N'ai pas peur mon trésor en sucre. [Elladan]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 1 Fév - 3:42

*N'ai pas peur mon trésor en sucre.*

Eluna & Elladan




Quelques jours après que qu'Elladan et moi sommes rentrés de cette balade étrange en forêt qui nous as conduits à récupérer un enfant dans la forêt, et à le sauver de bandits mal intentionnés, l'enfant se remet petit à petit de ses frayeurs sous ma bonne garde. Il a finit par me donner son nom, et par m'indiquer le nom du village d'où il est originaire. Ce matin, je l'ai donc confié à deux gardes, pour qu'ils l'emmènent chez lui. En une petite semaine, je me suis pourtant attachée à lui, et c'est avec le cœur brisé que je le laisse partir, lui répétant une dernière fois de ne pas s'en faire, que tout ira bien. Ayant moi-même un conseil avec Elrond le soir même, je ne peux l'accompagner jusque chez lui.
- Ne t'en fait pas, trésor, tout ira bien.
Ses yeux noirs pénétrants s'emplissent de larmes alors qu'il s'éloigne de moi, et je ne peux m'empêcher d'errer dans la cité pendant une bonne heure, avant de me rendre auprès de la rivière, m'installant sur un rocher pour jeter des cailloux dans l'eau, un air vide sur le visage. C'est aujourd'hui que je réalise que j'ai envie de me marier, d'avoir des enfants à aimer et élever. Comment une seule semaine à en chouchouter un peut-elle m'avoir perturbée à ce point ? Je n'ai aucune idée de ce qui m'arrive, mais peut être est-ce une mauvaise idée que de penser à ça. Ce soir, une quête bien plus importante m'attend, et je ne peux pas me laisser aller à ce genre de nostalgie.
Je finis par me secouer, décidée à aller faire une balade avec mon nouveau cheval, le bai qu'Elladan a récupéré durant cette aventure qui m'a conduite à rencontrer Eldred. Je me retrouve dans les écuries à panser le cheval et à le chouchouter, avant de commencer à me pencher sur l'épineuse question de son nom. J'en prononce plusieurs à voix haute avant de finalement me décider sur l'un d'entre eux.
- Nizar, ça t'ira bien je pense.
Le cheval s'ébroue, et met ses naseaux dans ma main pour quémander une caresse. En voilà un qui semble s'être bien habitué à sa nouvelle maitresse. Nerel est en train de paître dans le même pré qu'Aranwé, et j'espère bien que ces deux là vont me faire un magnifique petit poulain d'ici quelques mois. En attendant, il est temps pour moi de tenter d'habituer celui là à ma présence et à ma façon de monter. Je le selle donc et lui fait prendre doucement le chemin de la sortie est d'Imladris pour une balade en forêt.




©BlackSun
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Fév - 0:53
N'aie pas peur mon trésor en sucre.

La brillante idée de laisser Aranwë tranquille avec sa chérie a une conséquence qui ne me plait absolument pas : me retrouver à emprunter l'étalon de mon père pour ne pas me retrouver à pied. Sincèrement, entre le cheval crème et le noir, il n'y a pas photo duquel je préfère, m'enfin, j'allais pas songer à celui de Elrohir, il ne peut pas me voir en peinture. Deux consignes claires à suivre, ne pas conduire ce cheval dans des ennuis plus gros que lui, et ne pas songer à l'entrainer à l'autre bout de la Terre du Milieu. En gros, je suis coincé à Imladris le temps que Aranwë se décide à reprendre du service, super.
Enfin, je prends tout de même quelques libertés sur le programme prévu comme cela ne m'a en rien empêché d'aller jusqu'aux plateaux, histoire de voir si il n'y avait pas un orc ou deux à abattre. Cependant, c'est bredouille que je reviens par la forêt, laissant ma monture s'abreuver dans la Bruinen avant de songer à en traverser le gué, plus profond que d'habitude avec toute cette neige fondue qui descend de l'amont de la rivière. Pas de quoi empêcher le passage d'un cheval cependant.
L'animal abreuvé, je le laisse marcher dans l'eau glacée pour rejoindre l'autre rive, en direction de la cité, lorsqu'un bruit de sabots me fait arrêter ma monture, les sabots toujours dans le courant. Qui donc est sorti de la cité?

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Fév - 14:12

*N'ai pas peur mon trésor en sucre.*

Eluna & Elladan



Après avoir salué les gardes, et discuté un peu avec mon père, je passe enfin les portes d'Imladris et je me dirige vers le gué pour partir vers la forêt, que je sais relativement sûre pour une ballade. Je n'ai pas réellement envie de me battre, aujourd'hui, bien que j'ai pourtant pris mes dagues, plus par habitude que par réel besoin. On ne sait pas ce qu'on peut trouver au coin d'un sentier, et ce cheval n'est pas encore prêt pour le combat, bien que je le sente plus volontaire que Nerel, qui se trouve être intelligente, mais d'un calme placide.
Lorsque je tombe sur Elladan, je ne peux m'empêcher de sourire. Je ne l'ai pas vu depuis une semaine, et je dois avouer qu'il me manque un peu. Je pousse Nizard vers lui, remarquant qu'il monte le cheval de son père.
- Et bien, on vole le cheval d'Elrond ? Gaffe, si tu lui emmêle la crinière, ton père va t'éviscérer vivant…
Je laisse Nizard se rapprocher d'Elladan et désigne l'horizon derrière lui. Il y a une semaine, nous devions faire une simple ballade tous les deux, qui s'était transformée en sauvetage d'enfant perdu. Même si cette aventure m'avait amusée, j'avais été un peu déçue de ne pas avoir pu passer de temps avec Elladan juste pour passer du temps avec lui. Il était après tout mon meilleur ami.
- Tu rentres ou tu viens dans la forêt avec moi ? J'ai besoin d'herbes médicinales
Bon, l'excuse des plantes pour passer du temps avec lui… C'était du vu et revu, et au final, je me doutais bien que nous allions finir dans une clairière à discuter, refaire le monde, pendant que les chevaux folâtreraient à coté de nous.





©BlackSun
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Fév - 19:44
N'aie pas peur mon trésor en sucre.

Je souris, replaçant la main posée sur mon arc sur les rênes du cheval quand je me rend compte que mon visiteur n'est personne d'autre que Eluna. Une semaine que je ne l'ai pas vue, et elle est la première à trouver un commentaire à envoyer à l'autre.
"C'est pas du vol, mon père avait besoin de quelqu'un pour le sortir de toute façon. Et vu que Aranwë a décidé de se placer aux abonnés absents... M'enfin, j'te rassure, j'ai eu la liste des recommandations avant de monter en selle."
Moi vouloir rentrer à Imladris plutôt que continuer à chevaucher dans la forêt? Impensable.
"Je viens avec toi. T'en profitera pour me refaire ton cours sur les plantes que je reconnais pas au passage!"
Oui bon, l'athélas, je la reconnais sans mal. Un aimant à ennuis tel que moi doit toujours en avoir sur soi. Pour le reste, j'laisse la place aux experts.
Je fais tourner bride à l'étalon pour suivre Eluna, repartant à l'opposé de ma direction d'origine. Un moment à l'observer en silence, dans son dos que je me trouve, me donne l'impression que quelque chose ne va pas et je fais accélérer ma monture pour la placer à coté de la sienne.
"Alors, comment ça se passe avec ce cheval là? Tu l'as appelé comment?"
Oui, j'ai beau ne pas être doué pour le tact, commencer une discussion par "ça va pas, il se passe quoi?" quand je ne suis pas certain à 100% que quelque chose va de travers c'est franchement pas terrible. Je préfère donc parler d'autre chose et laisser le sujet venir de lui-même s'il doit venir à nous.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 18 Fév - 16:25

*N'ai pas peur mon trésor en sucre.*

Eluna & Elladan



Taquiner Elladan est plus ou moins ma raison de vivre. Bon, d'accord : après mes herbes, mes plantes, et mes séances à recoudre toutes les personnes qui me tombaient sous la main, Halbarad et Elladan en premier sur cette dernière liste, d'ailleurs. Je soupirais à cette idée et proposais alors à mon ami de toujours de venir avec moi rechercher quelques herbes pour ma besace. Je ne comptais pas rester encore longtemps en Imladris, car déjà l'inactivité me pesait.
- Allons-y, alors. J'ai besoin de plusieurs herbes et quelques écorces pour des infusions contre la fièvre. Les épidémies sont tenaces, depuis le début de cet hivers éternel…
Je contemplais la neige, présente partout autour de nous. J'étais loin de me douter que le soir même je prendrais la route avec Elladan pour partir rechercher l'origine de cet hiver sans fin. Mais, pour le moment, je devais trouver de l'Athelas et de l'écorce de saule pour mes infusions. Si j'arrivais à trouver des fleurs de pavot pour la fièvre, et du thym, utile pour guérir la toux. Mais, au milieu de cette neige, rien n'était certain. Enfin, il y avait tout de même des endroits préservés, non ? Du moins, je l'espérais sincèrement.
Le visage d'Eldred volait dans mon esprit, incapable que j'étais d'accepter qu'il soit parti, après une semaine à m'occuper de lui et à le rassurer. Il n'avait pas été blessé, fort heureusement, mais j'avais au moins pu prendre soin de ce bout de chou. Le voir partir était un vrai déchirement, et monter Nizard encore plus, car il me rappelait en permanence l'aventure qui m'avait fait rencontrer ce bout de chou.
- Nizard. Je trouve que ça lui va bien. Il est très intelligent. J'ai commencé à le dresser à l'intérieur de la cité, et il a vraiment un bon potentiel, mais voir ce qu'il vaut à l'extérieur. C'est pour ça que je l'ai pris et que j'ai laissé Nerel avec Aranwë pour la journée.
Je savais que Nerel ne serait plus apte à voyager pendant un petit moment, puisque je voulais la laisser se reproduire avec Aranwë. J'allais devoir récupérer Nizard sur les deux prochaines années au moins, le temps que le poulain grandisse avec sa mère. J'espérais que ce nouveau cheval soit aussi compétent que ma pouliche.





©BlackSun
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 18 Mar - 10:45
N'aie pas peur mon trésor en sucre.

Quand je le dis que je suis assez heureux d'être assez elfe pour ne pas croiser le premier rhume qui passe, Eluna m'en donne ici la confirmation. L'hiver dont nous peinons à sortir - on en sort, vraiment? Il paraitrait - a fait bien du mal, que ce soit chez les populations, les bêtes ou les récoltes. A vrai dire, j'ai même l'impression qu'il a du faire quelques ravages parmi les populations d'orcs, comme ce sont des groupes bien moins étendus que je débusque actuellement - hormis le dernier, où, avec Elrohir, nous n'avons pu que fuir en attendant que la marée passe...
"Joli nom. Effectivement, je l'ai trouvé sympathique, pour un cheval des hommes, lorsque je suis monté dessus la première fois. Nul doute qu'il aurai plu à quelque Dunedan, si tu n'en avais pas voulu."
Un éclat étrange brille de nouveau dans le regard de l'elfe, et j'arrête ma monture d'une brève traction sur ses rênes pour l'observer.
"C'est ça qui te travaille, n'est-ce pas? L'enfant?"
Si elle essaye de nier, l'expression de son visage m'offre confirmation de mes paroles, et je prends sa main dans la mienne avant de continuer.
"Je t'avais dit de ne pas t'y attacher. Tu es trop sensible, et ce n'est pas une critique. Il n'y a aucun mal à l'être, mais tu te blesses trop facilement. On a plusieurs millénaires devant nous, si les Valar nous les offrent, s'arrêter sur chaque humain c'est... invivable."
Ils sont trop éphémères sur cette terre pour qu'il soit supportable de s'attacher à eux. Dans le meilleur des cas, ils tiennent un siècle à peine, peut-être davantage pour ceux d'entre eux venant d'une lignée telle que celle d'Elendil.
"J'ai connu plusieurs générations de Dunedain, depuis le temps que je chevauche à leurs cotés. Je les vois naitre et mourir, tandis que je perdure, de décennies en décennies. Même si j'ai des liens très forts avec certains d'entre eux, je ne pourrais m'y attacher autant que tu le fais. Estel lui même n'a pas droit à cet attachement."
J'étais présent quand la flèche orque ôta la vie à Arathorn, et j'ai fait partie de ceux qui portèrent son corps à Gilraen. J'aime profondément son fils, cet enfant des hommes appelé à un destin qu'il n'imagine pas, dont une poignée d'elfes seulement, peut-être pas même Eluna, je n'en sais rien, connait l'origine véritable. Mais je me dois de voir l'après, quand se sera son tour de mourir dans mes bras.

© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 21 Mar - 2:01

*N'ai pas peur mon trésor en sucre.*

Eluna & Elladan



- Oui, mais pour le coup, je vais le garder un ou deux ans, le temps que Nerel fasse son petit. On verra pour le revendre à un Denedan par la suite
Je souris, mais parler de ce cheval est une torture. Je ne sais réellement ce que je dois en penser, et encore moins ce qu’il va se passer pour moi. Je suis la demoiselle qui se souvient du nom de chacun de ses patients, et de la maladie qu’il a eue. Je ne sais réellement quoi faire, pour arrêter ça. C’est une bulle sans fin dans laquelle je me trouve.
- Eldred. Il s’appelle Eldred.
Je soupirais un moment, avec l’envie de pousser Nizard et de m’enfuir à dos de cheval pour aller… loin. Très loin. Je n’avais pas du tout envie de parler de ça avec Elladan, ni même avec quiconque. Je soupirais avant de me tourner vers Elladan.
- Oh arrête ton char ! Toi, tu es le pire des insensibles. Un vrai mur, incapable d’éprouver quoi que ce soit pour quiconque. Alors, n’essaie pas de me donner des leçons ! Je suis… Je suis une guérisseuse, je suis là pour faire le bien autour de moi, pour me souvenir de ce bien que j’ai fait. Pour oublier ceux que je n’ai pas pu sauver.
Je serre les dents, plongeant mon regard dans celui d’Elladan, butée et bornée. Je ne sais pas comment le faire, comment le dire. Mais, d’un autre côté, je sais qu’il n’a pas tort. Je sais qu’il a plus ou moins raison.
- Depuis que je travaille pour ton père, j’ai dû en laisser mourir des dizaines, voire plus, parce que ce n’était pas ma mission. Je ne veux pas me souvenir d’eux. J’ai besoin de me souvenir de ceux qui ont vécu. De ceux qui restent. Même si leur vie est éphémère, même s’ils ne sont que des idiots, que des passages éclairs dans notre vie. Mais c’est ce dont j’ai besoin pour avancer.
Elladan ne savait pas ce que je devais faire pour son père. Il n’était pas au courant de mon coté espionne. Je ne devais être qu’une elfe parmi les autres à ses yeux, une guérisseuse itinérante qui laissait son cœur trop tendre la blesser un peu trop, et ce chaque jour.





©BlackSun
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» N'ai pas peur mon trésor en sucre. [Elladan]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» Les tunnels/grotte/passage souterrain et la peur
» Wyclef, la peur et les élites, la gauche du populisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: