Nobody told us about the goblins ! • Bofur

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 19 Jan - 3:07
Nobody told us

about the goblins !
No matter how much cats fight, there always seem to be plenty of kittens. • Abraham Lincoln



Bon. Après mûre réflexion, le doute n’était plus possible. Il avait bien pesé le pour et le contre, soulevé tous les points possibles concernant cette question. Et cette fois, il en était certain.

Par Durin, il détestait les Gobelins ! Ils étaient à peu près à la moitié du voyage à présent, et avaient déjà rencontrés quelques unes des sympathiques créatures peuplant la Terre du Milieu. Mais s’il y avait bien une créature qu’il détesterait dorénavant par-dessus tout, c’était le Gobelin. Cette chose grouillait littéralement.

Il sentit une main difforme dans son dos, tourna sur lui même et abattit ses épées jumelles sur les premiers gobelins à sa porté… c’est-à-dire partout. Des années d’entraînement acharné, des heures à manier à ses épées dans l’espoir de les maîtriser à la perfection… pour finalement se retrouver encerclé de créatures plus ou moins dotées d’un cerveau reptilien selon les cas, à secouer ses deux lames dans tous les sens, comme un enfant secouerait un jouet. Le seul avantage des Gobelins, c’est que même le pire des combattants aurait été sûr d’abattre au moins un ennemi. Ces trucs se jetaient tout seul sur ses épées !

Mais il avait beau battre des mains –des épées, pardon– dans tous les sens, les Gobelins s’amassaient toujours plus. Et il ne fallait surtout pas se détacher du groupe. Parce qu’alors là, la situation passerait de désespérée à… très beaucoup désespérée. Il recula, recula, recula, continuant à découper la masse de créatures grouillante qui l’assaillit avec la grâce d’un Haut Elfe (Il sourit. Tout seul. Au milieu des Caves des Gobelins.), jusqu’à ce que son dos heurte quelque chose. Quelque chose qui bougeait. Quelque chose qui poussait. Aie.

Il jeta un regard mi surpris, mi effrayé par dessus son épaule, pour découvrir un chapeau qu’il connaissait bien. « Bofur ! » Découpage de bras de Gobelin. « Quelle charmante journée, n’est-ce pas ? » Découpage de tête de Gobelin. « Nous devrions venir visiter la région plus souvent. Très vivifiant ! Très accueillant ! » Découpage des parties diverses et pas forcément identifiées de Gobelin. Il jeta à son compagnon d’infortune un regard amusé, soudain plus rassuré. Le jeune Nain avait une affection particulière pour Bofur… Ce dernier le connaissait depuis qu’il était enfant, et sans que Fili puisse réellement expliquer pourquoi, il se sentait… protégé lorsque Bofur était là.

Mais malgré la légère sensation de soulagement qui envahit le jeune combattant, la situation n’était pas prête de s’améliorer. Pas du tout même. Il sentit soudain sous ses pieds un tremblement étrange… Puis un craquement sonore couvrit jusqu’aux hurlements halluciné des Gobelins. « Oh non. » Et Fili eut tout juste le temps de jeter un regard désespéré au groupe qui s’éloignait sur la passerelle avant de sentir le plancher se dérober sous leurs pieds.

Ils passèrent à travers le plancher, rebondirent sur l’étage juste en dessous, qui lui-même ne tint pas le choc, et atterrirent à l’étage d’encore en-dessus. Boum. Le contact avec la roche –car oui, cet étage inférieur était à même la roche- fut rude, même pour sa constitution de Nain, et Fili retint à peine un grognement. Par un miracle inexplicable, les rares Gobelins qui les avaient suivi dans leur chute eurent moins de chance et glissèrent dans le fond des grottes. Se relevant en serrant les dents, ses yeux se posèrent sur Bofur et il grommela, un étrange mélange d’amusement et de sérieux dans le voix : « Il va falloir apprendre à ces Gobelins comment construire un plancher correct ! Comment font-ils pour vivre en craignant de tomber à chaque pas ? » Et un large sourire rieur éclaira ses traits alors qu’il se relevait –à nouveau avec une grande grâce- et récupérait ses deux épées, échouées plus loin sur le sol rocheux. Même dans une situation pareille, il ne parvenait pas être sérieux.

Il se demandait parfois si son oncle n’avait raison. Kili et lui étaient probablement des cas désespérés.







made by pandora.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 20 Jan - 20:04
Nobody told us about the goblins !
Fili & Bofur
Un coup de marteau dans les genoux et le gobelin finit dans le trou! Bofur avait bien eut le temps de s'inventer ce petit dicton fait maison tellement le combat durait longtemps! Sa grouillait de partout! Des gobelins sortaient par dizaine - que dis-je, par centaines! - d'on ne sait où depuis bien une bonne demi-heure! Le nains, comme beaucoup d'autre dans la compagnie, commençait à se demander comment cela aller finir. Y avait il seulement une sortie dans tout ces tunnels? Le moment était plutôt bien choisit pour commencer à désespérer. Bofur flanqua à nouveau un coup de marteau dans les rotules difformes d'un gobelins, l'envoyant dans le précipice presque machinalement.
- Genoux, dans le trou.
Il n'avait même plus le courage de répéter son propre dicton normalement, tellement il avait put le dire. Bofur râla et balaya une petite poignée de gobelin avant que l'un d'eux, un peu plus robuste, se jeta sur le nain pour tenter de lui attraper la tête de ses mains sales. Bofur grogna bruyamment et tenta de se débattre tout en reculant et finit par percuter quelque chose qui bougeait. Il flanqua alors le gobelin à terre et lui brisa le crâne avec un coup bien asséné. Le nombre de gobelins environnant baissa quelque peu, juste le temps que Bofur se retourne pour voir ce qu'il avait percuté.
- Fili! Quel plaisir de te voir!
Le nombre de gobelins se remit à augmenter. Bofur cogna un qui attrapa bêtement un de ses congénère... Ils finirent tout deux dans le ravin. Tiens oui! Pas mal celui là! Qui fait le gobelin tombe dans le ravin! Bofur se mit à rire tout seul.
- En effet, quel journée splendide! D'abord des géant de pierre qui se canardent de rochers en pleine soirée pluvieuse, une nuit dans une grotte humide et inconfortable - en plus j'étais de garde - et maintenant de stupides gobelins qui nous enlèvent! Que demander de mieux n'est ce pas?
Il enfonça la tête d'un nouveau gobelin et en balaya à nouveau un petit groupe.
- Oui très accueillant! Cette architecture est plutôt... pittoresque.
Bofur était évidemment très ironique dans ses propos, il était tout simplement hors de question qu'il complimente la ville des gobelins! Soudain, il vit un gobelin courir vers lui comme un fou, l'épée - si on peut appeler cet épluche légume une épée - levée en l'air, agitant cette dernière dans tout les sens... Coupant au passage deux cordes du pont sans même s'en rendre compte. Crétin de gobelin. Bofur regarda les autres cordes lâcher une par une sous le poids des gobelins et commença à sentir le plancher s'oublier sous ses pieds.
- Je hais ces bestioles, se dit il à lui même.
Alors il commença à tomber avec Fili, les débris de passerelles et les gobelins paniqués. Ils atterrirent sur un rocher accroché au parois de la grotte. Les deux nains, robuste, tinrent le coup, mais les gobelins qui étaient tombés subirent les conséquence de leur faible constitution. Bofur lâcha un grognement de douleur et répondit à Fili sur un ton tout aussi amusé que lui, malgré la situation critique.
- Construire un plancher? Haha! On ne parle pas de plancher à un fils de mineur, mon cher Fili! C'est bien un truc de gobelin! Le bois sa pourrie, sa moisi, sa sèche et sa brûle... La pierre, Fili! La pierre! Haha!
Bofur se redressa et fit craquer ses épaules avant de regarder le terrain qui l'entourait.
- En parlant de pierre, ce sur quoi je suis tombé n'en avait pas vraiment la texture... Normalement la pierre c'est dur!
Le nain regarda ce sur quoi il était assit: un gobelin mort. Il lâcha un rire et tira le gobelin de sous ses fesses.
- Pour une fois que ces vermines servent à quelque chose!
Et il poussa le cadavre de gobelin dans le précipice. Il regarda alors Fili et prit un air un peu plus sérieux, gardant tout de même se regard rieur qui lui était si difficile de retirer.
- Bon, on fait quoi maintenant?
Code by Silver Lungs
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bofur
» The Killers
» Turin et Finduilas
» 07. I told you so
» Pirates Gobelins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: