I Anor hílol ft. Legolas

 ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Silyë Lorendil
fondatrice
avatar
fondatrice
× Messages : 1260
× Inscrit le : 28/02/2013
× Dime : 23325
× Localisation : Forêt Noire
Sam 30 Nov - 20:35


I Anor hílol ; Le soleil brille


Était-ce une illusion ? Est-ce que ce miroir s'amusait avec l'esprit de la reine ? Il fallut quelques minutes de concentration à la dame elfe avant pour se rendre compte qu'elle se trouvait bien chez elle. Silyë Lorendil se trouvait actuellement dans ses appartement, elle sortit rapidement de cette pièce pour y aller chercher ses compagnons de routes. Elle ne savait pas ce qu'ils étaient devenu, elle se souvenait simplement que le lumière émise par le miroir l'avait aveuglé, elle avait donc perdu de vue le fils d'Elrond et les deux humains. Se trouvaient-ils également en forêt noire ? C'est ce qu'elle cherchait à savoir lorsqu'elle se rendit compte que les elfes du palais la regardaient avec étonnement. Il est vrai qu'elle était censée être partie au Nord, ses sujets se demandaient bien comment elle avait pu revenir aussi vite et entrer à l'intérieur de sa demeure sans que personne ne la voit.

La reine expliqua brièvement la situation à la première personne qui était sur son chemin. On lui demanda si elle allait bien car elle semblait comme perdue et troublée, tout le contraire de l'image qu'elle donnait habituellement. Silyë était consciente de sa situation, quelques secondes plus tôt, elle se trouvait encore au désert du Nord, il y avait de quoi à être secouer. Elle ordonna à quelques uns des elfes présents de chercher ses camarades de routes, ne sachant pas si oui ou non ils s'étaient retrouvé ici ou ailleurs. Après réflexion, elle se disait que le miroir les avait sans doute amené à l'endroit qu'ils avait entrevu lors de leur arrivé dans cette salle ovale.

Est-ce que leur but était atteint ? Elle ne le savait pas encore mais bientôt on vint lui apporter une bonne nouvelle : la neige avait disparu ! La clé de cette quête était donc ses fameux objets ? Est-ce que le simple fait de les avoir reposer à leur place qui semblait la leur, à suffit à stopper cette neige ? La reine avait trouvé cela trop facile mais le plus important était que cette neige s'étant envolé. Elle appréhendait les nouvelles de l'autre groupe qui eux n'étaient pas encore revenu.

La reine demanda à voir son fils, cependant celui-ci était encore parti en escapade dans la forêt. Silyë était une mère un peu trop protectrice, certes, mais avec ce qu'on venait de lui raconter sur cette fameuse ombre qui se serait installé au Sud de Mirkwood, elle préférait  le savoir à la maison et non face à de potentiel danger. De plus, elle lui avait demandé de rester dans le royaume vu qu'elle et son époux étaient absent. Elle demanda à ce qu'il la rejoigne à la bibliothèque dés qu'il serait de retour. Quelques heures passent et elle entendit une porte s'ouvrir... « Il semblerait que l'été soit de retour, tout est revenu comme avant, rien n'a changé comme par exemple vos escapades dans la forêt ? » lança la reine mi-amusée et mi-agacée. Il y avait mieux comme accueil, on vous l'accorde mais Silyë cachait rarement son agacement face à ses proches. « Heureuse de vous revoir mon fils, j'espère que vous allez bien ? »



made by pandora.





Nobody can hurt me without my permission.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 14 Déc - 0:26

“  I Anor hílol „
 


L’ombre qui s’étendait au Sud gagnait du terrain chaque jour un peu plus. Venant de la vielle forteresse de Dol Guldur, lentement elle s’étendait vers le Nord. La porte des Elfes n’étaient plus surveiller depuis bien longtemps… Peu à peu ils se repliaient … Regardant les murs de la Cité et ne se déplaçant jamais au delà des frontières de Royaume. Les ordres étains les ordres, et malgré son aversions pour cette basse vermine qui rampait dans les sous bois, il n’avait pas bougé. De longues journées durant, il resta cloitrer derrière les murs, regardant avec une sensation d’impuissance son armure accroché à sa place. Comment pouvait-il être là, sans agir, alors que par delà la porte principale les araignées regagnaient du terrain. Ils avaient beau détruire leurs nids, elles en reconstruisaient un dans une autre partie de la forêt, jusqu'à ce qu’ils tombent dessus et de nouveau l’élimine. Un cercle sans fin, tel le serpent qui se mord la queue…

Thranduil n’était plus dans la Cité. Une chose rare si l’on ajoutait aussi le départ de Silyë pour les Royaume du Nord. Il se passait des choses graves en ce monde pour que les deux quittent la Cité, ne laissant que des ordres et consignes…Il avait été confiné dans la cité, s’étant directement vu interdire toutes sorties aussi bien par son Père que sur ordre de sa Mère. Mais il ne tenait plus…Tourner en rond dans la Grande Salle ou marcher jusqu’aux Grilles, il s’en était accommodé les premiers jours…A présent cela était trop…Il ignora les regards des gardes et leurs remarques concernant les restrictions qui le concernait .Leur répliquant en Sindarin et d’un ton amer que s’il aurait des comptes à rendre, il irait le faire directement auprès de son Père ou de sa Mère. De toute manière ils n’étaient pas sur ses terres…Des jours de marches les séparaient…Comment le sauraient ils ? Les gardes n’auront qu’à tenir leur langue. Pourtant il joua tout de même la carte de la prudence, prenant avec lui deux compagnons d’armes. Il n’était pas bon de revenir blesser ou quoi que ce soit.

Un vent chaud faisait trembler les premières feuilles rougies par la proche arrivée de l’automne…Pourtant la Terre du Milieu semblait ne pas avoir connue d’été, prisonnière d’un hiver long et incroyablement froid…Et aussi soudainement qu’il était arrivé, l’hiver s’en était allé. Mais quelque chose dans la Foret ne semblait pas vouloir reculer…L’air était vicié…Les arbres malades…L’hiver n’était que le prélude d’une époque sombre…Non il ne pouvait laisser sa Forêt dépérir sans bouger…Le jeune prince et ses gardes prirent alors la direction du Sud, la frontière la plus toucher par ce Mal Sans Nom. Ils n’eurent aucuns mal a trouvé ce qu’ils cherchaient…Bien trop proche des murs de là cité , voila où se situait le premier nid des arachnéens. Nettoyer cette vermine n’était rien d’autre qu’une simple routine pour les membres de la Garde de Thranduil et pourtant…Pourtant il y avait toujours ce même plaisir étrange et satisfaisant de reprendre ses terres…Il était difficile a décrire ce sentiment…Mais par les Valars qu’est ce qu’il faisait chaud au cœur…

La journée passa, la chasse continua…Les nids qu’elles avaient édifié durant la cessation des tours de gardes furent mis a mal les un après les autres …Et ils auraient pu poursuivre jusqu’au couché du Soleil s’il n’avait pas eu cette étrange impression. Rien de distinct, comme un murmure lointain et incessible dans un coin de son esprit. Peut être le chant d’un oiseau qui attira son attention…Quelque chose en tout cas le poussa la cesser leur traque. Et bien lui en à prit lorsqu’à peine eut ‘il franchit les portes de la Cité, qu’un garde vint lui signaler le retour de la Reine. Comment cela était possible ? Ils avaient arpenté le Sentier des Elfes depuis le petit matin et nul ne croisèrent leur route si ce n’était que les Araignées…Dans un froncement de sourcils, il suivit le garde qui le mena jusqu'à la Bibliothèque.

A peine ses doigts poussèrent la porte que la voix de sa mère l’accueil. Sa remarque était mi acerbe mi amusée, mais Legolas su qu’il n’avait pas à répondre. Tendant son arc et le reste de ses armes au garde, il lui ordonna de les mettre à leurs places alors qu’il salua sa Mère d’un signe de tête respectueux. «  Mîl Emil … Je ne pensais pas vous voir de retour avant plusieurs jours… » Absolue vérité . Jamais il n’aurait quitté la cité en ce jour s’il avait su que sa Mère serait de retour . Ne serait que pour l’accueillir et lui souhaiter un Bon Retour…Ou alors sans doute pour lui prouver qu’il pouvait respecter une requête faite plus par amour que par obligation…Requête qu’il avait balayer du rêver de la main. L’appel de l’extérieur fut plus fort que tout. « Votre retour si rapide me soulage je dois l’avouer… Même s’il éveille en moi une certaine curiosité… » Comment était elle rentrée sans prendre Le Sentier ? Qu’avait elle découvert loin au Nord ? Qu’était il advenu de la Neige ? Autant de questions auxquelles il voulait des réponses. Mais questionner ainsi sa Mère serait mal venu. Pourtant, tout en autant l’armure qui protégeait ses épaules, il continua « Mîl Emil , la Neige s’en est allée mais il y a autre chose qui ronge Nos Bois…Et vous voila soudainement ici alors que je ne vous ai croisé  sur le Sentier…Que c’est il passé au Nord ? Comment êtes vous rentrez Mîl Emil ? »
©flawless & dixiem
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Silyë Lorendil
fondatrice
avatar
fondatrice
× Messages : 1260
× Inscrit le : 28/02/2013
× Dime : 23325
× Localisation : Forêt Noire
Sam 14 Déc - 17:23


I Anor hílol ; Le soleil brille


La reine avait surpris tout le monde lorsque celle-ci s'était montré dans le palais. Elle-même s'était posée quelques questions mais elle avait vite compris que le pouvoir du miroir était très grand, dangereux mais très pratique si on y réfléchit bien. Dans un sens, le fait de ne pas avoir à faire le voyage de retour l'arrangeait, elle était enfin de retour. De plus, elle avait pu constater que son fils n'avait pas écouté les ordres, cela ne l'avait pas étonné mais cette fois-ci elle aurait espéré qu'il fasse un effort. Enfin soit, cette discussion était un éternel recommencement mais ce n'était pas un problème pour la reine. S'il fallait lui répéter durant des siècles, elle le ferait, elle était patiente...

Toutefois, elle avait l’intention de lui expliquer le comment du pourquoi de sa présence, ensuite elle n’hésiterait pas à lui rappeler qu'il est était préférable pour lui d'écouter sa mère et son père, bien entendu. « Il est vrai que vous ne m'attendiez pas aussi tôt, comme tout le monde ici mais on va dire que j'ai reçu un peu d'aide... » Son fils était surement curieux, pressé de savoir comment elle avait fait pour rentrer aussi tôt, elle allait bientôt faire taire ses interrogations en lui contant son aventure. « Comme on s'y attendait, la magie était à l'ouvre au Nord, quelqu'un semblait s'amuser avec nous, une porte sortit de nulle part nous a mené dans endroit très spéciale muni d'un miroir. C'est d'ailleurs celui-ci qui m'a ramené parmi les miens... L'objet que nous avions trouvé n'était pas seul, nous avions découvert qu'il y en avait trois, d'un commun accord, nous avons décidé de replacer les objets à leur place...» La reine fit une pause puis repris rapidement. « Et comme tu peux le constater, la neige a disparu mais je ne peux m'empêcher de penser que tout cela était trop facile, vous ne trouvez pas ?»

La dame elfe s'avança vers lui et le prit légèrement dans ses bras avant de l'observer un instant. Elle alla s'installer sur un fauteuil qui se trouvait non loin, il est vrai que le mal avait envahit la forêt, d’immondes créatures se décuplaient, on avait beau faire un nettoyage, celles-ci revenaient sans cesse. « La mal ronge nos bois depuis un certain temps, il est vrai que cela s'amplifie de plus en plus, y a-t-il des nouvelles ou des rumeurs ? N'avez-vous rien entendu durant votre escapade ? Au moins aura-t-elle servie à quelque chose... Je ne peux m'empêcher de penser que quelque chose de grave va arriver...» Silyë se sentait impuissante, avoir le pouvoir de pressentiment était plus d'un fardeau qu'autre chose. Savoir que quelque chose allait arriver sans en connaitre les détails était une chose insupportable pour la reine.

made by pandora.





Nobody can hurt me without my permission.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 22 Déc - 11:39

“  I Anor hílol „
 


La Magie. Ce retour soudain de sa Mère à l’intérieur de la Cité était dû à un phénomène magique. Qui ? Comment ? Pourquoi ? Autant de questions qui se tournaient et se retournaient dans son esprit. Il aimait comprendre les choses, savoir ce qu’il se passait aussi bien dans ses bois qu’a l’extérieur du monde. Même si parfois il ne voyait pas l’intérêt de porter une quelconque aider à ceux de l’extérieur – après tout qu’est ce que cela apportait aux Elfes de Vert Bois ? -, il aimait se tenir au courant. Posant son armure sur le dossier d’une chaise, il écouta attentivement le récit de sa Mère.

Il essaya de comprendre. Comprendre comment remettre en place de simples objets avait fait cesser la Neige. Legolas ne connaissait pas grand-chose aux phénomènes magiques – si tant est qu’il s’y intéresse vraiment – et cela lui paraissait bien étrange. « En effet cela semble bien trop simple. J’essaye de comprendre…De faire le lien entre ces objets et cette neige. Ce n’est pas logique. Si une logique il y a, dans cette histoire » Sa Mère avait beau être rentrée saine et sauve, il éprouvait une certaine inquiétude. Etre en contact avec une si puissante magie…Revenir soudainement grâce à elle…Est-ce que cela pourrait avoir des effets quelconques ? Mais il fit taire ces questions là. Il n’était pas en position pour mettre en garde sa Mère. Apres tout ne venait il pas de désobéir pour courir les araignées dans les bois alors que les consignes étaient que personnes – surtout lui – ne sorte ?

L’accolade de sa Mère le rassura, un peu. Elle semblait allait bien .Certes secouer par ce retour particulier mais elle allait bien. Il l’accompagna jusqu’au fauteuil où il se tint à coté, debout et les bras croiser. S’appuyant contre le dossier d’une chaise derrière lui, il écouta Silyë lui faire par de son inquiétude concernant là Foret. Voila un sujet où Legolas pourrait se montrer plus utile. Ces bois, il les avait parcourut un nombre incalculable de fois, connaissant chaque recoins de la Foret. Rarement il s’était limité aux frontières du Royaume, poussant bien plus loin. Parfois il croisait la route d’un Mage des plus particuliers qui habitait bien plus au Sud. Mais ces derniers temps l’Ombre avait envahit ces Terres, venant du Sud et remontant inlassablement vers Mirkwood. Ils avaient beau faire reculer les araignées jour après jour, elles revenaient. Toujours plus nombreuses. Une des phrases de sa Mère sonna comme un reproche à ses oreilles. Bien sure qu’elle lui en voulait de n’avoir pas obéit, mais ne le connaissait elle pas pour savoir que rester sans rien faire était bien difficile pour lui ?

« Nous avons pas fait les rondes habituelles lorsque vous êtes partie pour le Nord et ce matin ce fut quatre nouveaux nids que nous avons détruits. Tous dans la partie Sud mais Elles commencent à remonter. Elles avancent de plus en plus sur nos Terres et les repousser devient plus difficile à chaque fois » Il fit une courte pause regardant, par-dessus son épaule, l’armure poser sur le dosser de la chaise. S’il n’y avait que les Araignées…Mais quelque chose de plus sombre s’activait à l’Extrême Sud de la Foret. Jamais il n’était allé voir. Il savait le danger trop grand pour s’y aventurer seul. De plus, si Legolas savait que ses escapades solitaires exaspéraient Sa Mère, elle le savait dans une relative sécurité car il connaissait les créatures qu’il affrontait. Mais s’il venait à lui avouer qu’un jour il était allé dans l’Ancienne Forteresse, sa réaction serait tout autre. « Des rumeurs il y en a. De ce que j’ai entendu, les Araignées viendraient de l’Ancienne Forteresse. Mais il y a quelque chose là bas qui empoisonne l’air. Il est vicié. Irrespirable presque a des kilomètres… » L’air et la Foret semblaient malade aux alentours de Dol Guldur. Un mal rongeait lentement ces lieux. « Vous avez raison de penser cela…Il y a là-bas un Mal bien plus inquiétant que cet Hiver Sans Fin que nous avons eu. » Il ne pouvait rien lui apprendre de plus. Qu’avait-il à ajouter ? Que se contenter de faire reculer les Araignées ne servait a rien et qu’il partageait l’avis de certains de frapper directement à la Source ? Non il ne pouvait parler de ça avec Silyë. Ces décisions appartenaient à Thranduil…
©️flawless & dixiem


Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Silyë Lorendil
fondatrice
avatar
fondatrice
× Messages : 1260
× Inscrit le : 28/02/2013
× Dime : 23325
× Localisation : Forêt Noire
Mar 24 Déc - 20:21


I Anor hílol ; Le soleil brille


Legolas était du même avis que sa mère, tout avait été résolu trop facilement. Comment ses objets avaient pu stopper la neige ? C'était difficile à croire mais pourtant, il y avait un lien entre tout ceci, il ne restait plus qu'à deviner lequel, exercice auquel la reine se dispenserait bien. Elle n'avait aucun indice, rien qui pourrait l'aider à comprendre ce qui se tramait. L'objet qu'elle avait tenu un long moment n'avait pu rien lui apporter de concret, peut-être était-ce une erreur de l'avoir laissé là-bas mais il était trop tard pour avoir des regrets.« Tout ce que je peux affirmer c'est que nous n'en avons pas terminé avec tout ceci... Enfin réjouissons-nous, la neige s'en ait allé, c'est le principale, non ? » Silyë Lorendil ne voulait pas inquiéter son fils alors qu'elle n'était pas sûre de ce qu'il pourrait arriver. Il est vrai qu'elle avait le pouvoir de pressentir les choses mais ce don n'était pas parfait et parfois elle pouvait se tromper. La reine préférait mettre ses doutes de côté et se réjouir que tout était revenu à la normal ou presque.

Legolas confirma les craintes de sa mère lorsqu'il lui rapporta ce qu'il se passait dans la forêt. Les araignées ne s'arrêtaient plus de construire leur nid, toujours plus proche de leur frontière. La rumeur racontait que ses immondes créatures provenaient de l'ancienne forteresse abandonnées situé au sud. La politique du Roi était clair à ce sujet, les patrouilles devaient seulement s'occuper des nids qui se trouvaient près des frontières, ce qu'il se passait au-delà n'était pas leur problème. Si vraiment cette forteresse était la source de tout ce mal qui propageait, peut-être faudrait-il faire quelque chose mais ce n'était pas à Silyë d'en décider et elle n'en avait pas envie.« Cette ancienne forteresse semble inquiétante surtout lorsqu'on connait ses origines, ton père sera bientôt de retour, tu lui en toucheras quelques mots. Pour le moment, contentez-vous de libérer nos terres de ses bestioles comme le veut le roi...» Ce qui se trouvait en dehors de leur frontière n'était pas leur problème, moins ils avaient de contact avec le monde extérieur, mieux se sera.


« Ou sinon, combien de temps a-t-il fallu après notre départ pour que tu quittes le palais ? J'espère que tu as , au moins, tenu une journée ? » lança la reine d'un ton amusée. Non, la reine n'en démordra pas, elle n'avait pas oublié le fait que son fils avait désobéit, dans un sens, cela ne l'avait pas étonné mais pourtant, cette fois-ci elle aurait espéré qu'il fasse ce qu'on lui avait demandé. Silyë parlait calmement, elle ne voulait pas que cette discussion se termine en dispute comme toutes les autres, elle voulait simplement lui faire comprendre qu'elle ne voulait que son bien. De plus, avait-il la moindre idée ce que ressentait sa mère lorsqu'elle le voyait partir à l’extérieur face à tout ce danger ? « Ne croit pas que j'ai oublié, je sais que cette discussion t'ennuie au plus haut point, moi également mais sache que c'est pour ton bien. Nous t'avions ordonné de rester ici mais tu as désobéi. Je sais qu'il est difficile pour toi de rester enfermé mais tu as encore beaucoup de chose à apprendre et le mal qui envahit nos bois est plus puissant que tu ne le crois...»


made by pandora.





Nobody can hurt me without my permission.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 3 Jan - 15:50


I Anor Hílol ; Le Soleil Brille


Oui la neige s’en était allée. L’épaisse couche qui avait recouvert de longues semaines le sol mousseux de la Foret Noire fondait. Aussi vite qu’un cheval au galop, le manteau blanc laissait de nouveaux la place aux roches couvert de lichen, au tapis de feuilles mortes et aux plantes vivaces…Du moins dans les parties de la Foret qui étaient encore vierges de toute malveillances. Mais Legolas savait, comme un pressentiment discret qui lui titillait l’esprit, que cela n’était que les prémices d’un Mal plus grand. Il n’avait pas le don de sa mère pour pressentir les choses, lui…Lui c’était différent. Il ressentait les choses dans les changements de temps, comme si c’était le vent qui lui soufflait des choses…Cela restait bien trop flou pour son esprit….Et maintenant que le froid avait quitté ces terres, lui et les autres gardes avaient remarqués que les araignées étaient devenues plus actives…Avec la neige c’était comme si…comme si elles s’étaient endormies, où du moins elles n’avaient guères trop bougé durant cette longue période.

Les gardes avaient pu alors correctement nettoyer le Royaume sans qu’elles n’établissent un nouveau nid les jours suivants. Thranduil avait été on ne peut plus clair a ce sujet : Repousser les araignées hors des frontières. Le reste ? Il ne lui importait peu. Alors c’est ce qu’ils faisaient. Se contentant de le faire reculer et constater avec impuissance qu’elles étaient revenues quelques lieux plus loin. De la frustration. Voila ce que Legolas ressentait à chaque patrouille. La frustration de devoir s’arrêter a la limite du Royaume des Elfes, alors qu’au delà elles pullulaient en toute quiétude. Oui il en toucherait deux mots à son Père. Encore. Et cela se terminera de la même manière. Thranduil n’avait que faire du monde extérieur et le Capitaine de la Garde ainsi que son fils avaient beau lui dire sans cesse qu’ils devaient frapper le Mal à sa source, il répondait toujours la même chose. Alors à quoi bon lutter ? Une nouvelle dispute serait elle vraiment utile ? Absolument pas. Peut être que finalement Legolas ne dirait rien… Mais la réplique de sa Mère le dira de ses pensés un peu trop brusquement.

Elle avait peut être prit un ton amusé mais le sermon était à peine voilé. Fronçant les sourcils, ses doigts se serrèrent autour de ses bras. Et avant de lui répondre, il prit une profonde inspiration. Il ne voulait pas non plus que cela se termine en dispute, mais c’était perdu d’avance. A chaque fois que ce sujet était abordé, le ton montait. « Ne croyez pas que j’ai franchis les Portes dans la seconde où vous aviez quittés le couvert de la Foret. Peut être que j’aurais du ? Cela aurait empêché les descendants d’Ungoliath de venir aussi proche de nos Murs. Des jours sans patrouilles, a rester cloîtrer et les voila a quelques lieux d’ici. » Son ton avait été plus sec qu’il ne l’avait voulu. Mais il était agacé de se sentir si impuissant. Techniquement il n’avait pas totalement désobéit. Il était resté dans les limites du Royaume. Alors que souvent il partait seul au delà. Non pas pour chasser ces créatures, mais juste pour voir. Sa Mère n’avait pas besoin de savoir ça. « Si vous savez, pourquoi vous donnez la peine de m’interdire des choses Mère ? Laissez-moi libre de repousser ces araignées sans m’arrêter aux frontières ! Si ce mal est puissance, pourquoi restons-nous sans agir ? Ce qu’il se passe au delà de la Foret ne nous concerne pas, mais la Forteresse est dans la Foret. Notre Foret. Comment Ada peut il Le laisser se rependre, Le regarder et ne rien faire ? »

Sans même s’en rendre compte il avait décroisé les bras et quitter l’appuie du siège. Ce n’était pas de la colère dans sa voix, pas vraiment. On sentait une certaine rage mais elle n’était nullement tournée vers sa Mère. Il ne comprenait pas, voila tout. Des années et des années durant il avait obéit sans poser la moindre question mais à présent il voulait comprendre. « Ada ne m’écoutera pas. Pas plus qu’il n’écoutera Tauriel. Mais il vous écoutera peut être vous. Parlez-lui. Dites lui de nous laisser prendre la route vers la Forteresse. Juste en éclaireur… » Legolas connaissait un chemin où les araignées n’étaient pas encore trop nombreuses, il l’avait emprunté peu de temps avant leurs départs. Il y avait croisé le Mage Brun. Ce aussi, sa Mère n’avait pas a le savoir. Car là ce ne serait plus une simple dispute entre eux.

(c) teenage.dream
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Silyë Lorendil
fondatrice
avatar
fondatrice
× Messages : 1260
× Inscrit le : 28/02/2013
× Dime : 23325
× Localisation : Forêt Noire
Jeu 9 Jan - 16:59


I Anor hílol ; Le soleil brille


Silyë ne voulait pas d'une énième dispute, il était temps que son fils comprenne que les décisions prisent par son père avaient un but et même s'il ne le voyait pas maintenant, il comprendrait plus tard. Toutefois, il était borné, il avait désobéit certes, mais selon lui il l'avait fait pour la "bonne cause". Les araignées envahissaient la forêt noire et s'approchaient des frontières elfiques. Le prince voulait simplement s'en débarrasser, non en fait il voulait plus. S'il le pouvait, il irait les attaquer à la source, se rendre dans l'ancienne forteresse de Sauron. Était-il réellement sérieux ? Avait-il la moindre idée de la puissance de l'ennemi, du moins si les rumeurs disent vrai sur son possible retour. Depuis quelques années, le mal était apparu et oui on savait que cette forteresse y était pour quelque chose. il ne serait pas prudent de s'y rendre dans confirmation de qui tenait les rênes là-bas. La reine ne pouvait cacher son agacement face à ce comportement qu'elle jugeait infantile et immature. Toutefois, elle s'était promis de rester calme et tenait à expliquer son point de vue à son fils. « Je peux comprendre ce sentiment d'impuissance que tu ressens face à l'arrivée de ce mal qui augmente chaque jour. Tu voudrais l'arrêter à la source ? C'est une très bonne idée mais crois-tu que l'on va te laisser faire l’éclaireur ? As-tu la moindre idée de qui se cache derrière les murs de cette forteresse ? Si quelqu'un doit le faire, ce n'est pas toi, mon fils... Une personne plus puissante doit le faire ainsi elle pourrait se préparer à une éventuelle attaque...» Legolas avait sans doute raison sur le fait d'attaquer le mal à la source car celui-ci arriverait tôt ou tard près des frontières du royaume sylvestres mais avant cela, l'ennemi devait être identifié. De plus la reine n'allait surement pas laisser son fils accompagné de Tauriel le faire. Les mages étaient les personnes les plus indiqué pour ce genre de mission.

La dame elfe se leva pour faire face à son fils, elle déposa une main sur son épaule et tenta de le résonner. « Ton père sait exactement ce qu'il fait, tu penses qu'il ne fait rien mais sache une chose : lorsque se sera l'heure, il agira mais pas avant... Legolas, tu es encore jeune, je suis sûre que plus tard tu comprendras..» Elle voulait apaiser cette colère qui montait en lui mais elle se sentait impuissante. Elle savait que les réponses qu'elle lui donnait ne suffirait pas.

Silyë pouvait rapidement s'emporter lorsque la situation n'allait pas dans son sens mais avec le temps elle avait su se contrôler et garder son calme. De plus, la demande de son fils était plus que légitime mais elle ne pouvait malheureusement approuver ses dires, du moins dans la majorité. Si cela pouvait le rassurer, elle irait parler au roi. « Il est vrai que je sais y faire avec lui, si tu y tiens tant, j'irai lui parler et sache que je ne m’opposerai à ta participation si cette "aventure" a lieu... C'est avec un ton amusée qu'elle répondu à sa requête, non pas qu'elle se jouait de lui mais elle voulait lui montrer que pour une fois, elle savait se montrer sereine avec ce sujet des plus épineux. Ne montrait-elle pas sa bonne foi en lui donnant son "autorisation" alors que tout le monde savait que la reine détestait voir son fils courir vers danger....

made by pandora.





Nobody can hurt me without my permission.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 21 Jan - 21:04


I Anor Hílol ; Le Soleil Brille


Un contact sur son épaule, une main légère venant se poser sur lui. Un geste qui c’était toujours voulu apaisant, comme un dernier rempart avant que le ton ne devienne plus dur et les paroles plus sèches. Tout comme lui, Silyë s’efforçait de garder un certain calme, ne pas rentrer dans une confrontation ouverte alors que cela faisait des jours qu’ils ne s’étaient pas parlé. Mais cela était bien difficile…Legolas savait qu’il pourrait supplier sa Mère autant qu’il voudrait, en y mettant tout son cœur, jamais elle ne le laisserait partir seul en dehors des Frontières. L’amour maternelle est une chose merveilleuse en soit, mais qui parfois vous donne le sentiment d’être étouffer. N’avait elle pas confiance en lui ? Ne connaissait elle pas ses capacités ? Des incertitudes qui lui revenaient souvent, qu’il savait fausses, et qui pourtant ne cessaient de le tarauder. Il fut nullement surprit lorsqu’elle balayait en quelques mots ce petit espoir qu’il avait eu de pouvoir faire un tour du coté de la forteresse. Non pas qu’il voulait y aller pour affronter une chose dont il ignorait tout – quoique l’idée ne lui déplaisait pas – mais s’approcher plus qu’il ne l’avait déjà fait, voir de ses propres yeux ce qu’il se passait a l’intérieur…Et Silyë étouffa cette mince ambition. Legolas n’avait pas la prétention de se croire assez fort pour chasser ce il-ne-savait-quoi des murs de Dol Guldur, mais ne serait ce qu’accompagner les mages, il s’en sentait capable. Etait ce vraiment l’ambition d’éradiquer ce Mal ou une simple curiosité, une lubie juvénile ? Peut être un peu des deux… Elle avait posé deux questions : l’une sur sa motivation a arrêté la source et l’autre s’il pensait vraiment qu’elle allait le laisser ainsi partir au devant un tel danger. Et Legolas ne prit même pas la peine d’y répondre ? A quoi bon ? Elles étaient parfaitement rhétorique, il ne servait a rien qu’il tienne tête a sa mère sur ce sujet, ce ne serait que mettre un peu plus d’huile sur le feu.
Thranduil savait peut être ce qu’il faisait, que lorsque le temps serait venu tout cela aurait finalement un sens…Pour l’heure, dans son esprit, ce n’était pas le cas. Son Père semblait prendre des décisions qui ne servaient que les intérêts des Elfes de son Royaume, se moquant bien du sort d’autrui…Mais si tout disparaissait, qu’adviendrait il d’eux ? Resteraient-ils terrés dans leur forteresse, regardant le monde s’effriter sans le moindre battement de cils ? Non, peut être pas…Si elle acceptait de parler avec lui comme elle venait de le dire, les choses changeraient peut être un peu plus vite ? « Si vous arrivez à le convaincre ne serait ce que de montrer une expédition pour comprendre ce qu’il se passe, je pense que ce sera un énorme pas en avant. » lui répondit il avant qu’un sourire légèrement amusé ne vienne étirer ses lèvres « Apres si la question de ma participation à cela entre par hasard dans la conversation, et que par hasard vous arriviez là aussi a le convaincre de le laisser y aller….J’en serais des plus comblé… » Ce n’était pas un secret. Si Legolas pouvait passer des journées entières à chasser les infâmes bestioles qui grouillaient en ces bois, il le ferait. Tout comme personne n’ignorait la réticence de Silyë à le voir partir pour de tels périples. O comme elle aimerait sans doute bien le garder en sécurité derrière les Murs, ne pas avoir l’angoisse de le voir franchir les portes…Et si à présent lui aussi prenait sur un ton un peu plus léger cet épineux sujet, pourquoi ne pas changer de conversation ? Il n’avait eu que peu de réponses sur les raisons du départ de ses Parents, et même si maintenant il savait comment s’était achevé celle de sa Mère, il lui restait des questions concernant celle de Thranduil ainsi que sur la suite des événements. « D’ailleurs, il est bien rare qu’Ada parte ainsi et peu de personnes sont parvenues à répondre à mes questions. Où est il allé ? Avec qui ? Savez vous seulement où il est à présent ? » Dans sa voix, dire que l’inquiétude était absente serait mentir ouvertement. Il y avait de réelles tensions entre le Roi et l’Héritier, pourtant cela n’empêchait pas l’un de s’inquiété – d’une certaine façon- pour l’autre. Prenant place sur une chaise, il dénoua les lacets de cuir sui maintenait ses gantelets attachés et serré. « D’après vous, que se passera-t’il ensuite ? Comptez-vous partir à la recherche de la véritable source de la Neige ? Je veux dire, si ces objets étaient là, c’est qu’une personne les y avaient déposés avant votre arrivée …Et puis vous veniez à repartir, il vous faudrait certainement des compagnons de voyages…. » La proposition était à peine masquée. Apres tout pourquoi pas ? Il n’avait pas eu la possibilité de se rendre utile – réellement utile- depuis bien trop longtemps et il n’avait qu’un mince espoir concernant la Forteresse. Mais si…Si sa Mère elle-même venait à repartir, pourquoi ne pourrait il ne pas l’accompagner ? Silyë pouvait peut être mal supporter l’idée de voir son fils en patrouille, mais savoir sa Mère dans des contrés lointaines n’avaient aucunement rassuré Legolas.

(c) teenage.dream
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Silyë Lorendil
fondatrice
avatar
fondatrice
× Messages : 1260
× Inscrit le : 28/02/2013
× Dime : 23325
× Localisation : Forêt Noire
Dim 26 Jan - 18:11


I Anor hílol ; Le soleil brille


Il était évident que la reine ne laisserait partir son fils, même en éclaireur, vers cette forteresse. Il y avait des personnes beaucoup plus qualifié qui serait apte à affronter les créatures qui rodent dans ses ruines. Toutefois, si le roi devait monter une expédition pour le sud, Silyë ne serait pas contre que son fils y participent. D'ailleurs, celui-ci profita de la bonne humeur de sa mère pour essayer d'avoir une chance d’accompagner son père s'il décidait de partir. La dame elfe sourit légèrement, tout le monde savait que si elle pouvait enfermer son fils dans une pièce et qu'il n'en ressorte plus jamais, elle le ferait ! Un peu excessif ? Oui, et bien Silyë est une maman un peu trop protectrice et elle l'assumait totalement ! Legolas était son unique enfant, en tant que mère, elle voulait le meilleur pour lui et elle savait pertinemment qu'elle devait le laisser vivre sa vie. « Si tu as d’autres requêtes, profites-en, je suis de d'humeur magnanime aujourd’hui...» lança la reine d'un ton amusée.

Le sujet de la neige revient dans la discussion, il est vrai qu'il y avait beaucoup de question resté sans réponse. De plus, il était rare que les deux souverains quittent le royaume en même temps. Cependant, la reine ne pouvait répondre à toutes ses interrogations. Le roi était également au nord à cause de la neige mais elle ne pouvait savoir où il était actuellement.
« Ton père est parti également vers le Nord mais il n'a pas prit la même route que mon groupe, je sais qu'il était accompagné de la dame Galadriel et d'Alassea. Où est-il ? Je n'en ai aucune idée mais il est fort à parier qu'ils sont sur le chemin du retour...» La dame elfe rassura son fils sur ses inquiétudes, le roi n'allait surement pas tardé, enfin elle l'espérait car elle ne pouvait deviner sur quoi ils étaient tombé une fois au nord !

Il n'était pas difficile de deviner la demande cachée de ce cher Legolas, il n'avait pas pu l'accompagner lors de la première expédition, pourrait-il le faire si une autre avait eu lieu ? « La neige a disparu, c'est le plus important mais il est vrai que nous n'en avons pas terminé avec tout ceci. Ne sois pas si pressé de partir vers le danger, nous ne savons jamais ce qui nous attends ! Si je devais repartir, tu pourras m'y accompagner si tu le souhaites, il est préférable que tu sois avec moi plutôt qu'à gambader dans la forêt, non ? » Silyë préférait que son fils l’accompagne au Nord au lieu de le laisser dans la forêt. Elle préférait le savoir près d'elle plutôt que dans la forêt où le mal s'était établi depuis des siècles même si ce qu'il se passait au nord ne présageait rien de bon. « Attendons de voir ce qu'il se passe dans les jours voir les semaines à venir, en attendant, profitons d'un moment de calme. Nous devons également attendre ce que ton père aurait à dire à propos de son voyage, qui sait, peut-être a-t-il de nouveaux élément ? »


made by pandora.





Nobody can hurt me without my permission.
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Fév - 17:24


I Anor Hílol ; Le Soleil Brille


Alors ainsi même la Dame de la Lorien avait prit par a l’expédition ? Si cette information donnée par sa Mère s’était voulue rassurante, elle provoqua au plus profond de Legolas l’effet totalement inverse. Il se passait de graves choses pour que Galadriel quitte ainsi ses Bois. Non qu’elle soit constamment recluse dans ses Terres, mais ses expéditions en dehors étaient suffisamment rares pour être soulignés. Alassea était partie avec eux….Un sourire amusé s’étira. Tauriel était elle si occupée pour ne pas accompagner son Roi dans une telle mission ? Elle qui rêvait autant que lui de partir – et que ne s’en cachait guère devant les autres, contrairement a lui- avait laissé une si belle opportunité lui glisser entre les doigts ? Cela était étonnant de sa part. Mais si elle n’était pas avec Thranduil c’est qu’il lui avait sans doute confié une toute autre tache. Ce n’était pas la pensée de Tauriel qui l’avait fait sourire mais une phrase que sa mère avait prononcé juste avant d’évoquer Galadriel et Alassea. « Si tu as d’autres requêtes, profites-en, je suis de d'humeur magnanime aujourd’hui...» Il en aurait bien une là tout de suite mais il avait la certitude que sa Mère ne la prendrait pas avec autant de légèreté que les précédentes. Alors il garda le silence et l’écoutant finir.

Pourtant elle prit sur le même air presque amusé sa proposition à peine voilée. Evidement qu’elle préférerait le savoir avec elle plutôt que seul ici. Surtout si Thranduil revenait à partir a son tour. La preuve avait déjà été montré qu’il ne saurait rester sagement dans les Murs de la Forteresse, alors plutôt que de le faire un sang d’encre à l’imaginer parcourir la Foret en tout sens ou pire, s’approcher bien trop prés de Dol Guldur, Silye allait accepter mille fois qu’il l’accompagne. Et cela n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Il saurait lui rappeler si l’occasion venait à se présenter un jour. Mais avant cela il allait devoir attendre. Patienter jusqu’au retour de son Père, puis jusqu'à ce que l’un d’eux décide d’agir … Cela risquait d’être fort long. « Bien, alors j’attendrais le retour d’Ada. Et maintenant que vous êtes de retour, je vais pouvoir avoir le loisir d’aller en patrouille sans désobéir aux ordres » dit il lorsqu’elle eu fini de parler. C’était bien rare ces derniers temps les conversations qui ne tournaient pas a l’affrontement verbal et utiliser l’humour par touche semblait aider à maintenir un dialogue posé entre eux. Est-ce que cela durait il ? Surtout si Legolas venait à l’accompagner dans l’une de ces quêtes. Il se voyait mal devoir rester dans ses traces sans avoir l’occasion d’aller plus en avant sous peine de la contrarier plus que de raison.

« Quoi qu’il en soit, c’est un soulagement de vous savoir parmi nous et pour assez longtemps avant votre prochain départ. » ajouta il en inclinant la tête et s’éloignant vers la porte. Même si nombres de questions restaient en suspend, ca ne servait a rien de les reposer encore une fois. Sa mère l’avait dit elle-même : il fallait attendre le retour de Thranduil pour avoir des éléments nouveaux. Bonnes ou mauvaises, les nouvelles qu’il allait rapportés serviraient a mieux comprendre ce qu’il se passait au Nord. Mais il ne passa pas la porte pour autant, il se retourna une dernière fois vers sa Mère pour reprendre la Parole « M’autorisez vous a aller sur le Chemin menant au Nord chaque jour afin de guetter leur retour ? Le bon coté de cela est que ca m’éloigne grandement de cette Forteresse dont vous semblez avoir si peur que je ne m’approche de trop prés. »

(c) teenage.dream


Hors rp:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» I Anor hílol ft. Legolas
» Legolas?
» Legolas:Mon arc est votre
» tuto legolas version communauté de l'anneau
» Legolas le chat?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Hobbit : Unfinished Tales ::  :: Les Archives :: Version 1 :: Archives Rp-
Sauter vers: