Crap! Some Trolls! ☆ Elladan

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 22 Jan - 21:16

Crap! Some Trolls !


Des Trolls, des Trolls, des Trolls ... Des Trolls descendus des Landes d'Etten d'ailleurs. Que faisaient-ils là ? Valaina n'aurait su le dire. Mais en tout cas, c'était une fâcheuse, une très fâcheuse et mauvaise nouvelle d'ailleurs. Mais revenons-en plutôt au début de cette histoire, et ce qui nous a amené ici.

Après sa rencontre, il y avait de cela quatre ans, à Lacville, où elle avait croisé un Nain répondant au nom de Cynewulf, la belle Elfe, après avoir séjourné un petit moment à Esgaroth, avait fini par s'en retourner par chez elle. Enfin, chez elle était un drôle de principe. Dans le sens où elle n'avait pas de véritable chez elle. Pourquoi ? Parce qu'elle était toujours sur la route. Il y avait bien un endroit où elle se sentait bien. A Fondcombe. C'était sa ville, sa cité. Elle avait grandi là-bas et elle avait de forts liens avec ceux qui vivaient là-bas. Notamment les fils d'Elrond, même si, ces messieurs, avaient été une terrible calamité quand elle les côtoyait. Mais tout ça, c'était loin, très très loin. Des siècles. Des millénaires même. Mais elle n'avait pas envie de "rentrer". Du moins, pas dans l'immédiat. Pourquoi ? Elle n'en savait trop rien. Peut-être parce qu'elle avait besoin d'un peu de solitude, encore. Mais c'était sans compter, bien évidemment, sur ce qui allait se passer.

La belle s'était éloignée de sa forêt du Rhudaur, de la petite chaumière dans laquelle elle vivait, loin de tous, à préparer quelques potions, de temps à autre. Valaina avait besoin de certaines plantes qui étaient loin de chez elle. Elle s'était donc aventurée un peu plus loin dans les terres. Elle avait monté un petit campement à mi-chemin -parce que c'était vraiment loin-. Et elle avait allumé un feu. Sauf que ... Sauf que la jeune femme ne s'était pas vraiment attendue à ce qu'en pleine nuit, elle entende du bruit. Un bruit sourd. Qu'elle avait déjà entendu à plusieurs reprises par le passé. Valaina s'était levée et elle avait tourné la tête. A droite, à gauche. Avec ses yeux perçants, elle observait. Le pas de la créature était lourd. Très ... comment dire ... maladroit. Elle attrapa son arc et ses flèches qui n'étaient pas très loin de sa position, ainsi que son épée. Autant être préparée à toute éventualité, n'est-ce pas ? Rapide comme l'éclair, avec le pas léger, la brune aux oreilles pointues avait récupéré ses affaires et s'était éloignée, se cachant dans un fourré. Elle attendait ... Elle attendait de voir ce qui allait se passer. Mais elle était pratiquement certain de ce qu'elle avait entendu. On venait. Et ce n'était pas un Elfe. Il ne fallut guère de temps à Valaina pour voir qu'elle avait raison. Deux masses géantes se rapprochaient de là où elle était, seulement quelques minutes plus tôt. De ce qu'elle entendut ? Ils avaient faim. Mais ils venaient de manquer leur proie. Elle eut un sourire. S'ils croyaient qu'ils allaient pouvoir manger une Elfe comme ça, ils se fourraient le doigt dans l'oeil !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 28 Jan - 0:10

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina




J'ai passé les dernières semaines a chevaucher, de Mirkwood a la cote est des Terres du Milieu ou presque. J'avais envie de voir du pays, malgré que je passe déja bien plus de temps sur mon cheval que sur la terre ferme. J'avais besoin de me retrouver seul avec moi même également, raison pour laquelle je n'avais prévenu personne de mon départ, du moins, jusqu'a ce que je sache être aprti depuis assez longtemps pour que Elrond, Thranduil ET Galadriel envoient leurs hommes a ma recherche. Cela fait toujours plaisir d'être considéré adulte passé un millénaire. La missive avait été courte, mais, d'un coté, je n'avais aucune explication a leur justifier, il leur suffisait de savoir que je n'avais été ni enlevé ni mis a mort, même si j'ai le sentiment que je vais entendre parler de cette histoire. Peu m'importe a dire vrai, j'ai connu d'autres crises et j'en connaitrait d'autres, de plus, je n'ai, pour une fois, manqué déclencher d'incident diplomatique avec aucune contrée plus ou moins lointaine.

Cependant, le temps est venu pour moi de me rapprocher de Imladris, ne comptant pas me faire oublier durant un siècle. Raison pour laquelle je suis la Grande Route de l'Est, avec quelques détours cependant. J'ai franchi la dernier pont il y a presque deux jours de cela, mais je ne suis pas pressé, raison pour laquelle je m'attarde un peu dans cette région du Rhudaur, et particulièrement dans sa foret. J'ai établi un campement basique dans une clairière étroite, et mon cheval broute un carré d'herbe tandis que je m'abandonne a rêver, allongé les yeux vers les étoiles. Un bruit sourd me tire cependant de ma rêverie, et je me relève en en entendant la répétition. Des pas, accompagnés de branches brisées, se rapprochant qui plus est. Pris par la curiosité, je m'empare de mon arc, resté sur la selle de mon cheval en compagnie de son carquois, que je saisis également,avant de m'enfoncer dans la foret pour avoir le fin mot de l'histoire.

Il ne me faut pas parcourir deux cents mètres pour me confirmer ce que je soupsonnais, ces bruits viennent de trolls. Cela m'étonne cependant que des trolls s'aventurent si loin des landes d'Etten. Comment ont ils pu faire d'ailleurs, vu leur "allergie" a la lumière du soleil? Réponse simple qui s'impose a moi, ils doivent avoir un abri dans les environs. Je me rapproche davantage, toujours dissimulé dans les buissons et autres fougères, et, une fois a distance raisonnable, je prends mon arc, passé en bandoulière, en main, avant de me saisir d'une des flèches de mon carquois. Et oui, je pense, sur le coup, être capable de les liquider tous deux a moi tout seul. J'ai déja dit que je provoque 90% des migraines de mon père? Je laisse les dix derniers a Elrohir. Je n'ai même pas besoin de tirer ma flèche, a vrai dire, que l'un d'entre eux se met a flairer l'air avant de se tourner vers moi.

"Dis? Ca sens l'elfe"

"C'est quoi un elfe?"

Ouille, j'aurai pas voulu prendre le coup qu'il vient de prendre. Pour ma part, je vais la jouer malin et remettre ma flèche au carquois, mon arc a l'épaule et me saisir de mon épée. Quand un monstre de cette taille vous arrive dessus en terrain si peu dégagé et en étant si proche, vous choisissez la lame.

"Un elfe, c'est un espèce d'humain avec des oreilles pointues, crétin!"

Eh oh quoi?! Il a dit humain a oreilles pointues? Il va pécher ça ou ce gros plein de soupe? Je ne peux décemment pas rester silencieux devant pareille insulte!

"L'humain a oreilles pointues te dira d'aller te laver les yeux sale troll!"

Voila, je l'ai dit, je me suis montré et...une grosse patte s'approche vers moi, ne me laissant que le temps de l'entailler par un coup d'épée, parti avant que j'y ai seulement pensé. Cependant, je comprends mon erreur lorsque les deux sales bêtes se rappellent qu'elles savent courir, et décident justement de me le montrer. Je démarre donc une demi seconde après eux, traçant ma route a travers les arbres afin de leur échapper. Nul doute qu'ils m'ont déjà prévu au diner, et, aussi fou puis-je être pour m'en prendre a a peu prés quoi que ce soit, le terrain ne m'est pas favorable. Je cherche donc a les distancer suffisamment pour pouvoir rendre mon arc utile afin d'en abattre au moins un.
Je disparais soudain de leur vue derrière un buisson, mais je sais ne pas les avoir distancés. J'en profite pour remettre ma lame au fourreau, en attendant de trouver ou attaquer. J'apercois soudain, entre deux rayons de lune, une silhouette qui m'est familière. Ma sécurité, sa sécurité, les trolls qui approchent, le choix n'est pas difficile. Je m'approche donc de sa position par l'arrière, sachant qu'elle est bien trop occupée par les trolls pour me remarquer, et l'entraine en arrière en plaquant ma main sur sa bouche pour l'empécher de hurler.

"Deux trolls désireux de manger de l'elfe ou un elfe? Choisis vite."

Pour une fois ou la situation ne m'encourage pas a me jouer d'elle, qu'elle en profite. J'avoue être parfois a la limite du supportable en ce qui concerne cette elfe...d'un coté, si on m'avait dit que je la croiserai, j'aurai prévu de quoi faire durant mon voyage.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 28 Jan - 18:01

Crap! Some Trolls !


Valaina était tranquillement dissimulée derrière les arbres, dans quelques buissons. C'était comme si toute trace d'elle venait de disparaître. Où était son cheval ? Planqué dans des fourrés. Les herbes qu'elle avait pu aplatir tandis qu'elle était assise ? Elles avaient, plus ou moins, repris leur position normale. Heureusement qu'elle n'avait pas fait de feu. Sinon, elle aurait attiré bien trop vite les bêtes près d'elle. Valaina observait en ce moment. Elle tendait l'oreille, cherchait à savoir si les deux Trolls l'avaient repérés ou bien s'ils étaient bien trop stupides pour avoir fait le rapprochement. Elle espérait que ça soit le cas. Elle espérait qu'ils allaient lui foutre la paix et qu'elle n'aurait pas besoin de se défendre. Parce que Valaina avait un truc ... avec le fait d'ôter la vie. Disons que dans la mesure du possible, si elle pouvait, et bien, elle préférait le faire. Toute créature avait le droit de parcourir librement la Terre du Milieu. Toute créature avait le droit de vivre parmi la nature, du moment où elle ne gênait pas autrui. M'enfin, ça, c'était sa vision des choses. Oui, Valaina était du genre à être répugnée à sortir les armes. Mais bien évidemment, elle n'avait pas toujours le choix. Enfin, passons.

L'Elfe tendait l'oreille. Elle ferma les yeux et baissa légèrement la tête, se concentrant, au loin, essayant d'entendre ce qui se disait. Les Trolls semblaient se battre. Ou du moins, elle entendit un bruit sourd. Comme si quelqu'un venait de taper sur quelque chose. Valaina eut un léger sourire. Les Trolls n'étaient pas très futés, pour sûr. Et sans doute que le plus intelligent des deux -même s'il était loin de faire preuve d'une grande intelligence- venait de taper l'autre pour sa bêtise. S'en suivit un brouhaha monstre. Des bruits étranges. Une troisième créature qui pointa le bout de son nez. Des armes qui cliquetaient. Oh, on se battait. Qui ? Comment ? Pourquoi ? Elle n'aurait su le dire. Quoi qu'il en soit, Valaina entendait très bien les bruits sourds. On courrait. Un pas léger. Clairement pas un homme. Un Elfe dans les parages ? Peut-être, elle n'aurait su le dire. Mais les Trolls le ou la coursaient. Pour sûr. Valaina n'eut pas à attendre très longuement. On s'était rapproché d'elle. On en vint à la saisir et à poser sa main sur sa bouche, histoire de la faire taire. On lui murmura quelques mots dans le creux de l'oreille. Un Elfe. Ca lui faisait penser à un vieux jeu qu'elle pratiquait avec Nólas. A chaque fois qu'ils se voyaient, il la surprenait toujours. Mais ce n'était pas lui. Ce n'était pas sa voix. Alors, en guise de réponse, Valaina, non sans mal, parvint à mordre la main de son "agresseur". Et ni une, ni deux, elle parvint à le faire basculer par dessus elle -et pour un brin de femme comme Valaina, ce n'était pas une chose évidente- et elle se retrouva sur lui, un genou positionné au niveau de sa gorge. "On ne vous a jamais dit que ..." C'est là qu'elle le reconnut. Maudit Elfe de la maison d'Elrond ! "Tu ... Toi ici !" Elle était étonnée. Mais elle avait fait en sorte de ne pas trop parler fort. Elle ne voulait pas qu'on les repère. "Mais qu'est-ce que tu ..."

Pas le temps pour la réponse. Valaina redressa la tête. Les oiseaux de nuit quittaient leurs arbres parce qu'ils étaient dérangés par des bruits sourds. Les Trolls se rapprochaient. Valaina se redressa, libérant Elladan de son étreinte. "Je présume que c'est toi qui as croisé le fer avec les créatures, je me trompe ?" Sans doute que non. Elle lui jeta un regard noir et elle soupira. "T'as le chic pour te fourrer dans des situations dingues." En même temps, ce n'était guère mieux pour elle. Parce que, sans doute que c'était elle que les Trolls traquaient, au départ. "J'aurais pu dire que c'est un plaisir de te voir mais tu vois, là ... Avec ces Trolls dans les parages ..." Elle ne savait que penser. Les bruits se rapprochaient de plus en plus. Les créatures se rapprochaient d'eux. Ils allaient devoir s'en débarrasser. Avant que les bestioles ne se décident à foutre le bazar ou bien attaquer des gens qui n'avaient rien demandé.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 31 Jan - 22:58

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina




Je parviens a la faire reculer de plusieurs pas, non sans qu'elle ne se débatte. Je retire soudain ma main d'ou je recoit des signaux de douleur. Ca mord ces trucs la! Je n'ai cependant pas le temps de m'en inquiéter que je me retrouve à terre, sans avoir compris ni comment ni pourquoi, tentant de bloquer, à l'aide de mes mains, le genou qui me retiens la gorge. Bon, il a fallut son temps, mais elle m'a finalement reconnu. Pour la raison de ma présence, j'ai une réponse toute faite. "Lache moi et on en cause ensuite!" Je lève, comme je le peux vu ma position, le regard lorsque j'entends décoller les oiseaux, mais la seule chose que je parviens a voir est qu'elle est également intéressée par ce bruit. D'ailleurs, je prends ici le temps d'une pause, tandis que, oh miracle, elle se rappelle qu'elle m'écrase la trachée et s'écarte, pour faire un topo rapide. Elle, soit, Valaina, ou ma souffre-douleur préférée.
Je profite que l'elfe me fasse passer en second dans la liste de ses priorités pour me relever. "Hum, oui, excuse du dérangement, les trolls, c'est moi." D'accord, le coup du regard "tu es encore pire que je le croyais", j'avoue l'avoir mérité, mais il faut l'avouer, ma curiosité l'a une fois de plus emportée sur mon instinct de survie. Pour ma défense, j'ai survécu a mon premier millénaire en agissant de la sorte, pourquoi devrais-je changer quelque chose? En attendant, les trolls se rapprochent, et la perspective de les laisser passer leur chemin pour qu'ils s'en prennent a des innocents, incapables de se défendre contre eux, n'est véritablement pas pour me plaire, raison pour laquelle je reprends mon arc en main, avant d'y armer une flèche. "Tout le plaisir est pour moi, bien que je m'excuse de te mettre dans une galère pareille." Oui, tu as bien entendu, je m'excuse...je le dirai pas tous les jours, alors profites-en.
Après avoir jeté un œil autour de nous pour trouver un endroit d’où je suis susceptible de pouvoir les viser sans difficulté, je soupire avant de retirer ma flèche de l'arc, le repassant a mon épaule avant de la remettre au carquois. De la, je grimpe aux branches d'un arbre quelques mètres plus loin. M’arrêtant en chemin, je jette un œil vers Valaina. "Tu montes ou tu restes pour faire l’appât?" Je n'attends cependant pas sa réponse pour continuer mon escalade, et, une fois arrivé aux plus hautes branches pouvant me supporter, dans une situation somme toute précaire, je reprends mon arc en main. De la, je n'aurai aucune difficulté a viser les trolls lorsqu'ils se montreront...et justement, le premier d'entre eux s'annonce.
Une seconde flèche est armée sur mon arc avant que la première n'ai finie sa course, même si j'attends véritablement de voir le second troll pour passer réellement a l'offensive, je n'aimerai pas me faire prendre a revers pour la simple bétise de n'avoir observé que l'un de mes adversaires.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 2 Fév - 18:43

Crap! Some Trolls !


Ce cher Elladan ... Il était loin, bien loin de sa maison. En même temps, c'était pareil pour Valaina. Quoi que ... Pour elle, c'était différent. Elle était née sur la route. Et elle avait toujours eu cette envie de voyager. Peut-être à cause de ses parents ... Et aussi de ces maudits Gobelins qui lui avaient dérobé un précieux bijou. Un jour ou l'autre, elle espérait bien lui mettre la main dessus. Mais la Terre du Milieu était vaste. Et le bijou avait été dérobé il y a de cela deux millénaires. Il avait dû, sans doute, passer entre de nombreuses mains. Alors, comment le retrouver ? C'était sans doute impossible et Valaina n'avait que peu d'espoir de le retrouver. M'enfin, ce n'était pas pour autant qu'elle allait baisser les bras immédiatement, pour sûr.

Quoi qu'il en soit, Elladan n'aurait pas dû l'attraper par derrière. Parce que Valaina détestait être surprise. Et là, c'était ce qu'il avait fait. Il l'avait surprise. D'où le fait qu'elle l'avait mordu, qu'elle l'avait fait basculé et qu'il ne lui avait fallu que très peu de temps pour se retrouver en position de force. Quoi que ... Elladan l'aurait vraiment voulue, il aurait pu la repousser facilement. "Te lâcher ? Alors que pour une fois j'ai le dessus ?" dit-elle en le narguant un peu. Parce qu'il était rare qu'elle se retrouve dans cette position. Il était toujours en train de l'embêter. Enfin, par le passé surtout, puisqu'il était une sorte de petite soeur qu'il pouvait traumatiser et ennuyer à loisir avec son très cher frère. Qu'est-ce qu'elle avait pu lui ronfler après d'ailleurs ! Elle le faisait moins, maintenant, vu qu'ils se voyaient moins mais bon. Là n'était pas le sujet.

Valaina avait fini par s'éloigner quand elle avait entendu des bruits. Et des oiseaux qui prenaient leur envol afin de fuir. Pas bon. Pas bon du tout. Elle n'écouta que vaguement sa réponse que le fait que c'était lui qui avait foutu le bordel avec les Trolls. Trop accaparée par les bruits qu'elle était en train d'entendre. Elle pencha légèrement la tête vers le bas, se concentrant. Elle essayait de déterminer à quelle distance ils étaient d'eux. Et s'ils se rapprochaient des deux Elfes. Et apparemment, c'était le cas. Ce qui était dommage, c'est que Valaina savait que, malheureusement, ils allaient devoir les descendre. Pourquoi ? Parce que des Trolls dans cette partie de la région, c'était dangereux. Ils pouvaient descendre plus bas dans les plaines et s'attaquer à des quelconques fermes. Et la jeune femme ne se le pardonnerait pas si ça arrivait. Elle n'écouta, à nouveau, que d'une oreille lorsqu'il en vint à s'excuser. Elle tourna la tête, plus que surprise. Et elle haussa un sourcil interrogateur. "Se pourrait-il que j'ai bien entendu ce cher Elladan, fils du Seigneur Elrond de Fondcombe, tortionnaire à ses heures perdues de pauvres jolies demoiselles qu'il adore faire tourner en bourrique se confondre en excuses ?" Et bien, et bien, les choses changent. "Il faudra que je marque d'une croix blanche ce jour." Pour sûr. Parce que des excuses d'un des fils d'Elrond, c'était aussi rare que voir ou avoir un anneau "magique". Enfin. Ce n'était pas vraiment le moment de parler de ça. Mais il était clair que Valaina allait garder ça dans un coin de sa tête et qu'elle finirait par le lui répéter à un moment ou à un autre. Ca c'était même certain.

Ni une, ni deux, Elladan avait fini par jouer les équilibristes et il s'était retrouvé dans un arbre. Il avait regardé vers le bas et il lui avait demandé si elle souhaitait jouer les appâts ou bien s'elle allait finir par venir le rejoindre. "Tu sais, sans doute que je devrais les jouer, justement. Histoire de les attirer jusqu'ici." Même si elle savait que c'était une mauvaise idée. Une très très mauvaise idée. Seulement, comme dit, elle ne pouvait pas laisser les créatures se balader dans les plaines. Et s'ils tombaient nez à nez sur de pauvres voyageurs qui n'avaient rien demander ? Elle ne pourrait jamais se pardonner si des innocents étaient attaqués par les Trolls alors qu'ils auraient pu les arrêter avant qu'ils ne fassent des dégâts. Elle se tourna légèrement vers Elladan qui était dans son arbre. "Evite juste de me prendre pour cible." dit-elle en fronçant des sourcils. Et elle était sortie des fourrés. C'était dangereux, certes, mais elle avait fait des trucs bien plus dangereux que cela au fil des siècles. Et ça n'allait, sans doute, pas s'améliorer avec le temps. Quoi qu'il en soit, Valaina était sortie de sa cachette et elle commença à faire de grands signes et attirer donc l'attention des Trolls. Elle voulait faciliter le "travail" d'Elladan. Dans le sens où elle voulait qu'il vise juste et qu'ils en terminent rapidement avec cette histoire. Pas qu'elle était pressée mais bon. Des Trolls morts, c'était toujours les meilleurs Trolls, pour sûr.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 18 Fév - 23:27

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina




Je me demande si Valaina a bien repéré que, si la situation avait été différente - en l’occurrence, si je n’avais pas eu deux trolls aux fesses - je n'aurait eu aucun mal a me débarrasser de sa prise. Enfin, ne dis t-on pas qu'il faut parfois accorder une petite victoire aux plus faibles afin de pouvoir continuer a se jouer d'eux comme on le souhaite, et cela sans devoir les chercher dix jours parce qu'ils auront appris a nous échapper? Elrohir et moi avions failli parvenir a ce résultat avec Haldir, et ne trouvions guère cela amusant. Finalement, il avait suffit d'une dommageable erreur de calcul de Elrohir, qui avait malencontreusement terminé dans la rvière tandis que Haldir tentait une fois encore de le battre a l'épée, pour que tout rentre dans l'ordre. Evidemment, si mon jumeau était tombé a l'eau, c'est que je l'en avait aidé, mais, comme je ne suis pas certain que Haldir en soit persuadé, je garderai cela pour moi.
Valaina était différente. La ou Haldir s'en allait en nous promettant milles morts et devait être recherché pour que nous l’embêtions de nouveau, Valaina râlait a chacune de nos facéties, mais il n'était pas difficile de voir que ce n'était qu'une colère de façade. En effet, pourquoi revenir nous chercher des le lendemain sinon? De plus, a la différence de notre charmante petite sœur, nous pouvions compter sur elle pour ne pas courir rapporter notre dernier sale coup aux parents.
Cependant, a présent que chacun de nous avançait dans sa vie - bien que les enseignements de Thranduil soient étrangement oubliés des lors que nous repassions par Imladris, pour le plus grand désespoir de notre père - il y avait (trop) longtemps que nos routes ne s'étaient croisées, et, une fois débarrassés de ces trolls, je comptait bien faire la morale - version Elladan - a cette demoiselle.
D'ailleurs, si elle compte profiter de la faiblesse momentanée que j'ai eu a m'excuser auprès d'elle, je la douche de suite, il vaut mieux être prudent avec elle.
"Prends garde a ce jour. Il pourrai se retourner contre toi si tu osais penser pouvoir t'en servir contre moi. N'inverse pas les rôles nous concernant, je suis le bourreau, tu es la pauvre victime!", ponctuant cela d'un éclat de rire, me surprenant moi même de mes paroles. Je ne me savais pas si inspiré aujourd'hui.

A présent que je suis perché dans l'arbre, regardant avancer vers nous les deux trolls, je vois d'un mauvais œil qu'elle joue les appâts, et surtout si bien. Qu'elle n'aille pas se mettre en danger tout de même! En revanche, aucun risque qu'elle ne finisse par me servir de cible. Cela ne fait pas prêt de deux millénaires que je traine mes basques a Mirkwood pour rien, je suis parfaitement capable de viser un troll quand j'en vois un. D'ailleurs, le second se montre enfin, et je commence clairement a lâcher mes traits. Mon point de tir, en hauteur, m'est pour le coup bien utile, chacune de mes flèche atteignant la tête des monstres. Cependant, ils ne semblent pas enclins a s'effondrer, et je vois que Valaina ne va pas pouvoir leur échapper bien longtemps.
Raison pour laquelle je décide de changer de méthode avant d'être a cours de flèches, repassant mon arc en bandoulière, avant de changer souplement de branche, puis d'arbre, prenant le risque de courir sur certaines branches peu enclines a supporter le poids d'un elfe - l'une d'entre elles casse d'ailleurs sous mes pieds, me faisant chuter de plus d'un mètre. Au bout d'un moment, je parviens a me situer au dessus de l'un des trolls, sur les épaules de qui je me laisse tomber, ayant prévu de faire pénétrer le cuir épais de sa peau a mes flèches plus facilement en étant ainsi plus près. C'était sans compter sur le rodéo auquel j'ai droit, devant me tenir autour de sa nuque pour ne pas chavirer, la chute promettant de plus d'être accompagnée d'un écrasage sans précaution. Au moins, l'occupation que je donne a la créature, et a son comparse, tournant le regard vers lui par la même occasion, permet-elle a Valaina de prendre un peu d'avance. Pour ma part, j'attends d'être a peu près stable pour pouvoir me servir de mon arc, quoique je songe a plutôt utiliser ma dague.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 22 Fév - 14:06

Crap! Some Trolls !


Ce cher Elladan ... Valaina était contente, d'avoir eu le dessus sous lui. Elle était heureuse, oui, mais elle savait que ça n'allait pas arranger les décennies et les décennies où elle avait été son souffre douleur avec son très cher frangin. Un jour ou l'autre, oui, un jour ou l'autre, ça se paierait. De ça, elle en était certaine. Mais quand ? Là était toute la question. Elle ne savait pas quand elle pouvait prendre sa revanche. Ni si elle le pourrait d'ailleurs. Mais elle aimait à penser que ça arriverait et qu'elle devait se montrer patiente, tout simplement. Alors, quand le jeune Elladan en vint à s'excuser, oui, c'était comme un cri de victoire. Parce qu'elle n'aurait jamais cru ça de sa part. Il n'était pas du genre à s'excuser. Du tout même. Il serrait les poings, tapait du pied, il criait plus fort que les autres, mais jamais, oh combien jamais le fourbe s'excusait. Et là, pour une fois, il le faisait. Comme elle le disait, elle allait devoir faire une croix sur un calendrier. Enfin, si elle arrivait à mettre la main sur un calendrier. Elle trouverait bien quelque chose, nul doute là dessus. "Oui, et bien, le bourreau, comme tu le dis si bien, il vient de s'excuser, chose que je n'aurais jamais cru possible. Alors, c'est normal que je jubile." Et elle remettrait sans doute ça sur le tapis un peu plus tard. Parce que là, elle ne pouvait pas jubiler à fond du fait que ... Et bien, qu'il y avait ces Trolls dont ils devaient s'occuper. Donc, oui, ça la freinait un peu, pour le moment. "Et puis, la victime a bien grandi et je doute que tu puisses me traumatiser comme tu le faisait autrefois." De ça, elle n'en était pas certaine mais bon. Passons, puisque ce n'était pas vraiment le moment de penser à tout ça.

La belle avait pris les devants. Elle allait faire une cible de choix pour les Trolls. Elle allait les attirer et Elladan n'aurait plus qu'à les descendre. Enfin, elle savait très bien que ce ne serait pas une partie de plaisir du fait que ... Et bien, ils avaient la peau dure. Et que ce n'était pas qu'avec de simples flèches qu'ils allaient percer leur défense et les faire tomber. Mais c'était mal connaître valaina si vous pensez qu'elle allait reculer. Oh que non. Elle allait se battre, et ce même si elle préférait la diplomatie plutôt que les poings ou bien les armes. Mais elle savait très bien que ... Et bien, que parfois, il n'y avait pas d'autre choix. A chacun son truc, n'est-ce pas ? Les Trolls se rapprochaient. Des flèches se mirent à tomber. Ce n'était pas trop ce à quoi Valaina s'attendait. Elle avait pensé que les flèches les perceraient, mais non. Comme elle le craignait, ce n'était pas suffisant. Et les horribles monstres se rapprochaient dangereusement d'elle. "Allez ma belle. Il va falloir que tu trouves quelque chose pour te sortir de là. Parce que ce cher Elladan ne pourra sans doute rien faire pour t'aider." Elle poussa un soupir. Ennuyée, oui, elle était ennuyée. Que faire ... Elle allait devoir trouver. Et vite. Du moins, si elle ne voulait pas servir de nourriture aux Trolls. Ca cogitait rapidement dans sa petite tête. Elle n'avait guère de choix. Elle allait devoir sortir l'épée. L'arc, ça ne fonctionnait pas. Et peut-être que s'ils leur faisaient suffisamment mal, les deux Trolls se décideraient à s'en aller comme si de rien n'était. Elle eut un hochement de la tête. Et elle sortit, finalement, son arme, tandis que Elladan s'amusait à faire des pitreries sur les épaules d'un Troll. C'était cocasse. Très cocasse d'ailleurs. La situation n'aurait pas été aussi grave, elle aurait sans doute eu quelques sourires plaisants sur le visage, mais rien. Du fait que ce n'était pas le moment pour ça et qu'elle ne voulait pas être déconcentrée.

Quoi qu'il en soit, Valaina avait donc sorti son épée et elle avait donné un coup dans la jambe du Troll sur lequel Elladan faisait le pitre. Oui, bon, elle savait très bien que ça pouvait faire perdre l'équilibre à la créature mais bon, c'était un risque à prendre. Surtout si ça pouvait les sortir tous les deux de ce mauvais pas. A cause du coup, le Troll poussa un drôle de grognement, et l'autre tenta de se retourner le plus rapidement possible, mais ce ne fut pas une chose aisée, du tout même. Après tout, les Trolls étaient des créatures lentes, très lentes. Et pas très intelligentes non plus. Valaina donna un second coup, mais à l'autre Troll et tandis qu'il tentait de se retourner pour savoir qui avait fait ça, l'elfe parvint à se glisser entre les jambes du Troll pour éviter qu'il ne la trouve. Une partie de cache cache géante, d'une certaine manière.

Désolée pour le retard, j'suis pas mal malade et j'avais pas vraiment la tête à RP
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 5 Mar - 3:06

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina




Je dois avouer que même dans la situation somme toute périlleuse dans laquelle je me trouve, je rigole intérieurement des dernières paroles de Valaina. Alors, comme ça, elle pense être en mesure de, si ce n'est inverser les rôles entre nous, au moins se défendre face à moi? Pour commencer, elle oublie sans nul doute que, en temps normal, Elrohir et Legolas ne sont jamais bien loin. Ensuite, même sans eux, je suis parfaitement capable de me débrouiller pour lui faire la misère. Je doute que, durant son absence somme toute longue, elle soit parvenue a apprendre a me battre.

Une bourrasque de vent au dessus de ma tête me ramène a ce que je fais, me permettant de me laisser tomber plus bas sur le dos du troll lorsque son comparse décide d'évacuer la mouche perchée sur son camarade d'une frappe sur le crane. Le vent venait donc du mouvement de sa main vers moi. Content d'avoir gardé quelques réflexes, je dégaine ma dague avant de la planter dans le dos de celui sur lequel je suis perché, m'en servant par la même pour m'accrocher plus sérieusement a lui. A peine l'autre s'est retourné, certainement pour ne pas perdre mon amie elfe, que le premier bascule légèrement, poussant un cri étrange. Tandis que je tente de comprendre la raison de ce cri, que je ne pense pas attribué a mon coup de dague, le second fait de même. Plus de doute possible, Valaina est dans le coup.

Je profite de la diversion qu'elle me donne pour escalader de nouveau le troll, revenant a ma position première, toujours aussi peu équilibrée. Cependant, cette fois ci, mon perchoir regarde ailleurs, ce qui me permet de dégainer mon épée, la pointant vers le bas, vers la nuque du monstre. Une nouvelle bousculade me jette sur le coté mais je me relève aussi vite, reprenant ma position initiale avant d'enfoncer ma lame, cruellement tranchante, dans la nuque du monstre, l’arrêtant aussi sec comme elle lui brise la colonne vertébrale. Je n'ai cependant pas réellement prévu la chute, et n'ai le temps de rien que le troll m'entraine dans sa chute, partant heureusement vers l'avant, ce qui m'évitera d'être écrasé par cette masse. J’atterris lourdement sur lui avant de me relever, regardant ou en est Valaina avec la seconde créature, en profitant pour récupérer mon épée et ma dague avant de me rapprocher sans me dissimuler, bien au contraire. Le monstre restant semble étonné de la chute de son camarade, et j'ose me demander un instant si il ne va pas aller le ramasser pour le relever. En fait non, il se contente de regarder le bipède miniature qui s'avance vers lui.

"Hé! Tête d'orc! Oui, c'est a toi que je parles, espèce de baudruche sans cervelle! Vient donc m'attraper si tu peux!"

Oui, j'aurai la folie de préciser que c'est moi qui ai mis a terre son camarade, preuve en est, de toute manière, de ma lame rouge de sang. J'avoue ne pas être certain de sa mort, ne connaissant comme unique moyen de les vaincre que la lumière du soleil, mais le temps qu'il mettra a se relever, si il en a encore la possibilité, est toujours du temps de gagné. Cependant, j'ai réussi a énerver le second, et j'espère que le soleil ne sera plus long a se lever. Je jettes un regard par dessus mon épaule a Valaina, espérant qu'il lui viendrai a l'idée de se refiler le bébé, pardon, le troll, et le faire tourner en bourrique entre nous afin de gagner du temps. Le soleil nous sera peut etre assez clément pour ne pas mettre trois heures a se lever.



Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 6 Mar - 20:39

Crap! Some Trolls !


Et oui, Valaina était une femme. Mais ce n'était pas pour autant que la demoiselle ne savait pas se servir d'un arc, une épée ou bien encore une dague. Elle avait appris quelques trucs au fil des années, des siècles, et nombreux avaient été ses maîtres d'armes. Ce n'était pas parce qu'elle avait toujours eu Elladan sur son dos que ce dernier ne lui avait pas appris, lui-même, quelques trucs. Son père aussi d'ailleurs. Brèfle, tout ça pour dire que Valaina était une bonne combattante et qu'elle ne se laissait pas marcher sur les pieds. Pas son truc d'ailleurs. La demoiselle était têtue et se montrait souvent bornée. Surtout quand elle avait raison. Mais il y avait un truc qu'elle n'aimait pas spécialement : c'est qu'on doute de ses capacités. Elle était autant capable qu'un homme. Mais là n'était pas vraiment le sujet et on divague un peu.

Pour en revenir à nos moutons, Valaina avait donc frappé sa cible à plusieurs reprises et le Troll, fort mécontent de cette attaque, avait tenté de l'attraper. Mais c'était sans compter sur une Elfe intrépide qui était passée entre ses jambes et s'était, ainsi, retrouvée dans le dos du Troll. Et elle en avait, bien sûr, profité pour le frapper à nouveau. Le Troll se retrouva, ainsi, blessé à plusieurs reprises. Mais ce n'était pas pour autant qu'il allait mourir de ses blessures. Pas tout de suite. C'était trop ... superficiel. En tout cas, Valaina entendit un gros boum dans son dos. Elle se tourna alors et remarqua que ... et bien, que Elladan en avait terminé avec son Troll et qu'il était prêt à en découdre avec le second. Et non content d'avoir triomphé du Troll, voilà que l'Elfe s'amusait à énerver leur adversaire commum. Valaina secoua la tête et poussa un léger soupir. Ah la la ... Malgré les âges, Elladan ne semblait pas gagner en sagesse. C'était même tout le contraire. Se pourrait-il qu'un jour il fasse preuve de la même sagesse que son père ? Valaina en doutait.

En tout cas, elle avait compris où il voulait en venir. Parce que la brune ne comptait plus les fois où il avait utilisé cet immonde subterfuge contre elle. Valaina se rappelait de toutes les fois où les deux frères l'avaient fait tourner en bourrique de la sorte. Et elle savait très bien ce qu'il voulait qu'elle fasse : qu'elle joue le jeu avec lui et qu'ils fassent perdre la tête, ensemble, à cette maudite créature. Ou tout du moins, le retenir jusqu'à ce que l'aube ne vienne le saisir. Ce qui, avec un peu de chance, ne tarderait pas mais elle n'irait pas en mettre sa main à couper pour autant. "Non, non, viens plutôt vers moi mon mignon. Allez, allez, viens." Elle faisait des signes de la main pour inciter le Troll à venir auprès d'elle. Et elle se doutait que Elladan allait continuer sur sa lancée jusqu'à ... et bien, jusqu'à ce que le soleil vienne pointer le bout de son nez. "Allez mon biquet. Je suis sûre que je suis bien plus intéressante que l'autre Elfe." Et elle continuait de faire les signes pour l'attirer. Elle jouait bien la comédie. Comme Elladan d'ailleurs.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 12 Mar - 14:52

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina




Je suis content de voir que Valaina n'a pas oublié les classiques. D'un coté, ne comptant plus le nombre de fois ou elle s'est retrouvée a la place de ce troll entre Elrohir et moi même, j’aurai trouvé cela vexant que ça ne la marque pas assez pour qu'elle s'en rappelle. Cependant, je trouve que le traiter de tête d'orc est une méthode plus efficace pour attirer un troll que de lui minauder a l'oreille. Enfin, tant que ça marche...Bon aller, a mon tour. Un sifflement, une nouvelle insulte a sa personne - si un ogre se considère suffisamment important pour ne pas apprécier qu'on lui dise que son cerveau est en fait de la confiture d'asticots, avis aux gourmets - et le revoilà vers moi. D'ailleurs, le temps que je réagisse, il est sur moi, faisant voler ses énormes bras dans ma direction, comme pour me faucher au vol. Peut être un tantinet trop efficace, la méthode des insultes. Valaina, c'est quand tu veux!

Finalement, au moment ou je roule au sol pour échapper a un coup qui m'aurait certainement fait voler sur plusieurs mètres, le troll se retourne vers Valaina. Me relevant, je remarque que le ciel rougit légèrement a l'horizon, cependant, on est quand même pas mal a l'ombre, ce qui retardera le moment ou le soleil aura un quelconque effet sur le troll. Raison pour laquelle, appelant de nouveau le troll vers moi, je m'éloigne vers une zone moins ombragée, ou on aura plus de chance que la pierre le prenne avant que nous finissions en charpie. J'attends d'ailleurs que Valaina se mette elle aussi en dehors des ombres des arbres pour la laisser le rappeler, reprenant ma dague en main en cas de besoin. On ne pouvait effectivement pas prévoir le moment ou le troll, malgré le manque d'intelligence de cette race, allait finir par se lasser du jeu et tenter d'écraser l'un de nous pour de bon.




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 14 Mar - 23:01

Crap! Some Trolls !


Jouer avec un Troll ... Quelle curieuse idée n'empêche ... Mais c'était malin. Dans le sens où ça allait leur faire gagner du temps. Et si c'était le cas, et bien ... Et bien, les deux Elfes n'auraient même pas à porter le coup de grâce. C'est le temps qui jouait contre le Troll. Le temps était en la faveur des deux Elfes. Plus ils le faisaient tourner en bourrique, et mieux c'était pour tous les deux. Pourquoi ? Parce que le soleil finirait par le saisir à un moment ou à un autre. D'ailleurs, Valaina avait tourné la tête quelque peu sur le côté. Elle savait qu'il ne mettrait plus longtemps à se pointer. De quoi elle parlait ? Du soleil, bien sûr. L'astre lumineux était proche d'éblouir la Terre du Milieu. D'où le fait que la belle s'était mise quelque peu à sourire.

Cette technique là, elle la détestait. Parce que les deux fils d'Elrond avaient souvent utilisé ce subterfuge pour tenter de la rendre folle. Mais Valaina, c'était le calme pure. Et la sagesse aussi. Et elle était loin de s'énerver contre eux. Bien évidemment, elle rongeait son os et faisait comme si ça ne l'atteignait pas. Mais combien de fois aurait-elle voulu en prendre un pour taper sur la tête de l'autre ... Elle ne comptait plus les fois à dire vrai notre jolie Elfe. Heureusement qu'avec le temps et tous les voyages qu'elle avait fait, elle avait pu s'éloigner un peu d'eux. Aurait-elle pu les supporter encore pendant longtemps sans élever la voix ? Difficile de le dire. Mais la jeune femme ne se posait plus la question. Puisque les plaisanteries ne devaient plus être à l'ordre du jour, non ?

En tout cas, le Troll n'arrêtait pas de faire la navette entre Elladan et Valaina. Il devait, sans doute, en avoir un peu marre. Mais à chaque fois qu'il allait vers l'un, l'autre finissait par l'interpeller et lui balancer je ne sais combien d'insulter. Il en profitait pour faire un pas ou deux en arrière, histoire d'agrandir la zone que le Troll devait parcourir. Et ça dura bien ... Hmmm ... Difficile de dire combien le pauvre Troll fit d'allées et retours entre Valaina et Elladan. Mais trop pour lui. Surtout que la distance ne cessait d'augmenter. Le coup de grâce. C'était bientôt le coup de grâce. Parce que Valaina savait très bien que ce n'était plus qu'une question de minutes pour que le soleil se lève. Il fallait l'achever. Et maintenant. Le laisser partir ? Hors de question. Il pourrait très bien s'attaquer à de pauvres personnes qui n'avaient rien demandé. Et ça, Valaina se refusait à ce que ça arrive. Non. Elle ne laisserait pas de pauvres voyageurs être attaqués par cette créature alors que les deux Elfes pouvaient l'arrêter. "Mais non, voyons, tu es complètement stupide ! Ce n'est pas vers lui qu'il faut aller ! Viens plutôt vers moi et essaie donc de m'écraser avec ton poing !" Une nouvelle fois, ce stupide Troll avait rebroussé chemin pour s'en retourner vers la voix qui l'appelait. Mais c'était la fois de trop pour lui. Parce que voilà que les premiers rayons du soleil perçaient les ombrages de la forêt. Et il ne fallut guère de temps pour que l'un d'entre eux touche le Troll et le transforme en pierre. "Mission accomplie ... Je n'en crois pas mes yeux. Ce vieux subterfuge a encore fonctionné." Un tour rudement bien rôdé et mené, pour sûr.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 18 Mar - 16:50

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina




Ce troll est aussi entêté que pouvais l'être Valaina lorsque Elrohir et moi faisions de même avec elle. Je crois qu'elle essayait de nous lasser du jeu avant elle, et le pire, c'est qu'il arrivait que cela arrive! Bien évidemment, nous trouvions toujours de quoi continuer a l’embêter d'une autre manière, juste pour ne pas nous avouer vaincus. Cependant, il faut bien avouer que parfois, nous avions trouvé adversaire a notre hauteur avec elle...mais comme on dit, l'union fait la force, et a nous deux, nous renversions rapidement toute situation n'allant pas dans le sens que nous désirions.

Revenons tout de même a notre troll, jouant toujours au chat et a la souris sans avoir l'air de s'en lasser. A dire vrai, je crois que, si nous ne savions pas que le soleil nous porterait rapidement assistance, nous aurions rapidement été a cours d'arguments pour l'insulter. Au milieu des limaces, du mucus et autres insanités, ce n'est pas le moment de prévoir un pique-nique, nos estomacs ne le supporteraient certainement pas...déjà que l'odeur d'un troll, en elle même, coupe facilement l'appétit... Cependant, tandis que Valaina l'appelle a elle une fois de plus, après que j'ai vu voler un bras dans ma direction une fois encore - qu'a-t-il doc contre moi celui la? - un rayon de soleil vient frapper la clairière dans laquelle nous nous trouvons, et le monstre est stoppé dans son élan, changé en pierre, et ce, pour un bon moment. Me retournant vers l'autre, mort, je m’aperçois qu'il est également victime du maléfice. Comme quoi, cela fonctionne même après trépas, on pourrait presque les plaindre.

Revenant vers Valaina, j'éclate littéralement de rire lorsqu'elle fait remarquer que ce sale coup fonctionne même avec un troll. Personnellement, j'éviterai un commentaire concernant l'intelligence des trolls, et le niveau nécessaire pour tomber dans ce vieux truc pas malin, même si je suppose que cela est parfaitement lisible sur mon visage. Je n'ai jamais su le dissimuler lorsque j'ai une mauvaise idée en tête, qu'il s'agisse d'un futur projet particulièrement tordu, ou de quelque chose a dire que je ferai tout aussi bien de garder pour moi même.Passant près du troll, je tape sur la pierre comme pour en vérifier la solidité, admiratif de ce sort bien utile avant de rejoindre Valaina pour la prendre dans mes bras, profitant enfin de nos retrouvailles...quelques peu mouvementées. La relâchant finalement, je la regarde avant d'ouvrir mon bec, je devrais sincèrement apprendre a le garder fermé parfois.

"Si on m'avait dit en partant de Imladris que d'une, je te croiserai, et de deux, tu surpasserai Elrohir a ce jeu, je ne l'aurai pas cru. Qu'est-ce que tu deviens depuis tout ce temps? E surtout, quand comptais-tu nous rendre visite!?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 20 Mar - 20:23

Crap! Some Trolls !


Le Troll était mort. Enfin, il s'était transformé en pierre à cause de la lumière du soleil et c'était loin de déplaire à Valaina à dire vrai. C'était même une bonne nouvelle. Au moins, elle savait que cet état n'était pas réversible et que jamais, oh combien jamais les deux créatures n'en viendraient à attaquer des fermiers ou autres personnes qui pouvaient passer dans les environs. Et c'était, sans doute, là le plus important à dire vrai. La belle brune soupira. Elle était soulagé. Tout était terminé. Et si le soleil avait mis plus de temps à pointer le bout de son nez ? Et bien, la jeune femme n'aurait su le dire. Peut-être ... Oui, sans doute qu'ils auraient été dans l'obligation de se battre et de sortir réellement les armes. Mais fort heureusement pour eux, ça avait été beaucoup plus simple. Tant mieux d'ailleurs.

Tout sourire, et après un certain rire qui provoqua une certaine incompréhension, ce cher Elladan s'était rapproché de son amie et il n'avait pas tardé à la prendre dans ses bras. "Hola, que de sentiments !" Apparemment, il était content de la voir. Elle aussi d'ailleurs, parce que ça faisait un petit moment qu'ils ne s'étaient pas croisés à dire vrai. Elle resserra son étreinte autour d'Elladan pour des retrouilles en bonne et dûe forme. Et Elladan finit par la relâcher. Les questions tombèrent rapidement. Et Valaina réajusta sa cape et rangea son arme dans son fourreau. Après tout, le danger était passé et ils ne risquaient plus rien. Enfin, c'était à espérer. La seule chose qui craignait, c'était les blagues désastreuses qu'Elladan pouvait mettre au point pour faire tourner en bourrique la jolie brune. Et ça, il était assez fortiche dans ce domaine, il fallait bien l'avouer. "Quand ? A ton entente et cet empressement, j'ai l'impression que je t'ai manqué, non ?" dit-elle en penchant la tête légèrement sur le côté. Oh, Valaina savait très bien qu'il n'irait jamais lui avouer ça, mais bon. "Quand, c'est une bonne question. Tu sais comme je suis. Je ne reste jamais en place bien longtemps. Un jour ou l'autre, je finirais bien par remettre les pieds à Fondcombe mais je ne sais pas quand. Tu n'as qu'à venir me voir de temps en temps quand je suis dans ma cabane au Rhudaur." Pourquoi, après toi, ça doit être toujours à elle de se déplacer ? Hein ? Bon, d'accord, Fondcombe, c'était une grande cité. Et Valaina était loin d'avoir une grande demeure. Mais ça avait son charme quand même. Du moins, c'était ce qu'elle disait toujours.

"Quant à ta première question, et bien ... Et bien je dois dire que je vais bien. Et qu'hormis les voyages incessants en Terre du Milieu, je n'ai jamais l'occasion de m'ennuyer." Et elle faisait toujours de chouettes rencontres. Lui avait-elle un jour parlé de Nolàs ? Valaina était certaine que non. A son frère, Elrohir, oui, parce que ... Et bien, parce qu'ils se confiaient des trucs, et ce même s'il lui faisait toutes les misères du monde. Sans doute qu'elle en viendrait à lui en parler un jour. Après tout, il était comme un grand frère, même si ce n'était pas le cas. "Et ça me permet d'avoir des amis un peu partout dans le monde. Peut-être devrais-tu essayer." Il pourrait aimer. Et être plus souvent à l'extérieur de Fondcombe que "piégé" à l'intérieur des murs. Enfin, Elladan faisait bien ce qu'il voulait, non ? "Et toi alors ? Quelles nouvelles de Fondcombe ? Comment vont le Seigneur Elrond et ton frère ?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 23 Mar - 3:21

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina



Je n'avouerai jamais a Valaina qu'elle m'a manqué. Je ne lui ferai pas ce plaisir. Cependant, j'avoue volontiers ne pas avoir le comportement de quelqu'un qui s'en ficherait totalement. Cela fait donc un sacré paradoxe entre mes paroles et mes gestes, mais ne commençons pas a palabrer la dessus, je serai muet comme une carpe... Quiconque me connait cependant un tantinet sais pertinemment que Elladan de Fondcombe ne sait et ne saura jamais imiter une carpe.

En réponse a ma question au sujet de son absence longue durée, elle me renvoie l'argument que j'aurai moi même pu faire le déplacement jusqu'à elle. Pas faux, il est vrai, cependant, j'aurai plusieurs bonnes raisons a lui renvoyer. D'une, je préfère de loin embêter les gens sur "mon territoire" que sur le leur. De deux, aller moi même vers elle lui aurait confirmé qu'elle m'a manqué, ce que je refuse de lui avouer. De trois, sa cabane, il faut déjà réussir a y aller sans se perdre quinze fois en l'espace de cent mètres. Et enfin, il faut encore trouver le moyen de s'y rendre le jour ou elle y est présente! En gros, il est plus aisé de se rejoindre a Imladris. Je sens déjà les "il fait preuve de mauvaise foi/volonté" se lever contre moi, cependant, je trouve mon raisonnement pour le moins logique.

Je souris a sa remarque, selon laquelle je pourrais moi aussi prendre la route. Je sais d'avance que sortir l'argument de la Lorien et de Mirkwood n'est pas nécessaire. Terres elfiques, sur lesquelles j'ai a la fois de la famille et des amis, ce n'est pas de l'aventure. Cependant, il se trouve que je reviens de l'ouest, la Comté pour être exact, et ca, question dépaysement, je trouve que pour un elfe c'est pas mal du tout. Evidemment, il me plairait davantage d'explorer les territoires situés a l'est des Monts de Fer, mais parcourir une telle distance avec personne d'autre que Aranwë, peu loquace, a ennuyer promet d'être quelques peu long. Si encore Elrohir n'était pas tant attaché a Imladris. Je me rappelle comme si c'était hier de la prise de tête qui avait suivi mon désir de rejoindre Mirkwood, il y a plusieurs siècles de cela. Il avait certes fini par m'y suivre, mais on ne peut pas dire que Mirkwood soit réellement éloigné de Imladris, la partie la plus longue du trajet étant aussi la plus amusante, a savoir, traverser la Forêt Noire.

En parlant de Elrohir, voila justement que Valaina m'en demande des nouvelles. Sans vouloir m’intéresser a ce qui ne me regarde pas, ou plutôt si, sinon ce n'est pas amusant, j'ai toujours pensé que mon frère était plus qu'ami avec elle. Cependant, ni l'un ni l'autre n'a jamais voulu me l'avouer en face. Bon d'accord, Valaina demande aussi des nouvelles de mon père et de la cité, mais c'est juste pour la forme. D'accord, si il faut vraiment que je me soigne, je me soignerai...ou pas.
"A Fondcombe, ca va. Mon père, mon frère, les autres, ça va. Arwen aussi je suppose, en Lorien a mon départ...bah, j'en aurait bien entendu parler... Calme plat a dire vrai, raison de ma présence ici d'ailleurs. Je trouvais plus d'orcs a l'est, j'ai pris a l'ouest...pas vraiment plus concluant a dire vrai, tu crois qu'en Mordor j'en trouverais davantage?
Oui, ma dernière question est parfaitement sérieuse. Il n'y a qu'a me regarder pour en juger. Je suis capable de rire de tout ou presque, mais la chasse a l'orc, c'est quelque chose de sacré. La seule chose sur laquelle je joue de mon imagination est leur mise a mort, quoique l'épée ou l'arc soient deux méthodes très efficaces.
Aranwë profite du calme apparent pour refaire son apparition, un brin d'herbe dépassant des lèvres, signe incontestable qu'il s'est fait bien assez de mouron pour moi pour ne pas se laisser aller a sa gourmandise. Bien entendu, c'était ironique, sacré cheval! Pointant les oreilles en avant, il se dirige aussitôt vers Valaina, tentant de fourrer son gros nez dans ses poches.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 24 Mar - 9:20

Crap! Some Trolls !


Elrohir et Valaina étaient de bons amis. De très bons amis d'ailleurs. Quand bien même les deux jumeaux l'avaient toujours prise pour cible, Elrohir passait souvent du temps avec elle. Pour discuter, de choses et d'autres. Elle était une sorte de confidente pour lui, si on pouvait dire comme ça. Ca aurait dû être l'inverse, du fait qu'il était plus âgé qu'elle et que ça aurait dû être à lui d'écouter tous les petits malheurs de Valaina, ou lui donner des conseils sur un sujet ou bien sur un autre. Mais non, c'était elle qui prêtait oreille attentive. Un comble d'ailleurs, surtout après toutes les misères qu'elle subissait. Pour preuve que la jolie brune n'était pas rancunière. Ce n'était pas dans son caractère. Elle n'était pas du genre à rester fâchée très longtemps ... Enfin, longtemps, ou non, pour un Elfe, ça ne voulait pas dire grand chose puisqu'ils étaient du genre immortels et que les âges n'avaient que peu d'emprise sur eux. M'enfin, passons.

Si Elladan avait posé quelques questions à Valaina, il était plus que normal que cette dernière lui pose plus ou moins les mêmes. Et il était vrai, aussi, qu'elle aurait bien aimé qu'il fasse le déplacement de temps en temps pour venir la voir. Une marque d'affection, si on pouvait dire ça comme ça, et même si elle savait que l'Elfe n'était que peu enclin à de telles preuves. A se demander si, un jour, il parviendrait à ouvrir son coeur à quelqu'un. Quoi que, la brune ne s'inquiétait pas réellement pour lui à dire vrai. Elle le connaissait bien. Elle savait de quoi il était capable ou non, pour sûr. Mais passons, puisque ce n'était pas réellement là le sujet à dire vrai. Elladan lui parla donc de son père, brièvement. De son frère aussi. De sa soeur qui avait quitté Fondcombe et qui était chez ses lointains cousins par delà le sud. Un endroit où elle allait, elle aussi, assez régulièrement. A chaque fois qu'elle descendait, elle faisait toujours un petit passage par la Lothlorien. Et y restait quelques mois là plupart du temps. Voire plus parfois. Cela dépendait un peu. Pour Elladan, il rôdait ici ou là. Mais c'était le calme plat pour lui. Dans le sens où il aimait bien la chasse à l'orc et qu'il n'avait que peu d'occasion d'en chasser dans les parages. Lui c'était les orcs, et elle les gobelins. Ils avaient vraiment un problème tous les deux avec les créatures de la Terre du Milieu. Valaina lui tapa légèrement l'épaule en le poussant, elle n'aimait pas ce qu'il venait de dire. "Tu t'écoutes parler ? Aller au Mordor pour chasser les orcs. C'est n'importe quoi. Si le Seigneur Elrond était là ..." Valaina ne savait pas trop comment il réagirait. Mais il lui ferait, nul doute, la morale. De ça, elle en était certaine. Peut-être qu'il plaisantait. Après tout, c'était bien son genre. Mais Valaina n'appréciait pas grandement, pour sûr.

L'Elfe fut quelque peu poussée par le cheval d'Elladan. Il tentait de fouiner dans les poches de Valaina. Ce qui l'amusa. Parce que sa propre monture faisait souvent la même chose. Valaina inséra l'une de ses mains dans son autre poche et en sortit une friandise qu'elle savait que les chevaux adoraient. "Sacré frimousse toi." avait-elle dit en se tournant et en passant sa main sur la tête de l'animal, histoire de le caresser. "Evite de dire que tu veux aller au Mordor. C'est une zone ... pas très amicale, je dois dire." Elle se tourna à nouveau afin de faire face à Elladan. "C'est très dangereux." S'inquiétait-elle pour lui ? Un peu, tout de même. Qui ne le ferait pas pour un ami ? Mais bon. "Au fait, je n'ai pas eu le temps de te demander. Que faisais-tu dans les parages ? Comme toujours, la chasse à l'orc ? Ou autre chose te motive ?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 25 Mar - 9:13

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina



J'aime avoir des amis, de bons amis même. Cependant, il y a une différence notable entre m'attacher a quelqu'un et savoir le montrer ouvertement. Peut être est-ce une veine tentative de protection. Au départ de ma mère, j'ai appris que même nous autres elfes étions vulnérables et seulement de passage sur cette terre. Je peux dire avoir pris un claque monumentale a ce moment, claque dont, malgré ma bonne humeur et mon humour apparent, je ne suis pas certain de me remettre totalement un jour. Certains parleront d'une simple excuse pour ne pas m'attacher aux gens, mais, si c'est pour les voir partir a leur tour, autant rester suffisamment éloigné pour y survivre. Et encore, pour les elfes, la fin n'est pas tracée inéluctablement, les pires sont les humains. Condamnés a mourir avant même de naitre, malgré toutes mes connaissances humaines, la seule dont je peux dire m'être réellement attaché est Ny. Mais revenons a notre sujet, Elladan n'aime pas être pris en flagrant délit de nostalgie.

Avec un léger rire, je la laisse me bousculer, écoutant le commentaire sur mon père. En effet, Elrond m'expliquerait certainement, de son air tout a fait moralisateur et prévoyeur de grandes catastrophes, les périls du Mordor avant de me conduire dans ma chambre en me rallongeant l'oreille de cinq bons centimètres. On peut cependant difficilement empêcher l'oiseau de voler, et j'en serais certainement déjà parti qu'il n'aurai pas atteint le centre de la cité. J'aurai l'intelligence d'éviter de répondre a Valaina, mais, si le Mordor continue a se déverser en terre du milieu de la sorte, cela risque d'être une alternative inévitable. Mieux encore, on trouvera bientôt plus d'orques sur les plaines du Rhudaur qu'au sein du Mordor lui même. Cependant, tandis que Aranwë croquait consciencieusement la friandise que l'elfe lui avait donnée, elle insista sur le sujet. Se pourrait-il qu'elle soit inquiète? Haussant un sourcil en la regardant, je tente de cerner son expression. Cela ne m'étonnerait pas qu'elle soit inquiète, a juste titre certainement. J'ai un don rare pour m'attirer des ennuis plus gros que moi, et me jeter dans ceux qui ne viennent pas d'eux mêmes a moi. Cela dit, j'en suis toujours sorti vivant, et n'ai guère eu a profiter de manière incessante des talents de guérisseur de mon père. Il faut dire aussi que j'ai été a bonne école, Thranduil est un maitre d'armes d'exception.

"Pour l'heure, le principal danger est la-bas. Je doute que cela reste longtemps le cas. Le jour ou le Mordor videra ses terres en terre du milieu, il deviendra l'endroit le plus sur de toute notre contrée... Mais soit, je me contenterai de ce qu'il déverse ici, pour l'heure."

Valaina a le mérite de savoir me cerner, et de me connaitre. En effet, la chasse a l'orc, même si il s'agit de mon activité principale, au grand dam de mes proches, n'est pas ce qui m'a conduit ici. Non pas que je laisserait la vie a une troupe orque qui aurait le malheur de me croiser, j'ai d'ailleurs pu aiguiser mon épée sur plusieurs d'entre eux au cours de mon trajet.

"D'un coté, la chasse a l'orc il est vrai, comme toujours. Mais, en effet, mon idée première était de voyager en de nouveaux endroits. Je me lasse de la routine Imladris-Lorien-Mirkwood, malgré mes passages réguliers sur les terres des hommes."

A voir son expression, je devine aisément qu'elle souhaite plus de détails. Que lui dire de plus? Ma rencontre avec une naine d'Erebor, qui me laisse présager que nous entendrions bientôt plus parler de ce peuple que jamais, les hobbits, peuple aussi surprenant que bavard et friand de bonne chair, mais certainement pas faits pour la guerre a nos portes?

"Je n'avais jamais croisé de hobbits avant. En ce qui concerne les nains, je crois bien qu'il en est de même. Et en prime, j'ai pu chasser l'orc a mon bon plaisir. Un bon voyage, en fait. D'ailleurs, je m'en retourne vers Imladris a l'heure actuelle, j'ai quelques peu oublié de songer a parler de mon escapade, et je ne doute pas que, malgré mes 2800ans passés, on ne m'envoie quelque soldat afin de s'assurer que je n'ai pas fini dans l'estomac d'un troll des cavernes!"

A dire vrai, je prendrais mon temps si il le faut. Et si je pouvais entrainer l'elfe avec moi jusqu’à la dernière Maison Simple, cela serait encore mieux. Pendant ce temps, Aranwë revient a la charge, ayant prévu de laver les mains de Valaina de toute hypothétique trace de sucre. Têtu et gourmand, avec ça, je suis gâté!


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 26 Mar - 21:05

Crap! Some Trolls !


Valaina ne voulait pas qu'il fasse des folies. Et elle se doutait qu'il en ferait si jamais il se rendait au Mordor. Il était capable d'y aller juste pour éclater la tête de quelques orcs et flâter son égo de mâle. Elle trouvait ça stupide. Et ultra dangereux d'ailleurs. Et bien évidemment, elle préférait qu'il reste là. Certes, elle n'était rien pour lui. Elle n'était pas sa mère. Elle n'était pas sa soeur. Elle n'était pas de sa famille. Mais elle ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter pour lui, et ce même si elle ne lui ferait pas le plaisir de le lui dire. Elle voulait juste ... qu'il se tienne loin des ennuis. Et qu'il évite de faire des bêtises, tout simplement. Alors, quand Elladan en vint subitement à se raviser, elle ne put s'empêcher d'avoir un sourire. Parce qu'elle était contente de savoir qu'il faisait machine arrière. Même si ce qu'il en vint à lui dire, par la suite, était loin d'être ... comment dire ... c'était une vision très pessimiste de la chose. "Voyons ... Veux-tu attirer le malheur sur nous ? Je suis certaine qu'il y aura des contrées qui seront épargnées. Lesquelles ? Je ne saurais dire mais je ne pense pas qu'une bataille sera déclenchée de sitôt. Enfin, je l'espère."[/b] Bien évidemment, la demoiselle ne pouvait être sûre de rien mais elle n'aimait pas les guerres. Dans le sens où ça provoquait des pertes dans les deux camps et qu'elle n'avait pas envie que des Hommes, des Elfes, ou bien toute autre créature périsse. Hormis si, bien évidemment, c'était des créatures du mal. Mais comme elle le disait si souvent, si chacun restait de son côté, et bien, tant mieux, pour ainsi dire.

Quoi qu'il en soit, et ce même si le jeune Elfe adorait la chasse à l'orc, ce n'était pas ce qui l'avait motivé. Et ce n'était pour cela qu'il était présent dans les parages. Il avait envie de voyager. De faire de nombreux voyages. Et Valaina se mit à sourire. Parce que d'une certaine manière, ils étaient pareil tous les deux. Ils avaient une réelle envie de voyager et de découvrir le monde. Et ça, ce n'était pas donné à tout le même. Certains préféraient rester là où ils étaient, tranquillement. Ils ne se posaient pas de questions, ils ne prenaient pas de risques. Et au moins, ils étaient sûrs que des ennuis ne leur tomberaient pas sur le coins de la figure. "Tu sais, tu devrais descendre dans le sud. Bien au sud d'ailleurs. L'Ithlien est une jolie région. Et le Gondor ... la cité de Minis Tirith ... Et je ne te parle pas des terres à l'est du Rhûn. Je n'ai pas eu la chance d'y séjourner longuement mais je m'y suis rendue tout de même." Et Valaina avait adoré chacun de ses voyages. Elle s'était faite des amis un peu de partout. Des ennemis aussi, mais ça, c'était normal. Elle était adorable, mais les orcs n'aimaient personne.

Elladan lui parla de Hobbits et de Nains, par la même occasion. Apparemment, il avait fait de chouettes rencontres, ce qui fit sourire la belle brune à nouveau. Et elle eut un rire amusé lorsqu'il ajouta qu'on devait le chercher parce qu'il n'avait pas prévenu de son départ. "Fais attention. Tu risquerais de te faire tirer les oreilles." lui dit-elle en lui tirant légèrement la langue. Elle le charriait, bien sûr. Mais il était vrai qu'il était bien trop surveillé et qu'il ne devait pas être libre de ses mouvements. Du moins, pas autant qu'elle. Aranwë continuait de lui lécher la main. Apparemment, il avait envie de lui "donner" une douche, enfin, façon de parler, bien sûr. "Hé, hé, doucement, toi." dit-elle en se tournant lentement vers l'animal. Elle lui caressait l'encolure, ainsi que le haut de sa tête, par la même occasion. "Ce cher Elladan ne te donne-t-il jamais de friandises ?" Elle secoua légèrement la tête. "C'est un vilain, hein ?" dit-elle en passant à nouveau sa main dans la crinière de l'animal. Et elle tourna légèrement la tête, à nouveau, vers son ami Elfe. "Dis-moi, comme tu as interrompu mon repas ..." Parce que ça faisait quand même quelques heures que ce combat avec les Trolls avait débuté. "Tu as peut-être envie de partager avec moi ce que j'avais prévu pour le dîner ?"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 27 Mar - 0:19

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina



Je dois avouer que je ne me montre pas optimiste, mais je pense être réaliste. Les orcs ne sauront pas se contenir en Mordor, et, a un moment ou un autre, leurs maitres, quels qu'ils soient - vu que tous s'accordent sur la disparition de Sauron - sauront clairement leur indiquer la voie de la terre du milieu, en grand nombre. J'espère sincèrement que ce jour n'est pas près d'arriver, car, même si abattre des orcs est mon activité préférée, je doute que l'Alliance des peuples libres de la terre du milieu soit prête pour tel lâcher d'ennemis. Il faudrait déjà que certains règlent leurs conflits avant tout. Thranduil et les nains, le Gondor et le Rohan, des conflits inutiles ne servant que l'ennemi a venir.

"Je l'espère aussi, mais il vaut mieux être près a tord que se leurrer de belles illusions et se faire surprendre. Personnellement, ma main est toujours sur le pommeau de mon épée, plus rapide pour la dégainer."

Je souris de la proposition de Valaina, concernant le Gondor et autres terres du sud. J'y ai déjà trainer les bottes, généralement en temps qu'ambassadeur de Imladris - et oui, je sais être sérieux en mission officielle quand cela est nécessaire - et y entretient plusieurs relations amicales. Cependant, il est vrai que je n'y ai pas mis les pieds depuis un moment, sans pouvoir vraiment l'expliquer, et que je devrais certainement y refaire un tour un jour. Peut être mon prochain voyage, a moins que je ne me décide a rejoindre Mirkwood et passer le bonjour a Legolas, l'un des rares elfes dont je sais pouvoir le trouver chez lui - il faut dire que Thranduil est quinze mille fois plus étouffant avec son fils que mon père ne l'est avec nous, et il l'est déjà pas mal.

" En ce qui concerne le Gondor, j'ai eu l'occasion de m'y rendre a plusieurs reprises, quelques fois même au nom de mon père, bien que je me demande encore comment j'ai pu réussir a le convaincre que je serai a la hauteur de cette tache... Je n'ai cependant pas parcouru les terres a l'est du Rhûn, y a t il encore des terres habitées si loin a l'est?"

Caleriand m'a parfois parlé de terres éloignées dans cette direction en effet, mais faire parler l'elfe sur son passé n'est pas chose aisée, et il ne s'étendait guère sur le sujet. Peut être arriverai-je a avoir meilleures descriptions auprès de Valaina? Je ne me doutais pas qu'elle avait voyagé si loin, même si, avec l'esprit nomade de mon amie, j'aurai du ne pas en être étonné.

Je rit de bon coeur avec elle lorsqu'elle évoque le possible allongement de mes oreilles. Je suis certain qu'elles n'étaient pas si pointues lorsque j'étais enfant, et ma théorie est que les elfes les ont pointues parce que leurs parents tirent dessus depuis toujours. Elrohir parvient a me traiter de crétin lorsque je le dis a voix haute, mais je suis certain de mes dires.

Pendant ce temps, Aranwë profite des caresses de Valaina, gonflant l'encolure tout en faisant le paon devant elle. Si il espère avoir d'autres friandises, qu'il se rappelle que je suis la pour éviter que Valaina ne lui vide ses poches. Je tourne légèrement le regard vers elle lorsqu'elle lui parle, et je jurerai que, rien qu'au regard et a la position de ses oreilles, il lui réponde. Quand elle se retourne finalement vers moi, c'est pour me proposer de manger avec elle, vu que j'aurai mis un terme a son repas. Il est vrai qu'on a perdu pas mal de temps avec ces trolls, et qu'il est fort possible qu'elle fut occupée lorsque je suis arrivé sur elle avec deux trolls au derrière.

"Vrai qu'on a perdu du temps avec ces deux la. Le diner se transforme en déjeuner, cependant, cela me convient parfaitement."

Cela dit, je m'approche de la selle de Aranwë, en profitant pour dessangler la pauvre bête. Si j'avais su être si long a revenir, je l'aurai fait plus tôt. On prévoit pas vraiment les attaques de trolls quand elles arrivent cependant. Cela fait, je m’intéresse au contenu des sacoches attachées a la selle, décidant carrément de décrocher une des sacoches pour la fouiller au sol, une fois installé sur le tapis de feuilles mortes.
"En provenance directe de Bree"



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 29 Mar - 9:42

Crap! Some Trolls !


La guerre ... la belle brune savait très bien qu'elle ne pourrait pas y échapper. Un jour ou l'autre, elle se doutait que là où elle se rendrait, elle tomberait sur une guerre. Elle espérait pas que ça arrive, mais bon, la vie, ça va, ça vient. Et bien évidemment, on n'a pas toujours ce qu'on veut dans la vie. Mais d'un côté, elle espérait n'avoir jamais à se battre. Elle le ferait, si jamais elle avait besoin de se défendre ou bien défendre des proches. Mais elle n'irait pas non plus se jeter dans une guerre, tête baissée, parce que ça l'amusait. Contrairement à Elladan où elle avait l'impression que ça l'amusait, elle, ce n'était pas ce qu'elle cherchait. Elle était contre les guerres. Parce que ça blessait des gens, parce que des personnes mourraient alors que ces dernières n'avaient rien demandé. Une éternelle diplomate Valaina. Mais comme le dit le vieux proverbe, elle préférait l'amour à la guerre. Que voulez-vous ? Une idéaliste qui aurait bien aimé que les guerres cessent. Mais que pouvait-elle y faire ? Pas grand chose. "Je respecte ton point de vue Elladan. Mais j'espère juste que la guerre ne s'étendra pas jusqu'à nous. Du moins, pas avant un long et un long moment." Qu'on se le dise, elle était prête à sortir les armes, elle aussi, s'il le fallait. Mais elle ne le voulait pas. Enfin, passons.

Valaina avait fini par lui parler, brièvement, des voyages qu'elle avait pu faire. Enfin, vraiment très brièvement puisqu'elle avait évoqué quelques terres des hommes, mais aussi des terres à l'est, bien plus à l'est qu'elle avait eu l'occasion de visiter à quelques reprises mais sans jamais s'y attarder très longtemps. D'ailleurs, faudrait qu'elle songe à y retourner à un moment ou à un autre. Et à s'arrêter dans toutes les villes des hommes ou bien les villes elfiques qu'il pouvait y avoir. Seulement, c'était un voyage plus ... comment dire ... C'était plus dangereux. Parce qu'elle se lançait dans l'inconnu. Elle ne connaissait que très peu les régions de l'est. Peut-être ... que si elle croisait un certain brun à l'allure bourrue et avec qui elle s'entendait bien ... Oui, si elle le croisait, peut-être qu'elle lui demanderait de voyager avec elle jusqu'à là-bas ? Enfin, fallait aussi qu'elle tombe sur Nolàs, et ce n'était pas gagné d'avance non plus. Valaina eut un sourire amusé lorsque Elladan en vint à lui dire qu'il ne savait pas comment il avait pu convaincre son père de jouer les délégués dans les terres du Sud. "Peut-être ton charme ... Quoi que ... Je doute que le Seigneur Elrond se soit laissé convaincre uniquement par ça." avait-elle dit dans un sourire. "Et pour en revenir à ta question, oui, à l'est du Rhûn, il y a encore des terres inexplorées. Je n'ai pas eu l'occasion de tout voir parce que c'est très vaste. Mais un jour, je compte partir pour un long moment vers l'est. Qui sait ? Si tu n'es pas trop occupé, peut-être pourras-tu m'accompagner." Elle en doutait. Mais bon, c'était par politesse qu'elle demandait. Parce qu'elle n'était pas vraiment certaine de le vouloir à ses côtés pour voyager. Surtout s'il lui faisait de mauvaises blagues toutes les cinq minutes. Une petite blague de temps en temps, ok, Valaina n'était pas contre. Mais tout le temps, non. Elle avait déjà supporté ça dans sa jeunesse et elle n'était pas certaine de pouvoir supporter ça à nouveau. Enfin, elle n'en savait rien.

En tout cas, y'en avait un qui profitait bien de la présence de Valaina, et c'était bien le cheval de Elladan qui en profitait pour se faire pomponner et caresser. Non, elle savait très bien que l'Elfe s'occupait très bien de sa monture. Comme tous les Elfes d'ailleurs. Mais Valaina avait le don pour charmer les animaux, si on pouvait dire ça comme ça. Une petite friandise ou deux et hop, le tour était joué. En même temps, la belle adorait les animaux, et notamment les chevaux. Parce que sans eux, et bien, il fallait bien l'avouer, elle n'aurait pas eu l'occasion de voyager autant. Et elle les chérissait autant que faire se peut à dire vrai. "Déjeuner, je ne sais pas trop. Mais bon, il faut bien manger." Portant une de ses mains à ses lèvres, Valaina s'était mise à siffler. Elle s'était arrêtée un peu plus loin dans la clairière mais elle n'avait pas laissé ses affaires, c'était son cheval, Lenwë, qui avait toutes ses affaires. Et quand elle voulait le récupérer, elle le sifflait et hop, il ne tardait pas à arriver. Oui, bon, d'accord, pas très féminin de siffler mais bon, on fait comme on peut comme on le dit si souvent, non ? Elladan, de son côté, s'était pratiquement déjà installé. Valaina eut un sourire quand elle vit son cheval qui sortait des fourrés. "Ah ... Te voilà mon cher ami." Elle s'approcha de lui, non sans avoir fourré l'une de ses mains dans ses poches pour en sortir une petite friandise qu'il aimait tant. "Où étais-tu passé encore ? Sûrement à l'abri du danger, comme toujours." avait-elle dit en lui frottant le haut de sa tête, comme elle l'avait fait avec Aranwë. "Viens donc là pendant que je t'enlève ce poids pendant un moment." Un long moment. Parce qu'avec Elladan dans les parages, elle savait qu'elle n'allait pas repartir de sitôt.

Aussitôt dit, aussitôt fait, ou presque, Valaina ôta, ainsi, la scelle de son cheval et la posa sur le sol. Au moins, ça le libérait d'un poids. Elle lui caressa l'encolure, encore, à plusieurs reprises avant de le laisser vaquer à ses occupations. A dire vrai, Lenwë n'alla pas très loin. Il s'était, tout simplement, posé dans l'herbe fraîche. "De quoi donc ?" avait-elle demandé en tournant la tête vers Elladan. Il lui parlait d'un truc qui venait de Bree mais il n'avait pas précisé quoi à dire vrai. Elle-même finit par s'asseoir non loin de l'Elfe tandis qu'elle avait récupéré ses sacoches dans lesquelles il y avait différentes choses, comme de quoi boire, mais aussi de quoi manger. Du lambas, elle en avait une tonne. Elle adorait ça en même temps. C'était léger, sans l'être, et ça remplissait bien l'estomac.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 29 Mar - 23:47

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina



Les elfes ont beau être célèbres pour leur amour de la vie de toute créature, il n'en reste pas moins que nous sommes loin d'apprécier l'existence des orcs. Pour ma part, j'avouerai volontiers prendre plaisir a mettre en pièce ceux des leurs que je croise, sans véritablement me poser de questions sur leurs intentions. La ou les hommes sont si difficiles a comprendre de par la difficulté a cerner leurs positions dans une bataille, celle des orcs en fait pas le moindre doute. Et a ceux qui diraient que je ne vis que pour la guerre, je dis volontiers que tant qu'il y aura des orcs a chasser, et tant que je serai debout pour le faire, je me vois difficilement rester sagement a Imladris. En 2800ans et des paquerettes, j'ai perdu trop d'amis, de compagnons d'armes, de famille - la disparition de ma mère étant en effet pour moi comme si une partie de mon monde s'écroulait -, pour laisser vivre ces immondes créatures. Il est vrai que si un jour nous parvenions a éradiquer cette race maudite, et mettre un terme aux conflits permanents en terre du milieu, il se pourrait que je m'ennuie, ayant, par la force des choses, le combat dans le sang. Cependant, de l'eau coulera dans le fleuve avant que cela n'arrive, et Elladan d'Imladris n'est pas prêt de désirer rejoindre Valinor. J'arrêterai la le débat sur la guerre et les combats, chacun de nous a son point de vue, et d'ailleurs, si les circonstances n'étaient pas ce qu'elles sont aujourd'hui, j'aurai volontiers partagé le sien.

Je réponds a Valaina d'un sourire rieur. Je doute effectivement que mon charme est une quelconque incidence sur les décisions de mon père me concernant. Attendez deux minutes? Valaina trouve que j'ai du charme? Ok, je l'embêterai avec cela plus tard. J'ose me demander si la proposition de la suivre a l'est est sincère, trouvant suicidaire de sa part de me proposer de passer plus de deux minutes seul avec elle. Enfin, je me lasserais surement de l’embêter d'ici a ce qu'on traverse le Rhûn, et peut être même que je deviendrai supportable. Tout ceci n'est que suppositions bien entendu. Ma curiosité me ferait effectivement bien prendre la route vers l'est, mais serait-ce vraiment raisonnable de laisser le champ libre aux orcs par les temps qui courent? Puis, j'aurai certainement intérêt a ligoter Elrohir avant de partir, sinon on peut être sur de le croiser bizarrement a peine aurait-on dépasser Mirkwood.
"L'occupation, on peut pas dire que j'en manque pas. Quoique j'ai réussit a aller jusqu'en Comté sans tomber sur un quelconque garde elfe désireux de me ramener plus vite que ca a Imladris. Sache qu'il ne serai pas pour me déplaire de te suivre a l'est du Rhûn, et puis, je suis pas franchement d'accord avec l'idée de te laisser aller seule en terre inconnue!"
Bon, la je viens de tout casser, je le sais. Mais écoute, j'ai bien le droit de m'inquiéter parfois, même si je n'aime pas le montrer. Comme je disais, j'ai perdu trop des miens, et je ne compte pas laisser s'étendre cette ombre.

Tandis que, posant ma sacoche a terre, je prenait ensuite l'initiative de desseller totalement Aranwë, celui ci s'agita en entendant siffler Valaina, sifflement suivi de près par l'arrivée d'un cheval. A dire vrai, j'ai juste le temps de retirer la selle que le cheval blanc commence a faire la dinde, hennissant face au nouveau venu en trépignant sur place. Après avoir tenté d'entrainer, sans succès, son compagnon a quatre jambes avec lui, Aranwë finit par souffler avant de se coucher dans l'herbe a son tour, s'y roulant en tentant vainement de faire un tour complet sur lui même, chose rendue impossible par le ventre qu'il commençait a se faire malgré nos folles galopades. Je le goinfre trop ce cheval.
M'asseyant au sol en rapprochant ma sacoche de nous, je lève le regard vers Valaina, mettant deux secondes a tilter sa question, avant de lui répondre comme si cela était une évidence - a vrai dire, cela l'était pour moi.
"Mes provisions. J'ai refait le plein a Bree, ca vaut ce que ca vaut. C'est du lambas que j’aperçois?"
Oui, il se pourrait que je fasse mon gourmand. Quoiqu'une seule galette de lambas permet de tenir un sacré moment. Quoi de mieux que quelque chose permettant un repas rapide et léger, tout en fournissant suffisamment de forces et d'énergie pour pouvoir reprendre la route de suite? Pour ma part, mes provisions sont relativement frugales, quelques fruits, un peu de pain et une gourde d'eau. A dire vrai, il y a eu razzia dans mon stock de fruits durant mon sommeil, quelle merveilleuse idée de laisser mes sacoches a disposition de mon cheval... Enfin, comme d'habitude, il arrive a se faire pardonner avant même de commettre ses délits, comment lui en vouloir? D'ailleurs, voila qu'il vient de gagner une pomme, honnêtement cette fois, tandis qu'il s'est relevé pour mieux positionner sa tête juste a coté du "plateau repas".
" Et sinon, crois-tu que je te convaincrais de m'accompagner jusqu'a Imladris? Elrohir ne serait pas non plus vexé de te revoir, de même pour nombre d'elfes de la cité."


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 3 Avr - 18:14

Crap! Some Trolls !


La guerre était un sujet de discorde. Dans le sens où Valaina n'aimait pas la guerre et elle préférait se la jouer diplomatique à dire vrai. Il était vrai qu'elle était, sans doute, un peu trop idéaliste et qu'un jour ou l'autre, ça finirait par lui apporter quelques ennuis. Elle le savait. Mais la belle brune avait le temps de changer. Comme on le dit si souvent, et bien, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, n'est-ce pas ? Mais pour l'heure, ils n'allaient plus en parler. Parce qu'ils avaient d'autres choses à parler que de la guerre. D'ailleurs, Valaina en était venue à lui parler des terres qui étaient par delà le Rhûn, et qu'elle comptait bien s'y rendre un jour ou l'autre. Elle ne savait pas quand par contre. D'ici ... Et bien ... Oh, elle allait sans doute redescendre dans le sud pendant quelques mois, enfin, quelques décennies, et elle tenterait de remettre la main sur Nolàs. Parce que ça faisait un moment qu'elle ne l'avait pas vu et il lui manquait, même si elle n'irait jamais l'avouer. Elladan en vint à lui dire qu'il serait prêt à tout laisser et à l'accompagner par delà les terres inconnues. Ce qui surprit la belle et elle eut un sourire. "Se pourrait-il qu'Elladan de Fondcombe, ce fourbe qui n'arrêtait pas de me faire de mauvaises blagues, soit inquiet pour moi ?" Mon dieu ... Elle venait d'apprendre quelque chose ! "Cela ne te ressemble pas. A moins que tu caches bien ton jeu et qu'au final, comme on le dit si souvent, qui aime bien châtie bien." Elle le charriait. C'était dangereux, elle le savait, parce qu'il pourrait très bien lui retourner la pareille et se moquer d'elle à un moment ou à un autre mais bon. Mais bon, à chacun son tour. Et pour le moment, et bien, c'était Valaina qui menait la barque. "Si tu veux m'accompagner, à ta guise. Mais je ne veux pas qu'on soit suivi par toute une flottée des hommes de ton père." Parce qu'elle n'avait pas envie qu'on les suive. Elle voulait avoir la paix, si on pouvait dire ça comme ça.

Valaina s'était, par la suite, concentrée sur sa monture, lui enlevant ainsi cette lourde selle -enfin, qui n'était pas si lourde que tout ça mais bien assez pour la belle brune-. Elle jeta un coup d'oeil à Aranwë qui faisait la proue et qui avait envie de jouer avec Lenwë. Pas de chance pour la monture blanche, son homologue n'avait guère envie de bouger. Mais de se reposer. A dire vrai, d'ailleurs, Valaina préférait cela. Dans le sens où elle pouvait décider de partir à la dernière minute et qu'elle préférait que Lenwë soit en pleine forme. Et puis, de toute manière, Lenwë n'était pas du genre très ... comment dire ... Et bien, quand il se posait, il se posait, tout simplement. Et il restait au calme. Il était comme Valaina. De nature calme et douce et il aimait bien rester tranquille durant des heures et des heures. Du moins, quand elle le laissait tranquille. Valaina avait fini par s'asseoir, pas très loin de son ami, tandis que ce dernier lui expliquait qu'il avait fait le plein de provisions à Bree. Et apparemment, il était très intéressé par le lambas qu'elle possédait. "Effectivement, c'est du lambas. J'en ai toujours sur moi. Tu devrais apprendre à le faire. Comme ça, toi aussi tu en aurais toujours sur toi." Elladan ? Bon cuisinier ? Elle n'aurait su le dire. En tout cas, Valaina se débrouillait plutôt bien. Elle prit un paquet de lambas et le lança vers Elladan. "Tu m'en diras des nouvelles." Elle n'irait pas jusqu'à dire que c'était le meilleur lambas jamais fabriqué par des Elfes mais il était plutôt bon.

Elle prit un paquet de lambas et en découpa un petit morceau qu'elle porta à sa bouche. Elladan choisit ce moment là pour lui demander s'il avait une chance, ou non, de la convaincre de l'accompagner jusqu'à Imladris. Apparemment, si elle comprenait ce qu'il disait, et ce même s'il ne lui avouait pas clairement, elle manquait à certaines personnes. "T'aurais-je manqué durant tout ce temps ? A toi ou bien à ton frère ?" avait-elle demandé en penchant la tête sur le côté. "Tu sais, tu marquerais plus de points et tu arriverais, sans doute, à me convaincre si tu me disais la vérité." L'aurait-elle cette vérité ? Elle en doutait. Parce qu'il était du genre à tourner autour du pot et ne jamais dire ce qu'il avait réellements ur le coeur. Elle avait toujours cru qu'il avait peur de ses sentiments ou bien de s'accrocher à certaines personnes. Pas comme Elrohir qui n'avait jamais eu de mal à se confier à elle. Et dire qu'ils étaient jumeaux et pourtant, ils étaient si différents tous les deux. Mais elle les aimait comme des frères quand même. "Qui seraient contents de me voir, dis-moi, histoire d'essayer de me convaincre."
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 4 Avr - 3:18

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina



Oui, il se pourrait bien que je m'inquiète pour elle. Comme pour nombre de ceux que je considère suffisamment pour m'inquiéter pour eux. Cependant, je pense que même avec une dague m'entaillant la gorge, je ne l'avouerai pas. Cela n'est pas dans ma nature, enfin, cela ne l'est plus. Chassant l'air devant moi de ma main avec une moue moqueuse, je lui réponds de manière presque prévisible.
"Moi inquiet pour toi? Ne te donne pas tant d'importance ma belle, je ne fais que me trouver une excuse pour traverser le Rhün, rien de plus."
Elle pense mener la conversation, cela s'entend a l'assurance dans sa voix, ajoutée a une pointe de sarcasme a mon encontre. Petit oisillon a ouvert ses ailes, et appris a voler sans tomber, le message est clair.
"Ne crois tu pas que je me lasserai de te faire souffrir d'ici a l'est des terres que je connais? J'aurai trop peur de t'abimer en cours de route, pas spécialement envie de jouer les gardes malades, et continuer la route seul ne serait pas aussi amusant...
Il semblerait qu'elle soit réellement décidée a m'accepter a ses cotés, a moins que cela ne soit pour mieux m'éjecter par la suite. En effet, elle est parfaitement capable de s’éclipser en douce pendant que je suis occupé ailleurs, bien que nous autres elfes ayons au moins l'avantage de ne pas dormir. Quand au fait d'être suivis, et bien, cela est effectivement une possibilité non négligeable, bien que, a mon avis, ce ne soit pas par qui elle pense.
Concernant les hommes de mon père, en partant vers l'est, il n'est pas difficile de prétendre rejoindre Mirkwood, je dirai même que cela paraitrait moins suspect que de se diriger vers l'ouest...et zut, j'ai 2800ans passés, pas une centaine! L'ennui principal serait plutôt Elrohir, tu connais l'aptitude de mon ombre de me retrouver ou que j'aille, je suis d'ailleurs surpris qu'il ne m’ai pas suivi, il doit être pris ailleurs."
Je tairais ce que je m'apprêtais a ajouter, sur le fait qu'il serait surement venu si il avait su que je la croiserai sur mon chemin, mais il semblerai que je ne souhaite pas plomber la conversation avec le sujet Elrohir et le fait que leur grande amitié me paraisse suspecte.

Revenant a Valaina après avoir donné l'une de mes pommes a Aranwë, qui, pour une fois, repart se coucher près de son camarade sans faire d'histoire, commençant même a le mordiller a l'encolure en guise d'amitié, je rattrape en vol le paquet de lambas qu'elle envoie dans ma direction, riant de sa suggestion sur mes talents de cuisinier.
"Si tu veux mon avis, j'éviterai de me lancer dans une telle cuisine." Je prends une pomme dans ma main, la tenant sur le bout de mes doigts. "Au moins avec ça, je ne crains pas de m'empoisonner moi-même. Merci, pour le lambas."
Cassant un morceau de lambas des doigts avant de le croquer, remarquant qu'en effet, aucun risque d'empoisonnement n'était a prévoir, en gros, Valaina sait cuisiner, je manque m'en étouffer lorsqu'elle me demande si elle nous a réellement manqué, a Elrohir et moi même, de son expression de fouineuse qui ne laisse que peu de chances a un mensonge. Le mieux reste l'omission, certainement.
"Je pense pouvoir t'affirmer sans me tromper que ta présence manque a Imladris, et oui, a Elrohir, qui doit surement avoir un roman a te raconter sur les déboires que lui fait vivre son frère jumeau. Quand a d'autres elfes qui se feraient un plaisir de te revoir, je peux aisément te citer mon père, ma sœur, Erestor, Glorfindel, Haldir - qui, oui, se trouvait dans la cité lors de mon départ -, et je dois vraiment chercher d'autres noms?"
Serais-je un jour capable d'exprimer clairement de sincères sentiments envers quelqu'un? Je veux dire, montrer a quelqu'un, et, par la même, a moi même, combien je suis attaché a lui et a sa survie? J'avoue ne plus le savoir. Reste a espérer que je saurais m'en montrer capable lorsque la bonne personne se révèlera a moi, si cela arrive un jour - a dire vrai, je suis autant pressé que cela arrive que de croiser la route d'un troll affamé désireux de connaitre le gout de la chair elfique.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 5 Avr - 20:59

Crap! Some Trolls !


Il s'inquiétait ... De ça, Valaina en était certaine. La manière dont il l'avait regardé et qu'il lui avait dit, au final, qu'il ne s'inquiétait pas et qu'elle se faisait des idées ... Le bougre cachait bien son jeu, pour sûr. Mais la belle brune n'était pas dupe pour autant. Parce que elle-même jouait ce même jeu avec une autre personne. Un Elfe qu'elle appréciait beaucoup. Mais elle n'était pas certaine de ses sentiments, ni des siens, ni même s'il y avait un quelconque petit truc entre eux. La vie était parfois d'un compliqué. Dans le sens où personne ne souhaite réellement faire le premier pas, et au final, on passe à côté de l'un et de l'autre durant des années et des années. Enfin, dans le cadre de Valaina et de Nolàs, on parlait plutôt de siècles. Un jour ... Oui, sans doute qu'un de ses quatre, elle arriverait finalement à lui dire ce qu'elle ressentait, et tant pis si elle se prenait une porte. Enfin, façon de parler.

Mais pour en revenir au sujet qui nous importe, Valaina savait que, d'une certaine manière, Elladan s'inquiétait pour elle. De ce qui pourrait lui arriver si elle voyageait toute seule. C'était mignon qu'il s'inquiète pour elle. Mais y'avait pas de quoi. Après tout, la brune savait se défendre. Et puis, depuis le temps, à dire vrai, elle avait sans doute fait bien plus de voyages que Elladan. Elle avait vu bien plus de terres que lui et sans doute qu'elle avait été en danger bien plus souvent que lui à dire vrai. La brune ne s'inquiétait pas pour sa santé. Elle savait que tout irait bien. Elle s'inquiétait plus pour sa santé mentale si jamais l'Elfe l'accompagnait. Parce qu'elle se doutait qu'il ne serait pas ... comment dire ... qu'il serait plutôt du genre pénible. "Duh. Parce que tu crois que ça sera comme par le passé ? Que tu pourras traumatiser la gentille petite Elfe que je suis ?" Elle secoua la tête. "Tu te sur-estimes mon cher. J'ai grandi. Et j'ai changé. Si je ne mordais pas à l'époque, ce n'est plus le cas maintenant." Bien évidemment, elle parlait au figuré. Parce qu'elle n'allait pas planter ses dents dans sa chair. Mais il était vrai que s'il l'embêtait un peu trop, elle n'hésiterait pas à riposter. Quitte à lui trouer la peau ... Non, ça, c'était peut-être un peu extrême mais il était clair que la douce petite Valaina était loin, très très loin, et que celle de maintenant était un peu plus mordante et piquante. Quant au fait qu'il vienne ou non avec elle, c'était à lui de voir. Seulement, comme elle le lui avait signalé, Valaina ne souhaitait que toute une troupe les poursuive. Elle aimait son calme et sa tranquillité. Et si s'en aller par delà le Rhûn signifiait avoir une horde à ses trousses, non, merci mais non merci. Elle eut un sourire amusé quand Elladan poussa un juron. "Tu es un prince héritier d'Imladris. Et c'est donc bien normal qu'on surveille tes moindres faits et gestes." Mais elle comprenait qu'il puisse trouver ça ... plus qu'ennuyant. Surtout que son frère, lui aussi, le suivait un peu partout. "Il faudrait ... peut-être songer à prendre ton indépendance un de ses jours. Enfin, je veux dire ... Vous êtes tous les deux vieux. Je sais que ça ne doit pas être simple à cause du fait que vous êtes jumeaux mais ... voilà quoi." Il était peut-être temps de couper le cordon ombilical, si on peut dire ça comme ça. Valaina les appréciait tous les deux. Elrohir sans doute un peu plus du fait qu'ils se parlaient bien plus souvent à une époque, mais bon. "Parle à ton frère quand tu rentreras. Dis-lui que tu veux ton indépendance et avec un peu de chance, il respectera ton souhait." avait-elle dit dans un sourire. Et puis, si ce n'était pas le cas, elle irait adresser quelques mots à Elrohir.

Mais passons. Valaina avait lancé du lambas à son compagnon du jour et elle lui avait dit qu'il devrait peut-être apprendre. De cette manière, ça lui permettrait d'en avoir toujours sur lui. Mais il ne pouvait pas le faire. Il avait peu de s'empoisonner. Ce qui fit sourire la belle d'ailleurs. "Il n'y a pas de quoi. Mais pour en revenir au lambas, tu devrais, soudoyer quelqu'un qui t'en préparera pour tes futurs voyages." Elle cassa un morceau de son biscuit pour en manger une petite bouchée. "Mais ne compte pas sur moi pour le faire." Il pouvait rêver, pour sûr. Par la suite, Valaina l'avait surpris. Elle l'avait vu à son regard. Sans doute qu'il ne s'attendait pas à cette question. Mais encore une fois, et grâce à de subtiles galipettes, il tourna autour du pot. Lui parlant d'Elrohir, du fait qu'elle lui avait terriblement manqué et qu'il avait plein de choses à lui raconter, son père, sa soeur et tout un tas d'autres personnes. Toutes sauf une, apparemment, puisqu'il ne se citait même pas. "Bien ... donc, en gros, si je suis ton raisonnement, cela veut dire que si nous avions encore passé un demi-siècle, ou un demi-millénaire sans se voir, ça ne t'aurait pas gêné autant que ça." Touché. De la manière dont Elladan disait cela, c'était ce que Valaina comprenait. "Fort bien, il va falloir que je garde ça dans un coin de la tête." avait-elle ajouté dans un ton faussement vexé. Valaina jouait avec lui. Elle le cherchait. C'était dangereux. Parce qu'elle lui tendait pratiquement le bâton pour se faire battre.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 7 Avr - 0:30

Crap! Some Trolls!
Elladan &Valaina



Valaina mordre? Même au figuré, j'avoue que cela me surprendrait bien. J'accepte d'entendre dire que nombre d'années se sont écoulées depuis notre dernière rencontre, et plus encore depuis la dernière fois ou Elrohir et moi même avons vraiment eu l'occasion de lui causer du tord, cependant, si elle pense pouvoir résister longtemps a l'un de mes mauvais coups, elle se met le doigt dans l’œil. Cependant, malgré que sa méfiance est tout a fait légitime me concernant, je sais quand le moment de revenir au calme est arrivé - en général, et, condition sin aequa non, quand je suis a l'extérieur de la cité de mon père - et je ne saurai être un profond emmerdeur durant tout le trajet, quoique une plaisanterie ou deux ne serait pas de refus.
"Je sais sans l'ombre d'un doute pouvoir être particulièrement chiant a ton encontre, comme a l'époque. Cependant, je te l'ai déja dit, je sais quand ce n'est pas le moment d'être un crétin. Tu n'es pas la seule a avoir muri, même si ce n'est pas évident a voir du premier coup d'oeil."
Et, après tout, mes idées farfelues ne sont pas toujours mauvaises. On a bien eu un troll avec ça non? Deux même, bien que le premier ai été tué de manière plus conventionnelle...d'accord, un elfe perché sur un troll, j'oublie de parler de conventionnel, ça vaut mieux.
Si on entendait parler de certains de mes exploits au sein de la cité, nul doute que Elrond lui même ferai le déplacement pour me ramener a la maison séance tenante. Faut arrêter parfois, je comprends l'idée générale de vouloir protéger ses enfants et ne pas perdre une personne de plus, mais respirer fait parfois du bien a ces dits enfants. Cela signifie également ne pas s'étouffer les uns les autres, donc, Elrohir, je t'aime bien frangin, vraiment, mais si tu me suis tu risque de finir ligoté a un arbre. Comme je l'ai dit, besoin d'air.
"Prince d'Imladris, oui, c'est ce que beaucoup de gens disent. Pour précision, Elrond n'est pas roi, alors prince...fin passons, je vois ou tu veux en venir, fin, on est deux, trois avec Arwen, je suis pas non plus indispensable, d'autant plus que je doute sérieusement que mon père me confie son role un jour - ce qui m’ennuierai grandement, d'ailleurs. Concernant Elrohir, je dois avouer que certains jours, j'ai besoin de m'éloigner, mais on reste une team de choc en toute situation ou presque. Je crois qu'on est condamnés a se supporter jusqu’à la fin et même au delà, question d'ennui. Puis, mon petit frère est perdu sans moi, qui d'autre peut lui donner de brillantes idées?"

Valaina ne tentant pas de me contredire sur mes talents de cuisinier particulièrement inexistants, je pense qu'elle partage mon avis, ce qui évitera un débat inutile, me direz vous. Je souris de son conseil, au combien vrai, mais il est difficile d'obtenir du lambas a Imladris sans justifier de la raison de son utilité, et cela est d'autant plus difficile lorsque l'on compte partir ni vu ni connu, ce qui a au moins le bon gout d'être facilité par le fait que l’absence de Aranwë a l'écurie ne paraisse pas suspecte, l'étalon préférant de loin pâturer dans son coin. Peut être que Val...bon d'accord, elle m'a précédé sur ce coup la, dommage...

Apparemment, ma réponse concernant Imladris n'a guère satisfait mon amie elfe. Je dois même avouer qu'elle parvient a me faire relever le regard vers elle, l'air a la fois choqué et triste, lorsqu'elle lance la supposition selon laquelle son absence ne m'a pas touché. Cependant, cet air désemparé ne demeure pas longtemps dans mon regard, changé par une malice effrayante, prémices de galère a venir, pour elle. Me relevant avec toute la rapidité et la grâce dont un elfe est capable, je lui attrape la main pour la relever presque de force avant de la serrer contre moi au point de l'étouffer. Il ne fallut pas deux minutes de ce traitement pour que, la faisant reculer dans le même temps, elle finisse par buter contre une racine et tombe en arrière, m'entrainant dans sa chute, l'écrasant d'ailleurs. Ma seule bonne action aura été d'être assez rapide pour déplacer mon bras derrière sa tête et lui éviter de heurter douloureusement le sol. Complètement explosé de rire, je parviens tout de même a articuler quelques mots.
"Peut être m'a tu manqué, un peu..."



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Avr - 11:39

Crap! Some Trolls !


Petite fille est devenue grande. Et elle ne se laisse plus faire, plus comme par le passer. Alors, si Elladan pensait pouvoir la manipuler à souhait ou bien l'ennuyer, ça ne se ferait pas sans risque pour lui. Mais passons, parce qu'elle ne voulait pas, non plus, épiloguer sur le sujet durant des lustres et des lustres. Ils en avaient fait le tour, du moins, elle en était certaine. Elladan n'hésita pas à lui rappeler qu'elle n'était pas la seule à avoir grandi et que lui aussi l'avait fait. Mais cela ne signifiait pas pour autant qu'il était devenu plus sage. "L'avenir nous le dira, cher Elladan. A toi de faire en sorte et de me montrer que tu as effectivement mûri après tant de décennies." En gros, Elladan avait les cartes en main pour qu'elle le croie. A lui donc de faire en sorte de se montrer responsable et d'être gentil avec elle. Mais comme on le dit souvent, chassez le naturel, il revient au galop. Alors, elle doutait qu'il puisse ... comment dire ... Et bien, tenir très longtemps. Peut-être était-elle mauvaise langue et qu'il se tiendrait tranquille. Ou pas.

Elladan n'était pas réellement d'accord avec Valaina. Dans le sens où, techniquement parlant, Elrond n'était pas roi. Bon, ok, s'il jouait sur les mots, Valaina acceptait volontiers de reconnaître que ce n'était peut-être pas l'expression qu'elle aurait dû employer. Mais c'était tout de même le fils d'un Seigneur, et il était donc normal qu'on fasse attention à lui et qu'on cherche à le protéger à tout prix. Valaina eut un sourire lorsque Elladan en vint à lui dire que son frère et lui, c'était pour la vie, et que ... Et bien, ils devaient se supporter. "Il viendra un jour où je suis sûre et certaine que vous ne serez plus tout le temps fourrés ensemble. Il vous faut juste ... trouver le juste équilibre, tout simplement. Et peut-être aussi qu'il vous faut une discussion à coeur ouvert." Ca leur ferait du bien. "Mais ne compte pas sur moi pour compter les points entre lui et toi." Parce que quand bien même Valaina était proche d'Elrohir, ce n'était pas pour autant qu'elle ne portait pas dans son coeur Elladan. Disons ... qu'elle les aimait tous les deux beaucoup. Comme des frères. En même temps, c'est ce qui arrive quand on passe beaucoup de temps avec des gens. Et il leur arriverait quelque chose, elle n'apprécierait pas. Du tout même. Tout ça pour dire qu'elle ne prendrait pas partie, pour l'un, ou pour l'autre. Parce qu'elle ne s'immiscerait jamais entre eux deux. "Quant à tes idées, je ne suis pas certaine qu'elles sont toujours très brillantes, comme tu le dis. Tes oreilles sont là pour le prouver puisqu'il me semble qu'elles sont plus allongées que l'ordinaire." Et une petite vanne au passage. Une. C'était dangereux, elle le savait. Parce qu'il pouvait décider de se venger à tout moment. Mais peut-être qu'elle cherchait à le pousser à bout afin de savoir s'il était effectivement devenu plus sage ou bien si ce n'était que mensonge.

Mais passons. Valaina avait fini par lui demander le nom des personnes à qui elle avait pu manquer. Seulement, dans cette liste, elle trouvait qu'il manquait quelqu'un. Le nom d'Elladan. Il ne s'était pas cité. Et ça l'attristait. Faussement à dire vrai parce qu'elle savait qu'il n'était pas du genre à exposer ses sentiments et qu'il lui cachait tout cela. Seulement ... Et bien, seulement, elle voulait que, pour une fois, il lui dise ... qu'il lui dise qu'il l'appréciait. Ca ne devait pas être qu'à sens unique, et ça l'était dans l'immédiat. La réponse d'Elladan ne mit guère de temps à se faire entendre. Parce que voilà qu'il s'était levé, d'un seul coup et qu'il l'avait prise dans ses bras, aussi vif que l'éclair. Sur le coup, bien sûr, comme il la serrait au point de pratiquement l'étouffer, Valaina avait tenté de se défaire de son étreinte. Seulement, en reculant, elle s'était prise les pieds dans le tronc derrière eux et hop, ils étaient tombés. Et il lui avait dit, finalement, qu'elle lui avait manqué. "Espèce de fourbe ... pourquoi m'obliges-tu, à chaque fois, à te tirer les vers du nez ?" Elle tenta donc de se dégager de son étreinte, mais pas facile dans cette situation. "Ce n'est pas que je n'aime pas les câlins ... mais c'est une position très inconfortable. Donc, si tu pouvais te relever ..." Mais comme dit, elle appréciait le câlin quand même. C'est toujours bon d'avoir un câlin, non ? "Alors, tu te décides à bouger ?" avait-elle dit alors qu'elle commençait à le chatouiller. Ca le ferait peut-être bouger plus rapidement ... A moins que ça ne se transforme en guerre ouverte ...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Crap! Some Trolls! ☆ Elladan
» La langue des Trolls, de Welton Crowley
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes
» [Archive 2011] Trolls & Légendes IV - 22, 23, 24 avril
» Créatures rares et nommés - Trouée des Trolls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: