Retour aux sources [Merle]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Jan - 17:06

Cela faisait maintenant de nombreuses années, de très nombreuses années, qu'Arafas avait quitté la région de Bree pour parcourir la Terre du Milieu. Combien exactement ? Il ne savait pas. Il ne savait même pas quel âge il avait. Peut-être 40, peut-être 50. Il ne comptait pas les années. C'était un Dúnedain, il savait qu'il allait mourir au combat, et non pas de vieillesse. Il avait pourtant passé son enfance dans cette région. Son père mort durant la grossesse de sa mère, et sa mère morte en le mettant au monde, Arafas ne connu aucun de ses deux parents. Elevé par un vieil homme vivant non loin de Bree, Arafas avait passé les premières années de sa vie à aller voler les villageois, hommes comme hobbits. Il était cependant très apprécié, car poli et courtois, on le laissait finalement prendre ce qu'il voulait sans pour autant qu'il le sache.

Le voilà maintenant, les années avaient coulées. Arafas trainait souvent dans l'Eriador, mais il passait rarement par Bree. Il avait quitté la ville sans prévenir personne dès la mort du vieil homme qui s'était occupé de lui. Cependant, il avait quand même passé ses premières années de vagabondage à rester près de la ville pour protéger les habitants d'éventuelles attaques d'orcs. Aujourd'hui, Arafas avait décidé de se rendre seul en ville, laissant ses compagnons Rôdeurs se reposer dans un camp un peu plus à l'Est. Il marcha dans la ville, croisant beaucoup de regards, tous tournés sur lui. Il entra dans une auberge puis s'assit à une table dans le fond. Il descendit un peu plus sa capuche sur sa tête. L'endroit n'avait pas beaucoup changé. "Qu'est ce que je vous sert ?" Lui demanda l'aubergiste hobbit. "Une bière. Hob Touque n'est pas là ?" Le semi-homme le regarda en arquant un sourcil. "Cela fait longtemps que mon père est mort". Dit-il avant de lui apporter sa bière. Il n'osa pas lui demander comment il connaissait son nom. Il préférait manifestement resté le plus loin possible de lui.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Jan - 18:04
Arafas & Merle ❥ retour aux sources.


Cela faisait des jours et des jours que Merle avait quitté le Gondor pour tenter de trouver la piste du trésor. Les rumeurs la menaient toujours plus au nord, jusque dans des contrés qu’elle n’avait que rarement parcourut. Cependant son périple l’obligeait à passer par l’un de ses coins favoris. Dans l’Eriador il y avait cette petite bourgade du nom de Bree. Ici vivait bon nombre d’Hommes et de Hobbits et des voyageurs passaient souvent dans les auberges. Autant vous dire que l’endroit était un véritable terrain de jeu pour la belle ! Les voyageurs n’étaient pas de riches marchands, mais voler quelques pièces par-ci, par-là lui rappelait avec joie ses débuts. La constante agitation des lieux la rendait in-attrapable. Et en plus de ça, qui aurait accusé une jeune femme qui semblait propre sur elle et donc tout sauf dans le besoin ?

Ce jour-là, Merle avait quitté sa chambre de bonne humeur et avait passé des heures à flâner dans la ville, écoutant le murmure des rues ou s’émerveillant du travail de quelques artisans. La veille au soir ses petits tours lui avaient permis de récupérer assez de monnaie pour vivre confortablement quelques jours de plus. Mieux valait-il arrêter un peu de voler pour un temps, histoire de minimiser les risques ? La belle avait donc regagné l’auberge dans laquelle elle avait élu domicile et s’assit à une table. L’endroit était plein de vie et cela la rendait heureuse. Elle aimait s’asseoir dans un coin et observer la vie. Elle n’avait pas encore eut le temps de commander quoi que ce soit quand une silhouette attira son attention. A l’autre bout de la pièce, un home était assis le capuchon tiré sur le visage. Il était courant de croiser des Rôdeurs dans la région mais celui-ci Merle avait l’intime conviction de le connaitre. Doucement elle se leva et changea de place, histoire d’essayer d’apercevoir son visage. L’occasion fut vraiment brève, mais la belle le reconnu instantanément. Ils avaient voyagé ensemble durant un temps et -cela lui faisait du mal de le reconnaître- elle lui devait plus ou moins la vie. Toujours aussi discrètement Merle s’approcha de la table et fini par s’asseoir en face de l’homme. Il ne l’avait pas vu approcher, elle en était certaine. Après tout, elle refaisait surface à la manière de sa disparition.

« Bonsoir Arafas. »

Elle retira la capuche brun acajou de sa tête et observa son interlocuteur. La jeune femme n’avait pas vraiment changé depuis la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Ses cheveux noirs étaient toujours aussi soyeux et ornés d’un bandeau de perles et d’argent tandis que sous sa cape elle portait une robe de voyage beige. Elle aurait aimé pouvoir dire si Arafas était toujours le même, mais il lui était difficile d’apercevoir le moindre détail…
©flawless
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Jan - 18:29

Durant les quelques mètres qu'il avait parcouru avant de rejoindre la petite auberge hobbit, Arafas avait dû faire face à de nombreux regards assez suspicieux. Il ne restait que très peu de Rôdeurs dans la Terre du Milieu, quelques uns d'entre eux voyageaient d'ailleurs aux côtés du jeune homme. C'était quelque chose qui attirait toujours l'attention sur eux dès qu'ils entraient quelque part d'ailleurs. En effet, la plupart des Rôdeurs préfèrent se la jouer en solo et voyager seul. C'est sûr que c'est plus discret et puis ce sont des vagabonds. Mais Arafas avait rejoint un petit groupe de Dúnedains qui, eux, pensaient qu'il était préférable de rester en groupe. Ça permettait d'être plus performant durant les combats, tandis qu'une seule personne prise dans une embuscade a beaucoup plus de chances de mourir. L'idée avait plus à Arafas qui avait décidé de les rejoindre après de longues années de chemin en solo. Son groupe était à présent très soudé, et bien qu'il n'y avait pas de hiérarchie, ils considéraient tous un peu Arafas comme leur chef. Il était le plus cultivé, le plus réfléchit, généralement c'est lui qui prenait les meilleures décisions alors ils avaient apprit à lui faire confiance.

Arafas connaissait la ville de Bree par coeur. Il y avait passé du temps et connaissait chaque villageois. Du moins à l'époque. La plupart des gens qu'il avait connu étaient morts ou étaient bien trop vieux pour avoir toute leur tête. Il ne restait plus que les plus jeunes qui étaient devenus eux même des adultes maintenant. L'aubergiste ne reconnu pas Arafas, mais ce dernier ne lui en tenait pas rigueur. Le fils de Hob n'avait que 3 ans lorsque l'homme du Nord avait quitté la région. Arafas bu une longue gorgée de sa bière et la reposa. La nuit commençait à tomber dehors et les quelques bougies présentes rendaient l'auberge tout de même très accueillante. "Bonsoir Arafas". L'homme relâcha ses doigts qui avaient empoigné sa dague collée à sa hanche. Il n'y avait aucun danger.. Il pouvait reconnaitre cette voix entre mille. Son regard se leva vers la jeune femme en question, dévoilant ainsi un peu plus son visage dissimulé sous l'ombre de sa capuche, qui n'avait absolument pas changé depuis leur dernière rencontre. "Que fais-tu ici ?" Se contenta t-il de lui répondre, sans même lui rendre la politesse de ses salutations.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Jan - 18:51
Arafas & Merle ❥ retour aux sources.


Lorsqu’il leva les yeux vers elle, un étrange sentiment s’empara de la jeune femme. Serait-ce du remord ? Celui d’avoir disparu sans mot dire, pas même un merci ? Est-ce qu’il lui en voulait d’avoir fui de cette manière ? Merle n’était pas du genre à se préoccuper de ce que les autres pensaient, mais ce Rôdeur avait quelque chose de différent… Quoi qu’il en soit, il ne prit même pas la peine de répondre à ses salutations. Aie… Un Hobbit vint alors déposer une seconde chope sur la table. Même si ce n’était pas une boisson très féminine, Merle y avait pris goût au fil de ses voyages.

« Disons que Bree se situe sur la route qui doit me mener à un nouveau trésor. »

Merle ne se laissait pas démonter par l’attitude d’Arafas. Elle le fixait, le visage fier. Le seul moment ou son attention se porta sur autre chose, ce fut quand elle porta la chope à ses lèvres.
L’homme en face d’elle connaissait tout de ses activités de voleuse vu que c’était un peu dans ce contexte qu’ils s’étaient rencontrés. La belle était d’ailleurs surprise de ne pas voir les autres membres du groupe dans la taverne. Que c’était-il passé ? Y avait-il eu une dispute ou une division du groupe ? Merle était certaine de l’apprendre bien assez tôt.

« Je ne m’attendais pas à te voir ici. J’avais cru comprendre que ce n’était pas dans tes projets de revenir dans le coin. »

La belle menait la discussion comme si de rien était, pourtant cette simple déclaration faisait allusion à une nuit qu’ils avaient passé à discuter. Ce fut la seule fois où Arafas parla de son passé à Merle mais la jeune fille n’avait absolument rien oublié de la discussion. Mine de rien, elle le lui rappelait.

©flawless
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Jan - 19:24

Arafas ne lâchait pas son interlocutrice des yeux depuis qu'il l'avait reconnu. Elle était si belle, encore plus que lorsqu'il l'avait vu la dernière fois. Il fallait dire qu'elle avait un peu vieillit et que les années lui réussissaient à merveilles. La différence d'âge entre eux était également assez importante, mais Arafas n'était pas du genre à ressentir le poids des années. Il n'était pas un elfe, il savait qu'il n'allait pas vivre tant d'années qu'eux. Il ignorait d'ailleurs combien de temps, mais peu lui importait. "Disons que Bree se situe sur la route qui doit me mener à un nouveau trésor". Cette petite phrase éveilla la curiosité du Rôdeur qui bu une nouvelle gorgée de sa bière avant de poursuivre cette conversation. "Un nouveau trésor ? Ça m'étonnerait que tu trouves un trésor dans ce coin". Les villageois de Bree et de l'Eriador en général étaient loin d'être les plus riches de la Terre du Milieu. Ils vivaient avec leurs moyens, et ça leur allaient très bien comme ça. Elle qui venait du Gondor, si elle allait plus vers le Nord elle se dirigerait vers les Monts Brumeux où de nombreux camps d'orques n'avaient que trop perduré. Il était hors de question qu'Arafas la laisse s'aventurer dans ce genre d'endroit de toute façon. "Je ne m’attendais pas à te voir ici. J’avais cru comprendre que ce n’était pas dans tes projets de revenir dans le coin". Arafas détourna son regard de la belle brune pour jeter un œil autour de lui. "Je voulais tout simplement voir si l'endroit se portait toujours aussi bien. Les orques se baladent de plus en plus hors de leurs campements. J'en ai croisé quelques uns sur mon chemin jusqu'ici d'ailleurs"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Jan - 20:02
Arafas & Merle ❥ retour aux sources.


Elle ne put s’empêcher de rire à sa remarque. Il est vrai que le coin n’était pas réputé pour sa richesse et que si un jour un trésor s’y trouvait, il serait très certainement bien caché ou sa valeur inconnue. Mais qui pourrait décemment croire qu’une jeune fille de sa trempe allait se confronter au nord ? A première vue elle ne faisait pas bien peur c’est sûr. Merle regarda à droite, puis à gauche, histoire de s’assurer que personne n’épiait leur discussion et se pencha un peu plus vers Arafas. Plus proche elle pouvait voir que son visage n’avait pas changé et qu’il n’avait rien perdu de son charme.

« As-tu entendu parler de la Montagne Solitaire ? Il est dit qu’un groupe de nain est en route pour reconquérir cet endroit perdu. On m’a raconté des histoires de dragon et de salles remplies d’or. Si jamais tout ceci est vrai, je dois rattraper ce groupe ou les intercepter quelque part. Jamais je n’ai entendu parler d’autant de richesse ! Tu imagines un peu ? »

Les yeux de Merle pétillaient à la simple allusion de ce trésor. Elle s’était promis, autant qu’elle l’avait juré à ses frères et sœurs, qu’elle arrêterait de voler le jour où elle aurait amassé assez de richesse pour vivre dignement. Mais la réelle question était de savoir si elle n’en aura jamais assez. En tout cas, la chimère crée par le trésor sous la montagne motivait grandement la belle. Cependant elle tiqua sur la réponse d’Arafas. Des orques donc ? Cela compliquait grandement son aventure. Elle savait certes se défendre mais un arc et une dague n’étaient pas de grandes utilités pour combattre ces féroces créatures… Elle pouvait toujours essayer de trouver un groupe de voyageur ou bien emprunter des chemins plus long mais plus sûr. Il lui faudrait très certainement revoir son itinéraire en détail !

Merle porta sa chope à ses lèvres et bu une longue gorgée. Dans un sens elle était mal à l’aise. Elle s’entait cette tension dans l’air, celle de choses inabordées et que l’on n’osait mettre sur le tapis. Mais ce ne serait certainement pas elle qui en parlerait. Après tout, ça lui convenait très bien de faire comme si de rien était.

©flawless
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Jan - 20:49

L'interlocutrice d'Arafas était toute jeune. Elle devait avoir une vingtaine d'année à présent. Le Rôdeur avait passé de longs moments avec elle. La belle brune savait qu'il était un Dúnedain, qu'il était bien plus vieux qu'elle et qu'il vivrait certainement au delà de sa mort. Cependant cette différence d'âge ne les avait jamais dérangés. Ils avaient été très proches durant leur voyage. Tellement qu'Arafas avait dû faire face à une multitude de plaisanteries de la part de ses amis une fois la jeune femme partie. Cependant il n'y avait jamais rien eu entre eux. Bien que les lèvres de la jeune femme étaient des plus attirantes. Arafas ne s'attardait pas sur ce détail de son visage, qu'il connaissait déjà par cœur. Il écoutait la jeune femme lui parlé de son plan. Il arqua alors un sourcil. "J'en ai entendu parlé, en effet. J'ai d'ailleurs quelques amis qui font parti de cette compagnie". Il bu une nouvelle gorgée avant de repousser sa bière qu'il avait maintenant fini. "Mais tu crois sincèrement que Thorin Ecu-de-chêne te laisseras faire ? Il ne laissera jamais une humaine l'empêcher d'arriver à son but. Ni personne d'autre d'ailleurs. S'il apprend tes attentions, je ne donne pas cher de ta peau". Il préférait la prévenir. Les nains étaient robustes après tout, mais elle le savait forcément. "Et puis ils ne sont plus en Eriador depuis un moment à mon avis" Il ne lui donnerait rien d'autre concernant leur voyage de toute façon. Il n'avait aucune envie de l'envoyer à la mort
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 4 Jan - 21:35
Arafas & Merle ❥ retour aux sources.


Les révélations d’Arafas faisaient tambouriner le cœur de Merle dans sa poitrine. Ainsi ce n’était pas qu’une simple légende après laquelle elle s’était élancée ! De plus il connaissait certain des membres de la compagnie. C’était vraiment une bonne nouvelle qui allait grandement faciliter son action. Mais ce qui touchait par-dessus tout la jeune femme, c’était l’inquiétude qu’elle percevait dans sa voix.

« Je ne compte pas tout prendre non plus, je ne suis pas aussi inconsciente que j’en ai l’air. Pour une fois j’ai un plan un peu plus élaboré que de simplement me faufiler à l’intérieur. Si j’arrive à les trouver, je pourrais certainement me rendre utile en échange d’une quelconque récompense. Et si ce n’est pas le cas, je suis certaine qu’ils ne remarqueront pas la disparition de quelques bijoux. »

Comme toujours Merle paraissait inébranlable et sûre d’elle mais elle devait reconnaitre qu’Arafas marquait un point. Ce n’était pas une mission comme les autres où il lui suffirait de battre des cils pour s’en sortir. En plus, elle n’avait honnêtement pas envie de se faire trancher la gorge pour un butin qui ne serait peut-être jamais retrouvé. Mais cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas plongé corps et âme dans une aventure.

« J’ai un peu de retard sur eux à ce qui semblerait. »

Merle sourit à l’homme se trouvant en face d’elle et passa quelques secondes à l’observer. Elle avait oublié a quelle point son regard était troublant.

« J’ai faim ! C’est moi qui t’invite ! »

Dit-elle alors qu’un des serveurs passait à côté de leur table, la belle commanda donc deux nouvelles bières ainsi que de quoi manger. Ce qu’Arafas lui avait dit trottait dans un coin de son esprit, mais elle y réfléchirait plus tard. Merle avait quitté le Gondor sans trop réfléchir à ce qu’elle ferait… C’était l’un de ses défauts, foncer tête baissée.
Le hobbit revint et posa la commande de la jeune femme sur la table. Elle se saisit rapidement de sa chope et avala une nouvelle gorgée. Un léger silence s’était installé entre les deux. Merle le regarda et s’éclaircie la gorge. Malgré tout elle était curieuse de savoir ce qui lui était arrivé depuis le temps.

« Mais assez parlé de moi pour ce soir ! Je suis certaine qu’il t’est arrivé de grandes aventures. »

©flawless
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 5 Jan - 3:33

Arafas s'inquiétait pour elle. Elle devait le sentir. Enfin, elle le sentait surement car il y avait une telle connexion entre eux qu'ils finissaient parfois par savoir ce que l'autre ressentait. Arafas ne connaissait pas la peur face au danger. Au combat, il était inébranlable. Qu'importe la taille ou le nombre de son ennemi, il gardait toujours de l'espoir. Pour lui, l'espoir pouvait tenir un homme en vie. et c'est d'ailleurs ce qui faisait de lui un combattant aussi vaillant. Mais Arafas avait une seule peur, celui de perdre un être chère. Et même si c'était contre sa volonté, Merle tenait une grande place dans sa vie pourtant si longue. Elle lui raconta alors que son plan était plutôt de faire équipe avec eux, et qu'ils la remercient en lui donnant une petite barre du butin. Arafas connaissait Thorin, il y avait très peu de chance qu'il accepte qu'un personne de son peuple pénètre dans la Montagne Solitaire, sauf si sa présence est véritablement nécessaire. Arafas regarda alors la jeune femme dans le banc des yeux.

"Tu ne sais pas sur quoi tu peux tomber là-bas.. Tu n'as pas entendu l'histoire des nains d'Erebor ? Un dragon aurait élu le trésor pour domicile. Et tu sais comme moi que les dragons n'ont pas de limite quand il s'agit de préserver leur butin".

Il lui annonça par la suite que la compagnie de nains avaient déjà probablement quitté l'Eriador à 'heure actuelle et était déjà sur le chemin d'Erebor. "J’ai un peu de retard sur eux à ce qui semblerait". Arafas sourit en entendant ces paroles. Il aimerait bien que ça lui en dissuade de les rattraper. Mais il connaissait bien trop la jeune femme et savait à quel point elle était bornée. "J’ai faim ! C’est moi qui t’invite !". Arafas ne répondit pas, la regardant simplement aller prendre les commandes. Il ne savait pas ce qu'elle allait prendre, mais il s'en fichait un peu, il s'adaptait à tout. En plus, la cuisine de cette auberge était très bonne. En tout cas dans ses souvenirs. Le fils de Hob Touque revint avec leur commande puis s'éloigna. Arafas commença alors à manger à sa faim. mais contrairement à ce qu'on pouvait penser des Rôdeurs, il ne mangeait pas comme un morfale. "Mais assez parlé de moi pour ce soir ! Je suis certaine qu’il t’est arrivé de grandes aventures". Arafas regarda la jeune femme dans les yeux avant de reposer son attention sur son assiette puis de hausser les épaules.

"Rien d'intéressant".

C'était faux, mais il n'avait pas forcément envie de parler de ça avec elle.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 5 Jan - 13:24
Arafas & Merle ❥ retour aux sources.


Merle était de plus en plus embêtée. A force de parler avec Arafas, elle se rendait compte que son plan était plein de failles, si ce n’était pas établi du tout… La belle s’efforçait de rester de marbre mais n’importe qui la connaissant bien aurait pu remarquer son léger froncement de sourcil ou la crispation de sa mâchoire. Mais malgré tout, ce n’est pas cela qui allait l’empêcher de continuer son périple. Si elle n’avait pas l’occasion d’établir une meilleure stratégie, au moins elle voulait aller là-bas et tenter d’apercevoir quelque chose.

« Depuis le temps que personne n’a vu de dragon, il est peut-être mort ! Et quand bien même, tu imagines le voir voler ? Qui peut se vanter aujourd’hui d’avoir vu un dragon ? »

En prononçant sa phrase la belle se demanda si justement l’homme n’en avait pas déjà aperçu. Après tout, elle ne savait pas quelle âge il avait ni depuis combien de temps il parcourait la Terre Du Milieu… Cependant la jeune femme ne démordrait pas de son projet et Arafas devait s’en douter. Pourtant cette histoire d’Orques embêtait un peu la belle. Elle n’était pas de taille à lutter contre de telles montres.

Alors qu’elle attendait sa commande, Merle scrutait discrètement le visage du Rôdeur. Le temps n’avait pas vraiment eu de prise sur lui. C’était troublant ! Alors qu’elle avait perdu ses derniers signes d’enfances depuis le temps, l’Homme semblait figé dans le marbre. C’était peut-être ça qui effrayait la jeune femme ? Le fait de savoir que sa vie se déroulerait selon le flux normal du temps et qu’au contraire Arafas perdurerait bien après elle… Merle était aussi troublée de voir à quel point divers sentiments pouvaient se déchainer simplement en ayant retrouvé Arafas. La belle croqua dans un morceau de pain qu’elle avait au préalable tartiné de beurre quand le Rôdeur lui annonça qu’il n’avait rien d’intéressant à raconter. Merle haussa un sourcil.

« Rien d’intéressant ? Le fait que tu sois juste dans cette auberge sans tes acolytes est quelque chose qui mérite d’être expliqué ! »

Elle lui adressa un sourire radieux. La voleuse se souvenait de leur rencontre et honnêtement, elle était bien contente de ne pas être tombée sur le reste du groupe de Rôdeur, parce qu’entre eux ce n’était pas vraiment la joie il fallait l’avouer.

©flawless
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 5 Jan - 16:24

Arafas écoutait les paroles de la jeune femme. Elle lui parlait du dragon, qui était peut-être mort. Que très peu de gens pouvaient se vanter d'avoir vu un dragon. Si les habitants du royaume de Dale étaient tous mort depuis l'attaque du dragon Smaug il y a près de deux cents ans, il y avait toujours quelques individus qui devaient être encore hantés par la vision d'horreur des flammes projetées par l'immense bête.

"Thorin Ecu-de-Chêne a vu le royaume dont il est l'héritier brûler sous les flammes de ce dragon. Lui, comme d'autres nains qui vivaient sous les montagnes ont vu ce dragon. Mais je ne pense pas que c'est quelque chose dont ils peuvent se vanter.. Ils ne sont pas les seuls d'ailleurs. Thranduil, le roi des elfes de la forêt noire et beaucoup de ses hommes l'ont également vu. Mais ne prêtant pas main forte aux nains, c'est depuis ce jour que leurs relations sont plus que tendues".

Arafas regarda la jeune femme avant de prendre une nouvelle gorgée de son breuvage. Il mangea alors un peu de poulet puis reposa son attention sur elle.

"Un dragon peut dormir longtemps, vraiment très longtemps. Il peut être mort, c'est vrai. Mais à mon avis.. Non. Non, il sait que quelqu'un finira bien par venir à Erebor pour lui voler son trésor, ou pour le lui reprendre plutôt".

C'était une mise en garde. Merle se débrouillait peut-être avec une lame à la main. Mais face à un dragon, c'était peine perdu. Le Rôdeur avait une grande culture. Il avait beaucoup lu durant ses premières années. Il écoutait les histoires de tous les villageois, dans chaque ville où il passait. Mais il avait surtout rencontré de nombreuses personnes, de chaque peuple. Des hommes, des nains, des elfes, des hobbits. Ils avaient tous leur histoire. La belle brune lui fit alors remarqué qu'il se trouvait dans cette auberge sans le reste de sa compagnie. Arafas repoussa son assiette terminée puis la regarda dans les yeux. Il retira alors sa capuche, lui faisant entièrement découvrir son visage.

"Ils ne sont pas très loin. A quelques heures d'ici seulement. On a établi un camp près de la ville. Mais je voulais y aller seul, alors ils ne m'ont pas suivi. J'avais ce besoin de me retrouver seul sur mon ancienne terre. Ça fait du bien parfois d'avoir du temps un peu pour soit. Surtout lorsque cela fait des années que tu partages ton quotidien avec les mêmes hommes. Mais tu sais, il m'arrive même encore parfois de me rendre seul dans certains endroits, et les autres font pareil. Nous sommes habitués à la solitude après tout, nous sommes des Rôdeurs. Nous faisons juste en sorte de nous retrouvé tous à un moment donné".
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 5 Jan - 17:54
Arafas & Merle ❥ retour aux sources.


« J’avoue que je ne serais pas fière de me retrouver face à une telle créature, mais voir toute cette puissance en action c’est quand même quelque chose. Tu ne peux pas rester indifférent face à ça. C’est à la fois magnifique et terrifiant ! Les elfes et les nains s’en souviennent mais pour les Hommes ce ne sont que des légendes et l’occasion de voir ces êtres ne se présentera pas une autre fois durant une existence. »

Outre les trésors et la richesse, Merle avait une réelle admiration pour le pouvoir et la puissance. Peut-être était-ce parce qu’elle avait toujours vécue dans une quasi misère ? Et puis tout ce qui avait trait à la magie et à l’incroyable la fascinait. Dans un endroit où allait se confronter présent et légende il allait forcément se passer des choses incroyables. Elle voulait en être, autant qu’elle convoitait richesses et trésor. Cela faisait trop longtemps que son cœur n’avait pas palpité à l’évocation d’une aventure. Néanmoins la belle était fascinée par les connaissances d’Arafas. De plus elle comprenait très bien les mises en garde du Rôdeur. Avec le temps, même si elle continuait à foncer tête baissée, elle avait appris à reconnaitre lorsque les situations étaient hors de sa portée. Mais il ne voulait vraiment pas qu’elle aille dans cette région apparemment… Mais Merle n’était jamais allé dans ce coin, et maintenant qu’elle l’avait décidé elle ne retournerait pas au Gondor sans avoir au moins aperçu la montagne solitaire. Elle avait aussi l’intime conviction que si elle n’arrivait pas à accéder au trésor des nains, elle pourrait au moins trouver une nouvelle quête à poursuivre.

Alors qu’elle venait de porter de nouveau sa chope à ses lèvres, Arafas retira sa capuche. Merle ne s’attendait pas à cela et reposa l’objet un peu brusquement sur la table. Elle était troublée et cela ne lui plaisait pas du tout ! La belle pouvait à loisir observer son visage, marqué par les voyages et les privations. Elle devait bien reconnaitre qu’elle le trouvait beau malgré le fait qu’il ne répondait pas à ses standards de base. C’était d’autant plus troublant.

« Quand j’étais avec vous pas une seule fois l’un des gars s’est éloigné du groupe c’est pour ça que j’étais surprise. Je comprends ce besoin de liberté mieux que quiconque, mais parfois une compagnie différente peut aussi être agréable non ? »

Merle lui souriait, mais elle espérait que cette petite déclaration sur la solitude n’était pas une invitation pour la jeune femme à aller voir ailleurs. Son égo ne l’aurait pas supporté.


©flawless
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 8 Jan - 15:49

Halbarad écoutait les paroles de la jeune femme sans en perdre une miette. Il secoua légèrement la tête tout en l'écoutant. Il était sûr qu'ils étaient loin d'avoir les mêmes valeurs et les mêmes ambitions. Il fallait dire qu'ils étaient loin d'avoir vécu la même vie aussi. Aucun des deux n'étaient nés pleins aux as, cependant Merle avait ce besoin, cette envie de trouver des richesses, de se sentir puissante. Halbarad quant à lui se contentait toujours de ce qu'il avait. Il pensait que la richesse n'avait jamais véritablement fait de grands hommes. Prenons l'exemple d'Isildur. C'était un roi, pourtant sa richesse ne l'empêchait pas de faire des choix irréfléchi. Il aurait tout de même pu mettre fin à tout ce mal simplement en tendant le bras. Halbarad avait une certaine honte de savoir que du sang de cet homme coulait également dans ses veines. D'ailleurs, c'était un fait dont peu de gens étaient au courant. Merle, elle-même, n'en savait rien. Son cousin avait le titre de chef des Dunedains, mais il était encore trop jeune et surtout il ignorait encore tout de la vérité. C'est pourquoi Halbarad, sans être le chef, avait tout de même un véritable statut de leader parmi eux.

"Cette soif de richesse et de pouvoir ne peut que t'amener à ta perte Merle... Les dragons sont des créatures fascinantes. Mais personnellement, je n'ai aucunement envie d'en voir un si c'est pour qu'il soit la dernière chose que je verrais".

Parce qu'en général, celui qui voyait un dragon ne voyait plus jamais rien. Merle aborda alors le sujet des Rôdeurs et amis de Halbarad. L'homme sourit après les propos de la jeune brune. Elle marquait un point, il est vrai qu'ils ne se quittaient quand même que rarement. Mais ils leur arrivaient à tous d'avoir des choses et d'autres à faire un peu partout, et ils étaient assez puissants pour se débrouiller tout seul, du moins pour la plupart. C'est surtout la dernière phrase de Merle qui lui dessina ce sourire sur le visage. Il regarda la jeune femme dans le blanc des yeux.

"Je dirais qu'il y a des compagnies qui sont plus agréables que d'autres.. Et une en particulier.."
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 10 Jan - 18:15

Retour aux sources
HALBARAD & MERLE

Merle hocha la tête lorsqu’elle entendit ce que Halbarad avait à lui dire. Il était certain que cette vie ne lui apporterait pas sagesse et prospérité mais pour avoir vécu une vie de misère, Merle aspirait à une vie meilleure, autant pour elle que pour ses cadets. En soit ce qu’elle aimait par-dessus tout c’était l’adrénaline qu’elle ressentait lorsqu’elle s’introduisait dans une belle demeure. Se faire passer pour une domestique ou se faufiler en toute discrétion dans les pièces renfermant ses trésors, c’était… indescriptible. Et puis elle n’était que « Merle » destinée à ne jamais connaitre l’aventure et le monde jusqu’à ce qu’elle découvre ce bijou gravé d’inscription elfique et qu’elle s’imprègne des histoires et légendes de trésors. La belle adressa un petit sourire timide au Rôdeur.

« Je ne suis bonne qu’à ça que veux-tu. »


Merle grignotait un grain de raisin du bout des lèvres en attendant la réponse de Halbarad. Elle entendit ce qu’elle voulait mais étrangement la belle se sentait gênée. Elle sourit légèrement en baissant les yeux. L’homme en face d’elle avait quelque chose de différent des autres. Il la fascinait autant qu’elle l’admirait. Halbarad avait cette aura qu’ont certains leaders, qui arrivent à vous convaincre de les suivre jusque dans la mort. Merle, après avoir bu une longue gorgée, fixa à son tour le Rôdeur. La belle n’était pas ce qu’on appelle une « femme à homme » mais elle n’hésitait pas à user de ses charmes pour obtenir ce qu’elle voulait. Cependant, avec Halbarad elle n’avait pas envie de jouer. Elle n’avait pas l’habitude de ça et c’est bien pour cette raison qu’elle avait fui il y a si longtemps…

« Je suis heureuse de t’avoir croisé ce soir tu sais. »

Mais il y avait un hic dans cette histoire… A un moment ou à un autre, ils allaient irrémédiablement devoir se séparer sans savoir si un jour ils se reverront.

© EKKINOX
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources [Merle]
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: