Suivre les orques pour trouver un elfe [Haldir]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 25 Jan - 22:24



Suivre les orques pour trouver un elfe
Haldir & Nellas
Nellas ne repasserait pas à Imladris avant plusieurs jours. Dans des missions comme celle-là, quand elle ne savait pas réellement à quoi s'attendre, elle finissait souvent par suivre d'autres informations, d'autres pistes, ce qui le menait parfois à s'absenter plusieurs mois de suite. Mais les elfes étaient des êtres patients et ils n'avaient pas forcément besoin de réponse dans les jours qui suivaient le début de leurs questionnements. Bien entendu, s'il s'agissait d'une information capitale, elle n'était pas seule à partir en quête de réponse, mais dans un cas comme celui qui les préoccupaient, Elrond et elle, en ce moment, rien ne demandait qu'elle ait un acolyte. Elle en était plutôt satisfaite, préférant partir seule qu'accompagnée. Elle avait donc pris la route vers le sud, se dirigeant tout droit vers Ost-in-Edhil, l'ancienne grande cité elfique, capitale d'Eregion, qui avait été détruite la même année qu'Imladris fut fondée. Sauron avait ravagé l'Eregion, en faisant un désert inhabité. Mais les ruines de ce moment de l'Histoire tenaient toujours. Et des rumeurs leur étaient arrivées concernant une troupe d'orques s'étant installé là. D'eux viendraient une partie des orques qui s'aventuraient si près d'Imladris ces derniers temps et Nellas devait vérifier ces informations. Il lui avait fallu monter plusieurs fois dans les arbres afin d'échapper à la vue et à l'odorat des orques qu'elle croisait, elle en surpris d'ailleurs deux en leur tombant, littéralement, dessus. Elle égorgea le premier mais dû se battre contre le second. Elle ne fut pas blessé, l'enseignement qu'elle avait reçu d'Elrond puis les batailles auxquelles elle avait participé en faisait une ennemie farouche.

Arrivée à la cité en ruine, elle fut prise d'une bien trop grande nostalgie à la vue de ces vestiges du passé. Elle était venue ici au temps où il s'agissait encore d'une grande cité … Peu de fois, c'était certain, mais elle y avait tout de même mis les pieds. Cela faisait longtemps maintenant et pourtant elle s'en souvenait encore avec la force du souvenir de la veille. Les ruines étaient bien occupées par plusieurs troupes d'orques. Leur nombre n'était pas impressionnant mais suffisamment surprenant pour que ça soit noté et rapporté auprès d'Elrond. Nellas décida de les observer quelques jours afin de peut-être en apprendre plus sur leurs intentions. Au bout du troisième jour, elle constata l'arrivée d'un nouveau groupe de ces créatures. Ils étaient dix et venaient des Monts Brumeux. Peut-être y étaient-ils passés ? Mais d'où arrivaient-ils réellement ? Mais Nellas aurait surtout voulu savoir les raisons de leur venue. Le lendemain de cette nouvelle arrivée, deux orques repartir vers les monts. Nellas finit par décider de prendre la direction des Monts Brumeux avec eux, les suivant de loin, afin de voir si quelques autres troupes ne viendraient pas grossir les rang par le biais de ces éclaireurs. Le passage des Monts Brumeux fut long et périlleux mais les orques la devançant, ce furent eux qui durent mener les plus rudes batailles contre les autres créatures sauvages qui habitaient les lieux, Nellas n'ayant principalement qu'à enjamber les cadavres. Elle perdit malheureusement leurs traces lors d'une tempête de glace, alors qu'elle se trouvait à haute altitude.

Ne pouvant pas rebrousser chemin, le passage étant obstrué par les chutes de neige de la nuit précédente, Nellas continua à avancer. Elle finit par descendre de la montagne, arrivant dans une pleine où l'herbe était humide. Elle comprit que son chemin ne l'avait pas ramené sur ses pas, comme elle l'aurait espéré bien qu'elle fut forcée de l'emprunter, mais qu'elle l'avait mener de l'autre côté, en Rhovanion. Non loin coulait Nimrodel, la rivière qui prenait sa source dans les Monts Brumeux pour s'unir au Celebrant et finir sa course dans le Grand Fleuve, l'Anduin, et qui traversait la Lórien. Nellas réfléchit quelques temps à ce qu'elle pouvait faire désormais. Elle se dit qu'avancer encore un peu ne pourrait pas être un mal car elle pouvait retomber sur la piste de ces deux orques ou rencontrer quelqu'un lui signalant leur passage. Bien qu'il soit possible qu'ils aient bifurqué dans les montagnes pour prendre une direction tout autre que la sienne. Elle se trouvait donc maintenant à longer Nimrodel.
© Belzébuth
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 8 Fév - 17:14
Après des mois passés en sécurité chez lui en Lorien, Haldir avait enfin reçu ses ordres. Il devait retourner en patrouille, mais seul cette fois-ci. Il devait encore une fois surveiller les frontières du royaume et s’assurer que rien n’y pénétrait. Bien sûr, d’autres elfes avaient la même mission que lui, certains travaillaient même en groupe, comme il avait eu l’habitude de le faire lui aussi. Mais lui servait surtout d’éclaireur pour cette mission. Globalement, il éliminait les petits groupes ennemis ou les ennemis seuls, mais laissait les éventuels groupes plus imposants aux patrouilleurs plus nombreux.

Cela faisait plus d’une semaine désormais qu’il patrouillait, n’hésitant pas à s’éloigner un peu des frontières pour prendre du recul sur la situation. Il n’y avait pas eu d’attaque importante depuis longtemps, même si il avait une fois croisé une dizaine d’orcs qui tentaient de s’infiltrer par le Nord. Toujours le Nord. Quelque chose s’agitait au sud de la Forêt Noire, il en était sûr. Bien entendu, il avait signalé ces orcs au groupe d’elfes qui patrouillaient en suivant continuellement sa route, et, avec lui, avaient éliminé cette troupe aussi vite qu’il est possible d’éliminer ces créatures. Puis il avait repris sa mission tranquillement.

Bien entendu, cela paraissait facile dit comme ça, mais en vérité il était continuellement aux aguets, et ses sens aiguisés étaient constamment en éveil, ce qui était fatiguant au bout d’un moment. Il arpentait sans cesse le moindre recoin, observait chaque arbre, chaque pierre, chaque feuille de cette région. Rien d’inhabituel jusque-là cependant, et il commençait à se dire que cette mission serait plus tranquille que ce qu’il pensait, et qu’il n’aurait peut-être pas à y rester trop longtemps, même si il sentait au fond de lui que l’excitation du combat précédent l’habitait toujours et qu’il avait besoin d’un peu d’action. Ces pensées qui le caractérisaient étaient selon la plupart des autres elfes une gêne dont il devait se débarrasser, car elle lui faisait courir des risques inutiles selon eux. Mais lui pensait que le fait que les elfes aient perdu leur esprit combattif au fil du temps était sans doute une erreur. Certes le Mal était censé avoir disparu depuis que le Seigneur des Ténèbres avait été vaincu, il le savait mieux que quiconque. Mais le fait que les orcs et autres créatures répugnantes arpentaient encore cette Terre était une preuve que le Mal était toujours présent, sous une forme ou une autre. Et le fait que ses congénères semblaient vouloir l’ignorer en restant aussi passifs que possible l’énervait au plus haut point.

Il continuait sa mission en se dirigeant vers le grand fleuve Nimrodel en ruminant ses pensées quand il se passa quelque chose d’étrange. Il aperçut au loin deux orcs qui venaient vers lui. Il grimpa en hauteur aussi vite qu’il put et trouva un point d’observation. Ces deux la couraient comme si ils avaient le diable aux trousses. Rien de très étrange jusque-là, en effet. Mais le point qui dérangeait Haldir maintenant : pourquoi ces orcs venaient-ils de l’ouest ?

Il prit quelques minutes pour les observer attentivement et essayer de comprendre quelle était leur mission, mais rien n’y fit. Il se décida donc de les abattre purement et simplement. Il saisit son arc, encocha une flèche, et tira depuis son poste. Le premier s’écroula d’une manière pitoyable au sol. Le deuxième s’arrêta pour tenter de comprendre ce qu’il se passait, chose plutôt stupide, mais rien de très surprenant de la part d’un orc. Haldir l’abattit avec une deuxième flèche entre les deux yeux.

Il se dirigea vers les deux corps pour récupérer ses flèches (qu’il allait devoir nettoyer soigneusement, le sang d’orc étant particulièrement dégoutant) et décida de se diriger vers la direction d’où les deux créatures venaient, pour tenter d’en apprendre un peu plus. Pourquoi ces orcs avaient-ils été aussi pressés de mourir ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Suivre les orques pour trouver un elfe [Haldir]
» site pour trouver un avatar
» Socle pour Diorama...
» Petite aide pour trouver l'inspiration
» POur les fans des Elfes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: