Thorin Oakenshield ♦ I see fire inside the moutain

 ::  :: Les Archives :: Fiches Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Thorin Oakenshield
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 627
× Inscrit le : 27/03/2013
× Dime : 16099
× Localisation : Les Ered Luin
Dim 8 Juin - 12:42

Thorin II Oakenshield

× La compagnie ×

ft. Richard Armitage
Oye ! Oye ! Je me nomme Thorin II Oakenshield, fils de de Thraín, fils de Thror. Je suis né le 5 août 2746 T.A. J'ai donc 195 ans ! Je suis né dans la contrée que l'on nomme Erebor en Rhovanion et actuellement je vis à sur les routes en direction de la Montagne Solitaire . Dans la vie, je suis l'héritier du trône et de la lignée de Durín, futur roi sous la montagne, guerrier aguerri. ! Si tu ne l'avais pas remarqué je suis une spécialiste en Maniement des armes, stratégie, politique et diplomatie.. Je suis actuellement Célibataire.

Je suis un Personnage de Tolkien..

A savoir

× Thorin a un caractère bien à lui, c'est d'ailleurs peu de le dire. Depuis toujours, il s'est montré indomptable même pour ses plus proches parents et fait preuve d'un entêtement particulier à tous les niveaux de sa vie, lorsqu'il a une idée en tête, il ne l'a pas ailleurs et quand il a décidé qu'une arme serait comme cela, il fera tout pour qu'elle le soit. Cependant, il n'est pas totalement butté. Son entêtement est probablement une résultante du fait que c'est un être très consciencieux dans son travail autant que dans sa vie privée. Ainsi, il aime entretenir ses liens d'amitiés même s'il doit parcourir des dizaines de kilomètres pour cela et son travail sera toujours impeccablement fait. Oui, on peut dire que vis-à-vis de son travail, il est perfectionniste et déterminé. Beaucoup de ses pairs le considère comme éloquent, car en effet, plus d'une fois Thorin est parvenu à se rallier les plus réticent à sa suite et à démontrer qu'il était un leader né. Cependant, noble de coeur, c'est aussi pour cela qu'il a préféré mettre s’effacé lorsque son père est devenu chef des nains afin de ne pas lui faire de l'ombre. En effet, le nain n'était pas toujours d'accord avec les décisions et les jugements de son géniteur. Beaucoup de ses concitoyens le considéraient d'ailleurs comme un être avisé, plus que son propre père. Cette même noblesse de coeur l'a poussé à élevé ses neveux comme ses fils, suite à la perte de son beau frère. Partenaire fiable et même fidèle quand on le connait un peu plus, il ne laisse jamais quelqu'un dans le pétrin et se montre à la fois brave et courageux quand les circonstances l'exigent. Cependant, il ne fait jamais rien d'absurde. Enfin, Thorin est quelqu'un d'austère, il n'apprécie pas qu'on transgresse les règles et vit avec des principes moraux très strictes. Il vit assez mal les changements importants de sa vie, notamment le décès de son épouse qui l'a en plus rendu taciturne, rendant le déchiffrement de ses pensées, ses sentiments et ses émotions presque impossible
× Thorin est plutôt grand pour un nain, il fait d'ailleurs partie des plus grands de son espèce. Une particularité génétique de sa famille d'ailleurs, puisque tous les fils de la lignée de Durín depuis des générations ont toujours été "hors normes". La plus grande particularité de Thorin ce sont ses yeux. En effet, si vous regarder l’entièreté de sa famille, il est le premier à arborer des yeux bleu azure comme un ciel ... ce qui contraste assez violemment avec sa crinière à la teinte aile de corbeau. Comme tout ceux de son espèce, il porte fièrement la barbe, bien qu'il ne la laisse pas poussée avec exagération. Le corps de Thorin est marqué de nombreuses cicatrices récoltées la plus part du temps lors d'un combat avec quelques farouches créatures croisées sur ses chemins de voyage ou des champs de bataille. Il en a une en particulier qui lui barre la poitrine. Elle est le symbole d'une cuisante rencontre avec un de ces indésirables et qui failli bien avoir raison de son existence. Le nain est aussi un grand collectionneurs de tatouages, la plus part étant symbolique pour son peuple. Ainsi, on peut parfois distinguer que son bras gauche est couvert de symboles à l'encre noire. Il porte aussi un piercing à l'oreille droite prenant un bonne moitié de son oreille.


(c) Lancy

derrière l'écran



Lancy Orca


→ age ; 23 ans
→ comment es-tu venu ici ?; Par partenariat avec Dol Baran à l'époque.
→ code du règlement ; AutoValidation
→ quelque chose à dire ; Ca va chier du Mithril!

Rang



→ Rang en 2-3 mots : Heir of Durín
→ Couleur en HTML : #000066




Aide le staff :
 


Revenir en haut Aller en bas
Thorin Oakenshield
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 627
× Inscrit le : 27/03/2013
× Dime : 16099
× Localisation : Les Ered Luin
Dim 8 Juin - 12:46

         
Mon histoire
 


«If this is to end in fire, then we will all burn together.»


   An 2746 du Troisième Âge de la Terre du MilieuRhovanion, Erebor

Le ciel se teintait lentement des douces et chaudes couleurs de l’aube, un subtil mélange de jaune, d’orange et de rose. Le soleil perçait doucement à l’horizon réchauffant de sa pâle lumière les versants de la Montagne Solitaire. Un ciel d’été dégagé que nul nuage ne semblait à même de venir troubler, un début de journée calme et silencieuse, où tout le monde dort encore sauf les fermiers qui profite de la fraîcheur de l’aube pour commencer le travail. Soudain, un bruit sourd monta des tréfonds de la montagne, faisant tremblé la géante de pierre et allant jusqu’à réveiller les habitants de Dale. Les cors d’Erebor raisonnaient après bien des années de silence et de repos, aujourd’hui ils entonnaient leur chant de liesse : un héritier de Durín venait de naître, un héritier mâle. Thorin, fils de Thraín et ceci est son histoire ou tout du moins une partie. Premier né d’une fratrie qui compterait ensuite deux autres enfants, un autre fils du nom de Frerin et une fille qui se nommerait Dìs. Héritier au destin tragique et héros de guerre. Qui aurait cru en ce début d’août que l’enfant qui venait de naître accomplirait tant de chose…  Sa vie sous la Montagne ne faisait que commencer, elle serait calme et agréable, jusqu’au jour où…


An 2770 du Troisième Âge de la Terre du MilieuRhovanion, Erebor

Une rafale de vent dans le ciel azure, sous la Montagne l’ont pensa qu’il s’agissait d’un ouragan qui venait du nord. Les pins de la Montagne se mirent à grincer, puis à craquer, même les pierres tremblèrent. Le vent devint de plus en plus chaud et au sein de la Montage, ce qui était d’abord murmuré avec inquiétude, fût hurler avec effroi : un dragon ! Il apparut dans le ciel, faisant monter de la terre des lames de fumées au fur et à mesure qu’il consumait d’un jet de flamme tout sur son passage. Dale n’était plus qu’une masse de flamme à l’horizon et la Montagne fût assaillie. Smaug était venu. Brisant les défenses des nains, il se faufila tel un serpent au cœur même d’Erebor et s’y installa, chassant ses habitants terrorisés. Alors commença la vie d’exile. Bien des portes furent fermées aux nains tombés dans le besoins, augmentant leur haine envers les elfes. Une vie de labeur, durant laquelle Thorin mit la force de ses bras et ses connaissances en matière de forge au service de son peuple. Le souvenir de sa terre, de sa cité natale prise par ce maudit dragon le hanta chaque jour et chaque nuit, jamais il ne pourrait oublier, jamais il ne pourrait pardonner. Il puisa en cela la force de continuer, se jurant qu’un jour, Smaug paierait ses dettes. Les rescapés atteindront, non sans subir de nouvelles pertes, les Ered Luín pour recommencer leur vie.


Ans 2793-2799 du Troisième Âge de la Terre du MilieuEriador, la Moria

Une branche de chêne à la main, il avance sur ce charnier, déjà tous le surnomment : Oakenshield, -l’écu de chêne- , pour sa bravoure devant l’ennemi alors qu’il n’avait plus que ce reste d’arbre pour sauver sa vie. Et pourtant, que de décisions mauvaises furent prises durant ces six années de guerre. Bien des vies sacrifiées pour bien peu de chose. Certes, les orques et les gobelins apprirent à leur dépend qu’il ne serait pas aisé d’éteindre la lignée de Durín. Alors qu’il se tient debout sur le champ de bataille, les larmes lui montent aux yeux, lorsque ceux-ci se posent sur le corps sans vie de son cadet. Tombant à genou, longtemps il serrera la dépouille de l’être aimé contre son cœur. D’abord son grand-père, décapité par Azog, maintenant son frère la gorge tranchée nette. Le chemin du retour vers les Ered Luín fût chargé de tristesse, de souvenirs amers et de désespoir. Oui, ils avaient vaincu, mais la Moria n’était pas de nouveau en leur possession et nombreux furent les braves qui étaient tombé. Est-ce que cela en avait vraiment valu la peine. Seul, il s’est enfermé pour pleurer les pertes familiales, trop orgueilleux pour pleurer dans les bras de sa sœur bien aimée, se sentant honteux de n’avoir pu protéger ce frère qui bien des fois l’avait mis dans de mauvaises postures, mais qu’il aimait de tout son cœur cependant. À jamais, son cœur saignera de ces pertes et il se sentira couvert de honte.


An 2865 du Troisième Âge de la Terre du MilieuEriador, les Ered Luín

Il repose là dans ses bras, ce petit nain aux cheveux bruns, endormi contre ta poitrine secoué par une respiration trop amère et difficile. Son aîné est à ses côtés, serrant un pan de sa tunique dans sa main, alors que des larmes ruissellent sur ses jours rougies. Il est partit, ce nain plein de courage et de force, ce père qu’ils auront à peine connu. Dìs se lamente encore, accroché à sa dépouille alors que les gardes attendent pour inhumer celui qui fut un fier guerrier. Le regard dans le vide, Thorin se demande encore pourquoi il n’était pas là, pourquoi il avait choisi de partir avec l’autre escouade et non avec celle de son beau-frère. Dans une tenue aussi noire que sa longue crinière, il retient ses larmes, son visage arbore depuis longtemps maintenant ce masque de glace. Aucun mots ne pourront consoler sa sœur, aucun geste et il ne le sait que trop. Son cœur cogne fort dans sa cage thoracique, sa prise se resserre autour du bébé. De nouvelles responsabilités viennent de tombé, il faudra être une figure paternelle pour ces deux enfants privé de leur père. En silence, il soulève Fili de son bras inoccupé, il l’embrasse sur la joue et quitte avec les deux enfants ce triste spectacle, murmurant quelques réconfortantes paroles au plus âgé des deux. Il n’y a plus moyen de retourner en arrière, plus de nouvelle de Thraín. Oui, l’heure est venue d’être plus qu’un roi en exil.


An 2940 du Troisième Âge de la Terre du Milieu
Eriador, Bree

Il est venu à lui, ce diable de Magicien. Il lui a mis dans la tête les mêmes sottes idées qu’à son père avant lui. Ce père qui n’est plus, même s’il refusait de l’admettre. Réunir les armées des nains. Marcher sur Erebor. Tuer le dragon. Comment ? Pas sans l’Arkenstone. Et cette idée de cambrioleur, est-ce réellement la bonne ? Ne dit-on pas que les conseils des magiciens sont plein de sagesse ? C’est ainsi qu’il est repartit ce matin pluvieux en direction des Montagnes Bleues, avec la ferme intention d’accomplir ces actes que beaucoup jugent insensés. Plus il y pense, plus il se convainc que c’est la meilleur des choses à faire. S’il ne le fait pas, qui le fera ? Ne serait-ce pas là, un moyen de racheter ses fautes, sa honte et de faire honneur à sa famille ? Alors, il se presse, il y en a de nombreux à appeler et à convaincre, mais il ne doute pas d’y arriver. Par le passé, il a déjà réussi à convaincre même les plus réticences. Malgré tout, au fond de lui-même, il a quelques appréhensions. Affronter un dragon, ce n’est pas rien.


An 2941 du Troisième Âge de la Terre du MilieuEriador, La Comté

Le voilà donc, le fameux cambrioleur. Ce hobbit à l’allure d’épicier, qui tremble dès que l’on mentionne gobelins, trolls et dragons. La compagnie de Thorin se composera donc de treize nains, les plus courageux et les plus décidés. Des amis de longues dates, des nostalgiques, des membres de sa familles. Peut-être pas tous des guerriers, mais ils en ont le cœur. Accompagné de ce hobbit et du magicien, ils se sont lancés sur la route de l’est. Ce voyage n’est guère de tout repos, entre courses poursuite, pièges de gobelins et forêt ensorcelés, le sort semble s’être lié contre eux. Mais le pire est encore à venir, car après tout… personne n’a encore songé à la manière d’abattre Smaug, si d’aventure ce dernier est encore en vie… Alors que la Montagne solitaire se dresse déjà l’horizon, son cœur se gonfle d’espoir, entreverrait-il la fin d’un exil, le retour vers ce lieu idyllique, la montagne qui l’a vu naître et dont il conserve des souvenirs impérissables ? Voilà, voyageur, le début de l’histoire de Thorin II dit Oakenshield, le roi de la pierre taillée, seigneur des fontaines d’argents, légitime roi sous la Montagne.

     


Revenir en haut Aller en bas
Thorin Oakenshield
vous salue
avatar
vous salue
× Messages : 627
× Inscrit le : 27/03/2013
× Dime : 16099
× Localisation : Les Ered Luin
Mer 18 Juin - 23:13
Autovalidation  :hearrt: 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Thorin Oakenshield ♦ I see fire inside the moutain
» Thorin Oakenshield, roi sous la Montagne
» Thorin Oakenshield
» Thorin Oakenshield || King Under The Mountain.
» Thorin Oakenshield ▬ Roi des Exilés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Fiches-
Sauter vers: