souillure, de boue ou que sais-je encore, ici ou là, pour donner le change. Mais passons.

Il avait fallu que sa maladresse parle encore une fois. Percuter des gens ... Elle ne le faisait pas exprès ! La jeune Níniel avait souvent le nez de lever. Pour voir ce qu'il y avait aux alentours. Certes, comme dit, elle était déjà venue à plusieurs reprises à Edoras. Mais elle n'y restait jamais bien longtemps. Et de ce fait, elle n'avait jamais réellement le temps de s'émerveiller devant la belle cité de Meduseld. Chose qu'elle comptait ... Et bien ... Chose à laquelle elle comptait bien y remédier. Du moins, tant qu'elle jouissait de cette liberté qu'elle avait actuellement. Dans le cas où Adrahil en viendrait à la retrouver ... Disons que ça serait moins marrant. Beaucoup moins marrant à dire vrai. Oui, un jour ou l'autre, elle savait qu'il finirait par la retrouver. Elle ne pourrait pas s'enfuir toute sa vie. Elle le savait. Néanmoins, elle profitait, en quelque sorte, de cette liberté dont elle jouissait. Pour en revenir à ce qui nous intéresse, la princesse d'Edoras n'avait rien dit de méchant à l'encontre de Níniel. Elle ne semblait pas lui en voulait, même si la jeune Níniel avait massacré, de part son geste, les pauvres myrtilles récupérées par Eodia. Sans doute un achat au marché. Rhaaa la la ! La pauvre Níniel était toute confuse ! A l'avenir, elle allait devoir faire un peu plus attention à ce qu'il y avait devant elle ... Ou bien derrière elle. Parce qu'un de ses jours, il lui arriverait quelques bricoles qu'elle n'apprécierait pas forcément, pour sûr.

Eodia s'enquérait de sa santé, voulant savoir si tout allait bien pour elle. Níniel eut un hochement de la tête. Mis à part ce jour qui empourprait ses joues depuis quelques instants ... "Surprise tout autant que vous. Encore une fois, je suis vraiment désolée. Je ne faisais pas attention à ce que je faisais." Oui, bon, Níniel se répétait. C'était signe qu'elle était vraiment désolée et qu'elle n'avait pas fait attention. Et elle espérait bien que Eodia n'allait pas lui en tenir rigueur. Níniel allait prendre congé. Continuer ce qu'elle avait à faire. Tout simplement. Mais elle eut le droit à la question qui tue. Et comme Níniel n'était pas une menteuse .. Ce n'était pas dans sa nature que de mentir. Détourner la vérité, peut-être bien. Mais mentir sans aucune honte ... Non ... Surtout pas à quelqu'un de son rang. Sur la défensive. Níniel était sur la défensive. Ne sachant pas quoi répondre. les carottes étaient cuites pour elle d'une manière ou d'une autre. "Et bien ... Oui, il est possible que nous nous soyons déjà rencontrées à quelques reprises déjà. Mais cela me semble si loin que j'ai l'impression que c'était dans une autre vie." Pour Níniel, c'était le cas. Tout ça, c'était dans une autre vie. Quand elle était encore à sa place. Quand elle n'avait pas cet esprit rebelle qu'elle avait en ce moment. Quand les autres ne lui plantaient pas un couteau dans le dos. Quand on ne complotait pas contre elle pour faire d'elle l'épouse d'un prince manipulateur.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Ven 27 Juin - 15:37




Time to let the past behind us


La princesse se réjouissait de quitter le Roha, non pas qu'elle ne supportait plus sa ville natale, Eodia souhaitait souffler. De plus, elle espérait réellement que le conseil auquel elle allait participer, l'aiderait à se débarrasser de ses nouveaux conseillers. Les ennuies avaient bien commencer avant leur arrivé mais elle savait qu'ils étaient liés d'une façon ou d'une autre. Avant de partir, elle se permit de faire un tour dans la cité. Avec un rang comme le sien, elle ne pouvait sortir comme elle le souhaitait, sans arrêt surveillé par les hommes de son oncles. Accompagnée par une de ses dames de compagnies, elle savait pertinemment qu'elle était suivit par quelques un de ses gardes du corps. Cela ne la dérangeait pas outre mesure, ils étaient là pour assurer sa sécurité, tant qu'ils ne perturbaient pas sa journée, tout allait bien. De toute façon, elle n'avait pas le choix, si elle refusait ou n'en faisait qu'à sa tête, elle serait enfermée au château sans pouvoir en sortir.

Lors de sa promenade, Eodia fut bousculée par une jeune femme dont le visage ne lui était pas inconnue. Toutefois, elle n'arrivait pas à se souvenir où elle avait rencontré. L'inconnue s'excusa encore une fois pour sa maladresse, Eodia lui fit signe qu'il n'y avait rien à excuser, on a tous été tête en l'air au moins un fois. La jeune fille confirma les doutes de la princesse, elles étaient bien rencontré mais il y a fort longtemps selon l'inconnue. Ce qu'elle disait troubla quelque peu la princesse, une autre vie ? Avait-elle changé de vie de tout au tout, était-ce pour cela qu'elle avait dit cela ? La curiosité d'Eodia s'éveilla aussitôt, elle était persuadé de l'avoir déjà vu et elle était déterminé à savoir où. « Donc, je ne m’étais pas trompée lorsque je pensais vous avoir vu mais je n'arrive pas à me souvenir où ? Peut-être que vous pourriez m'éclairer sur ce sujet ? » Il restait encore pas mal de temps à Eodia avant de rentrer, ce qui lui laissait le temps de discuter avec cette jeune fille. Bien qu'elle avait des allures de paysannes, Eodia savait reconnaitre les personnes "bien-né" et elle était persuadée que cette personne en faisait parti.



made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 1 Juil - 19:26




Time to let the past behind us


Une autre vie ... Oui, pour la jeune humaine Níniel, Dol Amroth, c'était loin derrière elle à présent. Et ce même si cela ne faisait guère de temps qu'elle s'était enfuie. Elle avait beau aimé sa mère de tout son coeur, elle avait beau respecté le prince Angelimir, elle ne pouvait pas accepter ce mariage. Pas quand il y avait mensonges et manipulations. Peut-être s'enflammait-elle pour rien. Peut-être que c'était la meilleure des choses à faire. Surtout pour sa famille qui s'éleverait à un rang plus haut que le précédent. Mais là, Níniel ne pensait pas à la famille. Elle pensait à elle. A son propre avenir. Pouvait-elle vivre avec un menteur ? Un manipulateur ? Elle le respectait. Elle avait eu également des sentiments pour lui. Mais en son âme et conscience, en ce moment, elle ne pouvait pas être avec lui. Elle avait besoin de faire le point. Et en partant, en étant loin de chez elle, loin de ses proches, ça lui permettait, justement, de faire le point. Le vide. Et ça faisait du bien.

Níniel comptait prendre la poudre d'escampette. Malheureusement pour elle, Eodia ne semblait pas vouloir la lâcher dans l'immédiat. Flûte alors ... Elle qui pensait passer incognito ! Apparemment, les frippes qu'elle avait n'étaient pas suffisantes. Mais en même temps, elle ne pouvait pas rester éternellement enfermée chez Thodir. Il avait eu la gentillesse de l'accueillir durant quelques temps. Elle ne pouvait pas non plus abuser de son hospitalité. Oui, y'avait rien qui pressait. Et oui, elle aurait pu rester un peu plus longuement chez lui. Ouais ... Sans doute qu'elle aurait dû rester tranquille. "Sans doute ici même. Au Rohan." Simple. Devait-elle donner un peu plus de détails sur le sujet ? Eodia allait sans doute vouloir lui tirer les vers du nez. "Bien que le Rohan ne soit pas ma ville natale, j'y ai de la famille. Peut-être nous sommes-nous rencontrées ..." Níniel hésitait à dire vrai. Est-ce qu'elle devait vraiment lui dire ? "A dire vrai, je suis là en toute ... discrétion. Et j'aimerais que cela reste ainsi. Dans la mesure du possible." D'une certaine manière, Níniel était en train de lui confirmer qu'elle n'était pas une personne comme les autres. Qu'elle n'était pas la paysanne qu'elle voulait paraître. Elle ne savait pas si elle pouvait lui faire confiance. Mais en même temps, elle n'avait pas de choix. Peut-être que la princesse du Rohan ferait comme Thodir. Et qu'elle garderait tout cela pour elle. Elle l'espérait. Sinon, tout était perdu et Adrahil en viendrait à la retrouver facilement.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Mar 8 Juil - 14:04




Time to let the past behind us


Eodia ne s'était pas trompée sur la demoiselle, celle-ci confirma à demi-mot que c’était au Rohan. L'inconnue avait de la famille ici-même et sans doute les deux jeunes filles s'étaient rencontré. Cette réponse confirma ses doutes sur la naissance la jeune femme. Étant princesse, Eodia, ne fréquentait que les nobles ou bourgeois la plupart du temps. Il semblerait que cette fille soit d'une bonne famille, son visage lui était familier mais elle n'arrivait pas à mettre la main dessus. Elle l'avait surement croisé il y a fort longtemps. Dés lors, la nièce du roi se posait des questions, que faisait une fille de bonne famille en plein cœur d'Edoras habillé en paysanne ? Il n'était pas difficile de comprendre qu'elle souhaitait ne pas être vue, d'ailleurs, elle lui fit part de sa volonté de rester discrète sur sa présence. Eodia lui fit signe de la tête qu'elle comprenait et qu'elle ne dirait rien sur sa présence sur ses terres même si elle ne savait pas à qui elle avait à faire. Enfin, c’était sans compter sur sa dame de compagnie qui la prit à part et lui révéla son identité. L'amie de la princesse avait fini par la reconnaitre et ce n'était pas étonnant, elle connaissait tout le monde ! D'ailleurs, c'était souvent elle qui aidait la princesse à se souvenir des noms de tout ceux qu'elle devait saluer. Ainsi, c'était Níniel Theodoras qui se tenait devant elle. Maintenant, elle comprenait pourquoi elle arborait ce genre de tenue et pourquoi elle souhaitait se tenir loin des yeux trop curieux. « Et bien, il serait préférable de se rendre dans un endroit plus discret, qu'en pensez-vous ? Il n'est pas prudent de se promener ici pour le moment...» lança la jeune femme aux oreillers de la fugitive. En effet, pas plus tard qu'hier, une homme du prince de Dol Amroth était venu au château pour demander de l'aide au roi du Rohan pour retrouver Níniel Theodoras. Elle n'avait pas l’intention de l'emmener au château de Meduled, c’était beaucoup trop risqué pour elle, Eodia avait une petite maison qui avait appartenu à son père, non loin de la ville.

Eodia savait que son fiancé, Adrahil, était à sa recherche, la princesse ne connaissait pas les détails mais la fiancée s'était enfuie du jour au lendemain. La princesse avait déjà eu l'occasion d'aller à Dol Amroth et avait côtoyé Níniel et sa famille. Eodia prit les devants pour emmener sa camarade en lieu sûr, une fois arrivée, elle l'installa dans un salon où se trouvait un très beau canapé. « A vrai dire, je suis confuse, je ne vous ai pas reconnue mais cela fait tellement longtemps depuis notre dernière rencontre...» lança la princesse alors qu'elle pria sa dame de compagnie de préparer le thé. « Vous devriez éviter de vous promener en rue pour le moment, quelqu'un est venu au château, ils vous recherchent activement !» Níniel pouvait très bien passer outre son conseil et faire ce qu'elle voulait mais il était préférable qu'elle reste cacher au risque de se faire prendre. Si cela venait à arriver, Eodia ne pouvait plus faire grand chose...

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 11 Juil - 20:01




Time to let the past behind us


Níniel aurait aimé disparaître dans un trou de souris. Elle n'aimait ... disons qu'elle n'avait pas envie qu'on la reconnaisse. Et plus elle restait là à palabrer avec Eodia, plus elle était exposée. Et plus elle prenait le risque d'être reconnue. Et honnêtement, elle n'avait aucune envie que ça n'arrive. Elle avait encore besoin de vivre sa vie. De faire ce qu'elle voulait, quand elle le désirait. Elle avait besoin de cette liberté dont elle jouissait dans l'immédiat. Elle n'avait aucunement envie de retourner à Dol Amroth. Et une fois que ça arriverait, une fois qu'on lui aurait mis la main dessus, elle se doutait qu'elle finirait par être enfermée dans une cage dorée dont elle ne pourrait s'échapper. Oh, bien évidemment, elle ne pourrait en mettre sa main à couper. Mais bon. Elle se doutait que le prince Adrahil chercherait à l'avoir tout le temps sous la main, ou presque. Et qu'il ferait en sorte qu'elle ne puisse plus lui échapper. Pour sûr.

Et maintenant que la dame de compagnie de la princesse du Rohan venait de lui murmurer quelques mots, Níniel avait encore plus envie de disparaître dans un trou. Et de lui fausser compagnie. Mais voilà qu'Eodia lui disait qu'elle était prête à trouver un petit coin tranquille et que ce n'était pas prudent qu'elle se promène ainsi. "Prudent ou non, je ne saurais dire. Ce n'est pas comme si on souhaitait ma mort." Non. A dire vrai, tout ce qu'on voulait d'elle, c'était qu'elle retourne à Dol Amroth. Auprès du prince. Auprès de son fiancé. Son promis. Chose qu'elle ne voulait pas. Bien évidemment. "Mais oui. Si vous avez un endroit tranquille où nous pourrions converser sans risquer de tomber ... sur des oreilles indiscrètes ..." Níniel n'était pas contre de l'accompagner. Peut-être était-elle un peu naïve. Parce que si ça se trouvait, Eodia en viendrait à trahir son secret. Pour une raison ou bien pour une autre. Chose que la jeune humaine n'espérait pas, mais sait-on jamais après tout. Comme une grande Dame l'a dit, le coeur des hommes est aisément corruptible.

Ainsi donc, les voilà marchant à travers diverses ruelles. Elles empruntèrent quelques chemins avant de se trouver face à une bâtisse. Níniel fut invitée à rentrer dans celle-ci et la porte se ferma. Elles se retrouvèrent dans le salon. Eodia s'installa sur le canapé et Níniel en vint à l'imiter. Elle avait ôté cette longue cape qui cachait pas mal de choses. Ou du moins, c'était l'impression que la jeune femme avait. "Ne vous excusez pas. C'est justement fait pour. Je fais en sorte de ne pas vraiment être reconnaissable." dit-elle dans un sourire pour conforter Eodia et qu'elle ne s'en veuille pas. "D'autant plus que les âges ont passé, il est vrai. Et que je ne suis plus la jeune adolescente que vous avez pu rencontrer autrefois." Elle avait changé. Elle était ... disons qu'elle voyait le monde d'une manière différente, en quelque sorte. Níniel secoua quelque peu la tête tandis qu'elle entendait la mauvaise nouvelle. Elle posa une main contre son front. "Je dois avouer que cela m'ennuie d'apprendre cela." Elle retira sa main et redressa la tête. "Je me doutais qu'il finirait par envoyer quelqu'un à ma recherche. Mais j'étais loin de penser qu'ils viendraient jusqu'à Edoras." Elle n'aurait jamais pensé qu'ils la rechercheraient aussi activement. Pourquoi diable lui courir après ? Ne pouvait-on pas lui foutre la paix et lui laisser vivre sa vie ? "Savez-vous ce qui s'est dit ? Enfin, si l'éclaireur est reparti ?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Lun 21 Juil - 15:39




Time to let the past behind us


Eodia proposa à Níniel de se trouver un petit coin tranquille, se serait plus prudent selon Eodia. Elle savait que la jeune fille était recherché et si celle-ci avait fuit, il y avait surement une raison. Heureusement pour elle, Eodia avait une petite maison à Edoras qu'elle pouvait utiliser à sa guise. C'est là qu'elle emmena sa camarade, une fois arrivé, elle s'installèrent dans un petit salon. La demoiselle n'était pas reconnaissable à première vue mais une fois qu'elle avait ôté sa cape, son visage devenait de plus en plus familier. « Oui, vous avez raison, si vous ne m'aviez pas bousculé, je vous aurai prise pour une simple passante. une fois votre cape ôté, je puis vous reconnaître aisément !» Ce qu'elle venait de dire en plairait surement pas à Níniel, elle, qui souhaitait passer inaperçu, elle avait eu de la chance d'être tombé sur la princesse et non un tierce personne mal intentionné.

La princesse lui fit part des recherches menés par son fiancé, bien entendue, la jeune fille était ennuyeux par ses déclarations mais valait-il mieux qu'elle le sache, non ? Eodia entra dans les détails comme lui demanda la noble de Dol Amroth. « Il se trouve que j'étais présente lorsque cet homme est arrivé, j'a donc pu suivre toute la conversation. Je suppose que vous doutiez que le prince viendrait demander notre aide ? Personnellement, j'ai été surprise, au vu des relations du Rohan avec le Gondor mais mon oncle apprécie les gens de Dol Amroth !» A ses mots, elle prit sa tasse de thé à ses lèvres pour en boire une gorgée puis reprit rapidement la parole. « Et bien, cet homme a demandé de l'aide à notre Roi pour vous retrouver. Votre signalisation a été donné à tous les soldats et commerçants, c'est pour cela qu'il est mieux d'éviter la ville pour le moment. Le prince n'est pas attendu mais au moindre soupçons, il sera prévenu et il sera surement en chemin pour Edoras... » Elle savait qu'elle lui apprenait une mauvaise nouvelle, Eodia ne voulait pas être un oiseau de mauvaise augure mais il était mieux pour Níniel de le savoir pour mieux se protéger. « Si cela n'est pas indiscret, pourquoi vous êtres-vous enfuie ?» La raison de sa fuite restait obscure pour Eodia, même ses poursuivants n'avaient rien du sur cela.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 27 Juil - 10:31




Time to let the past behind us


Elles étaient bien, là, chez Eodia. Au moins, Níniel se sentait en sécurité et elle savait que personne ne ferait irruption dans la maison d'Eodia sans la permission de cette dernière. D'ailleurs, Níniel craignait que ... Et bien, elle craignait que la princesse n'en vienne à ébruiter sa présence. A dire vrai, la jeune femme avait peur. Peur qu'on en vienne à lui mettre la main à nouveau. Peur qu'elle ne doive rentrer chez elle, à Dol Amroth, et qu'elle épouse ce menteur. En même temps, la brune ne lui avait pas laissé le temps de s'expliquer. Elle n'avait pas eu l'occasion d'en parler avec lui. Peut-être y avait-il une bonne raison là dessous. Oh, elle savait très bien qu'elle ne serait pas indéfiniment en suite. Qu'à un moment ou à un autre, on en viendrait à lui mettre la main dessus et qu'elle devrait rentrer chez elle. Mais bon. Elle n'avait pas envie de rentrer. Pas tout de suite. D'ici à quelques mois. Voire quelques années. Elle avait besoin de vivre des choses folles. De faire ce qu'elle voulait. Elle aviserait par la suite ce qu'elle ferait ou ne ferait pas.

Eodia en vint à lui dire que, sans sa cape, elle aurait pu la reconnaître. Ce qui fit soupirer la jolie brune. "Mince alors ... j'aurais pensé que ce déguisement faisait illusion." Elle pencha la tête sur le côté et elle passa sa main à l'arrière de son crâne. "Il va falloir que je redouble d'efforts pour que je puisse passer incognito."t-elle dans un hochement de la tête. "Qu'est-ce que vous changeriez ? La coupe peut-être bien ..." Elle eut un drôle d'air sur le visage. Couper ses magnifiques cheveux ... Elle n'y pensait pas ... Mais en même temps, elle n'aurait peut-être pas le choix, surtout si elle ne souhaitait pas qu'on la reconnaisse. "Je ne vais peut-être pas avoir le choix." dit-elle plus à elle-même qu'à l'encontre d'Eodia.

C'était la malchance qui amenait les troupes de Dol Amroth au Rohan. Elle aurait tant aimé que ... Et bien, qu'on lui fiche la paix. Mais apparemment, elle n'avait pas le choix que de faire avec. Elle allait devoir se planquer. Eodia en vint à lui conter ce qu'elle avait vu. Un homme qui solicitait le roi du Rohan dans la recherche de cette jeune fugitive. Elle n'en était pas une du fait qu'elle n'avait rien fait de grave mais bon. "Je m'en doutais, effectivement. Mais je pensais également que j'aurais bien plus de temps et qu'il ne viendrait pas au Rohan avant un bon moment." Mais force est de constater qu'elle s'était vraiment trompée sur ce point. La suite était ... et bien, disons qu'elle s'y attendait également, mais là, elle était comme prise au piège. Si de nombreuses personnes avaient sa description, elle ne pourrait se balader au Rohan sans qu'on finisse par la reconnaître. Elle soupira à nouveau, se laissant totalement choire dans le fauteuil et leva les yeux au plafond. "Quelle tuile ... ne pouvait-il pas me laisser tranquille ?" Elle porta sa main à son front. Vraiment de mauvaises nouvelles. "Que vous ont-ils raconté ? Une histoire d'enlèvement ? Ou bien un départ précipité ?" Pour sauver les apparences, elle était sûre et certaine qu'Adrahil avait dû raconter qu'elle avait été enlevée aux siens. Dire à tout le monde que sa fiancée avait mis les bouts, c'était pas ... Et bien, disons qu'on se foutrait de sa gueule. Un homme qui ne savait pas tenir sa promise à sa place ... Ouais, ça la foutait mal. "Mensonge et manipulation. Il m'a menti. Il m'a dupé. Et il pensait que j'allais rester sagement à ma place sans rien dire ? C'est mal me connaître." Elle avait toujours eu l'esprit un peu rebel. "Il m'a fait croire à des choses. Et j'ai fini par savoir qu'il m'avait menti à ce sujet. Je n'ai pas supporté. J'ai pris le large."
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Mar 23 Sep - 19:20




Time to let the past behind us


Níniel pouvait être en sécurité dans cette maison, la princesse avait ordonné qu'on la laisse tranquille lorsqu'elle décidait de se rendre dans cet endroit pour s'y reposer. Le métier de princesse n'était pas de tout repos, Eodia l'acceptait sans broncher mais elle avait besoin de respirer quelques fois. Ainsi, on lui avait accordé la liberté totale lorsqu'elle allait dans la maison de son père. Toutefois, depuis l'arrivé du nouveau conseiller, elle soupçonnait que ses espions la suivent mais elle n'avait rien à craindre car Danel se trahirait s'il venait à révéler les secrets d'Eodia qu'elle cachait au sein de cette maison.

Son invité était facilement reconnaissable après qu'elle ait ôté sa cape, Niniel aurait voulu passé inaperçu mais il était difficile pour une noble de passer pour une simple paysanne. Toutefois, si elle changeait de tenue vestimentaire et sa façon de se tenir, peut-être qu'elle se faufilerait dans la masse ? Elle proposa de couper ses cheveux mais Eodia lui fit signe de la tête que cela serait une mauvaise idée. « Oh non, pas cela ! Cela serait dommage de dire au revoir à de si beau cheveux. Il serait peut-être mieux de revoir votre façon de vous tenir, cela vous trahi plus que vous ne le pensez... » lança la princesse de façon amusé. Lorsqu'on est bien né, on apprenait tout un tas de chose aussi bien utile qu'inutile. Le simple citoyen travaillait beaucoup dans les champs ou dans les commerces, ils ne prenaient pas le temps pour des cours de maintien par exemple.

Ce que venait de lui révéler la princesse ne plaisait évidement pas à la fugitive, elle pensait être tranquille mais son fiancée la recherchait activement, une chance qu'elle soit tombé sur Eodia et non un membre de la garde ! « Vous savez, ils ont omis les détails, ils ont simplement dit que vous souhaitez voir le monde mais que ce n'était pas la place d'une jeune dame d'être sur les routes. Ils ont fait comprendre au roi que vous étiez parti sur un coup de tête suite à une dispute...» La dame du Rohan n'avait aucun avis sur cette histoire, enfin, elle n'avait eu qu'une version et ne pouvait se faire un jugement la-dessus. Il y avait sans doute des raisons à cette fugue, d'ailleurs, la jeune dame ne tarda pas à lui demander la raison. Le prince lui avait menti mais sur quoi ? Níniel n'en dit pas plus, elle n'avait pas supporté se faire manipulé. Eodia, qui prenait son devoir de princesse très à cœur, n'aurait jamais osé prendre la fuite, cependant, elle ne connaissait pas les détails de l'histoire de Níniel. « Je vois...» lança Eodia avant de reprendre un peu de son thé et le reposer pour continuer. « Avez-vous eu le temps de vous expliquer avec lui avant de fuir ? Il s'agit peut-être d'un simple malentendu ?»


made by pandora.




hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 29 Sep - 20:36




Time to let the past behind us


Trop reconnaissable elle était. Et c'était bien ennuyeux. La jeune Níniel aurait préféré être méconnaissable. De cette manière, elle aurait pu aller et venir au Rohan comme elle l'aurait voulu, et ce sans risque de ... Et bien, sans risquer d'avoir des ennuis. Elle ne voulait pas qu'on la retrouve. Elle était encore fâchée. Elle en voulait à Adrahil. Terriblement. Pourquoi lui avoir dit qu'il n'était en rien responsable du départ d'Alcarion ? Pourquoi un tel mensonge ? L'aurait-elle moins aimé si ... et bien, si elle avait su la vérité ? Peut-être que oui. Peut-être que non. Níniel n'en savait rien. Et elle ne voulait pas savoir à dire vrai.

Quoi qu'il en soit, pour en revenir à ce qui nous intéresse, Níniel pensait se couper les cheveux. Eodia lui fit part de son mécontentement. Ce n'était pas une bonne idée selon elle. Une pure folie, même, qu'elle en vienne à les couper. Ils étaient si beaux que ça serait bien dommage de perdre une telle chevelure. Níniel eut un haussement des sourcils face aux dires de la princesse. "C'est à dire ?" demanda-t-elle en penchant la tête sur le côté. La jeune femme avait besoin de quelques précisions. Et peut-être arriverait-elle à faire quelques changements. "Auriez-vous quelques conseils à me prodiguer ?" ajouta-t-elle en la regardant. Tout conseil était bon à prendre selon Níniel. Si ça pouvait lui permettre de gagner quelques jours, voire quelques semaines de fuite, de liberté et de tranquilité, pourquoi pas ?

Elles échangèrent quelque peu sur les circonstances de la venue des hommes du prince. Comme Níniel s'en doutait, des mensonges, encore des mensonges. Elle secoua quelque peu la tête. Du grand n'importe quoi. En même temps, ils ne savaient pas pourquoi elle était partie sans prévenir. Personne ne le savait d'ailleurs. Elle n'avait prévenu personne. Pas même sa pauvre mère qui devait être morte d'inquiétude et qui devait se demander où était sa mignonne petite fille. Et si elle était encore en vie. Un jour, elle rentrerait. De ça, Níniel en était certaine. Mais elle ne savait pas encore quand elle le ferait. Il y a une heure pour toute chose. Et ce n'était pas le moment, pour elle, de rentrer. "Oh, cela leur correspond tout à fait." dit-elle dans un hochement de la tête. "Cela ne m'étonne guère qu'ils aient donné ce genre d'excuses." Elle poussa un léger soupir et passa une main dans ses cheveux. Des ennuis. Elle allait avoir de sacrés ennuis une fois qu'ils lui auraient mis la main dessus. Eodia en vint à lui poser une question légitime. C'était peut-être par là qu'elle aurait dû commencer d'ailleurs. Avant de partir. "Je n'avais plus confiance. Et je n'ai toujours pas confiance." dit-elle en secouant la tête. "Il m'a menti. Sur quoi d'autre aurait-il pu me mentir ?" Elle joua avec une mèche de ses cheveux. "En fait, j'ai peur de découvrir tous les mensonges qu'il aurait pu me raconter." Et c'était pour ça qu'elle était partie. Qu'elle avait filé. Sans dire un mot de plus.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Sam 11 Oct - 15:30




Time to let the past behind us




Eodia était contre l'idée que la jeune fille se coupe les cheveux, cela serait tellement dommage de dire au revoir à de si beaux cheveux même si on sait que cela repousse. La princesse pensait que sa camarade pouvait changer sa façon de se tenir et aussi sa façon de s'habiller. Elle lui demande quelques conseils mais Eodia n’était pas la meilleure personne pour lui en donner. Toutefois, elle fit un effort pour lui donner une réponse plus ou moins correct. Elle ne voulait pas passer pour une personne qui n'avait aucune considération pour son peuple en les prenant pour de simple "pouilleux". « Je ne pense pas être la meilleure personne pour vous donner des conseils sur ce sujet mais si je puis vous aider, je pense que vos cheveux ont un aspect beaucoup trop "propre" et il serait mieux de vous tenir moins "droite". Il faut passer inaperçu et ne pas attirer les regards sur vous...»


Apparemment, les excuses données par le prince Adrahil n'était pas vraie et cela n'étonnait pas le jeune Níniel. Elle n'avait pas supporté ses mensonges, elle n'avait plus confiance en lui, pourquoi bon demander des explications ? Eodia tentait d'arrondir les angles, il n'était pas bon pour une demoiselle d'errer dans les rues de cette façon, ne serait-il pas judicieux d'avoir une vrai conversation. « Je ne suis pas là pour vous juger, je peux comprendre que vous doutiez de lui mais ne serait-il pas mieux de vous expliquer ? Peut-être que si vous lui parliez de vos doutes, ils comprendraient et changeraient de comportement ? » Pour Eodia, il n'était pas bon de garder tout pour soi, parler était la meilleure des solutions. Níniel avait peur de ce qu'elle pouvait encore découvrir mais c'était le seul moyen de repartir sur des bases saines. « Votre maison, votre famille ne vous manque-t-elle pas ?» Cela ne devait pas être facile tous les jours d'être seule sans les gens que l'on aime. C'est pour cette raison qu'Eodia pensait qu'il était mieux pour elle de penser à rentrer chez elle. Bien entendu, elle n'irait jamais la dénoncer, c'était à elle de faire ses propre choix.


made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 14 Oct - 14:29




Time to let the past behind us


Trop propre et trop droite. Elle allait devoir jouer sur ces premiers aspects si elle voulait passer inaperçu. Níniel eut un léger hochement de la tête par rapport à ce que la princesse venait de lui énoncer. "Je vois." Un peu plus courbée et ça serait bien mieux. Pour elle. Peut-être que ça ne lui permettrait pas de passer totalemlent inaperçue. Mais ça serait déjà un bon point. Et pour sûr, ça lui éviterait, sans doute, quelques déboires. Mais en même temps, la jeune noble ne pouvait pas êre sûre et certaine à cent pour cent qu'elle passerait incognito. Avec la faute à pas de chance, quelqu'un finirait par la remarquer, par la reconnaître. Un peu comme la princesse avait pu le faire. Oui, cela n'arrangeait pas spécialement Níniel. Oui, elle aurait préféré être méconaissable. Mais avec un peu de chance, Eodia ne trahirait pas son secret. Elle garderait le silence. Et c'était tout ce dont Níniel avait besoin à dire vrai. Du temps. Et qu'on se taise à son sujet. Pour éviter que son cher et tendre ne lui remette la main dessus un peu trop facilement. Après, est-ce qu'elle arriverait à rester loin de lui et des ennuis, rien n'était moins sûr mais bon. La brune n'allait pas désespérer pour autant. Elle savait très bien que sa fuite ne serait, sans doute, que de courte durée. Mais bon, elle espérait quand même avoir la paix.

A sa manière, Eodia cherchait à lui faire entendre raison. Mais fallait l'avouer. Níniel était très en colère contre Adrahil. Trop peut-être. Aveuglée elle était. La princesse marquait des points. Oui, Níniel savait très bien que ... Et bien, qu'elle devait avoir une discussion avec lui. Seulement, elle n'arrivait pas ... Elle ne voulait pas être face à lui. Peut-être qu'elle avait besoin de temps, encore, pour réfléchir à tout cela. Peut-être qu'elle avait besoin encore un peu d'espace. De liberté. Peut-être que c'était trop rapide pour elle. Et qu'elle préférait, dans l'immédiat, garder ses distances avec le prince et toutes les responsabilités qui pouvaient s'en suivre. Eodia avait mis dans le mille. "Bien évidemment qu'ils me manquent. Mais hélas, ils ne me comprennent pas. Mes frères et soeurs sont trop jeunes pour comprendre tous les enjeux. Quant à ma mère ..." Elle poussa un léger soupir. "Je ne dirais pas qu'elle me pousse vers lui ... Mais presque." Enfin si, c'était ce qu'elle faisait. Elle poussait sa fille vers un mariage dont elle ne voulait pas. Un mariage dénué d'amour ? Non, puisque Níniel avait eu quelques sentiments pour celui qui allait devenir son époux. Enfin, si elle rentrait. "Je sais très bien que je devrais avoir une explication avec lui. Mais pour le moment, je n'arrive pas à m'y résoudre." Peut-être lui fallait-il du temps. Tout simplement.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Dim 9 Nov - 20:40




Time to let the past behind us



La jeune princesse tentait de lui faire entendre raison, sans toutefois la brusquer. Il était évident qu'elle ne pourrait errer sur les routes toutes sa vie. D'ailleurs, elle lui répondu par la positive lorsqu'elle lui demanda si sa famille lui manquait. La réponse était évidente mais peut-être qu'en parlant d'eux, Níniel, aurait eu l'envie de retourner chez elle ? Hélas, sa mère ne la soutenait pas dans son "combat", elle la poussait à accepter le prince. Quand à la jeune fille, elle n'était pas prête à lui parler pour discuter du problème. Eodia écouta attentivement la jeune fille, il était évident qu'elle n'était pas dans les meilleurs conditions pour prendre une décision. « Je pense que votre mère ne veut tout simplement que votre bonheur, elle pense que le prince pourra vous apporter tout ce dont vous auriez besoin. il serait bon de réfléchir à lui laisser une chance de s'expliquer...» La princesse prit une pause puis reprit rapidement. « Quoi qu'il en soit, je pense que vous avez besoin de repos pour prendre la bonne décision. Vous cacher en permanence ne vous aide pas vraiment à prendre du recul face à cette histoire. De mon côté, j'orienterai vos poursuiveurs vers une autre piste, il est aisé de faire une fausse correspondance entre vous et moi. Ainsi, on pourrait leur faire croire que vous avez fait route vers le Nord, par exemple... » Lui laisser du temps, voilà le but de cette manœuvre. Elle pourrait faire lire ses "fausses" lettres à son oncle qui avertira immédiatement le prince. Ainsi, Níniel aurait un peu de répit et aurait tout le temps pour réfléchir à sa situation.

Avez-vous un endroit où aller ?» Eodia s'inquiétait de savoir où logeait la jeune noble, la rue était loin d'être un endroit convenable. Elle n'avait pas réellement discuter des conditions de la fuite de la demoiselle. Toutefois, elle avait pu remarquer que son invité ne sortait pas d'un endroit délabré, elle avait surement trouvé un logement adéquat.

made by pandora.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 11 Nov - 17:34




Time to let the past behind us


Les paroles d'Eodia étaient sages. Mais ela ne voulait pas dire pour autant que Níniel était prête à les accepter. Peut-être qu'elle avait raison. Peut-être que sa mère n'avait toujours souhaité qu'une chose ... qu'une seule chose pour sa fille. Qu'elle soit heureuse. Qu'elle soit en sécurité. Qu'elle n'ait pas besoin de s'inquiéter du lendemain. Qu'elle n'ait pas à se demander si elle ferait un bon mariage. La stature, la position qu'elle aurait par la suite. Néanmoins, Níniel aurait, sans doute, aimé avoir son mot à dire. Elle aurait aimé pouvoir lui dire qu'elle ne voulait pas de ce mariage. Du moins, au départ. Il était vrai qu'elle avait été plus que réticente. Et puis, elle avait fini par l'aimer. Par l'apprécier. Jusqu'à ce qu'elle découvre qu'il avait été ... et bien ... Un menteur. Ni plus. Ni moins. Quelqu'un qui lui faisait des cachoteries. Et pour quoi ? Peut-être par peur qu'il ne se détourne d'elle. Níniel n'en savait rien. Elle ne leur avait pas laissés l'occasion de s'expliquer. Que ça soit sa mère. Ou bien celui qui deviendrait, un jour ou l'autre, son époux.

En tout cas, il était vrai qu'elle était fatiguée et qu'elle avait besoin de se poser un moment. Certes, Thodir lui avait offert le gîte et le couvert. En signe de leur amitié. Leur longue amitié. Néanmoins, elle ne pouvait pas toujours vivre à son crochet. Elle ne pouvait pas non plus rester indéfiniment loin des siens. Elle devrait rentrer chez elle un de ses jours. Elle devrait s'en retourner à Dol Amroth. Auprès des siens. Et elle devrait pardonner. Que ça soit sa mère. Ou bien le prince. Elle ne pouvait pas toujours vivre comme une fugitive. Encore fallait-il qu'elle arrive, justement, à pardonner. Encore fallait-il qu'elle veuille bien reprendre le chemin de la maison. Et c'était pas gagné d'avance, du tout. Quoi qu'il en soit, Eodia lui proposait de l'aider. Níniel releva la tête à l'encontre de la princesse. Elle se demandait bien pourquoi elle accepterait de l'aider. Mais toute aide était bonne à prendre à dire vrai. "Vous feriez ça pour moi ?" lui demandat-elle en la regardant. "Ca serait ... Et bien ... Ca serait appréciable. Ils partiraient sur une fausse route et ça me permettrait de réfléchir tranquillement à cela." Et prendre la meilleure des décisions. Rentrer ... Rester. Son coeur balançait quelque peu entre les deux. Quoi que dans l'immédiat, c'était rester. Mais peut-être que si ele pouvait être tranquille et y réfléchir tranquillement, elle choisirait autre chose. "J'ai un ami qui m'accueille pour le moment. J'espère néanmoins que cela ne sera que temporaire et que je finirais par me débrouiller toute seule. Mais sans lui, je ne sais pas où j'en serais aujourd'hui." Sans doute à moitié fatiguée parce qu'elle n'arrêterait pas de regarder par dessus son épaule. Sans doute serait crevée. Oui.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Eru Ilúvatar
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 1387
× Inscrit le : 29/12/2012
× Dime : 62079
Dim 21 Déc - 19:03




Time to let the past behind us



La jeune princesse savait que Niniel se trouvait face à un dilemme et cela ne serait pas facile de faire un choix. Il était évident qu’elle avait besoin de repos, beaucoup de repos pour bien réfléchir à son avenir. Il n'était pas bon pour elle de rester sur les routes, les dangers sont partout. Eodia lui proposa de lancer ses poursuivant vers une autre piste, ainsi elle serait plus tranquille à Edoras. « Je le ferai sans hésitation, si cela peut vous aider. Il me sera aisé de le faire dés que je serai à Méduseld.» Il fut donc décidé que la princesse les mène vers une autre piste, ensuite, le problème de son logement se posait et la jeune noble répondu qu'un ami l’accueillait dans sa demeure mais espérait pouvoir se débrouiller toute seule.

« Vous avez de la chance d'avoir un ami comme lui, sachez que ma demeure vous sera toujours ouverte, elle est bien gardé et ce par des personnes de confiance...» Il était temps pour la princesse de rentrer, il n'était pas bon de rester trop longtemps dehors ou sinon les hommes de son père se mettrait à sa recherche et cela pourrait porter préjudice à la jeune Niniel. « Je dois vous quitter, mon rang ne me permet pas de partir trop longtemps sans que cela ne se remarque et je n'ai pas envie de porter l’attention sur vous...» A ses mots, la demoiselle se leva tout en remettant son manteau en place.« Je vous conseille d'attendre quelques minutes avant de sortir ainsi vous pourrez vous éclipser discrètement. Je vous souhaite bonne chance, en espérant que nos chemins se croisent à nouveau.»



made by pandora.





hrp:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 21 Déc - 20:38




Time to let the past behind us


Níniel entrevoyait un certain espoir. Quand bien même elle n'était pas du Rohan, quand bien même elle était de Dol Amroth, elle se découvrait des alliés, des amis. Elle n'était pas mécontente, finalement, d'être venue en ces lieux. Elle ne regrettait pas. Peut-être que ça allait lui faire du bien. De prendre un peu de repos, de se poser. Oui, elle verrait. "Je ne saurais quand vous remerciez." Elle baissa quelque peu la tête, tout en s'inclinant légèrement, en guise de remerciement. Elle trouverait, un jour ou l'autre, la manière de mieux la remercier. "Cela m'ôte une épine du pied." Une sacrée épine. Si cela pouvait fonctionner ... Si les hommes d'Adrahil étaient envoyés au loin ... Ca serait parfait. Plus que parfait. Elle ferait le point. Et peut-être qu'elle serait rentrée pour Noël -l'avenir nous montrera que nous-. Peut-être qu'elle serait à la maison et qu'elle pourrait ouvrir ses cadeaux en compagnie de ses frères et soeurs. Peut-être pourrait-elle boire un bon chocolat chaud avec les siens. Cette période de l'année, c'était encore loin devant elle. Elle avait bien trois à quatre mois et pensait que sa colère serait retombée. Elle était loin de se douter qu'elle se trompait sur toute la ligne.

En tout cas, Níniel appréciait beaucoup Eodia et tout le mal qu'elle pouvait se donner. La brune eut un hochement de la tête, à nouveau, en direction de la princesse. "Je n'y manquerais pas. Mais je ne voudrais pas, non plus, abuser de votre hospitalité." Ni celle de celui qui l'hébergeait actuellement. Un ami de son défunt père. Un proche sur lequel elle avait toujours pu compter. Et elle savait qu'il ne la trahirait pas. Elle avait confiance en lui. Quoi qu'il en soit, il était temps qu'elles se séparent. Eodia avait des responsabilités. Et Níniel ne comprenait que trop bien qu'elle ne puisse s'absenter éternellement. "Je comprends tout à fait. Je vous ai retenu assez longtemps." dit-elle dans un sourire. Níniel avait fini par se lever et elle avait récupéré son manteau. Elle devait rentrer, elle aussi, avant que son ami n'en vienne à s'inquiéter et se demander si elle avait été prise ou bien s'il lui était arrivé quelque chose. Allaient-elles se revoir ? Sans doute qu'à un moment ou à un autre, elles finiraient forcément par se recroiser.

Eodia était fin prête. Elle lui donna quelques derniers conseils. "J'espère également qu'ils se recroiseront à nouveau. Et j'espère que je vous apporterais de meilleures nouvelles, la prochaine fois." Quelles nouvelles ? Qu'elle avait fait le point. Qu'elle avait pardonné à Adrahil. Qu'elle rentrait chez elle. Elle gardait espoir, en quelque sorte. L'espoir que ça s'arrange. Que ça aille mieux. Elle ne voulait pas penser à ce qui se passerait si ... Et bien, si, au final, elle laissait tomber. Mais elle ne le ferait pas. Non, elle avait la conviction que tout irait mieux. Bien mieux. Ca prendrait le temps qu'il faudrait, mais elle y arriverait. Sur ce, Níniel patienta quelques minutes. Un peu moins d'une dizaine. Le temps de laisser Eodia s'éloigner. Et de sortir. Ni vue. Ni connue.
Pas de sushi, c'était un plaisir ♥

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Archives Rp-
Sauter vers: