Une visite inhabituelle [Sveinn]

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 30 Déc - 16:36

Cela faisait maintenant des mois qu'Arafas et sa troupe de Rôdeurs du Nord avaient quitté l'Eriador pour parcourir la Terre du Milieu. Arafas commençait à la connaitre comme sa poche, même s'il y avait bien sûr nombre d'endroits qu'il n'avait pas encore visité, bien trop dangereux pour un seul Dúnedain. Mais il avait étudié les cartes, et il avait surtout parcouru beaucoup de terres, et fait pas mal de rencontres. Il y avait un village qui avait d'ailleurs particulièrement attirée sa curiosité. Esgaroth, la terre de refuge des hommes de Dale. Ces anciens fortunés qui ne vivaient à présent plus de grand chose.

Arafas n'était pas passé dans ce coin depuis plusieurs années. Il y avait été seul à l'époque. Aujourd'hui, les choses avaient bien changées. Il partageait son quotidien avec onze autres Rôdeurs, et il comptait bien leur faire découvrir les recoins les plus beaux de a Terre du Milieu. Esgaroth était une petite ville, certes, mais elle offrait une vue incomparable sur la Montagne Solitaire. Après avoir traversé la forêt Noire, le chemin ne semblait plus bien long.

Le lac traversé, les Rôdeurs pénétrèrent dans le village. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne passaient pas inaperçu et que les discussions autour d'eux avaient vite fait le tour de la ville. Ne s'attardant pas la dessus, Arafas et les autres pénétrèrent dans une auberge pour y rester la nuit. Les autres montèrent directement se coucher, épuisés par leur voyage et le fait qu'ils n'avaient que très peu dormi en raison du temps. Arafas décida de rester un peu éveillé, le sommeil n'allait pas le gagner tout de suite alors à quoi bon monter.

Il commanda une bière à l'aubergiste puis sorti sa pipe qu'il mit en bouche. Gardant sa capuche sur la tête, son visage était dans l'ombre la plus complète. Il alluma sa pipe puis remercia l'aubergiste qui lui amena sa bière. Il en bu rapidement une longue gorgée qui lui réchauffa le corps en entier. Il resta de marbre face à l'attention autour de lui. En effet, tous les regards étaient tournés dans sa direction. Les plus cultivés d'entre eux devaient savoir de qui il s'agissait, mais beaucoup ignorait tout de même l'existence de ces Dúnedains. Pour eux, la question était plutôt: que fait cet étranger à capuche et armé jusqu'aux dents chez nous.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 5 Jan - 3:18
Cela faisait une semaine que les hommes de Sveinn traquaient une bande de pillard de Khand qui avait investit les routes de Khand. Il les avaient tous massacré au cour d'une embuscade le long du lac. Au clair de lune, il les avait massacré comme des chiens. C'est ce qu'il méritait, voilà trois villages qu'ils attaquaient. Ils s'avançaient maintenant dans la taverne de la ville pour fêter leur victoire. Sveinn s'arrêta un instant à LakeHall pour y laisser son équipement.

Il marchait doucement de sa compagnie et de ses habituels murmures. Tous voulaient savoir où le maitre allait les envoyer la prochaine fois... Il espérait ne pas encore devoir franchir les limites de Dale et entrer dans le royaume des forêts. Les elfes ne les aimaient pas beaucoup et c'était réciproque. Il faut dire qu'il était dure de connaître ce que pensait un peuple qui ne s'était jamais soucier d'eux. Il continuèrent d'avancer dans les ruelles ou l'on murmurait qu'il y avait de drôle de type. Des brigands ? Pour le moment, ils n'avaient aucuns motif de les arrêter mais, ça n'allait pas tarder. Il y avait des voyageurs à Esgaroth mais, personne ne leur faisait confiance.

Sveinn leur faisait confiance. Il pensait que le peuple de Dale, devait se reconnaître comme une puissance de la terre du milieu. Il fallait qu'il devienne un puissant royaume, pour un noble peuple comme le leurs. Enfin noble... Dale avait été un royaume, elle méritait de le redevenir. Il fallait user des influences extérieur pour que la nation revienne à sa gloire d'antan. Il tergiversait sur l'avenir d'un potentiel grand royaume de Dale. Il est vrais qu'il y aurait moyen... Bard n'était pas le fils d'un des descendant des anciens rois ? Il méritait la couronne... Et Sveinn méritait celle de Lacville...Pourquoi ? Parce que tous ses ancêtres l'avait eu jusqu'à ce que le royaume tombe. Ils abandonnèrent leurs titres en même temps que le royaume. Bon, il n'avait pas à se plaindre de leur sort, il avait la deuxième plus grande demeure de la ville après la maison du maitre. Il avait aussi toujours une certaine influence sur la ville.

Ils arrivèrent enfin dans la taverne. Sveinn poussa les deux portes et des acclamations et des applaudissement accueillirent les hommes de Sveinn qui répondirent part des cris de joies, ils s’éparpillèrent dans la taverne. Sveinn commanda une tournée général. Ils ne manquaient jamais leurs entrées. Il s'avança vers le comptoir, saluant sa sœur avant de saisir une chope de bière et de se diriger vers la cheminée. Ses hommes se tenaient là, prêt à chanter comme d'habitude. Ils commencèrent à chantonner leurs chants à son approche.

♪Pour les siècles a venir, a ceux qui ne sont plus ♫
♫Le temps des oppresseurs est bientôt révolu ♪
Nous chasserons le dragon, notre bien reprendront
Par le sang et l'acier, chez nous nous reviendrons
Gloire a Girion, gloire a toi haut roi
En ton illustre honneur, buvons chantons pour toi
Nous fils de Dale, combattons sans répit
Jusqu'à ce que les anciens nous accueillent en leur nuit
C'est notre terre et nous la guérirons
De la peste qui rongea nos rêves et nos passion ♫

Ils entrechoquèrent leurs chopes en souriant. Sveinn porta son attention sur les vagabonds, sûrement des rôdeurs vu leurs tenus. Il fit un rapide signe à Thorolf et progressivement, les forestiers de Dale en nombre conséquent, une trentaine d'hommes... Encerclèrent à bonne distance le petit groupe. Il fallait être sûr de ce qu'ils voulaient.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 9 Jan - 22:39
Cela faisait maintenant près d'une heure que Halbarad était attablé. Il avait bu sa bière assez rapidement et en avait commandé une deuxième qu'il avait décidé de faire durer. Il avait fumé la pipe et avait décidé de la ranger par la suite. Un bruit se fit entendre à l'entrée de la taverne. Onze hommes, bien plus grands que ceux qui se trouvaient ici, pénétrèrent dans le bâtiment. Tous vêtus de capes vertes, ils avancèrent en direction de Halbarad. Même le moins futé présent avait bien compris que le Rôdeur n'était pas venu seul dans la ville. Halbarad bu une gorgée de sa bière sans dire un mot tandis que ses amis vinrent prendre place à ses côtés, ramenant chaises et tables pour êtres mieux installés. Ils commandèrent des bières que la jolie tavernière ne tarda pas à leur amener.

La porte de la taverne s'ouvrit à nouveau, à peine quelques minutes après. Cette fois, c'est un groupe plus important qui fit son apparition. Ils devaient être une petite trentaine. Les hommes déjà présents dans la taverne se levèrent pour les applaudirent et trinquèrent en leur honneur. Halbarad comprit très vite qu'il s'agissait des forestiers de la ville. Ils devaient rentrer d'une mission consistant à protéger Esgaroth. Les Rôdeurs avaient le même rôle en Eriador, seulement peu de gens savaient ce qu'ils faisaient pour protéger leurs terres, et leur accueil dans les tavernes ou auberges était loin d'être aussi chaleureux.

Très vite, les hommes se servirent des bières puis se mirent à chanter à leur propre gloire. Une fois la chanson finit et les premières gorgées engloutis, Halbarad remarqua que les hommes commencèrent à se disperser un peu partout autour d'eux. L'un des Rôdeurs prêt de Halbarad sentit le mauvais coup et posa sa main sur son épée. Halbarad s'approcha de lui pour lui retirer sa main. Le chef des Dúnedains se leva alors et retira sa capuche. Il se tourna vers l'un des forestiers.

"Vous pouvez dire à vos hommes de rester tranquilles, Thorolf Alfarson. Nous n'avons pas l'intention de faire quoi que se soit ici".

Il se tourna alors vers le second des forestiers de Lacville et lui adressa un signe de tête.

"Content de vous revoir, Sveinn Aslakeson. Il est normal que vous ne vous rappeliez pas de moi. Vous deviez à peine avoir 5 ans la dernière fois que je suis venu ici. Mais j'ai connu votre père. Un excellent archer".
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 12 Jan - 2:44
Progressivement les hommes de Sveinn encerclait les rôdeurs, ce n'est pas qu'il voulait les arrêter mais, s'il créait des problèmes, ils devaient intervenir vite. Sveinn observait le feu depuis quelque minutes. Il pensait, il essayait tout du moins. Il essayait de se demander ce qui serait bien pour améliorer les choses à Esgaroth... Il y avait tellement de problème et si peu de solution envisageable... Le seul moyen de sortir de la misère son peuple, c'était le trèsor... Celui du Dragon, celui du Grand Smaug, il fallait faire quelque chose... De toute manière ce Dragon était un problème... Quand-est-ce que son tas d'or dans le mont solitaire lui suffirait ? Il y a un moment où il en voudra plus et ils ne pourront rien faire contre lui. C'était remettre le problème à plus tard.

Un dragon est peut-être immortelle, donc il y a un moment où il sortira de sa cachette pour se mettre en quête de nouvelles richesses. Il pillerait, tuerait, raserait des villes entières... Il pourrait brûler la Forêt Noire, ce ne serait pas impossible, son souffle balayerait tout ces petits elfes et ces immondices... Une libération pour certains... Mais, avant d'aller à la forêt noire... Il irait brûler Esgaroth et ca, il ne pouvait le permettre... Il fallait une tactique, une stratégie de défense.


Le feu crépitait encore dans la cheminée dans la taverne lorsqu'une voix l'interpella. Apparemment la stratégie du capitaine des forestiers avait été découverte. "Vous pouvez dire à vos hommes de rester tranquilles, Thorolf Alfarson. Nous n'avons pas l'intention de faire quoi que se soit ici". Il se retourna doucement, Thorolf l'observait avec un air désolé dissimulé. Il grogna doucement, observant le rôdeur, mais, voilà que ses hommes les observaient aussi, toute la taverne s'était arrêté pour les écouter. "Content de vous revoir, Sveinn Aslakeson. Il est normal que vous ne vous rappeliez pas de moi. Vous deviez à peine avoir 5 ans la dernière fois que je suis venu ici. Mais j'ai connu votre père. Un excellent archer". Il retourna vers le rôdeur qui lui parlait, haussant un sourcil.

Apparemment des étrangers le connaissaient... Comment ? Sans qu'ils les eus connu lui-même. Il souvenait de tous les visages ou presque et celui-ci ne lui revenait pas. Il était peut-être petit à l'époque. Il bu une gorgée de sa chope, la posant sur la cheminée, il s'avança la main sur le pommeau de son épée, pour la forme. « On se connaît ? »  Il passa son regard sur la bande «  Je n'ai aucuns souvenir de vous »  Il fît un signe discret à Thorolf de se calmer. Il lui répondit par un simple hochement de tête affirmatif. « Je n'ai pas souvenir de vous... Mais, je veux bien savoir ce que vous faites à Esgaroth... » 

Il tourna la tête lorsque la porte s'ouvrit, Bowen, ce nom en faisait rire ou frissonné plus d'un. Le sergent de la garde de Lacville avait une réputation, il entra dans la taverne suivit de quinze garde de Lacville, tandis que quinze autres entraient par derrière. Ils étaient encerclés... Sveinn se tourna vers Bowen « Que nous vaut cette intrusion dans ce noble établissement ? »  Bowen saisit une chope et s'accouda au comptoir pendant que ses hommes formaient deux lignes parallèle de chaque côté de la taverne. «  Alors la rumeur était véridique... Il y a bien des rôdeurs à Esgaroth... On voit que tu fais bien ton boulot Lakeson... Laisse moi m'occuper d'eux... Retourne courir dans les bois... »  Il se lève du comptoir buvant une gorgée de sa chope. Sveinn répond «  Ce n'est pas de ton ressort Bowen... Toi et ta clique vous quittez les lieux... On était là en premier et cet établissement m'appartiens... » «  Comme tu voudras...Allez-y les gars »  Les gardes s'avance, armes tirées vers le centre de la taverne. Les forestiers, tire leurs armes et saisissent des tabourets et des chopes. Il va s'ensuivre une baston mémorable comme presque tous les mois dans la taverne d'Esgaroth.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une visite inhabituelle [Sveinn]
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: